23/11/2014

HISTORIQUE DU CLUB


web widgets

  Le club cyclo La Petite Reine de Condé-Macou existe depuis 1981. Il  est affilié à l'Office Municipal des Sports (O.M.S.) de la ville de Condé-sur-l'Escaut.
Son siège actuel se situe à la Base de Loisirs, avenue Richelieu près de l'étang Chabaud Latour à Condé.

Il regroupe une trentaine de membres.
Le club a fonctionné depuis sa création sous la férule des présidents successifs ci-après: Robert Piéplus, René Kotala, Daniel Matelski, Serge Kozlowski, Michel Liesse, Régis Duthilleul et maintenant Jean Luc Legrand.

Le siège social fut successivement à Condé : au café-restaurant "Lucien" rue du Quesnoy, au café "Queue de l'Agache" à Macou, au café "Le Coq Joyeux" rue du Moulin, au café "A Nord Libre" place Delcourt, et aujourd'hui à la Base de Loisirs de Condé.


Le club compta jusqu'à 75 membres dans les années 1980, il en comptait encore 46 en 1994 et 35 en 2014.

Comme la plupart des clubs actuels, il pâtit de l'absence de jeunes de moins de 30 ans. La moyenne d'âge du club se situe entre 50 et 60 ans.


Il reste néanmoins un club actif notamment par sa participation assidue aux randonnées du calendrier Hainaut-Cambraisis. Certains adhérents participèrent et participent encore à certaines randonnées internationales et nationales : La Bernard Hinaut, Liège-Bastogne-Liège, La Van Impe, les Montagnes de Reims, Bruxelles-Denain, Lille-Hardelot, La Stablinski, au 6ème tour du groupement organisé par la gendarmerie, Les Monts des Flandres, Haspres-Chimay-Haspres, Lille-Val Joly, Lille-Calais, Paris-Cambrai, Paris-Roubaix amateurs.

Un grand merci a mr Lecieux, ancien vice Président du club, et co-fondateur de la Petite Reine de Condé pour tous les articles de journaux et photos de 1981 a 1993

Un grand merci à Daniel Matelski, Président du club. De nous avoir confié ses photos

A jean Marie Lentrebecq pour ses mémoires.

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

 

  philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

      philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

 philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

 philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

 philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

 philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

   philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

  philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

  philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

 philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

  philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

  philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

 philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

 philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

 philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

 philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

 V2

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

 philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

  V7

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

V11

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

 V12

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

 V15

 V16

 V21

C1

img0134

img018

C2

img0133

C3

A11

img018

     R3

 omer.jpg

120    r9

       jm

R8  

R 001

  R1   1

001.jpg

Sans titre.jpg

001.jpg54 001.jpg

$ùùù 001.jpg

 philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

 

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

 

philippe,michel,francois,henri,robert,regis,roger,bertrand,fabrice,andre,richard,jean marc,jean francois,joel,jean pierre,boul,grand philippe,jean louis,jean marie

 

 

Haveluy : tous à vélo, et sous le vent !

 

Publié le 04/03/2015

 

La Voix du Nord


Les violentes rafales de vent n’ont pas découragé les coureurs
! 
VDN

 Une randonnée avec six parcours au choix (10, 15, 30, 40, 50 et 60 km) a été mise en place par Italo Lecci, le président de l’Haveluy Cyclo Club et son équipe, club tourné vers la compétition sous l’égide de Ufolep, avec treize courses sur route et deux cyclo-cross et VTT.

 

Près de 200 amateurs de la petite reine, représentant trente clubs, se sont donné rendez-vous à la salle des fêtes avant de partir se défouler les gambettes. Un puissant vent d’ouest s’est invité, venant cingler par rafales ces valeureux sportifs, leur donnant l’impression que le parcours se rallongeait.

Les clubs de Rœulx, Saint-Saulve et Cyclo Santé Valenciennes ont reçu du maire Jean-Paul Ryckelinck et ses adjoints une jolie coupe souvenir pour leur nombre de participants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18/11/2014

CABARET 312

Cabaret_logo_LG1-001.jpg

Pour fêter la fin de son mandat, notre Président Régis et son bureau ont eu la bonne idée d' inviter nos familles à un spectacle.
Exit la traditionnelle soirée raclette, place à un tout nouveau genre.
Pour cela, il a maintenu le suspense, puisqu'il a su garder l' endroit anonyme jusqu'à la fin.

A part quelques fuites, l' ensemble des cyclos ont joué le jeu, se demandant quand même où il allait nous emmener. L' avantage avec Régis, c'est que tout ce qu'il touche
est d' or. Il est le roi de l' organisation, ceci surement dû à son passé militaire.

Le rendez-vous est fixé au samedi 15 novembre 2014, devant le parking Hubo de Peruwelz. Les membres de la Petite Reine sont impatients de faire la fête.
Nous sommes les derniers arrivés au point de chute, le temps de saluer l' assemblée, et regroupement général vers Ligne, la commune qui abrite le 312 cabaret.

Car vous l' avez compris, ce soir la Petite Reine se déplace au Cabaret. Connaissant quelques énergumènes de notre club, nous alors passer une excellente soirée.

Direction le 312 cabaret, et que la fête commence,
elle n'en sera que de plus en plus folle.

Le cortège se déplace vers Leuze, Le temps de se trouver une place et c'est un vieux corps de ferme qui nous tend les bras. La discrète enseigne 312 Cabaret indique l' endroit du lieu. Un endroit unique dans la région, un cabaret transformiste. Nous allons découvrir de nombreux numéros dans une ambiance chic, glamour et chaleureuse.

Un cabaret tenu par Gina Cariss et Franky
Un drôle de couple, l'un wallon, l'autre flamand, mais unis tous les deux pour nous faire découvrir cette fabuleuse revue lors d'un diner spectacle.

Nous entrons dans cette bâtisse reconditionnée en salle de divertissements, la couleur rouge domine l' ensemble. Ce soir repas et soirée feutrée, nous nous installons, chacun trouve sa place, et occupons la moitié de cette salle. Les Condéens se déplacent  en nombre, ils veulent manger et boire, mais surtout s' amuser.

Gina et sa troupe nous accueillent et nous aide à nous installer. Nous commencerons cette soirée par l' apéritif, puis plus tard notre repas.
Dans la salle, les amis de Gina s' activent pour nous servir. Nous cherchons à savoir si tel ou tel personne, est une fille ou un garçon ?. Il est vrai que sous leur maquillage, tout est ambigu.

L' ambiance est au beau fixe, on discute, on rit à la Petite Reine. Régis en profite pour saluer nos dames en leur offrant une rose de bienvenue. Quel galant homme ! . Après s'être restauré, notre repas se termine par une coupe de chocolat. Les lumières s'éteignent, la fumée fait son apparition, le rideau s'ouvre et Gina en personne nous accueille de nouveau et nous déroule son programme. Ce soir, ce sera la fête pour les Français et  Belges, venus remplir cette salle pour le bonheur des propriétaires. Plusieurs artistes feront leur apparition ce soir, Sylvie Vartan, Johnny, Jeanne Mas, Stromae, Bjork, Jean Jacques Goldmann, Cher, ect...., un beau panel d' artiste et de représentations.

Un magnifique clown ouvre le spectacle, suivi de près par une excellente Sylvie Vartan, plus ressemblante que nature. Et comme cela ne suffisait pas, notre Johnny " National " lui emboite le pas, il " allume le feu " .
Les applaudissements nourrissent la salle, tout le monde est stupéfait par ce qu'il voit, c'est magique. Et ce n'est pas fini, Virginie enfile le costume et la chorégraphie de Jeanne Mas, pour une " Toute première fois ", puis un Stromaé un peu éméché titube dans l' assemblée pour remonter sur l' estrade pour interpréter un magnifique " Formidable " et " Papa ou t'es ". Les performances s'enchaînent à vitesse grand V. Pas de temps mort, une Comtesse  tout droit venu du carnaval de Venise nous chante " Con te partiro "           d'Andréa Bochelli, et Julien, prenant les traits d'un Jean Jacques Goldmann, nous             " Emmène " " Là bas ". Mais celle qui nous bluffe vraiment, c'est Gina. Quelle comique, quelle prestance, c'est vraiment la figure emblématique du cabaret. Toujours la petite phrase pour lever le public, le mot pour faire rire, le prénom pour s' accaparait l' assistance du public, n'est pas " Jean Francois "?

L' acte I se termine, Gina, Vicky, et les autres nous invitent pour un moment de calme bien mérité. Nous promettant de revenir en deuxième partie pour un show plus sexy. Devant un verre, chacun se remémore ce qu'il a vu et lui a plu. Un moment ou chacun peut aussi fumer sa cigarette, sans perdre une miette du spectacle. Mais Gina a le sens du "savoir recevoir ", elle nous permet le libre accès à la scène. Le temps d'un slow ou d'une chanson des années 80, chacun de nous se laisse allez pour une danse avec nos tendres aimés.

Après 30 minutes de pause, la bande de Gina reprend possession de la scène. Vicky en Britney Spears met l' ambiance et le rythme dans la salle. Puis un sketch humoristique sur la " Barbie Girl " , suivi de près par Virgine qui reprenait les traits de Bjork, pour un show " Sexy ". Après la tempête, l' accalmie. Sur une parodie de " Sisters Act ", place à la religion et à la " bonne du curé ". Bonne rigolade avant de voir arriver la star américaine Cher nous dévoiler sa longue chevelure. Les prestations s' accélèrent, jusqu'au moment ou arrive la chanson italienne "A Far l' amore comincia tu " ou Gina fait participer le public, pour un moment d' anthologie. Le spectacle touche à  sa fin, retour aux paillettes et aux strass pour un dernier passage devant leur public. Une dernière énumération des artistes présents ce soir, une salve d' applaudissements, des remerciements à gogo. Le rideau se baisse, il est temps de rentrer chez nous, avec des tonnes de bons souvenirs.

Un grand merci à Régis pour cette soirée, et retour sur Condé. Il est 2h30 du matin. Le lendemain sera dur, car c'est l 'assemblée des clubs du Valenciennois et du Cambrésis.

Le Cabaret 312 organise ses soirées réveillons. Quelques places sont encore libre.

Ne manquez pas ce spectacle, c'est formidable. Alors appelez le :

+32477/771600

ou

https://www.facebook.com/ginacarisslecabaret

1939591_751580821532070_4683722348206820707_o.jpg

 DSC_0347-001 (2013x3062) (1).JPG

DSC_0348 (3872x2592) (1).JPG

PB160054-001.JPG

PB160049-001.JPG

PB160053-001.JPG

DSC_0336 (3872x2592) (1).JPG

DSC_0344-001 (3872x2592) (1).JPG

DSC_0335 (3872x2592).JPG

SAM_1429 (4608x3456) (2570x2145).JPG

10702111_816237628399722_5112094099996858661_n.jpg

DSC_0364-001 (3096x2057).JPG

DSC_0372-001 (2994x2008).JPG

DSC_0373-001 (3872x2592).JPG

DSC_0375-001 (3025x2207).JPG

DSC_0376-001 (3115x2087).JPG

DSC_0378-001 (3205x2483).JPG

DSC_0380 (2592x3872) (1).JPG

DSC_0382-001 (3872x2592).JPG

DSC_0386 (3872x2592).JPG

DSC_0390-001 (3872x2592).JPG

DSC_0394 (3872x2592).JPG

DSC_0395-001 (3872x2592).JPG

DSC_0398 (3872x2592).JPG

DSC_0402 (3872x2592).JPG

DSC_0406-001 (3032x2426).JPG

DSC_0408-001 (2686x1967).JPG

DSC_0410-001 (3224x2159).JPG

DSC_0413-001 (3424x2298).JPG

DSC_0418-001 (3432x2098).JPG

DSC_0420-001 (3228x2182).JPG

1545876_749925835030902_3949643989613111158_n.jpg

DSC_0421-001 (2851x1835).JPG

DSC_0422-001 (3872x2592).JPG

DSC_0423-001 (3872x2592).JPG

DSC_0427 (3379x2102).JPG

DSC_0428 (2592x3872).JPG

DSC_0429-001 (3171x2173).JPG

SAM_1418 (4608x3456).JPG

SAM_1419 (4608x3456).JPG

SAM_1420 (4608x3456).JPG

SAM_1421 (4608x3456).JPG

PB160055-001.JPG

PB160058-001.JPG

SAM_1423 (4608x3456).JPG

SAM_1426 (4608x3456).JPG

SAM_1427 (4608x3456).JPG

SAM_1428 (4608x3456).JPG

DSC_0431 (3872x2592).JPG

DSC_0433 (3872x2592).JPG

DSC_0434-001 (3435x1903).JPG

DSC_0436 (2855x1917).JPG

DSC_0437-001 (3872x2592).JPG

DSC_0438 (3872x2592).JPG

DSC_0440-001 (3872x2592).JPG

DSC_0441 (3872x2592).JPG

DSC_0442 (3872x2592).JPG

DSC_0443 (3872x2592).JPG

DSC_0444 (3872x2592).JPG

DSC_0445 (3872x2592).JPG

DSC_0446 (3872x2592).JPG

DSC_0447 (3872x2592).JPG

DSC_0448-001.JPG

DSC_0449 (3872x2592).JPG

1939591_751580821532070_4683722348206820707_o.jpg

DSC_0451 (2592x3872).JPG

DSC_0450 (3872x2592).JPG

DSC_0453-001 (3872x2592).JPG

DSC_0460 (3872x2592).JPG

DSC_0462 (3872x2592).JPG

DSC_0464 (3872x2592).JPG

DSC_0466-001 (3872x2592).JPG

DSC_0469-001 (3872x2592).JPG

DSC_0468 (2592x3872).JPG

DSC_0472 (3872x2592).JPG

DSC_0479 (3872x2592).JPG

DSC_0471 (3872x2592).JPG

DSC_0482 (3872x2592).JPG

DSC_0485 (3872x2592).JPG

DSC_0487 (3872x2592).JPG

DSC_0494 (3872x2592).JPG

DSC_0496.JPG

DSC_0498 (2592x3872).JPG

DSC_0501 (3872x2592).JPG

DSC_0502 (3872x2592).JPG

DSC_0503-001 (1552x1066).JPG

DSC_0504-001 (2897x1703).JPG

DSC_0505 (3872x2592).JPG

DSC_0506-001 (3638x1756).JPG

DSC_0507-001 (3036x2008).JPG

DSC_0508-001 (2245x1522).JPG

DSC_0509-001 (3872x2592).JPG

DSC_0510-001 (3081x2061).JPG

PB160041.jpg

 DSC_0512-001 (2915x2159).JPG

DSC_0522-001 (3093x2197).JPG

DSC_0523-001.JPG

DSC_0526-001 (2780x2584).JPG

DSC_0536-001 (3586x2317).JPG

DSC_0538 (3872x2592).JPG

DSC_0540 (3872x2592).JPG

DSC_0546 (3872x2592).JPG

DSC_0548 (3872x2592).JPG

DSC_0554 (3872x2592).JPG

Découvrez plus de photos en cliquant ici

08:02 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (1) | Digg! Digg |  Facebook | |

12/11/2014

VTT DES CARRIERES ANTOING 2014

 

bache2013.jpg

 

En ce jour de 11 novembre, jour de fête nationale, se déroulé un rassemblement pour tous vétetistes aguerris. Le VTT des carrières. Une organisation des cyclos d' Antoing. Club belge situé à quelques encablures de Tournai.

Plusieurs parcours sont proposés 20,30,40 et 50 km à travers le  " Pays blanc"  et les carrières du " Grand canyon d' Antoing " comme ils le disent. C'est la 24 ème édition de cette manifestation et c'est toujours un gros succès pour les organisateurs. Il est vrai que le terrain se prête à ce genre d' exercice. Notons quand même le risque qu'impose la traversée de cette carrière. Aussi bien  pour les organisateurs que pour les propriétaires du site. Et quand même au départ, lors des inscriptions, on vous remet un ticket sur lequel ils se dégagent de toutes responsabilités, c'est risqué. Mais en vingt quatre années d’existence, je ne pense pas qu’il y est eu d' accidents ou d'incidents qui risquent d' interdire l' accès à cet endroit. C'est connu les vététistes sont des gens bien responsables.

Outre la traversée de la carrière, Antoing et ses environs offrent des parcours variés, campagne, bois, chemins de halage, sentiers, etc.... De quoi s'amuser en perspective. Et pour notre retour dans le monde du tout terrain, quoi de mieux que cette concentration. Il est vrai que cela faisait longtemps qu'on avait pas enfourché nos vtt, à cause  des dégâts occasionnés aux vélos et le temps qu'il faut pour les reconditionner.

Nous arrivons vers 7h45, au complexe sportif d' Antoing. Nous trouvons de suite un emplacement pour stationner, ce n'est pas la grande ruée vers le local. Nous profitons de ce moment pour nous inscrire et partir de suite. Il ne faudra pas arriver aux carrières avec le gros de la troupe, aux risques de patauger dans cette boue.

Le temps est magnifique, le soleil est au rendez vous et la température clémente. Nous quittons le complexe et prenons la direction du " Pays blanc" et des 5 rocs.

Aprés 5 km, nous arrivons au pied d'un monticule de terre qu'il faudra gravir pour admirer le paysage à partir du balcon. Les 5 rocs est un bel endroit reconditionné en parc à promenade, pour la plaisir de tous. Nous descendons vers  Vaulx et empruntons un passage sous la voie.

Km 11, nous n' attendons pas longtemps pour arriver aux premiers tas de pierres et la carrière d' Antoing. Une des plus grande carrière à ciel ouvert d' Europe. Exit la terre, l' herbe, et place à ce sol grisâtre qui va nous accompagner un petit moment. Une petite halte pour admirer ce " Canyon ", je ne l' avais jamais vu d'aussi près. Impressionnant, nous avons hâte de parcourir ces routes taillés en profondeur. Mais avant cela, il faudra encore gravir un beau terril, ou la fin s' avère presque inaccessible. Nous redescendons à toute allure ces cheminements pour arriver aux tombereaux de chantier et autres tracteurs sur pneu. Pose photos oblige. IL est temps de repartir et bien sur en remontant ce que nous venons de descendre. Un dernier coup de rein avant de poser pour le photographe.

km 21, ravito en pleine carrière. Étale bien achalandée, et lavage de vélo. Sympa après le passage dans la carrière.

Km 25, bifurcation sur le circuit des 30 km,en empruntant l'Escaut, Antoing, Bruyelle. Nous empruntons le chemin de halage et direction les fours à chaux et le bois d' Allain.

Nous rentrerons après 2h05 de randonnée. Personne à la station de lavage, nous profitons de cette accalmie pour laver et graisser les chaines.

Habillage et direction le local où nous attendent de vieilles connaissances et la Diole. Cette bière des carrières dont la brasserie est située à Basècles.

Félicitations à tous ces bénévoles,de très beaux parcours,un bon fléchage, et une ambiance de kermesse.

 

cari2013-744-1034.jpg

 

SAM_1376-001 (4608x3456).JPG

SAM_1382 (4608x3456).JPG

SAM_1383-001 (3489x2411).JPG

SAM_1384 (4608x3456).JPG

Les 5 rocs.

SAM_1385 (4608x3456).JPG

SAM_1386 (4608x3456).JPG

SAM_1387-001 (4608x3456).JPG

SAM_1389-001 (4608x3456).JPG

Vaulx.

 

SAM_1391 (4608x3456).JPG

SAM_1393-001 (3665x2230).JPG

SAM_1394 (4608x3456).JPG

SAM_1396 (4608x3456).JPG

SAM_1397 (4608x3456).JPG

SAM_1399 (4608x3456).JPG

SAM_1400 (4608x3456).JPG

SAM_1401 (4608x3456).JPG

SAM_1402 (4608x3456).JPG

SAM_1403 (4608x3456).JPG

SAM_1404 (3456x4608).JPG

SAM_1405 (4608x3456).JPG

Pose devant ce tombereau de chantier.

SAM_1407 (4608x3456).JPG

SAM_1408 (4608x3456).JPG

Ravito et station de lavage.

SAM_1409-001 (3067x2306).JPG

Fléchage de qualité tout au long du parcours.

SAM_1410 (3456x4608).JPG

Chemin de halage vers Antoing.

SAM_1411 (4608x3456).JPG

Le bois d' Allain

SAM_1412 (4608x3456).JPG

SAM_1413 (4608x3456).JPG

SAM_1414-001 (2460x1708).JPG

SAM_1415 (3456x4608).JPG

 

La Diole.

 www.brasseriedescarrieres.be

 

 

 

 

23:58 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

09/11/2014

HORAIRES HIVER 2014 - 2015


widget

 

HORAIRE HIVER 2014-2015

Rendez-vous au Siège

devant le chalet

 9 novembre 2014 au 1 mars 2015

8h30 pour la sortie du Dimanche

9h00 pour le sortie du Mercredi

 

passage-à-la-point-à-19h-copie.jpg

 

 

 

13:54 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (1) | Digg! Digg |  Facebook | |