18/05/2016

VIMY-LORETTE 2016

 bandeau1.jpg

Après Maroilles - Val Joly - Maroilles, ce 1 er mai, nous repartons en vadrouille. Cette fois-ci sur les routes de l' Artois, et plus particulièrement  sur les traces de la Grande Guerre 14-18.

Rendez-vous à la base de loisirs de Condé, pour charger le personnel et le matériel. Puis direction Douai, pour un départ groupé de Cuincy.

Le temps n'est pas menaçant, mais il fait frais. Ce n'est pas encore les grandes chaleurs. Nous partons sur les routes campagnardes à la découverte de communes que ne nous connaissons pas. Query la Motte, Izel les Equechin,Vitry en Artois, etc....

Le début n'est pas très difficile, et laisse nos cyclos pédaler en toute quiétude, avant les hostilités. Nous approchons de Vimy, la traversée de la ville se fait rapidement et nous contournons la côte, pour l' aborder par le côté le plus difficile.

Nous arrivons à Givenchy en Gohelle , le début de la côte 125 s'amorce. Rendez-vous la haut, à l' entrée du Mémorial Canadien. Tous arrivent en haut et nous prenons la peine de se déchausser pour pouvoir visiter le Mémorial, en respectant les consignes du site.

Le Mémorial honore la mémoire des soldats canadiens morts en France pendant la première guerre mondiale. Plusieurs milliers de soldats sont morts pour défendre nos valeurs par leurs sacrifices. Plus de dix années seront nécessaires pour ériger ce monument. Fait d'une pierre blanche  très rare, venant de Croatie.

Nos cyclos partent à l' abordage du site que certains découvrent pour la première fois. Contemplation, émerveillement, voilà des mots que nous entendrons. Après la pose et la pause, nous quittons ce site pour se déplacer sur quelques centaines de mètres, au Musée, le temps d' aller visiter les tranchées reconstruites à l' identique.

Nous quittons Vimy, et redescendons vers Neuville st Vaast. Puis il nous reste a prendre la direction du Mont St Eloi.

Le mont St Eloi et son abbaye. De l'abbaye elle-même, il ne reste aujourd'hui que les deux tours de la façade ouest. Ces tours comptaient à l'origine cinq étages. Les tours ainsi conservées ne furent cependant pas encore protégées et, avec la Grande Guerre, le mont Saint-Eloi fut un des points stratégiques pour la défense d'Arras et de la ligne de front alors toute proche. Point d'observation privilégié par les troupes françaises, le site fut donc aussi une cible évidente pour les Allemands qui bombardèrent sans relâche la colline entre 1914 et 1915. Les tours alors au centre des bombardements furent de nouveaux abîmées pour prendre leur aspect actuel.

Nous quittons les lieux, après avoir contemplé la structure métallique de vélos, vestige d'une course cycliste, il n'y a pas si longtemps.

Nous prenons la direction de Carency et de Ablain st Nazaire. Nous traversons le Carency qui est la source de la Deule, rivière bien connue dans le nord. Le soleil vient de faire son apparition, en espérant que la chaleur augmente de quelques degrés.

Nous arrivons à Ablain, et passons la aussi devant les vestiges de la vieille église, sa destruction au cours des combats de 1915, ses ruines sont conservées en l'état au pied de la colline.

Nous arrivons sur la place de Souchez, une dernière mise en garde avant la montée vers la nécropole. Et c'est parti pour l'escalade. 165 m de dénivelé a parcourir avant d' arriver au site. Site qui comprend  le cimetière, la basilique, la tour-lanterne, l' anneau de la mémoire, le musée, sans oublier l' estaminet.

C'est la plus grande nécropole militaire de France, 45 000 soldats y reposent, dans 8 ossuaires  et 20 000 tombes individuelles. Un site qui s'étend sur 25 hectares, immédiatement après la guerre, le site de la colline de Notre Dame de Lorette est choisi pour accueillir les dépouilles de soldats venant de 150 cimetières  de l' Artois et des Flandres Françaises.

En 2014, l' anneau de la mémoire fut construit , sur lequel sont gravés les noms de 600 000 soldats de toutes les nationalités morts pour la France dans l' Artois et les Flandres entre 1914 et 1918. Nous chercherons si un de nos ancêtres n'y ai pas mort. Quelques photos et nous redescendons quati mini vers Ablain. Nous prenons quelques raccourcis, roulons a une moyenne plus élevée, réparons ce qui doit être réparé. Et nous finirons cette randonnée vers 14h00, je m'empresse de réserver une table à la pizerria.

Nous nous attablerons et dégusterons ces pizzas et autres lasagnes, arrosées de Triple Karmeliet. Un belle balade de 96 km, avec dénivelé. Un sortie culturelle et pleine d' émotion, et surtout de franches rigolades.

Un merci à Robert de nous avoir accompagné avec le véhicule, matériel indispensable lors des randonnées.

DSC07423 (800x600).JPG

DSC07424 (800x600).JPG

DSC07426 (800x496).JPG

DSC07427 (800x493).JPG

 

DSC07428-001.JPG

DSC07429 (800x535).JPG

DSC07430 (800x600).JPG

DSC07431 (800x497).JPG

DSC07433 (800x600).JPG

DSC07438 (800x508).JPG

La montée de la côte 125, par Givenchy en Gohelle.

DSC05604 (800x600).JPG

A l' assaut du Mémorial.

DSC07440 (524x600).JPG

Ces deux pylônes représentent la France et le Canada. Haut de 40 m, ils dominent la plaine de Lens.

DSC07441 (800x600).JPG

DSC07445 (535x600).JPG

Cette pierre blanche vient de Croatie, elle porte le nom de pierre de Seget.

DSC07450.JPG

DSC07451-001 (741x600).JPG

Les derniers poilus.

DSC07453-001 (348x600).JPG

DSC_0075 (800x449).JPG

Les deux jumeaux de Lens, une vue imprenable du Mémorial.

DSC_0074.JPG

P1030198.JPG

Jean Pierre, lors de la reconnaissance quelques jours plus tôt.

Le soleil était présent à cette période.

P1030196.JPG

DSC07455 (800x600).JPG

DSC07456-001 (765x600).JPG

P1030204 (800x600).JPG

Les moutons, animaux indispensables pour tondrent la verdure qui entoure la crête.

DSC07458 (800x600).JPG

La crête de Vimy est boisée, chaque arbre a été planté par un Canadien et symbolise le sacrifice d'un soldat.

P1030206.JPG

Quelques rares pièces d' artillerie de l' époque.

P1030207.JPG

P1030209 (800x600).JPG

Le terrain du Mémorial et quelques hectares autour, ont été donnés au Canada par la France.

En signe de gratitude pour les sacrifices faits par les 66 000 canadiens  au cours de la Grande Guerre.

 DSC07460-001.JPG

Je suis sur que je suis le seul a pouvoir entrer dans cette tour de guet !

DSC07461 (800x600).JPG

Le terrain bosselé, signe des nombreux obus tombés lors de ces batailles.

DSC07462-001 (800x600).JPG

La dernière sentinelle.

DSC07463 (800x600).JPG

DSC07464 (800x600).JPG

DSC07465 (800x600).JPG

DSC07466-001 (800x175).JPG

DSC_0080 (800x449).JPG

Vaste territoire que ces plaines d’Artois, pays minier et villages agricoles.

Elles sont marquées, par l’histoire de la Grande Guerre que rappellent d’ innombrables croix blanches et des paysages imprégnés de souvenirs.

Les collines de l’Artois sont dominées par de très belles églises faites de briques et de pierres

 

DSC_0081.JPG

Les restes de l' Abbaye du Mont st Eloi.

En 929, le tombeau de Saint Vindicien est découvert, l' Evèque Fulbert fait alors ériger une Basilique recueillant les reliques de St Vindicien.

DSC07467-001 (470x600).JPG

Sculpture saluant le passage de la course cycliste " les boucles de l' Artois "

DSC07468 (800x600).JPG

DSC07469.JPG

A l' assaut du Mémorial.

DSC07469-001 (798x600).JPG

DSC07470 (798x600).JPG

DSC07471.JPG

DSC07473 (798x600).JPG

DSC07475-001 (800x519).JPG

DSC07476 (800x555).JPG

Un dernier effort avant d' apercevoir l' Anneau.

DSC07481 (790x600).JPG

La table d'orientation, placée en arrière du belvédère, désigne les villes que l'on peut apercevoir de la plaine de l' Artois.

DSC07482 (800x600).JPG

La Basilique.

DSC07484 (450x600).JPG

François Faber, mort pour la France.

Ce coureur cycliste, vainqueur de plusieurs courses dont un Paris-Roubaix, mais surtout d'un Tour de France, est décédé dans les environs de Carency. Ce, luxembourgeois, n'a pas hésité, dès le début des hostilités, a s'engager dans la Légion Etrangère, pour combattre l' ennemi. Il disparaîtra le 9 mai 1915, entre Carency et le Mont st Eloi.

" La France a fait ma fortune, il est normal que je l'à défende " , disait-ilDSC07492 (800x600).JPG

La basilique de type Romano bysantin.

DSC07496.JPG

Ici, la croix de la tombe allemande de Louise de Bettignies.

 Espionne et héroïne de la Grande Guerre 1880-1918.

Cette Amandinoise fut la «Jeanne d’Arc du Nord», agent secret aux actions décisives. 

Envoyée au bagne de Siegburg, Louise séjourne alors dans un  cachot noir et humide, ce qui affecte sa santé (pleurésie ). Elle meurt en septembre 1918 à Cologne.

Louise reste quelque peu méconnue du grand public. Après la guerre, ses parents reçoivent une lettre de Buckingham Palace qui salue les actions de leur fille. Des funérailles officielles en 1920, des décorations, des films lui seront dédiés. Une statue à son effigie est érigée à Lille en 1927.

DSC07497 (800x600).JPG

DSC07498.JPG

La tour lanterne, haute de 53 m.

Au sommet, une lanterne tourne à raison de 5 tours par minute. Sa lueur est visible à des kilomètres à la ronde.

A l' intérieur se trouve une crypte dans laquelle se trouve un ossuaire, ainsi qu'une chapelle ardente.

DSC07499 (800x600).JPG

Au niveau de la chapelle ardente se trouve 32 caveaux de soldats inconnus, de 14-18, 39-45, de la guerre d' Algerie.

Au centre, dans l'urne de bois clair, se trouve les cendres de victimes des camps de concentration de 39-45.

DSC07501 (800x600).JPG

Un des 4000 gardes d' honneur nous explique l' histoire de cette crypte. Avec des anecdotes, et autres petites histoires.

Emotions garanties.

DSC07503-001 (800x600).JPG

Dans cet ossuaire se trouve les restes de 6000 soldats.

Lorette comporte 8 ossuaires.

P1030212 (800x600).JPG

L' Anneau de la Mémoire, érigé en 2014, regroupe les noms de 600 000 soldats de toutes nationalités morts sur les champs de batailles de l' Artois.

P1030217 (800x600).JPG

D'un périmètre de 345 m, il regroupe les noms de soldats par ordre alphabétique, sans distinction de nationalité, de grade ou de religion.

P1030218 (800x600).JPG

 P1030216 (800x600).JPG

Ce Mémorial a été érigé dans une Europe en paix.

Pour évoque rune terrible tragédie qui a fauché une génération de jeunes hommes.

P1030214 (800x600).JPG

On y cherchera un parent, un héros, dans ce dédale de noms.

P1030215.JPG

Cet anneau devient un lieu de pèlerinage intergénérationnel et international.

 DSC07504 (754x600).JPG

DSC07505 (800x526).JPG

DSC07506.JPG

DSC07508 (800x600).JPG

DSC07509 (800x600).JPG

DSC07510 (800x552).JPG

DSC07511 (800x583).JPG

Ca sent l' écurie.

DSC05669 (800x600).JPG

DSC05667 (800x600).JPG

DSC05668 (800x600).JPG

Après l' effort , le réconfort de la Pizzeria St Martin.

DSC05672 (800x600).JPG

DSC05673 (800x600).JPG

DSC05674 (800x600).JPG

DSC05675 (800x600).JPG

 

 

18:19 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.