26/10/2016

JUBARU BIKERS VTT 2016

Dimanche 30 octobre

La Jubaru Bikers VTT

Distances VTT : 35 ou 45 kms

Accueil : de 07h30 à 10h00 Tournai Grill, rue du Follet 2, 7540 Kain

Départ 8h00 pour les Condéens, du lieu de rendez vous

Plus de renseignements : Tel Philippe

kain301016.jpg

18:04 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

10/10/2016

SEJOUR ROSAS VELO 2016 JOUR 8

DSC08070 - Copie-001.JPG

Notre séjour en Espagne est terminé.

Nous avons trouvé cette parenthèse agréable. Nous avions l' habitude de participer aux séjours à Riccione en Italie. Car nombreux d' entre nous y avait des origines ou des parents, et c'était joindre l' utile à l' agréable.

Aujourd'hui, avec plusieurs séjours en Italie en poche, il était primordial de changer d' air. L' Espagne et une opportunité. Le  climat y est meilleur en cette période et le  voyage  offre un temps de circulation en car plus rapide. Les prestations sont d'un excellent rapport qualité/prix, les infrastructures et les équipements sont excellents, la nourriture est bien équilibrée, l' ambiance espagnole et les animations sont agréables

Beaucoup d'avantages s'offrent à nous.

Ce séjour à Rosas, a laissé de bons souvenirs dans nos coeurs. A commencer par l' hôtel, ou il y règne une ambiance  tranquille, malgré le nombre de chambres et de clients qui y circulent. Ces chambres grand confort, équipées de salles de bain et sanitaire complet, avec l' air conditionné, et terrasse équipée de mobilier. Une vue splendide sur la mer et la baie Santa Margarida de Rosas. A seulement 10 minutes du centre ville. Mais ce que nous avons apprécié le plus, c'est le soir et le matin, quand couché on pouvait entendre le bruit des vagues et la tramontane.

Cet hôtel équipé d'un bar et d'une terrasse extérieure. Agrémenté d'une petite piscine et d'un nouveau restaurant " Les Algues " au 1 er étage. En plus les clients de l' hôtel peuvent bénéficer de tarifs avantageux pour le centre de thalasso situé en face de l' hôtel, ainsi qu' au restaurant.

Le buffet, les repas que l'on y sert, sont copieux.  Vraiment, le buffet est le point fort de cet établissement. Beaucoup d'entre nous, avons formulé des éloges à son sujet. Nous regretterons de rentrer chez nous après avoir mangé toutes ces bonnes choses. Entre nous, beaucoup  ont pris quelques " grammes " au retour, mais il est difficile de résister à la tentation.

Le réseau routier hispanique, du moins celui de la Catalogne est très bien entretenu. Rare sont les routes avec des nids de poules ou crevasses. Un vrai billard,  malgré  le rajout d' un grand nombre de " bandeaux casse vitesse "

Bravo, aussi aux automobilistes pour leur courtoisie, gentillesse, politesse. Ce n'est pas le pays du vélo, mais ils font de gros efforts pour valoriser leur région, et cela passe par l' accueil des visiteurs. N' oublions pas que de nombreuses équipes professionnelles y séjournent, le climat, l' accueil et les routes doivent y être pour quelques choses.

La montagne, abrupte et sauvage, le Parc naturel du Cap de Creus, la mer, accessible grâce au réseau routier bien desservi.  Ce réseau offre des vues et panoramas de qualités.

Les guides, sympathiques et accessibles. Connaissant le territoire depuis plusieurs années. Animateurs des sorties vélos et autres, ils sont au service de la clientèle. Certes un peu moins professionnel qu'à Riccione, mais tellement plus près de nous. Un grand merci à Fabio Bragato, Eric Meunier, Jean Cabay,  Jacky Glineur, et Marin pour leurs disponibilités tout au long du séjour.

Pour nos accompagnants, ce séjour s'est avéré très profitable. Un vrai bain de jouvence pour certains. La plage à 20 m, le centre ville à 10 minutes. Des sorties programmées en bus ou en bateau. Nous avons  profité des sorties ou excursions car nous disposions d'un moyen de locomotion. Vous pouvez aussi profitez de visites de musées, des marchés locaux, etc.... et toujours à des prix attractifs.

N' omettons pas non plus cette ballade en bateau., certes un peu longue, mais cela change de nos véhicules terrestres. La petite quinzaine d' heureux qui a pu profité de l' excursion à Cadaqués, ont n'on eu pour leur argent.

Nous repartirons avec des souvenirs plein la tête. Certains d'entre nous ont déjà prévu d'y revenir. Alors pour les voyageurs occasionnels que nous sommes, je crois que Rosas et l' Espagne sont encrés dans leur cœur pour un petit moment.

Un grand merci aux " Euroscyclos de Baudour " ces gars du  " Borinage " qui ont fait de ce séjour un moment et un lieu de convivialité, sachant varier les moments de plaisirs et d' entraide sur le vélo. Ils sont vraiment indispensable à cette escapade. 

Vous qui n' êtes jamais venus, ou qui n'ont pas encore franchis le cap. Jeter vous à l' eau. Un dépaysement total, pour un prix attractif.

Séjour à recommander d' urgence.

20160928_122447-001.jpg

DSC07973-001.JPG

20160926_083917.jpg

DSCN3217.JPG

rosas sept 2016 (81)-001.JPG

rosas sept 2016 (92)-001.JPG

DSC07866.JPG

DSC07971.JPG

DSC08001.JPG

DSC08035.JPG

DSC08097-001.JPG

DSC08099.JPG

DSC08101.JPG

 

20:00 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

09/10/2016

SEJOUR ROSAS VELO 2016 JOUR 7

DSC08070 - Copie-001.JPG

ROSAS JOUR 7

7h30, petit déjeuner

. Aujourd'hui, je roule dans le troisième groupe, histoire de tirer quelques photos.

Au programme 75 km. Direction Castello d' Empuries, et la montée de Monastère par Villajiuiga.

 Le parcours est plat, pas difficile. Cela me permet de photographier les amis du " Borinage ". C'est toujours un plaisir de rouler en leur compagnie, associant vélo et rigolade, l'aide et l' entraide, c'est plus qu'un club, c'est un état d' esprit. 

Nous roulons vers Espolla, Garriguella, puis  nous irons monter le col de Monastère. Un col de 8 km, sous le soleil. Quelques mètres d'avance, un arrêt, des photos, et je repars avec le dernier pour l' accompagner dans cette montée. Les panoramas sont magnifiques, nous sommes dans la Serra des Rodes. Vignes, pierres, etc...

