30/10/2013

RANDONNEE CLUB MONT DE L'ENCLUS

 Ce vendredi 18 octobre 2013 s'est déroulé notre dernière randonnée club, Condé - Mont st Aubert - Mont de l' Enclus - Condé. Une bonne occasion de se retrouver tous ensemble avant l' hiver devant un bon repas.

9 H, rendez vous Chabaud Latour pour l' ensemble des cyclos. Au passage nous récupérons le reste de la troupe sur la place de Vieux Condé.

C'est un peloton de 13 personnes qui prend la route, direction Tournai. Suivi de Jean luc dans le véhicule. Aujourd' hui, il ne pleut pas, mais place au brouillard. Visibilité oblige, nous arborons  les gilet fluo, lampes et autres organes de sécurité. 

Nous prenons la route, en passant a Hergnies, Maulde, Perronnes, Antoing, et Tournai. Avant de bifurquer vers le Mont t Aubert, par la ferme du Reposoir.

Arrivés là haut, le brouillard est toujours présent. Petite pause, avant de descendre vers le Col de la Jubaru. Nous prenons ensuite la direction de Molenbaix, Celles, puis Oroir et le Mont de l' Enclus. Le brouillard s'est levé mais place à la grisaille.

Nous montons pour arriver au restaurant " les Accacias ". Petite halte déjeuner à 12 h, direction la salle du restaurant.

Petite interlude, avant de reprendre la route en passant par les " Frasnes ".

 Mais avant cela nous descendons jeter un petit coup d' oeil chez le vélociste local " Jowan " admirer ses superbes vélos et acessoires. Et c'est reparti vers Amougies, Anvaing, Forest, Pipaix et autres.

Nous avons passé un agréable moment, entourés de cyclos et vélos.

107 km au compteur.

 

DSC03862 (3072x2304).JPG

DSC03863 (3072x2304).JPG

DSC03864 (3072x2304).JPG

DSC03865 (3072x2304).JPG

DSC03866-001.JPG

DSC03867 (3072x2304).JPG

DSC03868 (3072x2304).JPG

DSC03869 (3072x2304).JPG

DSC03871 (3072x2304).JPG

DSC03872 (3072x2304).JPG

DSC03873 (3072x2304).JPG

DSC03874-001 (2315x1486).JPG

DSC03876-001 (2161x1486).JPG

DSC03878-001 (2195x1596).JPG

DSC03879-001 (1925x1640).JPG

DSC03881-001 (2038x1426).JPG

DSC03883-001 (1741x1199).JPG

DSC03886-001 (1898x1436).JPG

DSC03888-001 (2602x1696).JPG

 

 DSC03889 (3072x2304).JPG

DSC03890-001 (2588x1733).JPG

DSC03891 (3072x2304).JPG

DSC03893-001 (1591x1699).JPG

DSC03895 (3072x2304).JPG

DSC03902 (3072x2304).JPG

DSC03905-001 (1744x1309).JPG

DSC03909-001 (1745x1312).JPG

DSC03912-001 (1744x1309).JPG

DSC03914-001 (1718x1266).JPG

DSC03916-001 (1171x1592).JPG

DSC03919-001 (1744x1309).JPG

DSC03925-001 (1277x1049).JPG

DSC03933-001 (1701x1486).JPG

DSC03951-001 (2215x1286).JPG

DSC03954 (3072x2304).JPG

DSC03956 (3072x2304).JPG

DSC03961 (3072x2304).JPG

DSC03964-001 (2118x1873).JPG

DSC03966-001 (3072x2304).JPG

DSC03971 (3072x2304).JPG

DSC03972 (3072x2304).JPG

DSC03973 (3072x2304).JPG

DSC03974 (3072x2304).JPG

DSC03975 (3072x2304).JPG

DSC03976 (3072x2304).JPG

 

07:49 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

21/10/2013

BIKE MOTION UTRECHT 2013/2014

 

   1192705287-001.jpg

Du 11 au 14 octobre 2013, s'est déroulé le Bike Motion Benelux à Utrecht. Le salon du vélo, incontournable après Friedicshafen et Milan.

C'est au Jaarbeurs d' Utrecht que se déroule cette manifestation.

C'est par un temps de chien que nous prenons la route vers les Pays Bas. Nous roulons sous la pluie et c'est vers 11 h que nous arrivons sur les lieux.

16 euros, le prix du fameux sésame, un peu cher comme d' habitude, surtout si on rajoute les 12 euros de parking.

Mais bon, c'est le tarif. On s'y plie.

Nous commençons par étudier le plan de cheminement des salles, des allées et autres. Nous nous mettons en route pour regarder, rêver et toucher toutes ces machines et composants.

Après avoir circulé dans quelques allées, visité quelques stands, nous remarquons déjà une émergence de vélos équipés de freins à disques. C'est indéniable, 2014 sera l'année du frein.

Que se soit sur des vélos de route, vtt ou hybride. il y en a pour tout le monde. Les grands constructeurs que sont Shimano, Sram, Formula et autres se sont appropriés le marché. Les systèmes de freinage sont opérationnels.

L' autre innovation, les VAE, vélo à assistance électrique.

Si l'an dernier ils équipés les vélos de ville. Aujourd'hui, ils se démocratisent. Surtout sur une nouvelle race de vélo, l' Hybride.

Un vtt x-country, d'enduro ou de descente équipé de ce petit moteur électrique, pouvant aller jusqu'à 350 watt.

Et celui qui fait référence sur le salon, est le systeme Bosch. On le retrouve un peu partout.

On se demande bien si c'est vraiment nécessaire de monter ce moteur sur de tels vélos. Ou est le plaisir de pédaler, le vélo est un élément qu'on fait fonctionner avec nos propres jambes, alors ?

Mais certains avance des arguments qui peuvent être pris en compte, alors pourquoi pas. Mais une chose va pour l'instant les faire patienter, le prix.

En tout cas, cela ne gêne pas les grands noms du vélo, car tous proposent ce genre de machines.

Les peintures de cadre cette année sont mat en majorité. Mais si l' an dernier le noir et le blanc étaient les principales teintes, cette année elles prennent de la couleur. On peut admirer un superbe De Rosa vert fluo, un Canyon gris, un Spécialized orange ou encore un Rose rouge . Il est vrai que la couleur mat rend le vélo un zest plus agressif.

Cette année , les cadres se customisent. Plusieurs exposants avaient dans leur stand le logiciel qui transforme votre vélo de la couleur que vous avez choisi. On peut coloriser le cadre, et sticker dans un autre ton.

Allez regarder du côté de chez Ridley, ou Trek qui nous a montré des Project One de toute beauté. Un peu "flashy" peut être, mais ils ont osés.

Le reste du salon n'est pas une nouveauté, beaucoup de constructeurs se sont copiés et neutralisés. Chacun a dans son stand, son modèle de cyclo cross, de 29 ' en vtt, d' hybride. Même les modèles " racer " sont parfois identiques.

Nous pouvons remarquer une multitude de vélos avec des haubans très fins ( Canyon, Cube, Scott, Haibike, ) ou excentrés ( BMC, Canyon, Willier, Merida, ou encore Giant ). Des vélos furtifs équipés de freins V-Brakes, dissimulés dans les fourches ou sous les bases. 

Les disques sont, comme je le disais omniprésent. Chaque constructeur présente son modèle avec parfois des variantes sur le diamètre, 140 ou 160 mm. Le groupe électrique est lui aussi montré sur pas mal de vélos. Shimano, Sram ou Campagnolo installent leur groupe sur des vélos qui sont maintenant accessible pour le porte monnaie. Les batteries sont maintenant plus petites et peuvent être dissimulées dans les tubes de cadre, esthétique oblige.

2014 = Freins à disques, V.A.E, et teintes mat.

Ceux qui impressionnent le plus sont les allemands, si depuis années les italiens étaient les maitres du salon. Aujourd'hui ils ont du souci à se faire. Les allemands investissent la place, les modèles sont beaux et racés et les prix tirés aux couteaux. Pas la peine de dépenser plus, comme dirais la pub.

Des stands de plus en plus vastes et féeriques. Dans ce domaine Cube, Pinnarello, et autres montrent de véritables joyaux. Aujourd'hui, on peut toucher vélos, composants et vêtements dans la même boutique.

Des stands innovants et instructifs ont été présentés. VAR, nous a installé un véritable atelier et tous les outils étaient exposés. En plein milieu d'une allée, regroupement total, au stand d' atelier de mécanique. On peut y voir des mécanos monter des roues, un autre coller des boyaux, assembler un cadre et décorer un cadre. Vraiment instructif, dommage que le temps manque car on y serai bien restés.

Les locaux ( Jan Jansen, ISAAC, Gilberson, Van Nicolas ) que l'on peut découvrir, car trop méconnus sur notre territoire.

Ce que nous n' avons pas vu, manque de temps, Bottecchia, Olympia, Look, GT, Cipollini et autres.

Enfin, mention spéciale pour Colnago, qui présentait des vélos abordables. Oui vous avez bien compris, abordables, les series ACR  avec un prix de départ de 1599 €. Aux italiens de chez Sarto, pour leurs vélos. Trek, pour leur Project One, avec des cadres anodisés de toutes couleurs. Haibike, pour son modèle Xduro Race électrique, même si on ne pouvait pas l' étudier de plus près, vu son exposition.

DSC_0275 (3872x2592).JPG

DSC_0059 (3872x2592).JPG

Focus Izalco Max Team AG2R, Super record.

7299 €

DSC_0061 (3872x2592).JPG

 

Sarto travaille depuis plus de cinquante ans à la demande de grands noms, Bottecchia, Fondriest, Scapin et autres.

Sarto Energia disc frame

6,1 kg le vélo complet, 700 gr le cadre, 3499 € le kit cadre

DSC_0064 (3872x2592).JPG

Sarto Dinamica, un des plus beaux vélo du salon.

L' allure, la couleur, l' équipement.

2599 le kit cadre, 860 gr le cadre.

