13/05/2016

LE CERTIFICAT MEDICAL

flash.jpg

LE CERTIFICAT MÉDICAL ET LE RÉSULTAT D'UN TEST À L'EFFORT

"Obligation… nécessité… pas grave…???

C'est toujours quand les problèmes arrivent que l'assureur est sollicité, et il nous en demande

des documents et des précisions cet assureur !

Parmi ces documents, le certificat médical et / ou le résultat du test d'effort sportif.

Lorsque survient malheureusement un accident cardio-vasculaire ou vasculo-cérébral chez un

membre, l'assurance fédérale demande à la famille et / ou au club de les fournir… L'objet de

cette demande par l'assureur est le versement ou non d'un capital supplémentaire garanti.

Alors, même si dans le cas du décès d'un proche, la famille ne cherche pas à "gagner" de

l'argent, pourquoi "perdre" tout ou partie d'un capital alors que l'on s'est assuré pour ça à

l'origine ?

Sachons que le sportif en général, et le sportif cycliste en particulier, ne sont pas épargnés par

ces accidents, ce dernier étant même très souvent concerné !

Sachons aussi que toutes les familles ne sont pas forcément en relation amicale avec le club

du pratiquant, et qu'il est fréquent que l'erreur d'un club soit reprochée par la famille, jusqu'à

même être attaquée en justice (cas des clubs ne souscrivant pas l'option "B" lors de leur

manifestation par exemple.).

 

LE CERTIFICAT MÉDICAL :

Les clubs sont tenus de le demander lors de l'adhésion d'un nouveau membre, mais après,

plus d'obligation(s) réelle(s), sauf pour la souscription d'assurances complémentaires par

exemple ou de l'âge.

Personnellement, dans mon club (mais vous faites ce que vous voulez, je précise), je

demande tant pour la marche que pour le cyclotourisme, un nouveau certificat médical à la

demande d'adhésion ou de renouvellement d'adhésion… Je sais que d'autres clubs le font

déjà aussi et c'est une bonne chose.

C'est difficile au début et pas toujours compris (surtout par les anciens membres), mais à

force, ça devient une habitude, surtout quand le mauvais exemple (l'accident) survient

malheureusement !

 

LE CERTIFICAT MÉDICAL ET LE RÉSULTAT D'UN TEST À L'EFFORT (suite)

Pourquoi je demande ce document tous les ans ?

· Simplement pour être en accord avec la condition de paiement d'un plus fort capital de

notre assureur en cas d'accident cardiaque ou vasculo-cérébral, à savoir, être en

possession d'un certificat daté de moins de 4 mois à la date de saisie de licence (voir

ci-dessous),

· Parce que par la suite et en cas d'accident, ce certificat est à la disposition de la

famille… Comprenez que sans demander annuellement le certificat médical, les

membres ne solliciteraient pas leur médecin pour l'avoir mais quand survient le

problème, l'assureur et la famille le veulent, alors ?...

LE TEST À L'EFFORT SPORTIF :

Comme pour le certificat médical, c'est un document important mais celui-ci doit être gardé par

le membre chez lui, s'il en a fait un (validité : 2 ans et moins à la date de l'accident).

Attention, les médecins gardent parfois ce résultat sans vous le fournir… Demandez-en une

copie.

Ce document est à transmettre à l'assureur en cas d'accident et permet lui aussi à la famille de

bénéficier d'un capital plus important.

A partir d'un certain âge, il est prudent de se tester, apprendre à connaître les risques et les

reconnaître pour soit même ensuite… Ne croyons pas que nous sommes et serons toujours

jeunes même si nous nous sentons en pleine forme et tout aussi important, prenons

conscience de nos capacités physiques pour ne pas trop les dépasser en voulant suivre les

copains même si parfois, un petit sprint gagné en haut d'une cote fait bien plaisir, avouons le !

LE MIEUX À FAIRE :

· Pour un dirigeant, demander le certificat médical de non contre indication à la pratique

du cyclotourisme (ATTENTION, le sport pratiqué doit être indiqué !) lors de la demande ou du

renouvellement d'adhésion,

· Pour un membre, fournir ce certificat comme le sollicite son club, dans son propre

intérêt personnel,

Pour un dirigeant, informer leurs membres que s'ils font un test à l'effort sportif, ils doivent

demander une copie des résultats et le garder précieusement car il est valable deux ans.

"IL VAUX MIEUX PRÉVENIR QUE GUÉRIR "

Ph. GUILLUY

"Tourisme" et "Famille"

Page 8/9

Ligue Nord - Pas - de - Calais de Cyclotourisme

Maison Régionale des Sports - 367 rue Jules Guesde 59650 VILLENEUVE D’ASCQ

 

LE CERTIFICAT MÉDICAL ET LE RÉSULTAT D'UN TEST À L'EFFORT (suite)

EXTRAITS DE DOCUMENTS F.F.C.T.

GUIDE ASSURANCE DU LICENCIÉ :

En cas d’accident cardio-vasculaire, ou vasculo-cérébral (AVC), le capital versé pour les

options « Petit et Grand Braquets » est de :

· 2 500 € en l’absence de certificat médical de non contre indication à la pratique du

cyclotourisme et du test d’effort,

· 7 500 € en présence d’un certificat médical de non contre indication à la pratique du

cyclotourisme ou du test d’effort,

· 15 000 € en présence d’un certificat médical de non contre indication à la pratique du

cyclotourisme et du test d’effort,

· Pour être valable le certificat médical doit avoir été établi avant l’accident et au plus

tard dans les 4 mois qui précèdent la délivrance de la licence de l’année en cours,

· Pour être valable le test à l’effort doit avoir été réalisé avant l’accident et au plus tard

dans les 2 ans qui précèdent la délivrance de la licence de l’année en cours.

RÉGLEMENT MÉDICAL FÉDÉRAL :

Article 8 : délivrance de la 1ère licence

Conformément à l'article L. 231-2 du code du sport, la première délivrance d'une licence

sportive est subordonnée à la production d'un certificat médical attestant l'absence de

contre-indication à la pratique de l'activité physique ou sportive pour laquelle elle est

sollicitée. Un renouvellement régulier du certificat médical peut être exigé par la fédération

en fonction de l'âge du sportif et de la discipline.

La délivrance de ce certificat est mentionnée dans le carnet de santé prévu à l'article 231-7

du code du sport

EXAMEN MÉDICAL DU CYCLOTOURISTE :

Sur l’avis de la commission médicale nationale, le comité directeur a estimé qu’il est de son

devoir d’inciter les adhérents de la Fédération Française de Cyclotourisme à se soumettre

régulièrement à un examen médical.

De plus, à sa demande, le nouvel assureur a accepté de lier la garantie «décès cardiovasculaire

» du contrat «Grand Braquet» à la production d’un certificat médical de non

contre indication à la pratique du cyclotourisme.

Bien que cette pratique exclue toute forme de compétition, il n’en reste pas moins qu’il s’agit

d’un sport susceptible d’amener les sollicitations cardiaques au maximum de leur fonction.

Eu égard aux recommandations internationales, il est prudent de faire pratiquer une

épreuve d’effort après 45 ans chez l’homme et 50 ans chez la femme.

 

 

 

 

07:47 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.