Monestir+St.Pere+Rodes+guide+de+visite+frances[1].pdf

La vallée est belle et ce monastère est un art historique typique de l'époque romaine en Catalogne, on le remarque grâce à ses nombreux chapiteaux et son clocher. Il s'élève majestueusement au milieu de la montagne et domine toute la péninsule du Cap de Creus, la baie de Llança et le port de la Selva ...

Nous attendons les retardataires, quelques photos des panoramas environnant et c'est la descente technique vers Vilajuigua. Un verre de l' amitié au bistrot du coin, sous la tonnelle ombragée. Nous repartonstous ensemble, direction Rosas. Toujours par ces belles routes hispaniques. Roulantes à souhait.

Au total

c'est 75 km, 892 m de dénivelé, 24,6 km/h de moyenne et 27 ° a l' arrivée.

13H15 Petite visite chez le belge, déguster une boisson fraîche en bord de mer. Nous finirons par rencontrer de nouveau, comme il y a trois ans nos Amis de ATH.

Après avoir déjeuner et s'être mis au lit pour se reposer, il est temps d'occuper le terrain en visitant.

Le Cap Creus et Port Llygat nous attendent.

Le Cap Creus est  un promontoire abrupt et rocheux, de 672 m d'altitude, sur la Costa Brava, qui s'avance dans la Méditerranée formant une petite péninsule de caractère montagneux, taillée de ci de là par de nombreuses et petites calanques. Il est travaillé par les vagues, dues principalement à la Tramontane, ces  vents du nord, et  d'est. C'est un endroit naturel et sauvage, qui a gardé toute son authenticité.

Nous redescendrons vers Cadaquès et plus particulièrement Port Llygat. A l’extérieur de la ville, au bord de la plage de Portlligat, il y a la maison-atelier de Salvador Dalí, une ancienne " baraque " de pêcheurs que le peintre acheta et agrandit peu à peu. Avec le temps, cette construction que couronnent d’énormes œufs, est devenue l’un des lieux les plus emblématiques de Cadaqués.

 Le résultat en est une structure labyrinthique, aux petits espaces qui s’enchaînent dans une suite de dénivellations, où sont conservés les meubles et les objets personnels du peintre.

 Retour a l' hôtel , par de petites routes de montagnes.

20H00 Souper et nous prendrons le café au bar. Ce soir, c'est Joey Montana, encore lui,qui remet le feu à la salle. Musique espagnole et tout le tralala. On danse dans la salle.

PLUS DE PHOTOS

https://goo.gl/photos/fab9zZUPkwnSsRRx8

DSC08035 (800x541).JPG

Un petit air d 'indépendantiste.

DSC08036 (800x600).JPG

DSC08039 (800x600).JPG

DSC08040 (800x532).JPG

DSC08041 (800x600).JPG

DSC08042 (800x562).JPG

DSC08043 (800x600).JPG

DSC08044 (800x600).JPG

DSC08045 (800x600).JPG

DSC08047 (800x600).JPG

DSC08049 (800x543).JPG

DSC08050 (800x600).JPG

DSC08051 (800x600).JPG

DSC08055 (800x600).JPG

DSC08060 (800x600).JPG

DSC08061 (800x600).JPG

DSC08063 (800x600).JPG

DSC08064 (800x479).JPG

2896.gif

DSC08066 (800x600).JPG

DSC08067 (800x600).JPG

DSC08068 (797x600).JPG

DSC08069 (798x600).JPG

DSC08070 - Copie (800x565).JPG

DSC08072 (800x540).JPG

DSC08074 (800x600).JPG

DSC08076 (800x600).JPG

DSC08077 (798x600).JPG

DSC08079 (800x557).JPG

DSC08084 (800x600).JPG

DSC08087 (800x600).JPG

DSC08088 (800x600).JPG

DSC08090 (800x600).JPG

DSC08091 (800x600).JPG

DSC08094 (800x600).JPG

DSC08097-001 (800x477).JPG

pere (800x453).jpg

Saint Père de Rodes

DSC08099 (800x600).JPG

DSC08101 (800x583).JPG

DSC_0846 (800x535).JPG

DSC_0848.JPG

   L ’érosion,  les vents,  les calanques aux eaux transparentes, voilà le paysage quotidien que l'on peut apercevoir aux abords du site.

Un endroit bien souvent accessibles que par la mer.

DSC_0850 (800x535).JPG

Le phare du Cap.

DSC_0853 (800x535).JPG

 

DSC_0855 (800x535).JPG

Le littoral  est extrêmement abrupt, aux eaux profondes, avec une foison d’ ilots, de très hautes falaises.

DSC_0859 (800x535).JPG

DSC_0861 (800x535).JPG

DSC_0869 (800x535).JPG

L'actuelle Maison-musée de Port Lligat a été la seule résidence stable de Salvador Dalí depuis 1930. C'est l'endroit où il a vécu et travaillé régulièrement jusqu'à la mort de Gala, en 1982, date laquelle il s'est installé définitivement au Château de Púbol.

DSC_0871 (800x535).JPG

DSC_0880 (800x535).JPG

DSC_0872 (800x535).JPG

DSC_0881 (800x535).JPG

Afficher l'image d'origine

Les modifications et agrandissements successifs ont donné forme à une structure labyrinthique  

07:45 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

07/10/2016

ROSAS SEJOUR VELO 2016 JOUR 6

 

DSC08070 - Copie-001.JPG

ROSAS JOUR 6

Aujourd'hui retour dans le groupe 1, le menu du jour est la montée de la Mare de Deu Del Mont, appelé aussi col Armstrong.

C'est une des ascensions les plus difficiles de Girona, l' Etape Reine, une longue montée avec une vue imprenable sur environ 19 kms, avec une moyenne de 5% et environ 15% de dénivelé. Alors nous passons déjà par la case déjeuner, pour y prendre des forces; Le parcours est de 110 kms, ce n'est pas le moment de lâcher.

Rendez-vous à 9h00, au local vélo. Une fois rassemblé, le groupe part en direction de Fortia, notre première étape.

Eric, Gerda, Daniel, Jacky, Guy, Pierre et moi-même faisons partie de l' expédition. Les premiers quarante kilomètre sont plutôt plat, ce qui nous laissent le temps d' observer le paysage. Les villes de Vilamalla, Borrassa, Navata sont des communes peu traversées pendant le séjour. Toutes ces villes sont nouvelles pour nous et la route qui y conduit aussi. Cette route à grande circulation n'est pas à recommander, même si la courtoisie des catalans au volant de leur véhicule est toujours présente. Elle nous met souvent en situation de danger.

Nous finissons par quitter ce grand axe routier pour se diriger vers Llado.

Nous apercevons au loin le Mont, et le sanctuaire en format minimaliste. Cela promet une bonne partie de plaisir. La montée se décompose en trois parties,

6 km de petit dénivelé

6 km de dénivelé  moyen

6 km de fort dénivelé

18 km d'ascension sous un soleil, qui à 11h00, est déjà au zenith. Chacun prend la montée a son compte, j'en profite pour effectué les 6 premiers kilomètres avec Guy, sociétaire des Audax de Tournai, avec qui j'avais fais une des campagnes d'Italie à Riccionne.

Guy profite des joies du vélo électrique, et en vante les mérites pour des cyclo comme lui, qui désirent rester au sein des meilleurs et pouvoir rouler sur des distances pus longues avec les cadors.

Je le laisse partir pour effectuer les 6 autres seul, le paysage est magnifique. Petites routes sinueuses à travers la forêt, je profite des vues enrichissantes sur les Pyrénées et la Méditerranée. La région rurale du Pla de l' Estany est belle. Une fois arrivée au 14 ème km, je souffle un peu en roulant sur un petit plat de courte durée, mais qui fait énormément de bien.

Pierre me rattrape et me laisse. Plus léger, il me fournit un point de mire que je suivrai avec obstination dans les moments les plus difficiles. Car ils arrivent ces six derniers kilomètres,  qui varient en 12 et 15 °. Les jambes sont lourdes, je quitte la selle pour relancer mais surtout me soulager.

Le sanctuaire commence à pointer le bout de son nez, là haut, tout là haut. Nous montrant qu'il nous reste encore quelques virages à négocier. L' environnement est  majestueux, grandiose, avec une diversité de paysages, forêts, roches. Le vert côtoyant le gris, le soleil et l'ombre, la chaleur et les courants d'air, le bruit des animaux et le silence parfois.

Cette ascension est rude, mais de toute beauté, c'est la panacée. Je m'arrête à quelques encablures du sanctuaire pour attendre Gerda et Eric, nous finirons l' ascension à trois. 

 

Une fois là haut nous profitons du belvédère pour admirer la vue, regarder de loin ce que nous avons approcher de près, tel le barrage de Darnius. Le sanctuaire a garder l' aspect d'antan. Un retour en arrière de quelques années.

Il est 12h30, il est temps de redescendre vers Figuerés. Toujours par ces petites routes sinueuses .  Les premières rampes sont très dangereuses, sans parapets, le danger est omniprésent. Attention la descente est périlleuse mais quel régal, dommage que nous n' avions pas de caméra vidéo pour filmer tout ça. 

Nous arrivons sur la plaine, nous regardons une dernière fois les montagnes qui bordent l' horizon. Nous quittons les paysages aux allures de cartes postales pour regagner le grand axe routier.

Nous finirons les 50 derniers kilomètres plus vite qu' à l' aller. Nous traverserons d' autres villages qui ont sut gardés  leurs authenticités. Nous rentrerons au bercail par l' habituel petit tour par Empuriabrava et ses maisons magnifiques.

Une belle journée pour l' épicurien que je suis.

13h30, nous regagnons le restaurant, une bonne bière pour se désaltérer.

Après midi repos et petit tour en famille, pour décompresser. 

Col Amstrong 1231 m de dénivelé, 110 kms

 Rosas, Fortia, Vilamalla, Borrassa, Navata, Cabanelles , SantMart Sesserres , Sanctuari

de la mare de deu del Mont

DSC08007 (798x600).JPG

DSC08008 (800x600).JPG

La Mare de Deu del Mont au loin

DSC08009 (800x600).JPG

DSC08010 (800x553).JPG

DSC08011 (800x600).JPG

DSC08012 (798x600).JPG

DSC08013 (800x521).JPG

DSC08014 (800x600).JPG

DSC08015 (800x600).JPG

DSC08016 (800x413).JPG

DSC08017 (798x600).JPG

DSC08018 (800x600).JPG

mont02.JPEG

DSC08019 (800x600).JPG

DSC08020 (800x600).JPG

DSC08021 (800x600).JPG

800px-Mare_de_Déu_del_Mont_2 (449x600).jpg

Le sanctuaire perché sur son python rocheux.

DSC08022 (800x600).JPG

DSC08023 (800x600).JPG

DSC08024.JPG

DSC08025 (800x600).JPG

 Le sommet est l'un des sommets emblématiques de la Catalogne.

DSC08026 (800x600).JPG

DSC08027 (800x600).JPG

DSC08029.JPG

P9108848 (800x600).JPG

La Mare de Déu del Mont sanctuaire est très populaire, son nom signifie 
Mère de Dieu de la Montagne.
Il a été souvent mentionné dans la littérature catalane,
ayant été désigné comme Porta del Pirineu,
ce qui signifie «la Porte des Pyrénées»,

DSC08033 (800x600).JPG

20160929_180410 (800x450).jpg

Petite excusion au Cap Creuss et au Port Llygat

20160929_184350 (800x450).jpg

20160929_184521 (800x450).jpg

20160929_184606.jpg

20160929_184639.jpg

20160929_185034 (800x450).jpg

20160929_215404 (800x450).jpg

20160929_200132 (800x450).jpg

20160929_200738 (800x450).jpg

Encore et encore, ces plats variés et a profusion.

20160929_215648 (800x450).jpg

20160929_215707 (800x450).jpg

20160929_215858.jpg

20160929_215934 (800x450).jpg

20160929_215750 (800x600).jpg

Petite soirée au Bar de l' hôtel, ce soir Joey Montana va y mettre le feu.

Avec ses rythmes endiablés, il fera danser la foule.

 

 

22:06 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

06/10/2016

ROSAS SEJOUR VELO 2016 JOUR 5

 DSC08070 - Copie-001.JPG

ROSAS jour 5

Aujourd'hui, journée de repos, la troupe en profite pour visiter les alentours . Nous avons choisi de nous rendre à Figueres et de déambuler dans les rues de la ville.

Dans le monde entier , on ne saurait parler de Dali sans évoquer le nom de Figueres.

Nous avons visité la ville au gré des lieux Daliniens, la ville qui a vu naître et mourir le grand maître, la ville où il a laissé le plus emblématique de son œuvre. Nous entrons dans la ville avec le soleil, ce qui donne de suite un aspect lumineux. Nous tournons et tournons autour d'un marché couvert pour trouver un lieu de stationnement.

La Plaça Catalunya se trouve tout près de la place de la  Fontaine lumineuse, cet espace accueille toutes les semaines, un marché d’alimentation . L’aspect de la Plaça Catalunya a complètement changé, des travaux de restauration ont commencé et une innovante couverture photovoltaïque a été installée. Cette structure est devenue en peu de temps un nouveau symbole de la ville et un espace à ne surtout pas rater.

Nous remontons les petites rues vers le centre historique de la ville. Les ruelles ombragées donnent parfois la sensation de laissé pénétrer la lumière, la température fraîche, laisse place à des bouffées de chaleur. Ce qui est très agréable, la ville est envahie de jeunes gens, cela respire le bonheur et la santé. Une ville jeune, cela change. On entend des cris, des rires, la jeunesse en un mot.

On y découvre aussi des commerces peu habituels, de vieux commerces, qui chez nous auraient fermés leur porte, et des commerces plus jeunes, avec des enseignes différentes des nôtres. On y côtoie aussi beaucoup d 'œuvres qui ornent la ville. Des sculptures, plus bizarres les unes des autres.

Des cafés remplis, ou les terrasses sont prises d' assaut, ce qui donne parfois lieu, à des patchwork de couleurs. Des langues, langages et patois parfois différents, ce qui donne l' impression d'un brouhaha.

Figueres vit au rythme de ses habitants.

Nous finissons par apercevoir la place de l' église et un peu plus loin, la place du théatre-musée Gala-Dali. Sous un soleil éclatant, nous admirons ces œuvres, qui plaisent ou ne plaisent pas, qui captivent l' œil ou pas, qui suscite l' admiration ou pas, bref du DALI.

Mais on ne peut rester insensible à l’imagination, à ce demander pourquoi , a-t-il créer cela, pour qui, pour quoi ?

Le théâtre garde sa façade, de style néoclassique . La place a également reçu le coup de pinceau de Dalí qui y a érigé différentes sculptures, parmi lesquelles celle rendant hommage à son ami et philosophe Francesc Pujols.

Nous tournons autour du Musée, qui nous offre des vues uniques. La couleur des murs, les objets accrochés à ses pans, la végétation, sont des attrapes l' œil. Nous prenons des photos a profusion .

Nous restons ébahie pas la bâtisse, dommage que nous n' ayons pas le temps de visiter l' intérieur, mais ce n'est que partie remise.

Il approche 12h00, il est temps de redescendre vers le cœur de la ville, à la recherche d'un restaurant. Nous trouverons celui-ci autour de la Rambla.

La Rambla est un espace urbain, épicentre de la zone commerciale et axe autour duquel s'articulent les rues de la vieille ville et celles des nouveaux quartiers . elle remonte à 1828, année où la ville décide de couvrir la rivière Galligans pour des raisons d'hygiène. Ceci fait, à la demande expresse de la population, l'espace ainsi créé est aménagé en promenade.

Nous profitons du moment pour goûter les Tapas, ces petits amuse-gueules d'origine espagnole composées de différents ingrédients. On en consomme habituellement plusieurs en même temps au cours du repas.

Nous finirons cette matinée avec le soleil, il nous restent à reprendre la route. Direction Roses, pour y retrouver le reste de la bande. Changement d'endroit et cap sur le port de la ville pour y attendre le DonPancho, un petit bateau de coisière, et direction Cadaquès par la mer.

Nous embarquons ensemble pour une virée en haute mer, nous longerons la côte, découvrirons les criques aux eaux claires et lumineuses. Au rythme du bateau, du vent et du tangage, nous mettrons 1h30 pour arriver sur les plages de Cadaquès.

La visite se veut courte, alors pas de temps a perdre, nous visitons à pas de course, ce qui peut être vus. Le port, la crique, la rue principale, l' église, voilà tout ce que nous apercevrons. Ils nous faudra revenir, car cette ville a était la demeure du Maître pendant des années .

Nous repartirons vers 18h00, la température est retombée, le vent est monté. Nous reprenons place à bord, pour redécouvrir les vues panoramiques, et paysages fascinant de la baie de Roses.

La Cala Canca, le Far de Cala Nans, le Cap Norfeu, Le Punta Falconera et le Far de Roses, voilà les images que nous apercevrons tout au long du voyage. Nous rentrerons sans avoir profité du DonPancha et de sa submarine vision, puisque le bateau possédé une cabine immergée, pour profiter d'un spectaculaire système de vision sous-marine.

Rosas est en vue et avec elle un magnifique couché de soleil, que nous n' oublierons pas de photographier . L' heure du repas approche, nous apprécierons encore et encore le menu .

Une dernière virée nocturne le long de la baie, histoire de balader le chien et nous ne tarderons pas a trouver le chemin de la chambre. La journée a été épuisante pour les organismes.

PLUS DE PHOTOS

 https://goo.gl/photos/fkWHJ3bydmMdi9pX7

 DSC_0851-001.JPG

Sculpture St. George 

La Plaça Catalunya

20160928_102223 (800x450).jpg

L'Église paroissiale saint Pierre est l'église de la ville de Figueres,

Construite à la fin du XIVe siècle, cette église est un bel exemple du gothique catalan.

Le Baptême, la première communion et les funérailles de Dali y furent célébrés.

20160928_102627 (800x450).jpg

En 1960, le maire de Figueras confie à Salvador Dalí la construction du musée consacré à son œuvre. En 1973, le Théâtre-musée Dalí est inauguré.

 Le Théâtre-musée Dalí a été conçu par Dali lui-même, et est considéré comme le plus grand morceau surréaliste de travail dans le monde

20160928_102555.jpg

Au théâtre musée de Figueres on peut admirer des œuvres comme Galarina, Le Spectre du sex-appeal ou Léda atomique des installations surréalistes comme le Taxi-pluvieux ou la salle Mae-West et des obsessions récurrentes comme ses racines ampurdanaises ou le visage de Gala

20160928_102652 (800x450).jpg

20160928_103156 (800x450).jpg

20160928_103307 (800x450).jpg

La place a également reçu le coup de pinceau de Dalí qui y a érigé différentes sculptures

20160928_103632.jpg

Le sens le plus largement interprété de l' œuf de Dali, c'est  qu'il représentait pour lui un signe d' espérance et d' amour.

L’œuf est l’image de la perfection

 20160928_103811 (800x450).jpg

20160928_103836 (800x450).jpg

D'autres petites œuvres que l' on peut croiser aux détours des ruelles.

Un petit air de Dali

20160928_104232 (800x450).jpg

20160928_105149.jpg

 Les murs qui gardent désormais toutes les œuvres chères au grand artiste catalan, sont tapissées de petits pains ronds. Le pain protège, explique Dalí.

Le pain réconforte, le pain confie de sa chaleur.

« Le pain a toujours été l’un des thèmes les plus fétichistes et obsessionnels de mon travail, c’est celui auquel je suis resté le plus fidèle »

Dali

20160928_105224.jpg

20160928_105721 (800x450).jpg

20160928_111146.jpg

Ruelles étroites, ombre et soleil.

Voilà ce que vous croiserez lors de votre visite en ville.

20160928_112020 (800x450).jpg

20160928_113605 (800x450).jpg

La rambla et son axe piétonné.

Véritable lieu de vie, de rencontre, de commerces.

20160928_113701 (800x450).jpg

 20160928_114755 (800x450).jpg

Le théâtre El Jardí, construit en 1914 sous le nom de Horta d'En Gayola.

a été l'un des théâtres les plus importants de la ville dans les années 1920. Après une longue période en tant que cinéma, la scène d'El Jardí a commencé à accueillir ces célèbres compagnies de théâtre catalan.

fachada-a-la-rambla.jpg

L' Emporium, un restaurant sur la rambla

très copieux et peu cher.

20160928_122447-001 (800x543).jpg

20160928_120519.jpg

Sangria

Croquettes-de-Morue.jpg

Tapas

DSC_0773 - Copie (800x535).JPG

Le DonPancho

et son spectaculaire système de vision sous-marine

DSC_0776 - Copie (800x535).JPG

DSC_0779 - Copie (800x535).JPG

DSC_0787 (800x535).JPG

Roses.

DSC_0809 (800x535).JPG

Vues exceptionnelles de la baie de Roses et de la réserve naturelle du Cap de Creuss.

DSC_0811 (800x535).JPG

1h30 de bateau, peut être un peu trop long.

Mais nous avons pu observer de merveilleuses vues panoramiques, avec des paysages fascinants. 

DSC_0815 (800x535).JPG

DSC_0816.JPG

Même le chien trouve le temps long, mais reste attentif.

DSC_0817 (800x535).JPG

DSC_0818 (800x535).JPG

DSC_0819 (800x535).JPG

Cadaquès

DSC_0824 (800x535).JPG

Ville côtière située au cœur de la péninsule du cap de Creus

DSC_0827.JPG

Des artistes de renommée internationale comme Salvador Dali y ont séjourné.

DSC_0830.JPG

La visite de l' église se mérite. Des ruelles taillées dans la roche.

DSC_0833 (800x535).JPG

 Dans le vieux village, les ruelles sinueuses, pavées et ornées de fleurs, offrent un contraste avec la blancheur des façades. 

DSC_0838 (800x535).JPG

L’église paroissiale de Santa Maria est, probablement, l’un des édifices les plus emblématiques du village. 

DSC_0839 (800x535).JPG

Bel exemple d' architecture méditerranéenne qui a su conserver tout le charme d’un petit village des pêcheurs.

DSC_0844 (800x535).JPG

DSC_0845 (800x535).JPG

Coucher de soleil sur Roses.

11:59 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

05/10/2016

ROSAS SEJOUR VELO 2016 JOUR 4

DSC08070 - Copie-001.JPG

ROSAS jour 4

En ce jour de mardi 27 septembre, les guides du groupe décident de rallier Coustouges en France.

Un périple de 140 km, à travers campagnes et montagnes, traversant routes et ponts, pour finir sur un petit village perché, Costoja en Catalan, 832 m d' altitude.

Perché en haut de la vallée du Tech, Cet havre de beauté paisible offre la possibilité de contempler un panorama unique sur la Catalogne Sud.

9h00, l' heure du grand départ, nous avons fait des resserves de nourritures, car il n'y aura pas de ravitaillement en cours de parcours. Jacky, Eric, Gerda, Daniel, Pierre et moi-même, prenons la direction du Nord.

Nous prendrons un cheminement différent à la veille, pour arriver au même endroit, Capmany . Seule la partie suivante sera rajoutée , car il nous faudra monter les 20 km d' ascension, à partir de Macanet de Cabrenys.

La montée régulière se fera sous la chaleur, car notre ami le soleil est omniprésent. Chacun trouve son rythme. Les paysages et panoramas sont fabuleux.

Arrivés là haut, nous rejoignons le centre du village, pour se désaltérer. Manque de pot, comme souvent les petits villages ne savent plus garder leurs habitants et leurs commerces. Le seul qui pouvait nous inviter à déguster une boisson fraîche a déserté les lieux. Il nous faudra alors trouver la fontaine du village pour remplir nos bidons et les bancs du villages pour savourer le peu de nourriture que nous avons,

Cela n'est pas très grave, en montant nous avons vu un refuge, et une superette qui feront office de halte. Après s'être désaltérer, nous finirons la descente en admirant le paysage et s’étonnant même du dénivelé gravi.

Nous rejoignons de nouveau Macanet, et bifurquons à droite toute. Nous nous dirigeons de nouveau vers Darnuis et son barrage. Arrivés sur les lieux, la photos s'impose. Nous rentrerons à un rythme soutenu, il ne faut pas manquer les horaires du restaurant.

Rosas, Palau saverdera, Garriguella, Rabos, Espolla, Sant Ciment Sescebes, Capmany, Darnuis, Macanet de Cabrenys, Tapis, Coustoja, Tapis,

138 km, 1530 m denivelé, 24,2 de moyenne

DSCN3217.JPG

DSC07971 (800x600).JPG

DSC07973 (800x600).JPG

DSC07973-001 (800x598).JPG

DSC07974 (800x600).JPG

DSC07975 (798x600).JPG

DSC07976 (800x600).JPG

DSC07977 (800x600).JPG

DSC07978 (800x600).JPG

DSC07979 (800x600).JPG

DSC07980 (800x600).JPG

DSC07981 (800x600).JPG

DSC07982 (788x600).JPG

DSC07983 (800x599).JPG

Afficher l'image d'origine

DSC07984 (800x600).JPG

DSC07985 (800x424).JPG

DSC07986 (800x515).JPG

DSC07987 (800x541).JPG

DSC07988 (800x539).JPG

DSC07991 (800x600).JPG

DSC07993 (800x572).JPG

DSC07840-001.JPG

DSC07994 (800x600).JPG

DSC07995 (798x600).JPG

 DSC07999.JPG

Coustouges

DSC07997 (450x600).JPG

Située à l'altitude  de 800m, en climat de moyenne montagne, la commune de Coustouges reste très typique de l'arrière pays catalan traditionnel,  reposante et accueillante.

002Coustouges_HD.jpg

Dans un site magnifique, parmi le roc et la sève : d'impressionnantes falaises et une végétation aussi luxuriante que variée, sur un relief de collines dans l'ensemble très propice aux promenades de santé et de détente.

DSC07998 (450x600).JPG

L'église Sainte Marie est le monument essentiel du village. Son haut clocher en forme de tour avait une vocation défensive

DSC08001 (798x600).JPG

Barrage de Darnuis

DSC08002.JPG

DSC08004 (798x600).JPG

DSC08005 (800x600).JPG

DSC08006 (800x565).JPG

canales-empuriabrava-3.jpg

Vue%20canaux12.jpg

 Empuriabrava

19:52 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

04/10/2016

ROSAS SEJOUR VELO 2016 JOUR 3

DSC08070 - Copie-001.JPG

Rosas Jour 3

Nous commencerons la journée par le petit déjeuner, faire le plein de vitamines avant le départ, et regroupement total au garage à vélos.

Aujourd'hui, je décide de passer la demi-journée avec le groupe 2, histoire de tirer quelques photos. Le programme sera de rallier le barrage de Darnuis et retour. Une balade de 90 kilomètres.

9h00, c'est le départ direction Castello d' Empuries, une balade tranquille sur des routes de campagne, sinueuses, bordées de plantations de bambou, ou la circulation automobile y est rare. Nous traversons le village à l' aspect rural, sans grand monde. Un détour par l'édifice le plus important de la ville, l' église Santa Maria,. Nous quittons les lieux par de petites ruelles de pavé, et nous entrons en campagne. Nous retraversons d'autres villages, tels que Villabertran, Cabanes, et plus loin, une petite montée, celle de Pont de Molins. En montant nous pouvons remarquer les dégâts occasionnés par les incendies, plus de végétations, terrains arides, et de désolation.

Nous redescendons, sur Pont de Molins avant de rattraper une route plus importante.

La végétation change radicalement, les panoramas sont magnifiques, vignes, vieilles pierres, la vallée est belle.

Nous finissons par monter sur Darnuis, puis il nous restera à replonger vers le barrage de Boadella. Un grand réservoir d'eau situé en altitude aux alentours de 155 m. Cette retenue d'environ 100 hectares, édifié en 1951,constitue désormais un des principaux centre de loisirs de la zone. Le barrage alimente en eau la capitale de l' Alt Emporda, Figuéras .

Nous en profitons pour prendre la pose, et se désaltérer un peu. Il est l' heure de repartir, mais comme à l' habitude, tout ce qui se descend se remonte aussitôt. Pour cela , il va falloir escalader un petit col de 4 kms.

La fin du parcours est plus roulante, ce qui permet à certains de se revigorer un peu. Le soleil est parmi nous, la température excellente pour pédaler. Nous rentrons tranquillement, toujours par des routes pastorales. Nous arrivons a Empuriabrava au cœur de la commune de Castello d' Empuries au riche passé historique, dont on dit qu'elle est la perle de la Méditerranée , on la compare aussi à Venise.

Elle est considérée comme la plus grande marina résidentielles d' Europe.

Enpuriabrava a été construite en 1967, et depuis elle offre à des milliers de personnes de profiter des joies des canaux à bord de leur bateaux de sport et de luxe. C'est environ 5000 amarrages, environ 7 km de plages, 23 km de canaux navigables, sa tour panoramique est visible à de nombreux kilomètres.

On y croise aussi de magnifiques propriétés, plus belles les unes que les autres. c'est un des vastes complexes touristique de la Méditerranée.Tout ce quartier résidentiel s'organise en une gigantesque marina

12h00 , arrivée a Rosas,le parcours s'est déroulé vers Roses, Castello d'Empuries, Villabertran, Cabanes, Pont de Molins, Darnuis, 3 petits cols, 90 km, 700 m de dénivelé

Le déjeuner nous attends, et cet après midi, nous irons nous balader en ville, histoire de faire quelques emplettes. Le cœur de ville de Rosas, se situe en bord de mer. Les commerces sont abordables, les prix souvent sacrifiés, et les boissons et glaces souvent appréciées.

Nous rentrerons par la baie, en flânant le long de la mer et du vent. Ce soir, nous avons réunion, un topo est fait régulièrement, expliquant les grandes lignes du séjour, et des choix de parcours. Tout cela, dans un bon esprit de convivialité

20h00, l' heure du dîner approche. Tous se dirigent vers les étales de plats . Les entrées, plats de résistance et autres desserts sont pris d' assaut. Nous finirons cette soirée par un des nombreux one-man-show local . Ce soir, l' hôtel est sous le signe de la chanson et de la danse .

PLUS DE PHOTOS

https://goo.gl/photos/QdBjZ5MgmdDrLcJv7

20160926_073530 (800x450).jpg

20160926_073823 (800x450).jpg

20160926_073908 (800x450).jpg

20160926_083917 (800x600).jpg

La plage de Roses.

DSC07866 (800x599).JPG

Bertrand et Philippe

DSC07868 (800x600).JPG

Direction Castello.

DSC07870 (800x600).JPG

Les petites ruelles pavés de Castello d' Empuries.

cast.jpg

L' église Santa Maria.

DSC07872 (800x600).JPG

DSC07873 (800x600).JPG

DSC07878 (800x599).JPG

DSC07879 (800x600).JPG

DSC07880 (800x599).JPG

Villabertran.

DSC07881 (450x600).JPG

DSC07885 (800x600).JPG

DSC07895 (770x600).JPG

DSC07894 (800x463).JPG

Cabanes

DSC07897 (800x600).JPG

DSC07904 (800x600).JPG

Djamal,

Secrétaire des Eurocyclo de Baudour.

DSC07908 (798x600).JPG

La montée de Pont de Molins.

DSC07911 (798x600).JPG

DSC07912 (800x600).JPG

DSC07914 (800x600).JPG

DSC07919 (800x600).JPG

DSC07920.JPG

Pont de Molins a subi les ravages de l' incendie il y a quelques années.

DSC07921.JPG

DSC07922 (800x600).JPG

rosas sept 2016 (65)-001 (356x600).JPG

rosas sept 2016 (67) (800x520).JPG

rosas sept 2016 (69) (640x600).JPG

Direction Darnius.

rosas sept 2016 (74) (800x528).JPG

rosas sept 2016 (76) (800x600).JPG

Le barrage de Boadella - Darniius

Cette retenue d'environ 100 hectares, édifiée en 1954, constitue désormais un des principaux centres de loisirs de la zone. Outre la baignade, on pourra y pratiquer le canoé, et d'autres activités nautiques

rosas sept 2016 (77).JPG

le barrage alimente en eau la capitale de l'Alt Emporda, Figueres

et c'est bien là sa fonction première et l'objectif de sa réalisation..

rosas sept 2016 (83) (800x568).JPG

rosas sept 2016 (81)-001 (800x591).JPG

rosas sept 2016 (92)-001 (797x600).JPG

Matteo, Philippe, Christian et Attilio

canales-empuriabrava-3.jpg

Retour par la marina, contemplation des propriétés de luxe.

photo-43922_707924_2-370.jpg

Empuriabrava et ses canaux.

18:06 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

03/10/2016

ROSAS SEJOUR VELO 2016 JOUR 2

DSC08070 - Copie-001.JPG

Rosas jour 2

Après avoir passé une bonne nuit, bercés par le roulement des vagues, nous nous levons pour une première journée de vélo. Aujourd'hui, le restaurant nous offre un peu de confort, en ouvrant ses portes à 7h30. Ce qui nous laisse le temps le temps de déjeuner et de se préparer ensuite.

A son habitude, petit déjeuner copieux et varié, encore une envie de ne plus quitter la table. Ce matin, le premier  groupe se joint au départ , Eric, Gerda, Pierre, Jacky, Daniel, Georgio et moi-même, allons s'oxygéner.

9h00, rendez-vous au garage à vélo pour le grand départ. Aujourd'hui, notre excursion nous emmène à l' intérieur des terres, puis une panoramique. Il est temps de prendre la direction de Castello d' Empuries, capitale médiévale du Comté d' Empuries. Le temps est ensoleillé, exit la météo qui prévoie des orages. Ici, le temps est au beau fixe, 16° matinal .

Nous quittons Roses pour nous rendre à Castello d'Empuries par de petites routes bucoliques, ou la circulation est quasi inexistante . Le soleil nous accompagne déjà. Nous arrivons à Castello, et pouvons apercevoir l' église gothique de Santa Maria, du 14 ème siècle. Elle est considérée comme la Cathédrale des Empuries. Nous n'avons pas le temps de nous attarder pour admirer sa façade.

Nous sortons de la ville pour nous diriger vers les premiers contreforts pyrénéens. Nous les apercevons au loin , ils nous restent plus qu'à nous y rendrent .Nous nous dirigeons vers Péralada et son «  Mollet » . Un village au cœur de l' Alt Emporda, premier terrain accidenté des montagnes des Albères , ou règne un microclimat pour la culture du vin. Un vin d' excellente qualité connu pour son vin de «  Mollet »

Les routes s 'élèvent tranquillement, la chaleur aussi, mais nous profitons sans cesse de ce petit vent qui nous rafraîchis.

Puis vient Garriguella et la Serra de Rodes, un des point culminant du secteur. Direction Cadaquès, mais avant cela, il va falloir descendre sur le Port de la Selva , petit port de pêche, aux premiers contreforts de la Serra de Rodes. Puis remonter vers le col . La montée se fait sous la chaleur, mais nous roulons bon train. Arrivés au carrefour de Roses, nous descendons vers la ville du Maître.

Cadaquès et ses maisons blanches et bleues. Cadaquès, ville mondialement connue pour y avoir abrité le Maître Salvador Dali, ce peintre, sculpteur, graveur, scénariste et écrivain, grand représentant du surréalisme.

Cadaquès vit face à la mer et pratiquement isolée par des montagnes, un cul de sac qui se termine su le port. Un endroit magique et de belles eaux vives. Une petite halte le long des quais, une photo de groupe et c'est la remontée . Une montée progressive mais rude. Le soleil est toujours parmi nous, nous frôlons les 30 °. Une fois en haut, regroupement général pour la descente vers Roses. Les routes sont belles et sécurisantes, ce qui permet de profiter de la vitesse.

Le circuit : Roses, Castello d' Empuries, Péralada, Mollet, Garriguella, Llança, El port de la Selva, Cadaquès, Roses

Nous arrivons à l' hôtel avec 100 km, 1000 m de dénivelé. Heureux d'avoir profité de cette demi-journée de vélo. Il est temps de bénéficier des plaisirs de la table. Plus tard, c'est un grand lit, qui nous attend pour la sieste.

16h00, il faut profiter des derniers moments de soleil qu'offre la Costa Brava. On, annonce des orages sur la côte. Nous décidons de reconnaître le terrain, en emmenant les amis à Cadaquès.

Il est vrai, qu'avec un moyen de locomotion, cela paraît de suite abordable de visiter le coin.

Nous remontons les collines avoisinantes de Roses pour plonger vers Cadaquès. Nous ne profiterons pas longtemps du soleil, des trombes d'eau s’abattent sur la ville. Nous nous réfugions sous une tonnelle, en dégustant un café, le temps que cela stoppe.

Nous reprenons la route, le panorama change, l' hygrométrie aussi, laissant place à un temps lourd. Nous rentrerons calmement, pour souper, et la journée s'arrêtera là.

PLUS DE PHOTOS

https://goo.gl/photos/GEz1z2bSYdBUfdb18

DSC_0771 (800x535).JPG

DSC_0772 (800x535).JPG

DSC07810 (800x600).JPG

DSC07811 (800x600).JPG

DSC07809 (800x600).JPG

DSC07812.JPG

Tous les matins , le Géant du Parc d' enfants nous salue.

DSC07814 (800x600).JPG

DSC07815 (800x600).JPG

DSC07818 (800x600).JPG

DSC07819 (800x600).JPG

DSC07821.JPG

Perralada.

DSC07822.JPG

DSC07823 (800x600).JPG

DSC07824 (800x600).JPG

DSC07825 (798x600).JPG

Les premiers contreforts pyrennéens.

DSC07833 (800x600).JPG

En route pour Llança.

DSC07834 (800x600).JPG

DSC07836 (800x600).JPG

El port de la Selva.

DSC07841 (800x565).JPG

La montée de la Serra de Rodes.

DSC07843 (800x600).JPG

DSC07845 (800x600).JPG

DSC07846 (800x600).JPG

DSC07847 (800x600).JPG

DSC07849 (800x600).JPG

DSC07850 (800x600).JPG

DSC07853 (800x600).JPG

L' entrée de Cadaquès.

DSC07855 (800x600).JPG

Le port.

DSC07857 (800x600).JPG

Située sur la péninsule du Cap de Creus, Cadaqués est une des localités les plus réputées de la Costa Brava de la région de Gérone

DSC07858 (800x600).JPG

La vieille ville de Cadaqués, au caractère méditerranéen tourné vers la mer, se trouve au fond de la baie

DSC07860 (800x560).JPG

DSC07862 (450x600).JPG

DSC07863 (800x600).JPG

La corniche.

DSC07864.JPG

Dali, omniprésent

cette bourgade connaît aujourd'hui une vie culturelle intense, dont font foi ses nombreux musées et galeries d'art, parmi lesquels nous pouvons souligner la maison-musée de Salvador Dalí

20160925_200113 (800x450).jpg

20160925_200120 (800x450).jpg

20160925_200126 (800x450).jpg

20160925_171306 (800x450).jpg

Le petit train de Cadaquès.

20160925_173110 (800x450).jpg

20160925_173121 (800x450).jpg

Le temps devient de plus en plus menaçant sur le port.

 

19:16 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

02/10/2016

ROSAS SEJOUR VELO 2016 1ER JOUR

DSC08070 - Copie-001.JPG

Séjour Rosas Départ 

Le jour du départ est arrivé . En ce 23 septembre 2016,il est temps de boucler les valises et de prendre la direction du pays Cathare. L' Espagne nous tend les bras et avec elle son lot de bonheur.

Nous avons choisis de partir en voyage, un séjour cycliste organisé par nos amis cyclos de St Ghislain, Eurocyclo Baudour. Une bonne occasion de retrouver tous ceux qui, il y a trois ans, savent combiner la pratique sportive et la rigolade. Histoire aussi de retrouver quelques connaissances, Christian, Jacques, Attilio, Georgio, et les autres. Sans oublier Fabio, grâce à qui, peut être, cela n'aurait pas était possible.

Roses, c'est l' assurance de réussir son séjour, le soleil, le climat, le vélo, l' hôtel, la bonne bouffe, et sa Costa Brava.10 jours en pension complète, à ne penser à rien, ou peut-être, se faire dorer la pilule et de profiter des joies de la tranquillité et de la bicyclette.

Mais avant cela , il va falloir traverser la France. En passant par Paris et ses éternels embouteillages , mais nous avons pris nos précautions en se levant tôt. Cela n' aura pas suffit, 0 6h10 , c'est déjà forte affluence sur le périphérique. Il nous faudra notre lot de patience pour quitter la Capitale.

Nous avons choisi de descendre par l' A10, plus directe, moins onéreuse, et énormément de paysages à découvrir .

En commençant par L' Aquitaine jusqu'à Orléans, l' Averne jusqu' à Clermont Ferrand , puis la Méridienne jusqu'au Viaduc de Millau, et pour finir la Catane jusqu' à la frontière espagnole.

Une jolie autoroute, calme et paisible, peu fréquentée et qui offre la particularité de nous faire découvrir des régions  telles  que l' Auvergne, le Cantal et le Massif central. Les kilomètres s'enchaînent.

Nous quittons le pays du centre pour entrée dans le "Sud"

Nous approchons du Viaduc de Millau, un pont à haubans  franchissant la vallée du Tarn. Cette structure longue de 2,5 km relie le Causse Rouge et le Causse du Larzac. Vous allez me dire, qu' est-ce qu'un causse ? Et bien comme vous, ne savant pas et après renseignements, ce sont des plateaux calcaires.

Et puis nous apercevons des noms, des appellations, qui vous donne envie de voyager, tels que :

l' Aubrac, le Gévaudan, le Cantal, l' Auvergne Lozère, le Parc Naturel des Causses et Cévennes, la Vallée du Lot, Le Parc régional des grandes Causses, les gorges de la Jonte, les Monts et lacs du Lévezou, les Gorges de la Dourbie, Millau, le Pas de l' Escalette. Bref, des endroits magnifiques où il serait bon s'y attarder.

Nous entrons dans Béziers, halte ultime de notre périple. Ce soir nous poserons nos valises à l' hôtel, histoire de se reposer un peu .

Demain sera un autre jour, il nous restera moins de 200 kilomètres pour arriver à Roses. Pour l' instant une visite de la ville s'impose, et de son Canal du Midi. Mais celui-ci étant en travaux, ils nous sera impossible de voir quoi que ce soit. Dommage, ce n'est que partie remise.

  DSC_0759 (800x535).JPG

DSC_0763 (800x596).JPG

DSC_0760 (800x535).JPG

Rosas jour 1 

Nous reprenons la route vers 8h00. Le temps de déjeuner et nous voilà reparti à la conquête du Pays Cathare. Nous découvrons la Catane, cette autoroute sensée nous emmener tout droit à la frontière espagnole. 10H00, nous passons la douane, sous la surveillance des militaires et policiers espagnols.

La température est au beau fixe, déjà 22°. Un prélude de ce que sera notre séjour en Espagne. A y regarder de plus prés, la semaine s'annonce sous les meilleurs auspices.

 10h30, Roses nous accueille. Direction l' hôtel Maritim, ce trois étoiles, situé en bord de mer, plage de Santa Margarita nous héberge tout au long de cette semaine. Cet établissement offre une vue splendide sur la mer, et sur la baie de Roses. Il offre aussi à ses clients une atmosphère familiale, et çà c'est le plus important.

 Le bus est arrivé lui aussi, le temps de saluer les amis, et c'est le grand déballage, on descend et ont montent les vélos. Nous aussi, on s'installe et plus tard, nous nous préparons à déjeuner. A l' accoutumé, l' hôtel reste fidèle à sa réputation, bon accueil, chambre de qualité, panorama extérieur de toute beauté, face à la ville, nous pouvons contempler la baie de Roses, qui est dans le club des plus belles baies du monde.

13h00, l'heure du repas approche. Nous sommes encore et toujours impressionnés par l' étalage de plats proposés. Il va falloir pédaler pour pouvoir éliminer tout cela. Nous allons encore pouvoir le démontrer, la capacité du restaurant à proposer une pléthore de plats de premiers choix.

15h00, le rendez-vous fixé par Fabio, notre organisateur. Pour prendre le départ du « décrassage ». Un petit parcours de 60 km, histoire de composer les différents groupes de valeur. Un petit tour en campagne et une montée pour départager les candidats. Le tour est joué, au soir, tout le monde est fixé sur sa place dans les groupes.

PLUS DE PHOTOS JOUR 1

https://goo.gl/photos/iGuLaP8118GLgYhGA

emporda.jpg

DSC_0337 (3872x2592) (3872x2592).JPG

1.jpgDSC_0343 (3872x2592).JPG

2.jpg

3.jpg

20160924_123546.jpg

DSC_0764.JPG

DSC_0765 (800x535).JPG

DSC_0766 (800x535).JPG

DSC_0767 (800x535).JPG

P1030893 (800x294).JPG

P1030896 (800x600).JPG

P1030897 (800x600).JPG

P1030898 (800x499).JPG

P1030904 (800x600).JPG

P1030909.JPG

P1030905 (800x600).JPG

P1030907 (800x600).JPG

P1030914 (800x600).JPG

P1030917 (800x600).JPG

P1030922 (800x600).JPG

P1030925 (800x600).JPG

P1030929 (800x600).JPG

P1030933 (800x600).JPG

P1030934.JPG

P1030935 (800x600).JPG

P1030936 (800x600).JPG

20160924_191523 (800x450).jpg

20160924_194012 (800x450).jpg

20:23 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |