20/01/2015

VELOFOLLIES KORTRIJK 2015

courtrai.jpg

VELOFOLLIES

Ce vendredi 16 janvier 2015, s'est déroulé la journée d' ouverture du plus grand salon du cycle du Bénélux. 3 jours dédiés à la Petite reine, un rendez-vous à ne pas manquer.  Je dirais même que chaque année ce salon prend de l' envergure, à un point maintenant de détrôner  le Jaarbeur d' Utrecht. Ce salon offre plus d' espace, de halls, de manifestations, de tout....

Plus de 40 000 m2 de surface, 6 halls d' exposition, 275 exposants. Cela est sùr, il sera impossible de visiter le salon en une seule journée. Les horaires sont trop court pour celui qui décide de s' arrêter le plus souvent aux stands. Le vendredi, jour de notre venue, les portes se sont ouvertes à 14 h 00 et se refermeront vers 21h00. Si le temps vous le laisse, il vous sera possible d' admirer et de tester l’offre complète qui existe dans le monde cycliste

Du BMX et du VTT au vélo de course en passant par le vélo urbain et le vélo électrique.

Cette offre est complétée par une vaste gamme d’accessoires, de vêtements, ainsi que de nombreuses idées de randonnées et une multitude de conseils donnés par de véritables spécialistes.

En plus de ces nouvelles tendances, le salon propose également toute une série d’activités, telles que des cafés-débats avec des (anciens) cyclistes professionnels, des journalistes et autres aficionados du vélo, des présentations d’équipe et des sessions d’autographes.

Velofollies vous offrira une expérience cycliste inoubliable !

14H00, c'est l' affluence aux portes du XPO de Kortrijk, le salon prend au fil des années, une importance grandissante. On se bouscule aux abords des guichets. Cette année, on pouvait acheter ses billets en ligne, d'où un gain de temps et un prix raisonnable pour ce salon.

Les prix sont de plus en plus élevés, 14 € l' entrée, à ceci rajouter le parking, l' essence, les boissons, etc... Alors un prix de 10  € sur le net, cela ne se refuse pas.

Nous faisons notre entrée au hall 3, et commençons la visite par les titanes de Van Nicolas. Ces merveilleux vélos bataves, dont l' Astreus en est le chef de file. Puis, quelques mètres plus loin, notre première surprise, avec le stand RAR, ces roues carbones de grandes qualités fabriquées dans le Nord de la France, et plus particulièrement à la Ruche d' entreprise de Maubeuge. Adrien Gontier, très jeune monteur de roues nous présente ses produits exposés et leurs effets sur un carbone Rolo. Une de ces œuvres d'art venu de suède. Un vélo très léger, à peine 6 kg dont le prix avoisine quand même les 15 000 €.

Voilà qui mérite d'être souligné, ce sont souvent ces petits artisans qui méritent le plus notre curiosité. S'enchaîne ensuite les autrichiens de chez Baum et les belges de chez Jeagher. L'un utilise des titanes, peints aux couleurs de grands teams automobiles, l' autre utilise des aciers Columbus, et soude ses vélos avec un esprit vintage.

Nous aurons l' occasion de croiser beaucoup de vélos avec cet esprit vintage. Retour aux sources avec des vélos démunis de toutes fioritures. De l' acier ou de l' alu, comme d'antan, exit le carbone. Un bon en arrière pour le matériel, du bon vieux Campagnolo, du Brooks, etc...

Le premier grand stand découvert est Spécialized et ses S-WORKS. Un mur retrace l' historique de la marque de Mike Synard. Les tous premiers vtt et racer américains. Plus rien à voir avec ce que l'on fait aujourd'hui. Un stand bien sombre, comparé aux couleurs vives et chatoyantes des italiens de chez Legend. Rare sont leur venue sur les salons.

Si à Utrecht, nous avions eu le droit d'admirer les titanes Nevi, aux Velofollies de Courtrai, le maître Bertoletti, boss de Legend, nous a gâté en exposant ses vélos. La classe, des vélos fait main, des lignes parfaites. On ne peut que rester admiratif devant de tels engins.

Dans les allées, beaucoup de stands disparates, des stands d' essai avec Tacx, Shimano, et autres. Des stands de voyages, qui pullulent, proposant des destinations cyclotouristes dans divers horizons. Des stands de dégustation, distillant produits et boissons énergétiques. Bref, un beau panel de ce que représente le monde du vélo. Un monde qui évolue et qui intéresse de plus en plus  de personnes. Beaucoup de couples viennent choisir ensemble le vélo de Monsieur. Et parfois on repart avec le vélo de Monsieur et de Madame.

Les VAE restent l' attraction de ce salon. Ils sont comme l'an dernier omniprésent. Que ce soit sur les modèles urbains, de course,  ou de vtt, Ils représentent un marché important. On ne découvre pas de baisse significative de ces modèles qui s'arrachent à prix d'or.

Aux vélofollies, cette année, retour aux couleurs, chatoyantes, vives parfois. Un peu de gaîté, comparé à toutes ces années de noir mat. On peut aussi remarquer l' attrait des marques pour les vélos d'entrée de gamme. Chaque constructeur nous propose son vélo à 1500 €, et parfois pour ce prix là, on se retrouve avec une belle machine entre les jambes. On remarque aussi le nombre de plus en plus important d' accessoiristes.

Vous pourrez customiser votre vélo à volonté. Chaque produit est standardisé de façon à trouver sa place sur votre vélo. De grandes marques comme Fsa, Rotor, Fizik, Kmc, Garmin, Polar et bien d' autres vous permettent aujourd'hui d'avoir une valeur ajouté.

Recrudescence  de voyagistes, un vrai plus. Aujourd'hui pédaler dans notre hexagone ne nous intéresse plus trop. Envie d' évasion, de paysages, de culture, alors ces voyagistes entrent en action. Dépasser vos limites, prenez l' avion et rouler dans le monde entier. Plus de barrières, plus de limites, ces séjours souvent en pension complète  sont des exutoires pour cyclistes. Franchissez le pas.

Beaucoup de rencontres aussi, avec nos amis tournaisiens, puis d' anciennes gloires du cyclisme. Une présentation de l' équipe Veranclassic Ekoi, avec un Sebastien Rosseleare en meneur. Des photos à profusion, des belles discussions.

Aux dédales des allées !

Cocorico, encore un concepteur français délivrant de belles montures sur le net. A la façon Canyon ou Rose, les spécialistes de la vente en ligne. Exit les intermédiaires, les revendeurs, place à l' essentiel, le vélo :

Origine, marque 100 % française sait faire de beaux vélos. Rien à envier aux grands noms du cycle. Vous pourrez concevoir votre machine parmi les 9000 combinaisons techniques possibles. Un choix de teintes variées, de multiples tailles, etc...

Les vélos Origine sont construits sur la base d'un cadre carbone haut module et ce cadre est garantie à vie.

Vous serez conseillé par des gens passionnés, tel Pierre Henri Morel et Remi Lefevre. Ces gens vous expliqueront les avantages de rouler Origine. Ils ne sont pas les seuls à en faire leur éloge, les critiques sont unanimes . Les vélos Origine sont de beaux vélos légers et fiables.

Et puis pourquoi ne pas valoriser des gens qui au lieu de délocaliser à l' étranger, viennent de s' installer à Marly, près de Valenciennes. Rouler Origine, c"est rouler français et ce n'est pas Yves Amiel, le directeur de l' usine qui dira le contraire.

De grands stands tels Pinarello, Shimano, Canyon, Rose, Specialized.

Des constructeurs s' endormant sur leurs lauriers, tel Nichelson, Ritte, Fondriest.

Il manque toujours une petite chose à ce salon, une bourse aux vélos. Dommage car il y a la place.

Nous finirons cette soirée, vers 20.30. Un beau salon, de belles machines, la star de cette expo est bien le Look 795 Aérolight. Mais allez visiter les stands Legend et Parlee. Ces deux constructeurs se déplacent rarement.

 

 Suivez notre reportage sur le salon du vélo d' Utrecht 2014-2015

Et d' autres Vélofollies depuis 2010 dans ce blog

 DSC_0001 (3872x2592).JPG

Van Nicolas Astreus.

Cadre titane, Shimano Dura Ace DI2, roues Lightweight.

DSC_0005 (3872x2592).JPG

Rolo, vélo suédois en carbone, équipé des roues RAR, Shimano Dura Ace DI2.

DSC_0007 (3872x2592).JPG

Baum, cadre titane, équipé Shimano ou Campagnolo, peints aux couleurs des teams " Martini Racing ",

" Gulf Racing " ou " Jaguar Racing ".

DSC_0012 (3872x2592).JPG

Jaegher, constructeur belge, soude à Ruiselede.

DSC_0008 (3872x2592).JPG

Soudure TIG sur cadre Columbus Spirit et XCR.

DSC_0009 (3872x2592).JPG

Orange et Grey interceptor.

Cadre Columbus XCR.

20HaudegandMarcel.jpg

 ( Photo A.TIGNON )

DSC_0014 (3872x2592).JPG

Esprit vintage avec les Cheetah Prey.

399 €.

DSC_0013 (3872x2592).JPG

Pignon fixe, ou mono vitesse.

Vélos urbains fixie tendance année 60-70.

 DSC_0015 (3872x2592).JPG

 DSC_0024 (3872x2592).JPG

Chez Specialized, on avait sorti le mur d'envie.

DSC_0016 (3872x2592).JPG

Specialized a penser aux femmes avec ce S-WORKS Era 29'

Cadre carbone, Fourche Brain inversée RockShox RS-1,amortisseur FOX Brain , Roues Roval Control SL 29, frein Magura RT8, que du bon matériel, pour vous mesdames.

DSC_0018 (3872x2592).JPG

DSC_0019 (3872x2592).JPG

DSC_0020 (3872x2592).JPG

Specialized a rendu hommage au champion du monde polonais Michal Kwiatkowski.

Ici le cadre Kwiato.

DSC_0021 (3872x2592).JPG

De beaux cadres S.WORKS customizés.

Dont celui du Requin de Messine.

DSC_0022-001.JPG

Le cadre de Vincenzo Nibali. Dernier vainqueur du Tour de France.

DSC_0023 (3872x2592).JPG

Le Specialized Allez, le bas de gamme américain dans sa robe alu brossé. Du plus beau genre.

DSC_0025 (3872x2592).JPG

Le Tarmac S-WORKS,

Cadre carbone, Shimano Dura Ace, pdalier S-Works, roues carbones Roval 40.

DSC_0027 (3872x2592).JPG

Les vélos italiens Legend. Cadre titane, carbone, alu et acier de grandes factures.

Ici le Legend HT 7.5.

cadre carbone, 980 g.

DSC_0028 (3872x2592).JPG

Legend HT 5.7.

Cadre carbone 1000 gr.

DSC_0029 (3872x2592).JPG

Legend HT 4.7.

cadre carbone 1030 gr.

DSC_0033 (3872x2592).JPG

Du grand art, cadre titane fait main, ici le modèle Il RE, le cadre seul vaut 5 000 €

" Fatto a mano da Bertoletti "

N' oublions pas que Bertoletti a soudé pour des grands noms du titane tels que Passoni.

DSC_0032 (3872x2592).JPG

Des composants titane Controltech

DSC_0031 (3872x2592).JPG

Du travail d' orfèvrerie.

DSC_0030 (3872x2592).JPG

Cette selle étudiée pour rester dans l' axe, impossible de dévier sur la droite ou sur la gauche. Rester le plus droit possible, avec peut être une petite gêne quand même !

DSC_0036-001.JPG

Agréablement surpris par ces vélos " Bretons " comme ils disent.

Entendez par " Bretons " " Grande Bretagne " .

Des vélos anglais très abordables, vendus  sur le net. 

La nouvelle tendance, la vente sur le net, exit les intermédiaires, on en croisent de plus en plus.

Ici un modèle femme Orro Mira, en carbone, Shimano 105, freins a disques, roues Fullcrum

1749 €.

DSC_0034 (3872x2592).JPG

Orro Oxygene.

Cadre carbone, Shimano 105, roues 3 t, 1779 €.

DSC_0038 (3872x2592).JPG

Les peintures Orro, ont un effet pailleté. Très belles compositions.

 DSC_0039-001 (3808x2340).JPG

Aux dédales des allées, nos amis Tournaisiens, André, Moustache et les autres.

 DSC_0041-001 (3425x2408).JPG

Une légende du cyclisme belge, Roger de Vlaminck.

DSC_0042-001 (1108x924).JPG

Champion du monde de cyclo cross.

Champion de Belgique sur route.

13 grandes classiques à son palmarès, dont 4 Paris Roubaix.

1 Tour des Flandres, 3 Milan San Remo, 1 Liège Bastogne Liège, 2 Tour de Lombardie, 1 flèche Wallonne.

 DSC_0043 (3872x2592).JPG

Les accessoires, parties intégrantes de nos montures. Ici , des stands multi exposants, multi marques.

Fizik étale l' étendue de sa gamme, avec en tête d' affiche la Kurve Bull.

275 €.

DSC_0044 (3872x2592).JPG

Un poste de pilotage signé du grand ZIPP.

Il vous faudra dépenser pas loin de 800 € pour ces trois composants.

DSC_0045 (3872x2592).JPG

Beau mais cher.

DSC_0046 (3872x2592).JPG

Les carbones De Rosa.

Ici le King RS dans sa couleur bonbon acidulé.

DSC_0048 (3872x2592).JPG

Le Solo, modèle titane.

DSC_0049 (3872x2592).JPG

L'idol, modèle entrée de gamme de la marque.

DSC_0050-001 (3872x2592).JPG

Vanvugt

DSC_0052-001 (3872x2592).JPG

DSC_0051 (3872x2592).JPG

DSC_0053 (3872x2592).JPG

 Les belges de chez Nichelson.

 Il avait de beaux vélos en 2012, mais pas d' évolution depuis trois ans.

Les mêmes vélos avec en tête d' affiche le Proctor.

DSC_0054-001 (3872x2592).JPG

L'Iron de chez Olympia.

Un vtt 29', carbone, Shimano XTR, jantes Crest et la Fox.

8325 € ou 2415  € le cadre.

DSC_0056 (3872x2592).JPG

Olympia Leader disc.

Sram Red, roues Vision 40.

3215  € le cadre ou 6278 complet.

DSC_0064 (3872x2592).JPG

DSC_0058-001 (3429x2220).JPG

Au consortium Focus Cervelo.

Le Cervelo r2.

DSC_0060-001 (3872x2592).JPG

Les Focus Sam 3 Factory et Raven Factory.

DSC_0061 (3872x2592).JPG

3599 € le vélo en configuration différente.

DSC_0062-001 (3872x2592).JPG

Flanders cyclo cross Blade 3.

Cadre carbone, Shimano Ultegra DI2.

3369 €

DSC_0065 (3872x2592).JPG

Des Flanders autrefois accessibles, devenus aujourd'hui  pas très bon marché.

DSC_0066-001 (3872x2592).JPG

Nos voisins belge de chez Wattitude.

Un magasin situé à Tournai, et proposant des vélos urbains, vintage, électrique, pliant.

- 10 % le jour du salon.

DSC_0068 (3872x2592).JPG

DSC_0069-001 (3872x2592).JPG

De beaux modèles Old school.

DSC_0071 (3872x2592).JPG

Le modèle sport avec un moteur électrique de 250 w et 25 km/h.

DSC_0072-001 (2592x3872).JPG

DSC_0070 (3872x2592).JPG

L' E-Foldy

Le vélo électrique pliant, autonomie de 40 km/h.

Une promo de 300 € sur ce modèle le jour d' ouverture.

DSC_0073 (3872x2592).JPG

Beaucoup d' austérité chez Canyon. Du gris, du noir, il va falloir revoir la palette des couleurs.

Que c'est triste tout ça.

Dommage car les vélos valent le détour, rapport qualité/prix, on est pas loin de la perfection.

ici le Canyon Strive Al.

De 2400 € à 3200 €.

DSC_0074 (3872x2592).JPG

Grand Canyon CF SLX.

De 3000 € à 6499 €.

DSC_0075 (3872x2592).JPG

DSC_0076-001 (3872x2592).JPG

Aeroad CF SLX.

De 3200  € à 6799 €.

DSC_0077 (3872x2592).JPG

Canyon Inflite Al.

Modèle pour rouler en tout saison.

De 1400 € a 1699 €

DSC_0081 (3872x2592).JPG

Avant une dégustation de Kwaremont au stand Kuurne Bruxelles Kuurne.

DSC_0082-001.JPG

Le retour de Vic le viking, après la dégustation.

DSC_0084 (3872x2592).JPG

Chez Shimano, une escadrille de vélos tests.

DI2 oblige.

DSC_0095-001 (3872x2592).JPG

Chez Shimano, on se diversifie avec des gammes d' accessoires.

DSC_0085-001 (2497x3557).JPG

Chez le français Rotor, on joue l' ovalisation a outrance.

DSC_0086 (3872x2592).JPG

DSC_0087-001 (2592x3872).JPG

Multiplication des couleurs de plateaux.

DSC_0089-001 (2592x3872).JPG

Tout axe, tout diamètre, et matériel de montage adapté.

DSC_0246 (3872x2592).JPG

Ajourd'hui Rotor décline ses plateaux pour tous types de vélos,

Route, vtt, cyclo cross, triathlon

DSC_0247-001 (3872x2592).JPG

Pédalier Rotor avec capteur de puissance intégré.

1690 €.

DSC_0248-001 (3872x2592).JPG

Plateau Rotor QXL.

120 €.

DSC_0092-001 (3872x2592).JPG

KTM Lycan.

Cadre alu, fourche Rock shox Recon, Shimano Deore et XT.

1700 € en 27 '.

DSC_0093-001 (3613x2295).JPG

 KTM Révélator Prestige DI2.

Cadre carbon, Shimano Dura Ace DI2, roues Mavic Cosmic SLE.

Poids : 6,7 kg.

Prix : 6999 €.

 DSC_0096-001.JPG

DSC_0097-001 (2547x3227).JPG

KMC.

DSC_0100 (3872x2592).JPG

Le suisse Kemo et son R8 Réplica.

Cadre carbon, roues Vision Metron 55, accessoires FSA, Shimano Dura Ace DI2.

6669 €.

DSC_0101 (3872x2592).JPG

KE R8.

Cadre carbone, Shimano ultegra DI2, roues Mavic, Cosmic élite.

4129 €.

DSC_0104 (3872x2592).JPG

KE M5.

Cadre carbone, Shimano XT, roue Mavic Crossrock, fourche Rock shox Recon.

2629 €.

DSC_0106 (3872x2592).JPG

Des backfiets Dolly.

Transporter vos enfants en toute quiétude.

DSC_0107 (3872x2592).JPG

Nombreux sont ceux qui sont venus exposer leur roues. C'est l' outil indispensable pour améliorer votre vélo.

Et quel look.

Ils étaient tous présent, Mavic, Zipp, Vision, DT SWiss, Campagnolo, Fullcrum, Shimano,etc....

DSC_0079 (3872x2592).JPG

DSC_0142 (3872x2592).JPG

DSC_0112 (3872x2592).JPG

54MavicRoues.jpg

 Bertrand à la recherche de ses roues à disques.

DSC_0108-001 (2986x2333).JPG

Chez Fsa, les modèles SLK.

Leur modèle phare.

DSC_0109-001.JPG

Chez Colnago, le C60.

4049 € cadre.

Prix : 9199 € le vélo équipé en Campagnolo Super Record EPS.

DSC_0110 (3872x2592).JPG

DSC_0111-001 (3872x2592).JPG

Mais le plus intéressant sont les modèles ACR

Premières montes de la gamme.

Des prix allant de 2129 € à 2439 €

DSC_0113-001 (3872x2592).JPG

Look 795 light.

La bête ressemble à une mante religieuse, dressée et fière.

Le bureau d' étude a du fumer pour nous sortir un vélo qui allie intégration et  aérodynamisme.

Un vélo qui doit être efficace sur le plat ou seul contre le vent.

6799 € en Shimano Dura Ace DI2, et rajouter 2690 € pour les roues Mavic Cosmic carbon ultimate.

DSC_0114-001 (3872x2592).JPG

Look 795 aérolight.

Dommage qu'aucune équipe Pro tour, ne soit équipé de ce modèle.

Seul Bretagne Schuller aura le privilège de pouvoir l' utiliser.

8599 € en Shimano Dura Ace DI2, rajouter 2690 € pour les roues Mavic Cosmic carbon ultimate.

DSC_0115 (3872x2592).JPG

Potence réglable Aérostem.

DSC_0116-001 (3872x2592).JPG

Pédalier ZED monobloc.

DSC_0122-001.JPG

Tige de selle E.Post, mono rail.

DSC_0117-001 (2592x3872).JPG

 DSC_0119 (3872x2592).JPG

Les canadiens de chez Rocky Mountain espose l' élément 999 RSL.

Cadre carbone, fourche FOX 32, Shimano XTR, roues Valor.

10,10 kg et 11 599 €.

DSC_0123 (3872x2592).JPG

Basso Diamante.

 Cadre Carbone, Shimano Dura Ace , roues Microtech carbone M1.

 Prix 6770 €.

DSC_0125 (3872x2592).JPG

Basso Diamante.

DSC_0126 (3872x2592).JPG

Le jeux de direction intégré du Basso.

DSC_0128 (3872x2592).JPG

Haibike Challenge SL.

Cadre carbone, Shimano 105, roues Mavic Aksyuim.

8 kg, 1499 €.

DSC_0130 (3872x2592).JPG

Haibike Fat six.

DSC_0131-001 (3872x2592).JPG

DSC_0132 (3872x2592).JPG

DSC_0133-001 (3872x2592).JPG

Willier GT S Disc.

Cadre carbone, Shimano 105, roues Fullcrum.

8,60 kg et 2148 €.

DSC_0136-001 (3872x2592).JPG

Willier Centi 1 R.

DSC_0137 (3872x2592).JPG

Willier Twin Blade.

 Cadre carbone monocoque, Shimano Dura Ace, roues Fullcrum Racing Speed.

 Poids :  7,8 kg.

 8198 €.

DSC_0138 (3872x2592).JPG

Willier Cento 1 Air.

  Cadre carbon monocoque, Shimano Dura Ace, roues Fullcrum Racing Speed.

 Poids : 7 kg.

 7148 €.

DSC_0139-001 (3872x2592).JPG

Willier Zero 7.

Cadre carbone, en version Dura Ace DI2, Roues Mavic ksyruim SLR.

6,2 kg et 7448 €.

DSC_0140 (3872x2592).JPG

Willier Trestina année 60.

DSC_0141 (3872x2592).JPG

Cadre Columbus.

DSC_0143 (3872x2592).JPG

Trek Superfly FS 9.9 SL.

Vélo pro de Daniel Mac Connel.

DSC_0144 (3872x2592).JPG

DSC_0146 (3872x2592).JPG

Trek Slash 9.8.

27,5 '.

Cadre carbone.

DSC_0147-001 (2494x2173).JPG

Amortisseur Rock Shox Pike et Monarch.

DSC_0148 (3872x2592).JPG

Sram x1, roues Bontrager Maverick.

5999 €.

DSC_0150 (3872x2592).JPG

Trek Emonda SL 5.

Cadre carbone, Shimano 105, Roues Bontrager.

7,92 kg et 2299 €.

DSC_0152 (3872x2592).JPG

Trek Emonda SLR 8.

Cadre carbone, Shimano Dura Ace, Roues Bontrager.

6,1 kg et 6799 €.

DSC_0154 (3872x2592).JPG

DSC_0155 (3872x2592).JPG

Trek Emonda project One pour dames.

Cadre carbone, Shimano Dura Ace, roues Bontrager Aeolus 3.

6,20 kg.

DSC_0157 (3872x2592).JPG

Trek Domane 6 Factory.

DSC_0159 (3872x2592).JPG

DSC_0160-001 (3872x2592).JPG

Cube Reaction GTC SL 29.

Cadre carbone, fourche Fox 32, Shimano XT.

10,7 kg, 1999 €.

DSC_0161 (3872x2592).JPG

 Cube Elite C68 SL 29.

Cadre carbone, fourche Rock Shox RS 1, Sram xx1.

9,2 kg, 4599 €.

 DSC_0164-001 (3639x2513).JPG

 

Pinarello a enfin décidé de mettre ses vélos à la disposition de ces clients.

Exit les vélos a plus de 5 mètres de hauteur.

On peut toucher, peser.

DSC_0165-001 (3117x2378).JPG

Il aurait été dommage de ne pas toucher ce superbe cintre Most monobloc.

DSC_0166 (3872x2592).JPG

 Ses formes ondulées ont étaient atténuées. Plus rigide.

 Cadre carbone, Shimano Dura Ace DI2, roues Mavic Cosmic.

 Ce vélo peut atteindre les 10 000 €.

DSC_0167 (3872x2592).JPG

DSC_0168-001 (3872x2592).JPG

DSC_0169-001 (3380x2370).JPG

Ici un Dogma 65.1.

Superbe dans sa robe blanche.

DSC_0170-001 (3872x2592).JPG

DSC_0171-001 (3872x2592).JPG

DSC_0172-001 (3353x2407).JPG

DSC_0173-001 (3872x2592).JPG

Kazk.

DSC_0174 (3872x2592).JPG

Martelly

Entreprise belge de Père et fils

Construit des vélos cadre Dedacciai et Colombus

Martelly Uranus

Cadre Dedacciai Zero, Shimano Ultegra, Composants et roues Miche.

1650  € le cadre

3954 le vélo.

DSC_0175-001 (3872x2592).JPG

Pédalier Miche Supertype.

DSC_0177 (3872x2592).JPG

 

Martelly Tarmac Racer

Cadre Colombus zona, Shimano 105, roues Miche.

1495  € le cadre.

3195  € le vélo

DSC_0179 (3872x2592).JPG

DSC_0083-001 (3872x2592).JPG

Aux abords du stand Shimano, ce Noah customizé Dura Ace.

DSC_0180-001 (3328x2340).JPG

Kuota Khyera.

DSC_0182-001 (3872x2592).JPG

 Kuota Khan.

 cadre 840 gr.

 Cadre carbon, Shimano Dura Ace DI2, roues Lightweight.

 Prix : 6895 €.

 Avec les roues ?

DSC_0184-001 (2592x3872).JPG

DSC_0189-001 (2794x2351).JPG

L' équpe Verandaclassic Ekoi.

Dont le manager est Geoffrey Coupé et sera dirigé par un autre grand nom du cyclisme Nico Mattan.

DSC_0186-001 (3290x2468).JPG

Sebastien Rosselaere, le buffle de Stoumont.

DSC_0188 (3872x2592).JPG

Leur monture CKT 398 SL.

DSC_0190-001 (2592x2969).JPG

Chez BMC, on expose le maitre.

Julien Absalon et ses deux vtt .

La version semi rigide et et tout sous pendu.

DSC_0191 (3872x2592).JPG

Encore là, vous vous apercevez qu'il y a un fossé entre les vélos de série et celui qu'équipe les pros.

DSC_0192 (3872x2592).JPG

DSC_0193-001 (3872x2592).JPG

Simplicité et efficacité.

Remarquez le plateau avant qui vient effleuré les bases arrières.DSC_0194 (3872x2592).JPG

La technicité du dérailleur XTR DI2.

DSC_0195-001 (3872x2592).JPG

BMC Granfondo GF01 Disc.

DSC_0202 (3872x2592).JPG

Ritte, les plus flamands des américains.

Car ces vélos sont construits de l' autre côté de l' atlantique.

En leur donnant une connotation flandrienne, la marque a visée dans le mille et sera sure de vendre ses vélos en Europe.

DSC_0196-001 (3872x2592).JPG

Ces vélos sont beaux mais très rare, il ne sera possible de les voir chez quelques revendeurs dans le monde.

1 seul pour le Bénélux.

Le Ritte Snob, en acier inoxydable, 2650  € le cadre.

DSC_0197 (3872x2592).JPG

Ritte Ace.

Nouveau fleuron de la marque.

2595  € le cadre.

DSC_0198-001 (3872x2592).JPG

Ritte Vlaanderen.

DSC_0199 (3872x2592).JPG

Dedacciai Ran.

790 gr.

 Cadre carbone, groupe Miche Supertype.

 Prix : 6895 €.

DSC_0200 (3872x2592).JPG

Dedacciai Nerissimo.

1050 gr.

DSC_0201 (3872x2592).JPG

Dedacciai Atleta

980 gr

 Cadre carbone, groupe Miche SWR.

 Prix : 4725 €.

DSC_0203 (3872x2592).JPG

BH G6 pro.

Cadre carbone, Shimano Ultegra.

4799 €.

DSC_0204-001 (3872x2592).JPG

BH Ultimate 29'.

5499 €.

DSC_0206-001 (3872x2592).JPG

Fondriest TF2 1.5.

2398 € le kit cadre.

DSC_0208 (3872x2592).JPG

FONDRIEST TF3 1.2.

1998 € le kit cadre.

DSC_0210-001 (3872x2592).JPG

Scott Spark 910.

Cadre carbone, fourche FOX 32, Shimano XT, roues Syncros.

3899 €.

DSC_0213 (3872x2592).JPG

DSC_0214 (3872x2592).JPG

Scott Foil Team issue.

Cadre carbone, Shimano Dura Ace, roues Syncros.

880 gr le cadre.

5999 €.

DSC_0216 (3872x2592).JPG

Scott Voltage FR 710.

Cadre alu, fourche Fox 36, Sram X9, roues Syncros 27'5.

3599 €.

DSC_0217.JPG

DSC_0224 (3872x2592).JPG

DSC_0219-001 (3523x2393).JPG

Scott Plasma Team Issue.

Sram red 22, roues Zipp.

9999 €.

DSC_0221 (3872x2592).JPG

Le vélo du champion du monde 2013

Nino Churter.

DSC_0223 (3872x2592).JPG

DSC_0222 (3872x2592).JPG

Scott scale.

DSC_0225-001 (3872x2592).JPG

DSC_0226-001 (3872x2592).JPG

GT Zaskar carbon 9R PRO.

Cadre carbone, Pédalier Race face, fourche FOX 32, roues No tube Crest.

2999 €.

DSC_0228 (3872x2592).JPG

 GT Grade Carbon.

 Shimano ultegra, roues Stan's notube grail.

 Prix : + 2500 €.

DSC_0230 (3872x2592).JPG

Cannondale Synapse.

Cadre carbone, Shimano Ultegra, roues Mavic Aksyium.

2799 €.

DSC_0232 (3872x2592).JPG

Cannondale synapse Hi Mode disc.

Cadre carbone, Sram red.

5999 €.

DSC_0235 (3872x2592).JPG

Cannondale Trigger 27,5 '.

Cadre carbone, roues Mavic cross roc, Sram.

4599 €.

DSC_0237 (3872x2592).JPG

Cannondale Super six.

Cadre carbone, Sram Force, roues Fsa.

2999 €.

DSC_0239 (3872x2592).JPG

Achielle.

Marque belge basé à Pittem.

DSC_0240-001 (3872x2592).JPG

DSC_0241 (3872x2592).JPG

Vélos vintage pour nostalgiques.

Création vélos urbains en acier.

DSC_0244 (3872x2592).JPG

Regardez ce cintre en bois, insérant un lame d' acier.

Cela ressemble à un coutelas.

Magnifique.

 

DSC_0252-001 (3695x2216).JPG

Interview de Julein Vermotte.

Coureur Quick Step.

 DSC_0234 (3872x2592).JPG

Rencontre dans les café-débat.

DSC_0242 (3872x2592).JPG

DSC_0243 (3872x2592).JPG

Vermarc

 DSC_0254 (3872x2592).JPG

Origine Axxome P37.

Cadre carbone, Shimano Ultegra, roues Reynolds 38.

6,679 gr et 3241 €.

DSC_0256 (3872x2592).JPG

Origine Axxome LR 49.

Cadre carbone, Sram red 22, roues Zipp 202.

5,540 kg et 5616 €.

DSC_0258 (3872x2592).JPG

DSC_0260-001 (1900x1746).JPG

70OrigineHaudegand.jpg

Ici avec Pierre Henri Morel.

 ( Photo A.TIGNON )

x70HaudegandChtiSite.jpg

Ou en suivant les conseils de Remi Lefevre.

 ( Photo A.TIGNON )

 71Origine5540.jpg

 ( Photo A.TIGNON )

DSC_0261 (3872x2592).JPG

Les vélos du maître Bob Parlee.

Parlee Altuim.

Cadre très léger 750 gr.

DSC_0264-001 (3594x2580).JPG

Parlee ESX.

Cadre carbone, Sram red 22, roues Hed.

7700 € environ.

DSC_0266-001 (2592x3872).JPG

Passage de câble ext et freins version Direct Mount.

4650 € le cadre environ.

DSC_0269 (3872x2592).JPG

Ridley Heluim Tony Gallopin.

Vainqueur d' étape Tour de France 2014.

DSC_0270 (3872x2592).JPG

Campagnolo Super Record 11.

DSC_0267-001 (3748x2268).JPG

Ridley Noah SL 10.

7999 €.

DSC_0271 (3872x2592).JPG

Le Noah de Sam Pilgrim, le freerider.

DSC_0272-001 (2592x3872).JPG

DSC_0273-001.JPG

Ridley XBow 20 disc.

1099 €.

DSC_0275 (3872x2592).JPG

Ridley Ignite C 7.0.

5299 €.

DSC_0277-001 (3872x2592).JPG

Le Noah du Gorille.

DSC_0278 (3872x2592).JPG

Ridley Fenix 10 disc.

3899 €.

DSC_0280 (3872x2592).JPG

Isaac Elément SL.

Cadre carbone, Campagnolo Super Record, roues Reynolds aéro 46.

6880 €.

DSC_0282 (3872x2592).JPG

Un Bianchi Oltré.

DSC_0283-001 (3872x2592).JPG

Chez Rose, cette année. Pas grand chose a se mettre sous la dent.

Eux qui d' habitude sortent de belles machines. Et bien du vu et du revu.

Triste.

Rose Aéroflyer 4100 custom.

8,35 kg et 5033 €.

DSC_0286-001 (3327x2318).JPG

Merckx Emx 525.

Cadre carbone, Shimano Dura Ace, roues Forward.

9499 €.

DSC_0288-001 (3872x2592).JPG

Stevens ventoux custom

Cadre carbone, Shimano Dura Ace, roues Mavic Cosmic SLE.

7,00 KG

5399 €

DSC_0290-001 (2956x2592).JPG

Bottecchia Emme 3 Gara.

Cadre carbone, Campagnolo super record, roues DT Swiss 46.

895 gr.

DSC_0291 (3872x2592).JPG

Monté ici avec le cintre Deda 35.

DSC_0292-001 (3861x2393).JPG

Atom 6

ils ne créent pas de vélos, ils créent des rêves.

Avec un tel slogan, il faut assurer.

N'est pas les belges de Wervik !

DSC_0293-001 (3676x2483).JPG

Atom 6 Fango disc.

DSC_0294 (3872x2592).JPG

Elios Limit 27,5 '.

Cadre carbone, fourche Marzocchi 350 R, roues DT Swiss, Shimano XT.

DSC_0295-001.JPG

Elios Antéa carbon.

Cadre carbone, Shimano Ultegra, roues Fullcrum racing quattro.

DSC_0296-001 (3872x2592).JPG

Pour des cycles italiens, Elios aurait pu penser à un passage de gaine plus esthétique.

DSC_0297 (3872x2592).JPG

Une touche design française avec les vélos strasbourgois BSG.

Ici le Wood, vélo vintage ou contemporain.

Pour un prix avoisinant les 3000 €.

DSC_0300-001 (3872x2592).JPG

Chez Patrick, on a sorti la grosse artillerie pour appâter le client.

Et ça marche

DSC_0301-001.JPG

DSC_0302-001.JPG

 

20:53 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (4) | Digg! Digg |  Facebook | |

Commentaires

SUPERBE REPORTAGE !!!!
Bien de belles choses qui donnent envie de dépenser pal mal de sous.

BRAVO!

Écrit par : Michel | 20/01/2015

Répondre à ce commentaire

A Philippe ...

Un REPORTAGE EXTRAORDINAIRE !!!

Avec des photos de qualité dans un contexte (foule) difficile.

Des commentaires attrayants et même excitants.

Des indications précises pour chaque machine.

QUEL TALENT mais aussi QUELLE CONNAISSANCE DE LA BICYCLETTE.

Ravi d'avoir fourni quelques clichés d'Hommes qui donnent leur raison d'être aux Machines.

Au plaisir de se revoir sur les routes.


tignona

Écrit par : Tignona | 21/01/2015

Bravo Philippe. Quelle belle plume qui fait apprécier encore plus ces superbes photographies.
C'est pour des événements tels que celui là que la métropole me manque.

Écrit par : Lionel | 21/01/2015

Répondre à ce commentaire

Salut phil,
j'ai déjà eu l'occasion de regarder tes reportages mais celui-ci est digne de se trouver dans la une d'une revue cycliste telle que " l'acheteur cycliste " par exemple !!

bravo, moi qui avait prévu d'aller au salon cette année ... je me dits que j'ai encore raté un truc !

A bientôt sur les routes et peut-être fin septembre à Rosas ?

salutations sportives, daniel

Écrit par : paget daniel | 21/01/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.