24/11/2016

CALENDRIER MARCHE HAINAUT 2017

MARCHE

 

 

Février.

 

14,

 Escaudoeuvres : 6 - 12 km, 7 h 30 salle de tennis Frachon.

 

 


Mars.

 

5,

Fontaine au bois : 6 et 12 km ; 7 h 30 stade de la plaine

Le Cateau : 6 et 12 km .

 

 

Avril.

 

16,

Neuvile saint Rémy, 6 - 10 km, 9 h 00, Salle Baratte.

Flines les raches - Rouillon  7 km, Salle des fêtes

 

23,

Condé-sur-Escaut : 5 et 10 km ; 7 h 30 ; base de loisirs Chabaud Latour .

Le Quesnoy : 8 et 12 km, 8 h 30 , Slle du camping municipal

 

30,

Raismes : 5 et 10 km ; Salle des fêtes de Vicoigne

Fenain : 8 km ; Salle des sports  

 

Mai.

 

1,

 Noyelles sur selle  : 6 et 9  km ; 9 h 00 Salle polyvalente

Maubeuge : 7 et 10 km : Salle du Faubourg de Mons

 

21,

Masnières : 8 et 13 km ; 9 h 00 Salle de sport

Englefontaine : Salle des sports

 

25,

Bouchain, 8 et 10 km, 9 h 00,Salle Prim

 

28,

 Poix du Nord,  5 et 10 km, 7h30, Salle des fêtes.

 

 

Juin,

 

25,

Escaudoeuvre : 5, 8, 12 km ; 7 h 00 Salle de tennis de table

 

 

 

Septembre,

 

10,

St Aubert : 6 et 12 km ; 9 h 00  Salle des fêtes

 

17,

Maing : 7 - 12 -18 km, Salle Aragon.

Berlaimont : 10 km, 7 h 30, Salle des fêtes.

Fontaine au Pire : 8 et 10 km, 8 h 00, Local des associations

 

24,

Blecourt : 6, 8, 15 km ; 7 h 30 Salle des fêtes

 

Octobre,

 

8,

Caudry, 7 et 12 km, 7 h 30, Stade Sandras

Denain Papillons blancs ; 7 et 12 km ; 7 h 30 Boulevard Kennedy 

 

 

Novembre,

 

5,

Escaudain, 8 et 12 km, 8h00, Salle Delaune

08:03 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

23/11/2016

CALENDRIER VTT HAINAUT CAMBRESIS 2017

VTT



Janvier.

 

 22,

St-Python : 15, 25, 30, 45 km : 7 h 30 ; salle des fêtes.

 



Février.

 

26,

Escaudeouvres, 15,30,45 km : 8h00, Salle Frachon

 



Mars.

 

12,

 

Fontaine au bois : 10, 25, 35, 50 km : 7h30 Stade de la plaine

 

 

19,

 Le Cateau: 20, 38, 55 km  : 8h00 Palais des sports.

 Somain : 25, 37, 47 et 57 km : 8 h 15 Complexe sportif

Viesly : 15 à 30 km : 7h30 Salle Léo Lagrange

 



Avril.

 

 1,

Maroilles :  12, 28, 40, 53 km : 8h00 place verte.

 

  

16.

Neuville st Remy : 25 et 40km : 9 h Sale Baratte

Fechain : 15, 25, 35 et 55 km : 7h30  Salle des fêtes

 

23,

Le Quesnoy : 10, 20,30, 45 km : 8h30, Salle du camping municipal

 

 

Mai.

 

1,

Bruay-sur-Escaut : 15, 35 et 55 km : 7 h 30 complexe sportif Gatien

Noyelles sur selle : 10, 45 km : 7h30 Salle polyvalente

 

21,

Englefontaine : 12, 25, 35,45, et 55 km ; 8 h salle des fêtes.

 

28,

Poix du Nord : 10, 25, 55 km : 7h30 Salle des fêtes

 



Juin.

 

4,

 Sevelnord : 20, 35, 45, 55 km : 8h00 Salle des sports

 

11,

Haspres : 15 et 30 km : 7 h 30 salle Mitterrand.

 

 



Juillet.

 

23.

Avesnes-les-Aubert : 20 et 40 km : 8 h salle  Salle des fêtes.

 



Août.

 

 27,

Aulnoy-les-V. : 20 à 40km : 7 h 30 , salle des fêtes de l’Union.

 



Septembre.

 

 8.

Escaudain : 20, 40 km : 20 h 15 , salle Delaune.

 

 

17,

Maing : 12,23,36,48,58 km : 7 h 30 salle des sports Aragon.

Berlaimont : 15, 35 et 45 km : 7 h 30 salle des fêtes.

Fontaine au Pire : 30 km : 8h00 Local des associations

 

24,

Louvignies Quesnoy : 20 et 45 km : 8h30, Place de la Mairie.

 

 



Octobre.

 

08,

Caudry : 15, 30, 55 km :  7h30 Salle Louis Sandreau

Estrun : 15, 25, 35, 45, 55 km : 7h30 Salle polyvalente

 

 



Novembre.

 

05,

Escaudain :  18, 27, 38, 48, et 56km : 8 h salle Delaune.

 

12,

Maubeuge : 15, 25, 35 et 50 km : 8 h salle du faubourg de Mons.

  

26.

St-Saulve : 9, 17, 34 et 47 km : 9 h salle Schuman.

23:46 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

15/11/2016

VTT WIHERIES 2016

VTT

DIMANCHE 20 NOVEMBRE 2016

DEPART 8HOO DE WIHERIES

 

581085a54c730_VTTEOLIENNES2016_jpeg_15eea0315460e20439cbe3ccd05ca6d6.jpg

14:51 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

08/11/2016

RANDONNEE DES MINEURS ESCAUDAIN 2016

Ce dimanche 6 novembre s'est déroulé la traditionnelle randonnée VTT des mineurs ( ex : randonnée des terrils ). Une organisation du Cyclo Club VTT Escaudain. Des parcours de 16, 25,41 et 56 km, entre les terrils, le tout dans le triangle Escaudain-Abscon-Mastaing-Roeulx-Denain-Escaudain.

Puisque nous choisirons de parcourir les 41 km de cette balade. Retour aux sources, car nous avons déjà effectués cette randonnée il y a fort longtemps, du temps ou nos VTT, prenait

l' ascendant sur nos vélos de route.

Aujourd'hui ce n'est plus le cas, mais en cette période automnale, nous avons ressorti les tous terrains pour accompagner les amis.

Rendez-vous est donc pris à la salle Delaune, d' Escaudain. Lieu de départ privilégié depuis tant d'années pour les cyclos. La température est fraiche, 6°, mais le reste de la matinée s'annonce bien, avec des éclaircies et l' arrivée du soleil.

Arrivés matinalement, nous nous inscrivons et après avoir bu le café, il est temps de prendre la route. Derrière, les vététistes arrivent en nombre, il est primordial  de partir tôt, pour éviter les encombrements.

La première partie du circuit est forte roulante, ce qui permet de nous échauffer. Surgit les premiers sous bois avant d'arriver aux abords d' Abscon. Nous emprunterons la Carrière des Peupliers. Ce site est un espace aménagé naturel et protégé, réaménagé en parc de loisirs où des sentiers traversent de nombreux espaces verts. Dans les années 70, l'homme profita de la présence de la craie dans le sol pour y produire de la chaux. Un endroit fort connu dans les environs, on y pratique des marches et autres activités. Nous roulerons technique au sein de cet espace, une bonne façon de récupérer des long parcours roulants, mais attention à la chute,  l'endroit s'y prête bien.

Nous quittons ce magnifique paysage pour nous diriger vers les chemins pavés, quelques hectomètres  de secousses. Au loin, nous pouvons observer la centrale thermique de Bouchain, qui crache encore ses fumées. Puis c'est notre arrivée à Mastaing, nous passons à proximité de l' église, qui comme chez nous possède un clocher bulbe. Nous quittons la ville pour nous diriger vers Roeulx. Que nous quitterons  par un petit sentier qui nous amènent au pied du terril. Un peu de dénivelé sous le soleil qui montre le bout de son nez, et nous laisse admirer un paysage industriel.

Une fois terminé, nous redescendons vers le premier ravitaillement. Un peu de friandises, une boisson fraiche, la température corporelle s'attenue, c'est le retour au calme. Un stand bien achalandé, que nous le laissons derrière nous, pour s'inviter dans une autre friche industrielle et boisée.  Nous entrons dans la cité de la Renaissance et Schneider de Lourches. Changement de décors, finis les grands espaces, place à la technique. Il faudra quelques doses de pilotage pour circuler entre les arbres . Un vrai labyrinthe ! ils appellent  ça " singles ".

Il faut savoir poser sa roue, faire du sur place, et pour les 29" , éviter les arbres et buissons avec leurs guidons. Beaucoup de vététistes délaisseront  ces points de passage pour couper et reprendre le circuit plus loin. Nous, on a bien rigolés, quelques pieds à terre, une ou deux chutes et s'est repartis.

Nous circulons dans les corons, avant de récupérer la rocade minière. Nous passons sous l' autoroute, pour de nouveau entrer dans une friche de 15 ha qui abritait autrefois l’une des plus grandes unités d’Usinor-Denain, tout à côté du terril Renard évoqué dans « Germinal ». C’est un lieu de mémoire pour les habitants. Nous passerons à côté de la soufflante à gaz, et n'oublierons pas de jeter un regard à cette  « soufflante » qui alimentait autrefois en vent le haut-fourneau. 

Nous arrivons à notre deuxième ravito, à deux pas du dépôt de locomotives. Un cimetière de vieilles locos et wagons rouillés. Encore une fois, nous regarderons ces ruines, trace d'un passé révolu.

En route vers de  nouveaux terrils, ceux de Denain appelé " Turenne " et " Renard " tiré du nom des administrateurs des mines. Derniers vestiges houiller Denaisien. A noté que ces derniers, font partis du Patrimoine Mondial de l' Unesco.  Un peu de dénivelé autour de leurs 70 et 90 m, et c'est par la cité Renard que nous quitterons les lieux.

Un peu de circulation autour des corons avant de remonter vers Escaudain, et son dernier monticule , le terril d' Audiffret-Pasquier. Et c'est par des chemins gravillonnés, de schistes que nous emprunterons ses flancs pour rouler les derniers mètres sur les terrils. Une dernière partie de manivelle le long d'un cavalier , où nous ferons d' étranges découvertes. Et  ce qui ne devrait pas arriver, arriva ! la crevaison. Pas le temps de changer la chambre à air, nous touchons au but. Nous finirons comme cela.

En arrivant près de la piscine, nous pouvons remarquer l' abondance de  vététistes. Tous attablés, savourant leur sandwich et leur boisson fraiche. Nous resterons jusqu'à la remise des coupes qui saluera les " renards " venus en masse.

Une randonnée qui invite à la culture du Pays Minier du Nord.

Une belle randonnée qui aura accueillie plus de 1000 participants. Bravo.

 

image (320x453).jpg

DSC08147-001 (800x557).JPG

DSC08148-001 (800x561).JPG

DSC08149 (450x600).JPG

DSC08143-001 (800x478).JPG

DSC08144-001 (400x600).JPG

DSC08145-001.JPG

La partie " singles " de Lourches

DSC08142 (800x600).JPG

DSC08150-001 (800x544).JPG

2.jpg

84174549 (800x600).jpg

Carrière des Peupliers Abscon

112484563.jpg

3.jpg

4.jpg

DSC08153 (800x600).JPG

Mastaing

DSC08151-001 (800x521).JPG

DSC08154 (800x600).JPG

La centrale de Bouchain

DSC08156-001 (800x524).JPG

DSC08158 (800x600).JPG

Roeulx

DSC08159 (800x600).JPG

DSC08160 (800x600).JPG

DSC08161-001 (800x549).JPG

DSC08162 (800x600).JPG

DSC08163 (800x600).JPG

DSC08165 (800x600).JPG

DSC08166 (800x600).JPG

DSC08168 (800x600).JPG

DSC08169 (800x600).JPG

DSC08171 (800x600).JPG

DSC08172 (800x600).JPG

Randonnee-du-mineur-Escaudain-2016-66.jpg

DSC08174-001 (800x525).JPG

DSC08175-001 (800x480).JPG

DSC08176-001 (798x600).JPG

Soufflante à gaz de Denain

DSC08178 (800x600).JPG

15042028.jpg

Dépôt de trains Denain

20161106_102150-001 (337x600).jpg

20161106_102200(0)-001 (767x600).jpg

DSC08179-001 (797x600).JPG

20161106_102204-001 (388x600).jpg

20161106_102207-001 (337x600).jpg

Terril Turenne

DSC08180 (800x600).JPG

Terril Renard

DSC08181 (800x600).JPG

1.jpg

 

 

20:53 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

05/11/2016

JUBARU BIKERS 2016

Ce dernier dimanche d' octobre, veille d' Halloween, s'est déroulé la 29 édition de la Jubaru Bikers VTT. Une randonnée VTT organisée par les Audax de Tournai.

Une balade autour du Mont St Aubert, et de ses environs. Une bonne occasion de profiter des derniers jours  de soleil en cette période automnale.

Rendez-vous est donc fixé à l' Expo Grill de Tournai. Nouveau site pour accueillir les centaines de vététistes qui feront le déplacement.

7H45, j' arrive sur les lieux, certains sont déjà là, mais ce n'est pas la grande foule . La température fraîche et le changement d'heure auront-ils découragés nos valeureux guerriers. J'en profite pour m'inscrire de suite.

Marraine attends les premiers et filtre les entrées des licenciés ou non.

Une fois payé mon dù, je me dirige vers le bar, déguster un café bien chaud, et étudier le parcours sur la carte affichée. Je sors pour attendre le reste de la troupe et là, le parking s'est rempli en quelques minutes et devant les portes de l' entrée s'amassent des dizaines de vététistes, prêt à en découdre avec ces parcours.

La journée s'annonce sous les meilleurs auspices pour la bande de Michel Duhaut.

Pas moins de 5 parcours nous serons proposés : 15,25,35,45, et 60 km pour les plus audacieux.

Il est temps pour nous, de prendre le départ et de quitter le stade. Nous empruntons notre premier chemin agricole pour nous diriger vers Warchin et Rumillies.

Notre ami le brouillard, va nous accompagner un bout de chemin car il ne sait pas levé, la température avoisine les 8°. Frisqué, mais nous commençons par moment à apercevoir les premiers rayons de soleil.

Le parcours, s'il n'à pas trop évolué par rapport à la précédente édition sera composé d'un mélange savant de routes, de chemins agricoles, de sentiers étroits, de caillasses, de sous bois, de parcours techniques, des montées et des descentes. Bref, tous les ingrédients d'une bonne randonnée VTT.

Après avoir passés la Ferme du Rouge Fort, nous arrivons au lieu dit le " Bourdeau ", ce sont là les prémices de ce qu'ils nous attends, le tour et les détours du Mont St Aubert. Du dénivelé, en veux-tu, en voilà.

Mais avant cela, nous aurons pu admirer les magnifiques paysages qu'offre ces endroits, où seules les bâtisses agricoles occupent le territoire, laissant place à la nature et la faune.

La Boulière passé, direction les sous-bois, cela devient un peu plus technique. Nous finissons par quitter le tout terrain. Une montée du Mont par la route. Arrivés au carrefour, nos regards se fixent alors sur la croix Jubaru.

Erigée en mémoire d’Amand-Amédée Jubaru décédé le 14 juillet 1897, qui  s’était rendu au mont Saint-Aubert à vélo. Au cours de la descente, l'homme, alors âgé de 26 ans, perdit le contrôle de sa bicyclette et s’écrasa contre le mur du château.

Chaque année, cet emplacement est fleuri , lors de la Toussaint, par notre ami André Tignon.

Quelques hectomètres plus loin, se trouve le sommet du Col de la Croix Jubaru, le premier col, reconnu officiellement en Belgique. Inauguré en avril 1985 à l’initiative des Audax de Tournai, il culmine à 99 mètres d’altitude.

Nous quittons la route, pour reprendre une ascension du Mont.

 Ils nous restent que peu de distance pour arriver à notre premier ravito à la Bascule. Sur place, c'est déjà la cohue, il faut jouer des coudes pour s'approvisionner, malgré une logistique parfaite. Une fois ravitaillé, nous récupérons Jean Paul, qui finira la rando avec nous.

Nous reprenons la route ou plutôt le chemin qui nous fera monter vers la ferme du Reposoir. Sortis du bois, c'est Alain Duthilleul, qui nous tire le portrait. Nous stoppons notre élan pour attendre les retardataires, et nous croisons l' ami Tignon, utilisant raccourcis sur raccourcis pour lui aussi être présent sur les points stratégiques, histoire d' écrire quelques pages de plus de notre cyclotourisme.

Il nous incite à rependre la route car le chemin des poètes n'est pas loin, et il faut le passer tant qu'on est chaud.

 Ce sentier pavé grimpe jusqu'à  la place du Mont-Saint-Aubert. Le chemin des Poètes est jalonné de pierres bleues reprenant des épigraphes de poètes. Ce chemin compte aujourd’hui une cinquantaine de citations, tel que

" Soleil, compagnon de nos haltes pensives ", on aurait pu rajouter " et de nos galères "

Il s'avérera impossible à monter, car le pavé glissant stoppe l'élan des plus valeureux. Rare sont ceux qui y arrivent. Là haut André ne manquera pas de nous photographier. Nous redescendons une fois de plus ce Mont, par un sentier étroit et dangereux, à cause de ces marches et ferrailles qui jalonnent le parcours.

La descente se fait sans bobo, et quand cela est fini, il y en a encore. Et c'est reparti pour une montée, ce qui m'a manqué le plus? c'est un altimètre, pour mesurer ce dénivelé.

Nous finirons par en terminer avec ce Saint Aubert, en rejoignant le deuxième ravito. Moins fréquenté celui là, nous y resterons que peu de temps. La fin n'est plus très loin, la fatigue se fait sentir. Il est temps de rentrer à l' écurie.

Le soleil et la température clémente nous aurons accompagnés tout au long de ce périple. Vraiment agréable de profiter de cette région, nous rentrerons calmement au bercail.

Cette randonnée est une des plus belle du coin, si on y rajoute une météo clémente, une organisation hors pair, un bon fléchage, cela est parfait. Ce qui aura surement réjouis les 800 participants de cette journée.

Nous atteindrons le Grill, et nous dirigerons vers le bar, ou une bonne Leffe nous tends les bras.

Au fait, nous sommes repartis sans savoir combien pesé la citrouille ?

D'après les rumeurs ce serait plus de 25 kg.

 kain301016.jpg

DSC08104-001.JPG

DSC08103 (800x600).JPG

DSC08105-001 (415x600).JPG

DSC08106 (800x600).JPG

DSC08107-001 (800x474).JPG

DSC08109 (800x600).JPG

DSC08110 (800x600).JPG

DSC08111-001 (781x600).JPG

DSC08112-001 (763x600).JPG

DSC08114 (800x600).JPG

DSC08115 (800x600).JPG

DSC08116 (800x600).JPG

DSC08117 (800x600).JPG

DSC08118 (800x600).JPG

DSC08119-001 (800x514).JPG

DSC08120 (800x600).JPG

DSC08121 (800x600).JPG

DSC08122 (800x600).JPG

DSC08123 (800x600).JPG

DSC08124 (800x600).JPG

DSC08126 (450x600).JPG

DSC08127 (450x600).JPG

DSC08129 (800x600).JPG

DSC08130 (450x600).JPG

DSC08131 (800x600).JPG

DSC08132 (800x518).JPG

 14915430_1766312286964582_1870890096065527174_n.jpg

14910436_1766312496964561_4846651114207490734_n.jpg

14938135_1766312873631190_3323985001240514498_n.jpg

14938367_1766313550297789_7950663644089923328_n.jpg

14937307_1766316403630837_8810782659280196933_n.jpg

P1030006 (800x600).JPG

DSC08134 (800x600).JPG

65_Haudegand.jpg

DSC08135 (798x600).JPG

DSC08136 (800x600).JPG

DSC08137 (800x600).JPG

DSC08138 (800x600).JPG

 

08:56 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

03/11/2016

SOIREE RACLETTE 2016

Suite à la réservation de la salle Agrati.

