28/09/2017

SEJOUR ALSACE TURCKHEIM 4

ban-003.jpg

 JEUDI 15 SEPTEMBRE 2017

Turckheim se réveille ce matin sous les rayons du soleil, nous allons pouvoir ressortir les bécanes.

Il était temps, après ces deux journées peu illuminées par le dieu soleil. Il avait fuit les montagnes vosgiennes.

Nous nous préparons a aller escalader la Schlucht, l'un des principaux cols du massif des Vosges.

La Schlucht, qui signifie " défilé ", cette montagne de 1139 m situé entre Le Valtin et le Stosswihr.

 L' endroit qu'il faut franchir si l'on veut s'en orgueillir.  Un des points de passage créée par l' Armée Française pendant la 1 ère guerre Mondiale. Du Col des Baguenelles au Markstein, il sera démilitarisé et ouvert au public en 1920.

Nous quittons Turckheim, par un autre chemin que cette côte derrière la maison. Direction Inzergheim, par la route des vins.  J'oubliai, nous avons troqués les vélos, pour un véhicule automobile.

Le but étant de nous emmener au col du Bonhomme ou nous prendrons le départ. Là haut la température est fraiche, il va falloir descendre et rattraper Plainfaing dans la vallée. Le vent et le froid laisse nos corps tétanisés.

En bas, nous prenons la direction de la vallée du Valtin, le tout par une petite route à travers les montagnes. Le calme est omniprésent à cette heure de la journée. Les autochtones ont quittés la vallée, pour la ville. Il ne reste plus, que nous pour rouler sur ces routes tranquilles.

Nous nous réchauffons, car la route monte légèrement, et cela chauffe nos muscles. Les panoramas sont magnifiques, la vallée est belle et offre des paysages de cartes postales.

Nous arrivons au lieu dit  le " Rudin" , un endroit que j'avais quitté il y a quelques années pour remonter vers le Col du Louschbach. Cette fois-ci nous continuerons plus en avant vers le Valtin.

Le village du Valtin se situe dans le département des Vosges. A quelques lieux de Gerardmer . Premier village traversé par la Meurthe, dont la source se trouve non loin, Le Valtin est surtout connu pour être un village calme et plein de charme où il fait bon passer quelques jours pour trouver le repos loin du tumulte citadin. Randonnée et autres activités de plein air ont trouvé leur paradis à Le Valtin.

Nous en profitons pour admirer le paysage près du Restaurant de la Lorraine. Un moment de détente au pied d'un petit cours d'eau. De là on peut apercevoir la montée qui doit nous emmener au col.

Une route plus directe, à travers la forêt, avec un dénivelé plus important. C'est parti pour 8 km d' ascension. La route est belle, nous croisons très peu de véhicules. Parfait, pour mieux se concentrer sur la montée.

A deux kilomètres du sommet, au bord de la route reliant le col à Gérardmer, nous avons la chance de croiser un groupe de cyclos. Et à notre grand étonnement, il s'agit de Belges, et de Frameries en plus. Après les salutations de circonstances, nous finirons la montée du col ensemble.

Là haut, au sommet, le traditionnel selfie, avec ce bloc de granite. Objet de tant de convoitises.

Nous redescendons avec nos belges, le long de la route des crêtes, 16 km en leur compagnie avant de rejoindre le Col du Calvaire.

Nous stopperons quelques minutes à l' échoppe de fromage et de produits régionaux au Col de Louschbach.

Puis nous finissons les 7 kms qui nous séparent de notre lieu de départ. A l' arrivée nous remettons les belges sur la route, ils se sont égarés là haut et doivent retourner vers la Bresse.

Ils n'en n'ont pas finis. Courage à eux. Quant à nous, nous retournons à l' echoppe, pour acheter Munster, tarte aux myrtilles, et autres produit avant de repartir demain.

Voilà nos journées cyclotouristes sont terminées, dommage qu'ont est pas pu faire plus de vélo à cause d'une météo récalcitrante. Heureux quand même d'avoir effectués quelques belles montées.

L'après midi s'annonce avec le soleil, la montée par Tannenkirch et la visite incontournable du château du Haut Koenigsbourg.

Passez Bergheim, nous profitons de la montée à travers la forêt pour admirer la nature.

Là haut, le parking se remplit, les badauds sont déjà présent pour visiter le château. Nous entrons, et passer l' entrée des lieux, c'est déjà aire un saut dans l' univers du moyen-âge. Construit au 12 ème siècle, il a vu succéder de nombreux seigneurs, jusqu'à l'empereur Guillaume 2, qui décide de le rénover et d'y créer un musée du Moyen-âge.

Il sera inaugurer en 1908, après une restauration qui durera 8 ans.

Flanqué sur un éperon rocheux, à plus de 800 m d' altitude. Il offre un panorama sur les vallées, la plaine d' Alsace et les ballons des Vosges.

Vous découvrirez en entrant dans la cour, sa forge, son moulin. Puis par l' accès d'un pont levis, l'accès aux étages, qui mènent aux logis du propriétaire et à sa tour.

Une visite de plus d'une heure qui laissera des souvenirs.

Notre séjour se termine, demain c'est le retour à la maison. Une semaine de repos bien méritée. Nous avons profités de chaque moments passés en Alsace. Une mention spéciale pour Turckheim, cette jolie ville, blottie aux creux des vignobles, et à deux pas de tout.

296672846 (400x458).jpg

20170915_081652 (800x600).jpg

Le col du Bonhomme.

20170910_103002 (800x600).jpg

auberge_lorraine.jpg

L'auberge lorraine du Valtin.

20170915_090931 (800x600).jpg

dormir-dans-une-bulle-dans-les-vosges.jpg

dormir-belle-etoile-vosges-hotel-restaurant-val-joli-gerardmer-la-bresse.jpg

Les bulles du Val Joly

le-valtin-le-debut-des-hostilites.jpg

c21_202_3191_369_1_A894CE0E-4CA3-4076-9FE0-59F7AE0ED977.jpg

La vallée du Valtin.

20170915_094128 (800x600).jpg

20170915_095819 (800x600).jpg

20170915_095839 (800x600).jpg

20170915_121231 (800x599).jpg

20170915_100139 (800x600).jpg

1246647442 (600x450).jpg

DSC08805.JPG

1850827245.jpg

20170915_163131.jpg

 Panorama exceptionnel sur plaine d'Alsace, les Vosges, la Forêt-Noire.

 DSC_0133 (401x600).JPG

Château du Haut Koenisgbourg. du haut de ses 757 m.

DSC_0142 (800x535).JPG

DSC_0164 (401x600).JPG

L' escalier néogothique.

DSC_0209 (401x600).JPG

         Un poêle en faïence (le kokelhof, typique de la région )

DSC_0219 (800x535).JPG

Collection de mobiliers et d'armes des 15 et 17 ème siècles

DSC_0222 (800x535).JPG

L'accès au bastion.

DSC_0227 (800x535).JPG

DSC_0240 (800x535).JPG

DSC_0242 (800x535).JPG

DSC_0252 (800x535).JPG

Le grand bastion est la partie la plus fortifiée, il devait pouvoir s'opposer à de l'artillerie installée plus à l'ouest sur l'éperon rocheux et il est séparé du jardin par un pont levis.

DSC_0259 (800x535).JPG

 

 

 

12:45 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Digg! Digg |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.