DSC_0066 (3872x2592).JPG

Sarto Asola, 5,6 kg.

700 gr le cadre, 3399 € le kit cadre.

Kit cadre = cadre + fourche + jeu de direction

 

DSC_0069 (3872x2592).JPG

Les anglais de chez Neilpryde, présent avec deux modèles.

ici l' Azilé

DSC_0078 (3872x2592).JPG

Fuji SST 1.1, shimano dura ace 11 v, roue Oval

5499 €

DSC_0080 (3872x2592).JPG

Les haubans très fins, que l' on retrouve sur beaucoup de vélos haut de gamme.

DSC_0082 (3872x2592).JPG

Le Giant Propel de l' équipe Belkin.

Le vélo de Mollena sera mis à prix au salon. Et sera vendu bien sur.

DSC_0083 (3872x2592).JPG

Les système V- Brakes que l'on peut apercevoir sur certains vélos furtifs. Un autre genre de système de freinage.

DSC_0084 (3872x2592).JPG

Les bataves de chez Isaac présentaient un stand bien achalandé, avec les modèles Elément.

10 380 € dans la configuration Campagnolo 80 anniversery

DSC_0086 (3872x2592).JPG

Le Proton, shimano dura ace di 2, roue carbon Reynolds

7280 € dans cette configuration

DSC_0089 (3872x2592).JPG

Le Baryon 650 B, cadre carbone nano, fourche Roch shox Reba, groupe shimano ssx, roue dt Swiss.

2480 €

DSC_0091 (3872x2592).JPG

L' Haibike Affair RX PRO, le vélo le plus léger du salon avec ses 5,7 kg

Cadre carbone, Sram Red, 8999 €

DSC_0092 (3872x2592).JPG

Pédalier THM Clavicula carbon.

Lightweight Meilenstein .

DSC_0097 (3872x2592).JPG

L' Haibike XDuro race 28, l'évenement du salon.

Cadre alu, moteur Bosch Mittelmotor Performance

DSC_0096 (3872x2592).JPG

36 volts, 350 watts et 45 km/h

poids 18 kg et 5999 €

DSC_0098 (3872x2592).JPG

Son poste de pilotage.

DSC_0101 (3872x2592).JPG

L' atelier VAR.

DSC_0103 (3872x2592).JPG

Les cadres aciers Tommasini. Retour au vintage.

DSC_0105 (3872x2592).JPG

Le CKT 369.

Cadre 990 gr. En Shimano Utegra, 2649 €

Roue carbone 38 mm 795 €

DSC_0106 (3872x2592).JPG

CKT 389 SSP.

Cadre 980 gr, en Shimano Ultegra 3075 €

Roue carbone 38 mm, 795 €

DSC_0108 (3872x2592).JPG

Rose DX, cadre alu 1300 g.

2640 €

DSC_0109 (3872x2592).JPG

Shimano Ultegra DI 2, freins à disques Shimano.

DSC_0110 (3872x2592).JPG

Rose CW 4000, cadre carbone 1150 g

Shimano dura ace,  3550 €

DSC_0111 (3872x2592).JPG

Rose Pro DX cross 3000, 8,9 kg.

1520 € en Shimano Ultegra.

DSC_0113 (3872x2592).JPG

DSC_0115 (3872x2592).JPG

Rose Xeon Team CGF 3000, cadre carbone, 925 g

6,85 kg, 2235 €

DSC_0179 (3872x2592).JPG

Mr Big 2

10,39 kg, 1880 €

 

 

 DSC_0099 (3872x2592) (1).JPG

Un autre hybride équipé de ce moteur bosch

DSC_0118 (3872x2592).JPG

Le Cervelo S3, nouvelle génération.

Groupe Shimano Ultegra, roue  Mavic Cosmics Wts, 3700  €

DSC_0120 (3872x2592).JPG

Le R5

Cadre carbone, Sram red, roue Fulcrum.

6100 €, 6,5 kg

DSC_0121 (3872x2592).JPG

Le cadre RCA, 8900 €

670 gr le cadre, construit seulement à 325 exemplaires.

Rien que ça.

DSC_0122 (3872x2592).JPG

Chez BMC, on n' affiche pas les prix.

On regarde, on rêve. Ici le Team machine TRM 01

DSC_0125 (3872x2592).JPG

Le haut de gamme de la marque, l' Impec.

Avec ses raccords et ses haubans plaçés très bas.

DSC_0126 (3872x2592).JPG

Le Team machine SLR 01

DSC_0127 (3872x2592).JPG

Chez Bulls, le Tirone, un vtt titane de 29 ', groupe Shimano XT

Fourche Rock Shox Reba, des disques de 180 mm

10.9 kg, 2999 €

DSC_0130 (3872x2592).JPG

Chez les allemands de chez Bulls, pas de fioritures.

Le blanc et le noir comme d' habitude, ici le Nighy Hawk Team, le haut de gamme de la marque.

Cadre carbone, Shimano dura ace et 4299 €

DSC_0133 (3872x2592).JPG

Le Black Adder Team, cadre carbone, Shimano XTR

8.9 kg, 3999 €

DSC_0135 (3872x2592).JPG

L' hybride de chez Bulls, le SIX 50 E FS 3.

Rien que le nom donne le tourni.

Cadre alu, moteur 250 watts, 3699 €

 DSC_0153 (3872x2592).JPG

 Le premier prix chez Bulls, Le Desert Falcon 1299 €

 Cadre alu, mélange de composants Shimano et FSA

 8,7 kg

DSC_0138 (3872x2592).JPG

Dans cet atelier, ou on peut s'instruire sur le montage des roues.

Le fonctionnement des moyeux.

DSC_0139 (3872x2592).JPG

Le montage et l' installation des boyaux.

La conception des fameux boyaux français Dugast.

DSC_0181 (3872x2592).JPG

Chez les néerlandais de chez Blacksmith. On soudés et assemblés sur place.

Mais on vendait aussi comme ce très beau modèle Avenue en acier Reynolds 853.

DSC_0140 (3872x2592).JPG

Après les cintres, potences et tiges de selle.

ITM se lance dans les cadres.

DSC_0141 (3872x2592).JPG

Du vintage, maillot, photos, livres et autres

DSC_0142 (3872x2592).JPG

Le titane de Gilberson, l' Allure

Shimano Ultegra, roue Quasar 38 mm, 2995 €

shimano dura ace, roue Quasar gs6 58 mm, 4395 €

poids 8 kg

DSC_0143 (2592x3872).JPG

Gilbertson, pour " Gilbert et fils ", marque néerlandaise et le lion est le symbole de la marque.

" Dutch Design "

DSC_0144 (3872x2592).JPG

L' Allure Classic

Cadre titane, Campagnolo Centaur, roue carbon Quasar g3, 38 mm, 2495 €

Shimano dura ace, roue Quasar gs6, 3895 €

DSC_0147 (3872x2592).JPG

Les leviers Sram Red disc.

DSC_0150 (3872x2592).JPG

Après Gilbertson pour le père, Apex pour le fils.

Autre marque néerlandaise, le modèle Apex Frare 0.8

Shimano Ultegra, Quasar g3, 3399  €

Shimano dura ace, roue Quasar gs 6, 4495 €

DSC_0152 (3872x2592).JPG

Apex Ronin 29 ', Shimano xt, 2999 €.

Shimano xtr 3749 €.

DSC_0156 (2592x3872).JPG

La cabine QBike, destinée au lavage de vélos.

Entièrement automatisée, injection d'eau par buse.

DSC_0157 (3872x2592).JPG

Le vélo avance et recule, les jets font leur travail.

 

DSC_0161 (3872x2592).JPG

Fondriest TF 3 1.2

980 gr le cadre, Shimano Ultegra, roue Fulcrum racing sport , 3498 €

DSC_0164 (3872x2592).JPG

Fondriest TF2 1.0

950 gr le cadre, Shimano Ultegra, roue Fulcrum racing sport, 4198 €

DSC_0167 (3872x2592).JPG

U Scanini 925.

DSC_0169 (3872x2592).JPG

Le socle de la batterie DI 2, sous le porte bidon.

DSC_0170 (3872x2592).JPG

Les allemands de chez Simplon, avec le Pavo.

Cadre 840 gr.

DSC_0172 (3872x2592).JPG

Le Razorblade 29 '.

9,30 kg, Shimano xtr, Rock shox sid, Mavic crossmax.

DSC_0174 (3872x2592).JPG

Le Nexio, athlète multisport, route ou triathlon.

1020 gr le cadre.

DSC_0175 (3872x2592).JPG

Le fer de lance de Felt, l' AR FRD.

Aussi bien destiné aux coursiers qu' aux triathlètes.

2699 € le cadre. Près de 10 000  € dans cette configuration, Shimano dura ace DI2 et roue ZIPP 404.

DSC_0186 (3872x2592).JPG

Les salsa, ou "Hummer " du vtt.

De véritables vélo conçus pour la neige et le sable.

Ici dans sa version aluminium.

DSC_0187 (3872x2592).JPG

Le Beargrease xx1, en carbone, équipé SRAM, frein a disque rotor de 160 à l' avant.

DSC_0190 (3872x2592).JPG

Avec un développement de 28- 42

Pneu de 26 x 4.0 ''

DSC_0191 (3872x2592).JPG

Vu aussi, les américains de chez Surly.

Avec le Moonlander, un cadre acier cromoly 4130, soudure TIG, et fourche Lefty.

DSC_0192 (3872x2592).JPG

Chez les italiens de chez Somec, on fait dans le raffinement. Depuis 1973, en direct de la Romagne.

Somec s'emploie de faire des vélos de qualité.

Le Revolution AST, cadre 960 gr,

DSC_0193 (3872x2592).JPG

Le Rex, cadre Colombus, 1620 gr,

DSC_0194 (3872x2592).JPG

Choisissez la couleur du cuir qui habillera votre vélo.

DSC_0196 (3872x2592).JPG

Logo brodé, du sur-mesure.

