07/10/2016

ROSAS SEJOUR VELO 2016 JOUR 6

 

DSC08070 - Copie-001.JPG

ROSAS JOUR 6

Aujourd'hui retour dans le groupe 1, le menu du jour est la montée de la Mare de Deu Del Mont, appelé aussi col Armstrong.

C'est une des ascensions les plus difficiles de Girona, l' Etape Reine, une longue montée avec une vue imprenable sur environ 19 kms, avec une moyenne de 5% et environ 15% de dénivelé. Alors nous passons déjà par la case déjeuner, pour y prendre des forces; Le parcours est de 110 kms, ce n'est pas le moment de lâcher.

Rendez-vous à 9h00, au local vélo. Une fois rassemblé, le groupe part en direction de Fortia, notre première étape.

Eric, Gerda, Daniel, Jacky, Guy, Pierre et moi-même faisons partie de l' expédition. Les premiers quarante kilomètre sont plutôt plat, ce qui nous laissent le temps d' observer le paysage. Les villes de Vilamalla, Borrassa, Navata sont des communes peu traversées pendant le séjour. Toutes ces villes sont nouvelles pour nous et la route qui y conduit aussi. Cette route à grande circulation n'est pas à recommander, même si la courtoisie des catalans au volant de leur véhicule est toujours présente. Elle nous met souvent en situation de danger.

Nous finissons par quitter ce grand axe routier pour se diriger vers Llado.

Nous apercevons au loin le Mont, et le sanctuaire en format minimaliste. Cela promet une bonne partie de plaisir. La montée se décompose en trois parties,

6 km de petit dénivelé

6 km de dénivelé  moyen

6 km de fort dénivelé

18 km d'ascension sous un soleil, qui à 11h00, est déjà au zenith. Chacun prend la montée a son compte, j'en profite pour effectué les 6 premiers kilomètres avec Guy, sociétaire des Audax de Tournai, avec qui j'avais fais une des campagnes d'Italie à Riccionne.

Guy profite des joies du vélo électrique, et en vante les mérites pour des cyclo comme lui, qui désirent rester au sein des meilleurs et pouvoir rouler sur des distances pus longues avec les cadors.

Je le laisse partir pour effectuer les 6 autres seul, le paysage est magnifique. Petites routes sinueuses à travers la forêt, je profite des vues enrichissantes sur les Pyrénées et la Méditerranée. La région rurale du Pla de l' Estany est belle. Une fois arrivée au 14 ème km, je souffle un peu en roulant sur un petit plat de courte durée, mais qui fait énormément de bien.

Pierre me rattrape et me laisse. Plus léger, il me fournit un point de mire que je suivrai avec obstination dans les moments les plus difficiles. Car ils arrivent ces six derniers kilomètres,  qui varient en 12 et 15 °. Les jambes sont lourdes, je quitte la selle pour relancer mais surtout me soulager.

Le sanctuaire commence à pointer le bout de son nez, là haut, tout là haut. Nous montrant qu'il nous reste encore quelques virages à négocier. L' environnement est  majestueux, grandiose, avec une diversité de paysages, forêts, roches. Le vert côtoyant le gris, le soleil et l'ombre, la chaleur et les courants d'air, le bruit des animaux et le silence parfois.

Cette ascension est rude, mais de toute beauté, c'est la panacée. Je m'arrête à quelques encablures du sanctuaire pour attendre Gerda et Eric, nous finirons l' ascension à trois. 

 

Une fois là haut nous profitons du belvédère pour admirer la vue, regarder de loin ce que nous avons approcher de près, tel le barrage de Darnius. Le sanctuaire a garder l' aspect d'antan. Un retour en arrière de quelques années.

Il est 12h30, il est temps de redescendre vers Figuerés. Toujours par ces petites routes sinueuses .  Les premières rampes sont très dangereuses, sans parapets, le danger est omniprésent. Attention la descente est périlleuse mais quel régal, dommage que nous n' avions pas de caméra vidéo pour filmer tout ça. 

Nous arrivons sur la plaine, nous regardons une dernière fois les montagnes qui bordent l' horizon. Nous quittons les paysages aux allures de cartes postales pour regagner le grand axe routier.

Nous finirons les 50 derniers kilomètres plus vite qu' à l' aller. Nous traverserons d' autres villages qui ont sut gardés  leurs authenticités. Nous rentrerons au bercail par l' habituel petit tour par Empuriabrava et ses maisons magnifiques.

Une belle journée pour l' épicurien que je suis.

13h30, nous regagnons le restaurant, une bonne bière pour se désaltérer.

Après midi repos et petit tour en famille, pour décompresser. 

Col Amstrong 1231 m de dénivelé, 110 kms

 Rosas, Fortia, Vilamalla, Borrassa, Navata, Cabanelles , SantMart Sesserres , Sanctuari

de la mare de deu del Mont

DSC08007 (798x600).JPG

DSC08008 (800x600).JPG

La Mare de Deu del Mont au loin

DSC08009 (800x600).JPG

DSC08010 (800x553).JPG

DSC08011 (800x600).JPG

DSC08012 (798x600).JPG

DSC08013 (800x521).JPG

DSC08014 (800x600).JPG

DSC08015 (800x600).JPG

DSC08016 (800x413).JPG

DSC08017 (798x600).JPG

DSC08018 (800x600).JPG

mont02.JPEG

DSC08019 (800x600).JPG

DSC08020 (800x600).JPG

DSC08021 (800x600).JPG

800px-Mare_de_Déu_del_Mont_2 (449x600).jpg

Le sanctuaire perché sur son python rocheux.

DSC08022 (800x600).JPG

DSC08023 (800x600).JPG

DSC08024.JPG

DSC08025 (800x600).JPG

 Le sommet est l'un des sommets emblématiques de la Catalogne.

DSC08026 (800x600).JPG

DSC08027 (800x600).JPG

DSC08029.JPG

P9108848 (800x600).JPG

La Mare de Déu del Mont sanctuaire est très populaire, son nom signifie 
Mère de Dieu de la Montagne.
Il a été souvent mentionné dans la littérature catalane,
ayant été désigné comme Porta del Pirineu,
ce qui signifie «la Porte des Pyrénées»,

DSC08033 (800x600).JPG

20160929_180410 (800x450).jpg

Petite excusion au Cap Creuss et au Port Llygat

20160929_184350 (800x450).jpg

20160929_184521 (800x450).jpg

20160929_184606.jpg

20160929_184639.jpg

20160929_185034 (800x450).jpg

20160929_215404 (800x450).jpg

20160929_200132 (800x450).jpg

20160929_200738 (800x450).jpg

Encore et encore, ces plats variés et a profusion.

20160929_215648 (800x450).jpg

20160929_215707 (800x450).jpg

20160929_215858.jpg

20160929_215934 (800x450).jpg

20160929_215750 (800x600).jpg

Petite soirée au Bar de l' hôtel, ce soir Joey Montana va y mettre le feu.

Avec ses rythmes endiablés, il fera danser la foule.

 

 

22:06 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.