28/09/2009

ASCENSEUR DU DOG 2009

C'est ce samedi 26 septembre que c'est  déroulé le brevet randonneur belge, l'Ascenseur du Dog, une randonnée de 200 kms, au départ de Bléharies.

Nous nous sommes donc donnés rendez-vous, 6h30 à Vicq, pour un départ groupé. Un petit groupe composé de Philippe, Bertrand, Bernard et Eric. Arrivés sur les lieux, on se rend compte qu'il fait frisquet, 8°, nous n'avions plus l'habitude, avec toutes ces belles journées de juillet et août.

Quelques mouvements pour se réchauffer, nous quittons nos véhicules pour le local des cyclos. Nous nous inscrivons sur le 200 km, et à 7h45, nous prenons le départ tous en même temps. Un bon gros paquet de cyclos, dans la brume, nous avons du mal à nous rechauffer, par contre c'est super de rouler groupés, vers les ascenseurs. Un peloton de 70 personnes, encadrés par des jalonneurs à vélo (un grand bravo à ces cyclos, qui n'arrêtaient pas de faire des allez-retour sur la route, pour nous permettre de rouler sans stopper.

Il n'y a pas grand chose à voir dans la brume, sauf qu'a chaque fois qu'on roule en Belgique, on rencontre toujours des petites choses insolites. Et là, c'etait des vaches qui broutaient le long du canal, sur les chemins de halage, on se demande encore comment elles ont fait pour se retrouver là. Vers 9h30, le soleil fait son apparition, on commence à se rechauffer.

Km 44 , premier ravitaillement à la ferme, à quelques mètres du "Col del Saux".Nous reprenons la route tous groupés,

Km 77, nous arrivons à l'ascenseur funiculaire de Strépy-Thieu, toujours aussi impressionant, que se soit de la rive gauche ou droite, dès qu'on le voit, on est toujours aussi ébahis. Nous prenons le temps de faire  tamponner nos cartes, avant de monter la côte, première difficulté de la journée. Arrivés en haut, nous roulons vers le canal pont "du Sart " et de la porte de garde"Blanc Pain "

Nous quittons le canal pour les routes de campagne, et direction Braine-le-Comte, et le plan incliné de Ronquières. Arrivés dans les environs on peut apercevoir sa flèche, reconnaissable de loin, nous approchons et déjà on regarde la " bête ", 70 m de dénivelé sur 1500 m, avec ses deux bacs sur rails, il fut mis en service en 1968, dommage qu'on nous ne soyons pas arrêtés pour le regarder de plus près.

KM 103, arrêt au café du moulin, pour un contrôle, et faire tamponner nos cartes de nouveau avant d'entammer la montée sur le "col de la Houssière " 144 m de haut.

Arrivés en haut, chacun fera une petite chasse personnelle, roulant à bon rythme jusqu'au prochain ravitaillement de Strépy-Thieu. Une petite collation, et c'est reparti par la montée de l'autre rive, toujours sur les routes de campagne, en roulant nous croisons les sculptures dan la commune de Casteau et nous gravirons encore une fois le "Col del Saux" à Herchies. Une dernière pause au dernier ravitaillement de Bonsecours où  Henri m'offrira une St Martin, blonde et fraiche.

La fin fut dure, roulant à plus de 30 km/h, on finira ce brevet avec 203 kms au total, en 7h50 et 26km/h de moyenne.

Ce brevet aura rassemblé 418 participants dont 123 cyclos sur le parcours des 200km, cette randonnée est très bien organisée par les cyclos d'Antoing et du VTT des pâtures, nous avons passé une bonne journée. Nous nous posterons à table pour déguster une St Martin pour terminer cet après-midi.

clic sur ce lien pour decouvrir le parcours        dog_chien
 

profil_ascenseur

a1

Au départ de Bléharies.

GroteFoto-TZPZEJQY

photos site web " ascenseur du dog "

a2

Bernard, Bertrand, Philippe et Eric.

a3

Le premier ravitaillement à la ferme.

GroteFoto-TJXZQJAZ

photos site web " ascenseur du dog "

a4

Un de nos jalonneurs et son fidèle Jack Terrier.

GroteFoto-I86XJK8D

photos site web " ascenseur du dog "

GroteFoto-FQRLK67J

photos site web " ascenseur du dog "

GroteFoto-AIRI6WVS

photos site web " ascenseur du dog "

GroteFoto-KVTNGUUA

photos site web " ascenseur du dog "

GroteFoto-TTBMOXD6

photos site web " ascenseur du dog "

GroteFoto-LPEQTTG6

photos site web " ascenseur du dog "

GroteFoto-U3Z7B6GJ

photos site web " ascenseur du dog "

a5

La montée vers l'ascenseur de Strépy.

a6

L'Ascenseur finiculaire.

a7

GroteFoto-6GHFMBN6

photos site web " ascenseur du dog "

GroteFoto-JISKN7IX

photos site web " ascenseur du dog "

GroteFoto-NWGIPSJI

photos site web " ascenseur du dog "

a8

Passage sous le pont canal du Sart.

a9

La porte de garde de " Blanc Pain "

GroteFoto-WVYIGWHH

photos site web " ascenseur du dog "

a10

La flèche du plan incliné.

a11

800PX-~1

Le plan incliné de Ronquières.

GroteFoto-A7U7UWYV

photos site web " ascenseur du dog "

022Chris[1]

Le col " Del Saux "

a12

Bernard et Eric.

a13

Bertrand.

a14

Philippe.


a15

Dégustation de St Martin.




 

24/09/2009

CURGIES-BRAY-DUNES 2009

Ce dimanche 20 septembre 2009, s'est déroulée la 4ème Curgies-Bray-Dunes.

Le club de Condé-sur-l'Escaut est representé par Michel et Bertrand, tous deux novices dans cette randonnée. Plusieurs clubs ont pris rendez-vous, place de la mairie de Curgies, 7h15, pour un départ groupé (Aulnoy-les-Valenciennes, Curgies, Condé, Marly, Valenciennes).

Nos camarades ne serons pas seuls à cette randonnée, puisque certains cyclos les accompagnent, Daniel, Bernard, Philippe, Raymond.

Au total ce sont 28 personnes qui ont pris le départ, direction la mer et le soleil. La météo s'annonce clémente, 15°, je crois qu'il vont réussir cette ballade.

Le départ est donné et déjà Bernard donne le ton, en tête comme d'habitude. Noublions pas qu'il sagit de rouler grouper sous forme d'audax, comme le dis le prospectus, les forts doivent aidés les plus faibles et les plus faibles ne doivent pas traîner pour remonter les plus forts.

Cette belle escapade de 150 kms va les faire traverser la Pévêle, les Weppes, et la Flandre.

Les villes traversées seront :

Curgies, Saultain, Marly, Valenciennes, Anzin, Raismes, St Amand, Lecelles, Rumegies, Planard, Mouchin, Genech, Templeuve, Ennevelin, Avelin, Seclin, Houplin Ancoisnes, Beaucamps-Ligny, Radinghem, Fleurbaix, Sailly/Lys, Bac-st-Maur, Croix-au-Bac, St-Jans-Cappel, Mont des Cats, Godewaersvelde, Steenvoorde, Winnezeele, Herzeele, Bambecque, Rexpoède, L'Avenir, Uxem, Ghyvelde, Bray-Dunes.

Tout cela sera effectué dans les 6h00, un bon repas leur tendra les bras vers 14h00, le long de la jetée à Malo.

commentaire de Bertrand

Bonsoir Philippe,

Départ 7h30, le soleil est déjà là, derrière nous, ça nous rèchauffe le dos...

Il fait beau, c'est très agrèable. Après avoir traversé Saultain, Marly, Valenciennes, Anzin, nous voilà à Raismes pour entamer la traversée de la forêt de St-Amand.

Nous sentons la baisse de température. On essaye de profiter du paysage mais ce n'est pas toujours évident...!
Quand nous avons traversé le centre ville de Bailleul, grace aux feux tricolores, nous avons apprècié l'architecture flamande des maisons très anciennes, et entretenues de façon remarquable.


Avant cela...au KM56 arrêt pipi, avec distribution de boissons fraîches, le soleil est toujours là..!
On enlève nos Kway. Il y a du vent mais ça roule bien, un peu trop vite pour certains.


Et nous voilà repartis, vers le Mont des CATS.
KM106 pour certains?? et 109km pour d'autres. Nous y voilà...!
C'est sympa à monter, quelques lacets, puis un final tout droit, qui n'arrête pas de s'élever, j'en ai vu quelques uns souffrir...! (moi aussi.!)

Mais ils avaient prèvu de quoi nous recharger les batteries,
une Jeanlain et un bon sandwich, quelques photos, et c'est reparti pour la dernière étape.
Le soleil se cache derrière une fine couche nuageuse, et le vent se lève un peu plus.
Nous n'avons pas eu froid, il est 14h quand nous arrivons face à la mer.

Nous posons à nouveau pour quelques photos, puis direction le camping, pour une bonne douche bien méritée...

A 15h nous sommes tous rèunis dans un resto sympa, face à la mer.
Et quelle ambiance..! on s'est règalé avec une "moules frites", et tout ça, bien arrosé...comme il se doit.
18H...il faut penser à rentrer.!

Je garde un très bon souvenir de cette sortie, entourè de compagnons de route très sympatiques. Vivement l'année prochaine, pour y participer à nouveau...

Bravo, et merci aux organisateurs de CURGIES pour cette agrèable journée.

 

cb2

cb1

 cb3

Marly.

cb4

Bernard et ses camarades d'Aulnoy-les-Valenciennes.

cb5

Curgies.

cb6

Valenciennes.

cb7 cb8

Michel et Daniel.

cb9

Michel, Philippe, Bertrand.

cb10

Les mêmes avec Raymond et Bernard.

cb15

Les deux seules courageuses du jour.

cb11

cb12

cb14

cb13

cb16

Vue du Mont des Cats.

cb17

cb18

cb19

Photo groupe à Malo.

cb20

Au resto, en attendant les " frites-moules".

cb21

cb22

cb23

Un dernier regard sur les côtes d'Angleterre.















 

08:04 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : conde sur escaut, monts, michel, bertrand, randonnee, bernard | Digg! Digg |  Facebook | |

18/09/2009

ASCENSEUR STREPY 2009

C'est ce jeudi 17 septembre que s'est déroulée une énième sortie quaroubaine. Cette fois le site choisi fût les ascenseurs à bateaux de Strepy-Thieu. Nos compères se sont donc donnés rendez-vous à 8h45 au local des cyclos de Quarouble pour un départ groupé.

Philippe, Bernard, Marcel, Francois étaient de la partie et sont partis rejoindre le reste de la troupe à Hensies. Michel, Bertrand, Luigi, et Serge ont  formé le reste de l'équipe. A noter que les cyclos de Condé étaient majoritaires avec trois membres pour une fois. Sans compter sur la présence de Jean-Marc venu, nous accompagner.

Il fit office de voiture suiveuse et pris des notes pour un éventuel retour avec nos cyclos.

Nous voilà donc partis direction les chemins de halage, via la Belgique. Et pour commencer nous allions escalader le " col del saux " un monument de 85 m, franche partie de rigolade dans la descente, on s'apercoit qu'on a grimpé ce col une fois qu'on est dans la descente.

Nous roulons de village en village, le temps n'est pas de la partie mais il ne pleut pas, on espère que le soleil fera son apparition dans l'après midi. Arrrivés sur Obourg, nous ferons une petite halte, histoire de reprendre nos sacs laissés dans la voiture, les bords de canaux ne sont pas accessibles aux véhicules. Et c'est partie pour une ballade calme et paisible, nous approchons de Strépy, nous commençons à voir l'ascenseur, il est imposant.

Il règne un calme aux abords de l'ascenseur, il est là, devant nous, un monstre de 120 m de haut.  nous montons le dénivelé pour arriver à la porte de l'ascenseur.C'est un ascenseur géant à bateaux qui rachète à lui seul une dénivelation de 73 mètres.

Commencé en 1982 et inauguré en 2002. Il est actuellement le plus grand ascenseur à bateaux du monde. Il remplace désormais six ouvrages, les quatre ascenseurs à bateaux du canal du Centre et deux écluses. Il constitue la fin d'un programme de mise au gabarit de 1350 tonnes des voies navigables belges et permet le passage de bateaux de ce gabarit entre le bassin de la Meuse  et celui de l'Escaut.

Une petite pause, quelques photos, nos regards se fixent vers le haut de la bête, dommage qu'il n'y est pas de passage à ce moment, mais cela ne devrait pas tarder, vu le traffic.

Nous repartons en prenant le dénivelé de l'autre côté, c'est que ça monte. Arrivés en haut, on peut admirer l'autre face de l'ascenseur, la partie haute. On ne s'atttarde pas et nous roulons vers l'autre ouvrage qui en impose aussi, le canal pont " du Sart ", Cet ouvrage d’une longueur de 498 m et de 46 m de largeur permet au canal du Centre de franchir la vallée du Thiriau du Sart et un important carrefour routier entre les N55 et N535 à l’entrée de La Louvière. Ce qui est rigolo, c'est que d'habitude le pont enjambe un fleuve ou un cours d'eau et là c'est l'inverse, c'est le canal qui enjambe un gros traffic routier cinquante mètres plus bas.

Et voilà, les paysages sont magnifiques, les bateaux, un troupeau de moutons, et encore un ouvrage, la porte de garde de "Blanc pain". Ce nouvel ouvrage destiné à isoler le canal en aval sur un tronçon long de 5 km en cas de rupture brutale d'une berge ou d'un accident grave au pont-canal du Sart ou à l'ascenseur de Strépy-Thieu permettra également l'entretien et les réparations sur cette portion de la voie d'eau.

C'est qu'on en apprend de choses en faisant du vélo. Ca y est nous arrivons à la " cantine des italiens" petit lieu de villégiature au bord du canal. Et notre arrivée est salué par des notes de cornemuse, deux écossais en tenue jouent sur le bord du vieux canal. Curieux, j'avance pour regarder et prendre quelques clichés. On est sur le tournage d'une vidéo, on nous demande alors de participer, et nous faisons notre travail de VIP. Quelques photos et questions sur le pourquoi de la chose et nous repartons vers le resto, pour un bon repas.

Jean-Marc est là, pour un bon repas, accompagné de St Feullien, de franches parties de rigolades, et il est temps de repartir vers Quarouble, encore quelques péripéties de Michel avant le départ, et c'est vers le vieux canal du centre que l'on repart.

Nous allons d'ascenseurs en ascenseurs, c'est encore plus calme que sur le grand canal, le vent dans le dos pour nous pousser, le soleil pour nous accompagner.

Les vieux ascenseurs hydrauliques sont magnifiques. Les Ascenseurs à bateaux du Canal du Centre font partie du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1998. Des huit ascenseurs à bateaux de ce type construits fin du XIX ème et début du XX ème siecle, les quatre du canal du Centre sont les seuls fonctionnant encore avec leur machinerie et leur mécanisme d'origine.

Nous roulons plus vite, nous sommes pressés de rentrer, nous finirons cette journée avec au compteur 146 kms, et 25,16 km/h de moyenne. Encore une sortie quaroubaine de réussie, dommage pour ceux qui n'ont pas pu en profiter. Le temps du matin les ont peut être ralentis dans leur envie de venir nous rejoindre.

Bernard a débouché la "choulette" pour fêter cet événement. Nous avons mis au point notre rendez-vous pour la sortie Curgies-Bray-Dunes, et avons pris note pour un éventuel départ pour la randonnée de Bléharies ( les ascenseurs du dog ) 150 et 200 kms à parcourir.

Une randonnée qui ressemble à celle que nous venons d'effectuer. Les sorties quaroubaines sont terminées, peut être une dernière au Mont de l'Enclus pour clore cette année.

a7     img084

Michel et Luigi.

a8

Marcel et Francois.

a9

Serge.

DSC07204

Bernard et Bertrand.

a1

Photo de groupe à Obourg.

a31

a30

Philippe, Jean-Marc et Michel.

a11

Le canal du centre.

a13  a14 

L'ascenseur de Strépy-Thieu.

 a15 

a16

a17

On voit bien la dénivellation de plus de 70 m.

a18

L'autre côté de l'asenseur, la partie haute.

a19

Le canal pont " du Sart ", long de plus de 500 m.

a20

a21

Berger et son troupeau aux abords du canal.

a22

_WEBstptgarde

La porte de garde de " Blanc Pain ".

a23

Ascenseur n° 1 Houdeng-Goegnies.

 

a28

a2

Nos écossais " belge wallons".

a3

a4

a5  a25

A la cantine des italiens.

a26

Des forces pour le retour.

800px-Houdeng-Aimeries_-_Ascenseur_no_2_-_1

Ascenseur n° 2, Houdeng-Aymeries.

a27

Ascenseur n° 3 Strépy-Bracquegnies.

a29

a12

L'ascenceur N°4 de « Strépy-Thieu ».

 

 

06/09/2009

LES BELLES ETOILES NAMUROISES 2009

Ce samedi 5 septembre 2009, s'est déroulée la randonnée " Les Belles Etoiles Namuroises" . Le départ fût donné au complexe sportif de Jemeppe-sur-Sambre.

Nous nous sommes donc donnés rendez-vous 6h00, à Onnaing, pour un départ groupé, Jean-Francois et moi, et direction ce Brevet à dénivellation de 125 kms pour 1600 m de dénivelé.

Arrivés sur les lieux une heure plus tard, nous nous inscrivons et regardons avec soin, notre feuille de route. 11 côtes au menu, on nous dit même que dans le coin, elles sont longues, très longues.

Nous prenons donc la direction de la province de Namur, où il ne faut pas attendre très longtemps pour grimper. La première au programme est la côte de Moustier ( 1700 m, 14 % max et 5,6 % moy ). Déjà on peut remarquer quelle est longue, on ne nous a pas menti.

Et c'est reparti pour les dix restantes. Nous arrivons à Floreffe, où culmine une abbaye norbertine de l'an 1121, elle domine la vallée de la Sambre. On se dit qu'il va falloir y monter et c'est  la côte de la ferme " Robionoy" qui nous attend ( 1800 m, 13 % max, 5,6 moy ).

Dur, dur, elle vaut le detour. Puis au fur et à mesure des kms, nous rencontrons de merveilleux paysages et surtout la ville de Profondeville, petit lieu de villégiature. Nous roulons sur le bord de la Meuse, c'est d'une tranquilité... Nous croisons même le complexe sportif " de la hulle", impressionnant, qui doit offrir de nombreuses possibilités d'activités. Nous approchons du " Mont Godinne " , une petite montée (1700 m, ) et celle de Maillen ( 650 m, 15 %, 8,9 % moy ) . Une fois ces deux difficultés passées, on peut souffler, et c'est justement à Assesse,que nous nous arrêtons pour le ravitaillement.

Les petites collations avalées, nous prendrons la route direction le pays du Condroz, nous changeons de région. C'est à Spontin , petite ville établie dans la vallée du Bocq, que nous allons rencontrer de magnifiques choses, le château de Spontin, un château fort de plaine du 12ème siècle, merveilleux.

Cette ville est jolie, en plus le soleil est de la partie, il s'était caché tout au long de la matinée. A la sortie de Spontin, nous empruntons une petite route, où des carrières taillées dans les flancs de la vallée sont sur notre gauche et une petite rivière coule en contrebas sur notre droite, c'est enchanteur.

Des jeunes font de l'escalade, quel beau spectacle! Petite acalmie avant la montée sur Durnal ( 2200 m, 11% max, 5,4 % moy ) et puis en redescendant nous apercevont notre deuxième château, celui de Crupet, plus connu sous le nom de château des Carondelet, du 13ème siècle. Une petite halte, quelques photos.

Le paysage condrusien est une succession de vallées et  de crêtes dans un paysage arboré, parsemé de châteaux. Nous approchons d'Yvoir, ville traversée par la meuse et bordée de carrière de schistes.

Nous roulons sur les bords de la Meuse, encore une fois, c'est d'un calme! Nous quittons le Condroz pour revenir dans la région de Namur. Le calme avant la tempête, avant la montée vers Salet  ( 2200 m, 17 % max, 5,3 % moy ). La fin est terrible avec ses 17 %. Mais nous n'avions pas tout vu, avec la traversée du village d'Arbre, avec ses côteaux escarpés, ses maisons de pierres et surtout sa côte ( 2200m, 12 % max, 5 % moy )  Une fois ce périple fini, nous arrivons au deuxième et dernier ravitaillement, à Lesves.

Petit plein de nourriture , surtout de "congolais ", et c'est reparti pour les 25 derniers kms.

On nous assure qu'il reste qu'une seule grosse montée, à la sortie de Fosse la ville ( 3200m, 9 % max, 3,6 % moy ). Nous nous égarons à la sortie de Fosse, quelques kms supplémentaires, et c'est la montée qui nous tend les bras, elle est belle, longue, mais ne nous affaibliera pas.

Il nous reste une bonne quinzaine de kms à parcourir, nous les feront paisiblement. Nous arrivons à Jemeppe-sur-Sambre avec au compteur, 132 kms, en 5h45, 23 de moyenne et 1691 m de dénivelé.

Remercions ce club de nous avoir tracé un très beau parcours avec un paysage forestier magnifique, le fléchage a bien etait tracé, l'organisation  est  sympathique.

Cette randonnée est à conseillée, elle offre l'avantage d'associer difficultés du parcours et beauté des paysages.

A2O

A1

Le paysage Namurois.

A2

L' Abbaye de Floreffe.

A3 

A14

La montée de la ferme Robionoy.

A4

Profondeville.

A5

Profondeville.

A6

Mont Godinne.

A7

Spontin

A19

Le château de Spontin.

A8

A9

A10

A11

Escalape dans la péripherie de Spontin.

A15

Jean-Francois.

A12

Le château de Crupet.

A13

A16

Yvoir.

A17

Les hauteurs d'Arbre.

A18

 

 

 

 

 

11:02 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cote, randonnee, philippe, boul, brevet, condroz, namur, bad, coteur | Digg! Digg |  Facebook | |

02/09/2009

ETREAUTPONT ET LIESSIES 2009

 

La tradition est maintenant bien ancrée. Les cyclos qui s'associent régulièrement aux sorties hebdomadaires de la Roue Libre de Quarouble, les mardi et jeudi, mettent l'été à profit pour réaliser quelques grandes sorties.

Ce qu'on entend par grande sortie ? On y consacre la journée, la distance oscille entre 120 et 150 kilomètres, et la journée est entrecoupée d'un repas dans un lieu particulièrement choisi.

Repas qui donne lieu à un arrêt... de près de quatre heures, entre 11 h 30 et 15 h 30. Faut ce qu'il faut. Inutile de préciser que lorsque nos cyclos se remettent en selle sur le chemin du retour sans doute le moment le plus délicat de la journée, il leur faut quelques minutes pour réunir tous leurs esprits et se concentrer sur la route qu'ils leur restent à faire.

Une destination est désormais bien connue :

Etréaupont, un village de l'Aisne dont la caractéristique principale est d'héberger la source... de l'Oise. Mais, à vrai dire, ce n'est pas, et l'on s'en serait douté, ce qui a retenu l'intérêt premier de nos cyclos. Sur place, ils sont accueillis par Dominique Barthélémy, petit cousin de l'un d'entre eux, qui tient un établissement sans prétention mais leur sert une cuisine de fort bonne tenue. Ils furent ainsi dix-neuf, dix Français et neuf Belges, à accomplir ce rite le 6 août. Il faisait si chaud qu'au retour, le groupe s'arrêta... au cimetière de Berlaimont, pour se ravitailler en eau.

La plupart se retrouvèrent trois semaines plus tard. Ce 27 août, la troupe ralliait le Val Joly. Pour un déjeuner dans un endroit merveilleux : le château de la Motte à Liessies.

Un repas grastronomique en un lieu empreint de sérénité. Fort de quatorze éléments " les Belges, à huit, étaient cette fois majoritaires ", le peloton vit sa progression stoppée à l'approche du Val Joly par une crevaison : pendant que les Shaddocks pompaient, le Condéen Michel, alias " Zanini ", la gorge sèche, réussit à entraîner deux camarades dans un bar de Willies pour vider une bière salvatrice.

C'est aussi de ce genre d'épisode que se nourissent ces journées parfois épiques et toujours mémorables. Une troisième est programmée pour ce 17 septembre : les Ascenseurs à bateaux. On sera là dans la région dite du Centre, en Belgique.

Comme à chacune de leurs visites, le déjeuner sera pris dans un lieu également bien connu des touristes dont le nom fait référence à la forte influence dont est imprégnée la région : la Cantine des Italiens, à La Louvière.

Dans leurs starting-blocks, les cyclos en salivent déjà.

 

BERNARD.

Sans titre

a6

départ pour Etreautpont

a7

a8

a9

Les voilà donc installés chez Dominique.

a10

Bernard la scoumoune.

e1

Départ pour le Château de la Motte.

e2

e3

e4

Michel et son Château.

e5

e6

Arrivés à bon port.

e8

Ennio, Campagnolo

e9

Daniel

e10

e11

Jacques, Marcel

e12

Serge,

e13

Bernard

e14

e15

e16

e17

e18










11:51 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : etreaupont, liessies, quaroubaine, randonnee, chateau | Digg! Digg |  Facebook | |