DSC_0197 (3872x2592).JPG

 Sensa.

DSC_0198 (3872x2592).JPG

Les bataves de chez Sensa, construient depuis 20 ans.

Ils Offrent une large gamme de cadres qui sont construits avec groupes complets et des produits de grandes marques.

Le Rapido, 3975  € en Shimano dura ace.

DSC_0199 (3872x2592).JPG

Tiens revoilà Concorde, les fameux vélo Concorde.

Dont jeunes, nous revions tous de posseder.

Concorde Aero full 6800, 7,5 kg

DSC_0201 (3872x2592).JPG

Le Giuila Supremo, équipé Shimano dura ace.

6,8 kg, 5350 €

DSC_0203 (3872x2592).JPG

Le hollandais Jan Jenssen, l' ancien vainqueur du Tour de France 1968.

Propose toujours de très beau vélo, dont celui ci.

Avec le Sarto, ils sont les deux plus beau vélo de course du salon.

DSC_0205 (3872x2592).JPG

L'Eclypse, cadre alu, équipé Campagnolo Centaur, roue Mavic Aksuim, 1675 €

DSC_0206 (3872x2592).JPG

Le vieux Jan, au fond.

En discussion avec son staff. Vainqueur du Tour d' Espagne 1967 et Tour de France 1968.

DSC_0207 (3872x2592).JPG

Très belle robe pour ce Nemo des villes.

Façon Retro Gulf, équipé Shimano 105, 1279 €

DSC_0208 (3872x2592).JPG

Le Ridley Noah Fast du Gorille.

Le vélo d' André Greipel, c'est avec ça qu'il gagne les sprints.

DSC_0209 (3872x2592).JPG

Le logo du maitre.

DSC_0210 (3872x2592).JPG

Mon Noah equipé du Shimano dura ace et de roues Zipp 404 .

Addition = 8999 €

DSC_0252-001.JPG

L' Helluim du Gorille quand il ne sprint pas.

Très beau dans cette robe blanche.

DSC_0212 (3872x2592).JPG

L' Helluim SL, le produit phare de la marque.

les Pro l' utilisent pour la montagne, vu sa légereté.

Ici, tout équipé Campagnolo 80 " anniversary "

Prix 10 999 €

DSC_0214 (3872x2592).JPG

Le carbone, rien que du carbone.

DSC_0215 (3872x2592).JPG

Le troisième laron de la marque, le Fenix c10.

Equipé Campagolo Chorus , roue Campagnolo Scirocco, 2999 €

A noter que les coureurs Pro de l' équipe Lotto Bellisol, utilisent les trois vélo, le Noah, l' Helluim et le Fenix.

DSC_0216 (3872x2592).JPG

Le X Night SL, le roi du cyclo cross.

Le vélo du Champion de Belgique, cadre carbone, équipé Sram red 22, roue Zipp 303.

6499 €, un des cylos cross les plus cher.

DSC_0257 (3872x2592).JPG

Le vélo du champion Klaas Vantornout.

DSC_0219 (3872x2592).JPG

Quelques cadres, produit du programme customizer.

DSC_0218 (3872x2592).JPG

Avec le programme customizer, sélectionner les 2 ou 3 couleurs  de votre vélo.

DSC_0220 (3872x2592).JPG

Le Stevens ventoux disc, on ne demande qu'a l' essayer dans les descentes du Mont chauve.

6000 €, 7,5 kg.

 DSC_0222 (3872x2592).JPG

De Rosa, l' artisan italien nous a montré tout une gamme de vélo, Ici le Titanio.

DSC_0223 (3872x2592).JPG

Et pour fêter les soixante ans de la marque, la serie " Sessanta ".

 La version acier du Super Classic.

DSC_0224 (3872x2592).JPG

Et ici la version du Titanio " Sessanta ".

DSC_0225 (3872x2592).JPG

Le King RS, dans sa robe fluo vert lumia . 920 gr le cadre.

Magnifique. 3499 € pour le kit cadre.

DSC_0226 (3872x2592).JPG

L' Idol, l' entrée de gamme de la haute couture, de couleur white blue sky.

DSC_0227 (3872x2592).JPG

Le King RS en blanc.

Cadre carbone, Shimano Ultegra, roue Fulcrum Speed XLR

5790 €, 7 kg

DSC_0228 (3872x2592).JPG

Le KUOTA Kom

En Campagnolo Record, Roue Lightweight Meilenstein. 8195 € ou 2795 € le cadre

DSC_0230 (3872x2592).JPG

Le Kuraro 3995 € le vélo ou 1895 € le cadre.

Campagnolo Athena, roue Corima Aero HPS.

DSC_0271 (3872x2592).JPG

Et bien sur le 29 ' de chez Kuota.

DSC_0235 (3872x2592).JPG

Z 81 EVO " The Shadow ".

1165 € le cadre, 2125 € en Shimano Ultegra.

DSC_0236 (3872x2592).JPG

Z81,en Shimano 105.

1855 €  + roue M iche RC,  715 €

DSC_0239 (3872x2592).JPG

Retour aux sources avec les vélos du vieux Tom.

Ici le Superlogic, acier crmo, soudure tig,

Ce velo est destiné a être un classic moderne.

DSC_0240 (3872x2592).JPG

Le 650 b et le P 29 R, les deux vtt de la marque Ritchey, tubes fins.

On reconnait le fondu des couleurs associé à Tom.

DSC_0149 (3872x2592).JPG

La nouvelle gamme d' accessoires Ritchey.

DSC_0241 (3872x2592).JPG

Le k 19, cadre titane Dedacciai. 1300 gr

On peut remarquer la qualité des soudures. Un vrai bijou pour les afficionados du Titane.

DSC_0242 (3872x2592).JPG

Le Ran.

810 gr le cadre, très belle robe noir mat et stikers noir brillant.

DSC_0243 (3872x2592).JPG

Super Scuro Evoluzione.

2265  €le cadre.

On connaissait Dedacciai pour ses accessoires, cintres, potences, tubes de selle, et bien maintenant.

On risque de voir plus souvent les cadres. Esthétique oblige.

DSC_0245 (3872x2592).JPG

Chez Merida, on avait sorti la grosse artillerie. Avec de Chevrolet.

DSC_0246 (3872x2592).JPG

DSC_0247 (3872x2592).JPG

Merida Big Seven Team.

6499 €

DSC_0249 (3872x2592).JPG

Merida Reacto 905 team Lampre.

Shimano Ultegra, roue Fulcrum quattro, 2799 €

DSC_0251 (3872x2592).JPG

Merida scultura team.

Shimano dura ace DI 2, Fulcrum racing one, 7499 €

DSC_0253 (3872x2592).JPG

Cube Litening super HPC SL, 3999 €

Shimano dura ace et roue Fulcrum 44 aero.

DSC_0255 (3872x2592).JPG

Le vert semble être la couleur de Cube, cette année.

DSC_0256 (3872x2592).JPG

 Cube Reaction 1799 €

DSC_0274 (3872x2592).JPG

Le Bianchi Oltre de Fletcha.

 DSC_0277 (3872x2592).JPG

Ce beau Niner RLT 9.4 s.

2200 € environ.

DSC_0276 (3872x2592).JPG

Pour ce prix là, vous avez le droit au parrainage des bières Duvel.

DSC_0278 (3872x2592).JPG

3400 € pour ce Air 9 RDO 4 Star.

en Sram x01.

DSC_0279 (3872x2592).JPG

Vu aussi Finna Gravel Landscape.

Vélo espagnol, Finna  est un  concept de vélo qui vous permettra de rouler à des endroits totalement inattendus.


DSC_0289 (3872x2592).JPG

Gios, éternel vintage.

DSC_0302 (3872x2592).JPG

Willier Zero 7.

Sram red et roue Vision Metron.

DSC_0303 (3872x2592).JPG

Willier GTR, monocoque carbone, 1899 €

8,00 kg, mixte de Campagnolo, FSA et Miche.

DSC_0305 (3872x2592).JPG

Willier Cento 1 Air. 6399 €

7,10 kg, équipé Campagnolo Super Record, Fsa et Mavic carbone Sle.

DSC_0306 (3872x2592).JPG

DSC_0305-001.JPG

DSC_0307 (3872x2592).JPG

DSC_0309-001.JPG

Willer Cento Air Mar blue. 7,30 kg.

Shimano Ultegra, FSA et Mavic Cosmic sle 4999 €.

DSC_0312 (3872x2592).JPG

Willier Cento Air SR, 7,00 kg

Campagnolo Chorus et Fulcrum racing zero, 5049 €

DSC_0316-001.JPG

Ca envoie dur chez Wattbike.

DSC_0322 (3872x2592).JPG

Colnago c 59, le produit haut de gamme de la marque.

Campagnolo Chorus, FSA et roue Mavic cosmic sle  6359 €

DSC_0325 (3872x2592).JPG

Colnago ACR

De bons produits à des prix sacriffiés.

DSC_0326 (2592x3872).JPG

DSC_0332-001.JPG

Colnago Team Edition, magnifique.

Pas de prix, vous êtes priez de vous renseigner.

DSC_0333 (3872x2592).JPG

La selle Prologo. Une feuille de cigarettes.

DSC_0334 (3872x2592).JPG

Beau poste de pilotage.

 DSC_0328 (3872x2592).JPG

Pour les nostalgiques de l' ancienne époque, ces C 59 emaillé Mapei.

DSC_0352 (3872x2592).JPG

DSC_0353 (3872x2592).JPG

L' aeroad de " Purito "  Joachim Rodriguez.

DSC_0355 (3872x2592).JPG

Ce très beau vélo hybride, cadre titane, fourche lefty carbone, Frein à disque Magura.  

Transmission par courroie. Il appartient à un heureux chanceux. Nous avons mis un bout de temps à l' admirer.

DSC_0361 (3872x2592).JPG

Le Madonr de Baeklands.

DSC_0362 (3872x2592).JPG

Le vélo de Spartacus, Cancellara.

E3, Tour des Flandres, Paris-Roubaix. Que des victoires pour ce cadre et ces roues.

DSC_0363 (3872x2592).JPG

Le poste de pilotage.

DSC_0364 (3872x2592).JPG

Le Madone de Chris Horner, vainqueur de la Vuelta.

DSC_0365 (3872x2592).JPG

Le vélo de Cciolec, le sprinteur.

DSC_0366 (3872x2592).JPG

Le Project One, une option peinture pour 399  € de plus.

DSC_0367 (3872x2592).JPG

Un peu " Flaschy " mais cela change des teintes vu sur le salon.

DSC_0368 (3872x2592).JPG

Un brin de couleur dans ce monde de Mat.

DSC_0359 (3872x2592).JPG

DSC_0358 (3872x2592).JPG

DSC_0178 (3872x2592).JPG

DSC_0357 (3872x2592).JPG

Les superbes roues carbone Bontrager. Belles, lisses, bien finies.

En un mot magnifiques.

DSC_0369 (3872x2592).JPG

Chez Scott, un nouvel Addict et un nouveau Solace.

DSC_0370 (3872x2592).JPG

Mais malheureusement pas mis en valeur, dommage pour ce grand nom du vélo.

DSC_0372 (3872x2592).JPG

Pinarello, bientôt ils vont les accrochés au plafond. Mettez les encore plus haut.

A force de ne pas pouvoir les toucher, on finira par allez voir la concurence. Et croyez moi, on trouvera toujours chaussure à son pied.

DSC_0373 (3872x2592).JPG

On dirait le Pinarello de l' équipe Movistar.

DSC_0374 (3872x2592).JPG

Celui de l' équipe Sky.

DSC_0221 (3872x2592).JPG

Il est vrai que ces vélos avoisinnent les 12 000 €.

DSC_0100 (3872x2592).JPG

L' hybride de chez Pinarello.

DSC_0375 (3872x2592).JPG

Dommage aussi pour ce grand du vélo français Time. Ce superbe vélo Time ZXRS.

Finition irreprochable, magnifique dans sa robe blanche. Mais ils etaient bien seul, ( 2 ) dans leur stand.

Un petit stand perdu au milieu des autres. Montrez les nous.

DSC_0376 (3872x2592).JPG

Regardez moi ce poste de pilotage, la classe.

DSC_0349 (2592x3872).JPG

Le vélo de la championne du monde Marianne Vos

DSC_0350 (3872x2592).JPG

DSC_0336 (3872x2592).JPG

Giant Propel Advanced SL1, 6,90 kg

Equipé Shimano dura ace, roue Zipp 404, 7499 €

DSC_0339 (3872x2592).JPG

Giant Envie Advanced Liv - Vos Edition.

Un haut de gamme dédié aux femmes.

Shimano dura ace DI 2, roue Zipp 404, freins V Brakes.

DSC_0341 (3872x2592).JPG

Giant Glory 0.

Cadre alu, fourche Rock shox Boxxer, frein Avid, jantes DT Swiss.

DSC_0342 (3872x2592).JPG

16 kg, 4999 €

DSC_0344 (3872x2592).JPG

Giant Reign SX

Cadre alu, fourche Rock shox domain, frein Avid.

DSC_0345 (3872x2592).JPG

14,98 kg, 2299 €.

DSC_0377 (3872x2592).JPG

Giant TCX Advanced.

Cadre carbone, Sram Force, 3499 €.

DSC_0347.JPG

Giant XTC Advanced.

Cadre carbone, fourche Fox Float, Shimano XT.

10,32 kg, 3499 €.

DSC_0060 (3872x2592).JPG

Un nouveau matériel, le bambou.

Ici les vélos Blackstar et Aluboo.

DSC_0072 (3872x2592).JPG

DSC_0073 (3872x2592).JPG

Les vélos Aluboo.

DSC_0070 (3872x2592).JPG

Les jantes tubeless.

DSC_0071 (3872x2592).JPG

Vu aussi en grand nombre, les similuteurs ou home trainer.

DSC_0077 (3872x2592).JPG 

Le baroudeur de chez Koga. Partez pour l' aventure.

DSC_0081 (3872x2592).JPG

Modèle de descente Santa Cruz.


DSC_0117 (3872x2592).JPG

Les fixies, un peu moins en vue cette année.

DSC_0158-001.JPG

DSC_0182 (3872x2592).JPG

Tout l' artifice proposé par Lezyne. De beaux présentoires, ou on pouvait jauger les différents articles.

DSC_0183 (3872x2592).JPG

Après les pompes, le petit outillage de poche.

DSC_0184 (3872x2592).JPG

Et les pompes à pied.

DSC_0281 (3872x2592).JPG

Van Nicolas, le titane hollandais. Je me rappelle lors de nos premiers salons. Ils faisaient pâle figure avec les rois du titane, tels que Merlin, Passoni, Litespeed, et autre Paduano.

Aujourd'hui, ils bouchent le trou, et dépassent les maitres.

De l' orfévrerie.

Ici l' Astreus, le haut de gamme. 2499  € le cadre.

Le vélo à patir de 3815 €.

DSC_0282 (3872x2592).JPG

L' Aquilo, 1499 € le cadre.

Le vélo à partir de 3699 €.

DSC_0283 (3872x2592).JPG

Le Zion 29 ER, un 29 ' au prix de 1499  €le cadre.

Le vélo à partir de 2864 €.

DSC_0284 (3872x2592).JPG

Patte de dérailleur travaillée.

DSC_0285 (3872x2592).JPG

Fourche carbone sur le 29 '.

DSC_0286 (3872x2592).JPG

Le  whisbone travaillé et taillé du " V " de Van Nicolas.

DSC_0292-001 (3872x2592).JPG

Le Specialized Sworks Roubaix disc.

L' arme pour affronter les classiques, dommage que les freins à disque ne soient pas autorisés.

Cadre carbone avec inserts Zertz, equipé Sram Red 22, roue Roval 40 mm.

7290 €, 7,15 kg.

DSC_0293 (3872x2592).JPG

La tige de selle CG-R apporte jusqu'à 9mm de souplesse verticale, plus l'atténuation des vibrations par l'insert Zertz.

DSC_0294 (3872x2592).JPG

Les inserts Zertz.

DSC_0295 (3872x2592).JPG

Le Specialized Venge Pro Race Force.

Combinaison gagnante entre légèreté, rigidité et aérodynamisme.

Cadre carbone, roue Roval 60 mm, un vrai sprinteur.

5199 €, 7,15 kg.

DSC_0296 (3872x2592).JPG

Le boitier de pédalier surdimensé.

DSC_0297 (3872x2592).JPG

Le Specialized Fate, un 29' pour les femmes.

DSC_0299 (3872x2592).JPG

Les S Works Enduro.

DSC_0300 (3872x2592).JPG

Pour 2014, l’ Epic , qui a été le premier tout suspendu à décrocher un maillot Arc-en-ciel et l’or olympique.

Noter le beau tableau de chasse derrière lui.

Cadre carbone, frein Magura disc, Sram XX1, fourche Rock shox Sid.

DSC_0298 (3872x2592).JPG

Le Venge S Works.

Shimano dura ace DI 2.

DSC_0301 (3872x2592).JPG

Le S Works Shiv de Tony Martin.

DSC_0259 (3872x2592).JPG

Cannondale Synapse HM.

6499 €.

 DSC_0258 (3872x2592).JPG

Cannondale Evo.

DSC_0262 (3872x2592).JPG

Cannondale Synapse disc.

Cadre alu, Shimano 105, 1399 €

DSC_0263 (3872x2592).JPG

Cannondale Super Evo HM.

7999 €.

DSC_0265 (3872x2592).JPG

Cannondale Trigger 29 '.

Cadre alu, Shimano STX, Fourche Rock shox Revelation, 14,30 kg.

2799 €.

DSC_0266 (3872x2592).JPG

Amortisseur Fox, 130 et 80 mm.

DSC_0267 (3872x2592).JPG

Cannondale F29 er.

Cadre alu, 1999 €.

DSC_0287 (3872x2592).JPG

FSC.

Shimano Ultegra DI2, roue Equinox carbone, 4999 €.

 DSC_0317 (3872x2592).JPG

Belkin avait amené le car, et vendait ses équipements.

DSC_0320 (3872x2592).JPG

 Rotwild RT1, 29 '.

1799 €.

 

22:46 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (3) | Digg! Digg |  Facebook | |

14/10/2013

SEJOUR ROSAS VELO 9

DSC03703 - Copie-002.JPG

Notre séjour en Espagne est terminé. Nous avons trouvé cette parenthèse agréable. Nous avions l' habitude de participer aux séjours à Riccione en Italie. Car nombreux d' entre nous y avait des origines ou des parents. Et c'était joindre l' utile à l' agréable de s'y rendre.

Aujourd' hui, avec plusieurs séjours en Italie en poche, il était devenu primordial de changer d' air. L' Espagne était une opportunité. Même climat, si ce n'est mieux. Même voyage même si l' Espagne offre un temps de circulation en car plus rapide. Bref, après plusieurs critiques favorables, il était temps de franchir le cap.

Alors, nous avons pris les choses en main, et direction Rosas. Il est très difficile d' être objectif, sur ce séjour. Car comme je l'ai dit plus haut, nous sommes italiens de coeur. Alors nous avons l' habitude de critiquer les autres et favoriser la côte adriatique.

Mais ce séjour à Rosas, a laisser que des bons souvenirs dans nos coeurs. A commencer par l' hôtel, ou il y règne une ambiance  tranquille, malgré le nombre de chambres et de clients qui y circulent. Ces chambres grand confort, équipées de salles de bain et sanitaire complet, avec l' air conditionné, et terrasse équipée de mobilier. Une vue splendide sur la mer et la baie de Rosas. A seulement 10 minutes du centre ville. Mais ce que j'ai apprécié le plus c'est le soir et le matin, quand couché on pouvait entendre le bruit des vagues et la tramontane.

Cet hôtel équipé d'un bar et d'une terrasse extérieure. Agrémenté d'une petite piscine et d'un solarium au 1 er étage. En plus les clients de l' hôtel peuvent bénéficer de tarifs avantageux pour le centre de thalasso situé en face de l' hôtel.

Le restaurant, les repas que l'on y sert, sont copieux. Moi qui avais soumis des réserves sur l' alimentation, je retire tout ce j'ai pu dire. Vraiment, le restaurant est le point fort de cet établissement. Beaucoup d'entre nous, avons formulés des éloges à son sujet. Nous regretterons de rentrer chez nous après avoir mangé toutes ces bonnes choses.

Le réseau routier hispanique, du moins celui de la Catalogne est très bien entretenu. Rare sont les routes avec des nids de poules ou crevasses. Un vrai billiard . Bravo, aussi aux automobilistes pour leur courtoisie, gentillesse, politesse. Ce n'est pas le pays du vélo, mais ils font de gros efforts pour valoriser leur région, et cela passe par l' accueil des visiteurs. N' oublions pas que de nombreuses équipes professionnelles y séjournent, le climat, l' accueil et les routes doivent y être pour quelques choses.

La montagne, abrupte et sauvage. Mais accessible grâce au réseau routier. Elle offre des vues et panoramas de qualités.

Les guides, sympathiques et accessibles. Connaissant le territoire depuis plusieurs années. Animateurs des sorties vélos et autres, ils sont au service de la clientèle. Certes un peu moins professionnel qu'à Riccione, mais tellement plus près de nous. Un grand merci à Fabio Bragato, Gaetan Grignard, Jean Cabay et Jacky Glineur pour leurs disponibilités tout au long du séjour.

Pour les accompagnants, ce séjour s'est avéré très profitable. Un vrai bain de jouvence pour certains. La plage à 20 m, le centre ville à 10 minutes. Des sorties programmées en bus ou en bateau. Même si nous n'en avons pas profité, des sorties ou excursions sont prévues. Visites de musées, des marchés locaux, de produits du cru, etc.... et toujours à des prix attractifs.

N' oublions pas non plus cette ballade en catamaran, concocté par Fabio. La petite quinzaine d' heureux qui a pu en profité,  ont n'on eu pour leur argent.

Nous repartirons avec des souvenirs pleins la tête. Certains d'entre nous ont déjà prévu d'y revenir. Alors pour des italiens de coeur, je crois que Rosas et l' Espagne sont encrés dans leur coeur pour un petit moment.

Vous qui n' étes jamais venus, ou qui n'ont pas encore franchis le cap. Jeter vous à l' eau. Un dépaysement total, pour un prix attractif.

Séjour à recommander d' urgence.

burro-catalan.jpg

 

 

 

20:57 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

SEJOUR ROSAS VELO 8

 DSC03703 - Copie-002.JPG

VENDREDI 20 SEPTEMBRE 2013

8H00 Petit déjeuner au restaurant.

 9H00 Départ de la randonnée, ce matin le vent est tombé et le soleil est déjà parmi nous. Alors direction le Cap de Creus. Le groupe 1 et 2 partent ensemble et c'est un peloton de plus de vingt cyclos qui roulent sur les routes. Nous empruntons ces belles routes hispaniques, direction Castello d' Empuries. Un petit demi-tour, changement de direction,et c'est retour vers Rosas et sa montée vers Cadaquès. Retour vers la Serra de Rodes, le soleil commence a chauffer . La montée est longue et progressive.

Arrivés la haut, au km 0, nous attendons le reste du groupe

Nous descendons tous vers Cadaquès, le village de Salvador Dali. En bas regroupement total avant de poursuivre notre route  vers le Cap de Creus. La route est plus petite, sinueuse et notre ami le vent est revenu parmi nous.

C'est normal, nous roulons en bord de mer. C'est un vrai grand huit, nous montons et descendons de petites côtes.

Nous arrivons aux abords du Cap, nous apercevons la petite crique ou nous avons fait une halte déjeuner lors de notre virée en catamaran.

Une dernière poussée, un dernier coup de reins pour se hisser jusqu'au phare. Le panorama est magnifique, les vues de toutes beautés. Une petite pause Coca, nous redescendons en faisant très attention au vent. Le retour sur Cadaquès est mortel, beaucoup remarqueront la difficulté du parcours retour.

 Sur Cadaquès je prends quelques longueurs d' avance pour tirer quelques photos du groupe dans la montée. Nous remontons bien sur la côte de Cadaquès car nous ne pouvons pas faire autrement. Là haut, Gaetan décide de nous faire la montée vers Monestère. Par le versant le plus dur. Après quelques hésitations, je me dis que c'est le dernier jour, et il ne faut pas regretter. Alors nous descendons vers le Port de la Selva.

En bas nous refaisons l' appoint d'eau et c'est de suite la montée. Nom de dieu, ça commence fort, des pourcentages qui avoisinent les 20 %. J'espère que le reste ne sera pas du même genre, car cela ne va pas le faire. Mais c'est dur, très dur. Je monte avec Fabrice, les nombreux lacets nous font découvrir des panoramas différents.

 Nous terminerons quand même fatigués de cette montée. Mais cela n' empechera un descente rapide vers Vilajuiga. Un nouveau ravitaillement en eau à la fontaine du village. Il nous reste une douzaine de km a effectuer pour le retour. Mais ça sent l' écurie, alors nous roulons bon train pour pouvoir manger à l' heure. Nous arriverons à Rosas, vers 14H00, il est grand temps d' acceder à la salle du restaurant.

Nous finirons ce parcours de 98 km, avec 24,6 km/h de moyenne, 1580 m de dénivelé, 30 ° a Rosas.

 14H00 Repas au restaurant, avant de finir au bar pour le café. Ensuite direction la chambre pour une sieste bien méritée.

17h00, petite virée sur la digue et en ville. Achat des dernières emplettes. Et retour a la terrasse en attendant le souper.

20h00, Souper toujours aussi festif. Dernière soirée au bar. Ce soir c'est la soirée anniversaire pour Franco et Marie Claude. Une dernière coupe de champagne, le tout accompagné par un Dani Ramirez, revenu ce soir nous faire vibrer avec ses succès .

 

DSC03632-001.JPG

DSC03634 (3072x2304).JPG

Gaetan, notre guide

DSC03642 (3072x2304).JPG

DSC03648 (3072x2304).JPG

Rosas

DSC03649 (3072x2304).JPG

Les hauteurs de Rosas

DSC03653 (3072x2304).JPG

Le cap de Creus

DSC03654 (3072x2304).JPG

La crique de Cala culip, ou nous avons amarré en bateau.

DSC03655 (3072x2304).JPG

DSC03656 (3072x2304).JPG

La montée vers le phare s'avère escarpée.

DSC03657 (3072x2304).JPG

C'est un promontoire abrupt et rocheux, de 672 m d'altitude

DSC03658 (2304x3072).JPG

Le phare du cap se trouve à plus de 87 m d'altitude, et dont la lumière peut être perçue jusqu'à 34 milles

DSC03659 (3072x2304).JPG

La côte rocheuse, composée principalement d’ardoise, formant de petites baies et criques, dont certaines sont seulement accessibles par voie maritime.

DSC03673 (3072x2304).JPG

Ennio et Matteo, montée de Cadaqués

DSC03691 (3072x2304).JPG

Jacky

DSC03703 (3072x2304).JPG

Gaetan et Fabio

DSC03705 (3072x2304).JPG

La montée de Monastère

DSC03706 (3072x2304).JPG

DSC03708 (3072x2304).JPG

Arrivé là haut, l' abbaye doit nous offrir un excellent belvédère.

DSC03710 (3072x2304).JPG

Le monastère de Saint Père des Rhodes, fondé

au 9 ème siècle

DSC03722 (3072x2304).JPG

DSC03715 (3072x2304).JPG

DSC03718 (3072x2304).JPG

 

DSC03719 (3072x2304).JPG

Bon anniveraire.

 

 

07:21 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

12/10/2013

SEJOUR ROSAS VELO 7

 DSC03703 - Copie-002.JPG

JEUDI 19 SEPTEMBRE 2013

 8H00 Petit déjeuner

 9H00 Départ de la randonnée, ce matin je roule avec le groupe 2. Histoire de prendre quelques photos avec les amis. Au programme 75 km.

 Direction Castello d' Empuries, Figueres, Pont de moulin, etc..

Nous avons ce matin en plus de la fraicheur, notre ami le vent. Et ici la tramontane c'est quelque chose, ça souffle. Le parcours est plat, pas difficile mais bien sur venteux.

Nous roulons vers Espolla, Garriguella et nous irons monter le col de Monastère. Un col de 8 km, en pleine chaleur. Quelques mètres d'avance, un arrêt, des photos, et je repars avec le dernier pour l' accompagner dans cette montée. Les panoramas sont magnifiques, nous sommes dans la Serra des Rodes. Vignes, pierres, etc...

La vallée est belle.

Nous attendons les retardataires, quelques photos des panoramas environnant et c'est la descente technique vers Vilajuigua. Un verre de l' amitié au bistrot du coin, sous la tonnelle ombragée. Nous repartonstous ensemble, groupe 1 et 2, direction Rosas. Toujours par ces belles routes hispaniques. Roulantes à souhait.

Au total

c'est 75 km, 892 m de dénivelé, 23,6 km/h de moyenne et 30,6 ° a l' arrivée.

13H15 Déjeuner au restaurant

14H30 Direction la " playa " et position farniente et bronzage. Baignade dans cette eau translucide et fraiche, mais d' un calme olympien.

Une petite virée en ville,une bonne " chopine " et retour a l' hôtel pour souper.

20H00 Souper et nous prendrons le café au bar. Ce soir, c'est Dani Ramirez qui met le feu à la salle. Musique espagnole et tout le tralala. On danse dans la salle.

 DSC03501 (3072x2304).JPG

Daniel

DSC03503 (3072x2304).JPG

Ennio et Matteo

DSC03505 (2304x3072).JPG

DSC03506 (3072x2304).JPG

DSC03524 (3072x2304).JPG

DSC03532 (3072x2304).JPG

DSC03561 (3072x2304).JPG

DSC03581 (3072x2304).JPG

DSC03583 (3072x2304).JPG

DSC03596 (3072x2304).JPG

DSC03598 (2304x3072).JPG

DSC03615 (2304x3072).JPG

Jacky et Daniel

DSC03616 (3072x2304).JPG

Quentin

DSC03626 (3072x2304).JPG

DSC03628 (3072x2304).JPG

DSC03629 (3072x2304).JPG

Dani Ramirez 2010_phixr[1].jpg

 

21:24 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

10/10/2013

SEJOUR ROSAS VELO 6

 DSC03703 - Copie-002.JPG

MERCREDI 18 SEPTEMBRE 2013

 8HOO, ce matin c'est la cohue. Nous avons le droit à un " lâché de petits vieux ". Mais qu'ils sont pénibles ces pensionnés, qui en plus d' avoir le temps, préfèrent se lever très tôt pour ne pas être en manque de nourriture. On ne sait jamais, quelque fois qu'on n' en aurait pas pour son argent.

Messieurs - dames, vous le dites tous les jours, vous avez assez travaillés pour profiter de votre retraite.

 Alors profitez en , vous n' avez aucune priorité.

 10HOO Sortie Catamaran, excursion Roses - Parc Natural Cap de Creus. Une ballade en mer de plus de 5h. Embarquement immédiat sur ce beau yatch. Un modèle Tahiti de 20 m X 10 m et pouvant embarquer plus de 100 personnes. Nous sommes 17 a monter à bord, le bateau rien que pour nous.

Le soleil sera de la partie, lever les amarres, et voguons en bordure des côtes. Regardons et profitons de ces beaux panoramas. Reliefs, habitations, sites remarquables, nous passons notre temps a photographier tout ce qui se présente.

 Nous sommes allongés sur les filets et profitons du soleil qui commence a 11H00, a chauffer. Nous sommes bercés par le ronronnement du moteur qui nous emmenne vers le Cap Norfeu. Avec ses bords de mer taillés dans la roche, la végétation luxuriante. Tout est beauté.

Nous filons vers Cadaquès, la ville de Salvador Dali. Au loin, nous admirons une ville d'une blancheur incomparable. Petit port de pêche ou mouille une multitude de petits bateaux de loisirs.

 La ville est fort fréquentée en ce moment de l' année. Nous remontons vers Port Liigat, ou dans une crique, nous apercevons au loin la maison de Dali. Une maison en escalier ou un oeuf blanc surplombe le tout. Direction le Cap de Creus, et Cala Culip. Nous stoppons les moteurs, jetons l' ancre et pour certains, baignade. Fraiche, mais au bout de quelques minutes, les bras et les jambes vont bon train.

 L 'eau est d'une claireté, d'un beau vert translucide. Le commandant de bord, prépare avec ses hommes le repas du midi. Barbecue et repas froid au menu. Repas préparé auparavant par les cuisiniers de l' hôtel. Donc de qualité, puisque pendant notre séjour nous n' avons que profités des menus et repas .

 13HOO, retour vers Cadaquès. Le vent est monté et les flots viennent claquer sur le catamaran. Le soleil est au summum, il reflète sur la coque du bateau et la mer. Il fait très chaud.

Alors nous n' avons que le choix de profiter du soleil, bronzage oblige. Nous approchons de Cadaquès, nous entrons dans le port et profitons des vues du bord de mer et du port.

 Nous quittons ce petit port pour la pleine mer. Nous retournons vers Rosas et Empuriabrava. La, nous naviguerons à la voile. Alors hissons la grand voile et le Perroquet, Le silence règne à bord, nous voguons en suivant la superbe côte.

 Il est 15H30, le tour est terminé. Une dernière photo de groupe et tout le monde semble ravi de cette sortie.

 Un grand merci à Fabio pour cette fabuleuse idée.

 

mapacampings.jpg

 Le parcours du Catamaran en jaune

DSC_0211 (3872x2592).JPG

Rosas

DSC_0212 (3872x2592).JPG

Le Tahiti

DSC_0217 (3872x2592).JPG

DSC_0218 (3872x2592).JPG

Une autre façon de visiter la côte

DSC_0219 (3872x2592).JPG

Le capitaine du bateau

DSC_0227 (3872x2592).JPG

Daniel

DSC_0239 (3872x2592).JPG

DSC_0241 (3872x2592).JPG

La pointe de Rosas.

DSC_0244 (3872x2592).JPG

DSC_0246 (3872x2592).JPG

Séance bronzage

DSC_0250 (3872x2592).JPG

Le paradis des plongeurs

DSC_0257 (3872x2592).JPG

Petite embarcation locale

DSC_0261 (3872x2592).JPG

Port Lligat et la maison de DALI

DSC_0263 (3872x2592).JPG

Les côtes sauvages de la Costa Brava

DSC_0265 (3872x2592).JPG

Bateau de plongeurs en exercice

DSC_0271 (3872x2592).JPG

Le capitaine à la manoeuvre.

DSC_0274 (3872x2592).JPG

Cap de Creus

DSC_0276 (3872x2592).JPG

Le bateau de DALI, le " Gala ", qui sert aujourd'hui d' embarcation pour visiteurs.

DSC_0278 (3872x2592).JPG

Le Cap de Creus

DSC_0282 (3872x2592).JPG

Cala Culip, ou nous ferons halte pour nager et déjeuner.

DSC_0284 (3872x2592).JPG

Jetons les amarres.

DSC_0287 (3872x2592).JPG

DSC_0298 (3872x2592).JPG

Baignade en eau fraiche.

DSC_0302 (3872x2592).JPG

DSC_0304 (3872x2592).JPG

DSC_0307 (3872x2592).JPG

A la bouffe.

DSC_0312 (3872x2592).JPG

Matéo.

DSC_0317 (3872x2592).JPG

Cadaquès

DSC_0319 (3872x2592).JPG

DSC_0321 (3872x2592).JPG

 Belles embarcations de loisirs.

DSC_0325 (2592x3872).JPG

Retour à la voile.

DSC_0328 (3872x2592).JPG

DSC_0330 (3872x2592).JPG

Empuriabrava.

DSC_0336 (3872x2592).JPG

Sky surf.

DSC_0343 (3872x2592).JPG

L' Hôtel Maritim

DSC_0340 (3872x2592).JPG

DSC_0347 (3872x2592).JPG

Belle sortie organisée par Fabio.

 

 


 

20:30 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

SEJOUR ROSAS VELO 5

DSC03703 - Copie-002.JPG

Mardi 17 septembre 2013

 8h00, petit déjeuner au restaurant.

9h00, Départ pour la randonnée du jour, un programme allégé. 95 km et un col. Et c'est en groupe que nous prenons la route. Car nous roulons avec le groupe 2 ce matin, du moins pour le début du circuit.

La matinée est fraiche, 22 ° et la tramontane est de la partie. Mais nous n' allons pas nous plaindre, car chez nous on ne compte que 7 ° ce matin, et la pluie en plus.

Nous roulons bon train et encore une fois nous remarquons la discipline et la gentillesse des Catalans. Surtout quand ils conduisent des autos et des vélomoteurs.

Des mentalités à méditer chez nous, politesse et courtoisie.

En route direction Castello d' Empuries, Villa Sacra, Llers, Darnuis, Cammany, St Climent Sescerbe, Espolla, Garriguella, Palau saverdera, et Rosas

Nous prenons la direction du barrage de Darnius, aussi appellé réservoir de  Boadella. Un grand réservoir d'eau situé en altitude, vers 153 m. Cette retenue d'environ 100 hectares, édifiée en 1954, constitue désormais un des principaux centres de loisirs de la zone. Le barrage alimente en eau la capitale de l'Alt Emporda, Figueres.  Les autres bifurquent et prennent un chemin différent.

Arrivés sur le barrage, le reste du groupe 1 prend la pause. Et nous redescendons ensuite vers Capmany. Mais avant il faudra escalader les 4 km du col. Et c'est parti pour l' ascension. Une fois terminé les 291 m d'altitude, c'est de nouveau la descente et nous empruntons une partie vallonnée. Jacky nous montre la direction du col Deu del mont qui n'est autre que la montée d' Armstrong. Son terrain d' entrainement quand il séjournait en Catalogne.

Nous en profitons pour faire une belle partie de manivelles jusqu'à Rosas. A l' arrivée le compteur annonce 92 km, 26,5 km/h de moyenne, 827 m de dénivelé et 30,6 °.

13h30, petit déjeuner en groupe avant de prendre la direction de la " Playa de Solimar ". Comme hier, bronzage, farniente et sieste. Certains en profitent pour se faire manipuler par les masseuses ambulantes de la plage.

17h00, petite virée le long de la plage de Santa Margarida. Nous irons avec Fabio jusqu'à la jetée, regarder Pecheurs, bateaux et autres divertissements.

La chaleur est redescendue et le soleil est parti, mais c'est très agréable. Retour au bar, déguster une boisson fraiche à la terrasse de l' hôtel.

19h00, réunion au sommet. Fabio nous explique la journée du lendemain. Ballade en Catamaran, visite des côtes, bronzage et grillades. Demain c'est la journée de repos. Profitons en.

20h00, souper. Ce soir moules espagnoles au menu. Des moules aussi grosses que des huitres. Tout notre petit monde s'exclame encore de ce qu'on l'on nous sert.

Une dernière virée le long de la jetée. Une pause obligatoire au bar du mini golf. Déguster une bonne Triple Kermeleitt. Retour à l' hôtel, ce soir autre soirée, animée par Dani RAMIREZ. Plus exotique cette fois. 

 DSC03457 (3072x2304).JPG

DSC03459-001.JPG

DSC03461 (3072x2304).JPG

DSC03462 (3072x2304).JPG

DSC03463 (3072x2304).JPG

DSC03464 (3072x2304).JPG

DSC03465-001 (2078x1563).JPG

DSC03469 (3072x2304).JPG

DSC03472 (3072x2304).JPG

DSC03479 (3072x2304).JPG

DSC03485 (2304x3072).JPG

DSC03486 (3072x2304).JPG

DSC03487 (3072x2304).JPG

DSC03482 (3072x2304).JPG

DSC03483 (3072x2304).JPG

 

 

18:44 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

08/10/2013

SEJOUR ROSAS VELO 4

DSC03703 - Copie-002.JPG

LUNDI 16 SEPTEMBRE 2013

Nouveau jour et nouveau circuit au programme. La journée s'annonce ensoleillé depuis notre balcon.

8h00 Nous descendons au petit déjeuner, petit moment de détente avant la belle journée vélo qui nous attends. Au programme 110 km, passage de cols, incursion  en France et retour par la Panoramique.

9h00 Préparation des vélos avant de rouler vers le col de Banyuls. Nous entamons la randonnée par un long parcours de plat avant la montée du col.

Direction Palau Saverdera, Garriguella et Espolla. Toujours par un long tronçon de route bien droite, avant de bifurquer vers les routes campagnardes.

Au loin les contreforts nous ceinturent et nous rappellent à chaque instant qu'il ne faut pas pédaler longtemps pour se retrouver dans le dur.

Nous arrivons à Espolla, petite commune hispanique situé au bas du col. Celui ci se trouve à 9.8 km, dans la Serra de l' Albera. Petite halte et réparation de crevaison, avant la montée en compagnie de notre guide Gaëtan Grignard, originaire d' Eupen et de Daniel.

La montée s'avère splendide, nous roulons en contemplons de superbes paysages. La montée n'est pas très dure, mais en palier. Alternant moment de routes moins élevées et raidillons.  On ondule sur les crêtes espagnoles. Nous arrivons en haut du col, pause photo avec le restant du groupe parti en avant.

Nous faisons la descente vers la France et banyuls sur mer, les paysages toujours aussi magiques alternant montagnes, terrasses en palier soutenues par des murets de pierre, vignes, collines de granit, etc...

Les routes sont de plus en plus mauvaises. A croire qu'il n'y a qu'en Espagne que les routes sont belles. Petit tour en ville avant de reprendre le chemin de l' Espagne par la côte. Et c'est parti pour le grand 8, on monte et on descend.

Le dénivelé des collines ou cols s'élève à 200 environ, une fois en haut les panoramas sur les criques et les villes sont magnifiques. Les descentes ne sont pas dangereuses et offre aux cyclos de vraies sensations.

Les villes traversées sont Banyuls sur mer, Cerbère pour la France. Portbou, Colera, Llança, le Port de la Selva, Rosas  pour l' Espagne.

Les montées des cols de Bellires, de Frare.

Je terminerai un peu usé de cette sortie, le grand 8 a eu raison de moi.

13.30 retour sur Rosas, un petit coup de nettoyage sur le vélo et direction le restaurant sans se nettoyer. La randonnée a creusé l' appétit. Un bon plat de pâtes et c'est reparti.

Nous profitons du soleil pour farnienter à la plage. Demi journée de bronzage. Une petite sieste  avant d'aller faire des emplettes en ville.

Retour à l' hôtel, réunion au sommet pour le programme du lendemain. 95 km au menu, a priori plus facile.

Une fois terminé, direction le resto. Nous finirons cette soirée au bar. Ce soir, soirée détente et disco.

Un " one man show " local interprété par Joey Fontana. Cela aura permis à certains de danser.

23h00 le temps de prendre congé et se reposer pour le lendemain.

 

DSC_0188.JPG

DSC_0189.JPG

DSC03400.JPG

DSC03405.JPG

DSC03406.JPG

 

DSC03407 (3072x2304).JPG

Espolla

DSC03408 (2304x3072).JPG

DSC03410 (3072x2304).JPG

La Serra de l' Albera

DSC03412 (3072x2304).JPG

DSC03415 (3072x2304).JPG

DSC03416 (3072x2304).JPG

DSC03417 (3072x2304).JPG

DSC03418 (3072x2304).JPG

Le col de Banyuls

DSC03421 (3072x2304).JPG

DSC03424 (3072x2304).JPG

DSC03426 (3072x2304).JPG

La vigne

DSC03427 (3072x2304).JPG

Terrasses en paliers soutenues par de petits murets de pierres

DSC03431 (3072x2304).JPG

La panoramique

DSC03435 (3072x2304).JPG

Cerbère

DSC03436 (3072x2304).JPG

DSC03438 (3072x2304).JPG

Le passage de la frontière espagnole

DSC03439 (3072x2304).JPG

Portbou

DSC03440 (3072x2304).JPG

DSC03443 (3072x2304).JPG

DSC03441 (3072x2304).JPG

DSC03444 (3072x2304).JPG

DSC03445-001 (3009x1659).JPG

Llança

DSC03449 (3072x2304).JPG

DSC03453 (3072x2304).JPG

Au bar pour la soirée Joey Fontana

DSC03455 (2304x3072).JPG

 

19:43 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

07/10/2013

SEJOUR ROSAS VELO 3

DSC03703 - Copie-002.JPG

DIMANCHE 15 SEPTEMBRE 2013

Après avoir passé une bonne nuit bercée par le vent et les vagues, nous nous levons pour cette première journée de vélo. Dommage de la fenêtre, le temps n'est pas au beau fixe. Nuages et vent sont au menu.

8H00, petit déjeuner toujours aussi copieux et complet. Il est temps de se préparer pour une randonnée de 85 km.

Mais le temps n'est pas à la randonnée. Alors on discute et Fabio décide de faire rouler tout son petit monde l' après midi. Alors ce matin, nous ferons comme les femmes, lèche vitrine et marché de Rosas.

C'est un petit marché local près de la citadelle et comme dirais Eric, " il n'y à que des sacs et des loques ". Alors on quitte vite cet endroit pour un petit détour en ville. Nous finirons cette matinée au bar du mini golf, le seul café qui sert des bières belges et non de la Cerveza.

12h00, déjeuner au restaurant de l' hôtel. Le buffet est impressionnant et les menus proposés très variés. On se gave de bonnes choses, la digestion va être terrible cet après midi. Surtout que nous allons sur Cadaquès.

14h00, départ de la randonnée , direction Castello d' Empuries, Péralada, Mollet de Péralada, Espolla, Garriguella Port de la Selva,  Cadaquès et retour Rosas. Un petit tour de 90 km dans la province de Gerone.

Tracé à l' intérieur des terres, nous traversons de jolis villages, comme Castello d'Empuries où se détache la belle église gothique de Santa María, du XIVe siècle, aux allures de cathédrale, qui possède un clocher roman.

Espolla, une commune agricole aux pieds des massifs des Albères, avec vignerons et oliviers, d' ou  on  compte des caves coopératives  à vin et à huile.

Le Port de la Selva, petit port de pêche, aux contreforts de la Serra de Rodes.

Une des montées, avec de beaux panoramas, nous emmènera au sommet, pour redescendre sur Cadaquès. Cadaqués vit face à la mer et pratiquement isolée par les montagnes, un cul de sac qui se  termine sur le port. Un endroit magique fréquenté par un certain Salvador Dali. Une jolie commune de façades blanches, ensoleillées a souhait, et de belles eaux vives. Une petite halte, une pose photo et c'est la remontée.

 Les routes sont vraiment très belles, pas de trou ni de déformations, un vrai billard. Une fois en haut regroupement général pour la descente vers Rosas. Les descentes sont belles, avec de beaux virages, sécurisées par de petits parapets en pierre ou béton. Le groupe s' éparpille et s'allonge au long du parcours.

Nous finirons avec 89 km au compteur, 26,5 km/h de moyenne, 892 m de dénivelé et 23,5 ° de température.

Direction la douche et la réunion préparatoire du lendemain. Nous comprenons que demain sera un autre jour, autre parcours. 110 km au programme, avec passage du Col de Banyuls en France et retour par la Panoramique.

 

DSC_0198 (3872x2592) (2).JPG

Le Rose express, un petit train qui vous fait découvrir Roses et le Cap de

Creus.

Venez profiter des vues panoramiques et des paysages fascinants.

DSC_0200 (3872x2592) (1).JPG

La citadelle de Rosas

DSC_0201 (3872x2592) (2).JPG

La pièce maîtresse du patrimoine de la ville est bien plus qu’une citadelle, c’est

 un ensemble archéologique qui retrace l’histoire du site depuis l’implantation

de la colonie phocéenne au XIIIe S avant J.-C

DSC_0202 (3872x2592).JPG

Elle fait partie intégrante de la ville,

elle est devenue un véritable lieu de vie qui ne referme pratiquement jamais

ses portes. 

DSC03366 (3072x2304).JPG

DSC03368 (3072x2304)-001.JPG

L' unique drapeau que l' on peut contempler.

DSC03369 (3072x2304).JPG

La Serra de Rodes offre de magnifiques panoramas magnifiques panoramas

sur la mer, le Cap de Creus, la baie de Rosas et la plaine de l’Empordà.

DSC03370 (3072x2304).JPG

DSC03374 (3072x2304).JPG

Dénivelé de 600 mètres

DSC03375 (3072x2304).JPG

  DSC03382 (3072x2304).JPG

Vue de Cadaquès, son isolement  permit de conserver une certaine virginité

urbanistique très appréciée actuellement. Cadaqués doit son charme intact

à Salvador Dali qui l'a défendue contre les promoteurs immobiliers.

