17/04/2017

SUR LA ROUTE DES TANKS 2017

ca.jpg

Le thème de cette randonnée ce lundi 17 avril 2017,sera historique avec le centenaire de la bataille de Cambrai, au départ de Marcoing

Une randonnée gratuite ( ce qui est rare de nos jours ) est organisée par la ville de Marcoing, en partenariat avec les villes de Cambrai, Caudry, Neuville-Saint-Rémy et Escaudœuvres, et l’Association du Tour de France à Cambrai, l’association du Tank de Flesquièes ainsi que les clubs de Marcoing, Neuville, Escaudœuvres, Cambrai Vélo Santé, Caudry, Iwuy et, côté administratif, par le Cyclo-club de Cambrai.

Pour sa neuvième édition, le départ est donné place de l' hôtel de ville de Marcoing. Nous arrivons vers 7h15, et on peut dire qu'il n'y a pas grand monde. Le temps a peut être fait reculer les plus audacieux d'entre nous, ou alors les départs décalés des différents circuits.

Le temps n'est pas au beau fixe, nous avons essuyer quelques averses sur le trajet, mais notre speaker nous annonce des éclaircies dans la matinée.

Sur la Place, quelques chapiteaux et des récits, sous forme de panneaux, nous donnent le ton. La randonnée cyclotouriste «  c'est mon Cambresis » fera la «  route des tanks ». Histoire de redorer le blason de la Petite Reine et des soldats cyclistes au cours des conflits, surtout celui de la Grande Guerre. Elles participent à la bataille des Frontières et de la Marne.

Utilisées comme estafettes, elles permettront la liaison entre les compagnies, le transport du courrier et des journaux.

Les trois parcours de 18, 64 et 93 km, permettront de découvrir les hauts lieux de la bataille de novembre 1917 où furent engagés massivement, pour la première fois, ces engins révolutionnaires du premier régiment de tanks britanniques. L’occasion sera belle, pour beaucoup, de voir de près Déborah, le tank découvert il y a quelques années par Philippe Gorczynski, qui trône fièrement dans la grange de Flesquières et qui sera d’ailleurs un point de passage obligé pour la totalité des cyclos qui devront y noter la date de naissance du soldat Galway.

7h45, nous nous dirigeons vers le Cambresis, terre inconnue pour nous, qui ne sommes pas habitués à rouler sur ces routes.

Il ne faudra pas longtemps pour découvrir le dénivelé qu'offre cette région, avec la montée, juste après l'Abbaye de Vaucelles, cette abbaye cistercienne Cet édifice du XIIème siècle est l’un des plus prestigieux au Nord de la France

Il n'y aura pas que le dénivelé pour nous contrarier, le vent aussi est de la partie. Nous faisant rouler a 35 km, et 15 km parfois. Mais le temps reste stable, et la pluie n'a toujours pas fait son apparition .

Quand au terrain et la végétation, c'est plaine, plaine et plaine. Parfois la traversée de quelques villages coupent la monotonie.

Nous arrivons a Caudry, premier ravitaillement. Les gens nous accueillent dans un chalet, type Marché de Noël. Une fois l'estomac plein nous reprenons la route vers Carnières. Les paysages ne changent pas, le tempo aussi. Nous roulons bon train, découvrant tout au long de notre parcours d'innombrables cimetières militaires, ou reposent de nombreux jeunes qui ont laissé un lourd tribu.

Nous arrivons à notre deuxième ravito, à Neuville St Remy. Un peu pauvre en victuailles, mais largement remplacé par l'accueil des Cambresiens. Nous quittons ces braves gens, les gens deviennent lourdes, et la pluie commence a faire son apparition. Une goutte, puis deux, et ces l'averse. Heureusement pour nous, elle ne durera pas longtemps. Après l'averse, le soleil nous accompagne un bout de chemin, reflétant sur les champs de colza, et laissant la couleur jaune envahir le paysage.

Nous finissons par arriver à Flesquières, ou pour valider notre carte de route, devons nous arrêter à la ferme. Une cour nous invite a entrer, admirer un de ces derniers vestiges de la Grande Guerre. Un tank britannique lourd de la Bataille de Cambrai. Celui-ci reposait depuis quatre vingt un ans sous trois mètres de terre. Ce char de type Mark IV female de 28 tonnes, est nommé Déborah (D 51 Evil), est actuellement dans une grange. Ce tank qui pouvait accueillir 8 hommes, et ses chenilles du tank parcourent tout le long de sa carcasse. Outre ce tank, un canon et divers accessoires trônent dans la bâtisse.

Nous ne nous attarderons pas trop longtemps car le temps a changer et le froid aussi a fait son apparition. Nous finirons les 15 derniers kilomètres avec le vent comme compagnon. Arrivés sur place, nous sommes accueillis par le speaker. Nous récupérons notre cadeau, un tee-shirt à l' effigie de la route des tanks.

Nous ne repartirons pas bredouille, Yves à eu la chance d' être tiré au sort et gagne un vtt « Specialized ». Une dernière halte dans un village plus loin, histoire de déguster une bière tant méritée.

Une belle randonnée de 90 km, avec 27,1 km/h de moyenne. Une randonnée bien fléchée, qui se finira sans encombres.

 228411_zoomed_rando-cyclo-aff-2017-3.jpg

 

DSC08328.JPG

L'association des anciens combattants ont construit ce modèle de Tank.

DSC08327.JPG

DSC08329.JPG

Au départ, de nombreux panneaux évoquent la bataille de Cambrai et des villages environnants.

DSC08331.JPG

Le canal de Saint Quentin que nous traverserons à plusieurs reprises.

DSC08334.JPG

DSC08336.JPG

DSC08338.JPG

ca1.jpg

DSC08337.JPG

   photo660.jpg

Une des façades de l' Abbaye de Vaucelles.

 DSC08341.JPG

Un ravitaillement aux allures de chalet de Noël.

DSC08342.JPG

Tout au long du parcours, les cimetières militaires sont omniprésent. 

DSC08343.JPG

DSC08344.JPG

Découvert et sorti, Deborah, char du 4e bataillon britannique du Tank Corps.

DSC08348.JPG

sorti quatre-vingt-un ans après les événements.

DSC08345.JPG

La question du jour, noter la date de naissance du soldat Galway.

DSC08346.JPG

D'autres pièces trônent dans la grange, comme ce vieux canon.

DSC08350.JPG

Yves et son gros lot, un VTC SPECIALIZED

 





 





 

19:01 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.