La soirée raclette aura lieu

le samedi 12 novembre 2016

Salle Agrati

rue Jean Jurés

59163 CONDE

 

à partir de 17h00 et jusqu'à 23h00

 

soiree_raclette_3-001.jpg

11:36 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

BIKE MOTION UTRECHT 2016-2017

hol.jpg

Ce week-end s'est déroulé le Bike motion, un des salons les plus importants au Nord de Paris. Si aujourd'hui, il n'est plus le plus grand et le plus fréquenté du Benelux, il reste quand même le salon qui succède à celui de l' Eurobike de Friedrichshafen en terme d'apparition au calendrier.

Il se déroule chaque année dans le courant du mois d' octobre à Utrecht. Les bataves aiment le vélo, et ils le démontrent en organisant des événements cyclistes régulièrement. N'oublions pas, qu'ils ont étaient village départ du Tour de France 2015. Sans parler de ces millions d'utilisateurs qui sillonnent le Pays-Bas.

Nous avons remarqué l'an dernier son manque d'attirance, face à celui qui monte chaque année, les Vélofollies de Courtrai. Et cette année, ne fera qu'empirer les choses, car malgré 4 halls, dédiés à la Petite Reine, nous avons l'impression qu'il rétrécie à vue d'œil.

Je vous l'ai dis plus haut, 4 halls, et si on y rajoute le hall des jumbo-Lotto, cela fait 5. Tous ces m2 restant, de disponible, et qui ne trouve pas preneur. La faute à qui, la crise ?. Elle est passée et derrière nous, le manque d'investissement des exposants, peut être. Car cela coûte cher, de participer à ces événements. A coup de milliers d'euros le stand ou les m2.

Est-ce rentable ?, pour les petites marques et les petits exposants  qui montrent leur savoir faire pendant la durée de l' expo, surement. Mais pour les grandes, est-ce vraiment utile, peuvent-elles boycottées ces rassemblements, et bien oui.

Elles n'ont plus besoin d' exposer leur progénitures, car nous les regardons  durant l' année sur nos grands écrans. Les grandes courses cyclistes sont pour eux la vitrine de leurs produits. Elles n'ont pas besoin de cela pour écouler chaque année des milliers de vélos.

Mais pensent-ils à nous ? Nous les afficionados du vélo, les obsédés du beau, les détraqués du carbone, les compulsionnels du matériel. Nous voulons admirer, toucher, sentir ces machines qui nous font vibrer. Alors, quand certains boudent les salons, ne se donnent plus la peine de se déplacer ( Pinarello, Focus, Cervelo, Basso, Scott, Lapierre, Cube, etc....) cela se ressent. Les halls sont dégarnis, nos machines ne sont pas présentes, et nous finirons par nous aussi, bouder ces expos.

Nous sommes ceux, qui grâce à notre passion, faisons vivre les grandes marques, à coup d'achat de vélos, à des prix parfois hors du raisonnable.

Les absents ont toujours tort, les badauds auront  la chance de reluquer d'autres modèles et parfois passer commande.

Bref, le salon comme à son habitude offre la possibilité de profiter d' un panel de distractions. Des présentations d' équipes, des sessions d' autographes, des cafés débats, des ateliers de réparation, des remises de prix, des séminaires, des défilés, des pistes d'essai,  chacun y trouvera chaussure à son pied.

La nouveauté, cette année, le hall Jumbo-Lotto. La logistique d'une équipe pro, détaillée pour offrir toute l' amplitude du matériel emporté lors des grands tours et les grandes classiques.

Impressionnant, tout cet attirail, on se rend compte du besoin matériel et humain déployé toute l' année pour le bien être des coureurs. Bus aménagés, camions logistiques, voitures suiveuses, camion de dépannage et d'entretien, matériel de massage, de communication, de publicité, un stand de vente d'équipements à prix sacrifiés, sans compter la centaine de vélos alignés. Des Bianchi Oltré , couleur céleste, prêt a courir.

Vraiment un plus cette année, il n'y avait qu'a regarder la foule dans cet espace.

Le salon, cette année ne présentait pas de nombreuses nouveautés. Alors, nous nous sommes rabattus sur les matériels et modèles connus. On pouvait pourtant remarquer une baisse significative de stands présentant des VAE de ville, une désertion des stands de fixies, le vélo urbain ne ferait-il déjà plus recette ?

Remarqué aussi, le manque d'originalité des marques, comme à leurs habitudes, copient les voisins. Le même catalogue, les mêmes modèles, même ceux qui faisait de la résistance, ont finis par craquer.

 Par contre, celui qui grimpe et qui ne s'arrête plus de grimper, c'est le frein à disque. Il est  partout, route, vtt, hybride, urbain, ville. La quasi totalité des vélos en sont équipés, rares sont les modèles avec le freinage classique. Même les entrées de gamme, font la part belle au disque. Maintenant, on en est sûr, le freinage classique n'aura plus place dans nos catalogues. Sur 10 vélos présentés sur un stand, 6 ou 7 en sont munis.

L'autre hausse, les modèles VTT enduro et descente, équipé d'un VAE. Ils prennent une place importante dans les stands. Et quelle place, on ne remarque qu' eux. De vrais mastodontes, bardés d'accessoires, on ne pilote plus un vélo, mais une moto. 

L'autre arrivée de masse, le phénomène  " Gravel ". Ce vélo, moitié route, moitié VTT. Conçu pour rouler sur tous chemins. Il est partout, aussi bien chez les grandes marques que chez les petits exposants indépendants.

De constitution carbone, alu, ou acier, ils s'exposent aux côtés des plus beaux modèles de la marque. Equipés de freins à disques, de fourches à suspension ou dénudés, ils remportent un succès fou. Avec des prix raisonnables, certains le voit comme un compromis entre la route et le VTT. La légèreté de la route, et la maniabilité du VTT.

D'autres se verraient bien rouler en hiver sur un modèle identique, préférant une stabilité plus grande sur nos routes glissantes.

Mais là où il fait un tabac, c'est dans sa version " baroudeur ". Un vélo capable de traverser les continents, passant les frontières, à l' assaut de nouveaux horizons. Ornés de leurs sacoches, transportant bagages, et matériels, ces vélos vous feront découvrir de vastes territoires, parcourant des milliers de kilomètres sur des routes de légendes.

Aujourd'hui, un nouveau public s' installe , les femmes. Venues en masse ces dernières années, accompagnant Monsieur, dans les allées, allant même à choisir la couleur du vélo . Et bien aujourd'hui, après leur avoir permis de s'offrir un vélo de ville ces dernières années, l' accès aux VAE, pour escorter leur maris, les marques leurs donnent le choix, de rouler sur des bécanes, dignes de ce nom. Giant et son Liv, Ridley et son Liz, Spécialized et son Dolce, toutes les grandes marques veulent s'approprier la " femme "

Les " Italiens " venus en masse eux aussi, et heureusement qu'ils étaient présents pour embellir les stands. Avec leurs superbes modèles et leurs couleurs chatoyantes. Colnago en tête, De Rosa, Bianchi, Willier, et bien d'autres. 

Comme l'an dernier, la couleur et les teintes refont leurs apparitions. Des couleurs tapent à l'œil, des teintes multi-couleurs,  des procédés de peintures révolutionnaires, des sérigraphies de toutes beauté. Le vélo se montre.

La multitude de petits exposants qui eux, s'efforcent chaque année de  trouver l'oiseau rare. Le matériel ou ustensile qui révolutionnera sa façon de rouler, de s'équiper, etc...

Voilà ce qu'on pourrait appeler les nouveautés ou attractions positives du salon.

Du côté négatif, on peut toujours remarquer les horaires trop courts pour s'attarder  dans les stands et taper la discute,  l' absentéisme des grandes marques comme cités plus haut, le manque d'originalité qui laisse place à la fébrilité des exposants. Le prix de 30 euros pour l' entrée du salon et le parking. La radinerie des exposants qui ne distribuent plus rien, ou rien de bien signifiant. On peut résumer cela dans un mot,   " Economies ".

Nous allons arrêter de critiquer ce salon, qui certes, perd chaque année de l'importance dans le milieu du cycle. Mais il a le mérite d'exister. Cela est le principal.

 PLUS DE PHOTOS

https://goo.gl/photos/YRkWSvyWQhbUCLqt5

DSC_0285.JPG

DSC_0885 (800x535).JPG

ISSAC ELEMENT.

Cadre carbone, Campagnolo Chorus, FFWD ( pas sur la photo )

5399 euros

DSC_0886 (800x535).JPG

ISAAC MESON.

Cadre carbone, Shimano Dura Ace, FFWD ( pas sur la photo )

5099 euros.

DSC_0887 (800x535).JPG

ISAAC BARYON.

Cadre carbone, Shimano XT, DT Swiss, fourche Magura

3599 euros.

DSC_0890 (800x535).JPG

Pédalier Shimano Dura Ace R910 : 599 euros

Cadre : 609 gr.

Groupe Shimano Dura Ace DI2 : 3400 euros

Mécanique : 2000 euros

DSC_0892 (800x535).JPG

DSC_0893 (800x535).JPG

BULLS E STREAM EVO

Cadre alu 29 ", Shimano XT, Rock Shox Yari, Bulls Hattori 

22,8 kg, 3999 euros.

DSC_0894 (800x535).JPG

Voilà un des modèles que l'on trouve le plus sur les grands stands.

Hybride VTT enduro-marathon-descente

Moteur Brose 250 w, Batt 650w/h

Un petit coup de pouce supplémentaire, quand vous pédalez sur route ou tous terrains. Ils ouvrent de nouvelles perspectives. Pour rouler toujours plus vite et plus loin!

Batterie intégrée et amovible qui se recharge à 100 % en 5 heures.

DSC_0896 (800x535).JPG

IDWORX.

5695 euros.

DSC_0897 (800x535).JPG

La combinaison d' un IDWORX matures Off-Road et le Pignon 18 vitesses

fermé dans la zone de pédalier.

DSC_0898 (800x535).JPG

IDWORX.

DSC_0899 (800x535).JPG

Vu constamment sur le salon,

ces équipements bagagistes qui s'adaptent sur la quasi-totalité du vélo.

DSC_0902 (775x600).JPG

ROSE XEON CW 3000.

Cadre carbone, Shimano Ultegra, Mavic Cosmics CXR.

7,1 kg, 2389 euros.

DSC_0903 (800x535).JPG

ROSE XEON CDX CROSS GRAVEL.

Cadre carbone, Shimano Ultegra, Rose CDX carbone disc.

7,9 kg, 3609 euros.

DSC_0905 (800x535).JPG

ROSE BIG 29.

Cadre carbone, 29 ", Shimano XTR, Rosk shox Sid.

9,7 kg, 4372 euros.

DSC_0907 (800x535).JPG

ROSE GRANITE CHIEF 27, 5 ".

Cadre alu, Shimano XT, Rock Shox Pike.

13,7 kg, 3050 euros.

DSC_0909 (320x600).JPG

DSC_0921 (800x535).JPG

Fox 32 et 34.

DSC_0920.JPG

DSC_0913 (800x535).JPG

GILBERTSON ALLURE LTD.

Cadre titane, Shimano Dura Ace, Quasar carbon.

5299 euros.

DSC_0914 (800x535).JPG

APEX BLACKBUCK.

Cadre crbon, Shimano Dura Ace, Quasar carbon QS 35.

4399 euros.

DSC_0917 (800x535).JPG

APEX BLACKBUCK DISC.

Cadre carbone, Shimano Ultégra, Quasar QS 35.

2699 euros.

DSC_0918 (800x535).JPG

APEX RELIQ.

Cadre carbon, Shimano XT, Quasar QM 22 , fourche FOX 32.

3699 euros.

DSC_0922 (800x535).JPG

MAGICSHINE.

Ce casque se pilote d'un commande au guidon.

il illumine les changements de direction en jaune, et un signaleur de couleur rouge.

Sans oublier la lampe frontale de 350 lumens.

Rechargement par clé USB. 

179 euros, le prix de la sécurité.

DSC_0924 (401x600).JPG

http://www.magicshine.com/product/2209/

DSC_0925 (800x493).JPG

SANTOS

Des vélos spéciaux et le premier à intégrer un moyeu Rohloff avec un entraînement par courroie .

Cadre alu, garantie 10 ans.

DSC_0926 (800x535).JPG

 Santos ou vélos sont fabriqués à la main à Taiwan, assemblés au Pays Bas.

DSC_0927 (800x483).JPG

Ce Gravel semble revenir d'une Trans......

DSC_0930 (800x535).JPG

ZANNATA Z82.

Cadre carbone, Shimano Ultégra, Miche Reflex Dark.

2495 euros.

DSC_0932 (800x535).JPG

ZANNATA Z81.

Cadre carbone, Shimano Ultégra, Spinergy en option.

1995 euros.

DSC_0934 (800x535).JPG

ZANNATA Z29.

Cadre carbone, Shimano XT, Miche, 29 ".

2595 euros.

DSC_0936 (800x513).JPG

SPECIALIZED TARMAC COMP DISC.

Cadre carbone, Shimano Ultegra.

3299 euros.

DSC_0938 (800x535).JPG

S-WORK AMIRA.

Vélo de Dederinksen.

DSC_0939 (800x506).JPG

Le système Body Géométry.

Le Body Geometry Fit permet au cycliste d’optimiser sa puissance, son endurance et son confort. Pendant votre séance personnelle, un spécialiste évaluera vos besoins individuels et adaptera systématiquement la position de votre vélo et équipements à votre corps.

DSC_0940 (800x535).JPG

S WORKS ENDURO 29.

8699 euros.

DSC_0943 (800x535).JPG

TURBO LEVEL FSR 29 ".

Cadre alu, Rock Shox révélation RL, SRAM DB5.

3699 euros.

DSC_0946 (800x535).JPG

PECIALIZED EPIC FSR.

Cadre carbone, Shimano XT, Rock Shox Reba.

3699 euros.

DSC_0948 (800x560).JPG

S WORKS VENGE VIAS DISC.

Aux couleurs du champion du Monde Peter Sagan.

3799 euros le cadre.

DSC_0951 (800x535).JPG

DSC_0953 (800x535).JPG

CARRERA PLILBRA EVO.

Cadre carbone, Shimano Dura Ace, Shimano RS 81.

7,7 kg, 4799 euros.

DSC_0955.JPG

CARRERA SL 7.

Cadre carbone, SRAM RED, Lightweight Obermayer.

9699 euros.

DSC_0957 (800x512).JPG

CARRERA ER01 ENDURANCE.

Cadre carbone, SRAM RED, DT SWISS.

3999 euros.

DSC_0959 (800x551).JPG

KUOTA KHAN.

Cadre carbone, Campagnolo Record.

5799 euros.

DSC_0961 (800x535).JPG

KUOTA KOUGAR.

Cadre carbone, Shimano Ultegra DI2.

4195 euros.

DSC_0963 (800x535).JPG

KUOTA KHAN.

Cadre carbone, Shimano Dura Ace.

5595 euros.

DSC_0965 (800x535).JPG

KUOTA K29 COMP.

Cadre carbone, Shimano XT.

3295 euros.

DSC_0968 (800x520).JPG

DE ROSA SK Pininfarina blu acqua.

DSC_0969 (800x535).JPG

DE ROSA SK Pininfarina Black Caviar

Cadre carbone, Campagnolo super record, Métron De Rosa.

7630 euros.

DSC_0970 (800x535).JPG

Texture antidérapante du guidon et de la selle.

Le style, le luxe et la performance.

DSC_0972.JPG

DE ROSA TITANIO.

Cadre titane, Campagnolo super record, Campagnolo Bora.

 DSC_0974 (800x535).JPG

DE ROSA SCANDIUM REFLEX.

Cadre très léger qui correspond aux normes de performance du carbone,

mais est plus rigide. 

DSC_0979 (800x535).JPG

Chez HOPE.

Le spécialiste de l' accessoire.

DSC_0980 (800x544).JPG

GIOS AERO LIGHT.

Cadre carbone, Shimano Ultegra, STEP C50.

DSC_0981 (800x504).JPG

GIOS GRESS.

Cadre carbone, Shimano Ultegra, Mavic Cosmic.

DSC_0982.JPG

DSC_0983 (800x535).JPG

Chez cet exposant, on pouvait avoir son Fatbike dans divers coloris.

Au design d'écuries de formule 1 ou autres, sympa et pas cher.

Ici Ferrari.

DSC_0985 (800x535).JPG

Red Bull.

DSC_0987 (800x535).JPG

Un exemple de tarif pour ce SWITZZ BIKE

Cadre alu, 14,6 kg

999 euros.

DSC_0988 (800x535).JPG

FLATLAND.

Flatland est un magasin de vélos old school. Spécialisé dans la construction de vélos complets, la résolution de problèmes, les modifications et les réparations pour tous les cadres et pièces.

Réparation et d'entretien pour les vélos haut de gamme rétro et vintage.  Réalisation de pièces de haute qualité et de pièces sur mesure qui peuvent vous aider à améliorer votre position.

DSC_0989 (800x535).JPG

La modification structurelle peut être faite sur toutes les parties,

y compris en fibre de carbone.

DSC_0990.JPG

Entièrement construit sur mesure

Cadre en carbone

avec une peinture  smiley personnalisé

 725 euros.

Cadre carbone 27,5 ", Shimano XT.

DSC_0995 (800x535).JPG

KOGA KIMERA.

DSC_0997 (800x535).JPG

CHESINI.

Avec une intention réelle et unique de construire des vélos de course spéciaux, parfaits pour coureur et amateurs.

GRAN PREMIO.

Cadre acier Columbus Spirit.

2150 euros le cadre et la fourche.

DSC_0999 (800x535).JPG

CHESINI SPECIALE.

Cadre Acier Columbus Spirit.

2490 euros le cadre et la fourche.

 DSC_1000 (800x535).JPG

CHESINI PRIMA.

Cadre acier Columbus spirit.

2190 euros le cadre et la fourche.

DSC_1002 (800x535).JPG

WILLIER SOUTHEAST REPLICA.

Cadre carbone 780 gr.

DSC_1004 (800x535).JPG

WILLIER CENTO 10 AIR.

Cadre carbone, Shimno Ultegra DI2, Mavic Cosmic Pro.

7,3 kg, 7150 euros.

DSC_1008 (800x535).JPG

WILLER 101.

Cadre carbone, Shimano XT, FOX 32, Miche

10 KG, 4000 euros.

DSC_1011 (800x531).JPG

WILLIER CENTO AIR.

Cadre carbone, Shimano Dura Ace, Mavic Cosmics.

6,3 kg, 6900 euros.

DSC_1013 (800x494).JPG

SOMEC KARAY.

A partir de 1899 euros.

DSC_1014 (800x535).JPG

SOMEC SPAD SW.

A partir 3899 euros.

DSC_1017 (800x535).JPG

CORRATEC EXTB 27,5 "

Cadre alu, Shimano XT, Rock Shox Pike, moteur BOSCH.

5499 euros.

DSC_0001 (800x535) (1).JPG

Les entrées de gamme de chez CORRATEC sont de bonne facture.

Plaisant au regard, peu cher, pour 2000 euros, vous pouvez disposer de deux vélos

pour le prix d'un.

CORRATEC SUPERBOW 29 ".

1199 euros.

 DSC_0003 (800x538) (1).JPG

CORRATEC ALLROAD.

999 euros.

DSC_0005 (800x455) (1).JPG

DSC_0006 (800x486) (1).JPG

Les pignons et pédalier ABSOLUTE BLACK.

DSC_0008 (800x535) (1).JPG

MERIDA REACTO.

Cadre carbone, Shimano Dura Ace, Vision Métron 55.

7,9 kg.

DSC_0012 (800x578) (1).JPG

Des cassettes allant jusqu' à 46, voir 50 dents.

DSC_0010.JPG

MERIDA BIG NINE TEAM.

Cadre carbone, SRAM XX1, Rock Shox Sid, Fullcrum Red.

8,6 kg, 5999 euros.

DSC_0016 (800x535).JPG

MERIDA SCUPTURA DISC TEAM.

Cadre carbone, Shimano Dura Ace, Fullcrum Racing Quattro.

7,5 kg, 6999 euros.

DSC_0018 (800x535) (1).JPG

MERIDA SCUMPTURA 9000.

Cadre carbone, SRAM Red, DT SWISS DT 28.

 6,10 kg, 9499 euros.

DSC_0020 (800x535) (1).JPG

MERIDA BIG NINE 9000.

Cadre carbone, Shimano XTR, DT XRC.

6499 euros.

DSC_0023 (800x535) (1).JPG

FONDRIEST TF2 AERO.

Cadre carbone, Shimano Ultegra, Fulcrum Racing 4 ( pas sur la photo )

3398 euros.

DSC_0026 (800x535) (1).JPG

TORPADO RIBOT S.

Cadre carbone, Shimano XT, Rock Shox Reba RL.

4198 euros.

DSC_0032 (800x535) (1).JPG

SENSA FIORI SL 29"

Cadre carbone, Shimano XT, Rock Shox Sid.

2699 euros.

DSC_0036 (800x535) (1).JPG

SENSA GUILI AERO.

Cadre carbone, Shimano Ultegra, SUPRA 55.

3816 euros.

DSC_0037 (800x535) (1).JPG

SENSA GUILA GE DISC.

Cadre carbone, Shimno Ultegra DI 2, Supra line.

4986 euros.

DSC_0039.JPG

SENSA AQUILA MAT.

Cadre carbone, Shimano Ultegra , Supra RA.

2195 euros.

DSC_0041 (800x535) (1).JPG

DSC_0053 (800x535) (1).JPG

DSC_0055 (800x535) (1).JPG

DSC_0054 (800x535) (1).JPG

DSC_0056 (800x535) (1).JPG

DSC_0057 (800x486) (1).JPG

Pas de grandes évolution chez BIANCHI.

Il est temps que ce constructeur change de cap, et s'approprie de nouvelles couleurs.

La couleur Céleste est et a été.

DSC_0067 (800x535).JPG

VAN NICHOLAS ASTERUS.

Cadre titane: 2699 euros

 Les propriétés uniques du titane en font le matériau par excellence pour la conception de pièces et cadres :

Haute résistance, faible densité, solide et durable, mais aussi incroyablement léger.

DSC_0069 (800x535).JPG

VAN NICHOLAS REVELSTOKE.

Cadre titane : 2099 euros.

Le titane rouille pas, aucune  corrosion, quelles que soient les conditions atmosphériques. Le titane est si résistant à la corrosion qu’il n’a même pas besoin d’être traité ou peint.

Tous les cadres Van Nicholas sont d’ailleurs garantis à vie.

DSC_0071 (800x535).JPG

VAN NICHOLAS TUAREG.

Cadre titane : 1899 euros.

Les vélos Van Nicholas offrent un rapport qualité/prix exceptionnel pour des cadres en titane

DSC_0073 (800x535).JPG

L'Armada JUMBO - LOTTO.

DSC_0074 (800x535).JPG

DSC_0076 (800x535).JPG

BIANCHI OLTRE

DSC_0077 (800x535).JPG

DSC_0078 (800x535).JPG

DSC_0079 (800x535).JPG

DSC_0080 (800x535).JPG

DSC_0081 (800x535).JPG

DSC_0082 (401x600).JPG

DSC_0083 (800x535).JPG

DENNIS VAN WINDEN.

DSC_0084 (800x535).JPG

DSC_0092 (800x535).JPG

LOOK 795 AREOLIGHT

Edition  limité 30 anniversaire.

200 exemplaire.

Cadre carbone, à partie de 7499 euros.

DSC_0094 (800x535).JPG

LOOK 795 LIGHT PRO TEAM.

Cadre carbone, à partir de 5699 euros.

DSC_0096 (800x558).JPG

LOOK 695 ZR.

Cadre carbone, à partir de 3699 euros.

DSC_0098 (800x535).JPG

LOOK 765.

Cadre carbone, à partir de 2099 euros.

DSC_0100 (800x535).JPG

LOOK 987.

Cadre carbone, à partir de 4999 euros.

version 27,5 " et 29 ".

DSC_0105 (800x535).JPG

CANYON GRAND CANYON AL SLX 29 "

Cadre alu, Shimano XT, FOX 32, DT SWISS.

11,3 kg, 1999 euros.

DSC_0108 (800x535).JPG

Le vélo du Campéone Néro Quintana.

CANYON ULTIMTE CF SLX.

DSC_0110 (800x535) (1) (800x535).JPG

CANYON ULTIMATE CF SLX.

Version grand public.

Cadre carbone, Campagnolo Super Record, Campagnolo Bora One.

6,3 kg, 5699 euros.

DSC_0112 (800x535).JPG

CANYON AEROAD CF SLX.

Cadre carbone, Shimano Ultegra, Reynolds Strike carbon.

7,2 kg, 3599 euros.

DSC_0114 (800x535).JPG

CANYON STRIVE CF 9.0 TEAM.

Cadre carbone, SRAM XX1, Rock Shox Pike, Mavic Crossmax.

12,9 kg, 4399 euros.

DSC_0119 (800x460).JPG

CANNONDALE FSI CARBON 3

Cadre carbone, Shimano XT, Magura MT, NO Tube crest.

3299 euros. 

DSC_0123 (800x535).JPG

CANNONDALE MOTERA 27,5 "

Cadre alu, moteur Bosh 250 w, FOX 34, Shimano XT.

5999 euros.

DSC_0125 (800x535).JPG

BOSH 250 watt, batterie 500 wh.

DSC_0131 (800x535).JPG

CANNONDALE SCALPEL SI CARBON 27,5 "

Cadre carbone, Shimano XT, Lefty.

3999 euros.

DSC_0133 (800x535).JPG

CANNONDALE CAAD 12 DISC.

Cadre alu, SRAM Force, Hollogram.

3299 euros.

DSC_0137 (800x535).JPG

CANNONDALE SYNASPE BLACK.

Cadre carbone, SRAM RED, Hollowgram.

7999 euros.

DSC_0135 (800x535).JPG

CANNONDALE SUPERSIX EVO DISC.

Cadre carbone, Shimano Ultegra DI 2,Hollowgram.

4999 euros.

DSC_0139 (800x535).JPG

STEVENS ARCALIS.

Cadre carbone, Shimano Ultegra, DT SWISS R24.

2549 euros.

DSC_0142.JPG

STEVENS WHAKA.

Cadre carbone, Shimano XT, fox 34, DT SWISS.

3359 euros.

DSC_0153 (800x535).JPG

DSC_0163 (800x535).JPG

TREK EMONDA SLR 8.

Cadre carbone, Shimano Dura Ace, Bontrager Paradigm.

 

RACE SHOP LIMITED.

 Il suffit de sélectionner le modèle, l'ajustement, la peinture et les pièces que vous désirez, et nos maîtres artistes vont apporter votre vélo de rêve à la vie.

DSC_0165 (800x513).JPG

TREK MADONE RACE SHOP LIMITED.

Cadre carbone, Shimano Dura Ace, Bontrager Aeolus 5

14 000 euros environ.

DSC_0166 (800x535).JPG

TREK MADONE 9.5.

Cadre carbone, Shimano Ultegra DI 2, VISION Metron 40.

DSC_0168 (401x600).JPG

L' intégration des étriers nécessite l' ouverture d'un petite trappe

à la base du boitier de direction

DSC_0169 (800x535).JPG

DSC_0170 (800x535).JPG

TREK MADONE 9.2

Cadre carbone, Shimano Ultegra, Bontrager Aura.

DSC_0172 (800x535).JPG

COLNAGO C 60.

Les couleurs Italia ou Art Deco.

DSC_0173 (800x535).JPG

COLNAGO VR 1.

DSC_0174 (800x535).JPG

COLNAGO A1R.

Cadre alu, Shimano 105.

1698 euros.

DSC_0176 (800x502).JPG

COLNAGO C 60.

L' émaillage unique Colnago.

Ce C 60 est magnifique dans cette robe.

C'est autre chose que l' austérité présenté par tous ces allemands.

DSC_0177 (800x508).JPG

COLNAGO  C 60.

Le kit cadre 4549 euros.

Cadre, tige de selle, potence, jeu de direction.

La version Shimano Dura Ace DI 2 : 9349 euros.

DSC_0180 (800x528).JPG

DSC_0182 (800x535).JPG

COLNAGO VR 1.

Le kit cadre 3749 euros.

Cadre, tige de selle, potence, jeu de direction.

La version Shimano Dura Ace DI 2 : 8399 euros.

DSC_0183 (800x535).JPG

COLNAGO CONCEPT.

Le dernier né d' Ernesto.

Ce Concept est le deuxième Colnago à porter ce nom. Le premier concept datant de1986,conçu en partenariat avec Ferrari. Mais alors que le concept des années 80 était une vitrine de l'innovation, la version 2017 est une pleine production, monocoque carbone aero, avec toutes les fonctionnalités que vous attendez d'un coureur moderne.

990 gr, 6,9 complet.

Le kit cadre : le prix devrait se situé vers : 3500 euros

DSC_0184 (800x535).JPG

Le poste de pilotage VISION.

Dans sa version définitive, une potence aérodynamique sera montée.

DSC_0187 (800x488).JPG

Chez SARTO, on ne lésine pas avec les tarifs.

Ca fait mal, beau, sobre, de qualité, mais en aucun cas ces vélos ne valent les sommes aperçues au salon.

SARTO LAMPO.

Cadre carbone, SRAM Red, Campagnolo Bora 80.

14 995 euros.

DSC_0188 (800x497).JPG

SARTO SETA.

Cadre carbone, Campagnolo record EPS, Campagolo Bora Ultra.

14 525 euros.

DSC_0192 (800x535).JPG

Chez GIANT, on a sorti la grosse armada.

Magnifique stand, aussi grand que beau. Toute la gamme de produits présentée.

Des stars en la personne de Anna Van Den Breggen et Marianne VOS.

GIANT XTC 29"

Cadre carbone, SRAM XX1, Giant XRO, Rock Shox.

7899 euros.

DSC_0193 (800x571).JPG

DSC_0195 (800x496).JPG

LIV ENVIE ADVANCED.

Le vélo d' Anna Van Den Breggen.

DSC_0196 (800x548).JPG

GIANT DEFY ADVANCED PRO O.

Cadre carbone, Shimano Ultegra DI2, Giant SLR 1.

3999 euros. 

DSC_0198 (800x535).JPG

DSC_0199 (800x514).JPG

GIANT CONTEND DISC.

Entrée de gamme, Cadre alu, Shimano Tiagra, Giant SR2.

1149 euros.

DSC_0200 (800x504).JPG

GIANT PROPEL ADVANCED SL1.

Cadre carbone, Shimano Ultegra DI2, Giant SLR 1.

5599 euros.

DSC_0203 (800x566).JPG

Marianne VOS.

Multiple championne du Monde

Sur route, cyclo cross, courses aux points, scratch, 

Championne olympique sur route, vainqueur du plusieurs Giro.

Souvent comparée à son homologue masculin, le Belge EDDY MERCKX comme étant « la meilleure cycliste de sa génération .

DSC_0204 (800x480).JPG

Chez TIME, on dispose de superbes vélos.

Mais encore une fois, un stand " merdique " qui ne m'est aucunement ces machines en valeur.

On passerai devant sans les remarquer.

TIME SCYLON

Cadre carbone, Shimano Dura Ace, Mavic Cosmics SCC, fourche AKTIVE ( filtrer les vibrations )

10 000 euros environ.

DSC_0206 (800x496).JPG

C'est sans compter sur cette cette " femme fatale ".

TIME FLUIDITY.

Cadre acrbone, Shimano Ultegra, Mavic.

DSC_0207 (800x535).JPG

ROWILD R2

Cadre carbone, Shimano XT, FOX 32, DT SWISS.

3999 euros.

DSC_0210 (800x535).JPG

Exercice de style pour ce Gravel Ridley.

RIDLEY GRAVEL.

Cadre carbone, SRAM RED, fourche LAUF.

Cette fourche ne remplace  pas une fourche suspendue classique XC, le comportement étant différent en raison du débattement inférieur, mais aussi par l’amortissement à lames en fibre de verre n’offrant pas autant de liberté qu’un système hydro-pneumatique.  Idéale pour les terrains peu agressifs.

990 euros la fourche.

DSC_0211 (800x535).JPG

RIDLEY DEAN.

DSC_0212 (800x490).JPG

Ce Ridley Fenix SL est de toute beauté.

Dommage qu'il ne soir pas mieux exposé, cette superbe robe n' était pas mise en valeur.

Il est un des plus beau vélo du salon.

DSC_0214 (800x535).JPG

RIDLEY JANE.

Chez Ridley, on n'a pas toujours bon goût quand il s'agit de sticker un vélo.

La couleur rajeunit mais le vélo semble fade.

Vélo destinée aux à la gente feminine.

DSC_0216 (800x535).JPG

RIDLEY NOAH DISC.

En attente d'homologation de l' UCI. Pour pouvoir sillonné les routes, entre les mains des Pro.

En version grand public.

Cadre carbone, Shimano Ultegra, DT SWISS.

8,2 kg, 5500 euros.

DSC_0222 (800x535).JPG

RIDLEY FENIX SL DISC.

Sa destinée est de courir les Classiques  pavés de printemps du nord.

1140 gr le cadre.

En version grand public.

Cadre carbone, Shimano Ultegra, DT SWISS.

Ce vélo devrait faire son apparition dans les négoces en février 2017.

DSC_0217 (800x486).JPG

MERCKX ROUBAIX 70.

Cadre acier Columbus, Campagnolo Potenza, Campagnolo Vento.

2999 euros.

DSC_0218 (800x505).JPG

MERCKX 525 DISC.

Cadre carbone, Shimano Ultegra, EDCO Optima.

6499 euros.

DSC_0221 (800x535).JPG

MERCKX SAN REMO 76.

Cdare carbone, Shimano Dura Ace, DT SWISS.

5999 euros.

DSC_0224 (800x535).JPG

DSC_0226 (401x600).JPG

DSC_0227 (800x535).JPG

EKOI.

Peut être le seul stand et représentant français.

Un accueil chaleureux, de bon conseil, et des produits multicolores.

DSC_0229 (800x535).JPG

Le rose est une couleur souvent aperçue au salon.

On veut attirer la gente féminine, en leur proposant des vélos individualisés, alors autant commencer par leur couleur fétiche.

DSC_0230 (800x535).JPG

RITTE ACE.

Cadre carbone, SRAM RED, ZIPP 404.

Magnifique, pour moi le plus beau vélo du salon.

Sobre.

Très difficile d'en connaître les tarifs, du aux manques d'informations et la barrière de la langue.

DSC_0232 (800x535).JPG

RITTE SNOB.

Cadre acier.

DSC_0233 (800x516).JPG

SALSA BEARGREASE.

Cadre carbone, SRAM X7.

DSC_0235 (800x535).JPG

SURLY BIG DUMMY.

DSC_0236 (800x535).JPG

SALSA MUKLUK

Cadre carbone.

Cadre 1999 euros.

DSC_0238 (800x535).JPG

BSEV LX 1

Cadre alu, Shimano XT, moteur 250 w.

4499  euros.

DSC_0240 (800x497).JPG

FUJI NORCOM STRAIGHT 1.3

Cadre carbone, Shiman Ultegra, Oval.

5999 euros.

DSC_0242 (800x535).JPG

FUJI TRANSONIC 2.7.

Cadre carbone, Shimano 105, OVAL.

1999 euros.

DSC_0245 (800x464).JPG

FUJI AURIC 27,5 ".

Cadre alu , SRAM X1, DT SWISS.

14 kg, 4499 euros.

DSC_0244.JPG

FUJI SL 1.1.

Cadre carbone, SRAM RED 22, Reynolds RZR 46 ( pas sur la photo )

5,5 kg, 12 000 euros.

DSC_0247 (800x535).JPG

RIESE ET MULLER DELITE MOUNTAIN.

Cadre alu, Shimano XT, BOSCH, FOX 34

à partir de 5399 euros.

DSC_0248 (800x540).JPG

RIESE ET MULLER CARGO ET E.CARGO

 Il vous permet de transporter vos affaires et vos enfants et d'arriver à destination plus rapidement et plus facilement qu'en voiture. Vous serez surpris par sa sportivité exceptionnelle, même quand il est bien chargé. Son centre de gravité bas et son cadre à treillis tubulaire facilitent sa manipulation. Efficacement protégés, les enfants pourront profiter de la balade les cheveux dans le vent. Et grâce à la suspension intégrale, cette bonne humeur est partie pour durer. Les nombreux accessoires répondent à tous les besoins en matière de transport. Avec son assise ajustable et à sa potence à inclinaison et hauteur réglables, ce vélo s'adapte sans problème à plusieurs cyclistes. Il ne vous reste plus qu'une chose à faire : laisser votre voiture se reposer dans le garage.

a partir de 5149 euros pour un E.CARGO.

DSC_0250 (800x535).JPG

KLEVER X RAW

Cadre alu, 250 W,24 kg

 Conçu autour du moteur électrique Biactron, système d'entraînement arrière, ce vélo est à la fois plus calme, plus puissant et plus fiable que la plupart de ses pairs. Le cadre  intègre la batterie dans son cadre, tandis que les freins et les  câbles sont cachés entièrement à l'intérieur . Le vélo dispose également d'un écran LCD Bluetooth qui relie avec votre téléphone pour vous permettre de choisir votre profil d'équitation et de servir comme un moyen de dissuasion contre le vol. . Disponible en plusieurs modèles allant de la 250W Commuter à la vitesse 600W.

3299 euros.

DSC_0252 (800x535).JPG

CADENZ CHT 01.

Cadre carbone, Shimano XT, Suntour Epixon, Mavic slr 29".

2579 euros.

DSC_0256 (800x535).JPG

CADENZ CRB 03.

Cadre carbone, Shimano Ultegra, FFWD.

3999 euros.

DSC_0258 (800x535).JPG

Les fixies ont fait un raz de marée ces dernières années.

Aujourd'hui, ces modèles semblent mis un peu au rancard.

DSC_0259 (800x535).JPG

PUREFIXIE.

DSC_0262 (800x535).JPG

SCAPIN OKLADO

Cadre carbone, SRAM XX1, ZTR Crest, Rock Shox Sid.

DSC_0264 (800x535).JPG

SCAPIN KALIBRA DISC.

Cadre carbone, Shimano Ultegra, Mavic CXR

DSC_0265 (800x535).JPG

DSC_0266 (800x535).JPG

DSC_0267 (800x535).JPG

DSC_0269 (800x480).JPG

BMC ROADMACHINE 02

Cadre carbone, Shimano Ultegra, 3T Vision.

4499 euros.

DSC_0270 (800x514).JPG

Le BMC TEAMMACHINE SLR01 du champion olympique.

Greg Van Avermart.

DSC_0271 (800x535).JPG

L'intégration selon BMC.

DSC_0272 (800x535).JPG

DSC_0273 (800x535).JPG

Les Pilot d' Eindhoven

Des spécialistes du titane haut de gamme.

Le titane est solide, léger et hautement résistant à la corrosion, Il est fort comme l'acier, ne souffre pas de la fatigue.


 
PILOT RACE CONFORT 1999 euros le cadre.

DSC_0275 (800x535).JPG

Les avantages d'un cadre de vélo de titane: il ne rouille pas, pas de fatigue et est très fort. En outre, un cadre en titane est super confortable.

Et enfin, bien sûr, le titane est tout simplement magnifique.

DSC_0272 (800x535).JPG

Ces vélos sont équipés d'accessoires FOURRIER.

Vous pouvez  trouver des gadgets comme un capuchon supérieur, des produits haut de gamme tels que le carbone, les tiges, les tiges de selle, les freins de course et des disques de frein.

DSC_0277 (800x535).JPG

Le bambou, matériau flexible et rigide.

Employé pour réaliser de multiples objets.

Employé ici, sur des cadres de vélos.

DSC_0278 (800x535).JPG

Pas franchement accessible, les cadres et vélos complets sont très cher.

Rouler écolo peut être, mais pas pour le porte monnaie.

DSC_0279 (800x507).JPG

GENESIS VOLARE.

Cadre: 995 euros.

DSC_0280 (800x535).JPG

GENESIS CROIX DE FER.

Cadre 1499 euros.

DSC_0282 (800x535).JPG

DSC_0283 (796x600).JPG

DSC_0284 (800x535).JPG

 

 

 

 

 

07:08 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

26/10/2016

JUBARU BIKERS VTT 2016

Dimanche 30 octobre

La Jubaru Bikers VTT

Distances VTT : 35 ou 45 kms

Accueil : de 07h30 à 10h00 Tournai Grill, rue du Follet 2, 7540 Kain

Départ 8h00 pour les Condéens, du lieu de rendez vous

Plus de renseignements : Tel Philippe

kain301016.jpg

18:04 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

14/10/2016

HORAIRES ETE 2016

Club cyclotourisme de Condé Sur L’Escaut

 PETITE REINE

 

RENDEZ-VOUS AU SIEGE

  

Jusqu’au 5 mars 2017 inclus

9h00 pour la sortie du Dimanche

9h00 pour la sortie du Mercredi

 

A compter du 6 mars 2017

8h00 pour le brevet du dimanche

8h30 pour la sortie du mercredi

  

 

Rendez-vous Sorties Gentlemans

horaire hiver

9H00 place de Vieux Condé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

21:23 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

10/10/2016

SEJOUR ROSAS VELO 2016 JOUR 8

DSC08070 - Copie-001.JPG

Notre séjour en Espagne est terminé.

Nous avons trouvé cette parenthèse agréable. Nous avions l' habitude de participer aux séjours à Riccione en Italie. Car nombreux d' entre nous y avait des origines ou des parents, et c'était joindre l' utile à l' agréable.

Aujourd'hui, avec plusieurs séjours en Italie en poche, il était primordial de changer d' air. L' Espagne et une opportunité. Le  climat y est meilleur en cette période et le  voyage  offre un temps de circulation en car plus rapide. Les prestations sont d'un excellent rapport qualité/prix, les infrastructures et les équipements sont excellents, la nourriture est bien équilibrée, l' ambiance espagnole et les animations sont agréables

Beaucoup d'avantages s'offrent à nous.

Ce séjour à Rosas, a laissé de bons souvenirs dans nos coeurs. A commencer par l' hôtel, ou il y règne une ambiance  tranquille, malgré le nombre de chambres et de clients qui y circulent. Ces chambres grand confort, équipées de salles de bain et sanitaire complet, avec l' air conditionné, et terrasse équipée de mobilier. Une vue splendide sur la mer et la baie Santa Margarida de Rosas. A seulement 10 minutes du centre ville. Mais ce que nous avons apprécié le plus, c'est le soir et le matin, quand couché on pouvait entendre le bruit des vagues et la tramontane.

Cet hôtel équipé d'un bar et d'une terrasse extérieure. Agrémenté d'une petite piscine et d'un nouveau restaurant " Les Algues " au 1 er étage. En plus les clients de l' hôtel peuvent bénéficer de tarifs avantageux pour le centre de thalasso situé en face de l' hôtel, ainsi qu' au restaurant.

Le buffet, les repas que l'on y sert, sont copieux.  Vraiment, le buffet est le point fort de cet établissement. Beaucoup d'entre nous, avons formulé des éloges à son sujet. Nous regretterons de rentrer chez nous après avoir mangé toutes ces bonnes choses. Entre nous, beaucoup  ont pris quelques " grammes " au retour, mais il est difficile de résister à la tentation.

Le réseau routier hispanique, du moins celui de la Catalogne est très bien entretenu. Rare sont les routes avec des nids de poules ou crevasses. Un vrai billard,  malgré  le rajout d' un grand nombre de " bandeaux casse vitesse "

Bravo, aussi aux automobilistes pour leur courtoisie, gentillesse, politesse. Ce n'est pas le pays du vélo, mais ils font de gros efforts pour valoriser leur région, et cela passe par l' accueil des visiteurs. N' oublions pas que de nombreuses équipes professionnelles y séjournent, le climat, l' accueil et les routes doivent y être pour quelques choses.

La montagne, abrupte et sauvage, le Parc naturel du Cap de Creus, la mer, accessible grâce au réseau routier bien desservi.  Ce réseau offre des vues et panoramas de qualités.

Les guides, sympathiques et accessibles. Connaissant le territoire depuis plusieurs années. Animateurs des sorties vélos et autres, ils sont au service de la clientèle. Certes un peu moins professionnel qu'à Riccione, mais tellement plus près de nous. Un grand merci à Fabio Bragato, Eric Meunier, Jean Cabay,  Jacky Glineur, et Marin pour leurs disponibilités tout au long du séjour.

Pour nos accompagnants, ce séjour s'est avéré très profitable. Un vrai bain de jouvence pour certains. La plage à 20 m, le centre ville à 10 minutes. Des sorties programmées en bus ou en bateau. Nous avons  profité des sorties ou excursions car nous disposions d'un moyen de locomotion. Vous pouvez aussi profitez de visites de musées, des marchés locaux, etc.... et toujours à des prix attractifs.

N' omettons pas non plus cette ballade en bateau., certes un peu longue, mais cela change de nos véhicules terrestres. La petite quinzaine d' heureux qui a pu profité de l' excursion à Cadaqués, ont n'on eu pour leur argent.

Nous repartirons avec des souvenirs plein la tête. Certains d'entre nous ont déjà prévu d'y revenir. Alors pour les voyageurs occasionnels que nous sommes, je crois que Rosas et l' Espagne sont encrés dans leur cœur pour un petit moment.

Un grand merci aux " Euroscyclos de Baudour " ces gars du  " Borinage " qui ont fait de ce séjour un moment et un lieu de convivialité, sachant varier les moments de plaisirs et d' entraide sur le vélo. Ils sont vraiment indispensable à cette escapade. 

Vous qui n' êtes jamais venus, ou qui n'ont pas encore franchis le cap. Jeter vous à l' eau. Un dépaysement total, pour un prix attractif.

Séjour à recommander d' urgence.

20160928_122447-001.jpg

DSC07973-001.JPG

20160926_083917.jpg

DSCN3217.JPG

rosas sept 2016 (81)-001.JPG

rosas sept 2016 (92)-001.JPG

DSC07866.JPG

DSC07971.JPG

DSC08001.JPG

DSC08035.JPG

DSC08097-001.JPG

DSC08099.JPG

DSC08101.JPG

 

20:00 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

09/10/2016

SEJOUR ROSAS VELO 2016 JOUR 7

DSC08070 - Copie-001.JPG

ROSAS JOUR 7

7h30, petit déjeuner

. Aujourd'hui, je roule dans le troisième groupe, histoire de tirer quelques photos.

Au programme 75 km. Direction Castello d' Empuries, et la montée de Monastère par Villajiuiga.

 Le parcours est plat, pas difficile. Cela me permet de photographier les amis du " Borinage ". C'est toujours un plaisir de rouler en leur compagnie, associant vélo et rigolade, l'aide et l' entraide, c'est plus qu'un club, c'est un état d' esprit. 

Nous roulons vers Espolla, Garriguella, puis  nous irons monter le col de Monastère. Un col de 8 km, sous le soleil. Quelques mètres d'avance, un arrêt, des photos, et je repars avec le dernier pour l' accompagner dans cette montée. Les panoramas sont magnifiques, nous sommes dans la Serra des Rodes. Vignes, pierres, etc...

Monestir+St.Pere+Rodes+guide+de+visite+frances[1].pdf

La vallée est belle et ce monastère est un art historique typique de l'époque romaine en Catalogne, on le remarque grâce à ses nombreux chapiteaux et son clocher. Il s'élève majestueusement au milieu de la montagne et domine toute la péninsule du Cap de Creus, la baie de Llança et le port de la Selva ...

Nous attendons les retardataires, quelques photos des panoramas environnant et c'est la descente technique vers Vilajuigua. Un verre de l' amitié au bistrot du coin, sous la tonnelle ombragée. Nous repartonstous ensemble, direction Rosas. Toujours par ces belles routes hispaniques. Roulantes à souhait.

Au total

c'est 75 km, 892 m de dénivelé, 24,6 km/h de moyenne et 27 ° a l' arrivée.

13H15 Petite visite chez le belge, déguster une boisson fraîche en bord de mer. Nous finirons par rencontrer de nouveau, comme il y a trois ans nos Amis de ATH.

Après avoir déjeuner et s'être mis au lit pour se reposer, il est temps d'occuper le terrain en visitant.

Le Cap Creus et Port Llygat nous attendent.

Le Cap Creus est  un promontoire abrupt et rocheux, de 672 m d'altitude, sur la Costa Brava, qui s'avance dans la Méditerranée formant une petite péninsule de caractère montagneux, taillée de ci de là par de nombreuses et petites calanques. Il est travaillé par les vagues, dues principalement à la Tramontane, ces  vents du nord, et  d'est. C'est un endroit naturel et sauvage, qui a gardé toute son authenticité.

Nous redescendrons vers Cadaquès et plus particulièrement Port Llygat. A l’extérieur de la ville, au bord de la plage de Portlligat, il y a la maison-atelier de Salvador Dalí, une ancienne " baraque " de pêcheurs que le peintre acheta et agrandit peu à peu. Avec le temps, cette construction que couronnent d’énormes œufs, est devenue l’un des lieux les plus emblématiques de Cadaqués.

 Le résultat en est une structure labyrinthique, aux petits espaces qui s’enchaînent dans une suite de dénivellations, où sont conservés les meubles et les objets personnels du peintre.

 Retour a l' hôtel , par de petites routes de montagnes.

20H00 Souper et nous prendrons le café au bar. Ce soir, c'est Joey Montana, encore lui,qui remet le feu à la salle. Musique espagnole et tout le tralala. On danse dans la salle.

PLUS DE PHOTOS

https://goo.gl/photos/fab9zZUPkwnSsRRx8

DSC08035 (800x541).JPG

Un petit air d 'indépendantiste.

DSC08036 (800x600).JPG

DSC08039 (800x600).JPG

DSC08040 (800x532).JPG

DSC08041 (800x600).JPG

DSC08042 (800x562).JPG

DSC08043 (800x600).JPG

DSC08044 (800x600).JPG

DSC08045 (800x600).JPG

DSC08047 (800x600).JPG

DSC08049 (800x543).JPG

DSC08050 (800x600).JPG

DSC08051 (800x600).JPG

DSC08055 (800x600).JPG

DSC08060 (800x600).JPG

DSC08061 (800x600).JPG

DSC08063 (800x600).JPG

DSC08064 (800x479).JPG

2896.gif

DSC08066 (800x600).JPG

DSC08067 (800x600).JPG

DSC08068 (797x600).JPG

DSC08069 (798x600).JPG

DSC08070 - Copie (800x565).JPG

DSC08072 (800x540).JPG

DSC08074 (800x600).JPG

DSC08076 (800x600).JPG

DSC08077 (798x600).JPG

DSC08079 (800x557).JPG

DSC08084 (800x600).JPG

DSC08087 (800x600).JPG

DSC08088 (800x600).JPG

DSC08090 (800x600).JPG

DSC08091 (800x600).JPG

DSC08094 (800x600).JPG

DSC08097-001 (800x477).JPG

pere (800x453).jpg

Saint Père de Rodes

DSC08099 (800x600).JPG

DSC08101 (800x583).JPG

DSC_0846 (800x535).JPG

DSC_0848.JPG

   L ’érosion,  les vents,  les calanques aux eaux transparentes, voilà le paysage quotidien que l'on peut apercevoir aux abords du site.

Un endroit bien souvent accessibles que par la mer.

DSC_0850 (800x535).JPG

Le phare du Cap.

DSC_0853 (800x535).JPG

 

DSC_0855 (800x535).JPG

Le littoral  est extrêmement abrupt, aux eaux profondes, avec une foison d’ ilots, de très hautes falaises.

DSC_0859 (800x535).JPG

DSC_0861 (800x535).JPG

DSC_0869 (800x535).JPG

L'actuelle Maison-musée de Port Lligat a été la seule résidence stable de Salvador Dalí depuis 1930. C'est l'endroit où il a vécu et travaillé régulièrement jusqu'à la mort de Gala, en 1982, date laquelle il s'est installé définitivement au Château de Púbol.

DSC_0871 (800x535).JPG

DSC_0880 (800x535).JPG

DSC_0872 (800x535).JPG

DSC_0881 (800x535).JPG

Afficher l'image d'origine

Les modifications et agrandissements successifs ont donné forme à une structure labyrinthique  

07:45 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

07/10/2016

ROSAS SEJOUR VELO 2016 JOUR 6

 

DSC08070 - Copie-001.JPG

ROSAS JOUR 6

Aujourd'hui retour dans le groupe 1, le menu du jour est la montée de la Mare de Deu Del Mont, appelé aussi col Armstrong.

C'est une des ascensions les plus difficiles de Girona, l' Etape Reine, une longue montée avec une vue imprenable sur environ 19 kms, avec une moyenne de 5% et environ 15% de dénivelé. Alors nous passons déjà par la case déjeuner, pour y prendre des forces; Le parcours est de 110 kms, ce n'est pas le moment de lâcher.

Rendez-vous à 9h00, au local vélo. Une fois rassemblé, le groupe part en direction de Fortia, notre première étape.

Eric, Gerda, Daniel, Jacky, Guy, Pierre et moi-même faisons partie de l' expédition. Les premiers quarante kilomètre sont plutôt plat, ce qui nous laissent le temps d' observer le paysage. Les villes de Vilamalla, Borrassa, Navata sont des communes peu traversées pendant le séjour. Toutes ces villes sont nouvelles pour nous et la route qui y conduit aussi. Cette route à grande circulation n'est pas à recommander, même si la courtoisie des catalans au volant de leur véhicule est toujours présente. Elle nous met souvent en situation de danger.

Nous finissons par quitter ce grand axe routier pour se diriger vers Llado.

Nous apercevons au loin le Mont, et le sanctuaire en format minimaliste. Cela promet une bonne partie de plaisir. La montée se décompose en trois parties,

6 km de petit dénivelé

6 km de dénivelé  moyen

6 km de fort dénivelé

18 km d'ascension sous un soleil, qui à 11h00, est déjà au zenith. Chacun prend la montée a son compte, j'en profite pour effectué les 6 premiers kilomètres avec Guy, sociétaire des Audax de Tournai, avec qui j'avais fais une des campagnes d'Italie à Riccionne.

Guy profite des joies du vélo électrique, et en vante les mérites pour des cyclo comme lui, qui désirent rester au sein des meilleurs et pouvoir rouler sur des distances pus longues avec les cadors.

Je le laisse partir pour effectuer les 6 autres seul, le paysage est magnifique. Petites routes sinueuses à travers la forêt, je profite des vues enrichissantes sur les Pyrénées et la Méditerranée. La région rurale du Pla de l' Estany est belle. Une fois arrivée au 14 ème km, je souffle un peu en roulant sur un petit plat de courte durée, mais qui fait énormément de bien.

Pierre me rattrape et me laisse. Plus léger, il me fournit un point de mire que je suivrai avec obstination dans les moments les plus difficiles. Car ils arrivent ces six derniers kilomètres,  qui varient en 12 et 15 °. Les jambes sont lourdes, je quitte la selle pour relancer mais surtout me soulager.

Le sanctuaire commence à pointer le bout de son nez, là haut, tout là haut. Nous montrant qu'il nous reste encore quelques virages à négocier. L' environnement est  majestueux, grandiose, avec une diversité de paysages, forêts, roches. Le vert côtoyant le gris, le soleil et l'ombre, la chaleur et les courants d'air, le bruit des animaux et le silence parfois.

Cette ascension est rude, mais de toute beauté, c'est la panacée. Je m'arrête à quelques encablures du sanctuaire pour attendre Gerda et Eric, nous finirons l' ascension à trois. 

 

Une fois là haut nous profitons du belvédère pour admirer la vue, regarder de loin ce que nous avons approcher de près, tel le barrage de Darnius. Le sanctuaire a garder l' aspect d'antan. Un retour en arrière de quelques années.

Il est 12h30, il est temps de redescendre vers Figuerés. Toujours par ces petites routes sinueuses .  Les premières rampes sont très dangereuses, sans parapets, le danger est omniprésent. Attention la descente est périlleuse mais quel régal, dommage que nous n' avions pas de caméra vidéo pour filmer tout ça. 

Nous arrivons sur la plaine, nous regardons une dernière fois les montagnes qui bordent l' horizon. Nous quittons les paysages aux allures de cartes postales pour regagner le grand axe routier.

Nous finirons les 50 derniers kilomètres plus vite qu' à l' aller. Nous traverserons d' autres villages qui ont sut gardés  leurs authenticités. Nous rentrerons au bercail par l' habituel petit tour par Empuriabrava et ses maisons magnifiques.

Une belle journée pour l' épicurien que je suis.

13h30, nous regagnons le restaurant, une bonne bière pour se désaltérer.

Après midi repos et petit tour en famille, pour décompresser. 

Col Amstrong 1231 m de dénivelé, 110 kms

 Rosas, Fortia, Vilamalla, Borrassa, Navata, Cabanelles , SantMart Sesserres , Sanctuari

de la mare de deu del Mont

DSC08007 (798x600).JPG

DSC08008 (800x600).JPG

La Mare de Deu del Mont au loin

DSC08009 (800x600).JPG

DSC08010 (800x553).JPG

DSC08011 (800x600).JPG

DSC08012 (798x600).JPG

DSC08013 (800x521).JPG

DSC08014 (800x600).JPG

DSC08015 (800x600).JPG

DSC08016 (800x413).JPG

DSC08017 (798x600).JPG

DSC08018 (800x600).JPG

mont02.JPEG

DSC08019 (800x600).JPG

DSC08020 (800x600).JPG

DSC08021 (800x600).JPG

800px-Mare_de_Déu_del_Mont_2 (449x600).jpg

Le sanctuaire perché sur son python rocheux.

DSC08022 (800x600).JPG

DSC08023 (800x600).JPG

DSC08024.JPG

DSC08025 (800x600).JPG

 Le sommet est l'un des sommets emblématiques de la Catalogne.

DSC08026 (800x600).JPG

DSC08027 (800x600).JPG

DSC08029.JPG

P9108848 (800x600).JPG

La Mare de Déu del Mont sanctuaire est très populaire, son nom signifie 
Mère de Dieu de la Montagne.
Il a été souvent mentionné dans la littérature catalane,
ayant été désigné comme Porta del Pirineu,
ce qui signifie «la Porte des Pyrénées»,

DSC08033 (800x600).JPG

20160929_180410 (800x450).jpg

Petite excusion au Cap Creuss et au Port Llygat

20160929_184350 (800x450).jpg

20160929_184521 (800x450).jpg

20160929_184606.jpg

20160929_184639.jpg

20160929_185034 (800x450).jpg

20160929_215404 (800x450).jpg

20160929_200132 (800x450).jpg

20160929_200738 (800x450).jpg

Encore et encore, ces plats variés et a profusion.

20160929_215648 (800x450).jpg

20160929_215707 (800x450).jpg

20160929_215858.jpg

20160929_215934 (800x450).jpg

20160929_215750 (800x600).jpg

Petite soirée au Bar de l' hôtel, ce soir Joey Montana va y mettre le feu.

Avec ses rythmes endiablés, il fera danser la foule.

 

 

22:06 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

06/10/2016

ROSAS SEJOUR VELO 2016 JOUR 5

 DSC08070 - Copie-001.JPG

ROSAS jour 5

Aujourd'hui, journée de repos, la troupe en profite pour visiter les alentours . Nous avons choisi de nous rendre à Figueres et de déambuler dans les rues de la ville.

Dans le monde entier , on ne saurait parler de Dali sans évoquer le nom de Figueres.

Nous avons visité la ville au gré des lieux Daliniens, la ville qui a vu naître et mourir le grand maître, la ville où il a laissé le plus emblématique de son œuvre. Nous entrons dans la ville avec le soleil, ce qui donne de suite un aspect lumineux. Nous tournons et tournons autour d'un marché couvert pour trouver un lieu de stationnement.

La Plaça Catalunya se trouve tout près de la place de la  Fontaine lumineuse, cet espace accueille toutes les semaines, un marché d’alimentation . L’aspect de la Plaça Catalunya a complètement changé, des travaux de restauration ont commencé et une innovante couverture photovoltaïque a été installée. Cette structure est devenue en peu de temps un nouveau symbole de la ville et un espace à ne surtout pas rater.

Nous remontons les petites rues vers le centre historique de la ville. Les ruelles ombragées donnent parfois la sensation de laissé pénétrer la lumière, la température fraîche, laisse place à des bouffées de chaleur. Ce qui est très agréable, la ville est envahie de jeunes gens, cela respire le bonheur et la santé. Une ville jeune, cela change. On entend des cris, des rires, la jeunesse en un mot.

On y découvre aussi des commerces peu habituels, de vieux commerces, qui chez nous auraient fermés leur porte, et des commerces plus jeunes, avec des enseignes différentes des nôtres. On y côtoie aussi beaucoup d 'œuvres qui ornent la ville. Des sculptures, plus bizarres les unes des autres.

Des cafés remplis, ou les terrasses sont prises d' assaut, ce qui donne parfois lieu, à des patchwork de couleurs. Des langues, langages et patois parfois différents, ce qui donne l' impression d'un brouhaha.

Figueres vit au rythme de ses habitants.

Nous finissons par apercevoir la place de l' église et un peu plus loin, la place du théatre-musée Gala-Dali. Sous un soleil éclatant, nous admirons ces œuvres, qui plaisent ou ne plaisent pas, qui captivent l' œil ou pas, qui suscite l' admiration ou pas, bref du DALI.

Mais on ne peut rester insensible à l’imagination, à ce demander pourquoi , a-t-il créer cela, pour qui, pour quoi ?

Le théâtre garde sa façade, de style néoclassique . La place a également reçu le coup de pinceau de Dalí qui y a érigé différentes sculptures, parmi lesquelles celle rendant hommage à son ami et philosophe Francesc Pujols.

Nous tournons autour du Musée, qui nous offre des vues uniques. La couleur des murs, les objets accrochés à ses pans, la végétation, sont des attrapes l' œil. Nous prenons des photos a profusion .

Nous restons ébahie pas la bâtisse, dommage que nous n' ayons pas le temps de visiter l' intérieur, mais ce n'est que partie remise.

Il approche 12h00, il est temps de redescendre vers le cœur de la ville, à la recherche d'un restaurant. Nous trouverons celui-ci autour de la Rambla.

La Rambla est un espace urbain, épicentre de la zone commerciale et axe autour duquel s'articulent les rues de la vieille ville et celles des nouveaux quartiers . elle remonte à 1828, année où la ville décide de couvrir la rivière Galligans pour des raisons d'hygiène. Ceci fait, à la demande expresse de la population, l'espace ainsi créé est aménagé en promenade.

Nous profitons du moment pour goûter les Tapas, ces petits amuse-gueules d'origine espagnole composées de différents ingrédients. On en consomme habituellement plusieurs en même temps au cours du repas.

Nous finirons cette matinée avec le soleil, il nous restent à reprendre la route. Direction Roses, pour y retrouver le reste de la bande. Changement d'endroit et cap sur le port de la ville pour y attendre le DonPancho, un petit bateau de coisière, et direction Cadaquès par la mer.

Nous embarquons ensemble pour une virée en haute mer, nous longerons la côte, découvrirons les criques aux eaux claires et lumineuses. Au rythme du bateau, du vent et du tangage, nous mettrons 1h30 pour arriver sur les plages de Cadaquès.

La visite se veut courte, alors pas de temps a perdre, nous visitons à pas de course, ce qui peut être vus. Le port, la crique, la rue principale, l' église, voilà tout ce que nous apercevrons. Ils nous faudra revenir, car cette ville a était la demeure du Maître pendant des années .

Nous repartirons vers 18h00, la température est retombée, le vent est monté. Nous reprenons place à bord, pour redécouvrir les vues panoramiques, et paysages fascinant de la baie de Roses.

La Cala Canca, le Far de Cala Nans, le Cap Norfeu, Le Punta Falconera et le Far de Roses, voilà les images que nous apercevrons tout au long du voyage. Nous rentrerons sans avoir profité du DonPancha et de sa submarine vision, puisque le bateau possédé une cabine immergée, pour profiter d'un spectaculaire système de vision sous-marine.

Rosas est en vue et avec elle un magnifique couché de soleil, que nous n' oublierons pas de photographier . L' heure du repas approche, nous apprécierons encore et encore le menu .

Une dernière virée nocturne le long de la baie, histoire de balader le chien et nous ne tarderons pas a trouver le chemin de la chambre. La journée a été épuisante pour les organismes.

PLUS DE PHOTOS

 https://goo.gl/photos/fkWHJ3bydmMdi9pX7

 DSC_0851-001.JPG

Sculpture St. George 

La Plaça Catalunya

20160928_102223 (800x450).jpg

L'Église paroissiale saint Pierre est l'église de la ville de Figueres,

Construite à la fin du XIVe siècle, cette église est un bel exemple du gothique catalan.

Le Baptême, la première communion et les funérailles de Dali y furent célébrés.

20160928_102627 (800x450).jpg

En 1960, le maire de Figueras confie à Salvador Dalí la construction du musée consacré à son œuvre. En 1973, le Théâtre-musée Dalí est inauguré.

 Le Théâtre-musée Dalí a été conçu par Dali lui-même, et est considéré comme le plus grand morceau surréaliste de travail dans le monde

20160928_102555.jpg

Au théâtre musée de Figueres on peut admirer des œuvres comme Galarina, Le Spectre du sex-appeal ou Léda atomique des installations surréalistes comme le Taxi-pluvieux ou la salle Mae-West et des obsessions récurrentes comme ses racines ampurdanaises ou le visage de Gala

20160928_102652 (800x450).jpg

20160928_103156 (800x450).jpg

20160928_103307 (800x450).jpg

La place a également reçu le coup de pinceau de Dalí qui y a érigé différentes sculptures

20160928_103632.jpg

Le sens le plus largement interprété de l' œuf de Dali, c'est  qu'il représentait pour lui un signe d' espérance et d' amour.

L’œuf est l’image de la perfection

 20160928_103811 (800x450).jpg

20160928_103836 (800x450).jpg

D'autres petites œuvres que l' on peut croiser aux détours des ruelles.

Un petit air de Dali

20160928_104232 (800x450).jpg

20160928_105149.jpg

 Les murs qui gardent désormais toutes les œuvres chères au grand artiste catalan, sont tapissées de petits pains ronds. Le pain protège, explique Dalí.

Le pain réconforte, le pain confie de sa chaleur.

« Le pain a toujours été l’un des thèmes les plus fétichistes et obsessionnels de mon travail, c’est celui auquel je suis resté le plus fidèle »

Dali

20160928_105224.jpg

20160928_105721 (800x450).jpg

20160928_111146.jpg

Ruelles étroites, ombre et soleil.

Voilà ce que vous croiserez lors de votre visite en ville.

20160928_112020 (800x450).jpg

20160928_113605 (800x450).jpg

La rambla et son axe piétonné.

Véritable lieu de vie, de rencontre, de commerces.

20160928_113701 (800x450).jpg

 20160928_114755 (800x450).jpg

Le théâtre El Jardí, construit en 1914 sous le nom de Horta d'En Gayola.

a été l'un des théâtres les plus importants de la ville dans les années 1920. Après une longue période en tant que cinéma, la scène d'El Jardí a commencé à accueillir ces célèbres compagnies de théâtre catalan.

fachada-a-la-rambla.jpg

L' Emporium, un restaurant sur la rambla

très copieux et peu cher.

20160928_122447-001 (800x543).jpg

20160928_120519.jpg

Sangria

Croquettes-de-Morue.jpg

Tapas

DSC_0773 - Copie (800x535).JPG

Le DonPancho

et son spectaculaire système de vision sous-marine

DSC_0776 - Copie (800x535).JPG

DSC_0779 - Copie (800x535).JPG

DSC_0787 (800x535).JPG

Roses.

DSC_0809 (800x535).JPG

Vues exceptionnelles de la baie de Roses et de la réserve naturelle du Cap de Creuss.

DSC_0811 (800x535).JPG

1h30 de bateau, peut être un peu trop long.

Mais nous avons pu observer de merveilleuses vues panoramiques, avec des paysages fascinants. 

DSC_0815 (800x535).JPG

DSC_0816.JPG

Même le chien trouve le temps long, mais reste attentif.

DSC_0817 (800x535).JPG

DSC_0818 (800x535).JPG

DSC_0819 (800x535).JPG

Cadaquès

DSC_0824 (800x535).JPG

Ville côtière située au cœur de la péninsule du cap de Creus

DSC_0827.JPG

Des artistes de renommée internationale comme Salvador Dali y ont séjourné.

DSC_0830.JPG

La visite de l' église se mérite. Des ruelles taillées dans la roche.

DSC_0833 (800x535).JPG

 Dans le vieux village, les ruelles sinueuses, pavées et ornées de fleurs, offrent un contraste avec la blancheur des façades. 

DSC_0838 (800x535).JPG

L’église paroissiale de Santa Maria est, probablement, l’un des édifices les plus emblématiques du village. 

DSC_0839 (800x535).JPG

Bel exemple d' architecture méditerranéenne qui a su conserver tout le charme d’un petit village des pêcheurs.

DSC_0844 (800x535).JPG

DSC_0845 (800x535).JPG

Coucher de soleil sur Roses.

11:59 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

05/10/2016

ROSAS SEJOUR VELO 2016 JOUR 4

DSC08070 - Copie-001.JPG

ROSAS jour 4

En ce jour de mardi 27 septembre, les guides du groupe décident de rallier Coustouges en France.

Un périple de 140 km, à travers campagnes et montagnes, traversant routes et ponts, pour finir sur un petit village perché, Costoja en Catalan, 832 m d' altitude.

Perché en haut de la vallée du Tech, Cet havre de beauté paisible offre la possibilité de contempler un panorama unique sur la Catalogne Sud.

9h00, l' heure du grand départ, nous avons fait des resserves de nourritures, car il n'y aura pas de ravitaillement en cours de parcours. Jacky, Eric, Gerda, Daniel, Pierre et moi-même, prenons la direction du Nord.

Nous prendrons un cheminement différent à la veille, pour arriver au même endroit, Capmany . Seule la partie suivante sera rajoutée , car il nous faudra monter les 20 km d' ascension, à partir de Macanet de Cabrenys.

La montée régulière se fera sous la chaleur, car notre ami le soleil est omniprésent. Chacun trouve son rythme. Les paysages et panoramas sont fabuleux.

Arrivés là haut, nous rejoignons le centre du village, pour se désaltérer. Manque de pot, comme souvent les petits villages ne savent plus garder leurs habitants et leurs commerces. Le seul qui pouvait nous inviter à déguster une boisson fraîche a déserté les lieux. Il nous faudra alors trouver la fontaine du village pour remplir nos bidons et les bancs du villages pour savourer le peu de nourriture que nous avons,

Cela n'est pas très grave, en montant nous avons vu un refuge, et une superette qui feront office de halte. Après s'être désaltérer, nous finirons la descente en admirant le paysage et s’étonnant même du dénivelé gravi.

Nous rejoignons de nouveau Macanet, et bifurquons à droite toute. Nous nous dirigeons de nouveau vers Darnuis et son barrage. Arrivés sur les lieux, la photos s'impose. Nous rentrerons à un rythme soutenu, il ne faut pas manquer les horaires du restaurant.

Rosas, Palau saverdera, Garriguella, Rabos, Espolla, Sant Ciment Sescebes, Capmany, Darnuis, Macanet de Cabrenys, Tapis, Coustoja, Tapis,

138 km, 1530 m denivelé, 24,2 de moyenne

DSCN3217.JPG

DSC07971 (800x600).JPG

DSC07973 (800x600).JPG

DSC07973-001 (800x598).JPG

DSC07974 (800x600).JPG

DSC07975 (798x600).JPG

DSC07976 (800x600).JPG

DSC07977 (800x600).JPG

DSC07978 (800x600).JPG

DSC07979 (800x600).JPG

DSC07980 (800x600).JPG

DSC07981 (800x600).JPG

DSC07982 (788x600).JPG

DSC07983 (800x599).JPG

Afficher l'image d'origine

DSC07984 (800x600).JPG

DSC07985 (800x424).JPG

DSC07986 (800x515).JPG

DSC07987 (800x541).JPG

DSC07988 (800x539).JPG

DSC07991 (800x600).JPG

DSC07993 (800x572).JPG

DSC07840-001.JPG

DSC07994 (800x600).JPG

DSC07995 (798x600).JPG

 DSC07999.JPG

Coustouges

DSC07997 (450x600).JPG

Située à l'altitude  de 800m, en climat de moyenne montagne, la commune de Coustouges reste très typique de l'arrière pays catalan traditionnel,  reposante et accueillante.

002Coustouges_HD.jpg

Dans un site magnifique, parmi le roc et la sève : d'impressionnantes falaises et une végétation aussi luxuriante que variée, sur un relief de collines dans l'ensemble très propice aux promenades de santé et de détente.

DSC07998 (450x600).JPG

L'église Sainte Marie est le monument essentiel du village. Son haut clocher en forme de tour avait une vocation défensive

DSC08001 (798x600).JPG

Barrage de Darnuis

DSC08002.JPG

DSC08004 (798x600).JPG

DSC08005 (800x600).JPG

DSC08006 (800x565).JPG

canales-empuriabrava-3.jpg

Vue%20canaux12.jpg

 Empuriabrava

19:52 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

04/10/2016

ROSAS SEJOUR VELO 2016 JOUR 3

DSC08070 - Copie-001.JPG

Rosas Jour 3

Nous commencerons la journée par le petit déjeuner, faire le plein de vitamines avant le départ, et regroupement total au garage à vélos.

Aujourd'hui, je décide de passer la demi-journée avec le groupe 2, histoire de tirer quelques photos. Le programme sera de rallier le barrage de Darnuis et retour. Une balade de 90 kilomètres.

9h00, c'est le départ direction Castello d' Empuries, une balade tranquille sur des routes de campagne, sinueuses, bordées de plantations de bambou, ou la circulation automobile y est rare. Nous traversons le village à l' aspect rural, sans grand monde. Un détour par l'édifice le plus important de la ville, l' église Santa Maria,. Nous quittons les lieux par de petites ruelles de pavé, et nous entrons en campagne. Nous retraversons d'autres villages, tels que Villabertran, Cabanes, et plus loin, une petite montée, celle de Pont de Molins. En montant nous pouvons remarquer les dégâts occasionnés par les incendies, plus de végétations, terrains arides, et de désolation.

Nous redescendons, sur Pont de Molins avant de rattraper une route plus importante.

La végétation change radicalement, les panoramas sont magnifiques, vignes, vieilles pierres, la vallée est belle.

Nous finissons par monter sur Darnuis, puis il nous restera à replonger vers le barrage de Boadella. Un grand réservoir d'eau situé en altitude aux alentours de 155 m. Cette retenue d'environ 100 hectares, édifié en 1951,constitue désormais un des principaux centre de loisirs de la zone. Le barrage alimente en eau la capitale de l' Alt Emporda, Figuéras .

Nous en profitons pour prendre la pose, et se désaltérer un peu. Il est l' heure de repartir, mais comme à l' habitude, tout ce qui se descend se remonte aussitôt. Pour cela , il va falloir escalader un petit col de 4 kms.

La fin du parcours est plus roulante, ce qui permet à certains de se revigorer un peu. Le soleil est parmi nous, la température excellente pour pédaler. Nous rentrons tranquillement, toujours par des routes pastorales. Nous arrivons a Empuriabrava au cœur de la commune de Castello d' Empuries au riche passé historique, dont on dit qu'elle est la perle de la Méditerranée , on la compare aussi à Venise.

Elle est considérée comme la plus grande marina résidentielles d' Europe.

Enpuriabrava a été construite en 1967, et depuis elle offre à des milliers de personnes de profiter des joies des canaux à bord de leur bateaux de sport et de luxe. C'est environ 5000 amarrages, environ 7 km de plages, 23 km de canaux navigables, sa tour panoramique est visible à de nombreux kilomètres.

On y croise aussi de magnifiques propriétés, plus belles les unes que les autres. c'est un des vastes complexes touristique de la Méditerranée.Tout ce quartier résidentiel s'organise en une gigantesque marina

12h00 , arrivée a Rosas,le parcours s'est déroulé vers Roses, Castello d'Empuries, Villabertran, Cabanes, Pont de Molins, Darnuis, 3 petits cols, 90 km, 700 m de dénivelé

Le déjeuner nous attends, et cet après midi, nous irons nous balader en ville, histoire de faire quelques emplettes. Le cœur de ville de Rosas, se situe en bord de mer. Les commerces sont abordables, les prix souvent sacrifiés, et les boissons et glaces souvent appréciées.

Nous rentrerons par la baie, en flânant le long de la mer et du vent. Ce soir, nous avons réunion, un topo est fait régulièrement, expliquant les grandes lignes du séjour, et des choix de parcours. Tout cela, dans un bon esprit de convivialité

20h00, l' heure du dîner approche. Tous se dirigent vers les étales de plats . Les entrées, plats de résistance et autres desserts sont pris d' assaut. Nous finirons cette soirée par un des nombreux one-man-show local . Ce soir, l' hôtel est sous le signe de la chanson et de la danse .

PLUS DE PHOTOS

https://goo.gl/photos/QdBjZ5MgmdDrLcJv7

20160926_073530 (800x450).jpg

20160926_073823 (800x450).jpg

20160926_073908 (800x450).jpg

20160926_083917 (800x600).jpg

La plage de Roses.

DSC07866 (800x599).JPG

Bertrand et Philippe

DSC07868 (800x600).JPG

Direction Castello.

DSC07870 (800x600).JPG

Les petites ruelles pavés de Castello d' Empuries.

cast.jpg

L' église Santa Maria.

DSC07872 (800x600).JPG

DSC07873 (800x600).JPG

DSC07878 (800x599).JPG

DSC07879 (800x600).JPG

DSC07880 (800x599).JPG

Villabertran.

DSC07881 (450x600).JPG

DSC07885 (800x600).JPG

DSC07895 (770x600).JPG

DSC07894 (800x463).JPG

Cabanes

DSC07897 (800x600).JPG

DSC07904 (800x600).JPG

Djamal,

Secrétaire des Eurocyclo de Baudour.

DSC07908 (798x600).JPG

La montée de Pont de Molins.

DSC07911 (798x600).JPG

DSC07912 (800x600).JPG

DSC07914 (800x600).JPG

DSC07919 (800x600).JPG

DSC07920.JPG

Pont de Molins a subi les ravages de l' incendie il y a quelques années.

DSC07921.JPG

DSC07922 (800x600).JPG

rosas sept 2016 (65)-001 (356x600).JPG

rosas sept 2016 (67) (800x520).JPG

rosas sept 2016 (69) (640x600).JPG

Direction Darnius.

rosas sept 2016 (74) (800x528).JPG

rosas sept 2016 (76) (800x600).JPG

Le barrage de Boadella - Darniius

Cette retenue d'environ 100 hectares, édifiée en 1954, constitue désormais un des principaux centres de loisirs de la zone. Outre la baignade, on pourra y pratiquer le canoé, et d'autres activités nautiques

rosas sept 2016 (77).JPG

le barrage alimente en eau la capitale de l'Alt Emporda, Figueres

et c'est bien là sa fonction première et l'objectif de sa réalisation..

rosas sept 2016 (83) (800x568).JPG

rosas sept 2016 (81)-001 (800x591).JPG

rosas sept 2016 (92)-001 (797x600).JPG

Matteo, Philippe, Christian et Attilio

canales-empuriabrava-3.jpg

Retour par la marina, contemplation des propriétés de luxe.

photo-43922_707924_2-370.jpg

Empuriabrava et ses canaux.

18:06 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

03/10/2016

ROSAS SEJOUR VELO 2016 JOUR 2

DSC08070 - Copie-001.JPG

Rosas jour 2

Après avoir passé une bonne nuit, bercés par le roulement des vagues, nous nous levons pour une première journée de vélo. Aujourd'hui, le restaurant nous offre un peu de confort, en ouvrant ses portes à 7h30. Ce qui nous laisse le temps le temps de déjeuner et de se préparer ensuite.

A son habitude, petit déjeuner copieux et varié, encore une envie de ne plus quitter la table. Ce matin, le premier  groupe se joint au départ , Eric, Gerda, Pierre, Jacky, Daniel, Georgio et moi-même, allons s'oxygéner.

9h00, rendez-vous au garage à vélo pour le grand départ. Aujourd'hui, notre excursion nous emmène à l' intérieur des terres, puis une panoramique. Il est temps de prendre la direction de Castello d' Empuries, capitale médiévale du Comté d' Empuries. Le temps est ensoleillé, exit la météo qui prévoie des orages. Ici, le temps est au beau fixe, 16° matinal .

Nous quittons Roses pour nous rendre à Castello d'Empuries par de petites routes bucoliques, ou la circulation est quasi inexistante . Le soleil nous accompagne déjà. Nous arrivons à Castello, et pouvons apercevoir l' église gothique de Santa Maria, du 14 ème siècle. Elle est considérée comme la Cathédrale des Empuries. Nous n'avons pas le temps de nous attarder pour admirer sa façade.

Nous sortons de la ville pour nous diriger vers les premiers contreforts pyrénéens. Nous les apercevons au loin , ils nous restent plus qu'à nous y rendrent .Nous nous dirigeons vers Péralada et son «  Mollet » . Un village au cœur de l' Alt Emporda, premier terrain accidenté des montagnes des Albères , ou règne un microclimat pour la culture du vin. Un vin d' excellente qualité connu pour son vin de «  Mollet »

Les routes s 'élèvent tranquillement, la chaleur aussi, mais nous profitons sans cesse de ce petit vent qui nous rafraîchis.

Puis vient Garriguella et la Serra de Rodes, un des point culminant du secteur. Direction Cadaquès, mais avant cela, il va falloir descendre sur le Port de la Selva , petit port de pêche, aux premiers contreforts de la Serra de Rodes. Puis remonter vers le col . La montée se fait sous la chaleur, mais nous roulons bon train. Arrivés au carrefour de Roses, nous descendons vers la ville du Maître.

Cadaquès et ses maisons blanches et bleues. Cadaquès, ville mondialement connue pour y avoir abrité le Maître Salvador Dali, ce peintre, sculpteur, graveur, scénariste et écrivain, grand représentant du surréalisme.

Cadaquès vit face à la mer et pratiquement isolée par des montagnes, un cul de sac qui se termine su le port. Un endroit magique et de belles eaux vives. Une petite halte le long des quais, une photo de groupe et c'est la remontée . Une montée progressive mais rude. Le soleil est toujours parmi nous, nous frôlons les 30 °. Une fois en haut, regroupement général pour la descente vers Roses. Les routes sont belles et sécurisantes, ce qui permet de profiter de la vitesse.

Le circuit : Roses, Castello d' Empuries, Péralada, Mollet, Garriguella, Llança, El port de la Selva, Cadaquès, Roses

Nous arrivons à l' hôtel avec 100 km, 1000 m de dénivelé. Heureux d'avoir profité de cette demi-journée de vélo. Il est temps de bénéficier des plaisirs de la table. Plus tard, c'est un grand lit, qui nous attend pour la sieste.

16h00, il faut profiter des derniers moments de soleil qu'offre la Costa Brava. On, annonce des orages sur la côte. Nous décidons de reconnaître le terrain, en emmenant les amis à Cadaquès.

Il est vrai, qu'avec un moyen de locomotion, cela paraît de suite abordable de visiter le coin.

Nous remontons les collines avoisinantes de Roses pour plonger vers Cadaquès. Nous ne profiterons pas longtemps du soleil, des trombes d'eau s’abattent sur la ville. Nous nous réfugions sous une tonnelle, en dégustant un café, le temps que cela stoppe.

Nous reprenons la route, le panorama change, l' hygrométrie aussi, laissant place à un temps lourd. Nous rentrerons calmement, pour souper, et la journée s'arrêtera là.

PLUS DE PHOTOS

https://goo.gl/photos/GEz1z2bSYdBUfdb18

DSC_0771 (800x535).JPG

DSC_0772 (800x535).JPG

DSC07810 (800x600).JPG

DSC07811 (800x600).JPG

DSC07809 (800x600).JPG

DSC07812.JPG

Tous les matins , le Géant du Parc d' enfants nous salue.

DSC07814 (800x600).JPG

DSC07815 (800x600).JPG

DSC07818 (800x600).JPG

DSC07819 (800x600).JPG

DSC07821.JPG

Perralada.

DSC07822.JPG

DSC07823 (800x600).JPG

DSC07824 (800x600).JPG

DSC07825 (798x600).JPG

Les premiers contreforts pyrennéens.

DSC07833 (800x600).JPG

En route pour Llança.

DSC07834 (800x600).JPG

DSC07836 (800x600).JPG

El port de la Selva.

DSC07841 (800x565).JPG

La montée de la Serra de Rodes.

DSC07843 (800x600).JPG

DSC07845 (800x600).JPG

DSC07846 (800x600).JPG

DSC07847 (800x600).JPG

DSC07849 (800x600).JPG

DSC07850 (800x600).JPG

DSC07853 (800x600).JPG

L' entrée de Cadaquès.

DSC07855 (800x600).JPG

Le port.

DSC07857 (800x600).JPG

Située sur la péninsule du Cap de Creus, Cadaqués est une des localités les plus réputées de la Costa Brava de la région de Gérone

DSC07858 (800x600).JPG

La vieille ville de Cadaqués, au caractère méditerranéen tourné vers la mer, se trouve au fond de la baie

DSC07860 (800x560).JPG

DSC07862 (450x600).JPG

DSC07863 (800x600).JPG

La corniche.

DSC07864.JPG

Dali, omniprésent

cette bourgade connaît aujourd'hui une vie culturelle intense, dont font foi ses nombreux musées et galeries d'art, parmi lesquels nous pouvons souligner la maison-musée de Salvador Dalí

20160925_200113 (800x450).jpg

20160925_200120 (800x450).jpg

20160925_200126 (800x450).jpg

20160925_171306 (800x450).jpg

Le petit train de Cadaquès.

20160925_173110 (800x450).jpg

20160925_173121 (800x450).jpg

Le temps devient de plus en plus menaçant sur le port.

 

19:16 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

02/10/2016

ROSAS SEJOUR VELO 2016 1ER JOUR

DSC08070 - Copie-001.JPG

Séjour Rosas Départ 

Le jour du départ est arrivé . En ce 23 septembre 2016,il est temps de boucler les valises et de prendre la direction du pays Cathare. L' Espagne nous tend les bras et avec elle son lot de bonheur.

Nous avons choisis de partir en voyage, un séjour cycliste organisé par nos amis cyclos de St Ghislain, Eurocyclo Baudour. Une bonne occasion de retrouver tous ceux qui, il y a trois ans, savent combiner la pratique sportive et la rigolade. Histoire aussi de retrouver quelques connaissances, Christian, Jacques, Attilio, Georgio, et les autres. Sans oublier Fabio, grâce à qui, peut être, cela n'aurait pas était possible.

Roses, c'est l' assurance de réussir son séjour, le soleil, le climat, le vélo, l' hôtel, la bonne bouffe, et sa Costa Brava.10 jours en pension complète, à ne penser à rien, ou peut-être, se faire dorer la pilule et de profiter des joies de la tranquillité et de la bicyclette.

Mais avant cela , il va falloir traverser la France. En passant par Paris et ses éternels embouteillages , mais nous avons pris nos précautions en se levant tôt. Cela n' aura pas suffit, 0 6h10 , c'est déjà forte affluence sur le périphérique. Il nous faudra notre lot de patience pour quitter la Capitale.

Nous avons choisi de descendre par l' A10, plus directe, moins onéreuse, et énormément de paysages à découvrir .

En commençant par L' Aquitaine jusqu'à Orléans, l' Averne jusqu' à Clermont Ferrand , puis la Méridienne jusqu'au Viaduc de Millau, et pour finir la Catane jusqu' à la frontière espagnole.

Une jolie autoroute, calme et paisible, peu fréquentée et qui offre la particularité de nous faire découvrir des régions  telles  que l' Auvergne, le Cantal et le Massif central. Les kilomètres s'enchaînent.

Nous quittons le pays du centre pour entrée dans le "Sud"

Nous approchons du Viaduc de Millau, un pont à haubans  franchissant la vallée du Tarn. Cette structure longue de 2,5 km relie le Causse Rouge et le Causse du Larzac. Vous allez me dire, qu' est-ce qu'un causse ? Et bien comme vous, ne savant pas et après renseignements, ce sont des plateaux calcaires.

Et puis nous apercevons des noms, des appellations, qui vous donne envie de voyager, tels que :

l' Aubrac, le Gévaudan, le Cantal, l' Auvergne Lozère, le Parc Naturel des Causses et Cévennes, la Vallée du Lot, Le Parc régional des grandes Causses, les gorges de la Jonte, les Monts et lacs du Lévezou, les Gorges de la Dourbie, Millau, le Pas de l' Escalette. Bref, des endroits magnifiques où il serait bon s'y attarder.

Nous entrons dans Béziers, halte ultime de notre périple. Ce soir nous poserons nos valises à l' hôtel, histoire de se reposer un peu .

Demain sera un autre jour, il nous restera moins de 200 kilomètres pour arriver à Roses. Pour l' instant une visite de la ville s'impose, et de son Canal du Midi. Mais celui-ci étant en travaux, ils nous sera impossible de voir quoi que ce soit. Dommage, ce n'est que partie remise.

  DSC_0759 (800x535).JPG

DSC_0763 (800x596).JPG

DSC_0760 (800x535).JPG

Rosas jour 1 

Nous reprenons la route vers 8h00. Le temps de déjeuner et nous voilà reparti à la conquête du Pays Cathare. Nous découvrons la Catane, cette autoroute sensée nous emmener tout droit à la frontière espagnole. 10H00, nous passons la douane, sous la surveillance des militaires et policiers espagnols.

La température est au beau fixe, déjà 22°. Un prélude de ce que sera notre séjour en Espagne. A y regarder de plus prés, la semaine s'annonce sous les meilleurs auspices.

 10h30, Roses nous accueille. Direction l' hôtel Maritim, ce trois étoiles, situé en bord de mer, plage de Santa Margarita nous héberge tout au long de cette semaine. Cet établissement offre une vue splendide sur la mer, et sur la baie de Roses. Il offre aussi à ses clients une atmosphère familiale, et çà c'est le plus important.

 Le bus est arrivé lui aussi, le temps de saluer les amis, et c'est le grand déballage, on descend et ont montent les vélos. Nous aussi, on s'installe et plus tard, nous nous préparons à déjeuner. A l' accoutumé, l' hôtel reste fidèle à sa réputation, bon accueil, chambre de qualité, panorama extérieur de toute beauté, face à la ville, nous pouvons contempler la baie de Roses, qui est dans le club des plus belles baies du monde.

13h00, l'heure du repas approche. Nous sommes encore et toujours impressionnés par l' étalage de plats proposés. Il va falloir pédaler pour pouvoir éliminer tout cela. Nous allons encore pouvoir le démontrer, la capacité du restaurant à proposer une pléthore de plats de premiers choix.

15h00, le rendez-vous fixé par Fabio, notre organisateur. Pour prendre le départ du « décrassage ». Un petit parcours de 60 km, histoire de composer les différents groupes de valeur. Un petit tour en campagne et une montée pour départager les candidats. Le tour est joué, au soir, tout le monde est fixé sur sa place dans les groupes.

PLUS DE PHOTOS JOUR 1

https://goo.gl/photos/iGuLaP8118GLgYhGA

emporda.jpg

DSC_0337 (3872x2592) (3872x2592).JPG

1.jpgDSC_0343 (3872x2592).JPG

2.jpg

3.jpg

20160924_123546.jpg

DSC_0764.JPG

DSC_0765 (800x535).JPG

DSC_0766 (800x535).JPG

DSC_0767 (800x535).JPG

P1030893 (800x294).JPG

P1030896 (800x600).JPG

P1030897 (800x600).JPG

P1030898 (800x499).JPG

P1030904 (800x600).JPG

P1030909.JPG

P1030905 (800x600).JPG

P1030907 (800x600).JPG

P1030914 (800x600).JPG

P1030917 (800x600).JPG

P1030922 (800x600).JPG

P1030925 (800x600).JPG

P1030929 (800x600).JPG

P1030933 (800x600).JPG

P1030934.JPG

P1030935 (800x600).JPG

P1030936 (800x600).JPG

20160924_191523 (800x450).jpg

20160924_194012 (800x450).jpg

20:23 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

19/09/2016

WALLERS - BRAY DUNES 2016

 pano-001.jpg

Ce dimanche 11 septembre 2016 s'et déroulé la randonnée audax Wallers - Bray Dunes.

2ème édition du nom. Organisée par le Val' Hainaut Cyclo

Cette année, un grand merci aux clubs qui ont préparés cette excursion. Merci pour leur implication, leur motivation et leur professionnalisme.

10 Condéens ont pris part a ce périple.

Cette année, changement de programme, avec un départ de Wallers, et une arrivée à Bray Dunes en passant par le Mont des Cats.

Le lieu de rendez-vous est fixé à l' école du Centre, rue Jean Jaurés, de Wallers. Un parking privatif accueille nos véhicules durant la durée de la randonnée.

La météo s'annonce clémente, mais attention, ceci peux changer du jour au lendemain. Mais normalement, tout devrait s'arranger en se dirigeant vers la côte.

11 clubs participent à cette balade, citons les assidus tels que Condé sur Escaut, Wallers, Bruay sur Escaut, Aulnoy lez Valenciennes, Quarouble,et nos amis belge de Quiévrain.

Baptême du feu pour Petite Forêt, Bohain en Vermandois, Toyota Onnaing, St Amand, Valenciennes  qui  découvriront notre organisation.

Une organisation bien huilée, car 3 personnes se sont occupées de la randonnée, citons Jean Jacques, Nathalie et Philippe. Chacun sa tâche pour plus de rendement, mais n'oublions pas la cheville ouvrière avec Laurent et Janique, Dominique et Michel.

Chacun se démenant pour trouver ravitos, matériels et accessoires à moindre coût, souvent gracieusement.

Le tracé partira de la Porte du Hainaut, puis se dirigera vers le Pévèle, les Weppes, la Flandre et la Côte d' Opale.

Un tracé de 140 km, plat, avec un léger dénivelé à Mons en Pévèle, au Col de Berthen et le Mont des Cats.

Un tracé qui sera comme d'habitude modifié en cours de route suite aux déviations et autres passages interdits pour fêtes communales.

Les motards, qui cette année sont au nombre de quatre, feront un travail sérieux et utile. Sécurisant en fermant les routes, ce qui nous à permis de rouler en toute quiétude. Merci Pascal pour ce travail.

7h30, il est temps de se diriger vers l' hôtel de ville, les marches de la Mairie nous attendent pour la traditionnelle photo de départ.

7h40, en route belle troupe. Direction le Pévèle, en passant par la forêt de Marchiennes. Les Curgissiens feront aussi partie de la fête, en nous accompagnant jusqu'au ravito de Don. Les premiers kilomètres sont très lents, on se demande même à quelle heure, nous allons arriver à la plage. Puis sous l' impulsion des capitaines de route, le rythme s' accélère et trouve sa vitesse de croisière. Même quelques crevaisons ne semble pas arrêter nos valeureux cyclos.

Il aura suffit d'un changement de roue pour redonner le moral à Yvon. Nous traversons Marchiennes, et passons au pied de  l' ancienne abbaye. A la sortie de la ville, sur un tronçon macadamisé, le peloton s'étend.

100 à 150 mètres de cyclos, 48 au total occupent la moitié de la route. Organisé et discipliné, il roule au rythme de Gilou, non pas avec son accordéon, mais aux sons des musiques entrainantes.

Nous arrivons à Mons en Pévèle, et nous grimpons notre première difficulté sans problème. Avant de redescendre vers Thumeries à toute allure. Nous nous approchons de Don, où nous attends notre premier ravitaillement. A deux pas de l' hôtel de ville, osé et risqué, car nous ne les avons pas prévenus de notre arrivée. On aurait pu se faire jeter, et au lieu de ça, on nous demande de ne pas faire trop de bruit, et on viendra même prendre la pause avec nous. Sympa ces Donois

Nous reprenons la route en traversant la ville. Ce qui laisse perplexe les habitants qui se demande qui l' on est ? 

Nous quittons les weppes, pour nous diriger vers la  Flandre , Laventie et Estaires. Beaux paysages que la Flandre. Malgré quelques bifurcations, Jean Jacques nous remet sur le droit chemin, nous faisant découvrir la campagne.

Nous ne sommes plus tellement loin de Meteren et Berthen. Nous allons franchir son col et ses 109 m de dénivelé. Le Mont des Cats se profile devant nous. Les filles nous attendent au sommet avec de quoi nous nourrir pendant des mois, filet américain, fromage, jambon, bières et coca, la liste ne s'arrête plus.

Nous mettrons tous un point d'honneur à monter ce Mont de 164 m, même les plus faibles arriveront au but ultime. Là haut, l' abbaye cistercienne produit un excellent  fromage qui a reçu le même nom, le Mont des Cats.

On y découvre aussi une bière trappiste, la Mont des Cats, mais celle-ci est produite à l' abbaye de Scourmont, là ou se trouve la Chimay.

Nous prenons tous la pose, immortalisant ce moment de joie et heureux de l'effort accompli.

Nous nous approvisionnons avant d'entamer la descente vers Watou, beau village flamand. Un peu de pavé pour rajouter au folklore, et nous  prenons la direction de la côte d' Opale. La vitesse augmente, la moyenne aussi, cela sent l' écurie ou la mer, mais pressés d'arriver au bout de l' effort. Nous apprenons qu'ils nous sera difficile de rouler sur la digue de mer, à cause de la brocante.

 Mais nous irons quand même jusqu'au bout, apercevant le drapeau vert qui annonce la qualité de l'eau. La plage et le léger vent qui nous fait tant de bien.

Une photo pour se souvenir de cette rando, et quelques boutades envers ces badauds qui se promènent sur la jetée. La rando est bouclée, 135 km au total, les bifurcations nous auront fait gagner un peu de temps et de kilomètres.

Direction maintenant le camping municipal pour la douche, et rendez-vous au restaurant le Bar du Casino.

Une frite moule et la traditionnelle carbonade flamande nous tend les bras. Belle prestation de Mr Marcant, patron du resto, qui servira les 70 convives en un temps records. Sans oublier la qualité du produit, nous n' entendrons personne se plaindre du repas.

Une bonne ambiance, de franches rigolades, et d'éternelles histoires ou on se remémorent les instants passés sur le vélo. Se congratulant, et pour certains soufflant, en se disant de l' avoir fait avec tous.

Encore merci aux cyclos pour leur participation, merci aussi à tous ceux qui ont fait de cette randonnée, une REUSSITE.

Nous vous donnons rendez-vous pour d' autres photos, car il y en aura d'autres .

Rendez-vous aussi le dimanche 18 septembre 2016, pour la fête de clôture du Val' Hainaut Cyclo.

Et peut être aurez vous la chance de remporter ce beau vélo d'une valeur de 1000 euros, ou l'un des 20 bons d' achat d'une valeur de 50 euros.

A bientôt

20160912_155056 (800x450).jpg

IMG_2560.JPG

IMG_2565 (800x533).JPG

IMG_2569 (800x533).JPG

P1030779 (800x573).JPG

P1030780 (800x586).JPG

P1030784 (800x600).JPG

P1030804 (800x537).JPG

P1030811 (800x600).JPG

P1030812 (800x565).JPG

P1030816 (427x600).JPG

P1030836 (800x600).JPG

P1030839 (800x600).JPG

P1030840 (800x586).JPG

P1030841 (800x600).JPG

P1030843 (761x600).JPG

IMG_2609.JPG

IMG_2611.JPG

IMG_2619.JPG

IMG_2621 (800x533).JPG

IMG_2628.JPG

IMG_2635 (800x533).JPG

IMG_2636.JPG

IMG_2646.JPG

P1030851 (800x600).JPG

P1030872 (800x600).JPG

P1030877 (800x600).JPG

P1030881 (800x600).JPG

P1030882 (800x600).JPG

P1030885 (800x600).JPG

P1030887 (800x600).JPG

P1030889 (800x600).JPG

IMG_2683.JPG

IMG_2686 (800x477).JPG

IMG_2687.JPG

IMG_2688.JPG

IMG_2696.JPG

IMG_2710.JPG

IMG_2714.JPG

IMG_2717.JPG

IMG_2718.JPG

IMG_2706 (471x600).JPG

IMG_2724.JPG

IMG_2732-001 (535x600).JPG

IMG_2736.JPG

P1030890 (800x600).JPG

IMG_2760.JPG

IMG_2762 (800x493).JPG

IMG_2785.JPGIMG_2782.JPG

IMG_2790.JPG

P1030892 (450x600).JPG

20160911_142347 (800x450).jpg

20160911_142405 (800x450).jpg

IMG_2821.JPG

IMG_2822 (800x533).JPG

IMG_2836 (800x533).JPG

IMG_2840.JPG

IMG_2841.JPG

IMG_2842.JPG

IMG_2843 (800x533).JPG

IMG_2862.JPG

IMG_2863 (800x468).JPG

 

 

06:58 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

12/09/2016

VITALSPORT AULNOY 2016

UN PEU DE PATIENCE POUR LES PHOTOS DE LA RANDONNEE

WALLERS-BRAY DUNES

VITALSPORTS AULNOY LEZ VALENCIENNES

Ces samedi et dimanche 10 et 11 septembre 2016, s'est déroulé la 11 ème édition du Vital Sport, organisé par DECATHLON Aulnoy lez Valenciennes

Une bonne occasion de faire découvrir de nombreux sports, présentés par une quarantaine d' associations du Valenciennois.

Permettre aux petits et aux plus grands d' accéder gratuitement à la pratique sportive à travers le Vital Sport.

8000 m2 dédiés aux sports, de quoi vous inciter ou découvrir diverses activités.

Notre association La Petite Reine à travers le  Val' Hainaut Cyclo participait pour la première fois à ce rendez-vous. Montrant le partenariat et la bonne entente avec les responsables locaux.

Nous avons partagés l' affiche avec l' USVM, l' Union Sportive Valenciennes Marly. Faisant découvrir les joies de la bicyclette aux plus jeunes.

Ne possédant pas d' école de cyclisme, cette organisation ne s'adresser pas à notre public. Mais à travers cette fête, le Val' Hainaut Cyclo démontre sa polyvalence

Plus de 7000 personnes ont foulées le parking. Quand à nous, nous avons regardés, conseillés de nombreux enfants de 7h30 à 19h00.

Présent aussi sur les lieux, nos amis Condéens de Condé Escalade, qui nous ont fait une belle démonstration de leur sport, à travers un mur d' escalade avec trois rampes.

img558.jpg

img559.jpg

 DSC_0571 (800x535).JPG

DSC_0573 (800x535).JPG

DSC_0572.JPG

DSC_0578.JPG

DSC_0583 (800x535).JPG

DSC_0584 (800x535).JPG

DSC_0595 (800x535).JPG

DSC_0596 (800x535).JPG

DSC_0597 (800x535).JPG

DSC_0598 (800x535).JPG

DSC_0603 (800x535).JPG

DSC_0605 (800x535).JPG

DSC_0606 (800x535).JPG

 

20160910_172508 (800x450).jpg

20160910_172518 (800x450).jpg

20160910_172529.jpg

20160910_172534 (800x450).jpg

DSC_0585.JPG

 

DSC_0588.JPG

DSC_0586.JPG

DSC_0589.JPG

DSC_0590.JPG

DSC_0592.JPG

DSC_0593.JPG

DSC_0616.JPG

 

 

 

 

21:13 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

28/08/2016

AULNOY 2016

 

24 INSCRITS

DSC_0455 (800x535).JPG

DSC_0456 (800x535).JPG

DSC_0539-001.JPG

DSC_0561.JPG

DSC_0562 (800x535).JPG

DSC_0564 (800x535).JPG

DSC_0565-001 (800x536).JPG

DSC_0567-001 (800x547).JPG

DSC_0570.JPG

DSC07797.JPG

DSC07799.JPG

DSC07798.JPG

DSC07800-001.JPG

DSC07801-001.JPG

DSC07802.JPG

DSC07803.JPG

DSC07804.JPG

DSC07805.JPG

DSC07806-001.JPG

DSC07807-001.JPG

20:31 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

07/08/2016

RAID DES SOURCES VTT CHIMAY 2016

 Ce dimanche 7 aout 2016, s'est déroulé la randonnée VTT, le Raid des sources. Une organisation du VTT CRAZY BIKERS de Chimay. Si j'en crois la presse, ils doivent en être à la 23 ème édition. Le départ se fait sur la plaine du Châlon, au complexe sportif.

Déjà à l' arrivée, c'est forte affluence, il faut chercher où se garer. Chose faite grâce à une très bonne organisation, qui avait placer des jalonneurs. Dans la salle, tout un petit monde se remue pour accueillir le vététiste.

Inscriptions, café, bar, parcours affichés, tous les ingrédients de la bonne préparation de cette manifestation. Plusieurs parcours sont proposés, mais une belle majorité opte pour les parcours chrono de 65 et 100 km. Quand on voit la région, son paysage et son dénivelé, cela promet.

Puis, des parcours, un peu plus accessibles au commun des mortels. 20,30,40,et 50 kms. A cela vient se rajouter des marches de 5 et 10 km.

Nous opterons pour le 50 km. Nous attendons la bande, pour prendre le départ, par cette belle matinée ensoleillée. Et c'est parti, nous quittons la ville par une petite montée, normal, vous dirai-je. Nous entamons notre première portion de terre, avant de descendre un sentier caillouteux. Descente qui se terminera par un soleil, car en bas, un autre bikers remonté en sens inverse. Plus de peur que de mal, c'est reparti, mais il me faudra un petit laps de temps pour esquiver la peur de tomber de nouveau.

Le parcours est superbe, sentiers, routes, parties boisées, et verts pâturages. La piste est un savant mélange de terre, de pierres, mais surtout de souches d' arbres. Je crois même qu'ils auraient du appeler cela, le " Raid des souches ". Car elles en ont causées des gamelles, ces ........de souches.

Il faut rester vigilant en permanence. Car avec la pression des autres concurrents, et ces fous du chrono, qui chassent derrière vous, vous êtes sans cesse sollicités pour les laissés passer.

Normal, et c'est là aussi qu'on se rencontre, qu'il y a vraiment des sportifs de haut niveau. Des bêtes de courses, taillés pout gagner, et qui ne laissent rien au hasard. Quand au matériel, je ne peux recommander de prendre un vélo de qualité. Ici, le matériel est mis à rude épreuve. Mais l'accessoire qu'il vous faut est un " quarante " à l' arrière. La grimpette, toujours la grimpette, le dénivelé monte au fil et à mesure du parcours. Ce n'est pas pour nous déplaire, mais nous acceptons volontiers les portions de plat macadamisées.

Nous arrivons au premier ravitaillement, au 14 ème kilomètre. Le temps de grignoter quelques fruits et c'est reparti. Nous allons poursuivre sur des terrains plus vallonnés. Le temps n'a pas changé, le soleil est parmi nous. La température commence à monter, les calories fondent. La deuxième partie du parcours est moins sale, beaucoup moins de boue, et la moyenne s'améliore. Il faut rester attentif à ces pierres et souches, mais c'est déjà plus roulant. Le dénivelé commence à grimper ou alors la fatigue commence à arriver. Nous décidons de raccourcir le parcours, on se dirige maintenant vers le 40 km. Direction Presgaux, Bailleux, et Lompret. Villages typiques au charme d'antan.

Le parcours ne nous laisse pas de répits, il faut sans cesse relancer, grimper, et faire attention. Derrière, cela s'active, les " chrono-mens arrivent ". Nous arrivons en contre-bas d'une montée, qui laisse perplexe. C'est qu'il va falloir monter, et quand on voit le sentier au dénivelé d'enfer, on a l'impression d'avoir franchi un mur.

Nous y sommes au " Trou des Sarrazins " la montée est finie. Reste plus qu'a descendre et rejoindre Virelles. Ils nous restera quelques kilomètres à effectués et cela en sera fini avec le " Raid des souches "

Arrivés au car-wash, c'est encore l' organisation qui fait parler la poudre. Un planton veille au grain et s'active pour faire tourner sa machine. Belle organisation que ce raid, beaux tracés, bon fléchage, rien ne manque.

Nous finirons cette randonnée avec une Chimay Blanche.

13507084_958651110917986_6153568368893708730_n.jpg

13729117_1411907058824159_938448134406879169_n.jpg

13925517_987142338068863_2676924937193993770_o.jpg

DSC07757 (800x600).JPG

DSC07760-001.JPG

DSC07762 (800x600).JPG

DSC07768-001 (800x593).JPG

DSC07771 (800x600).JPG

DSC07774 (800x600).JPG

DSC07775 (800x600).JPG

DSC07776 (800x600).JPG

DSC07778-001 (800x600).JPG

DSC07779 (800x600).JPG

DSC07781-001 (800x596).JPG

DSC07782-001 (800x547).JPG

DSC07783-001 (800x595).JPG

DSC07784 (800x600).JPG

DSC07785 (800x600).JPG

DSC07786 (800x600).JPG

DSC07788 (800x600).JPG

DSC07793-001 (450x600).JPG

DSC07795 (800x600).JPG

DSC07796 (800x600).JPG

20:28 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

02/08/2016

SEJOURS ESPAGNE ET ITALIE 2017

cyclos_rosas_2017_mr_bragato_rectoverso-page0.jpg

cyclos_rosas_2017_mr_bragato_rectoverso-page1.jpg

09:22 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

28/07/2016

MUR DE GRAMMONT ET BOIS DE LA HOUPPE 2016

Ce mercredi 27 juillet 2016, nous avons profité d'une météo clémente pour organiser une de nos randonnées  club

Nous avons choisis pour cette ballade, d' escalader le " mur de Grammont ", et de bifurquer vers le " Bois de la Houppe " pour y déjeuner.

Certains n' avaient pas encore effectués cette randonnée. Citons, Philippe, Jean Luc, José pour qui ce sera le baptême du feu, sans compter Yvon, qui nous accompagnera un bout de chemin jusqu'à Ath.

Le rendez-vous est fixé sur le parking de la forêt à Bonsecours. 8h00, c'est le départ, en empruntant le canal " Blaton - Ath ". Nous empruntons le Ravel n° 4. Petite promenade de santé d'une cinquantaine de kilomètres qui va nous emmener au pied du Muur.

Nous roulons vers Ath, la cité des géants, ou la famille Goliath et sa ducasse sont inscrites sur la liste des patrimoines culturels par l' Unesco. La famille Goliath sont les stars du cortège, elle donne lieu a de nombreuses réjouissances dans la ville.

A Ath, Yvon nous quitte, quant à nous, nous quittons le canal pour suivre maintenant la Dendre qui nous emmène en direction de Lessines, toujours en Province du Hainaut. Puis Deux Accren, et là nous entrons en Flandre Orientale.

Nous suivons toujours ce Ravel jusqu’à l' arrivée à Geraarsbergen, au pied de la ville, la route pavé qui mène au pied du " Kapelmuur ". Cette pente très raide n' est plus au programme de la célèbre course cycliste, le " Tour des Flandres ". Ou elle était souvent le juge de paix .

Mais cette année, elle reviens. Des milliers de personnes vont pouvoir encourager leurs  champions et faire de cet endroit, le lieu mythique d' auparavant.

Arrivés là haut, petit moment de récupération, la pose photo avec Jean Luc qui  nous accompagne avec le fourgon et on en profite aussi pour soigner les bobos de Jean Pierre, qui a chuté lors de l' ascension.

Nous redescendons la pente, direction Flobecq. Une petite ballade dans les Frasnes, ou nous empruntons la Route et le Parc naturel du Pays des Collines. Les paysages se composent de sommets de collines boisés, coteaux escarpés, creux verdoyants fleuris de toits rouges... Avec ses routes qui serpentent et ses belles cartes postales. Nous arrivons dans les  faubourgs de La Houppe. Il nous restera qu'à gravir le bois, dernière difficulté de la matinée.

C'est l' arrivée au sommet. Direction le " T' Baraske " un des nombreux restaurant du " Bois de la Houppe " . Un coup de téléphone auparavant, et c'est une belle table qui nous tends les bras. Bonne humeur à table, et merci à José de nous aider à passer la barrière de la frontière linguistique.

Nous profitons des lieux en prenant l' apéritif,  une bonne " Quintine ", en hommage à Quintine de la Glisserie, condamnée avec 4 autres femmes, au bûcher, le 26 octobre 1610. Chaque année, on organise à Ellezelles le sabbat des sorcières qui endiable à perpétuer la tradition en organisant une fête alliant traditions et sorcellerie, histoire et légendes, conférant ainsi ses étranges couleurs au "Village élu du folklore".  

Nous dégustons un bon steak frites avant de reprendre la route. Nous quittons " la Hoppe ", pour suivre les directions de Flobecq, Lamahaide, Oeudeghein, Ligne, Blicquy, etc.... . Le reste du parcours est vallonné, grandes portions de route avec dénivelé, et le vent en plus. Nous suivrons la chaussée Brunehaut, un bon moment, ce qui raccourci le retour.

Nous roulons bon train, et pensons arriver vers 15h30. Nous arrivons à Peruwelz, vers 15h15, avec 108 kms au compteur. Belle ballade.

PICT0003 (800x600).JPG

PICT0004-001 (800x584).JPG

PICT0005 (800x600).JPG

PICT0006 (800x600).JPG

PICT0008 (800x600).JPG

P1030733 (800x600).JPG

P1030734 (800x600).JPG

P1030735 (800x600).JPG

P1030736 (800x600).JPG

P1030739 (800x600).JPG

P1030740 (800x600).JPG

PICT0009 (800x600).JPG

ATH

PICT0010 (800x600).JPG

ATH

PICT0014 (800x600).JPG

PICT0015 (800x600).JPG

PICT0017-001 (800x371).JPG

La Dendre

PICT0019-001 (492x600).JPG

PICT0021 (800x600).JPG

P1030741 (800x600).JPG

Lessines.

3387739465 (600x450).jpg

A quelques longueurs de Grammont.

dyn003_original_461_615_pjpeg_2646897_53c88abe1ce7a0564e6bd9f414d5950b (449x600).jpg

La stèle commémorative des victoires d' Eddy Merckx, au Tour des Flandres.

P1030745-001 (800x598).JPG

P1030746-001 (799x600).JPG

P1030749 (800x600).JPG

Grammont

P1030750 (800x600).JPG

1257910770 (600x450).jpg

La table d' orientation domine le Mur, et nous montre le paysage a suivre, le Pays des Collines.

PICT0026 (800x600).JPG

PICT0027-001 (773x600).JPG

PICT0028-001 (783x600).JPG

PICT0030 (800x600).JPG

PICT0031-001 (798x600).JPG

580897424 (600x435).jpg

PICT0034 (800x600).JPG

La montée du Bois

2876938779_3 (600x401).jpg

PICT0035.JPG

P1030752.JPG

P1030753 (800x600).JPG

P1030754-001 (698x600).JPG

3523646894_3 (600x401).jpg

T' Baraske

P1030755 (450x600).JPG

P1030756 (800x600).JPG

553552580_3 (600x401).jpg

PICT0044 (800x600).JPG

PICT0045-001 (800x573).JPG

PICT0046-001 (780x600).JPG

PICT0052-001 (800x516).JPG

PICT0054 (800x600).JPG

PICT0056 (800x600).JPG

PICT0057 (800x600).JPG

PICT0059 (800x600).JPG

 

 

20:11 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

24/07/2016

24 JUILLET 2016

DSC07727 (800x473).JPG

DSC07728 (800x600).JPG

DSC07729 (783x600).JPG

DSC07731 (800x600).JPG

DSC07732 (800x532).JPG

DSC07733 (800x532).JPG

DSC07734.JPG

DSC07735 (800x566).JPG

DSC07736 (800x567).JPG

DSC07737 (800x597).JPG

DSC07738 (778x600).JPG

DSC07739 (800x545).JPG

DSC07740 (800x599).JPG

DSC07741 (800x600).JPG

DSC07742 (800x600).JPG

DSC07743 (800x419).JPG

DSC07744 (800x600).JPG

DSC07745 (800x600).JPG

DSC07746 (800x600).JPG

16:30 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

21/07/2016

LA CAMPAGNARDE 2016

Ce jeudi 21 juillet 2016, jour de fête nationale chez nos voisins belges, s'est déroulé la Campagnarde. Des randonnées organisées par les Randonneurs du Dimanche de Taintignies. Plusieurs circuits sont proposés, 30, 50, 80 et un BAD  de 130 km.

Le rendez-vous est fixé à la Maison du Peuple de Taintignies. Je quitte les locaux vers 7h15, histoire de prendre le frais, et de ne pas attendre les grosses chaleurs. Je quitte la ville pour prendre la direction de Guignies. Premier village, je bifurque rue Haudion, avant de rencontrer la campagne. Les cinquante premiers kilomètres ne sont pas très difficile, le tracé est plutôt plat. J'en profite pour rattraper quelques cyclos, avec qui je ferais  toute la randonnée .

Nous roulons bon train, alternant superbes reliefs et belles pédalées. Prenant chacun des relais, ce qui nous permettra d'atteindre le ravitaillement de Grandmetz avec 28 km/h de moyenne. Le ravito est bien achalandé, ce qui nous permettra de nous nourrir correctement.

Le temps ne s'est toujours pas levé, pas de soleil à l' horizon, mais la température est bonne. Idéale pour rouler.

Nous reprenons la route, suivant le balisage. Un fléchage qui doit nous emmener maintenant vers la partie la plus dure, les Monts de Frasnes,  et plus particulièrement dans le Parc Naturel des Pays des Collines. Tout un programme, le dénivelé change et la moyenne aussi. Nous nous apercevons que nous ne sommes pas très nombreux sur le parcours, nous ferons la totalité du parcours sans croiser grand monde.

Nous entamons les premières difficultés, avec la côte de la rue du Sartiau. Ca pique, et on se dit que les 6  prochaines côtes ne seront pas du gâteau. Nous roulons sur des routes bucoliques, les paysages sont différents, mélange de verts pâturages, de champs de blé, de bosquets  et forêts, etc...

Nous jouissons de points de vues, de panoramas de toute beauté.

L'horizon est vallonné, nous avalons petites bosses après petites bosses. Passons les côtes les unes après les autres, Exit  La Bouée, Les Papins. Nous arrivons dans les faubourgs d' Ellezelles, le Pays des Sorcières.

Ellezelles, village de l’Etrange, situé dans le Pays des Collines est un territoire féerique où de troublantes créatures se réunissent chaque année pour commémorer le souvenir de Quintine de le Glisserie condamnée avec 4 autres femmes, au bûcher, le 26 octobre 1610.

Des créatures étranges, nous en croiserons quelques unes. Elles nous indiqueront la route à suivre pour arriver à Beau Site et St Sauveur. Sueurs et maux de jambes nous accompagneront un bout de chemin.

La seule satisfaction est d' avoir descendu le Bourliquet, ouf.

Il nous reste plus que le Trou Robin à gravir avant d' atteindre le ravitaillement de Herquegies. Nous avons 92 km au compteur. La moyenne a baissée, mais nous sommes satisfait de notre parcours. Après s'être ravitaillé, nous bifurquons vers Maulde. Nous quittons le Pays des Collines, pour retrouver un paysage plus longiligne.

Les jambes tournent de nouveau et ce n'est pas le vent qui nous fera ralentir. Il nous reste quelques portions à dénivelé à franchir, mais sans grande difficulté. Nous arrivons vers des lieux qui me sont plus familiers, Maubray, Vezon, Peronnes, etc...

Nous suivons la direction de Jollain, puis plus Taintignies.

Nous finirons le parcours avec 128 km au compteur, et 26,5 km/h de moyenne. Belle randonnée que nous finirons avec le soleil. Rendez-vous à la Maison du Peuple, déguster une bonne Leffe.

Merci à Jean Pierre pour ce bout de chemin ensemble. 

campa.jpg

DSC07707 (800x600).JPG

DSC07708 (800x600).JPG

DSC07709 (800x600).JPG

DSC07710 (800x600).JPG

DSC07711 (800x600).JPG

DSC07712 (800x600).JPG

DSC07714 (800x600).JPG

DSC07715 (800x600).JPG

DSC07720 (800x600).JPG

dyn009_original_615_461_pjpeg__8c6d58d5b9940c045447c92ca1171246.jpg

DSC07721 (800x600).JPG

DSC07722-001 (798x600).JPG

1486141374 (600x450).jpg

_MG_0068 (800x450).jpg

dyn008_original_615_461_pjpeg__cf3a23ad589994492f1c25cf1e2a748a.jpg

dyn008_original_615_461_pjpeg__418877944e02dfe606604b8393cc01ca.jpg

 

DSC07723 (800x600).JPG

DSC07724 (800x600).JPG

DSC07725 (800x600).JPG

DSC07726 (800x600).JPG

 

 

.

 

 

21:10 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (1) | Digg! Digg |  Facebook | |

18/07/2016

TONGRE NOTRE DAME 2016

Petite excursion belge en ce matin du 17 juillet 2016, faute de randonnée en France. Mais surtout remercier nos amis belge de Tongre Notre Dame d' avoir fait le déplacement lors de notre randonnée.

Randonnée qui s'est déroulé sous la pluie, ce qui n' a pas dérangé nos voisins. Il était donc primordial de se déplacer en nombre pour la " Moinette "

La Moinette, dont la brasserie est établie à Tourpes, dans le Hainaut Occidental. Spécialisée dans la production de bières de fermentation. Aujourd’hui, les bières de la Brasserie Dupont sont toujours produites de façon traditionnelle et la production annuelle atteint 20.000 hectolitres. La Brasserie Dupont, c’est aussi une production de fromages affinés à la bière.

Revenons aux vélos et à nos cyclotouristes, partis de bonne heure et par un temps ensoleillé. Arrivés sur les lieux, nous nous dirigeons vers le chapiteau. 25 inscriptions, bonne participation de notre club, qui se partagera en deux groupes. Une partie sur les 35 km et l' autre vers les 50 km. Un circuit qui nous emmènera vers Wiers, Mortagne, Laplaine, etc.

Laplaine ou se tient le ravitaillement. Histoire de se désaltérer et prendre la pose. Nous récupérerons quelques individus en plus pour former un peloton d'une quinzaine de cyclos. Nous filons bon train vers Tourpes.

Arrivés sur les lieux, ils nous sera impossible de déguster la bière. Faute aux nombres de cyclos déjà attablés. Ce qui a laissé présagé que la randonnée à fait le plein. Bravo aux organisateurs pour le circuit et l' accueil.

Nous ferons quelques mètres en plus pour déguster la star du jour " la Moinette ". Nous rentrerons tranquillement par le Ravel.

Moinette Rando 2016 .jpg

Moinette Rando Parcours.jpg

146882416981875200_resized.jpg

146876537797367400_resized.jpg

146882423737110400_resized.jpg

146882423530503600_resized.jpg

146882423887761800_resized.jpg

146882424113193600_resized.jpg

146882424946050800_resized.jpg

146882426544713600_resized.jpg

143731558874268700_resized.jpg

143731559463367600_resized.jpg

143731560079635200_resized.jpg

146882434214141900_resized.jpg

146882434582614600_resized.jpg

146882434995466800_resized.jpg

146882440622890700_resized.jpg

146882440720000000_resized.jpg

146882440846633500_resized.jpg

146882440933265400_resized.jpg

146882441019517300_resized.jpg

146882441106934000_resized.jpg

146876646424536600_resized.jpg

DSC03274.jpg

20:49 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

17/07/2016

PEUGEOT VANDECASTEELE CLASSIC 2016

peugeot.jpg 

Ce samedi 16 juillet 2016 s'est déroulé la randonnée cyclotouriste " Peugeot  Vandecasteele Classic " , une randonnée organisée par le Peugeot Team Vandecasteele et comptant pour le challenge " Coppa Grinta "

La Coppa Grinta, un challenge qui regroupe une dizaine de randonnées, dont le principe est d'apporter une qualité dans l' organisation . Répartis entre la fin Février à fin Août. Ces événement sont hautement recommandées pour la plupart des cyclistes.

Les randonnées comportent : un parcours difficile, un bon approvisionnement et des installations adéquates pour les participants. En outre promouvoir tous les organisateurs qui pointent leur événement à la Coppa Grinta! La campagne "Bike Wise!» Que le tour de la communauté de vélo pour rouler propre .N' oublions pas l'un des sponsors : La bière Kwaremont

Le club est affilié à la F.F.B.C. Wallonie. Ils organisent chaque année un événement cycliste dont le bénéfice va entièrement aux œuvres de charité.
Cette année, l' association mis en valeur est  “ HET VENTIEL” de Hulste, une organisation de  bénévoles qui s’occupent des personnes  de démence jeune de façon “ buddy “. Celle-ci enrichie la vie des personnes atteintes de début de démence,  son environnement et le copain lui même.

Cela faisait longtemps que j'avais cette randonnée dans le collimateur, sans jamais pouvoir me déplacer, faute à un planning parfois surchargé. Il est vrai, qu' à la vue des flyers et autres publicités, le maillot et l' environement dans lequel le club évolue, fait qu'on ai envie de faire un bon en arrière, du temps de l' ère "Thevenet ".
 
La famille Vandecasteele a compris les besoins de l' association et leurs a donné une Peugeot 404 de toute beauté. Après des mois de travaux de restauration, et de réhabilitation, Ils ont obtenu un véhicule digne des grandes équipes cyclistes.
 
Leur équipe cycliste modeste est maintenant plongée "dans les années soixante."
 
Revenons à notre randonnée, plusieurs circuits sont proposés sur l'ensemble des deux jours, car la Peugeot Vandecasteele se produit les 16 et 17 juillet. Aujourd'hui, je vais choisir le parcours des 90 km. Un circuit un peu  difficile, sur des routes de campagne peu fréquentées. Un circuit parfait pour les coureurs entrainés avec une explosion dans les jambes.
 
4 montées sont au programme :  Kruishoutemberg – Nokereberg – Gijzelbrechtegem – Mont de l’Enclu
Le départ est pris vers 8h00, le temps n'est pas au rendez-vous, car on nous avait promis un temps ensoleillé. Que nenni, rien de tout ça. Je pars seul, la seule hantise, la feuille de parcours qui en Flandre est différente des nôtres. On annonce pas les noms des villages traversés, mais un enchaînement de rues.
A droite, à gauche, le tout dans une langue que vous ne maîtrisez pas du tout. Heureusement le pancartage aérien est plus que satisfaisant. Il faudra une attention et une concentration extrême pour ne pas rater une flèche.
 
Nous quittons Kuurne et ses belle propriétés pour rejoindre la campagne avoisinante. Nous retrouvons assez vite les petites routes de campagne de la Flandre occidentale. Routes chargées de virages, qui nécessite sans cesse des relances. Je rejoins les berges de la Lys qui doit nous emmener vers Wielsbeke. Je roule bon train et arrive à rejoindre un groupe, avec lequel nous entamons la partie la plus difficile du circuit. Les montées font leurs apparitions, et l' allure chute un peu dan les faubourgs de Ksuisotem. 
 
Nous arriverons au ravitaillement à Wortegem. Ravito léger pour ce nombre de cyclo qui arrivent en masse.
C'est le moment ou les coureurs se séparent, les uns vers le 127 km, un circuit de purs grimpeurs aves 10 côtes au programme et le 90 km, moins exigeant avec 4 montées.
 
Je me dirige maintenant vers le Mont de l' Enclus, mais avant il y aura un petit enchainement de dénivelé. Les jambes deviennent lourdes et le train diminue un peu. Nous arrivons à Kluisbergen, et nous le montons par une petite route que je ne connaissais pas auparavant pour arriver au  sommet du Pays des Collines.
 
La montée par la forêt, c’est ici, qu’un enfant abandonné serait devenu le premier Comte de Flandre, selon la légende
 
Voyez, ce qu'il y a de bien dans l' organisation des randonnées, c'est qu'il connaissent mieux leur région que toi, et te font profiter de leurs routes et de leurs histoires
Je finirai le parcours avec des bons rouleurs, jusqu'au moment de la chute. La rencontre d'un simple caillou et d'une roue, et c'est le valdingue. Plus de peur que de mal, le cyclo , après un moment de douleur, reprendra la route, un peu moins rapidement certes, mais vivant ( merci au casque !!).
Les derniers kilomètres du circuit nous dirigerons vers Courtrai et ses alentours. Difficile de rester concentrer, cela sent l' écurie et pourtant il faut redoubler de vigilance. Il est très laborieux de distinguer les flèches.
Si je n'était pas rentrer avec un flamand, je pense que je les chercherai encore.
 
Voilà, c'est la fin du parcours. Arrivé au concessionnaire, je me dirige vers la buvette, déguster une bonne Kwaremont.
 
Au final, un beau parcours, bien flèché, mais qui demande de la prudence. Allez trop vite, c'est l' assurance de se perdre. Alors, lever le pied.
Bravo aux organisateurs, qui en plus de nous concocter une belle randonnée, savent recevoir.
 
Environ 520 m d’altitude.  

13502012_859654770833822_457145829966885703_n.jpg

 

v2.jpg

v1.jpg

ff481b3752.jpg

DSC07680 (800x599).JPG

DSC07682-001 (800x554).JPG

DSC07683-001 (722x600).JPG

DSC07685 (800x485).JPG

DSC07687-001 (800x577).JPG

DSC07690 (800x600).JPG

DSC07693 (800x600).JPG

DSC07694 (800x600).JPG

DSC07695 (800x600).JPG

DSC07697 (800x600).JPG

DSC07696-001 (800x599).JPG

DSC07698-001 (798x600).JPG

DSC07699 (800x600).JPG

DSC07700 (800x600).JPG

DSC07702 (800x600).JPG

DSC07703.JPG

DSC07704 (800x600).JPG

 

 
 


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

19:29 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

10/07/2016

BON ANNIVERSAIRE ALAIN

Ce mardi 5 juillet 2016, jour d'entrainement des Gentlemen's, a vu arriver un Alain Nisol, tout heureux de pouvoir fêter ces 65 printemps, entre amis.

Pour cela, il a rejoint le groupe, avec sur la tête, un casque arborant une bougie.  Le groupe allait donc passer une demi journée sous le signe de la bonne humeur.

Un petit parcours de 50 bornes nous emmènera aux portes d' Antoing, avant de rentrer vers  Quiévrain.

Alain avait donc préparer, avec l' aide de sa compagne un petit apéritif, chez Hassan. La maison du peuple, à l' angle de la rue Tombois. Une bonne occasion de lui offrir son cadeau, et de se désaltérer, entre amis cyclo.

Nous espérons que cela se reproduira à l' avenir.

 

20151024-hassan-quievrain-002.jpg

DSCN4920 (800x600).JPG

DSCN4919 (800x600).JPG

DSCN4921 (800x600).JPG

DSCN4922 (800x600).JPG

DSCN4924-001 (800x600).JPG

DSCN4925 (800x600).JPG

DSCN4926 (800x600).JPG

DSCN4928 (800x600).JPG

DSCN4930 (800x600).JPG

DSCN4931 (800x600).JPG

DSCN4933-001 (450x600).JPG

DSCN4934 (800x600).JPG

DSCN4935 (800x600).JPG

DSCN4937 (800x600).JPG

DSCN4938 (800x600).JPG

DSCN4939 (800x600).JPG

DSCN4940 (800x600).JPG

DSCN4941 (800x600).JPG

DSCN4942 (800x600).JPG

DSCN4943 (800x600).JPG

DSCN4944 (800x600).JPG

DSCN4945 (800x600).JPG

DSCN4946 (800x600).JPG

DSCN4947 (800x600).JPG

DSCN4948 (800x600).JPG

DSCN4949 (800x600).JPG

DSCN4951 (800x600).JPG

DSCN4952 (800x600).JPG

DSCN4953 (800x600).JPG

DSCN4954 (800x600).JPG

DSCN4955.JPG

DSCN4958 (800x600).JPG

DSCN4960 (800x600).JPG

DSCN4961 (800x600).JPG

DSCN4962 (800x600).JPG

DSCN4964 (800x600).JPG

20:33 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

04/07/2016

FREDDY MAERTENS CLASSIC 2016

Ce dimanche 3 juillet 2016 s'est déroulé la 13 ème édition de la

Freddy Maertens Classic.

Une randonnée pour la bonne cause, la prise en charge des clows de l' hôpital Kloen

Le rendez-vous est situé au Bouwstock Dewulf, une société de vente de bois, à Beitem, dan les faubourgs de Roeselare.

 Plusieurs parcours sont proposés :

Cyclo avec 12,32,50,72,et 100 km

VTT avec 20,30,50 km

Un parcours cyclo qui nous emmènera vers Zonnebecke, sur la zone de front des combats 14-18.

José, Fred et moi prenons le départ par un temps ensoleillé. Pour une fois nous allons pédaler dans des conditions plus qu' avantageuses.

Direction la Flandre Occidentale et ses petites routes de campagne. Routes ou chemins ou il est difficile de faire croiser deux véhicules. L' avantage c'est qu'ils sont peu fréquentés.

Après 13 km, nous stoppons chez tata " Erika " la tante de José qui habite cette petite ville, le temps de la saluer et de prendre le café. Après cette belle hospitalité flamande, nous reprenons la route. Parcours plat qui devrait nous faciliter la tâche, mais avec toutes ces relances et le vent qui est monté, ce sera plus difficile.

Nous arrivons à notre premier ravitaillement à Messen. Ravito chez l' habitant, dans le garage de la ferme. Nous sommes accueillis très gentiment. Facile aussi, quand nous disposons d'un néerlandophone avec nous, le dialogue est grandement facilité.

Nous quittons les lieux, au trentième kilomètre pour prendre la direction du Mont Noir. Nous arrivons dans les environs de Sint Jans Kappel, et commençons à monter les 152 m de dénivelé du Mont.

Le Mont Noir est un haut lieu touristique, à deux pas de Bailleul. Les français viennent ici, faire le plein de " Toubac ".

Nous redescendons et prenons maintenant la direction de l' autre mont, le Kemmel ( juge de paix de nombreuses courses cyclistes )

Kemmel que nous monterons par un versant peu difficile.

Exit le Mont, retour en plaine vers Heuvelland. Nous roulons toujours sur des petites routes bucoliques ( mélange de cultures, de fermes et de belles  propriétés )

Nous croisons de magnifiques maisons et avons du mal à faire un choix. Comme dirait José, les flamands ont " la brique dans le ventre ". Bref, tout ça pour dire que la Flandre est belle.

L' autre particularité de cette région est la propreté, rien ne traîne , pas de vues désobligeantes.

Tous ne sera pas si rose, la crevaison nous guette. Et ce qui devra  arriver, arriva.

1 er crevaison, le temps de réparer, nous profitons du spectacle qui s' offre devant nous, un défilé ou rally de voitures anciennes.

Porsche, Saab, Mercedes, Jaguar, MG, et tant d'autres.

Nous reprenons la route, et direction la zone de combat de Zonnebecke. Ou Français, Allemand, et autres se sont livrés à des combats acharnés pour quelques mètres de terrain.

Nous apercevons au loin, de nombreux monuments et statues qui jalonnent les routes. Ces statues qui rappellent combien de jeunes gens se sont battus et offert leurs vies en sacrifice.

Ici, la statue des Blacks Watch, ce régiment Ecossais qui laissera un lourd tribu dans cette zone. Plus loin, le " drève "  ce restaurant où le gérant et un passionné de cette période.

Plus loin, c'est le lieu de départ du Rally que nous croisons, encore une bonne occasion de voir de belles voitures.

Ils nous restent à effectuer quelques kilomètres et voilà que la galère nous rattrape. Deuxième crevaison, le temps de la réparation et remontons en selle pour arriver à Moorslede.

Nous faisons notre entrée au Bouwstock, la fête bat son plein, c'est une bonne occasion de rencontrer Freddy qui signe des autographes.

Nous prendrons le temps de discuter avec lui, et poser pour quelques photos.

Le temps aussi de siffloter une bière et de goûter leur " Flandrien " leur excellent fromage. Nous quittons les lieux, en ayant passer une excellente journée.

Une belle classique, bien organisée et bien fléchée, a recommender

 affiche.jpg

kaart_100.jpg

profiel_100.jpg

DSC07621.JPG

DSC07623.JPG

DSC07624.JPG

DSC07625.JPG

DSC07627.JPG

DSC07629.JPG

DSC07630.JPG

DSC07631.JPG

DSC07632.JPG

DSC07633.JPG

DSC07634.JPG

carte.jpg

DSC07635.JPG

DSC07636.JPG

DSC060451.jpg

Mont Noir

DSC06043.jpg

DSC07638.JPG

DSC07639.JPG

DSC07640.JPG

DSC07641.JPG

DSC07642.JPG

DSC07643.JPG

DSC07644.JPG

DSC07645.JPG

DSC07646.JPG

SAM_0624 (3456x4608).JPG

Le Black Watch

DSC07647.JPG

La Drève

Pano.jpg

SAM_0622-001 (3492x2438).JPG

DSC07649.JPG

DSC07650.JPG

DSC07652.JPG

DSC07653.JPG

Freddy Maertens

deux fois champion du Monde 76 et 81

champion de Belgique

vainqueur de 9 classiques

Vainqueur de la Vuelta 1977

373 victoires chez les pros

Afficher l'image d'origine

21:32 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

30/06/2016

QUIEVRAIN 2016

RANDONNEE QUIEVRAIN

1 er

AVEC 26 PARTICIPANTS

quievrain2016_22.jpg

DSC_0792.JPG

DSC_0793.JPG

DSC_0794.JPG

DSC_0795.JPG

DSC_0796.JPG

DSC_0797.JPG

DSC_0798.JPG

DSC_0803.JPG

DSC_0819.JPG

DSC_0820.JPG

DSC_0828.JPG

DSC_0826.JPG

DSC_0827.JPG

DSC_0829.JPG

DSC_0830.JPG

DSC_0831.JPG

DSC_0832.JPG

DSC_0833.JPG

DSC_0834.JPG

DSC_0835.JPG

DSC_0866.JPG

IMG_5051.JPG

IMG_5053.JPG

IMG_5045.JPG

IMG_5047.JPG

IMG_5054.JPG

IMG_5056.JPG

IMG_5061.JPG

IMG_5069.JPG

IMG_5066.JPG

IMG_5067.JPG

IMG_5068.JPG

IMG_5072.JPG

IMG_5073.JPG

IMG_5074.JPG

IMG_5075.JPG

IMG_5089.JPG

19:35 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |