28/06/2010

MONTAGNES DE REIMS 2010

 Ce dimanche 27 juin 2010 s'est déroulé le 53 ème Brevet Cyclo des Montagnes de Reims, organisé par le Cyclo Club Remois.

  La Petite Reine de Condé s'est fait le plaisir d'y participer une seconde fois, puisqu'elle était présente en 2009. Philippe, Bertrand et Michel ont appréciés cette randonnée et voulaient surtout y  revenir.

 4 parcours sont programmés, 48, 88, 115, et 154 kms. Nous obterons pour le plus grand, vous l'imaginez.

 Cette année, ils seront accompagnés de Bernard, Marcel et Alain, le cyclo de Chartres. Rendez-vous fut donc donné à 7h30, a Reims, pour le départ. Puisque certains étaient partis la veille, d'autre venait d'autre horizon.

 Arrivés sur les lieux, le parking fut pris d'assaut. Ce qui laisse présager un nombre important de randonneurs, normal vu les conditions atmosphériques annoncées.

 7H45, nous nous rassemblons pour effectuer nos 154 kms. Il ne faut longtemps pour quitter la ville et  nous nous retrouvons à longer les vignes, puisque nous sommes au km 5.

 Km 6, Villedommange et sa première montée, le ton est donné, il fait déjà chaud, à cette heure de la matinée. Dur, dur, pour cet après-midi.

 Km 29, Chatillon sur Marne, et son premier ravitaillement. Et la encore, il faut monter pour gagner sa croute. Arrivés sur les hauteurs, le pape Urbain 2 domine la plaine, c'est un point de vue magnifique.

 Quelques photos avant de nous séparer, Bertrand accompagnera Marcel pour le reste du parcours. A 68 ans, il faut un peu plus de temps pour récuperer.

 Nous filons bon train, nous traversons de grands domaines, les versants sont recouverts de vignes. C'est vraiment magnifique, un autre paysage que notre Nord adoré.

 Km 48, une flèche nous indique à gauche toute , direction Hautvillers. Et la première surprise, une côte, qui laissera des traces sur l' organisme. Celle-ci n'était pas au programme l'an dernier. Nous nous rapprochons de Champillon, nous savons que pour y arriver , il faudra monter. Alors on se calme, et nous comtemplons la nature.

 Km 53, la route des vignes de Champillon, la vallée des champagnes Mercier. Des pieds de vignes, rien que des pieds, à perte de vue.

 On monte, le deuxième ravitaillement nous accueille, il faut bien se rafraichir, il fait très chaud. Je n'arrête pas de mouiller ma tête, la moindre montée, effectuée sans air, et c'est la tête qui bouillonne.

 Nous descendons vers Dizy, l'air frais, est agréable, nous arrivons dans la commune de " Ay ", elle porte bien son nom, puisqu'à la sortie, nous bifurquons vers Mutigny.

 Ca va faire mal, tout en sachant que la côte présente des parties à 20 %.

 La chaleur nous accable, je monte au train, impossible  d'accélerer, la tête chauffe, les muscles sont durs. Ouf, c'est fini, tout le monde est passé, et c'est la descente qui va nous refroidir un peu.

 Nous arrivons à Antonnay, le 3 ème ravitaillement, une halte qui sera la bienvenue. Nous en profiterons quelques instants pour enlever nos chaussures. Quel délassement.

 On reprend la route vers Trepail, et nous croisons un rallye de voitures anciennes, des Renault, surtout des A310 et Berlinette. Spectable de vitesse et de beauté.

 Plus tard, nous rentrerons dans un village et là c'est un rassemblement de vieilles Tractions Citrôen, qu'on aperçoit. Et encore plus tard, c'est une horde d' Harley que nous croisons. Vraiment un spectacle de belles mécaniques.

 Km 97, Mailly le camps, le 4 ème ravito, et son arrêt repas. Nous sommes toujours à la recherche de la fraicheur. De l'eau pour certains, de l'air pour d'autres, et de l'ombre s'il vous plait.

 Allez, il est temps de repartir, surtout que dans moins de 3 km, c'est la côte de Ludes, qui nous tend ses bras. Dur, dur, petit à petit nous avalons le macadam. Arrivés enfin là haut, il faudra en garder sous le pied pour monter la " Germaine ".

 Km 128, la côte de Cuchery, en bas on peut déjà voir les cyclos passés devant nous là haut. On voudrait déjà être à leur place. Pareil, petit plateau, grande couronne, et on monte, on monte. Une grande arche nous accueille à La Neuville aux Larris. Un autre et dernier ravito nous attend. Toujours la recherche de la fraicheur, de l'eau et de l'air.

 Il nous reste encore 25 kms à effectuer et une dernière montée. Les organismes en prennent un coups, et auront raison de Bernard, qui nous fera un coup de chaleur.

 Nous roulons bon train et commençons à voir Reims au loin, cela fait du bien. Nous finirons le parcours avec 164 km au compteur, avec une petite erreur de parcours à cause de notre " manque de  vigilance ".

 La douche est chaude, nous ressortons aussi transpirant qu'a l'arrivée.

 Un dernier cachet sur le carnet. histoire de boucler la boucle. et direction la table, un dernier morceau de gâteau et une boisson rafraichissante. C'est fini, nous avons appréciés le parcours dans son ensemble, avec un très bon fléchâge, pas comme en 2009.

 Le seul bémol de ce brevet, est le prix . 12 €, c'est un peu cher, il manquait quand même une autre collation a l'arrivée. Ce n'est pas un petit morceau de gâteau qui nourrit son homme. A revoir, sinon, le reste est irreprochable, venez nombreux, c'est vraiment la rando la plus dure au Nord de Paris, comme dirais Bernard. Un grand bravo à tous ces bénévoles, venus nombreux et surtout de tous  ages. Que cela fait plaisir de se faire servir un Coca, par un gosse. Peut être la relève, celle qu'on a du mal à voir venir.

 Bravo, et encore bravo. Peut être a une prochaine fois. Nous finirons l'après midi, en passant en ville. Il ne fallait pas partir sans voir la cathédrale. Malgré l'énormité des chantiers en ville, nous avons su nous garer, et profiter du point de vue, à la térrasse d'un café, en " sirotant " une bonne Saint Thomas.

 Une dernière visite à l'intérieur de la cathédrale, et nous quittons Reims. Nous arriverons à Condé 2h15 plus tard, un dernier coup de fil aux amis, restés en retrait. Il est temps de prendre du repos, avec un dernier plat de pâtes et une bonne nuit.

 CLIC SUR CELIEN POUR DECROUVRIR LE PARCOURS DETAILLE

 

r1   r50
 

 

r5

 

6

 

  r6r7

 Au départ de Reims.

 r9r10

 Les premiers pieds de vignes, a Villedommange.

 r11r12

 L'arrivée à Chatillon sur Marne, ravitaillement n° 2.

  r15r17

 La statue du pape Urbain 2, surplombe la vallée.

 r14

 La table d'orientation.

 r1610.jpg

 r18r19

 Marcel et Bertrand.

 r20r21

 Nous sommes bien sur la route touristique du champagne.

 r23r22

 La montée de la côte de Hautvillers.

 r24r25

 r26r27

 Le ravitaillement de Champillon.

 r31r30

 Une halte repose pieds.

 r32r33

 La côte de Mutigny.

 r34DSC08845.JPG

La halte à Antonnay.

 r36r37

 L'arrivée a Mailly.

 r38r39

 Le coin repas.

 r40r41

 r42r43

 Fini la côte de Ludes, ca se voit.

 r44r45

 La fin de la côte de Cuchery.

 BCMR

 r46r47

 La cathédrale.

 r48

 r49r51

 15.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PRESSE

 

MICH

MICH2

R2

 Sans titre

 img0181   R3

 omer.jpg

120    r9

       jm

R8  

R 001

  R1   1

001.jpg

Sans titre.jpg

001.jpg54 001.jpg

$ùùù 001.jpg

img015.jpg

j1.jpg

 

img184.jpg

 

cha13.jpg

 

cha14.jpg

fddfsjpg.jpg

 

rando cyclo Solitude004.jpg

 

img371.jpg

18301938_945431492266603_1939431591331077254_n.jpg

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

17:21 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

21/06/2010

TRANSFRONTALIERE QUIEVRAIN 2010

Ce dimanche 20 juin s'est déroulée la randonnée de l' Amicale Cyclo de Quievrain.  Plusieurs parcours sont proposés, 30,60,90 et  un 120 kms, avec passage au mur de Grammont.

La Petite Reine de Condé s'est fait un plaisir de participer à cette belle journée du vélo. Si certains ont choisi les parcours intermédiaires, Philippe, Bertrand, Yves et Michel se sont précipités sur le parcours du 120 kms.

Le rendez-vous est fixé a 7h30, place de Quievrain. Sur le parking, nous croisons les cyclos d'Aulnoy les Valenciennes, de Raismes et de Hensies.

C'est en peloton d'une dizaine de cyclos que nous partons. Aprés une trentaine de kilomètres, les plus forts partiront devant. Nous nous roulerons en groupe restreint, avec Jacky, Marcel et Serge.

Au départ tout est plat, jusqu'aux alentours de Ath, où on commence a faire du toboggan.

 Km 40, premier ravitaillement

Km 60, l'arrivée a Geraardsbergen. A l'entrée de la ville les panneaux indique le  " Muur ". Le mur de Grammont se situe en Flandre Occidentale, il est long d'un kilomètre pour 90 m d'altitude, la pente moyenne est de 9,2 %.

Le mur de Grammont est rendu célèbre à cause de sa traversée par le Tour des Flandres. Je prends de l'avance pour me positionner dans la pente. La difficultée de l'ascension est accrue car les pavés sont horizontaux et forment de petites marches.  Les uns après les autres, ils passent devant moi, ils leur restent quelques virages avant d'arriver à la Chapelle Notre Dame.

Arrivés sur les hauteurs, nous prenons quelques clichés et quelques minutes de repos. Nous redescendons pour effectuer la deuxième partie du parcours.

Nous roulons bon train et passons devant le Chievre Air Base, qui abrite le 309 th Airlilt Squadron de l'USAFE ( United State Air Force in Europe ). Puis nous arrivons au deuxième ravitaillement. Un peu de forces avant de partir à la chasse de Jacky et Marcel, partis en éclaireur, suite à une crevaison.  Après cet interlude, nous rentrons vers Quièvrain, avec le crachin, nous effectuerons les 125 kms a 27 km/h de moyenne. La douche nous tend les bras, après le décrassage, direction les amis, et le buffet.

Nous faisons connaissance des autres membres de l'association, des bénévoles et des épouses. Après l'apéritif, et les pizzas, nous prenons place à table pour la partie " brochette, buffet froid ".  Nombreux sont ceux qui viennent nous dire merci de participer à leur randonnée et leur repas. Merci au président Pascal Brisson, et l'ensemble du groupe, pour cette belle journée. Nous avons eu de franches rigolades avec Michel, comme a son habitude.  Il est 16h30, il est temps de plier bagages et de reprendre la route.

 

 CLIC SUR CE LIEN POUR DECOUVRIR LEUR PARCOUR

do.jpg

  54847342.jpg

de.jpg
dr.jpg
dt.jpg
Sdu.jpg
di.jpg

12

Serge, Michel, Jacky, Bertrand, Marcel

34

Jacky et Yves

56

La montée du Mur

78 

910

1115

La montée vers la chapelle 

2412

Le mémorial et la chapelle Notre Dame 

1314 

2325

La vue du Mur et sa table d'orientation

1618

les avions d'Yves et le dernier ravitaillement 

1719 

2022

Yves, Marcel, Philippe et Joseph 

21

A la bouffe

54817605.jpg54824517.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

17:42 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : philippe, bertrand, michel, marcel, cyclo, randonnee | Digg! Digg |  Facebook | |

SORTIE QUAROUBAINE

 

 

LA ROUE LIBRE DE QUAROUBLE

 

 

 150px-Blason_Quarouble-59479 

 



17:10 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

12/06/2010

CENTRUM VAN VLAANDEREN 2010

 

 

Ce samedi 12 juin 2010, nous avons effectués une petite ballade en Flandre Occidentale et plus particulièrement un circuit balisé du Tour de Flandres.

Quelques cyclos de la Petite reine  se sont donc donnés rendez-vous, 7 h à Condé pour un départ groupé.

Philippe, Michel et Bernard prennent la route, direction Oudenaarde pour le départ de cette randonnée, mais aussi y visiter le Centrum Van Vlaanderen.

Nous choisirons le parcours de 72 kms, la boucle orange qui est la plus courte mais aussi la plus dure. Elle comprend de méchantes côtes tels que le Kluisberg, Vieux Kwaremont, le Paterberg et le Koppenberg. On pourra aussi y découvrir le mémorial Eddy Merckx et Karen Van Winjedale.

Bref, de beaux paysages flamands en perpective, de petites routes campagnardes et pittoresques, des côtes, des pavés, des moulins et de jolies maisons typiques.

Arrivés sur le parking, à l'entrée de la ville, on peut déjà remarquer de nombreux cyclos, nous ne sommes pas seuls.

Le temps est gris et un peu frisqué, mais très vite, aprés le Kluisberg, la chaleur est de retour. Les monts s'enchaînent les uns derrière les autres, certains sont plus faciles que d'autres, mais il faut quand même une bonne condition physique.

Les monts sur le parcours sont :

Kluisberg,  925 m,

 Knokteberg, 1260 m,

Oude kwaremont, 2516 m,

Kruisberg, 1875 m,

 Hotond, 2975 m, 

Paterberg, 361 m, 

Koppenberg, 682 m,

Steenbeeek-dries, 700 m,

Taaienberg, 533 m,

Eikenberg, 1252 m,

Nous effectuons un peu plus que le parcours initialement prevue, 77 kms au total suite a une petite erreur de parcours. Le tracé est quand même très bien indiqué, signalé à hauteur d'homme.

Une fois rentrés de notrte sortie, nous prenons la route de la brasserie " De Flandrien", ou comme le prospectus l'indique :

Sprinter ou tortue, domestique ou leader, grimpeur ou suceur de roues, nous serons les bienvenus. Au programme, des macaronis di Tafi, ou lasagne de Bugno, ou encore le ragoût de poisson à la Museeuw.

Nous commandons nos bières et passons commande, tout en regardant autour de nous ce site, c'est un lieux magique, ou de nombreux cylos se retrouvent, et quand c'est le jour de la course, les places sont chères.

Aprés ce bref interlude, nous passons de l'autre côté, pour visiter le musée.

Le CRVV nous plonge dans l'ambiance de la course légendaire du Tour de Flandres. De nombreux supports mutimédias, et une bonne collection d'objets ayant appartenus aux champions sont à la vue des visiteurs. De breik schotte a Fabian Cancellara.

Cette année, Lotto fête ses 25 ans. Le CRVV a donc organisé  une exposition sous le titre '25 années de Balls & Glory' . On vous présentera une rétrospective des développements qu’a connus l’équipe Lotto dans ses 25 années d’existence.

L’équipe Lotto vient de terminer sa 25ème saison de suite. C’est un anniversaire important car il n’y a que peu de sponsors qui réussissent à se maintenir si longtemps dans le monde du cyclisme. En plus, l’équipe Lotto a consolidé sa position dans le peloton d’élite international. Le titre de champion du monde de Cadel Evans et les nombreuses victoires de Philippe Gilbert ont sans doute constitué la cerise sur le gâteau.

De nombreux supports multimédias nous aident a comprendre les victoires des champions, et si vous avez de la chance, un certain Freddy Maertens peut vous guider et commenter la visite. Nous avons pu rencontrer Freddy et parler un peu, c'est quelqu'un de très plaisant.

Voilà, la visite se termine, en passant par la boutique du Centre, de nombreux objets et surtout équipements vélos sont installés. Des maillots mythiques, des livres, des accessoires divers, il y en a pour tout le monde.

Pour plus de renseignements :

http://www.rvv.be/nl/crvv

5859

Karel Van Wijnendaele est né comme Karel Steyaert. Il est le pionnier du cyclisme flamand. Sa famille était nombreuse mais pauvre. Karel commençait à travailler à l’âge de 14 ans. Il voulait devenir coureur mais n’en avait pas le talent, alors il a trouvé sa vocation de journaliste du cyclisme et au mois de septembre de l’année 1912 il créa le journal sportif ‘Sportwereld’. Huit mois plus tard il lança le Tour des Flandres - une course à travers les deux Flandres – en soutien publicitaire de son journal. Plus tard il est devenu éditeur et propriétaire de ‘Sportwereld’ . En 1939 ‘Sportwereld’ a été repris par Het Nieuwsblad. Karel y travailla jusqu’à la fin de sa vie en 1961.

Karel Van Wijnendaele était un narrateur passionné. Avec son style extraordinaire, il savait enthousiasmer les foules, les gens adoraient ses histoires, relatant les actes héroïques des coureurs flamands en Belgique et à l’étranger.  Son langage était celui du peuple. Il ne craignait pas les excès. Monsieur Tout-le-monde adorait ses articles et en prenait exemple pour lutter contre la pauvreté et l’oppression. Par son amour du cyclisme, il trouva sa mission. Karel ouvrait la marche vers une conscience flamande plus grande. Ainsi il donnait de l’importance  à la lutte internationale de ses coureurs flamands, taillés dans le granit. Van Wijnendaele se rendait compte que le cyclisme avait beaucoup à offrir dans le domaine commercial… s’il tenait les rênes soi-même.

6062

La Flandre Occidentale, avec ses beaux paysages, ses belles maisons, un région très riche.

6365

La montée du Koppenberg.

64Sans titre

3 parcours au choix, 72, 80 et 114 kms.

6667

De belles rencontres.

6869

Oudenaarde.

4854

La brasserie " De Flandrien "

3738

La table du " Ronde " ou de nombreuses gloires ont paraphés la surface.

3941

Les murs remplis de photos souvenirs.

4043

Michel a l'entrainement, pas de temps a perdre.

4447

Le vélo de Freddy et une tapisserie de capsules de bières.

4546

Les cadres retro.

4950

5253

5556

La voiture du " Ronde " et le vélo de Fondriest, champion du monde a Renaix.

7071

Merci a Freddy Maertens,

Freddy c'est :

champion du monde 1976 et 1981

Tour d'Espagne 1977

Paris-Tour

Amstel glod race

plusieurs fois maillot vert du tour de France et d'Espagne

15 étape du Tour de France

7 du Tour d'Italie

13 du Tour d'Espagne

12

Les vélos du team Phama-Lotto.

34

Le vélo de Serge Baguet et la collection impressionnante de maillots Lotto.

57

Le MBK de Johan et un Ridley de CLM.

89

Lotto 25 ans dans le peloton cycliste, qui est célébrée! Sports, arts et les objectifs sociaux sont réunis par la Loterie Nationale. Philippe Gilbert et Jurgen Van den Broeck sont une attention particulière avec leur bicyclette. L'artiste Jacques Charlier et Kamagurka leur vélo et se transforment en œuvres d'art exposées pendant le tour de la Tour des Flandres et Liège-Bastogne-Liège. Ensuite, les motos vendues aux enchères en profits seront remis au Télévie et de la lutte contre le cancer.

1011

Dimanche 4 avril Philippe Gilbert roulé pendant le Tour des Flandres avec un vélo, décoré par un artiste Jacques Charlier. Comme un ambassadeur pour le Télévie Phillipe Gilbert a choisi pour son travail "à mettre aux enchères et le produit de celle-ci à faire un don

1213

Les accessoires des coureurs Lotto.

1415

Le premier maillot de 1985 et le dernier de 2009.

1617

 
Dimanche 25 avril Jurgen Van den Broek fonctionne à Liège-Bastogne-Liège sur son vélo, décoré par Kamagurka. Ce travail sera ensuite vendu aux enchères par adjudication avec le produit à la « lutte contre le cancer " est impliqué. Cette vente aux enchères plus tard cette année.

1819

Un vélo venu de l'autre monde, le vélo de la femme de ménage.

20

2122

Michel s'essayant au rouleau Tacx.

2325

La 404 Peugeot de l'équipe Flandria.

2628

Nous et les seconds couteaux.

2731

Le vélo du Lion des Flandres.

3032

Le Time de Johan et le Merckx d'Eddy.

3334

Les vieux vélo du temps de Briek Schotte

3536

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

21:35 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cyclo, philippe, michel, bernard, randonnee, monts | Digg! Digg |  Facebook | |

08/06/2010

PARIS ROUBAIX 2010


Ce dimanche 6 juin 2010, s'est déroulé le 31 ème Paris-Roubaix cyclo, organisé par le V.C.R ( Vélo Club de Roubaix cyclotourisme ).

 Philippe et Jean Françoise se sont joints à Alain ( cyclo de Chartres ) pour finir avec lui les 22 derniers secteurs pavés et boucler ses 260 kms.

Si Alain partait de Cambronne les Ribecourt, Philippe et Jean François partaient eux du Centre Minier de Wallers-Arenberg.

 Ils auront terminé ensemble les 100 derniers kms du parcours.

 Rendez vous fût donc donné au Centre Minier de Wallers pour 10h00. Le temps de récupérer les feuilles de routes et de s'équiper, la pluie commence a faire son apparition.

La météo l'avait prévue, pluie, orage, éclaircies.

 

10h30, la pluie se fait de plus en plus présente, les averses tombent sur le site minier. Nous voyons arriver les cyclos au ravito, trempés jusqu'aux os, les plus chanceux en profitent pour se changer dans les véhicules suiveurs, les autres reprennent la route de suite, de peur de prendre froid.

 

10h45, arrivée d'Alain, sur le site, trempé lui aussi, le temps de se ravitailler et c'est parti pour les derniers kms.

 

11H10, nous entrons sur les pavés d'Arenberg, c'est impossible de rester dessus, juste le temps de prendre la photo souvenir. Nous empruntons la bande de schiste, à la fin de la trouée la pluie s'est arrêtée. Nous filons vers Hornaing, puisque le pavé du Pont Gibus à été supprimé.

 

Le temps est gris, les pavés glissants, les crevaisons omniprésentes, mais nous roulons bon train.

Nous roulons maintenant sur les pavés du Tour de France, toujours aussi dangereux, le temps ne va pas en s'arrangeant.

 

Km 188, l'arrivée au poste d'accueil N°4, la salle des sports de Beuvry la Forêt, ou nous avons la bonne surprise de rencontrer André Tignon, qui nous tirera le portrait. Nous nous apercevons que les ravitaillements sont très bien organisés, très bien achalandés, c'est ce que j'ai vu de meilleur jusqu'à présent dans de nombreuses randonnées.

 

Il y avait de quoi se faire péter la pense, tellement la table était bien fournie.

Bravo, aussi a tous ces bénévoles, tous a leur poste de combat, chapeau!

 

Nous reprenons la route, avec le soleil. C'est le jour et la nuit avec la météo.

Nous allons rouler sur le Marc Madiot, un secteur pavé de 1500 m environ et des plus pourris.

 

Nous sommes au km 193, quand nous entrons dans Orchies, petit moment d'accalmie avant de franchir un des secteurs pavé les plus dur, le pavé de Mons en Pévèle, et ses 3000 m de longueur.

 

Quel tape cul, on virevolte de droite à gauche. Le haut du pavé est mélangé à la boue, sur les côtés les trous d'eau.

Bref, le rêve, un Paris Roubaix comme on l' aime. Nos vêtements ne ressemblent plus à rien, les lunettes sont devenus indispensables et boire au bidon réclame tout notre attention, pour ne pas avaler de la boue.

 

Km 207, fin du secteur, arrêt pipi, et surtout un peu de mécanique pour resserrer les vis. Le soleil est parmi nous, petite ballade vers Merignies et Pont à Marcq avant de retrouver le pavé de Pont Thibaut.

 

Km 225, passage à côté du moulin de Vertain, il se dresse là, à notre droite, pendant que nous roulons sur les pavés.

 

Km 230, arrivée au poste N° 5, la salle des fêtes de Cysoing. De même nous profitons de cette table qui s'offre devant nous, il y en a partout. Sucré, salé, gâteaux, pâte de fruits, saucisson, il ne manquait que les frites.

 

Tout ça sous l'œil avisé du géant local et de son chien.

 

Au moment de repartir, c'est l'averse qui apparaît, des trombes d'eau, le déluge.

Mais il faut repartir, nous attendons quelques minutes puis nous reprenons la route en compagnie de la pluie. Nous cherchons le secteur pavé Duclos-Lassalle, arrivés sur celui-ci le soleil revient de nouveau. J'en profite pour filmer un peu, rouler d'une main, l'appareil dans l'autre , c'est chaud.

 

Il faut finir au plus vite ce secteur car les prochains sont terribles, il ne faudra pas rouler dessus avec la pluie, alors on se dépêchent.

 

Le pavé de la justice, celui qui annonce les pavés de Luchin et de l'Arbre. Ça glisse, les chutes présentent, les pertes d'accessoires fréquentent, il y en a partout, du bidon au garde boue, en passant par des sacoches d'outils. Un vrai supermarché.

 

Nous ballotons de droite à gauche, impossible de rester sur le haut du pavé. Le pavé de Luchin est en très mauvais état. De loin nous commençons a apercevoir le café de l' Arbre, c'est parti pour une très longue ligne droite de pavé. Au niveau du café, c'est l'attroupement, nombreux sont ceux venus nous encourager. Cela fait chaud au cœur.

 

Une petite halte, histoire d'attendre Jean François, que déjà le pavé de Gruson nous attend là devant nous. Sans tarder, nous l'empruntons, c'est l'un des derniers, nous roulons vite.

 

Km 243, Chereng, belle petite ville. Nous trouvons là un poisson pilote, qui nous emmènera un bout de chemin, jusqu'au dernier secteur pavé, celui de Hem.

 

A sa sortie nous voyons la pancarte, Roubaix 3 kms, ça sent la mousse, comme dirait Michel. Nous finirons tranquillement avant de faire notre entrée sur le Vélodrome. Une foule de personnes nous attendent, comme dirait les italiens, c'est spectaculaire!

 

Nous roulons sur la piste, le plan incliné, la photo souvenir et un dernier virage et c'est fini.

 

Alain est content d'avoir bouclé ce Paris Roubaix, dans un bon état. Nous nous sommes bien amusés.

Nous terminerons cette belle journée avec le soleil, nos vêtements et nos montures sont méconnaissables.

Une dernière photo souvenir près de l'entrée, au pied du pavé. Nous entrons dans le local du V.C Roubaix, il y a foule.

Le temps de récupérer le diplôme, sandwich, boisson et de se poser un peu.

Histoire de se refaire le film.

 

Nous prenons rendez vous pour les prochaines courses et le retour s'amorce vers Condé.

Bravo à ces 2641 passionnés qui ont effectués ce Paris Roubaix, dont un grand nombre d'étrangers..

( italiens, belges, hollandais, allemands, canadiens, américains, chiliens, islandais et autres ).

Bravo aussi à tous ces bénévoles, qui ont démontrrer tout le savoir faire de cette organisation et de ce club.

Un grand merci.

 

CLIC SUR CE LIEN POUR DECOUVRIR TOUTES LES STATISTIQUES DU PARIS ROUBAIX CYCLO 2010

 

 LES PHOTOS QUI SUIVENT ONT ETE PRISES QUELQUES JOURS AVANT LA RANDONNEE

12

le site minier d'Arenberg

34

la stèle Stablinski.

57

la trouée d'Arenberg

89

les paves d'Hornaing.

1011

1213

le seteur Marc Madiot a la sortie d'Orchies.

1417

1819

les chemins des prieres et abattoirs a Orchies.

4447

 4546

le moulin de Vertain.

4849

le pavé Duclos a Cysoing.

5051

le pavé du calvaire en travaux a la sortie de Cysoing.

5354

5255

5657

5859

les pavés de Luchin.

6061

la taverne de l'Arbre.

6362

64

le carrefour de Gruson.

 LES PHOTOS QUI SUIVENT ONT ETE PRISES LE JOUR DE LA RANDONEE

2122

le site minier et les corons d'Arenberg.

P101 

Trouée d'Arenberg2324

les pavés de Hornaing.

PR1

photo Antré Tignon.

2526

la fin du pavé de Tilloy et le début du pavé du Bart.

2728

sur les pavés, après Bersée.

2930

l'entrée du pavé de Pont Thibaut n'est plus loin.

3132

3334

Templeuve.

35

a la sortie du pavé de Vertain.

3637

le géant et la salle des fêtes de Cysoing.

P102

Pavé du carrefour de l'arbre.

3839

l'entrée du vélodrome.

4042

4143

 

VIDEO PRISE SUR LE SITE : http://www.vc-roubaix-cyclo.fr/site/

VIDEOS PERSOS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 


11:09 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : philippe, boul, alain, cyclo, randonnee | Digg! Digg |  Facebook | |