13/06/2011

DEFIS DES MONTS ET VALLEES DU BOULONNAIS 2011

Ce dimanche 12 juin avait lieu, la randonnée des  " Monts et Vallées du Boulonnais ", organisé par les diables verts.

Ceci à la place des célèbres " Défis des Monts Boulonnais " une randonnée réputée pour sa dureté. Si bien qu'ils ont du changés l'intitulé, histoire de ne pas faire trop peur aux participants.

Philippe, Yves, Bertrand et Jean François se sont donc donnés rendez vous la veille, direction Berck. Pour s'installer au mobil home, et être prêt le lendemain, pour le départ.

Le départ de la randonnée est fixé vers 7h00, place des capucins à Boulogne. Un stand des cycles Berquez a été installé, et un emplacement aux cyclos reservés.

Nous arriverons bien plus tard, vers 8h30.  Nous sommes accueillis par le pigeon local " la mouette "  et cette année elles volent bas. Nous nous dirigeons vers l'inscription et bien entendus nous sommes les derniers à prendre le départ de la randonnée. Un dernier petit café et c'est parti pour le circuit des 150 km.

Nous quittons Boulogne, et nous sommes déjà dans le vif du sujet, ça grimpe. Un petit passage sous le viaduc d'Echinghen. D'une longueur de 1300 m et d'une hauteur de + de 70 m, il en impose.

Le soleil est au rendez vous et la chaleur est clémente. Nous nous dirigeons vers Bergeries ou nous attend la première difficulté du parcours. Entre deux nous admirons les paysages, ces monts et vallées, panorama superbe. Il est vrai que nous roulons dans le parc naturel régional  des Caps et marais d'opale. Crée en 2000, il regroupe le parc du Boulonnais et celui de l'Audomarois. 152 communes se sont donc réunies pour l' amélioration et la mise en valeur du patrimoine naturel culturel et paysagers.

km 25 la côte de Bergeries, premières sueurs de la matinée, vraiment les paysages sont magnifiques. Cela ressemble aux collines de l'Artois. Les routes sont désertes et c'est vraiment un plaisir de pratiquer le vélo  dans ces conditions. Le seul hic, invisible mais omniprésent, le vent. Il est coriace et nous l'avons de face, en espérant qu'au retour qu'il soit de notre côté.

Une quinzaine de kilomètres nous séparent du premier ravitaillement, mais avant d'y arriver, les côtes de le Turne et de Frenq nous attendent.

Km 38, premier ravito à Cormont, nous sommes bien les derniers et nous aurons la chance de dévaliser le stand, puisqu' après nous il n'y aura plus personne. Bourrage de poches oblige.

Nous reprenons la route, direction deux autres difficultés, les côtes du Camp de Raquet et de Parenty. Le soleil a disparu, et la température a baissé de quelques degrés. Ce sont vraiment de belles montées, on nous indique même la difficulté par un marquage au sol significatif.

Nous arrivons à Lottinghen, deuxième ravitaillement de la journée, bien accueillis mailgré le retard, et la aussi nous ferons le plein de victuailles.

Nous décidons de couper un peu le parcours, vu l'horaire. Alors direction Selles et le circuit des 120 km. Surtout que le mal de dos rattrape Jean Francois, et qu'il est bien venu d'avoir quelques kilomètres  de moins à faire.

Cela n'empêche pas de gravir des côtes dont celle de Cremarest. Nous empruntons maintenant le circuit des Marbrières et la Route de la Mer du Nord. Une ballade de 470 km qui vous emmènent de Boulogne sur mer à Den Helder, en passant Nieuwport, Brugge en Belgique et Den Haag au Pays Bas.

Encore une fois, nous roulons sur des routes de campagne, et les paysages qui les bordent sont beaux. Le vent est encore présent , mais il souffle un peu moins. Une dernière côte digne de ce nom, celle de  Maninghen Henne et nous redescendons vers Vimille et Wimereux, la station balnèaire de la belle époque. Arrivés sur la plage, une photo souvenir et en route pour les dix dernières bornes qui nous séparent de Boulogne. Nous longeons la Côte, le vent a refait son apparition , nous sommes cloués sur place par endroit. Nous commençons à apercevoir le port de Boulogne. Nous accèlèront un peu, un dernier passage devant le port et les embarcations, le Nausicaa et nous voilà arrivés à bon port.

Avec 125 km au compteur, fatigués, mais heureux d'avoir pu effectuer cette belle ballade. Encore une fois bien accueillis, par les propriètaires du magasin.

Melon, crevettes et rosé, en guise de récompense.

Avec 250 participants environs dont une trentaine sur le grand parcours, cette randonnée n'est pas si dure que celà, peut être le parcours des 150 kms. Alors ne boudez pas cette sortie, elle en vaut vraiment le coup.

Les tracés vous permettent d'effectuer la totalité du parcours ou de couper, si celà devient trop dur. Les paysages sont magnifiques, l'air marin et  surtout le bon acceuil des Diables Verts valent le détour.

001.jpg

DSC01207.JPG

DSC01208.JPG

DSC01209.JPG

DSC01211.JPG

DSC01214.JPG

DSC01215.JPG

DSC01216.JPG

DSC01217.JPG

DSC01218.JPG

DSC01219.JPG

DSC01220.JPG

DSC01221.JPG

DSC01222.JPG

DSC01224.JPG

DSC01225.JPG

DSC01226.JPG

DSC01227.JPG

DSC01228.JPG

DSC01229.JPG

DSC01230.JPG

DSC01231.JPG

DSC01232.JPG

DSC01233.JPG

DSC01234.JPG

DSC01239.JPG

DSC01241.JPG

DSC01242.JPG

DSC01243.JPG

DSC01244.JPG

 

 

 

 

20:59 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : philippe, yves, bertrand, boul, randonnee, cote | Digg! Digg |  Facebook | |