25/09/2017

SEJOUR ALSACE TURCKEIM 3

 ban-002.jpg

Mercredi 13 septembre

 Chose promise, chose due

La météo est au rendez-vous ce matin, le ciel gris annonce l' arrivée de la pluie.

Nous profiterons de cette journée sans vélo, pour visiter et faire nos emplettes.

Après une grasse matinée, nous décidons d'aller à Pfaffenheim.

Déguster le sang du Seigneur.

Une visite chez des Propriétaires-viticulteurs, Les Freudenreich. Nous sommes accueillis par Robert, le patriarche. Etonné de voir débarquer des " Chetemis " chez lui.

Une visite de ses caves, l' historique de sa maison, les cépages, le fonctionnement des ses fûts,  etc...

Sans oublier la dégustation, en commençant par le Riesling, le pinot gris, les côtes de Rouffac, le Gewürztraminer,

et pour finir ses vendanges tardives, un délice pour la palais. Le tout, servi très frais.

Je ne suis pas spécialiste, je pourrai même dire que je n'aime pas le vin, mais j'ai passé deux bonnes heures à apprécier ce Monsieur et son amour du vin.

Le Riesling, ce vin sec, apprécié avec des crustacés et poissons, mais aussi avec la choucroute alsacienne.

Le Pinot Gris, vin fruité, apprécié avec le rôti, le gibier et la viande blanche.

Le Côte de Rouffac, vin moelleux, pour le foie gras et les desserts

le Gewürztraminer, vin moelleux, pour les desserts et les fromages

Les Vendanges Tardives, vin moelleux, issus de la dernière vendange,  obtenu avec des baies très mures atteintes de pourriture noble, pour les desserts et même en apéritif.

Bref, tout un panel de vins dégustés. En prime, une bonne bouteille de Pinot Noir.

vin2.jpg

20170912_104407 (800x600).jpg

Les cuves de chêne, devenus plus rare aujourd'hui.

20170912_104420 (800x600).jpg

Les anciens fûts, étaient fermés par de véritables œuvres d'art.

Le Fassriegel, ce verrou de fût qui servait à maintenir fermé le Putztärel, le portillon de nettoyage aménagé à l' avant du tonneau.

20170912_104940 (800x600).jpg

Aujourd'hui les cuves sont en inox.

20170912_105144 (800x600).jpg

La machine pour presser le raisin .

20170912_114128.jpg

vine.jpg

Resized_20170912_121200.jpeg

Par contre, on a pas vu cette jolie blonde ?

Cachotier le Robert ?

Une fois sortis de chez les Freudenreich, direction Eguisheim.

Le premier village alsacien, promu village préféré des Français.

Eguisheim, dont les ruelles s'enroulent en cercles concentriques et multicolores autour de son château, ne compte plus ses titres de noblesses. Classé l'un des Plus Beaux Villages de France depuis 2003, Grand Prix National du fleurissement depuis 1989, médaille d'or du concours européen de l'Entente Florale en 2006 et Village Préféré des Français 2013...

Nous le visitons sous le soleil, ou il fait bon flâner le long des ruelles. À la recherche du meilleur angle pour saisir les magnifiques vues qui s'offrent devant nous. Comme beaucoup de villages environnants, façades colorées, maisons à colombages, fleurs, et plus de 30 propriétaires viticoles.

DSC_0207 (800x600).JPG

Ancienne cour domaniale d'Unterlinden (XVIe-XVIIe-XVIIIe).

DSC_0211 (800x600).JPG

Le château des Comtes d’Eguisheim et la chapelle Saint Léon IX

DSC_0213.JPG

L' intérieur de le chapelle.

DSC_0215 (800x600).JPG

Fontaine surmontée de la statue du Pape Léon IX

DSC_0218.JPG

Les ruelles concentriques

DSC_0219.JPG

L' après midi continue, c'est au tour de Ribeauvillé d'être passé en revue.

La ville aux trois châteaux, dominant la cité et la plaine. L' ensemble féodal est composé de trois châteaux, St Urich, Le Haut Ribeaupierre et le Giersberg. Sans oublier les fortifications médiévales tel que le mur d'enceinte et la Tour du Boucher.

Des lieux historiques, l' hôtel de ville, la maison des ménétriers, etc....

Des lieux, comme la grand rue, les fontaines, etc.....

La fête locale, le Pjifferdaj : Fête médiéval, qui rend hommage à la corporation des ménétriers ( ménestrels, musiciens, saltimbanques)

Un cortège, constitué de chars, de fanfares, de bateleurs, de jongleurs, et autres cracheurs de feu. Dommage pour nous, qui avons ratés la fête de peu, car elle ne dure que deux jours, fin août, début septembre.

DSC_0185 (3872x2592).JPG

DSC_0676 (800x535).JPG

Pfifferchuss

L' Auberge des ménétriers

DSC_0682 (401x600).JPG

Statue de ménétriers

DSC_0698 (800x535).JPG

Maison médiévale

typique à colombages appelé " Mann "

DSC_0710 (800x535).JPG

DSC_0719 (800x535).JPG

Place le la République.

DSC_0706.JPG

La tour des bouchers

Construite en 1290, rehaussée en 1536

Aujourd'hui emblème de la ville

hauteur 29 m

DSC_0222 (2592x3872).JPG

Maison Siedel

Boucherie

DSC_0732.JPG

St ULRICH

DSC_0228 (3872x2592).JPG

 Au fond le Kougelhopf

Symbole de l' alsace avec sa forme caractéristique; fabriqué à base d'une pâte levée et décliné en version salé ou sucré

Sans oublier le Bretzel

 

Nous finirons la fin d'après midi chez le grand chocolatier Stoffel. En pénétrant dans les coulisses de la chocolaterie du vignoble.

Toute l' année, Stoffel ouvre les portes de son atelier, pour les visiteurs, ou des ateliers à thèmes, etc...

On peut découvrir des secrets de fabrication, les moulages, etc... 

Dommage encore pour nous, qui sommes arrivés un peu tard, les chocolatiers rangés leurs outils.

 sto.jpg

visit-workshop-chocolate-daniel-stoffel-ribeauville.jpg

Résultat de recherche d'images pour "CHOCOLATERIE STOFFEL"

 

Jeudi 14 septembre 2017

La météo ne s'arrange pas, pas de possibilité de rouler. Nous devons prendre notre mal en patience.  Demain sera un autre jour.

Nous continuons nos visites, Direction les Caves de Turckeim.

Pour y trouver les cuvées " Charlotte de Turckheim " et du " Veilleur de Nuit "

Les caves se trouvent à la sortie de la ville, une grande bâtisse qui attire les regards. A l'intérieur, cela ressemble plus à un hall de commerce qu'autre chose. Une grande salle met en valeur les vins prestigieux et un seconde les vins de seconde zone dirait-on.

Après une visite rapide nous demandons a visiter les caves, et la que nenni.

Plus de visites de caves, interdites, l' hygiène bien sur. Nous sommes un peu déçus. On nous expliquent alors qu'il est très difficile de visiter les caves de nos jours, et qu'il n'y a que les petits propriétaires qui font cette prestation.

Et bien merci Robert, de nous avoir fait visiter la tienne.

Du commerce, encore du commerce. Nous finirons par acheter du vin, mais quel déception.

Nous pourrons quand même déguster un Grand Cru Brand. Ce vin qui fait la grandeur de Turckheim.

Surplombant la cité médiévale, le Grand Cru Brand  bénéficie d'un ensoleillement exceptionnel. C'est sur cette "terre de feu" que la légende situe le combat entre le soleil et un dragon. Cette bataille mit le feu à la colline occupée par la forêt et au printemps suivant la vigne apparut.

236001550_1.jpg

Les Caves de Turckheim.

DSC_0088.JPG

DSC_0171.JPG

DSC_0173.JPG

Une cueillette à la main, les femmes ont eu le plaisir de couper quelques grappes. Lors de leurs balades quotidiennes.

f0dl065zs9ft.jpg

smallit.jpg

l'après midi, sera sous le signe des cigognes.

Car pour l'instant aucune d'entre elles n'a voulu sortir le bout de son bec. La migration étant sur sa fin. Elles ont quittées leurs nids. Seules des habitats vides sont visibles.

Mais que cela nous rappelle la première fois ou nous sommes venus. Il n'y avait qu' a Munster, qu'on pouvait les observer.

Et bien direction Munster, avec une arrivée sous des trombes d'eau. Nous n'avons pas de chance. Nous quittons les lieux, et là, le soleil refait son apparition.

Et du coup les premières cigognes aussi. Elles reviennent une à une, reprendre possession  de leur nid.

Nous pouvons les observer un peu avant de quitter la ville et reprendre la route vers la Maison du Fromage.

Et bien rebelote, déception, la même infrastructure que la Maison du Vin. Un hall de commerce, ou un grand nombre d'articles exposés n'ont rien a voir avec le fromage, mais plus pour la promotion de l' alsace..

Seul 5 à 6 fromages prennent place dans la vitrine. Ces lieux n'ont rien de typiques, mais plutôt d'attrape badauds, en quête d'achat, sans pouvoir regarder, déguster, et choisir.

Nous rentrons un peu déçus.

Demain la météo s'annonce sous de meilleurs auspices Le soleil revient illuminer les monts.

On pourra ressortir les vélo, et se farcir le Col de la Schlucht.

 

07:45 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.