DSC03384 (2304x3072).JPG

 Depuis 1995 une statue de la liberté « revue et corrigée façon Dali » 

 Elle brandit une torche au bout de chacun des bras tendus

DSC03386 (3072x2304).JPG

Le port de Cadaquès

DSC03385.JPG

DSC03390 (3072x2304).JPG

DSC03392 (3072x2304).JPG

DSC03391 (2304x3072).JPG

DSC03394 (3072x2304).JPG

 

20:04 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (1) | Digg! Digg |  Facebook | |

06/10/2013

SEJOUR ROSAS VELO 2

 DSC03703 - Copie-002.JPG

 SAMEDI 14 SEPTEMBRE 2013

00h00, Nous roulons bon train, et descendons vers Lyon, Valence et autres. Une bonne nuit de sommeil fera du bien.

Il est 6h00, nous nous réveillons avec le soleil et la chaleur, déjà un changement radical. Nous nous approchons de la frontière espagnole et nous nous arrêtons au Village Catalan pour le petit-déjeuner. Ah le soleil, quel plaisir. C'est autre chose que le climat du Nord.

Nous mangeons et profitons de ce moment pour flâner dans le village. Après s'être restaurer, nous remonter dans le car et place à la lecture des journaux.

10h00, arrivée à Rosas. Nous approchons de l' hôtel Maritim, un hôtel 3 étoiles, situé au bord de mer. Nous débarquons les vélos et les bagages. Opération montage et stockage dans le petit local prévu à cet effet.

Nous devons attendre 12.00, la libération des chambres. Nous en profitons pour apprecier la terrasse au bord de la place de Santa Margarita. C'est le moment de se mettre à la sangria. Le séjour commence par la meilleure des façons. Tout ce petit monde aime la situation géographique de l' hôtel.

12h00, perception des chambres . Nous sommes installés au 4 ème étage. Les chambres offres un grand confort avec vue sur la plage.

Nous profitons du balcon pour apprécier le moment présent et admirer la baie de Rosas.

13h00, repas de choix au restaurant de l' hôtel. Nous sommes ébahie du nombre de plats proposés. C'est Bysance, moi qui avait des doutes sur les repas je n'en avais plus. Nous espérons que cela va durer toute la semaine.

15h00, départ de la randonnée vers Figueras. Au programme, 50 km dans les environs pour sélectionner les cyclos dans les groupe de force. Le soleil est parmis nous pour cet après midi, on frôle les 30°.

Les panoramas sont beaux, nous roulons sur le plat avec comme paysage, les contreforts pyrénéens. Lesr outes sont de très bonnes qualités, et nous remarquons de suite la bienveillance et gentillesse des automobilistes catalans. Calmes et patients, ils attendent et nous laissent circuler en toute sécurité.

Au retour c'est 52 km, 27,5 km/h de moyenne , 30° et 250 m de dénivelé. Un petit parcours qui aura permis de sélectionner une dizaine de cyclos pour le groupe 1.

19h00, réunion au sommet avec Fabio et les guides pour préparer les parcours. On nous explique aussi le déroulement du séjour, la formation des groupes, l' horaire des départs. Tous ça dans un bon état d'esprit familial.

Fabio est une personne qui n' hésite pas à s'impliquer et surtout aller à la rencontre des nouveaux participants pour savoir si le programme est compris.

20h00 souper , toujours aussi alléchant. Nous nous délectons de ces poissons, pâtes, carbonades et autres.

Le souper terminé, nous profitons de la chaleur pour se promener sur la jetée. Nous rencontrons encore des badauds et troubadours jouant de la flûte de Pan.

DSC03349 (3072x2304).JPG

  DSC03346 (2304x3072).JPG

 DSC03347 (3072x2304).JPG

DSC03348 (3072x2304).JPG

DSC03350 (3072x2304).JPG

DSC03351 (3072x2304).JPG

DSC03352 (3072x2304).JPG

 DSC_0337 (3872x2592) (3872x2592).JPG

DSC_0343 (3872x2592).JPG

1.jpg

3.jpg

2.jpg

DSC03353 (3072x2304).JPG

DSC03396.JPG

12:45 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (2) | Digg! Digg |  Facebook | |

04/10/2013

SEJOURS ROSAS VELO 1

DSC03703 - Copie-002.JPG

 Vendredi 13 septembre 2013

Après avoir visité Riccione, avec le l' asbl Riccione bike, en long, en large et en travers. Nous avons décidés cette année de faire une impasse et de tenter l' aventure espagnole. Nous nous sommes renseignés à droite et à gauche et nous n' avons reçu que des éloges sur le séjour à Rosas, la perle de la Costa Brava. Il est vrai que Rosas est l' éldorado de la bicicleta. Beaucoup d' équipes proffessionelles préparent leur saison sur les routes hispaniques.

Alors pourquoi pas nous ? Nous avons franchi le cap et après plusieurs renseignements, décidés de nous inscrire.

Ennio, Franco et Marie Claude, Daniel et Reine Marie, Daniel et Gennevievre, et moi sommes de l' aventure. Ils faut bien quelque courageux pour ouvrir le bal.

Vendredi 13 septembre 2013, nous sommes à deux longueurs du grand départ. Direction le sud de la France et Rosas. Cela fait une semaine que nous préparons valises et emballage vélo. C'est qu'il ne faut rien oublier. Nous sommes désireux de nous confronter aux premiers contreforts pyrenéens. Car Rosas n'est qu'à une quarantaine de km de la frontière. A nous les pyrénées, les tapas et autres paellas.

Le rendez-vous est fixé à 15h00, sur la place d' Hautrage. Le voyage est organisé par les transports AlexandR' Car, dont le siège est à Liège. Mais Catherine et Luc gère de leur domicile d' Hautrage. Des gens charmants et réceptifs aux multiples questions que vous pouvez vous poser.

Rassemblement de tous les protagonistes pour un départ groupé de Belgique. Nous attendons un peu car le car est en retard. Et c'est avec 30 minutes de retard que celui-ci arrive. Nous attendons aussi le reste de la troupe en provenance de Liège. Nous remarquons de suite qu'il sera très difficile de faire rentrer tous les vélos dans la remorque. Il faudra la patience d' un Fabio Bragato et d'un Jean Cabay pour y arriver.

Un peu de temps perdu et c'est vers 17h00 que nous quittons Hautrage pour la France. Nous allons prendre les directions de Valenciennes, Reims, Dijon, Lyon, Valence, Montpellier et Draguignan pour le territoire français et filer vers Rosas.

Nos chauffeurs Salvatore et Daniel nous souhaitent la bienvenue. Puis plus tard c'est la présentation de l' équipe avec Fabio et Jean. On nous explique succinctement le déroulement du voyage et notre premier arrêt à Reims pour y souper.

19h30, halte après deux heures 30 de route pour se restaurer sur l' aire de repos de Reims.  Nous descendons et avalons notre repas, avant de remonter dans le car pour le restant de la nuit.

Ce soir au programme un vieux film français et un bon film d' action pour passer les premières heures de la soirée. Vers 00h00 , extinction des feux et dodo.

Sans titre.jpg

145-001.jpg

DSC03341 (3072x2304).JPG

DSC03342 (3072x2304)-001.JPG

DSC03343 (2304x3072).JPG

08:12 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

02/10/2013

CEREMONIE CLOTURE VAL HAINAUT CYCLO CONDE 2013

Ce dimanche 22 septembre 2013 s'est déroulé la 3 ème cérémonie de clôture du challenge Val' Hainaut Cyclo.

La Petite Reine de Condé accueille donc cette année la fête de clôture. Une belle occasion de faire découvrir la ville, son histoire, ses châteaux et son nouveau beffroi.

La ville à mis tous les moyens neccessaire pour valoriser le challenge. Elle a mis a disposition son hôtel de ville, sa salle ds Gardes, son parking, ses personnels. Un petit événement au centre de la ville un dimanche matin, de quoi en eveiller certains.

Dès 7h00, les Présidents de clubs actifs se sont donc donnés rendez vous pour l' installation et la préparation de la randonnée.

3 parcours ont été proposés 20.40.60 km.

N' oublions pas non plus le partenariat avec Valenciennes Métropole, une aide très appéciable.

Merci aussi à André Tignon pour sa visite et son article.

Val' Hainaut Cyclo a donc récompensé ses lauréats. Plusieurs avait rempli leur carte de route.

Pour 2014, le challenge repart sur les routes. Nous accueillerons un nouveau venu, le club cyclo de Marly.

flyers-002.jpg

DSC07275.JPG

DSC07276.JPG

DSC07278-001.JPG

DSC07271.JPG

DSC07272.JPG

DSC07274.JPG

 

DSC07306.JPG

DSC07309.JPG

DSC07318.JPG

DSC07343.JPG

DSC07345.JPG

DSC07346.JPG

DSC07367.JPG

DSC07368.JPG

DSC07369.JPG

 

 

 

19:53 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

SOIREE RACLETTE 2013

raclette2.jpg

 Réserve ton samedi 16 novembre 2013 pour la 2 ème soirée raclette qui aura lieu au siège de notre club à partir de 18h00.

Un participation de 5 euros par adulte et par enfantest demandée. Ce prix comprends un apéritif, le fromage, la charcuterie, la boisson.

Tu as le choix, soit rester seul devant ta télé le samedi soir, soit te coucher à 20 h avec un somnifère ou tu apportes ton appareil à raclette avec sa rallonge électrique,  et moi je t' attends avec ta famille.

Venez nombreux

Nombre de places limité à 36

 

REGIS DUTHILLEUL

 

Et voilà, ce samedi 16 novembre , nous avons organisés notre soirée raclette. Une bonne occasion de se réunir tous ensemble devant une bonne table.

Une quarantaine de convives présents, une bonne ambiance, tous les ingrédients de la réussite pour cette soirée.

Notre prochain rendez-vous, est programmé au mois de janvier ou février.

Pour notre assemblée générale.

DSC07378.JPG

DSC07379.JPG

DSC07381-001.JPG

DSC07382.JPG

DSC07383.JPG

DSC07384.JPG

DSC07385.JPG

DSC07387.JPG

DSC07391.JPG

DSC07392.JPG

DSC07393.JPG

DSC07394.JPG

DSC07397.JPG

DSC07398.JPG

19:50 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |