30/06/2015

MONTAGNES DE REIMS 2015

Ce dimanche 28 juin s'est déroulé la 58 ème édition des " Montagnes de Reims ". Une randonnée organisée par le Cyclo Club Remois.

Plusieurs parcours sont au programme, 50,90,115,140,155 km. Et pour ceux que cela interesse, un circuit marche.

Le lieu de rendez-vous est fixé au gymnase Geo André de Reims. Pour les plus aguerris , on pouvait s'inscrire la veille.

Bertrand, Marcel et Philippe s'élançeront donc pour cette enième édition sur le parcours des 155 km. Le temps est magnifique et la chaleur avoisine les 15° à 07h30.

Après s'être inscrit, direction Bezannes. Nous quittons la ville par les boulevards. Après quelques kilomètres, je franchis le pont de l' autoroute. Signe que nous quittons la civilisation et entrons dans les terres.

Après 7 km, la première difficulté pointe le bout de son nez, avec un petit raidillon à Villedommange. Et cela n'est pas fini, nous entrons dans le Tardenois de la vallée de l' Ardre. Un territoire marqué par la grande guerre.

Arrrivé sur les hauteurs, on peut déjà remarquer une des nécropoles. On peut aussi regarder nos premières vignes. Le paysage est admirable.

Nous quittons le Tardenois pour descendre vers notre premier ravitaillement à Chatillon sur Marne. Patrie du pape Urbain 2, puisque natif de cette ville, sa statue trône sur les hauteurs de la commune. Le 159 ème pape est à l' origine de la première croisade.

Mais avant de le rejoindre, il me faudra escalader une autre montée, qui finira à gauche toute. Car c'est aux pieds du pontife, que le ravitaillement a lieu. Je suis heureux de rencontrer mes deux amis, partis 30 minutes plus tôt. Le temps de manger quelques pâtes de fruits et de prendre quelques clichés, et c'est reparti pour un tour.

Je rattrape mes deux compères, nous roulons ensemble et admirons encore ses merveilleux paysages. Nous nous dirigeons maintenant vers la vallée de la Marne, toujours en empruntant la route touristique du Champagne. Nous roulons aux bords des coteaux qui portent un vignoble d' exception.

Nous nous rapprochons doucement, mais sûrement de notre premier mur, la montée vers Hautvillers, berceau du champagne.

Une montée qui par endroit approche des 15 %. Moment choisi pour se faire tirer le portrait et prendre quelques minutes de repos. Il nous restera qu'a grimper vers Bellevue, ou nous attends notre deuxième ravito.

Et comme toujours, le panorama est grandiose. Il domine les vignes avoisinantes de Champillon. Un magnifique belvédère. Après s'être restaurés, nous quittons les lieux pour redescendre vers quelques kilomètres plus loin, et atteindre notre deuxième mur, la Côte de Mutigny.

La côte que nous abordons par le chemin de Clos, sa montée s'avère toujours difficile, ses pourcentages se rapprochent des 20 %. Bref, un calvaire, mais qui fait la renommée de cette randonnée. Arrivé là-haut, pas de répits, je suis un groupe dans la descente qui m'enmenera jusqu'au controle n° 2 de Mailly.

Une belle partie de manivelle avec un bon groupe, une allure de 30 km/h et me voilà à Mailly plus tôt que prévu. Il me faudra attendre l' arrivée de Bertrand et Marcel. Le temps de me désaltérer par cette chaleur qui maintenant à 12H15 frôle les 32 °.

Après avoir repris des forces, nous enfourchons de nouveaux nos vélos, et direction Ludes et sa montée dans le massif forestier champenois. La montée s'effectuera avec des " anglais ", qui avec leur nombre de participants feront un long serpentin durant la montée. Je reprends le dernier, l' avant-dernier, et puis un autre et encore un autre, avant de me retrouver avec leur chef de file.

" My friend " me disait-il, car après s'être mis dans ma roue, a vu tout son groupe se regrouper avant le deuxième ravito. Mais cela fut une belle aventure.

Au carrefour ou plutôt à la séparation des circuits, je préfère m' arrêter et m' assois à l'ombre. Histoire que mes deux amis me rejoignent. La jonction est faite, et avec la chaleur qui avoisine maintenant les 36 °, nous préférons couper et emprunter le circuit bis.

 Nous arrivons à notre troisième ravito, à la maison du Parc, de Pourcy. Eau et tomates pour se désaltérer. Nous repartons  bien entendu en escaladant une petite montée, puis une autre.

Il nous reste une vingtaine de kilomètres a effectuer, je prends de l' avance et roule cette-fois ci avec des

"chetemis". Je finirai par attendre à l'ombre d'un carrefour l' arrivé des deux autres et finirons ensemble cette nouvelle épopée, en pays champenois.

Cette randonnée bien huilée, aura recueilli pas loin de 1300 participants. Une randonnée bien organisée, bien fléchée.

Merci à tous ces bénévoles, pour leur implication.

affiche-bcmr.png

20 (691x510).jpg

21 (997x349).jpg

 

img464 (1716x1043).jpg

P1020773.JPG

P1020776 (4608x3456).JPG

Le départ au gymnase

P1020777-001 (2970x2234).JPG

Un pancartage d'excellente qualité.

P1020778-001 (3774x2832).JPG

Route touristique du champagne, commune appelation d'origine, tout vit et respire champagne.

P1020779-001 (3457x2304).JPG

Le pont de l' autoroute faisant office de barrière naturelle avec la campagne.

P1020784 (4608x3456).JPG

P1020787 (4608x3456).JPG

Chatillon sur marne

P1020794-001 (3456x4608).JPG

P1020789 (3456x4608).JPG

Urbain 2

P1020790 (4608x3456).JPG

P1020793 (4608x3456).JPG

P1020788.JPG

La table d' orientation et le belvédère.

P1020796 (4608x3456).JPG

P1020800 (4608x3456).JPG

La montée sur Hautvillers, berceau du Champagne.P1020802 (4608x3456).JPG

P1020803 (4608x3456).JPG

P1020804 (4608x3456).JPG

Les grands crus.

P1020805 (4608x3456).JPG

Le raisin se cache.

P1020806-001 (2708x1806).JPG

P1020808.JPG

P1020809 (4608x3456).JPG

Bellevue.

P1020811-001 (3749x2500).JPG

Le trio.

P1020812 (4608x3456).JPG

6000 euros, cette bécane d'exception. Je l'ai vu grimper Mutigny.

Elle monte, doucement mais elle monte.

dyn010_original_615_461_pjpeg_2646897_2374bef7fa966b1514b511bbb3b48eac (615x461).jpg

Le mur.

dyn009_original_615_461_pjpeg_2646897_a860af04bb546bc9fe21c4e53650459d (615x461).jpg

dyn009_original_615_461_pjpeg_2646897_aa38ec67d58d5ad8d885ef011b8e9174 (615x461).jpg

P1020813 (4608x3456).JPG

Le moulin de Verzenay, édifié en 1820.

Aujourd'hui propriété de la maison Mumm, elle y accueille ses hôtes privilégiés.

P1020818-001 (1353x2025).JPG

Controle n° 2, MAILLY

P1020815 (4608x3456).JPG

P1020816 (4608x3456).JPG

Dégustation de plateaux repas pour certains.

P1020817 (4608x3456).JPG

P1020819 (4608x3456).JPG

P1020820 (4608x3456).JPG

Controle n° 3, Maison du Parc, Pourcy

En tenue traditionnelle, SVP.

20150627_180436 (2448x3264).jpg

20150627_175758-001 (1965x1475).jpg

La Petite Reine digne représentant champenois.

 

21:59 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

26/06/2015

LA JEAN LUC VANDENBROUCKE 2015

slider-lacs1.jpg

Ce samedi 20 juin s'est déroulé la 4 ème édition de la " Jean Luc Vandenbroucke ". Une randonnée organisée par Jean Luc lui-même et une grosse partie de l' organisation du " Samyn "

Une belle randonnée déjà effectuée deux fois auparavant et qui ne laisse pas indifférente, par son organisation, son parcours, ses paysages. Plusieurs parcours sont au programme, 40,60,80,120,150 et un circuit famille.

Une randonnée type " Golazo " mais à prix réduit, ce qui laisse toujours le cyclo, heureux de ne pas dépenser plus de 10 euros  pour ce type de balade.

Le rendez vous est à l' Aquacentre de Froidchapelle. Nous aurons quelques péripécies pour y arriver. Mais plus de peur que de mal, Jean Marie, Landino, Michel, Régis, Philippe arrivent à bon port.

Ce site est vraiment formidable, il offre une multitude de services, tels ces maisons ou appartements à louer ou à vendre. Investir au Barrage de l' eau d'heure, a si on étaient riches, oui cela serait possible de profiter de tous ces activités.

Cet endroit respire la nature, ne rêvons plus, et direction les inscriptions. Après s'être acquitté de notre droit, nous prenons la route et suivons ces pancartes aériennes qui nous emmenent vers Barbancon, une petite commune bien sympa que nous avons découverte lors des " crêtes thudiniènnes "

Nous remontons vers Clermont et Biesme, avant d' arriver au bout de 30 km a notre premier ravito de Merlenne. Le temps de ratrapper sur le parcours Bertrand et Marcel partis plus tôt. On y découvre aussi notre ami Christian, de Saint Guislain, avec qui nous ferons un bout de chemin.

La température est bonne et le soleil commence timidement a faire son apparition. Nous traversons Walcourt et nous dirigeons maintenant vers Philippeville et Cerfontaine, notre deuxième ravito.

Le parcours ne fait que de monter et descendre, pas de place pour une partie de manivelle sur une belle section de plat, ne cherchons pas, il n'y en a pas. Mais cela ne nous empêchera pas de profiter de ces merveilleux paysages.

Pas la peine de traverser tout le pays pour découvrir ces panoramas.  Arrivée au deuxième ravito, nous nous apercevons du seul hic de cette randonnée, leur foutu boisson energétique Etixx goût " Pastèque " Une horreur, ce sirop, qui reste dans le corps. Promis, juré, au dernier ravito, on boit de l' eau.

Nous arrivons a Boussu en Fagne ou nous passons devant le château de la Motte. Direction la Botte du Hainaut, vers Virelles et son étang.Il ne restera qu'une dernière petite difficulté, qu'est le " Petit poggio " Mais cela reste raisonable, le plus dur dans ce parcours est l' accumulation de ces montées qui n'ont l' air de rien mais au final laisse enormément de traces dans les organismes.

Nous arrivons aux abords des lacs, en premier Falemprise, le Ry Jaune, l' Eau d'Heure et Plate Taille pour finir.

Nous finirons ce parcours avec 25 km/h de moyenne et pas loin de 1600 m de dénivelé. Tous heureux d'avoir fini cette aventure, le temps de se changer et rendez vous à l' Aquacentre, déguster une bonne Waterloo. Une bonne façon de fêter le bi-centenaire de la bataille.

Dommage que cette randonnée ne rencontre pas le succès escompté, le nombre de participants est autour des 200 , ce qui est peu. Ceux qui ne sont pas venus, ont eu tort, il n' auront pas profités de ce magnifique parcours, de ces montées, des paysages, du fléchage, et tout le reste.

Nous disons, à l' année prochaine, avec peut être plus de volontaires.

img462.jpg

img461-001.jpg

1.jpg

P1020771.JPG

P1020770 (4608x3456).JPG

P1020728 (4608x3456).JPG

Aquacentre

Véritable parc de loisir pour la famille, un terrain de jeux pour les enfants, bassins, sauna, hamman, jacuzzi, toboggan, plongeoir, et départ de notre randonnée.

P1020729 (3206x2133).JPG

Aquacentre,  le paradis subtropical en toute saison.

P1020730 (4608x3456).JPG

P1020731 (4608x3456).JPG

Régis

P1020732 (4608x3456).JPG

Jean Marie

P1020733 (4608x3456).JPG

Landino.

P1020735 (4608x3456).JPG

Barbencon

P1020737 (4608x3456).JPG

P1020738-001 (4071x2717).JPG

Bertrand

P1020739-001 (3086x2057).JPG

Marcel

P1020740-001 (4608x3456).JPG

P1020741 (4608x3456).JPG

Michel

P1020742-001 (3869x2586).JPG

P1020743 (4608x3456).JPG

P1020744 (4608x3456).JPG

P1020745 (4608x3456).JPG

Ravito Merlenne

P1020746-001 (2930x1951).JPG

Photo de famille

P1020748 (4608x3456).JPG

P1020750-001 (3457x2304).JPG

P1020752-001 (4608x3456).JPG

Christian

P1020753-001 (3171x2118).JPG

P1020756 (4608x3456).JPG

Ravito Cerfontaine

P1020757-001 (2834x1887).JPG

P1020758 (4608x3456).JPG

Château de la Motte

P1020759 (4608x3456).JPG

Le " Graal "

P1020763-001 (3015x2017).JPG

" Petit Poggio "

P1020764-001 (3095x2067).JPG

P1020765-001 (2910x1937).JPG

P1020766 (3456x4608).JPG

DSC02519.JPG

DSC02531.JPG

L'Eau d'Heure

  • Plate Taille
    Voile, planche à voile, kayak, plongée, pêche.
  • Eau d'Heure
    Motonautisme, ski nautique, jet-ski, pêche.
  • Falemprise
    Tennis, vélo-cross, golf miniature, pêche.
  • Féronval
    Navimodélisme, pêche en barque.
  • Ry Jaune
    Pêche en barque.
  • Sur tout le site
    Des promenades pédestres balisées ainsi que des circuits VTT.
  •  

     

     

17:58 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

23/06/2015

SEJOUR PERIGORD 5

P1020182-001 (960x200).JPG

Aujourd'hui nouvelle journée, nouvelle direction. Je prends la route qui se dirige vers Sarlat, puis je remonte plus au nord pour me rendre au château de Commarque.

8H30, la circulation est dense sur la route. Après avoir contourné la ville, je bifurque vers Puymartin. Commune ou se trouve le château de la célèbre légende de la Dame Blanche. Cette bâtisse construite au 13 ème siècle, retrace la vie de Thérèse de saint Clar, qui fût emprisonnéé dans la tour nord par son mari et y mourut. Cet édifice conserve les biens de famille, le mobilier, les tapisseries et un cabinet mythologique unique en Périgord.

Dommage que ce château ne soit pas plus photographiable  du parking. Je quitte donc cette demeure pour emprunter un petit raidillon qui me met sur la route des cabanes du Breuil. Ces authentiques hâbitats qui reflètent l' ancien mode de vie des paysans. Ces cabanes appelées aussi " Bories " sont construites en pierres sèches.

Je redescend par de petites routes bucoliques, direction Commarque. En route je rencontre  une vieillle dame qui travaillle au jardin. Quelques minutes de pause en taillant la " bavette ". Cette vieille dame m'a décrite Sarlat et ses environs hors période d' été. Ce qui change du tout au tout sur la vie des habitants et leurs us et coutumes.

Je me remet en selle en circulant sur la route qui me mêne sur une piste de terre qui descend vers une clairière.

Commarque n'est pas un château comme les autres. La majorité des châteaux tiennent position sur les hauteurs et font office de place forte. Juchés sur les hauteurs pour mieux surveiller l' ennemi.

Commarque est aux antipodes de ces bâtisses. Il est adossé sur une petite colline et abrite des maisons tronglodytes..

Ce château fort et son village médiéval sont en pleine reconstruction,  Vous pourrez y admirer ces tailleurs de pierre en plein travail et même pratiquer le tir à l' arc, en période d'été si le coeur vous en dis.

Visite terminée, je remonte ce sentier en direction des Eyzies de Tayac. Sur la route, nombreux sont les sites, qui méritent visite. Tel que la Roque Saint Christophe, une falaise, dont les cavités ont abrités l' homme de la préhistoire. Vous pourrez y comprendre le mode de vie et d' aménagement des hâbitats tronglodytes.

J 'arrive aux Eyzies, un village aux pieds des falaises. Encore une fois, vous pourrez y découvrir les hâbitats tronglodytes. Visite terminée, je repars en empruntant la vallée de la Dordogne. Le soleil m'accompagne et fait briller tous ces paysages.

J'arrive à la maison avec 65 km au compteur et 1050 m de dénivelé.

Cet après midi, visite aux jardins suspendus de Marqueyssac. Un des plus beau panorama du Périgord. Aménagé sur un éperon rocheux, le parc domine depuis ses falaises la vallée de la Dordogne, classée site majeur d' Aquitaine.

Une promenade de 800 m qui vous emmenera au belvédère de 190 m qui domine la vallée. On y découvre l'élément majeur des jardins: le buis. Omniprésent, il représente le fil conducteur de la balade.

Vous découvrirez la vallée autrement, à pied, en navette, des animaux, un parc pour enfants et pour les plus sportifs, l' escalade. Avec la Via Ferrata, on peux y découvrir un parcours de grimpe.

Une bonne façon d'y pratiquer un sport avec la beauté des paysages en plus. Franchement, c'est une visite incontournable de la Dordogne.

Nous quittons Marqueyssac et nous reprenons le route pour y découvrir le château de Commarque. Mais cette fois plus en profondeur. Une balade dans les ruines du village médiéval, et jusqu'au château et bien sur, son point le plus haut, son donjon.

Une balade qui fera plaisir au chien qui s'y sent comme chez lui.

 

P1020365 (4608x3456).JPG

20120713163006_puymartin.jpg

chateau-de-puymartin-24_b.jpg

CHATEAU DE PUYMARTIN

pt23533.jpg

P1020367 (4608x3456).JPG

LES CABANES DU BREUIL

P1020369 (4608x3456).JPG

P1020371 (4608x3456).JPG

P1020372 (1888x448).JPG

P1020373 (4608x3456).JPG

P1020374 (4608x3456).JPG

P1020376 (4608x3456).JPG

P1020375.JPG

P1020377 (4608x3456).JPG

COMMARQUE

P1020378 (4608x3456).JPG

P1020380 (4608x3456).JPG

P1020381 (4608x3456).JPG

LES EYZIES

P1020385 (4608x3456).JPG

VALLEE DE LA DORDOGNE

P1020386 (4608x3456).JPG

P1020387.JPG

DSC_0584 (3872x2592).JPG

MARQUEYSSAC

DSC_0585 (3872x2592).JPG

DSC_0587 (3872x2592).JPG

DSC_0594 (3872x2592).JPG

DSC_0597 (3872x2592).JPG

DSC_0599 (2592x3872).JPG

DSC_0618 (3872x2592).JPG

DSC_0619 (3872x2592).JPG

DSC_0623 (3872x2592).JPG

DSC_0624 (3872x2592).JPG

DSC_0625.JPG

DSC_0628.JPG

DSC_0636.JPG

DSC_0637.JPG

DSC_0639 (2592x3872).JPG

DSC_0643 (3872x2592).JPG

MARQUEYSSAC

le-site-de-commarque-propice-a-un-tournage-de-film-se_2795995_800x400.jpg

COMMARQUE

8225555514_b8b28248ff_b.jpg

 

 

 

17:15 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

20/06/2015

SEJOUR PERIGORD 4

P1020182-001 (960x200).JPG

Voilà maintenant quatre jours que nous avons pris possession de notre gîte de Montfort. Les journées sont bien chargées, vélo le matin, et visites       l' après midi.

En quittant notre logis , je monte sur le belvédère et j' aperçois en contre -bas, sur la Dordogne, d'heureux chanceux naviguant sur leur canöe. Et me dis encore une fois, quel dommage de ne pas savoir nager. Mais bon, c'est la vie.
Aujourd'hui journée de repos et on ne pouvait pas éviter le marché de Sarlat. C'est l' événement incontournable de la région.

Le Marché de Sarlat, c'est une institution.

l'on y trouve tout ce qu'il faut et surtout l'essentiel : les produits du terroir.

La ville dispose également d'un marché couvert installé dans une ancienne église du centre historique.

De nombreux produits bio sont proposés à la vente : produits de la ferme, thés et épices, parfums, cristaux, aromates, tisanes, confitures, plantes, volailles, oeufs, pâtes fraiches, produits de maraîchers, pâtisseries bios ...

Nous y ferons nos amplettes et passerons une agréable matinée.

l' après midi se déroulera sur le site de Rocamadour, situé à 70 km de notre gîte. Nous quittons le Périgord et entrons dans le Lot.  Une région vallonée et rocheuse. Elle offre beaucoup moins de momuments et châteaux a observer.

Nous suivons la vallée de la Dordogne jusqu' à Lacave. Puis remontons sur Rocamadour. Nous arrivons sur l' autre versant de la vallée, ce qui nous laisse le temps de contempler la cité dans tout sa plendeur.

Accrochée à une puissante falaise dominant de 150 mètres la vallée encaissée de l' Alzou, cette cité est un lieu de pèlerinage réputé depuis le 12 ème siècle, fréquenté depuis le Moyen Âge par de nombreux anonymes ou personnages célèbres .

Rocamadour, « citadelle de la Foi », est également un site touristique de premier plan, l'un des plus visité de France.

Croyant ou non, la visite est un must. Nous faisons comme les pélerins : Nous empruntons la voie Sainte, la rue de la Couronnerie, bordée de maisons médiévales et de portes fortifiées, le parvis des sanctuaires et remontez par le chemin de croix.
Pas la peine de remonter à pied, le petit train nous tend les bras, alors un petit tour de train dans les ruelles de la ville s'impose.

Nous remontons une à une les marches qui nous conduisent au sommet du sanctuaire. Le soleil tape, et les zones ombragées et venteuses sont les bienvenue. Nous rencontrons pélerins, mais aussi beaucoup de jeunes gens.

La cité prend des couleurs et le bruit résonne dans les ruelles et dédales de la ville. Nous avons atteint le sommet, la vue est magnifique.

Nous circulons parmis les chappelles, grottes, et autres lieux de pélérinage.Nous en profitons aussi, lors de notre descente, pour stopper au marchand de glace pour se rafraichir.

Nous redescendons, toujours avec ce petit train touristique. Nous reprenons la route, en direction de Montfort.

DSC_0510.JPG

Montfort

DSC_0512.JPG

P1020348 (4608x3456).JPG

Et c'est parti pour une ballade gastronomique dans les rues et ruelles de la ville.

P1020349 (4608x3456).JPG

Les olives, incontournables.

P1020351 (4608x3456).JPG

Les gâteaux de noix.

P1020352 (3456x4608).JPG

Quand on voit la grandeur des portes, on pense tout de suite au poids ?

P1020355 (3456x4608).JPG

P1020356 (4608x3456).JPG

Le saucisson, la star du marché. Surtout au canard.

P1020357 (4608x3456).JPG

Les superbes portes sont grandes ouvertes de l' autre côté de l' église.

P1020353 (4608x3456).JPG

Aéré, ce marché offre la particularite de ne pas se concentrer au même endroit.

Il est étalé sur la vieille ville.

P1020358 (4608x3456).JPG

Les vanilles de Madagascard.

P1020359-001.JPG

Les asperges, une des grandes stars de l' agriculture périgourdine.

P1020362 (4608x3456).JPG

gallery_16561_3734_107442.jpg

Les foies gras Jardel de Calviac en périgord.

Dont j'ai vu la ferme dans ma 2 èmè étape de vélo à Calviac en périgord.

P1020363 (4608x3456).JPG

P1020364.JPG

Rencontré aussi, cet étrange personnage. Faisant la circulation et aidant les passants a traversser la rue.

Ayant des allures de garde champêtre, sans être assermenté.

Avec ses jumelles pour mieux visionner.

Ce Personnage attachant et charmant, un peu fou peut être, est lui aussi inconcournable.

Merci de votre disponibilité, Monsieur GLIN GLIN, et bonne journée. 

DSC_0517 (3872x2592).JPGArrivée sur ROCAMADOUR

DSC_0518 (3872x2592).JPG

DSC_0519 (2592x3872).JPG

DSC_0521 (3872x2592).JPG

DSC_0523 (3872x2592).JPG

DSC_0529 (3872x2592).JPG

DSC_0534 (2592x3872).JPG

DSC_0535 (3872x2592).JPG

DSC_0539 (3872x2592).JPG

DSC_0546 (2592x3872).JPG

DSC_0548 (3872x2592).JPG

DSC_0550 (2592x3872).JPG

DSC_0555 (2592x3872).JPG

DSC_0556 (2592x3872).JPG

DSC_0559 (3872x2592).JPG

DSC_0560 (3872x2592).JPG

DSC_0564 (3872x2592).JPG

DSC_0573 (3872x2592).JPG

DSC_0575.JPG

 

 

19:45 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

18/06/2015

SEJOUR PERIGORD 3

P1020182-001 (960x200).JPG

Nouvelle journée périgourdine en ce mardi 14 avril 2015. Aujourd'hui, petite escapade plus au sud de Sarlat. Direction le château des Milandes et Daglan.

La température atteint déjà les 12 ° , à 8h00, au départ de Montfort. Je prends la direction de Privac le port et La Roque Gageac. Traversé cette route, ou d'un côté la roche et de l' autre la Dordogne, reste toujours un plaisir. Le soleil fait déjà son apparition. Je passe devant le château de Malartrie encore une fois.

Plus loin j' aperçois l'autre château qui domine la vallée, celui de Castelnaud. Je suis au pied des jardins suspendus de Marqueyssac. De là haut il parait que l'on a un panorama exceptionnel, il embrasse l' ensemble de la vallée. Normal, pour un belvédère perché à 130 m au dessus de la rivière.

Je crois qu'une visite ultérieure s'impose. Je prends la direction de Castelnaud, puis arrivé à l' entrée de la ville, je bifurque pour suivre la Dordogne. Je passe devant un autre monument du coin, privé lui aussi, le château de Feyrac.

En contre-bas, j' aperçois ses murs, tours, et autres pierres. Le soleil illumine ce castel et la Dordogne. je roule toujours sur des petites routes campagnardes de toute beauté. Le bitume semble irréprochable. Au dédal des routes sinueuses, je vois çà et là, des ouvriers qui entretiennent routes, parrappets, murets, bosquets. Rien n'est laissé au hazard dans cette région, qui sait acceuillir les visiteurs, et pas seulement dans leurs châteaux.

Je me rends à la demeure de celle qui illuminera cette région , Joséphine Baker, qu'on ne présente plus. Elle a posé ses valises au château des Milandes. Une bâtisse construite en 1489, et qui sera son avre de paix, elle y vivra avec ses douze enfants adoptés, de neuf nationalités différentes qu'elle surnomme sa « Tribu Arc en Ciel ». Plus tard, a cause de problèmes financiers, cette demeure sera vendu aux enchêres au dixième de sa valeur.

Aujourd'hui, ce château acceuille une exposition permanente de la vie de Joséphine. Le visiteur flâne entre les robes de l'artiste, ses objets personnels, ses salles de bains, et les pièces principales.

Je quitte les Milandes, direction Veyrines de Domme, et sa montée. Bel echauffement, et beau panorama sur les crêtes Sarladaises. Je route toujours sur de petites routes de campagne bucoliques et champêtres. Le soleil est le seul compagnon de route qui m' accompagne. Les paysages varient entre prairies, bois et carrières, mais sur tout des roches.

Arrivé au sommet, je bifurque vers St Cybranet, tout cela pour rejoindre Daglan par la vallée. La descente est très agréable, et il ne faudra pas trop de temps pour rejoindre le carrefour, qui m'indique la direction de Daglan par la vallée de la Dordogne.

Le tempo est bon, et j' arrive vite à Daglan. Qui reste une petite ville sympa sans plus. Je remonte vers Domme, mais avant ça, la traversée de Cenac se trouve plus difficile que prévu, car c'est jour de marché.

Il me faudra jongler entre les badauds pour rejoindre la route et la montée vers Domme, déjà effectuée auparavant.Petite escalade pour arriver sur la place du village. Une halte au bistrot du coin pour un raffraichissement.Et la je me retrouve refoulé, car c'est une auberge qui n' ouvre qu'à 12h00

 Elles étaient pourtant trois au bar, a ne pas glander grand chose, elles auraient pu me servir ce coca que j' aurai apprécié à la terrasse. Le Perigourdin ne serait il pas accueilllant ?

Bref je redescend par l'autre porte de la ville, histoire de rallonger un peu le circuit. Et rebellotte, je me retrouve nez à nez avec le marché de Cénac. On recommence le même refrain, et on zig zag entre les badauds. Je quitte la ville un peu plus loin, direction Privac le Port et Montfort.

Au total, 63 km et 740 m de dénivelé, et 26 ° à 12h00.

Cet après midi, une promenade à la plage et la visite de Sarlat.

Montfort

Privac le Port

La Roque Gageac

Castelnaud

Les Milandes

Verynes sur Domme

St Cybranet

Daglan

Cenac

Domme

Privac le Bourg

Montfort

P1020252-001 (2181x1655).JPG

P1020253 (4608x3456).JPG

P1020255-001 (3065x2304).JPG

P1020257-001 (4608x3456).JPG

CASTELNAUD

P1020259 (4608x3456).JPG

P1020260 (4608x3456).JPG

P1020261 (4608x3456).JPG

P1020262 (4608x3456).JPG

P1020264 (4608x3456).JPG

CHATEAU DE FEYRAC

P1020268 (4608x3456).JPG

P1020269-001 (4608x3456).JPG

P1020271 (4608x3456).JPG

CHATEAU DES MILANDES

P1020273 (4608x3456).JPG

P1020274 (3456x4608).JPG

P1020275 (4608x3456).JPG

P1020278 (1088x448).JPG

P1020280 (4608x3456).JPG

P1020282 (4608x3456).JPG

DAGLAN

P1020285.JPG

DOMME

P1020287 (4608x3456).JPG

P1020288 (4608x3456).JPG

MONTFORT

P1020290 (4608x3456).JPG

P1020291.JPG

P1020293 (4608x3456).JPG

P1020296 (4608x3456).JPG

P1020298 (4608x3456).JPG

SARLAT

P1020300 (4608x3456).JPG

P1020301 (4608x3456).JPG

P1020307 (4608x3456).JPG

P1020310 (4608x3456).JPG

P1020312 (4608x3456).JPG

P1020315 (4608x3456).JPG

P1020317 (3456x4608).JPG

P1020319 (3456x4608).JPG

P1020321 (4608x3456).JPG

P1020328 (3456x4608).JPG

P1020331 (4608x3456).JPG

P1020336 (4608x3456).JPG

P1020338 (4608x3456).JPG

P1020339 (4608x3456).JPG

P1020342 (4608x3456).JPG

 

19:52 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

16/06/2015

VOYAGE PERIGORD 2

P1020182-001 (960x200).JPG

LA BALLADE DES BOURGS

En cette journée du 13 avril 2015, nouvelle ballade périgourdine.
Au programme, les petits bourgs environnants.
Car ici, toutes ces villes et villages sont rattachés à de petits hameaux. Petits bourgs ou la vie semble s' être arrêtée, les gens travaillent à la ville, laissent champs libre aux seuls êtres vivants, les animaux domestiques de la ferme.

Je quitte Montfort, pour prendre la direction de Sarlat, qui par contre elle, semble être en pleine ébulition.
Ouvriers, commerçants, cela grouille de partout. Je redescends vers Calviac, cette longue portion de plat qui m' enmene vers Carlux. Un passage devant les attractions du coin, que sont les parcs d' accrobranche ou parcours de découverte, sans oublier la réserve zoologique de Calviac. Un parcours ludique et pédagogique vous conduit vers des zones géographiques, ou vivent plus de 200 animaux. Le périgord offre une multitude d'attractions,que ce soit activités nature, aériennes ou nautiques, de quoi plairent aux grands et aux petits.

La portion plate se termine et bifurcation à gauche vers Calviac en Périgord, tout de suite, la montée vers les hameaux se mérite. J'aperçois la ferme Jardel, un des plus gros producteur de foie gras. Nous y repasserons plus tard, y faire quelques achats gastronomiques. Je continue et là plus de panneaux indicateurs, seuls des pancartes de bois et de ferraille, semblent vous enmener vers l' endroit désiré. La route devient de plus en plus étroite et ombragé, car je longe des roches et bosquets.

Direction le Bois de l'oeil de la Garde, un grand mot, et tout au long du parcours, je vais rencontrer ses lieux-dits, aux noms les plus loufoques, mais charmants. La montée est raide et va se poursuivre jusqu' au lieu dit

" le bout de la côte " puis bien plus loin Eyvigues.
 
Je ne suis plus loin de Seymerol, quand soudain la peur de ma vie, déboulant de la prairie en contre-bas, je ne vois pas arriver un chevreuil, qui lui semble effrayé de rencontrer un "chetemi ". Il traverse devant moi, à peine moins d' un mètre, pas le temps de toucher aux cocottes. Juste la peur qu'il ne change soudain de trajectoire et me percute. Plus de peur que de mal, il traverse au bruit de ses sabots, et continue son chemin. Il me faudra une petite halte au soleil, pour un retour au calme et du coup admirer les vallons environnants.

Ici, tout respire le calme, pas de bruits, seuls certains vrombissements de tronçoneuses, car ici les travaux forestiers sont roi. Le Périgord, doit sa rennomer, certes au foie gras, mais aussi à d'autres ingrédients que sont les truffes, les noix, les asperges, le vin, et son massif forestier.

J' arrive à Eyvigues, qui sur la carte semble être un bourg plus important que les autres, que nenni,  pas âmes qui vivent. Seuls deux retraités travaillent au jardin. Même l' église semble abandonnée. Alors pas de halte, on continue et j' entame la descente pour retrouver une portion de plat et la Borèze, un autre cours d'eau.

Je retrouve encore çà et là, de magnifiques demeures de pierres, de manoirs ou autres bastides. On dit que le Périgord est le pays des 1000 châteaux, et bien cela se confirme, j'ai arrêté de les compter.

Je suis le cours de la Borèze qui me conduit vers Souillac, une ville plus importante ou l' activité est active. Je quitte cette ville en longeant la voie verte, une voie construite sur une ancienne voie ferrée, 35 km de piste qui nous accompagne de Cazoulés à Sarlat. Une piste sécurisée qui côtoie la Dordogne. Tous peuvent pratiquer course à pied, vélos, rollers, etc....

Rare sont ces choses, qui pour une fois, ne semble pas faire plaisir qu' à    l' automobiliste. Arrivé à Carlux, je reprends la direction de St Julien de Lampon, cette route qui m' a emmené la veille vers Montfort, est de toute beauté. Les paysages, la qualité du bitume, le calme ont fait que mon envie de circuler de nouveau sur cet axe et de profier de ces moments.

Ici, pas besoin de médicaments, seul la qualité de vie suffit à vous redonner le moral. Je finis cette randonnée avec 70 km au compteur et 720 m de dénivelé, et surtout 26 ° à midi.

L' après-midi continue et nous avons décidé de visiter Brive la Gaillarde et un petit village du nom de Collonges la Rouge. Brive la Gaillarde n' offre pas vraiment choses a regarder, très peu de monuments, en un mot la ville.

Par contre, si vous êtes dans le coin, ne ratez surtout pas Collonges la rouge, un petit village typiquement touristique, avec de belles maisons et commerces en Pierres Rouges. Sa population est de 500 habitants mais seulement 70 y vivent à l' année.

Collonges doit son nom au grès qui contient 2,4 % d' oxyde de fer, c'est pourquoi la pierre est si rouge.

Cet après-midi se termine, demain se prépare un autre circuit vers Daglan, plus au sud de Montfort.

Montfort

Sarlat

Calviac

Calviac en Périgord

Simenoyls

Eyvigues

Souillac

Cazoulès

Peyrillac

Carlux

St Julien de Lampon

Ste Mondane

Verygnac

Grolejac

Carsac Aillac

Montfort

P1020232.JPG

Les ruelles de Montfort.

P1020234 (4608x3456).JPG

Calvac en Périgord, au dessus de la ferme se trouve l' élevage et la ferme des foies gras Jardel.

medaille.jpg

Vente directe à la ferme, 14 fois médaillé au concours Général Agricole.

P1020236 (4608x3456).JPG

Le bois de l'oeil de la Garde. Direction le lieu dit " le bout de la côte ".

P1020237 (4608x3456).JPG

Le travail forestier.

P1020240 (4608x3456).JPG

Seymenols.

P1020241 (4608x3456).JPG

Arrêt, pause photos après ma rencontre avec le gibier du coin.

P1020242 (4608x3456).JPG

Les couleurs du mois d' avril en Pays périgourdin.

Le jaune du Colza et du pissenlit.

P1020244 (3456x4608).JPG

Eyvigues.

P1020245 (4608x3456).JPG

La roche, omniprésente dans ce pays.

P1020247 (4608x3456).JPG

La boréze.

P1020249 (4608x3456).JPG

Les lavoirs se trouvent souvent au coeur des villages. Certains ont gardé leur fonction et sont toujours alimentés en eau, d' autres ont trouvé une autre fonction, souvent de petits halls.

P1020250.JPG

L' eau, limpide et claire.

P1020251 (4608x3456).JPG

Route vers le " Cingle de Montfort "

 

 L' après-midi

DSC_0452 (3872x2592).JPG

Hôtel de ville de Brive.

DSC_0453 (3872x2592).JPG

Le centre informatique.

DSC_0455 (2592x3872).JPG

HDV.

DSC_0458.JPG

Les arbres fruitiers délivrent leurs couleurs, le rose, le blanc, le jaune, un vrai patchwork.

DSC_0461 (3872x2592).JPG

Collonges la Rouge.

Situé sur la faille géographique de Meyssac. Formé à la fin de l' ère primaire. Il y a des millions d' années.

Collonges était un lieu de passage des pélerins vers Rocamadour.

DSC_0464 (3872x2592).JPG

Labellisé " Plus beau village de France ", comme beaucoup d' autres dans le coin. Seuls quelques villages sont bâtis dans ce matériau.

DSC_0467 (3872x2592).JPG

Ce village Corrézien a commencé ses travaux de restauration dans les années 30. Il a préservé son intégrité architecturale.

DSC_0468 (3872x2592).JPG

Sa couleur rouge est due au 2,4 % d' oxyde de fer qu'il contient.

DSC_0469 (3872x2592).JPG

DSC_0474 (3872x2592).JPG

Auberge.

DSC_0476 (2592x3872).JPG

Pigeonnier.

DSC_0483 (2592x3872).JPG

Le castel de Benges, avec ses tours et sa tourelle.

DSC_0487 (2592x3872).JPG

L' église.

DSC_0488 (3872x2592).JPG

Vue arrière du village.

DSC_0493 (2592x3872).JPG

Beaucoup de petits commerces ont établi leur base au village, bien sûr, le foie gras y trouve sa place comme partout. Dommage que ce petit village soit si touristique. On y trouve des airs de ressemblance avec des sites comme le Mont St Michel,

Super attractif pour le badaud.

DSC_0500.JPG

La maison de Maurice Biraud, comédien, sa femme est native du village, et leur couple à été très actif dans la sauvegarde du patrimoine.

DSC_0502 (2592x3872).JPG

 

 

19:26 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

14/06/2015

VOYAGE PERIGORD 1

P1020182-001 (960x200).JPG

Nous avons pris cette année la décision de nous évader en pays Périgourdin, dans l'un des endroits les plus beaux de France, le Périgord Noir.

A force d'entendre parler de Sarlat et de ses environs, il fallait bien un jour faire le premier pas, et parcourir les 750 km qui nous séparent de notre Nord et des " Chetemis "

Cette année pas de parcours tracés à l' avance, ce n'est pas comme l'an dernier, moi qui avez tout programmé pour les cols d' Alsace. Non, cette année, ballades et découvertes. Il est vrai qu'a force de courrir tous les jours, il est toujours bon de prendre du recul et de se reposer un peu.

Alors, c'est parti, nous prenons la route direction Paris, et plus loin, le Périgord. La traversée de la capitale s'est bien passée, mais ensuite la route , même si elle est belle et sans trop de circulation, reste longue. Il était grand temps d' arriver. Les paysages laissent apparaitre de grandes étendues de campagne à l' approche d' Orleans, Limoges et autres.

Nous sommes en pleine campagne rurale, exit nos régions industrialisées et autres villes bondées d'individus. Ici, nous avons l' impression que le temps s'est arrêté, et que les gens prennent le temps de vivre.

Les paysages jusqu'à Brive la Gaillarde ne sont pas de toute beauté. Nous serions nous trompés, nous aurions nous mentis. Je ne vois pas toutes ces merveilleuses choses tant décrites. Nous quittons l' autoroute à Souillac et prenons la direction des villes en " Iac ", mais surtout Toulouse et Sarlat.

Et là comme par magie, les paysages commencent à changer, il laisse apparaitre les collines, les roches, les villages, châteaux et pitons rocheux. Le sourire réapparait de nouveau, Nous sommes en Pays Périgourdin. Et ces choses tant décrite existent vraiment.

Nous roulons vers Sarlat et Privac, notre destination. Nous avons dressé notre campement, au pied du château de Montfort. Arrivés à quelques kilomètres, nous roulons sur les bords de la Dordogne. Au " Cingle de Montfort" , nous pouvons apercevoir, cette magnifique forterresse, qu'est le château de Montfort. Il en impose et domine les environs.

Privac est une petite commune, divisée en plusieurs bourgs. Notre logis est de tout beauté, dans le pur style des bâtisses Périgourdines. Nous prenons posséssion du logis et posons nos valises. Moi qui n'avait pas prévu de parcours, me dis que demain, sera la journée découverte.

le soir venu, un petit tour dans les brochures, je trace un parcours pour le lendemain. 60 km, histoire de prendre la température. Le lendemain, changement de décor. La température avoisine les 8°, mais le soleil est déjà présent. Cela redonne du baume au coeur. Petite excursion cyclotouriste, mais surtout prendre le temps de regarder.

Je quitte Privac et direction Domme, les paysages sarlandais sont une mosaiques de décors, de couleurs, et cette brume qui flotte, laissant apparaitre collines, falaises, jardins et villages. Les routes sont de vrais billards, lissent et roulantes. Pas trop pour ce " Ridley ", qui aux premiers tours de roues, semblent s'être alourdi de produits du terroir.

Heureusement que nous avions programmé cette sortie en ballade. Après 8 km, je monte vers Domme et entre dans la ville. Au coeur du village, un belvédère nous invite a contempler un panorama grandiose sur la vallée environnante et la " star " du coin, la Dordogne.

Je suis le seul à regarder cela, un beau moment privilégié. Je redescends et me dirige vers La Roque Gageac. Une ville construite à flanc de rocher. D'un côté de la route, la ville et ses falaises, de l'autre la Dordogne,et son courant fort. La température monte et le soleil illumine mon parcours. Le Périgord Noir est vraiment un beau pays.

A chaque kilomètre, je vois toujours ces mêmes choses, collines, châteaux, et autres paysages féeriques. Je crois que je vais intituler cette randonnée, la " randonnée des mille châteaux ".

Beynac se dresse devant moi, et quand on dit Beynac, on dit aussi forteresse. Cet édifice défie le temps, le donjon du 12 ème siècle surplombe la Dordogne à plus de 150 m de haut.

Je décide de monter là-haut et d' admirer la bête de plus près. Pour cela, il faudra traverser la ville par une route de pavés et montée en pleine campagne. Seules les vaches du coin m'encouragent a aller de l'avant. Arrivé sur la crête, il ne me reste que quelques mètres pour stopper devant cette construction. Murailles défensives, donjon, tour, tout y est. Un vrai retour au Moyen-Age.

Je quitte Beynac et me dirige vers la ville la plus connue des environs Sarlat, que je traverse à vitesse grand " V ". Peut-être pour ne pas la découvrir trop tôt et revenir plus tard.

Alors je chemine vers Carlux. Arrivé sur les lieux, la température à 11 h 00 est de 20 °. Direction les petites routes sinueuses vers Saint Julien de Lampon, Ste Modane ou encore une fois, une ascension sera nécessaire pour admirer le château de Fénèlon et ses jardins.

Moment de quiétude à côté de la table d' oriention de Ste Modane. on apprécie le calme et la vision qu'à la vallée. Je rechute de quelques mètres avant de me retrouver sur la route qui m'enmenera vers Privac. Une route vallonnée, à bord de falaises, et de corniches. De plates-forme en belvédères, pour admirer ces magnifiques paysages qu'offre cette région.

Je rentre, j'aperçois Monfort sur son piton rôcheux. Dommage que cette bastide ne se visite pas. J' emprunte les ruelles du village pour arriver au gîte.

Cette ballade de 75 km m' aura permis de découvrir cette région tant décrite, ceux qui vantent ces louanges ont tout compris. C'est une région a traverser à pied, canoë ou à vélos. Demain , je me dirigerai vers Salignac et autres villages.

Cette randonnée de 73 km comprend 935 m de dénivelé.

22 ° à 12h00

L' après-midi, après avoir regardé Paris-Roubaix sur une tablette, ballade en voiture, direction Domme, La Roque Gageac et Beynac, pour faire découvrir aux autres, les paysages découverts.

La température a atteint les 25 °, pas mal pour ce mois d' avril, la semaine s'annonce formidable.

Vitrac

Domme

La Roque Gageac

Beynac

Sarlat

Calviac

Carlux

St Julien de Lampon

Ste Mondane

Verygnac

Grolejac

Montfort

 P1020170-001 (3072x2304).JPG

P1020172 (4608x3456).JPG

La Dordogne

P1020174-001 (3072x2304).JPG

P1020176 (4608x3456).JPG

Montée de Domme

P1020177-001 (2008x2971).JPG

Porte de la ville, Domme

P1020179 (4608x3456).JPG

P1020180 (4608x3456).JPG

Vue panoramique de Domme.

P1020181 (4608x3456).JPG

P1020183 (4608x3456).JPG

P1020184 (4608x3456).JPG

P1020186 (4608x3456).JPG

La Roque Gageac.

P1020188 (4608x3456).JPG

P1020190-001 (2882x2158).JPG

Château la Malartrie.

P1020191-001 (3072x2304).JPG

Au loin, le chateau de Castelnaud.

P1020194 (4608x3456).JPG

Beynac à l' horizon.

P1020195-001 (3072x2304).JPG

Cette construction médiévale, austère, perchée sur le haut d'une falaise dominant la ville sur la rive droite de la Dordogne.

Le château surplombe la Dordogne de 150 m.

P1020196 (4608x3456).JPG

La montée vers le château.

P1020197 (4608x3456).JPG

P1020198-001 (3072x2304).JPG

La forterresse de Beynac.

Classé momument historique depuis 1944. 

P1020200 (4608x3456).JPG

Véritable decor de film, il a servi de cadre à :

Le Capitan, la fille de d' Artagnan, Jeanne d' Arc et bien d' autres.

P1020201 (3456x4608).JPG

Donjon du 12 ème siècle.

P1020203 (3456x4608).JPG

L' entrée de Sarlat, nous montre bien bien que nous sommes au pays du foie gras, de la truffe, de la noix, et du bon vin du Périgord.

P1020204 (4608x3456).JPG

La réserve zoologique de Calviac. Cette région regorge de parcs d'attraction, d'animaux, etc....

P1020208-001 (3072x2304).JPG

P1020209-001 (1286x1919).JPG

Carlux

P1020212-001 (4153x2985).JPG

A Ste Mondane, la table d' orientation nous montre un panorama de la région sur 180 °.

P1020213 (4608x3456).JPG

Vallons, collines, châteaux, tout y est passé en revue.

P1020216 (4608x3456).JPG

Toujours à Ste Mondane, l' entrée du château de Fénélon.

P1020218 (4608x3456).JPG

La forteresse féodale de Fénélon a gardé intact tout son système défensif.

P1020221-001 (2531x1994).JPG

Et en premier lieu, le cerbère de la porte.

P1020223 (4608x3456).JPG

P1020224 (4608x3456).JPG

Eglise de Ste Mondane.

P1020225 (4608x3456).JPG

Carsac-Aillac.

P1020227 (4608x3456).JPG

Au Cingle de Montfort, une vue imprenable du château.

P1020228 (4608x3456).JPG

Le château de Montfort.

Date du 14 eme siècle et à fait l'objet de restaurations au 19 eme siècle.

P1020231-001 (2987x1713).JPG

L' après midi

DSC_0428 (3872x2592).JPG

A Domme, le belvédère offre un panorama sur le triangle d'or de la vallée de la Dordogne.

Ce triangle s'étend de Montfort à Milandes.

DSC_0431 (3872x2592).JPG

Ce qui lui vaut le label " Site majeur d' Aquitaine "

DSC_0433 (3872x2592).JPG

On y croise même de vraies moyens de transport d' époque.

DSC_0438 (3872x2592).JPG

Domme.

DSC_0442 (3872x2592).JPG

A la Roque Gageac, embarquez sur une gabare Norbert.

Voyager au fil de l'eau à bord des gabares d'autrefois. Réplique des gabares du 18 èmè siècle.

DSC_0441 (3872x2592).JPG

Vous revivrez une époque lointaine ou le transport des denrées se faisait par bâteaux.

Cinquante minutes de ballade, une boucle de 7 km. Il ne vous reste plus qu'à attendre à l' embarcadère.

DSC_0448 (3872x2592).JPG

Beynac.

Aujourd'hui propriété privée comme bon nombre de châteaux.

DSC_0449 (2592x3872).JPG

Protégé du côté du plateau par une double enceinte.

DSC_0506 (3872x2592).JPG

Le château de fénélon doit son nom à François de Salignac de la Mothe Fénélon.

Né en 1651, ordonné prêtre en 1677, Archevèque de Cambrai en 1695.

DSC_0507 (3872x2592).JPG

Cette fortification possède 3 murs d'enceinte, ce qui lui permettra de jouer un rôle stratégique pendant la guerre de 100 ans, qui fût assiégée à maintes reprises.

Ce château aujourd'hui privé possède une collection importante de meubles et d' armes anciennes.

DSC_0508 (3872x2592).JPG

Autour du château, vous trouverez ses jardins.

Première journée Périgourdine terminée. Un beau panel de ce qu'offre le Périgord Noir. De beaux paysages, de beaux monuments, de belles routes, de bons produits régionaux et surtout une grande propreté.

 

 

18:26 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

04/06/2015

ETANGS ET COLLINES 2015

Ce samedi 30 juin 2015, s'est déroulé la 30 ème édition d' Etangs et Collines.

Une randonnée organisée par les Audax de Tournai. Plusieurs parcours sont au programme : 40,70 et 110 km.

Le rendez-vous est fixé au comité de quartier de Warchin, en périphérie de Tournai. 12 h , un horaire peu habituel pour commencer a pédaler, mais si cher aux Tournaisiens.

J' arrive dans les premiers sur le site, car j'ai l' intention de parcourir les 110 km. Il n'y a pas foule, le temps est mitigé, soleil, grisaille et surtout le vent. Et c'est parti, en route en suivant le pancartage aèrien.

Le parcours est exigent, 110 km, 15 côtes, mais surtout les Frasnes. Cette région vallonée, bien connu des cyclotouristes, appelée aussi Pays des Collines.

Une région pleine de passion, on y cottoie des merveilleux paysages, des traditions, des spécialités régionales. Mais avant cela, il faudra roulé sur 20 km, avant d' atteindre Anvaing et le château du Conte de Lannoy.

Km 42, ravito à Oudeghein, ou Marraine en vieille habituée des lieux, nous offre boissons et gâteaux, et la " causette ".

Je rentre dans la partie la plus dure du circuit, avec l' arrivée à Ellezelles. Ou toutes les sorcières se donnent rendez-vous pour suivre leur maitre. C'est le Sabbat des sorcières. Il faudra alors se protéger de leurs griffes et direction le bucher pour y poursuivre le spectacle.

N'oubliez pas non plus, avant de quitter la ville de déguster la " Quintine " cette excellente bière fermée par un bouchon de porcelaine et conditionner dans des cageots en bois.

Exit Ellezelles, pour suivre la pléthore de petites routes de campagne, et de paysages champêtres qui nous emmènent vers saint Sauveur et la montée " Arabie "

Voilà, je suis au km 70, le temps n' a pas changé, le vent est toujours omniprésent. Je commence a apercevoir des cyclos qui roulent sur le circuit des 70 ou 40 km .

J'approche du Mont de l' Enclus, car j' arrive sur Ansereuil. C'est le moment de s' arrêter au deuxième ravito à Escanaffles. Ravito bien achalandé, de boissons vives et colorées. Il me reste alors 20 km a parcourir, direction le Mont Saint Aubert et son Col de la Croix Jubaru. Le Mont Saint Aubert culmine à 147 m et qu'on appelle aussi Mont de la Trinité à cause de son pélérinage.

 

4h30 plus tard, me voilà arrivé à Warchin, retour à la case départ, avec 118 km au compteur et 1300 m de dénivelé.

Quelques kilomètres en plus, du à des erreurs de parcours, car je ne suis  pas habitué au fléchage aérien. Je finis l' après midi en compagnie d' André Tignon. Le local est rempli, tous heureux d'avoir effectués cette superbe ballade. Dommage que le départ soit si tardif, car je pense que cela rebutte beaucoup d'admirateurs de la Petite Reine.

 

Randonnée a conseiller a tous les amoureux de superbes paysages.

Samedi-30-mai-2015-30eme-Etangs-et-collines-Audax-Tournai.jpg

12.jpg

P1020560 (3264x2448).JPG

P1020561-001 (1390x2085).JPG

P1020562 (3264x2448).JPG

Suivez le guide.

P1020563 (3264x2448).JPG

P1020564 (3264x2448).JPG

P1020565 (3264x2448).JPG

P1020567 (3264x2448).JPG

P1020568 (3264x2448).JPG

P1020569 (3264x2448).JPG

P1020570 (3264x2448).JPG

P1020571 (3264x2448).JPG

P1020572 (3264x2448).JPG

P1020573 (3264x2448).JPG

Ravito Eescanaffles.

P1020574 (3264x2448).JPG

P1020576-001 (2637x1760).JPG

Col de la Croix Jubaru.

P1020578 (3264x2448).JPG

Mont Saint Aubert

20:20 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |