20/04/2012

LA FARNIENTE CLASSIC 2012

dsds.jpg

Ce mardi 17 avril 2012 s'est déroulé la Farniente Classic, un brevet à dénivelé organisé par l' Association des cyclos d' Andenne.

Cette épreuve de 145 km reprend les 100 derniers kilomètres de la course professionnelle " la Flêche Wallonne ". Il est dommage d'apprendre que cette année, ils nous sera impossible de gravir le " Mur de Huy " à cause de la télévision française.

Mais il est remplacé par une côte adjaçante, qui  ne  pas de tout repos.

Le rendez vous est fixé à Escauspont à 6.00. Philippe, Michel, Marcel, Bertrand, Francis et Daniel sont de la partie. Nous arrivons à 8h00 au Complexe sportif Arena de Seilles. Les installations sont bien.Nous pourrons en profter à notre retour.

Nous décidons Michel, Francis et moi de partir sur le 145, alors que Bertrand, Marcel et Daniel effectuerons le 100 km. Déjà au départ on remarque la présence du vent, il sera jusqu' au bout notre principal ennemi.

Après 5 km, nous sommes au pied de la première côte répertoriée, la côte de Landenne. Pas le temps de chômer, 5 km plus loin la deuxième, la côte de Vezin. Nous laissons partir Francis, beaucoup plus en forme que nous.

Nous redescendons vers la Meuse pour la longer, un petit bout de temps. Nous roulons aux pieds des rochers, les paysages sont beaux malgré le temps  grisâtre. Nous empruntons quand même des routes forts fréquentés. Il est temps de quitter cet axe routier et de regagner les routes de campagnes. Cela sera fait dans les environs de Lives s/Meuse. Nous arrivons au km 33, et nous montons la côte de Thon. Arrivés là haut, on pourra admirer un superbe petit village, avec des belles chaumières en moellons calcaires. Et aussi le premier château d'une longue série, le château ferme datant du 16 ème siècle et sa tour carrée.

Puis quelques kilomètres plus loin, la ville de Bonneville, avec son château datant du 17 ème siècle et son église Saint Firmin du 11 ème siècle.

La vue est superbe sur les crêtes.

Nous redescendons vers Andenne, pour y trouver a 100 m du départ le premier ravito, nous venons de faire une petite boucle de 50 km. Nous reprendrons ensuite à peu près le même circuit des 100 km.

Le ravito est bien fourni, avec en plus du sucré, fromage et charcuterie. Le soleil est revenu, mais la température ne monte pas. Et bien qu'  à cela ne tienne, nous gravirons la côte des Aguesses et la côte de Peu d' Eau. Bon exercice, cela réchauffe très vite. Je commence à avoir mal aux jambes, cela sera pénible tout le parcours.

Nous arrivons à Haltinne, où là encore nous découvrons un très beau château, le château d' Haltinne bien sûr. Construit en 1635 sur l'emplacement d'une ancienne ferme. Pas le temps de s'arrêter, il nous faut gravir la côte de Haut Bois. Plus loin, nous passerons devant le superbe château de Faulx les tombes. Nous ne verrons pas grand chose de la route, mais je crois qu'il vaut la peine qu'on s'y arrête. C 'est un château de style néo-gothique datant du 13 ème siècle, il sera modifié ensuite en 1563 et 1872. Magnifique.

Nous ferons ensuite un peu de plat, cela nous dégourdira les jambes . Il faudra ensuite monter la côte de Goyet mais surtout la suivante. Arrivés à Andenelle, nous passons au pied de l'église Saint Pierre, avec sa tour romane du 12 ème siècle.

Elle annonçe la montée vers le Col de la Filme. Dur dur, surtout qu'une fois montée il faudra dans la foulée monter celle de Bousalle. Ouf, nous arrivons en plein bois au deuxième ravito. Le temps de s'alimenter et nous reprenons la route, le ravito se trouve en plein courant d'air, ça caille. La descente vers Huy, sera froide, très froide. Nous entrons ensuite à Huy, le Pont, la citadelle, les bus des professionnels. Peut être la chance d'en apercevoir quelques uns. Nous passerons sur le côté du mur, nous montons la nationale et bifurquons vers le chemin de la Sauvenière, un petit raidillon.

Les jambes sont de plus en plus lourdes, le rallye de la trappiste a laissé des traces. Nous nous dirigeons vers les deux dernières côtes repertorièes, celles d' Amay et de Villers. Cette dernière est terrible, on descend le long d'une belle nationale et hop, on tourne à droite et crack, le raidillon. Je crois qu'elle laissera des bons ou mauvais souvenirs à nombreux d'entre nous.

Sur le parcours, à la fin de la côte, on peut lire " arrivée 15 km ". Plus tard nous nous apercevons que la traceur n'avait pas la compas dans l'oeil. C'est plus de 25 km qu'il nous faudra parcourir.

Nous finirons cette ballade par une très grande ligne droite, avec le vent bien sûr, qui nous aura jamais quitté. Nous arrivons à Andenne, cité des Oursons. L'animal emblématique de la ville. Chaque année au 4 ème dimanche de Carême, à lieu le Carnaval des Ours.

C' est fini, 148 kms au compteur. Content d'en avoir terminé, nous finirons par le verre de l'amitié et un quartier de Lasagnes Farniente.

 

philippe,michel,bertrand,marcel,danie,côteur,côte,bad,randonnée,château

 

 DSC02102.JPG

Le complexe Arena

DSC02103.JPG

DSC02107.JPG

eee.jpg

DSC02113.JPG

Le long de la Meuse

DSC02112.JPG

Non loin du Centre d' Entrainnement des Commandos

DSC02114.JPG

DSC02116.JPG

La Meuse

DSC02117.JPG

Lives sur Meuse

bonneville--eglise--bis-2007-01-2-010.jpg

Thon

DSC02118.JPG

Thon

DSC02120.JPG

Ravito Andenne

DSC02122.JPG

Le chateau d' Haltinne

DSC02128.JPG

Le chateau de Faulx ls tombes

DSC02130.JPG

La tour romane d' Andenelle

 qqq.jpg

Le col de Flimes

DSC02132.JPG

nnn.jpg

uyu.jpg

Huy

DSC02135.JPG

La citadelle

DSC02136.JPG

ggg.jpg

Andenne, la cité des ours

DSC02143.JPG

DSC02144.JPG

 

 

 

 

 

 

 

19/04/2012

RALLYE DE LA TRAPPISTE 2012

dsds.jpg

 Ce samedi 14 avril 2012 s'est déroulé le 22 ème rallye de la Trappiste, un brevet à dénivelé organisé par le Cylo Club de Bomerée (B).

Plusieurs parcours sont proposés , 200, 160, 130 km. Bertrand, Michel, Philippe et Yves  obteront pour le 130 km. Une enieme ballade qui les enménera sur le circuit touristique de la Botte du Hainaut et les routes de la vallée de l' Oise.

Un des plus beaux parcours que nous connaissons. Le départ est donné à 6h30 , à Vieux-Condé, et direction Clermont à 80 km de là. Arrivés sur les lieux, le temps n'est pas au rendez-vous, il y a du brouillard et la température ne dépasse pas les 3°.

Nous prenons le départ sans voir à 20 m. Nous sommes un peu frigorifiés.

Nous arrivons à Feronval et les lacs de Plate Taille. Nous longeons le Ravel, dommage que nous ne pouvions rien voir, avec le brouillard.

Les 5 grands lacs que nous avons du mal à distinguer. Cet endroit est magnifique d' habitude avec les lacs de Plate Taille, Eau d'Heure, Falemprise, Féronval, et Ry jaune. Des endroits pour pratiquer énormément d'activités tels que la plage, le pédalo, le golf, le tennis, le vélo, etc....).

Le soleil fait son apparition à Bourlers, il était temps. On peut enfin admirer les paysages de cette belle région. On peut aussi voir l'endroit où passe le 50eme parallèle de latitude nord. C'est aussi la ligne de partage des eaux Manche-Mer du Nord. Nous voyons l' endroit où l' Oise prend sa source.

L'Oise s'écoule sur plus de 300 kilomètres jusqu'à Conflans-Sainte-Honorine, où elle rejoint alors la Seine. Le long de son parcours, l'Oise traverse des paysages de bocages, de collines et de forêts.

Plus loin, nous passons devant l' Auberge du Poteaupré, un lieu d'authenticité où le visiteur est accueilli dans un cadre agréable. Il peut alors déguster les spécialités Chimaciennes ( bières trappistes et fromages locaux )

Km 44, la bifurcation des grands parcours. Nous prenons la direction des 130. Et après deux cents mètres, nous pouvons admirer l' Abbaye Notre Dame de Scourmont. Le lieux où est produit la Chimay, une des 6 bières trappiste au monde. 160 000 hectolitres par an de ce fabuleux breuvage, connu dans le monde entier, viennent de là.

L' Abbaye ne se visite pas, dommage. Quelques kilomètres plus loin, à Forge-Philippe, le ravito nous acueille. Bien achalandé.

Le soleil est encore de la partie, nous suivons le parcours des petites routes pittoresques de la région de Chimay et d' Hirson. Nous sommes en Thiérache, une entité qui couvre deux pays, la France et la Belgique. Avec leurs paysages bocageux, herbeux et vallonés.

Le parcours nous emmene vers Macquenoise, le nom originel de Courquain. Rappelez vous, de ce célèbre poste frontalier où Dany Boon et Benoît Poelvoorde nous ont fait revivre les tribulations des douaniers dans les années 1990, lors de la fermeture des frontières.

Nous longeons la frontière et nous nous dirigeons vers Anor, puis nous regagnons la forêt de Macon. Nous pouvons aussi voir le chateau de Moustier en Fagne.  Excursion en France pour rouler une dizaine de kilomètre en Avesnois, vers le Val Joly, en passant par Eppe Sauvage et le Touvent que nous connaissons bien.

Petit arrêt à Beaurieux, au ravito. Dernier plein de victuailles avant les 30 derniers kilomètres à effectuer. Nous roulerons vers la vallée de la Thure, endroit magique, un petit bol d'air, la vue est sublime.

Nous finirons le parcours avec le vent. La fin du parcours est dure mais content d'en avoir fini. Une dernière tartine au fromage et une kriek. Nous reprendrons la route pour un arrêt repas à Beaumont.

 

La Trappiste 130

Clermont 0,0
Mertenne 3,9
Castillon 6,1
Boussu-lez-Walcourt 9,2
Feronval 11,3
La Plate Taille 17,3
Froidchapelle 25,8
Virelles 36,3
Bourlers 40,8
Sources de l'Oise 44,4
Abbaye de Scourmont 46,4
Forge-Philippe 54,6
Contrôle   
France  
Cendron 56,1
Macquegnoise 60,4
Douane de Courquain 61,3
La Masure 64,1
Les Anorelles 68,9
Belgique
Beauwelz 71,4
Momignies 73,3
Macon 77,5
France
Baives 79,4
Moustier-en-Fagne 83,3
Eppe-Sauvage 86,7
Grand Rieux  88,1
Touvent 90,7
Willies 94,3
La Garde de Willies 96,3
Clairfayts 100,1
Epinoy 102,3
Beaurieux 105,0
Contrôle
Hestrud 107,5
Cousolre 113,6
Bousignies-sur-Roc 117,7
Belgique
Thirimont 122,7
La Gravelinne  126,2
Le Pachy 127,2
Clermont 130,5
Arrivée


jqaphajnrhhbsmyu_map.png

 DSC02083.JPG

DSC02042.JPG

DSC02043.JPG

DSC02044.JPG

DSC02045.JPG

4.jpg

Un fléchage de qualité

DSC02046.JPG

DSC02047.JPG

Le Ravel de Fonrenval

14289457.jpg

14289895.jpg

Forges-lez-Chimay,_Source_de_l'Oise.jpg

La source de l' Oise

DSC02048.JPG

Bifurcation des grands parcours

des.jpg

L' Abbaye de Scourmont

DSC02057.JPG

1.jpg

2 photos 025.JPG

2 photos 027.JPG

DSC02058.JPG

DSC02062.JPG

2.jpg

3.jpg

DSC02066.JPG

DSC02068.JPG

 DSC02071.JPG

DSC02072.JPG

Momignies

DSC02073.JPG

DSC02074.JPG

Le chateau de Moustier en Fagnes

DSC02077.JPG

DSC02078.JPG

Le Val Joly

DSC02080.JPG

Le Touvent

  DSC02081.JPG

Le ravito a Beaurieux

DSC02082.JPG

 Coulsore

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

03/04/2012

EUREGIO TOUR 2012

3.jpg

 

Ce dimanche 1 er avril s'est déroulé l' Euregio Tour, un BAD organisé par le Club Cyclo de Dolhain. Une randonnée qui sillonne les belles routes de l' Est de la Belgique.

Nous traverserons le Pays de Hervé, non loin des frontières allemande et néerlandaise.

L' Euregio  est un partenariat de coopération frontalière , crée en 1976 entre :

- Le Sud de la province du Limbourg (B)

- La province du Limbourg (B)

- La province de Liège (B)

- La communauté germanophonne ( B )

C'est une coopération sur le plan administratif, économique, culturelle et éducatif.

Les parcours de cette randonnée ont donc étaient dessinés en fonction de cette coopération ( 107, 85 et 50 km )

Un BAD de 1100 m de dénivelé.

Après deux heures de route, nous arrivons à Limbourg, petite ville située dans un creux de vallée. Les paysages sont blancs, la température extérieure avoisine les - 3°.

La descente de voiture est fraîche et déjà nous pouvons remarquer qu'il n'y a pas foule. La température aura eu raison des cyclos.

8h30, nous montons en selle, direction Baelen, et la première côte répertoriée. De quoi nous réchauffer un peu.

Baelen ou se situe l' église Saint Paul, datant du 16 ème siècle. Nous pouvons admirer son clocher " Tors ". Nous bifurquons sur des petites routes pittoresques, direction Raeren, en pleine communauté germanophone. Les paysages ressemblent fortement à notre bocage d' Avesnois. De petites routes entourés de prairies bordées d' aubépines.

Nous arrivons aux abords de Langfeld, en territoire allemand. Nous n'y resterons pas longtemps. Nous retournons dans l' arrière Pays de Hervé. Lontzen et son ravitaillement sont proche. Une fois restaurés, nous nous dirigeons vers Montzen et Plombieres, deux autres côtes répertoriées.

Puis vient le moment de longer la frontière hollandaise. Nous entrons à Gemmenich et Sippenaeken, ou l'on peut voir le château de Beusdael. Demeure entourée d' eau et dont le donjon de pierre de taille date du 13 ème siècle. Une fois comtemplé, une belle montée nous attends. Plus loin nous croiserons une tripotée de cyclos, sortis de je ne sais pas trop ou, et roulant dans l'autre sens. Cela devait être une grande randonnée, car ils arborés des plaques de cadres.

Nous prenons un autre axe, nous redescendons vers Rossenfosse, ou nous attends le deuxième ravito. Mais avant ça, il va falloir gravir une autre côte classifiée. Petite halte bien venue, nous trouvons le parcours plus dur, pourtant c'est le même. Peut être les restes de la randonnée de la veille. Nous discutons un peu là haut avec les organisateurs, et c'est reparti. Ils nous restent une trentaine de kilomètres a effectuer. Plus grand chose au niveau des montées.

Nous arrivons à Clermont s/Berwinne, petit village pittoresque. Une dernière montée, et nous retournons vers Baelen. Une dernière photo de l' église et c'est l'arrivée à Dolhain. La température est de 8°. Le soleil aura été présent toute la matinée mais le vent, les descentes nous auront vite refroidis.

Le temps de se changer et direction le local pour faire viser notre carnet et déguster une bonne bière. Nous visionons le Tour des Flandres à la télé, et l' heure du départ approche. Une belle randonnée, avec 160 participants au total, moins que l'an dernier. Les organisateurs sont toujours autant étonnés de nous voir venir de si loin. Mais les paysages valent le détour, cela change de nos régions. Attention quand même au flêchage, il aura manquer un peu de peinture.

 

parcours.jpg

 

carte_nico110.jpg

graph_nico110.jpg

Promo C.C.Dolhain

DSC02007.JPG

Limbourg.

DSC02008.JPG

2.jpg

Le clocher " Tors " de Baelen.

DSC02010.JPG

Il y avait foule  au carrefour.

DSC02011.JPG

les paysages germanophone.

DSC02013.JPG

Une des nombreuses chapelles qui bordent les routes

DSC02014.JPG

Rearen

DSC02016.JPG

DSC02017.JPG

DSC02018.JPG

DSC02019.JPG

Le 1 er ravito, sur les hauteurs de Lontzen. On pouvait y admirer un superbe panorama.

DSC02020.JPG

DSC00281.JPG

Montzen.

DSC02022.JPG

DSC02023.JPG

Montzen.

DSC02024.JPG

DSC02026.JPG

DSC00274.JPG

DSC02027.JPG

Plombieres.

DSC02028.JPG

DSC02029.JPG

Gemmenich.

DSC02032.JPG

Le chateau de Beusdael.

DSC02033.JPG

Sippenaeken.

DSC02035.JPG

DSC02036.JPG

Le deuxième ravito, aux abords de Charneux.

SAM_3238.JPG

SAM_3241.JPG

1.jpg

DSC02037.JPG

SAM_3243.JPG

DSC02039.JPG

Le musée de Thimister Clermont, installé dans l'ancienne ferme.

Il est constitué  d'anciens objets abandonnés par les soldats de la 1 er division d'infanterie américaine stationnés à la ferme.

DSC02041.JPG

Baelen.

DSC02021.JPG

 

 

 

 

08:18 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : philippe, yves, michel, côte, bad, randonnée, cyclos | Digg! Digg |  Facebook | |

01/10/2011

LA ROUTE DES PANORAMAS 2011

bomeree.jpg

Ce samedi 1 octobre, s'est déroulé la route des panoramas. Une randonnée organisée par le Club Cylos Bomeree. Un BAD de 120 kms, avec 1400 m de dénivelé.

La route des panoramas est programée théoriquement fin août. Un petit changement qui fait que les circuits proposés sont un peu plus court, en ce mois d'octobre.

3 circuits au choix, 121, 83 et 38 kms. Philippe, Yves et Michel sont donc de la partie pour le circuit de 120 km. Nous sommes arrivés à la salle Cantignaux à Clermont vers 7h30. Le temps de s'inscrire, boire un petit café et de s'habiller. Et c'est à 8h00 que nous prenons la route. Si au centre du village, il fait un peu frisqué, arrivés sur les crêtes, on ressent déjà la chaleur.

Nous faisons confiance à Gaëtan Desgain pour le tracé. Nous n'avons jamais était déçu des routes et des régions traversées.

Les premières côtes arrivent à Renlies, nous faisons route vers la France. Direction Clairfayt et  Eppe-Sauvage. Sans manquer la côte du bois de Nostrimont, juste avant d'arriver à l' Hostellerie de Touvent. Lieu d'arrêt lors de nos randonnées à Maroilles.

Nous filons vers Eppe-Sauvage, avant d'atteindre la côte de Montbliard. Km 37, premier ravitaillement à la sortie du village, stand tenu par Gerard Masset, auteur du blog http://gerardetsapassion.blogs.dhnet.be/.

Nous avons pu lors de cette halte, gouter aux cakes  maison. Un de ces gâteaux suffit pour vous caler le ventre. Mais ils sont si bon.

Nous venons de quitter la France, pour rouler vers Rance, Macon, Bourlers et direction la région de Chimay. Il va sans dire que tous ces villages traversés se feront sans un morceau de plat. Une vrai montagne russe. Mais les routes empruntées valent le détours. Zones boisées, pâtures à perte de vues, le paysage est magnifique et le fait de rouler sur les crêtes vous donnent un panorama superbe.

Le parcours est bien fléché, un panneautage à hauteur d'homme et non sur la route. Mais le fléchage est bon, malgré la perte de l'une d'elle mangé par un cheval. Ce qui aura pour conséquence de nous faire faire un petit détours. Mais cela n'empechera pas le groupe avec lequel nous roulons de grimper la côte de Lompret.

Nous arrivons au deuxième ravitaillement au km 80, toujours bien achalandé. Nous quittons la région de Chimay pour remonter vers le lac de la Plate Taille et le lac du barrage de l' eau d'heure. Mais avant ça il faudra monter vers Froichappelle. Nous roulons entre ces deux grandes étandues d'eau sans trop les voir. Dommage, c'est magnifique.

Le temps est toujours là, la chaleur aussi. Il nous reste une quarantaine de kilomètres à effectuer. Toujours pas de section plate à l'horizon. Nous finirons ce parcours avec 26 km/h de moyenne pour 123 km.

Encore une fois, le Club Cyclos Bomerée nous a grattifié d'un beau parcours. Beaucoup moins long que ceux proposés habituellement ( 188 km auparavant ). Mais cette nouvelle formule a plu à beaucoup d'entre nous. Ces gens savent dessiner une carte.

Cette randonnée a regroupée plus de 160 participants. Nous y avons vu des cyclos de Douai, ce n'est pas la porte à côté, mais ils étaient ravis de cette ballade.

 

pa2.jpg

pa1.jpg

img007.jpg

DSC06917.JPG

DSC06926.JPG

DSC06916.JPG

DSC01741.JPG

DSC01742.JPG

DSC01744.JPG

randonnee,bad,philippe,yves,michel,cote

photo cyclos bomeree

randonnee,bad,philippe,yves,michel,cote

photo cyclos bomeree

randonnee,bad,philippe,yves,michel,cote

photo cyclos bomeree

DSC01745.JPG

DSC01747.JPG

DSC06934.JPG

DSC01748.JPG

DSC01749.JPG

DSC01750.JPG

DSC01751.JPG

DSC01752.JPG

DSC01755.JPG

DSC01756.JPG

DSC01758.JPG

DSC01759.JPG

DSC01760.JPG

 

 

21:44 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee, bad, philippe, yves, michel, cote | Digg! Digg |  Facebook | |

21/08/2011

ETANGS ET COLLINES 2011

Ce samedi 20 août 2011 s'est déroulée la 26 éme randonnée " Étangs et Collines ", organisée par l' Audax de Tournai. Un BAD de 115 km à travers les Frasnes. Avec 16 côtes au compteur.

Philippe, Michel, Bertrand, Yves et Marcel se sont donc donnés rendez-vous pour un départ groupés à Warchin (B). Le départ est fixé au Comité de quartier Warchin à 12 h.

Plusieurs parcours sont proposés , 40, 70, et 115 km. La température est excellente mais on nous annonce des pics de chaleur dans l'aprés-midi.

La première partie de la randonnée s'annonce très calme avec trois petites côtes. mais déjà nous remarquons l'état des routes ou plutôt des chemins, pas très roulants tout ça. Le fléchage aussi est à déploré, pas qu'il soit mal fléché mais il y avait trop de marque au sol de couleur jaune. Trop de fléchage tue le fléchage. Mais il y a une chose qui gomme toutes ces imperfections, c'est le paysage que nous offre ce parcours. Nous sentons que nous allons découvrir de belles choses. Et on ne s'était pas trompé.

La première côte sérieuse se trouve à Croisette, à quelques lieux du premier ravitaillement. Ravito digne de ce nom, nous avions même droit au cervelas. Ravito bien achalandé et tout ça pour 1€50. Petite pause avant d'entamer la seconde partie, qui comporte les côtes les plus dures du coin. A commencer par St Sauveur et les côtes de Hoguene, Les hauts et Arabie.

Les vues sur les crêtes sont magnifiques, vraiment nous aimons ce genre de ballades. Nous arrivons à Ellezelles, haut lieu de la sorcellerie folklorique. Ou on y organise chaque année un terrible Sabbat des sorcières. Mais nous, nous préférons monter les Monts, encore une côte sérieuse.

Nous prenons maintenant la direction de Markedal et de son Muziek Boss, et nous filons vers Ronse et son Moulin de Hotond ou Molenhotond. Point culminant de la province de Flandre Orientale. Datant de 1648, seule la coquille reste visible. Il est aujourd'hui devenu une table d'orientation, perchée à 150 m d'altitude.

La deuxième partie du parcours se termine, mais avant çà, il nous faudra gravir la plus haute côte de la randonnée, Klipet. Puis reprendre la direction du Mont de l'Enclus a Amougies en passant par la côte d'Horlitain.

L'avantage de ce parcours est que nous empruntons des chemins ou routes qui mênent à des endroits que nous ne connaissions pas. La montée du Mont de l' Enclus par ce côté était inédite pour moi. Et pourtant ce n'est pas la première fois que je le monte.

Nous arrivons au deuxième ravitaillement, à Escanaffles. Toujours aussi copieux. Quelques minutes d'arrêt supplémentaires pour soulager les pauvres pieds de Marcel. Nous reprenons la route, il nous reste une quarantaine de kilomètres à effectuer. Il nous reste aussi quelques bosses sans grande difficultées.

Nous nous approchons du Mont de l'Enclus, et de son Col de la Croix Jubaru. Quelques minutes de répit en attendant Bertrand, victime d'un saut de chaîne. Il nous reste maintenant à rejoindre Warchin pour y déguster une bonne bière.

Arrivés sur les lieux, nous viderons quelques chopes avant de reprendre la route du retour. Une très belle randonnée malgré les routes et le fléchage. Mais comme je l'ai dit plus haut, il est impossible de voir de tels paysages si l'on reste sur de grandes routes. Alors "chapeau" à ceux et celles qui tracent cette ballade. Cette randonnée aura recueillie pas loin de 300 participants tous tracés confondus.

Un très bon accueil et des gens bien sympathiques ces Audax de Tournai.

Alors peut être à l'année prochaine.

CLIC SUR CE LIEN POUR DECOUVRIR LE PARCOURS.

DSC01608.JPG

Le comité de quartier de Warchin.

DSC01574.JPG

DSC01575.JPG

Paysages des Frasnes.

DSC01576.JPG

La côte de Croisette.

DSC01577.JPG

DSC01578.JPG

DSC01579.JPG

DSC01580.JPG

DSC01581.JPG

DSC01582.JPG

DSC01583.JPG

Le ravitaillement du Petit Rieu.

DSC01584.JPG

DSC01586.JPG

Sur les hauteurs de Hoguene.

DSC01588.JPG

DSC01589.JPG

DSC01590.JPG

Le sommet d'Arabie.

DSC01591.JPG

DSC01592.JPG

Ellezelles et son Chabbat des sorcières.

DSC01594.JPG

La montée de Muziek boss.

DSC01595.JPG

DSC01596.JPG

DSC01597.JPG

Le moulin de la Cruche à Ronse.

DSC01598.JPG

DSC01599.JPG

La montée sur Hotond.

DSC01495.JPG

Le molonhotond.

DSC01497.JPG

DSC01602.JPG

La montée de Klipet.

DSC01603.JPG

DSC01604.JPG

Le Kluisbergen.

DSC01605.JPG

Le deuxième ravito à Escanaffles.

 

tournai200811_275.jpg

http://www.cyclos59.com/pages/tournai200811.php

tournai200811_276.jpg

http://www.cyclos59.com/pages/tournai200811.php

tournai200811_277.jpg

http://www.cyclos59.com/pages/tournai200811.php

tournai200811_278.jpg

http://www.cyclos59.com/pages/tournai200811.php

tournai200811_279.jpg

http://www.cyclos59.com/pages/tournai200811.php

tournai200811_280.jpg

http://www.cyclos59.com/pages/tournai200811.php

tournai200811_281.jpg

http://www.cyclos59.com/pages/tournai200811.php

tournai200811_285.jpg

http://www.cyclos59.com/pages/tournai200811.php

tournai200811_286.jpg

http://www.cyclos59.com/pages/tournai200811.php

 

DSC01606.JPG

Le célèbre Col de la Croix Jubaru.

DSC01607.JPG

 

 

 

 

 

20:32 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee, bad, cote, col, cyclos, philippe, yves, michel, marcel, bertrand | Digg! Digg |  Facebook | |

07/08/2011

EIFEL TROPHY 2011

Ce samedi 6 août avait lieu la 33éme édition de l' Eifel Trophy, un BAD organisé par le club cyclotouriste du C.C Dolhain ( LIMBOURG, Belgique ). Un club que nous connaissons pour avoir participés, en avril 2011, à l' Euregio Tour. Une randonnée au pays de Hervé et aux abords des frontières néerlandaise et allemande.

Nous leur avions promis de revenir pour un autre circuit, et nous avons choisis l'Eifel pour notre retour. Philippe et Yves se sont donc donnés rendez vous  pour une belle ballade sur le plateau des Hautes Fagnes. Arrivés vers 7.15 et prêts dispo pour 7h30, nous quittons Limbourg pour un brevet à dénivelation de 150 km et 2200 m de dénivelé.

Plusieurs parcours nous été proposés, 150, 85 et 43 km, dans une contrée d'une chaine de montagnes de hauteur moyenne.

L'Eifel comprend une belle partie de l'Allemagne et une petite partie à l' est de la Belgique. Les villes qui la composent sont St Vith, Bullange, Amblève et Malmedy. Les organisateurs ont repris cette dénomination pour en dessiner un parcours. L'Eifel est l'ancien Dolhain - St Vith - Dolhain qui datait de 1978.

Nous quittons Limbourg pour prendre la direction du Barrage de la Gileppe. Le temps est au rendez vous, il ne pleut pas et la température est agréable. Cinq kilomètres plus loin, nous arrivons aux abords du barrage, mais avant cela il nous faudra monter la côte. Pas le temps de s'échauffer, mais la vue là haut est magnifique. Arrivés sur le barrage, nous contemplons le lac et l'ouvrage qui date de 1878. En plein milieu de celui-ci, une statue d'un lion monumental orne les lieux. Il mesure 13.5 m de haut pour 16 m de large et pèse 130 tonnes. Il se dresse fièrement vers la frontière allemande toute proche.

Au bout du barrage, une tour de 78 m de haut sert de belvédère. Une vue imprenable sur le lac et ses environs. Au sommet un restaurant pour le plus grand plaisir des visiteurs.

Nous pensions en avoir finis avec la côte du barrage et non, elle continue dans cette belle forêt de Hertogenwald. Une fois  terminée, nous voyons un plus clair, sur la tâche qui nous reste à accomplir.

Nous traversons de jolis villages, aux maisons typiques. Nous remarquons aussi qu'il n'y a pas beaucoup de terrain plat dans le coin. Un vrai toboggan. Nous arrivons au bas de la côte de Hockai, au km 22, puis viendra la côte d'Ovifat, au km 31. Nous en finissons avec nos premiers quarante kilomètres, nous nous approchons du premier ravitaillement à  Faymonville.

Un peu de victuaille et nous continuons notre route, nous montons les côtes du " Camping " et " d' Andler " et pour finir celle du Petit Ours  à Alfersterg. Une petite statuette d'un ours debout, nous annonce le départ de la montée. Notre deuxième ravito nous attends au sommet de la côte. Une fois le plein fait, nous finissons de monter la côte ( car ellle n'était finie ! ). Les jambes deviennent lourdes. Nous arrivons à St Vith, et nous avons déjà amorçé le retour. Cette partie du parcours est un peu plus facile que le reste. Malgré les nombreuses traversées de villes, nous nous reposons un peu.

kM 110, nous arrivons au troisième et dernier ravito du tracé, à Steinbach. Les organisateurs nous signalent qu'ils nous restent une vingtaine de kilomètres pour arriver au Signal de Botrange. Nous reprenons la route, et 4 bornes plus loin c'est la côte de Lobomont qui se dresse devant nous. Au train nous montons, mais en realité nous avons toujours montés, pas de place à la récupération sur cette dernière partie. Le temps est toujours de la partie, nous arrivons à passer au travers des gouttes. Les vues sont toujours grandioses, villages, vallées, et tout le reste.

Km 129, nous nous approchons du Signal de Botrange, sans peine car depuis Robertville, le dévivelé n'arrête pas de monter. Il faut dire que  le Signal est le point le plus haut de Belgique avec ses 694 m d'altitude. mais avant d'y arriver, il faudra monter au train cet impressionnant faux plat. Nous y sommes, nous arrivons au Signal, cette ancienne station météorologique située sur le plateau des Hautes Fagnes. Une tour de 18 m de haut domine le lieu, un peu plus loin un belvédère offre aux visiteurs la vue tant désirée.

Nous savions que les vingts derniers kilomètres se faisait en descente, jusqu' a l'arrivée. Nous en profitons pour rouler à plus de 45 km/h, pour une fois. Trois bornes plus loin nous arrivons à la Baraque Michel. Une auberge, point de départ de nombreuses randonnées. C'est l'auberge la plus connue de Belgique et à l'étranger. On y mange et dort, et ont a même la possibilité de skier ( ski de fonds ).

Une fois la baraque passée il nous reste 13 kilomètres à parcourir. Et ce qui deva arriver arriva. la pluie , plutôt l'averse fait son apparition. Nous finirons les derniers kilomètres trempés jusqu'aux os.  Nous rentrons sur Limbourg où une bonne douche et une bonne bière nous attends. Nous finissons ce très beau parcours avec 24 km/h de moyenne, et la sensation d'avoir bien roulés. Un parcours selectif de toute beauté.

Bravo aux cyclos de Dolhain pour l'organisation de ce brevet. Un bon parcours bien fléché.

Plus de 250 inscrits.

l1jpg.jpg

graph_eifel150.jpg

carte_eifel175.jpg

PARCOURS

DOLHAIN - Goé - Béthane - Barrage de la Gileppe - Jalhay - Solwaster - Hockai - Mont - Longfays - Ovifat - Champagne - Weywertz - FAYMONVILLE (RAVITO 1) -Schoppen - Heppenbach - Honsfeld - Holzhein - Hasenvenn - Andler - Schönberg - Setz - Alfersteg (RAVITO 2) - Schlierbach - SAINT-VITH - Neundorf - Rodt - Ober-Emmels - Nieder-Emmels - Born - Montenau - Iveldingen - Am Kreutz - Ondenval (RAVITO 3) - Steinbach - WAIMES - Libomont - Boussire - Gdoumont - Walk - Robertville - Signal de Botrange (alt. 694 m) - Mont Rigi - Baraque Michel - Belle-Croix - Eupen - DOLHAIN

DSC01528.JPG

Le clocher de l'église de Limbourg, que nous apercevons du local des cyclos.

DSC01529.JPG

Le barrage de la Gileppe, capable de retenir 25 millions de m3 d'eau.

DSC01530.JPG

Une des deux tours de prise d'eau, située en plein lac, pour la captage d'eau pure.

DSC01531.JPG

Le lion sculpté par Antoine-Félix Bouré, en gré tendre de la vallée de la Sûre.

DSC01533.JPG

La tour panoramique, haute de 78 mètres, abrite un centre d’informations et un restaurant-brasserie de qualité.

DSC01534.JPG

Le clocher tors de Jalhay.

DSC01535.JPG

Un des nombreux passage en forêt d' Hertogenwald. 

DSC01538.JPG

Nombreuses sont les chapelles et croix que nous avons pu croiser le long du parcours.

DSC01540.JPG

DSC01541.JPG

1.jpg

De drôle de vaches belges, mais au lait équitable.

DSC01543.JPG

Le petit ours d'Afersteg.

DSC01544.JPG

Juste au pied de la côte.

DSC01545.JPG

Le ravito n°2.

  

1107 061.jpg

1107 066.jpg

 DSC01546.JPG

IMG_1055.JPG

 DSC01549.JPG

Le point culminant de Belgique.

DSC01550.JPG

DSC01552.JPG

Ancienne station, avec sa tour de 18 m.

DSC01553.JPG

La barraque Michel.

DSC01554.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20:24 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : randonnee, bad, cote, col, cyclos, philippe, yves | Digg! Digg |  Facebook | |

14/07/2011

LA RANDO A MARCEL 2011

Philippe, Bertrand et Marcel avait rendez-vous ce mercredi 29 juin, pour découvrir et repérer le circuit que Marcel avait préparé.

Puisque le samedi 23 juillet, c'est sa randonnée. Une ballade concoctée pour ses amis vacanciers, et qui les emmènera jusqu'au Mur de Grammont, le Bois de la Houppe à Flobecq, le moulin de Hotond. Et pour certains la montée du Vieux Kwaremont, du Paterberg et du Koppenberg.

Rendez-vous fût pris à 8h15, à la Basilique de Peruwelz. Direction les canaux du Ravel 4. Un itinéraire tranquille et sans circulation pendant une cinquantaine de kilomètres. Nous arrivons donc à Bernissart, premier tronçon de notre ballade et direction les localités de Blaton, Beloeil, Tongre Notre-dame et Ath. Puis plus tard Lessines, Oveboelaire et Geraardsbergen.

Le long des chemins de halage, nous contemplons les vieilles écluses, ponts-levi et autres vestiges de la batellerie. Sans oublié les espèces d'oiseaux qui vivent au bord de l'eau, tel les hérons.

Nous arrivons à Ath, la cité des géants. Nous quittons les bords des canaux pour rouler un peu en ville. Nous les reprendrons plus tard, pour cette fois-ci, suivre la Dendre. Les petites routes sont de très bonne qualités, et nous enmènent à Lessines et plus tard Gerardsbergen, haut lieu du sport cycliste.

Après une cinquantaine de kilomètres, nous nous approchons du Mur Kapelmuur. La pente commence aux bords de la Dendre et escalade le Oudenberg.

Passage en ville obligé, nous roulons sur des pavés corrects, avant d'arrivés aux pavés plus disjoints à l'entrée du bois. Une dernière montée à 20% et nous pourrons nous arrêtés à la chapelle, au sommet à 110 m.

La pause terminée, nous quittons définitivement les canaux et autre Dendre pour circuler en campagne.

Direction Zarlardinge, Everbeek, et le Bois de la Houppe à Flobecq. Après quelques hésitations et kilomètres supplémentaires, nous escaladons la montée du Bois de la Houppe, pour arriver au chalet Gerard.

Nous décidons d'aller déjeuner à la brasserie d'Hoppe, lieu très accueillant et authentique. La cuisine y est familiale et de bon goût.

Une bonne bière dégustée, place au plat du jour, sous le soleil de la terrasse. Après le café nous poursuivons la route . Direction le Moulin de Hotond ou Molenhotond. Point culminant de la province de Flandre Orientale. Datant de 1648, seule la coquille reste visible. Il est aujourd'hui devenu une table d'orientation, perchée à 150 m d'altitude.

Nous quittons le moulin pour suivre le fléchage de la " Bush Classic ". Un petit tour vers le Mont de l'Enclus à  Amougies. Puis nous rentrons par Anseroeul, Cordes, Forest, Maulde, Barry, Brasmenil et Péruwelz. Après un périple de 138 km, nous nous séparons, et nous donnons rendez-vous au 23 juillet.

Ce jeudi 14 juillet, Philippe, Yves et Fabrice se sont donc donnés rendez-vous pour certifier le parcours concocté par Marcel. Au programme le Mur de Grammont et le Bois de la Houppe et retour par la route des collines. Entre 120 et 130 km.

Le seul hic, la pluie qui commence à faire son apparition dès le début de la randonnée. Pas de chance, nous effectuerons la totalité du parcours sous la pluie puisque celle ci ne s'est jamais arrêtée. Nous avons dus monter le Mur de Grammont avec des pavés trempés. Ce qui entrainera une chute sans dommage à l'entrée du secteur à 20 %.

Pas de bobos, ni de casse, nous arrivons au sommet avec difficulté. Photos prises, nous quittons Geraarsbergen pour rallier le Bois de la Houppe. Nous montons le Bois de la Houppe, le paysage n'est plus le même quand il est effectués sous la pluie. Mais le lieu est toujours aussi sympa. Nous arrivons à la Brasserie d'Hoppe, trempés jusqu'au os. On nous laissera entrer quand même. Une bonne bière belge et un bon repas chaud, cela fait du bien à l'organisme. Certain auront même droit à la soupe locale. 

Après avoir dégusté, raviolis aux épinard, spaghettis aux coquilles saint jacques et autre plat du jour, nous continuons la route. La pluie ne s'est pas arrêtée. Nous suivons la route des collines tracée par Marcel. Nous traversons les villages de Flobecq, Oudeghien, Ligne, Blicqy, Basècles et Bernissart. La route est plus directe mais plus difficile à emprunter. Succession de faux plats oblige.

Nous finirons ce parcours de 120 km, trempés et usés. Mais heureux de l'avoir fait, par un vrai temps de

" Flahutes ".

 

DSC01480.JPG

Le mur de Grammont

DSC01481.JPG

DSC01491.JPG

L'antenne du bois de la Houppe

DSC01487.JPG

DSC01484.JPG

DSC01483.JPGDSC01482.JPGDSC01486.JPG

DSC01485.JPG

DSC01492.JPG

DSC01497.JPG

DSC01495.JPG

Le moulin Hotond

DSC01500.JPG

DSC01522.JPG

DSC01523.JPG

De vrais " Flahutes "

 

21:53 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee, bad, cote, col, cyclos, philippe, yves, marcel, bertrand | Digg! Digg |  Facebook | |

24/04/2011

LA MICHEL DERNIES 2011

Ce dimanche 24 avril 2011 avait lieu la Michel Dernies, un brevet à denivellation de 105 km. Cette randonnée est organisée par le Cyclonivellois. Le départ avait lieu au parc de la Dodaine à Nivelles (B).

Philippe, Bertrand, Jean Pierre et Anthony se sont donc donnés rendez-vous, pour rejoindre une équipe de Quievrain partante elle aussi.

7H30, nous arrivons à Nivelles. Le temps de saluer nos amis et de nous inscrire. Nous prenons la direction du Brabant-wallon. Le temps est idéal, nous allons passer une agréable journée.

Nous roulons en peloton, les premiers dénivellés arrivent. Les paysages sont sympas, nous croisons le golf de Genappe, avant d'avoir notre première côte à 6%.

Puis au km 38, la côte d 'Ottenbourg à 13%, Nous ne sommes pas loin du premier ravitaillement à Ottenbourg.

Une fois désaltérés, nous reprenons la route vers la plus dure partie du parcours. Les côtes d'Huldenberg à 10% et surtout la côte de Rattenberg à 16%. Dur dur pour " Papa " qui se laissera piégé par le denivellé de la côte en posant pied à terre.

Nous roulons vers notre deuxième ravito de la journée, à l'église de Plancenoit. Un ravito bienvenu, pour les organismes. Il est l'heure de repartir, nous laisserons nos amis de Quievrain prendre du large.

Cerise sur le gâteau, le passage devant la " Butte du Lion " de Watterloo.  Ce Tumulus artificiel composé de 290.485 m³ de terre, la Butte du Lion fut érigée entre 1823 et 1826 à l'endroit présumé où le Prince d'Orange, Grand Duc de Luxembourg et Roi des Pays Bas (1772-1843), fut blessé le 18 juin 1815.

Du haut du tertre,  On peut contempler le vaste théâtre de la dernière bataille de Napoléon.


Au sommet des 226 marches de la Butte, à 40 mètres de haut, est juché un Lion en fonte, symbole de la victoire.
Il s’appuie sur le globe, et  annonce le repos que l'Europe a conquis dans les plaines de Waterloo.

Merci aux organisateurs, car l'an dernier, nous étions un peu frustrés de ne pas l'avoir vu. Après cette interlude, nous rentrerons tranquillement. Il nous reste deux ou trois côtes à monter et une quinzaine de km à terminer.

Nous finirons ce beau parcours par la côte du Mont Saint Roch, qui nous surprendra toujours, car située en fin de parcours. Et surtout là où on l'attends le moins.

Nous arrivons au parc de la Dodaine, nous ne sommes pas les seuls à profiter de cette belle journée. De nombreux pêcheurs concourent sur le plan d'eau.

Le temps de nous changer, nous irons faire pointer nos carnets. Mais surtout déguster un bonne " Binchoise ".Nous finirons par le verre de l'amitié en compagnie d'Eddy. Avec qui nous avons fait plusieurs séjours à Riccione.

Cela aurait pu finir en apothéose, mais il fallait un grain de sable dans les rouages. Notre véhicule a été cambriolé, nous avons été victime de vol d'argent et de petits matériels.

Un peu désabusés, nous rentrerons vers Condé, en espérant vite oublier ce desagrément.

 

gftr 001.jpg

 

 DSC00375.JPG

DSC00376.JPG

DSC00377.JPG

DSC00378.JPG

Les beaux paysages du Brabant-Wallon

DSC00379.JPG

Le ravitaillement d'Ottenbourg

DSC00380.JPG

DSC00381.JPG

DSC00382.JPG

Bertrand

DSC00383.JPG

Jean Pierre

DSC00384.JPG

Anthony

DSC00388.JPG

DSC00389.JPG

Le deuxième ravito à l'église de Plancenoit

DSC00390.JPG

La " Butte du Lion " en point de mire

DSC00391.JPG

DSC00392.JPG

DSC00393.JPG

226 marches et 40 m de haut

1.jpg

Le lion, gueule ouverte vers la France vaincu

DSC00395.JPG

Le Panorama

DSC00397.JPG

DSC00398.JPG

Le parc de la Dodaine

DSC00399.JPG

Une binchoise pour finir

21:00 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : philippe, bertrand, jean pierre, anthony, randonnée, bad | Digg! Digg |  Facebook | |

29/03/2011

COTACOLS DU CENTRE MANAGE 2011

 

Ce dimanche 27 mars s 'est déroulé les Cotacols du Centre à Manage, Une randonnée organisée par le Cyclo Club Manageois.

 

Les membres de la Petite Reine se sont donc donnés rendez vous, pour participer une nouvelle fois à cette épreuve.

 

Si Bertrand et Marcel ont roulés le samedi, Philippe et Yves ont préférés s'y rendre le dimanche.

 

Le départ fut donné au Centre Sportif Scailmont, lieu plus adapté pour recevoir les cyclos.

 

Plusieurs parcours nous sont proposés :

Un 35, 55, 85, 105, et 125 kms

 

Nous opterons tous pour le circuit des 125 kms, avec un dénivelé de 1380 m.

17 côtes sont au programme.

 

Le départ le matin fut un peu frisqué, mais très vite, dès les premières côtes, nous nous réchauffons.

 

Nous prenons la direction d' Ecaussinnes, par de petites routes de campagne. Arrivés sur les lieux, nous roulons au contrebas du fort.

Le château fort d' Ecaussines, a été érigé au 12eme  siècle pour défendre le Conté du Hainaut contre ses voisins. Cette forteresse est assise sur un rocher, elle fut bâti par Bauduin V. Aujourd'hui, elle abrite une belle collection d'art verrier, de céramiques et de mobiliers.

 

Sorti de la ville, nous grimpons notre première côte, «  la Redoute », première petite mise en jambe avant d'affronter le «  Col de la Houssière » à Braine le comte.

 

Une fois monté, nous redescendons vers le plan incliné de Ronquière. Ce bel ouvrage des voies navigables, situé sur le parcours du canal Bruxelles – Charleroi. Il permet de faire glisser un bac contenant une ou plusieurs péniches en vu de leur faire franchir une dénivellation importante. Édifié en 1968, il compense une dénivellation de 68 m sur 1432 m de long.

 

Nous approchons du km 50, et de la côte de Sart Roquette à Seneffe. Une petite collation nous attend la haut. Le temps de chercher une clé «  BTR » pour resserrer un boitier de pédalier récalcitrant et de se nourrir un peu. Nous reprenons la route vers Binche.

 

Km 85, nous approchons de Binche, et déjà nous apercevons quelques " Gilles" en ballade. Ces prêtes du carnaval rentrés dans un café pour se désaltérer.

 

Nous entrons dans la ville et roulons au pied des remparts. Cette place forte d'environ 2500 m fut érigé par Bauduin IV. Seules les portes, cinq tours et 300 m de tronçons ont disparus. C'est un ensemble monumental unique de Belgique. Binche est aussi appelé «  la Carcassonne de Wallonie »

 

En quittant la ville, nous nous dirigeons vers la côte de la «  Fontaine de Jouvence ». Pour nous diriger vers le ravitaillement n°2, et l'Abbaye de «  Bonne Espérance ». Une abbaye de religieux Prémontrés fondée en 1126. Aujourd'hui, elle abrite un établissement scolaire. Ce jour là, nous aurons l'occasion de voir dans le jardin de l' abbaye, un village médiéval. L'abbaye donne son nom a une très bonne bière «  l' Abbaye de Bonne Espérance ».

 

Après avoir emprunté un jeu de clé, pour ce problème de pédalier. Nous reprenons nos vélos et nous nous dirigeons vers le Parc Eolien d'Estinnes. 11 éoliennes considérées comme les plus hautes et les plus puissantes du monde. Ce parc permet d'alimenter 50 000 ménages.

 

KM 107, nous approchons des ascenseurs à bateaux de Streppy Thieu, et nous passons sous l' ascenseur n° 4. Construit en 1909, qui permet de rattraper une dénivellation de 16 m. Les quatre ascenseurs du canal du centre rattrapent quant a eux 66 m de dénivelé.

 

Il nous reste peu de côtes a franchir avant d'arriver au pied du Géant.

L 'ascenseur funiculaire de Streppy. Édifié en 1982, il permet de franchir un dénivelé de 75 m. Il est le plus grand ascenseur à bateaux du monde.

 

Une dernière photo, en haut de la montée et direction le «  Canal Pont du Sart ». Long de 500 m environ, il permet de franchir la vallée du Thiriau et un important carrefour à l'entrée de la Louvière.

 

Nous empruntons les bords de canaux, pour arriver devant la «  Porte de Blanc Pain ». Et surprise ! elle est fermée. C'est la première fois que nous la voyons dans cette position. Elle permet d'isoler en aval un tronçon long de 5 km, en cas de rupture d'une berge ou l' entretien et la réparation de la voie d'eau.

 

Nous finirons cette belle randonnée le long du canal du centre, Le soleil nous a rejoins pour cette fin de parcours. La température de l 'après midi est de 19 °. Nous arrivons a Manage, avec 132 kms au compteur.

 

Cette randonnée fut une belle ballade. Très bien fléché. Toutes les côtes sont répertoriées, pas de surprise.

 

Des ravitaillements bien achalandés, et des personnels aux petits soins. Remercions donc ce club pour sa participation.

CLIC SUR CE LIEN POUR DECOUVRIR LA CARTE DU PARCOURS

CLIC SUR CE LIEN POUR DECOUVRIR LE TABLEAU DES COTES

 

 CO.jpg

DSC00223.JPG

L'entrée de la salle Scailmont.

 DSC00205.JPG

DSC09576.JPG

Le château fort d' Ecaussinnes.

IMG_0023.JPG

DSC09740.JPG

La chapelle Saint Hubert, au carrefour du Col.

DSC07669.JPG

Le plan incliné de Ronquière.

DSC00209.JPG

IMG_7353.JPG

La montée de Sart Roquette.

IMG_7582.JPG

IMG_7583.JPG

IMG_7587.JPG

Encore un effort pour arriver au premier ravito.

IMG_7837.JPG

Des pancartes à chaque début d'ascension.

DSC00210.JPG

Binche.

DSC00212.JPG

Ses remparts.

IMG_7242.JPG

Bertrand.

IMG_7243.JPG

Marcel.

cyclos,randonnée,bad,philippe,yves,bertrand,marcel,côte,cotacols,ascenseur,canal du centre,chateau,streppy thieu

Yves

cyclos,randonnée,bad,philippe,yves,bertrand,marcel,côte,cotacols,ascenseur,canal du centre,chateau,streppy thieu

Philippe

DSC00213.JPG

L' Abbaye de Bonne Espérance et son campement médiéval.

DSC00215.JPG

Le parc éolien d' Estinnes.

DSC00217.JPG

DSC00218.JPG

Aux abords du Géant.

1.jpg

L' Ascenseur funiculaire de Streppy Thieu.

cyclos,randonnée,bad,philippe,yves,bertrand,marcel,côte,cotacols,ascenseur,canal du centre,chateau,streppy thieu

cyclos,randonnée,bad,philippe,yves,bertrand,marcel,côte,cotacols,ascenseur,canal du centre,chateau,streppy thieu

cyclos,randonnée,bad,philippe,yves,bertrand,marcel,côte,cotacols,ascenseur,canal du centre,chateau,streppy thieu

cyclos,randonnée,bad,philippe,yves,bertrand,marcel,côte,cotacols,ascenseur,canal du centre,chateau,streppy thieu

IMG_7839.JPG

DSC00219.JPG

Le Canal Pont du Sart.

DSC00221.JPG

DSC00222.JPG

La porte de Blanc Pain.

IMG_7980.JPG

L'arrivée au bord du canal du centre.

 

 

 

 

 

21/07/2010

LA MEDIEVALE 2010

 

Ce samedi 10 juillet s'est déroulé la « Médievale », une randonnée organisée par le Speedy Club de Namur.

Le départ est donné à Godinne, une commune située entre Namur et Dinant.

 Plusieurs parcours sont proposés dont un brevet BCCB de 199 kms et un Brevet BAD de 146 kms. Un troisième parcours de 85 kms pour les moins audacieux.

 Philippe, Michel et Boul se sont donc donnés rendez-vous 5h00 du matin, direction Godinne, pour aller prendre le départ de 7h00.

On peut déjà remarquer qu'il fait très chaud et que la journée s'annonce torride.

 Nous choisirons le brevet BAD de 146 kms pour 1620 m de dénivelé. A noter qu'il faudra escalader 17 côtes et 2 cols.

 7H30, c'est l'heure du départ et direction les Ardennes Belges et leurs somptueux décors. Nous roulons à deux pas de la Meuse, les collines à notre gauche et le fleuve à notre droite.

 Nous quittons cette ville pour entrer dans Annevois Rouilon, et là les ennuis commencent avec l'escalade du Col du Marly ( 2000 m, 5,6 % de moy, et 10 % au plus haut ). Au train, nous franchissons cette première difficulté. Nous sommes bien dans la vallée de la Lesse, il faudra encore monter les côtes de Bioul.

 Dinant commence a pointer son nez, et nous apercevons la citadelle, perchée à 100 m de haut. Elle fut construite en 1820, mais certaines fortifications extérieures remontent à 1051.

Et puis c'est le tour de la Collégiale Notre Dame, et son énorme bulbe. Les premières origines remontent en 834. Endommagée, détruite, reconstruite en 1666 et restaurée en 1855. Elle se dresse face au pont qui permet de traverser la Meuse.

 Plus loin, c'est le rocher Bayard qui nous attend. Cette aiguille rocheuse de 40 m de haut qui se détache de la falaise. Selon la légende, elle aurait été fendue par le cheval Bayard d'un coup de sabot pour échapper à Charlemagne.

 Encore plus loin, nous passons sous le viaduc Charlemagne, et ses 80 m de haut. C'est le viaduc le plus haut de belgique, c'est magnifique. En quelques mètres nous venons de regarder 4 petites merveilles. Dinant n'est pas grand mais cela vaut le coup d'oeil.

 Nous quittons Dinant et entrons dans Ansereme, et c'est la côte située a la fin de la ville que nous gravirons ( 2300 m, 5 % moy, 6 % au plus haut ).

 Entre le départ et le premier ravitaillmement, c'est pas mois de 10 côtes que l'on aura gravis, et la côte de Sart-Custinne ( 3400 m, 4,4 % moy, et 6 % au plus haut ).

 Le premier ravitaillement a lieu à Gedinne. Il est bien achalandé, de quoi nourrir son homme. Nous sommes aux environs du cinquantième kilomètres. Nous repartons par l'escalade d'une nouvelle montée, pas le temps de digérer. Les côtes de Louette-st-Pierre, ( 1200 m et 600 m ).

 Et puis arrive le Col aux Haies, un col qui traverse la forêt domaniale de la Scaille et la route forestière des Hauts Buttes ( 5000 m, 412 m d'altitude ). Nous sommes dans la commune de Linchamps. Il fait très chaud, la montée s'avère épuisante.

 Nous sommes sans cesse à la recherche de la fraicheur, heureusement qu'il y a de grosses zones d'ombre, a travers la forêt française. Puisque nous venons de faire une petite excursion dans notre pays.

Les bidons ne suffisent plus, nous commençons a être à court d'eau.

 Et quand on crois que c'est fini, on recommence avec le Col de la Croix Gillet ( 3100 m, 412 m d'altitude ).

 Exit la France et retour en Belgique,

 Entre le premier ravitaillement et le deuxième, c'est 9 montées que l'on effectuera, avec la montée de Felenne, sur la route des Ardennes ( 3200 m, 5,3 % moy et 8 % au plus haut ).

 Nous ferons une petite halte dans un bistrot local, histoire de refaire le plein des bidon, avant d'arriver à Givet, pour le deuxième ravitaillement, en France SVP.

Nous faisons le plein de nourriture, il nous reste une bonne trentaine de kilomètres a effectuer.

 A la sortie de la ville, nous passons devant la douane, nous sommes dans la vallée de la Meuse. Les paysages sont toujours aussi magnifiques, il nous reste une dernière grosse difficulté, la côte d'Onhaye ( 3400 m).

 Voilà, le plus dur est derrière nous. Un peu de plat, cela fait du bien, mais les crampes font leurs apparitions, dur, dur,

 Nous entrons dans Hastière, puis Anhéé , et comme dirais Michel, ça sent la mousse. Nous finirons cette randonnée, un peu fatigué quand même, mais surtout accablés par la chaleur qui a pu y régner.

 Nous entrons dans le collège Saint Paul de Godinne, nous dégusterons une bonne bière rafraichissante et prendrons une bonne douche. Cela ne suffira pas a nous refroidir, la chaleur est étouffante. Nous finirons ce petit voyage dans les Ardennes Belges en visitant les bords de la Meuse à Dinant, attablés en buvant une bonne boisson pour certains et une bonne glace pour d'autre.

Cette randonnée a conquis 450 cyclos environs.

g2.jpg
g1.jpg
g3.jpg
g4.jpg
DSC08941.JPG
DSC08942.JPG
DSC08943.JPG
DSC08944.JPG
LES FAUBOURGS DE DINANT
DSC08948.JPG
LE VIADUC CHARLEMAGNE
DSC08949.JPG
LE ROCHER BAYART
DSC08955.JPG
DSC08959.JPG
LE PREMIER RAVITAILLEMENT DE GEDINNE
DSC08962.JPG
DSC08963.JPG
LE COL AUX HAIES, EN PLEINE FORET
DSC08964.JPG
DSC08965.JPG
DSC08966.JPG
HASTIR~1.JPG
DSC08901.JPG
DINANT
DSC08900.JPG
DINANT

 

19:35 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : philippe, michel, boul, randonnée, bad, cylos, côtes | Digg! Digg |  Facebook | |

15/05/2010

RANDONNEES EN REGION WALLONNE 2010


 

  744px-Flag_of_Wallonia_svg

 Cela fait plusieurs fois que nous sortons en région wallonne,  pour participer aux randonnées cyclotouristes du coin. Ainsi le 25 avril 2010, Philippe, Michel, Bernard et Bertrand ont pris part au départ de la "Michel Dernies".

601px-Drapeau_Province_BE_Brabant_Wallon_svg

Un BAD de 105 kms pour 1070 m de dénivelé. Randonnée organisée par  le cyclo club de Nivelles, ou notre ami Eddy ( Riccionne ) roule. Rendez vous fut pris sur la place de Quievrain ou nous attendais une bonne dizaine de cyclos locaux. Nous avons donc pris la route vers une région que nous connaissons que très peu, le Brabant-Wallon.

Le parcours n'est pas très exigeant et rouler en peloton a une quizaine facilite grandement les choses. Quelques côtes sont au programme, dont une certaine côte de Rattenberg, avec ses 18 %.

Nous traversons donc des villes conquises aux Flamands, les paysages changent par rapport a ceux que nous connaissons. Coquettes villes, nous sommes dans la péripherie de Bruxelles, ça se voit et ça s'entend.

Bref, notre seul regret est de ne pas avoir fait un passage vers la "Butte du lion" de Waterloo, qui domine la morne plaine. Lieu historique, qui méritait un petit détours, dommage.

Deux ravitaillements sur le parcours, nous finirons cette randonnée, en "coursant" un peu sur les 15 derniers kilomètres. Cette belle matinée se termine avec le verre de l'amitié, en compagnie d'Eddy.

UN GRAND MERCI A MICHEL DE NOUS AVOIR FILMES TOUT AU LONG DU PARCOURS : http://randonneescyclotouristes.blogs.dhnet.be/

Ensuite vient la randonnée du "21 ème pays des rivieres", organisée par le club cyclotouriste de Braine le Comte, le "Braquet Brainois", le jeudi 13 mai, jour d'Ascension.

600px-Flag_of_Hainaut_svg

Une ballade de 100 kms, qui compte

pour le "challenge centre hainaut". Nous avons pris nous aussi part a ce challenge en effectuant plusieurs randonnées dont :

Les Couleurs de l'Arc en ciel,  à Haine saint Paul.

Les Cotacols du Centre, à Manage.

La Michel Dernies, à Nivelles.

et plus tard, La Poissonnière, à Gaurain.

A cette randonnée, Philippe, Michel sont accompagnés de Yves, nouveau venu à la Petite Reine de Condé.

Encore une fois nous prendrons le départ avec nos amis du club de Quievrain, ce qui nous permettra de rouler en peloton a une bonne quinzaine d'individus. Idem cette ballade en région wallonne, nous permet de découvrir de charmants paysages, mélange de petites routes de campagnes, de forêts et de traversées de villages. Le seul bémol, reste le temps, jour d"Asension, ou nous avons eu droit à un ciel nuageux pour la majeure partie du parcours et quelques pluies locales.

Nous finirons cette matinnée avec la chute d'Yves, dans un virage serré, plus de peur que de mal, nous rentrons sur Braine le Comte. Pour déguster notre Leffe blonde et participer a de franches rigolades,  avant de reprendre la route du retour.

DSC01589

IMG_8786

IMG_8797

DSC01600

Et nous finirons cet article, avec la "Poissonnière", randonnée organisée le samedi 15 mai, par le C.T. Gaurain. Une randonnée de 105 kms, inscrite aux "Picardes".

600px-Flag_of_Hainaut_svg

Philippe, Bertrand et Bernard ont donc rendez vous au café "la Rocaille", pour prendre le départ de cette randonnée. Nous commencerons avant l'ouverture de cette ballade, puisque le départ est officiellement donné pour 10h00. Un peu tard pour des cyclos qui ne veulent pas perdre trop de temps.

Un parcours qui emprunte des routes que nous visitons régulièrement, puisque terrain d'entrainement de notre club. Ainsi nous traverserons les villages de Barry, Baugnies, Pipaix, et Willaupuis. Plusieurs petites côtes sont au programme, nous roulons vers les monts de Frasnes. qui offre une succession de points de vues superbes et invite à la découverte de multiples facettes de la région :  fermes dispersées, moulins, bois, sentiers, chapelles, paysages des collines. Vraiment cette ballade est somptueuse, un beau parcours, avec des pentes douces. Le soleil nous accompagne, il est bien temps apres les journées de Saintes Glaces. 

Nous finirons cette randonnée avec le verre de l'amitié, avant de reprendre la route du retour.

1

 

 

 

 

 

 

3

4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22:01 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bad, cote, michel, bertrand, bernard, yves, randonnee, cyclo, philippe | Digg! Digg |  Facebook | |

03/05/2010

MONS CHIMAY MONS 2010

 

 

Ce samedi 1 er mai, fête du travail, s'est déroulé le 39 ème Brevet Cyclo côteur Belge, Mons-Chimay-Mons.

Au programme, 5 parcours sont proposés, 205,155,115,80 et 55 kms. Je choisirai le BAD de 155 kms pour 1750 m de dénivelé.

J'ai donc rendez-vous avec Alain, ce cyclo de Chartres, venu dans le nord, pour effectuer ce brevet, et reconnaitre quelques secteurs pavés du Paris-Roubaix le lendemain.

6h30, regroupement général sur la place de Quievrain, avec les cyclos locaux. Nous sommes une bonne dizaine et direction le complexe scolaire des Ursulines, à Mons.

7h30, c'est parti pour 155 kms, la météo nous promet de la pluie, mais le temps a l'air clément. Nous roulons en peloton, vers la vallée de la Thure.

Km 30, premier ravitaillement, à Bersillies, au café " La bonne humeur ". Quelques friandises avant d'affronter la côte du Camping. Un petit raidillon avec photos souvenir en prime.

Km 46, c'est la séparation avec les cyclos de Quievrain. moi et Alain obtons pour le 155 kms.

Km 70, deuxième ravitaillement, au collège épiscopal Saint Joseph  de Chimay. Nous nous arrêtons quelques minutes, nous sommes à la moitié du parcours.

Nous reprenons la route, en empruntant le Ravel et direction la France. En faisant une petite excursion du côté de Moustier en Fagnes et plus tard Montbliard.

Beau terrain de jeu que celui des Fagnes, magnifiques paysages.

Km 100, troisième ravitaillement au café " La pierre qui tourne ", à Sivry. Nous sommes dans la botte du Hainaut.

10 minutes de pause, et c'est reparti de plus belle, il nous reste une cinquantaine de kilometres à effectuer.

Retour vers la France, avec les communes de Hestrud, Quevelon, Marpent et Jeumont. En bref, la région de Maubeuge. Finis les petites côtes, bonjour les grandes lignes droites qui montent, avec le vent de face en prime.

Ca devient dur, le retour est plus rapide, avec des groupes qui roulent à plus de 30 km/h.

Arrivés à Harveng, nous sommes heureux de rencontrer le stand Aquarius, les bidons sont vides.

Nous finirons cette randonnée avec des cyclos venus de Dieppe. Encore une fois ce brevet me laissera un sentiment mitigé. Heureux d'avoir fini, il reste un brevet exigeant.

Le parcours est terminé à 14h30, le temps de se changer et d'aller retrouver nos amis de Quievrain.  ( à une bonne table )

Après quelques Chimay, Grisette et autres, nous reprenons la route vers Valenciennes pour se reposer un peu. Demain, c'est un autre jour, avec la reconnaissance des pavés du Paris-Roubaix.

7 au total, de la tranchée d'Arenberg au Chemin des Abattoirs à Orchies.

Cette randonnée aura regroupé 2600 participants.

CLIC SUR CE LIEN POUR DECOUVRIR LA CARTE DU 155 KM

fg

 mcm

 12

Alain, Fred et pascal Brisson ( président de l'A.C QUIEVRAIN )

34

Les cyclos de Quievrain

56

Le ravitaillement de Bersillies.

715

Le ravitaillement de Chimay et l'arrivée a Mons.

kk 001

Philippe

 

 

 

 

 

12:13 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : philippe, alain, brevet, cote, cyclos, randonnee, bad | Digg! Digg |  Facebook | |

22/04/2010

FARNIENTE CLASSIC 2010

Ce mardi 20 avril 2010, s'est déroulé la 2eme édition de la Farniente classic, ex-Flêche Andennaise. Ce BAD  est organisé par l'association cyclos Andenne, et reprend les 100 derniers kms de la classique professionnelle

" LA FLECHE WALLONE ".

Tous s'étaient donnés rendez vous à Vicq pour un départ groupé à 6h30.

10 interressés ont répondus présents, plusieurs club représentés dont Condé sur Escaut, Quarouble, Aulnoy les Valenciennes, Raismes, Noyelle sur Selle et même un ami venu de Chartres, en pélérinage sur le Mur de Huy.

Philippe, Bertrand, Michel, Bernard, Gerard, Marcel, Raymond, Eric, Francis et Alain ont donc pris la direction  de Seilles pour y participer.

Arrivés sur les lieux, on peut déjà remarquer le dénivelé, ça monte dans le coin. Mais nous sommes tous motivés à l'idée d'escalader le mythique Mur de Huy et cotoyer les Pros à l'entrainement. Bernard a eu l'occasion de monter le mur avec Valverde dans ses roues, alors pourquoi pas nous.

Et c'est parti pour 145 kms de ballade dans les ardennes belges. Nous sommes à peine sortis de la ville que se dessine la première ascension. Marcel commence à montrer des signes de fatigue, cela va être dur pour lui, il risque de passer une mauvaise journée.

Surtout que 7 montées sont au programme, sans compter celles qui ne sont pas répertoriées. Nous arrivons sur la montée de Maizeret et s'en est fini pour Marcel. Philippe et Bertrand resterons avec lui jusqu'au ravitaillement au km 48.

Les autres sont partis, cela va être dur de les rattrapés, vu le retard accumulé durant les 50 premiers kms.

Km 48, premier ravitaillement. Léger, très léger, pas de quoi nourrir son homme. Dommage vu la sélection de parcours. Marcel quitte la randonnée et vire vers Andenne, nous reprenons la route à la recherche des hommes de tête.

Pendant les 40 prochains kms, nous escaladerons 5 côtes dont Pont d'Eau, Haut-Bois, Thon,Bonneville et Bohisseau. Dur que c'est dur, heureusement que nous avons fait monter un 34 à l'avant. Rien  à voir avec les côtes de chez nous, il n'y à pas photo. Le pourcentage est terrible et surtout elles sont longues.

Km 92, deuxième ravito, nous trouvons là une bonne collation. Celui-ci est bien achalandé. Miracle, nous retombons sur le groupe de tête, on se demande comment nous avons fait. Bien-heureux de se retrouver tous ensemble pour l'escalade du Mur.

Cela fait du bien de se retrouver en peloton. Nous sommes au km 120, le Mur approche. Nous rentrons dans Huy, l'adrenaline monte. Nous y sommes, nous commençons à aperçevoir les inscriptions sur la route.

Nom de dieu, il mérite son nom, quel mur!

Nous montons tous à notre rythme, l'ascension fait 1300 m, il va falloir tenir. Impossible de mettre pied à terre, il faut tirer ses les bras, serrer les dents.

Ouf, on y est, tous sont passés. Comme dirait Cesar :

" je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu "

Nous redescendons sur Huy et direction les bords de la Meuse. Il reste une quinzaine de kms. Nous n'avons pas rencontrés de Pros sur la route, sauf l'Equipe de FRANCE Feminine et une équipe Hollandaise.

Dommage ils y étaient pourtant. Tans pis, nous finirons cette randonnée en dégustant les lasagnes maison "Farniente". Bon choix à l'arrivée, cela fait chaud au corps. Nous dirons tous que c'était là  une superbe ballade. 500 participants  et 1984 m de dénivelé.

Nous finirons par le verre de l'amitié et salurons notre ami Alain, venu de CHARTRES, pour monter le mur avec nous. Il restera sur Huy cette nuit afin d'être présent à l'arrivée  pour la course professionnelle. Chapeau!

Nous nous donnons rendez-vous pour le dimanche 25, avec la Dernies, à Nivelles.

Pour info

PEU D'EAU 2700 m .3.9 % moy.

HAUT-BOIS 1600 m. 4,8 % moy

THON 1000 m. 8,5 % moy

BONNEVILLE 900m. 9,7 % moy

BOHISSEAUX 1300 m. 7,6 % moy

BOUSALLE 1700 m. 4,9 % moy

BEN - AHIN 2300 m. 6,5 % moy

MUR DE HUY 1300 m. 9,3 % moy

k,jku 001

 fghfg 001

 

12

En plein préparatif.

34

Au départ et la première montée.

512

67

Bernard, Gerard et Francis

89

Raymond et Michel

1011

Eric, Alain, Bertrand et Marcel

1314

La_Fleche_Andennaise _10_103La_Fleche_Andennaise _10_104

La côte de Maizeret ( photos cyclo andenne )

La_Fleche_Andennaise _10_105La_Fleche_Andennaise _10_106

La côte de Maizeret ( photos cyclo andenne )

La_Fleche_Andennaise _10_107La_Fleche_Andennaise _10_108

La côte de Maizeret ( photos cyclo andenne )

La_Fleche_Andennaise _10_109

La côte de Maizeret ( photos cyclo andenne )

1615

La_Fleche_Andennaise _10_259La_Fleche_Andennaise _10_260

La côte de Boussalle ( photos cyclo andenne )

La_Fleche_Andennaise _10_261La_Fleche_Andennaise _10_262

La côte de Boussalle ( photos cyclo andenne )

La_Fleche_Andennaise _10_263La_Fleche_Andennaise _10_264

La côte de Boussalle ( photos cyclo andenne )

La_Fleche_Andennaise _10_287La_Fleche_Andennaise _10_288

La côte de Boussalle ( photos cyclo andenne )

1918

Nous sommes bien sur le parcours de la " Flêche Wallone "

2021

Des côtes rien que des côtes
 

22La_Fleche_Andennaise _10_480

l' Entrée dans Huy et son Mur

120

2125

2627

2829

3031

3222

2435

 

La_Fleche_Andennaise _10_431

Alain dans le mur.

La_Fleche_Andennaise _10_432La_Fleche_Andennaise _10_433

Bernard et Gerard.

La_Fleche_Andennaise _10_436La_Fleche_Andennaise _10_437

Francis, Michel, Bertrand.

La_Fleche_Andennaise _10_438La_Fleche_Andennaise _10_440

Philippe, et Raymond.

2425

Huy au bord de la Meuse et au local des cyclos Andennais

2728

2931

3233

 

 

 

 




 

18/04/2010

RALLYE DE LA TRAPPISTE 2010

Le rallye de la trappiste s'est déroulé le samedi 10 avril 2010, à Montigny le tilleul (B). Ce rallye est organisé par le club cyclo de Bomerée, qui rappelons le, à l' habitude de nous concocter de belles ballades ( Route des panoramas, ex-flèche caroloregienne, ex-brasiers et gôelands ).

Plusieurs parcours sont proposés aux cyclos, un 200, 160, 125,70 et 40 km.

Bertrand, Bernard, Eric, Philippe et Raymond  obteront pour le 160 km. Une enieme ballade qui les enménera sur de petites routes pittoresques, au barrage de l'Eau d'Heure, la région de Chimay, d'Hirson et la vallée de la Thudinie.

Un des plus beaux parcours que nous ayons efffectués en 2009. Le départ est donné à 6h30 , à Vicq, et direction Montigny. Arrivés sur les lieux, le temps n'est pas au rendez-vous, il y a du brouillard et la température ne dépasse pas les 3°.

Le soleil ne fera son apparition que vers 10h, juste le temps de se rechauffer un peu. Nous arrivons au barrage de l' Eau d'Heure et ses 5 grands lacs, nous avons du mal à les distinguer. Cet endroit est magnifique avec les lacs de Plate Taille, Eau d'Heure, Falemprise, Féronval, et Ry jaune. Des endroits pour pratiquer énormément d'activités tels que la plage, le pédalo, le golf, le tennis, le vélo, etc....).

Arrivés au ravitaillement, c'est le plein de vivres. Direction le sud et la région de Chimay, avant de remonter plus loin, vers la France et la région du Val Joly, que nous connaissons bien. Endroit aussi magnifique qui acceuille aujourd'hui, comme le barrage de l'Eau d'Heure, de nombreuses activités.

Au ravitaillement, Bertrand a le plaisir de rencontrer une ancienne relation de Riccionne, Christian, du club de Oisquercq. De bonnes retrouvailles, ils finirons le parcours ensemble. Les paysages sont toujours aussi majestueux, malgré le temps. Nous remontons vers le Nord,vers le Val d Sambre et la Thudinie  avec Cousolre et plus tard Thuin. Toujours au programme, le passage au pied de l'abbaye de l'Aulne, abbaye cistercienne de 657. Le parcours se terminera avec la montée du col de Landelies, toujours aussi dure.

Arrivés à Montigny, le compteur affiche 174 km, un peu plus que la carte, mais heureux d'en avoir fini.

Cela fait un très bon entrainement pour le tour de Quercy, puisque tous les participants de cette randonnée sont inscrits, à cette belle épreuve qui débutera le 2 mai 2010, et qui verra son apogée au Mont Saint Michel.

Heureux veinards, une semaine de vacances pour une bonne vingtaine de cyclos du valenciennois.

CLIC SUR CE LIEN POUR DECOUVRIR LE PARCOURS

12

Le brouillard du matin.

100_3640

Toujours le brouillard.

3

Les panneaux du ravito.

Photos controle 1 002

Ravito. (photos cyclos bomerée)

100_3647

100_3648

P1010097

(photos cyclos bomerée)

P1050512

(photos cyclos bomerée)

P1050533

Christian (photos cyclos bomerée)

P1050485

 Les Quercy mans (photos cyclos bomerée)

P1050486

(photos cyclos bomerée)

100_3656

Les bords de la sambre.

100_3657

Idem.

DSC05324

L' Abbaye de l' Aulne.

2

 1

100_3666

L'arrivée a Montigny. Bernard et Eric.

100_3668

Raymond et Philippe.

100_3669

Bertrand et Christian.

 

 

 

 

 

 

14:18 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee, bad, cote, bernard, bertrand, bomeree, col, cyclos | Digg! Digg |  Facebook | |

27/03/2010

LES COULEURS DE L'ARC EN CIEL 2010

 

Ce dimanche 21 mars 2010 avait lieu, les Couleurs de l' Arc en ciel, un BAD de 120 km, organisé par le cyclo Sigma-Fina,

Un parcours dans les environs de Streppy-Bracquenies, avec 1200 m de dénivelé.

Philippe, Michel et Bertrand se sont donc donnés rendez-vous, direction Haine-saint-Pierre, pour une énième randonnée belge.

 

Arrivés sur les lieux, nous y retrouvons Sergio Campagnolo, un membre de Quievrain, avec qui nous roulons la semaine à Quarouble.

Le temps n'est pas au beau fixe, il fait gris, mais il ne pleut pas.

Et c'est parti pour 120 km, et après quelques kilomètres, la pluie commence à faire son apparition. Nous espérons que cela sera de courte durée.

 

Il n'y a pas de grosses difficultés, sauf peut être, le secteur pavé de Loupoigne, très long.

 

Km 42, premier ravitaillement à Loupoigne, la pluie ne s'est pas arrêtée, le sol est glissant, les chutes nombreuses.

Nous arrivons ensuite à Villers-la-Ville, une ville ou se trouve une abbaye, un ancien monastère cistercien de 1146, les ruines constituent l'un des témoignages les plus prestigieux de la vie des moines de l'ordre cistercien.

Ces lieux sont animés toute l'année ( spectacles, concerts, expos...)

 

Km 62, deuxième ravitaillement, à Liberchies, et encore la pluie. Nous ne nous attardons pas, la peur de se refroidir.

Le vent aussi commence à faire son apparition, et si dans un premier lieu, nous l'avons eu dans le dos, le retour s'avère coriace, avec de vraies rafales.

Arrivés à Seneffe, nous décidons de bifurquer sur le parcours des 90 km.

Nous arrivons a Haine-saint-Pierre, avec 93 km au compteur, et 25 km/h de moyenne.

La randonnée a comptée 357 participants, malgré la pluie.

 

Après s'être changés, nous dégustons une bonne St Feuillien, avant de prendre la direction de la « Cantine des Italiens » pour déjeuner.

 

Arrivés à Houdeng, nous avons la bonne surprise de voir que la cantine n'est plus sous un chapiteau, suite à un incident en 2009. Elle à bien réintégrée ses bâtiments, refaits a neuf. Le cadre est sympa, la bouffe est bonne. Voilà encore une bonne journée , et comme dirai Michel, «  moi, ce que je vois, c'est qu'il n'a pas eu de crevaisons, ni d'accidents ».

 

Rendez vous les 28 mars 2010, pour les Cotacols du Centre, a Manage.

14

AU DEPART ET L'ABBAYE DE VILLERS LA VILLE.

23

LES RUINES DU MONASTERE.

56

LE RAVITO

78

A L'ARRIVEE AVEC SERGIO ET A LA CANTINE DES ITALIENS.

9

 

10

 

 

 

 

 

23:31 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : philippe, michel, bertrand, bad, randonnee, streppy thieu | Digg! Digg |  Facebook | |

06/09/2009

LES BELLES ETOILES NAMUROISES 2009

Ce samedi 5 septembre 2009, s'est déroulée la randonnée " Les Belles Etoiles Namuroises" . Le départ fût donné au complexe sportif de Jemeppe-sur-Sambre.

Nous nous sommes donc donnés rendez-vous 6h00, à Onnaing, pour un départ groupé, Jean-Francois et moi, et direction ce Brevet à dénivellation de 125 kms pour 1600 m de dénivelé.

Arrivés sur les lieux une heure plus tard, nous nous inscrivons et regardons avec soin, notre feuille de route. 11 côtes au menu, on nous dit même que dans le coin, elles sont longues, très longues.

Nous prenons donc la direction de la province de Namur, où il ne faut pas attendre très longtemps pour grimper. La première au programme est la côte de Moustier ( 1700 m, 14 % max et 5,6 % moy ). Déjà on peut remarquer quelle est longue, on ne nous a pas menti.

Et c'est reparti pour les dix restantes. Nous arrivons à Floreffe, où culmine une abbaye norbertine de l'an 1121, elle domine la vallée de la Sambre. On se dit qu'il va falloir y monter et c'est  la côte de la ferme " Robionoy" qui nous attend ( 1800 m, 13 % max, 5,6 moy ).

Dur, dur, elle vaut le detour. Puis au fur et à mesure des kms, nous rencontrons de merveilleux paysages et surtout la ville de Profondeville, petit lieu de villégiature. Nous roulons sur le bord de la Meuse, c'est d'une tranquilité... Nous croisons même le complexe sportif " de la hulle", impressionnant, qui doit offrir de nombreuses possibilités d'activités. Nous approchons du " Mont Godinne " , une petite montée (1700 m, ) et celle de Maillen ( 650 m, 15 %, 8,9 % moy ) . Une fois ces deux difficultés passées, on peut souffler, et c'est justement à Assesse,que nous nous arrêtons pour le ravitaillement.

Les petites collations avalées, nous prendrons la route direction le pays du Condroz, nous changeons de région. C'est à Spontin , petite ville établie dans la vallée du Bocq, que nous allons rencontrer de magnifiques choses, le château de Spontin, un château fort de plaine du 12ème siècle, merveilleux.

Cette ville est jolie, en plus le soleil est de la partie, il s'était caché tout au long de la matinée. A la sortie de Spontin, nous empruntons une petite route, où des carrières taillées dans les flancs de la vallée sont sur notre gauche et une petite rivière coule en contrebas sur notre droite, c'est enchanteur.

Des jeunes font de l'escalade, quel beau spectacle! Petite acalmie avant la montée sur Durnal ( 2200 m, 11% max, 5,4 % moy ) et puis en redescendant nous apercevont notre deuxième château, celui de Crupet, plus connu sous le nom de château des Carondelet, du 13ème siècle. Une petite halte, quelques photos.

Le paysage condrusien est une succession de vallées et  de crêtes dans un paysage arboré, parsemé de châteaux. Nous approchons d'Yvoir, ville traversée par la meuse et bordée de carrière de schistes.

Nous roulons sur les bords de la Meuse, encore une fois, c'est d'un calme! Nous quittons le Condroz pour revenir dans la région de Namur. Le calme avant la tempête, avant la montée vers Salet  ( 2200 m, 17 % max, 5,3 % moy ). La fin est terrible avec ses 17 %. Mais nous n'avions pas tout vu, avec la traversée du village d'Arbre, avec ses côteaux escarpés, ses maisons de pierres et surtout sa côte ( 2200m, 12 % max, 5 % moy )  Une fois ce périple fini, nous arrivons au deuxième et dernier ravitaillement, à Lesves.

Petit plein de nourriture , surtout de "congolais ", et c'est reparti pour les 25 derniers kms.

On nous assure qu'il reste qu'une seule grosse montée, à la sortie de Fosse la ville ( 3200m, 9 % max, 3,6 % moy ). Nous nous égarons à la sortie de Fosse, quelques kms supplémentaires, et c'est la montée qui nous tend les bras, elle est belle, longue, mais ne nous affaibliera pas.

Il nous reste une bonne quinzaine de kms à parcourir, nous les feront paisiblement. Nous arrivons à Jemeppe-sur-Sambre avec au compteur, 132 kms, en 5h45, 23 de moyenne et 1691 m de dénivelé.

Remercions ce club de nous avoir tracé un très beau parcours avec un paysage forestier magnifique, le fléchage a bien etait tracé, l'organisation  est  sympathique.

Cette randonnée est à conseillée, elle offre l'avantage d'associer difficultés du parcours et beauté des paysages.

A2O

A1

Le paysage Namurois.

A2

L' Abbaye de Floreffe.

A3 

A14

La montée de la ferme Robionoy.

A4

Profondeville.

A5

Profondeville.

A6

Mont Godinne.

A7

Spontin

A19

Le château de Spontin.

A8

A9

A10

A11

Escalape dans la péripherie de Spontin.

A15

Jean-Francois.

A12

Le château de Crupet.

A13

A16

Yvoir.

A17

Les hauteurs d'Arbre.

A18

 

 

 

 

 

11:02 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cote, randonnee, philippe, boul, brevet, condroz, namur, bad, coteur | Digg! Digg |  Facebook | |

30/08/2009

LA ROUTE DES PANORAMAS 2009

Après " Brasiers et Goelands ", le " Rallye de la Trappiste ", c'est la troisième fois que nous rendons visite aux cyclos de Bomerée. Cette fois c'est pour la " Route des Panoramas " , ex ( Flêche Carolorégienne ), un brevet cyclo-côteur de 188 kms pour 2460 m de dénivelé.

Alors rendez-vous 6h, à Vicq, pour récupérer les deux autres comparses, Michel et Bernard. Direction Montigny le Tilleul, où est donné le départ de cette randonnée.

Arrivés sur les lieux, nous remarquons qu'il fait frisquet, à peine 12°, alors nous sortons les gilets et nos manchettes, et en route vers le pays du Condroz.

Et déjà, comme dans le Rallye de la Trappiste, avec le col de Landelies, nous nous attaquons au km 5, à la première grande difficultée, la côte de la Pétria ( 1500m, avec 9%  max ). Dure, pas le temps de s'échauffer, nous sommes pris à froid. Nous les "diéselistes", ils nous faut un peu de temps pour démarrer.

Arrivés en haut, elle laissera des traces, mais déjà nous pouvons nous dire qu'elle est derrière nous. Place aux 16 autres.

Nous roulons dans le pays de Condroz, sur de petites routes pittoresques et tranquilles. Nous passons aux pieds des éoliennes à Tarciennes, croisons un rallye de voitures anciennes, que des Porsches, 356, 911 et autres. Nous ne sommes pas déçus des paysages. Et puis Maredret, petit village authentique, avec ses maisons construites en pierre du pays. Plus connu comme village artisanal, où plusieurs corps de métiers y sont représentés. Maredret, à quelques kms de Maredsous, avec sa bière et son fromage. C'est vraiment un endroit à découvrir, nous le traverserons sans arrêter, mais surtout pour gravir sa côte.

Enfin, km 50, Falaen et son premier ravitaillement, faire le plein de nourriture et surtout de merveilleux cakes, faits maison. Nous sommes gâtés. Nous continuons notre route et comme d'habitude, c'est par une côte, celle de Weillen.

Nom de dieu ! qui a dit qu'il fallait placer des côtes juste après les ravitos ?

Et puis km 60, la deuxième grande difficultée de la journée, la côte d' Inzemont (3200 m , 9% max ). Nous montons au train, longue mais elle nous offrira de magnifiques points de vues. En gros le Condroz est une vraie montagne russe, nous montons sur les crêtes et descendons dans les creux. Et sans cesse ce schéma se répétera.

Nous quitterons le Condroz pour entrer dans les Fagnes pendant quelques kilomètres.

Et puis nous ferons notre entrée dans les Ardennes Belges, et par la grande porte, celle de la montée de la côte du Ry de Wel ( 4600 m, 8% max ).

J'ai suivi un belge pendant toute l'ascension, qui ne fera qu'au fur et à mesure, qu'accélérer à chaque virage. Cette montée ne s'effectue que dans la forêt, c'est grandiose. Arrivé en haut, il aura eu raison de moi, me laissant à plus de 50 m derrière.

Km 98, deuxième ravitaillement à Le Mesnil, et toujours ces merveilleux cakes. Nous reprenons la route et fait rare, une descente d'au moins 7 kms, magnifique, pas de pédalage, mais comme dit le vieux dicton " tout ce qui se descend, se remonte " . Alors gare!

Km 107, bien sûr la côte d'Olloy sur Viroin, prise au ralenti, vu la configuration de terrain. Nous retournons vers les Fagnes, à Dourbes, direction le Ravel n° 2, à Matagne la grande. Surpris de rencontrer le ravel dans un tel endroit, mais un peu de plat dans ce pays de collines fait du bien.

Km 140, dernier ravitaillement avant la fin, le plus dur est passé. Nous reprenons des forces à Vodecée, ont retirent les chaussures , ça chauffe. Et puis le retour dans le pays du Condroz. Ca commence à tirer dans le cou, puis dans les jambes. Il y a vraiment une différence entre un BAD et un brevet cyclo-côteur.

Les paysages sont toujours le mêmes, zones boisées et agricoles, traversées par de jolis petits villages. Nous commençons à voir la fin du tunnel, à Ham sur Heure, où nous pouvons admirer son château communal, majestueux.

Une dernière partie de manivelles dans les faubourgs de Montigny et c'est l'arrivée avec au compteur, 192 kms, en 7h38, 25,07Km/h de moyenne, et 2620 m de dénivelé.

Le parcours fut admirablement flêché, remerçions encore les cyclos de Bomerée, pour leur parcours, il porte bien son nom de " Route des Panoramas ".

Dommage que ce genre de rencontre ne remporte pas plus de succès. ils ne totaliseront que 120 participants.

Croyez-moi, Messieurs, avec ce club, c'est l'assurance d'avoir un superbe parcours, bien flêché, avec de bons ravitaillements. Alors, il faut venir, et en plus ils sont sympas et serviables.

J'espère qu'un jour ils reprendrons à leur compte " Brasiers et Goelands " que nous puissions en profiter un peu plus longtemps.

clic sur ce lien pour découvrir le parcours

p21

 p4  p5

Les éoliennes de Tarciennes.

p1020494

p6

p7

p8

p2

p10  p11

Maredret, village pittoresque.

p12

Photos cyclos sur Route des Panoramas 018

Photos cyclos sur Route des Panoramas 019

p13

Ravitaillement à Falaen.

p16

p14

p9

p17

p18

P1040501

p19

p20

p21

Deuxieme ravitaillement à Le Mesnil.

P1040522

P1040528

p1

Le château de Ham sur Heure.

p3

Après l' effort, le réconfort.

P1040644

 

 

19/07/2009

AYWAILLE. LIEGE. BASTOGNE. LIEGE 2009

Ce samedi 18 juillet 2009, s'est déroulé le 13ème Liège-Bastogne-Liège. Organisé par le vélo club de la Redoute, situé à Aywaille.

Nous nous sommes donc donnés rendez-vous, Philippe, Bernard et Eric, à Vicq pour 4h30. Direction la Province de Liège, à 180 kms de chez nous.

Arrivés sur les lieux, on peut déjà remarquer les collines qui nous entourent. Nous sommes bien dans les Ardennes Belges, ça va chauffer. Après s'être préparés sur le parking du centre sportif, nous prenons le départ à 7h00.

Direction Bastogne, 15 côtes au menu, dont les côtes d'Awan, le col du Pas Bayard, la côte de Sart, et de la Vecquée.

Le vélo club de la Redoute avait programmé 5 parcours, dont un 200, 160, 115, 75, et 45 kilomètres.

Un 200 km avec 2950 m de dénivellé et un 160 km avec 2200 m de dénivelé.

N'oublions pas non plus, il n'y a pas si longtemps que ça, que le championnat de Belgique s'y est couru. C'est donc un parcours de rêve pour les organisateurs.

C'est parti et déjà à 5 km, se dresse la côte d'Awan, bonne mise en jambes pour le reste du parcours. Eric mène le train, nous suivons bien sagement, nous nous préservons pour le reste du parcours.

Il ne faudra pas trop de temps pour quitter la province de Liège et faire notre entrée dans celle du Luxembourg.

Les vues sont magnifiques, paysages vallonnés et boisés, nous ne sommes pas les seuls à apprécier les lieux, nombreux sont les camps de scouts qui jalonnent les routes, c'est impressionnant, tentes sur tentes, et jeunes gens dans tous les coins.

Cela donne de l'animation.

Km 55, premier ravitaillement, à Berismenil, sur le bord de la route, pas le temps de chômer, nous repartons de plus belle.

Nous seront accompagnés par un Belge, qui vit dans le coin, c'est son 5ème Liège-Bastogne-Liège, chapeau!

Il nous donnera quelques conseils, puis la côte de Bonnereux, pas mal dans son genre, arrivés en haut, nous nous séparons, Eric suivra le belge sur le 200, et nous, nous bifurquons sur le 160. Ce sera suffisant pour nous.

Nous sommes dans les faubourgs d'Houffalize, et nous allons rouler longtemps, tout autour, sans jamais rentrer dans la ville, dommage, ce sera mon seul regret.

Après quelques côtes avalées, nous arrivons à Tavigny, pour le deuxième ravitaillement, nous sommes au km 80. Nous prenons des forces, car derrière il y a la montée sur Cetturu.

Passés cette montée, nous ferons un bout de chemin avec des Flamands, qui mettrons un point d'honneur, à ne pas nous laisser sucer leurs roues, alors adieu.

Nous rencontrons beaucoup d'exploitations forestières, c'est vraiment un réservoir d'espaces verts. Nous suivons des cours d'eau, il n'y a personne sur les routes, c'est d'un calme. Tranquillement nous faisons notre bout de chemin, km après km, montées après montées.

Km 110, après avoir gravis la côte de Sart, nous arrivons au contrôle n° 3, un petit moment de répit, et hop en selle, pour les derniers cinquante kilomètres qui nous séparent de l'arrivée.

Nous traversons Vielsam, un beau petit bled, c'est normal que Sunparks y est ouvert un centre, nous sommes dans les Hautes Fagnes, c'est beau. Nous, nous apprécierons Vielsam pour autre chose, puisque c'est la seule fois, que nous traversons la vallée, un bon tronçon de plat, cela fait du bien.

Nous roulons entre 34 et 38 km/h, nous rattrapons quelques cyclos, que nous laissons pour une fois sur le bord de la route. Nous arrivons à Trois Ponts, une autre belle petite bourgade, avant de monter la côte de Gleize. Le contrôle n°4 nous tend les bras, auarius a volonté, c'est raffraichissant. Seul le temps n'est pas de la partie, il pleut, il fait froid, et pour nous remonter le moral, on nous annonce , encore une seule côte, celle de la Vecquée.

Alors, en piste, une petite montée avant de redescendre sur Stoumont, une ville magnifique, nous rencontrons beaucoup de monde, il doit y avoir pas mal d'activités dans le coin, et de choses à découvrir, comme le château de Froidcourt.

Stoumont est vraiment à redécouvrir, mais en famille et surtout en voiture.

Nous arrivons à la Vecquée, nous montons doucement, c'est long, très long, il faudra tirer sur les bras pour la mériter. Nous savons que c'est la dernière, alors nous jetons toutes nos forces dans la bataille, ça y est , ouf! c'est fini.

Comptant d'être venus, nous ne ferons pas la Redoute, mais celle-ci n'est pas mal non plus.

Nous descendons vers Aywaille, pour les vingt derniers kilomètres qui nous restent.

Après 6 h de vélo, nous arrivons au centre sportif, avec 159 km au compteur, 26 km/h de moyenne, et 2126 m de dénivelé. Après la douche, le réconfort, nous viderons une bonne Leffe, même deux, en attendant Eric.

14H35, il arrive, heureux d'avoir effectué le parcours du 200 et surtout d'avoir gravit la Redoute. Cela nous a mis l'eau à la bouche , pour une prochaine fois , c'est sûr.

Nous prendrons quelques forces, pain saucisse, et c'est le retour vers Vicq qui s'annonçe. Ce fut une belle randonnée, seul le temps n'était pas de la partie, mais les paysages sont grandioses, il ne faut pas aller bien loin, pour être dépaysé, à 1h30 de chez nous, cela change radicalement.

18h00, nous arrivons à Vicq, une belle journée à raconter.

RE

PAR

AY1

Le bureau de police d'Aywaille

AY7

A la sortie d'Aywaille, direction Bastogne.

AY3

Beau paysage des Ardennes belges.

AY4

Les nombreux camps de scouts.

AY8

Beau réservoir de nature.

AY9

AY10

La magnifique région d'Houffalize et de La Roche-en-Ardenne, dommage que nous ne traversons pas ces villes.

AY11

AY12

Bernard.

AY13

Le contrôle n° 3, après la côte du Sart.

AY14

L'entrée dans Trois Ponts.

AY15

Le contrôle n° 4, La Gleize, le temps n'est pas au rendez-vous.

AY2

Le château de Froidcourt, à Stoumont.

CTE_DE~1

AY16

Dans les faubourgs d'Aywaille.

AY17

AY18

Un bon aquarius, à l'arrivée.

AY19

Bernard et Eric.











 

 

16:41 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : philippe, bernard, randonnee, brevet, bad, coteur, col, ardennes, cote | Digg! Digg |  Facebook | |

14/06/2009

RANDONNEE DES PENTES ET DES COTES 2009

Ce dimanche 14 juin s'est déroulée, la traditionnelle "randonnée des pentes et des côtes", organisée par la Roue Libre des Montliaux, à Givry (B).

Ce brevet comporte plusieurs parcours dont un 45,70,80 kms, et un brevet a dénivellation de 130 kms.

Le départ est donné au café " la bascule" à Givry. A 6h30 pour les plus matinaux, nous prendrons le départ bien après eux, vers 7h50.

Et c'est parti pour une belle ballade chez nos voisins belges, et déjà au km 9, nous passons devant "l' Abbaye de Bonne Espérance", que nous connaissons bien, pour l'avoir regardée sur le parcours des cotacols de Manage. Sympa!

Et puis dans les faubourgs de Bienne-les-Happart, nous sommes stoppés net par un petit animal, bien effronté. Un superbe écureuil, sans peur, qui après nous avoir regardé, nous fonçe dessus, ne voulant pas l'écraser, il nous a presque fait mettre pied à terre.

Belle interlude que voilà, nous circulons sur de belles routes de campagne, ne croisant personne, jusqu'a Thuin.

Km 25, Thuin, et son célèbre mur, une côte en pavé, assez raide, que nous passons assez facilement. Le panorama est magnifique, vraiment une belle région.

Nous finirons par rejoindre Thirimont et son premier ravitaillement, collations à volonté, un peu de repos, et c'est reparti, direction la France et Coulsore.

Un petit passage devant le café " la bonne humeur" de Bersillies l'abbaye, un petit air de Mons-Chimay-Mons, avant d'attaquer de futures côtes.

Nous ferons jusqu'à l'arrivée, un passage obligé par la France, en empruntant les villages de Recquignies, Colleret, Dimechaux et d'autres encore.

kM 90, arrive Beaufort, le deuxième ravitaillement, une petite discution avec les organisateurs sur la beauté des paysages.

Nous repartons pour les derniers 40 kms, en compagnie de deux belges, du C.H.A.P.E. de Mons. Nous nous tirons "la bourre", normal mais bon enfant.

Km 100, La Longueville, un air de déjà vu, puisque c'est un de nos circuits d'entraînement. Un dernier regard sur le 'd'Artagnan", notre pause sur ce circuit, et direction Malplaquet.

Nous sommes toujours en compagnie de nos deux belges, ça roule. Les premières gouttes font leur apparition, il est temps d'arriver.

Il est 13h28, nous avons effectué 134 kms pour 1280 m de dénivelé, tout ça en 5h09 et 26 km/h de moyenne.

Z22

Le parcours.

Z17

Le départ, au café " la bascule"

Z13

L'Abbaye de "Bonne Espérance"

Z14

Z18

Un petit morceau le long des canaux, calmes et paisibles.

Z19

En bas du mur de Thuin.

Z20

Bertrand dans le "mur"

Z16

Philippe.

Z21

Le temps est clément.

 

 

19:30 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee, brevet, philippe, bertrand, bad, coteur, col | Digg! Digg |  Facebook | |

10/06/2009

LES HAUTS PAYS ET BOSSES BORAINES 2009

Ce samedi 6 juin s'est deroulé le brevet à dénivellation des hauts pays et bosses boraines, organisé par l' Amicale cyclotouriste d'Hornu.

3 parcours sont au programme, 50, 85 et 110 km ( BAD ) pour 1100 m de dénivelés.

Nous nous donnons donc rendez-vous à 7h00, place de Vicq. Toujours les mêmes protagonistes, Philippe, Michel, Bertrand, Bernard  et les frêres Dehon.

Notre rendez-vous est fixé au café du "Mouton d'or" à Hornu, ou nous attendent Stréphane ( cyclo de Riccione) et un de ses collègue.

D'entrée nous sommes confrontés aux petites montées de la ville de Wasmes, bonne mise en jambes, ça monte.

Ensuite nous prennons la direction de la France, nous nous sommes chez nous, avec les montées de Sebourg, Jenlain, et Wargnies le grand.

Nous arrivons à Roisin, pour l' unique ravitaillement de cette randonnée, juste le temps de poser avec Joseph, de Quievrain. Quelques collations et nous voici repartis .

Direction la Belgique, avec les célèbres montées d' Autreppe, la côte du baron, et la côte du mayeur à Bellignies.

Nous finirons cette belle petite randonnée par un retour dans la ville de Wasmes, avec la montée du "tienne du dragon", une côte reputée dans le coin, en pavé de surcroit.

Arrivés à Hornu, nous dégustons une bonne Leffe, et nous nous donnons rendez vous pour de futurs brevets.

DSC06651

Philippe, Joseph, Stephane, Bertrand.

DSC066522

Michel et Bertrand dans le dernier "tienne" de Wasmes.

W2

W1

 

22:05 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : michel, riccione, philippe, bernard, bertrand, bad, col, coteur, randonnee, brevet | Digg! Digg |  Facebook | |

22/05/2009

L'ASCENSION BIKE 2009

En ce jour d"Ascencion", finalement, seul un petit nombre de cyclos de La Petite Reine de Condé ont tenté de "s"élever"  sur les côtes de la Région des Monts de Frasnes, de la Jubaru et du Saint-Aubert bien aimé.

Jean-Louis, fait rare, a mené tout le long du parcours : 86km au retour à Condé. Merci à lui d'avoir bien voulu m'attendre. Finalement nous sommes partis sur le 35km. On nous proposait au niveau des petits parcours : un 80km, un 60km et un 35km.

Comme mercredi, j'ai beaucoup souffert et j'ai tout fait au courage. Mon dos allait mieux de même qu'au niveau respiratoire, j'avais supprimé anti-inflammatoires et myorelaxant.. Mais je suis parti avec une contracture au mollet gauche et avec une jambe droite très endolorie? ... j'ai des difficultés pour me déplacer!

Le parcours était très bien, exigeant, inconnu pour moi en grande partie. hormis peut-être la côte de THIMOUGIES ( 6%, 7% durant 500m) que j'ai réussie à franchir tranquillement (130 pulsations/minute) ... à bonne distance de Jean-Louis et de deux femmes que nous venions de dépasser? c'est dire de mon état de fatigue. Au final notre moyenne fut 23km/h sur les 86km???

Nous avons rencontré Marcel CUVELIER du club de RAISMES pas très en forme non plus. Puis aussi Raymond Sizaire de Vieux-Condé; un ancien du club de Condé.

Merci aux organisateurs pour ce beau parcours très bien flêché.

Sur les photos, nous avons échangé avec deux cyclos chevronnés de TAINTIGNIES. 

Sans titre

A1

Jean Louis lors de l' arrivée.

A2

Avec des cyclos de Taintignies.

PHILIPPE

Ce jeudi 20 mai, s'est déroulée à Bruyelle (B), l'Ascension Bike, une randonnée organisée par les cyclotouristes d'Antoing (B).

Nous nous sommes donnés rendez-vous pour le départ, place de Vicq, à 6h45.

Après avoir récuperé les deux autres comparses, Michel et Bertrand, nous voici donc en route pour l'Ascension. En compagnie de Bernard et des frères Dehon, Philippe et Eric, du club cyclo d'Aulnoy-lez-Valenciennes.

Arrivés sur place, au terrain de foot-ball, nous nous dirigeons vers le local, où nous attendent les inscriptions. Plusieurs parcours aux choix, 35, 60, 80, 105, 130, 150.

Nous choisirons le BAD de 150 km.

Comme à son habitude, Bernard démarre sur les chapeaux de roues, on ne le changera pas, la seule façon de le ralentir est la crevaison, mais la scoumoune l'a abandonné, dommage pour nous.

Nous prennons la direction des Monts de Frasnes, ça se voit, ça monte et cela descend, avec les montées de Montreuil-au-bois, Chapelle-Notre-Dame des Champs, Grandrieu-bois d'Antoing, Miclette et la Folie d'Oeudeghien.

Km 60, premier ravitaillement à Buissenal, chez l'habitant, dans une cour, friandises à volonté, ça creuse. Quelques photos et nous voilà repartis direction du Saule pendu et surtout le Mont-st-Aubert, en passant par le col de la croix Jubaru.

Km 100 , les meilleurs partent devant dans l'ascension du Mont, quand à moi je suis resté avec Michel et Bertrand pour l'ascension, qu'ils montent à leur rythme.

Dans la descente, voulant combler notre retard, nous avons acceleré, manque de pot, nous avons raté un virage et nous voilà en bas, forçés de refaire demi-tour. Nous avons fait perdre quelques minutes aux Aulnaysiens.

Km 115, au détour des routes, nous croisons l'antenne de Froidmont, une antenne de 160 m de haut, pour la réception hertzienne. Ce sera notre dernier mont puisqu'elle culmine à 80 m .

Km 117, dernier ravitaillement, quelques provisions, bourrage de poches pour entammer les 30 derniers km. Nous finirons comme nous avons commençé, à fond, Bernard à la commande, roulant à des pointes de 34 km/h.

Nous pourrons dire un grand merci à Philippe ( Dehon) qui passera son temps à nous pousser dans le dos pour nous donner l'impulsion.

Nous commençons à respirer, quand nous apercevons la pancarte Rouillon, et Wiers, nous sommes chez nous, ça sent la mousse comme dirait "Zanini". Nous rentrons sur les bords des canaux. Il aura fait un temps magnifique, pas de gros problèmes, à part la fatigue.

Arrivés à Bruyelle, direction le bar, pour estampiller notre carnet à denivellation, avant de prendre une Leffe, cela fera du bien.

Nous apprendrons qu'il y a eu 620 participants à cette randonnée, tous circuits confondus. Nous avons parcourus 158 km, en 5h51 , à peu près à 27 km/h de moyenne.

Merci aux organisateurs pour leur gentillesse, et pour la beauté des parcours.

Z

 

A18                                                    A1

Le départ de Bruyelle et la photo de groupe devant la friterie Totof.

A8A9

Bertrand et Michel.

A4A5

Philippe et Bernard.

A13A7

La Française des jeux recomposée et Eric.

A10A11

Bernard et Michel.

A12A14

Eric, Philippe et Michel dit "Plume et Plume"

A15

A16DSC06545

Michel et Bertrand dans la fin du Mont-Saint-Aubert.

dyn005_original_554_738_jpeg_2646897_31526719417ab1b04b1e92cd83ce95b5A26A2

Les beaux paysages de Belgique.

DSC06547

Après l'effort, le réconfort.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11/05/2009

LES CRETES THUDINIENNES 2009

 

Ce dimanche 10 mai 2009 s'est déroulée la 20ème édition des Crêtes Thudinniennes, organisée par le club cyclo d'Estinnes-au-Mont (B).

C'est un brevet à dénivellation. Plusieurs parcours sont au programme, 35, 80, 109, 124, 147 km.

Après la Lotto Reuzen Van Vlaanderen de la veille cela promet. Après avoir donné rendez-vous à Bernard la veille, nous avons pris le départ à 7h00, direction la ferme Houdard, à Estinnes-au-Mont.

Arrivés sur les lieux, nous prenons la direction  des routes de campagne, le temps est ensoleillé, cela fait plaisir.

Nous arrivons à Thuin, où nous devons escalader le mur en pavés, rien à voir avec la randonnée d'hier, mais elle s'avère être dure. Puis la descente, vers l'abbaye de l'Aulne, déjà vue lors du Rallye de la Trappiste. Joli coin, près du canal, pour de belles ballades. Nous arrivons à Landelies où nous attend son col de 177 m, que nous montons sans peine.

A peine le col terminé , nous prenons la direction du "M" de Bomeree, une montée en zig zag, super sympa, on s'y croirait.

km 45, premier ravitaillement à Thuillies, petites collations à volonté, on ne s'attarde pas, nous reprenons la route vers le barrrage de l'Eau d'Heure, en passant par le lac de de Feron, de Falemprise et de Plate Taille.

C'est magnifique, les mêmes paysages que le rallye de la trappiste que j'ai adoré. Nous finirons les 50 derniers kms dans le site touristique de la Botte du Hainaut.

En haut des crêtes, nous surplombons toute cette region, verdure, forêt, culture, etc...

Vraiment, en effectuant les Cotacols de Manage, le Rallye de la Trappiste et aujourd'hui les Crêtes Thudiniennes, nous avons tiré le gros lot, conçernant la beauté des paysages, rien à voir avec le plat pays qui est le nôtre.

Nous finirons à Estinnes-au-Mont, en bouclant les 146 km en 5h32, 26 km/h de moyenne, et 1850 m de dénivelé.

Pas mal pour deux cyclos, dont l'un venait de boucler un tour du Quercy, avec 750 km en moins d'une semaine, et l'autre, avec 150 km de la Lotto Reuzen Van Vlaanderen effectuée la veille.

Après la randonnée, nous prendrons une bonne bière, histoire de se désaltérer, et j'ai eu la bonne surprise de rencontrer un cyclo venu l'an dernier avec moi, lors d'un séjour à Riccionne. Nous avons échangé nos histoires, le temps de prendre une photo souvenir, et c'est déjà l'heure du départ.

Nous garderons un excellent souvenir de cette randonnée. Bravos, messieurs, pour l'organisation, le fléchage et le reste, ( surtout la bonne humeur ).

Je crois que les 594 cyclos seront du même avis.

                                      Z10

estinnes1

estinnes

Merci à Michel pour les coordonnées ( carte et profil )

http://randonneescyclotouristes.dhblogs.be/tag/estinnes

Z1

Philippe et Bernard.

P5100111

Le depart du mur de Thuin.

P5100112

Belle vue du mur.

IMG_4542

cret0931

Philippe et Bernard dans le mur de Thuin.

IMG_4667

Belle vue de la haut

Z2

L'Abbaye de l'Aulne.

Z3

Les abords de Landelies.

Z4

Belle guingette.

Z5

Z6

Les italiens de Riccionne à Estinnes-au-Mont. Et encore bonjour à Christian Vandenborre, et sa famille

 

 

 

19:50 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : randonnee, brevet, bernard, philippe, bad, bomeree, cyclos, coteur, riccione | Digg! Digg |  Facebook | |

10/05/2009

LOTTO REUZEN VAN VLAANDEREN 2009

Ce samedi 9 mai 2009, avait lieu la "Lotto Reuzen Van Vlaanderen" ou "Lotto géant des Flandres" en français. 2000 participants se sont frottés à cette aventure.

Le départ fut donné à partir de 7h00, place de Renaix (B).

Arrivés à 6h30, nous sommes en quête d'un endroit pour déguster un café. Nous entrons donc dans le seul café resté ouvert sur la place, et là, comme un fou rire, nous sommes tombés sur un café "boîte de nuit", d'un genre spécial. Cela commence fort !

Après s'être fait mettre à la porte gentiment, en s'excusant de ne pas pouvoir nous servir un café, nous décidons de faire l'impasse et d'attendre Alain, ce cyclo de Chartres, rencontré sur la Van Petegem, venu spécialement, pour cette partie de grimpettes dans les Flandres Orientales.

Il faut dire qu'il y en avait au programme : 30 montées avec 2700 m de dénivelé sur 140 km. De quoi mettre de l'ambiance, avec des ascensions telles que le Kluisberg, Le Paterberg, Le Koppenberg, Le Molenberg, Le Varent, Le Berendries, Le Berg Ten Houte et le Fortuinberg pour ne citer que les plus durs.

Nous nous inscrivons dès 7h00, 20 euros, c'est pas donné. Nous prenons le départ à 7h30, et là, pas le temps de s'échauffer puisque c'est déjà l'ascension du Fiertelmeers. Elle laissera des traces, ça fait mal!

Petit à petit, nous prenons la température du terrain, jusqu'au Kluisberg ( Mont de l'Enclus ) que nous connaissons un peu pour l'avoir gravi à l'entraînement avec les copains de La Petite Reine.

Nous le montons par une voie inconnue. Une fois effectué, nous nous égarons dans la descente. Après plusieurs renseignements à la population locale, nous décidons de refaire l'ascension par le côté que nous connaissons.

Par rapport aux autres, nous pourrons nous vanter d'avoir 31 monts à notre actif. Dans les alentours de Oude Kwaremont, nous commençons à aperçevoir les carricatures des champions cyclistes, l'ambiance du Tour des Flandres.

C'est l'ascension du Vieux Kwaremont, la première en pavés, dure, surtout avant le Paterberg, une côte mythique de 13 % en moyenne et 20 % dans le pourcentage maximun avec des pavés pour corser le tout.

Il faudra poser le pied à terre : manque de force, et pas possible de faire autrement pendant quelques mètres.

Arrivés en haut, nous faisons la connaissance de quelques gars du nord ( St-Amand, Bousies, etc... ) venus eux aussi se frotter à cette randonnée. Pas le temps de discuter, nous préférons ne pas nous attarder avant l'ascension de l'autre difficultée du jour, le Koppenberg.

Là aussi , nous mettrons pied à terre, mais c'est promis, c'est la dernière fois.

Ouf! le premier ravitaillement, après 40 km, il était temps, bourrage de poches à volonté, de célèbres gauffres Mêli au miel. Et c'est reparti, nous montons mieux, mais l'enchaînement fait mal, et puis  c'est le Taienberg, puis le Molenberg avec ses pavés disloqués.

Nous passons cet obstacle, pour arriver au deuxième ravitaillement avec 80 km effectués. Là idem, bonne collation avant l'ascension de Berendries, que j'ai trouvé très dure lors de la Van Petegem.

Nous repartons rejoindre Alain, parti en éclaireur, nous serons surpris, nous l'avons gravis sans encombre, nous devenons bons? Mais c'est illusoire car l'Elverenberg Vossenhol nous rappelle qu'il faut compter avec tous les monts.

Troisième ravitaillement au km 106, avant l'ascension du Varent et bis répétita, comme à la Van Petegem. C'était l'une des plus dure, cependant pas de problème, comme dit "Alain", quand on connaît les cols, on les passe mieux. Mais deux autres cols nous ferons mal aux jambes : le Berg Ten Houte et le Fortuinberg avec leurs 21 % dans la partie la plus dure.

Nous souffrons, mais nous comptons à reculons :  il n'en reste plus que deux, ça sent la mousse comme dit "Michel"!

Il est 15h15, nous passons sous l'arche gonflable, tout ça pour nour dire que c'est terminé.

Ce fut dur, nous avons voulu voir, nous avons était servis toutefois contents de l'avoir fait, mais pas prêts de la refaire de si tôt!

150 km au compteur, environ 3000 m de dénivelé, j'ai mené tout au long du parcours, entre les cols, ça va laisser des traces.

Demain, je dois aller à la 20ème édition des Crêtes Thudiniennes, à Estinnes-au-Mont, en Belgique, pour un brevet à denivelé de 150 km, ça va faire mal!

Mais quand on aime, on ne compte pas, en plus, je suis accompagné de Bernard, il ne chôme pas sur les parcours, j'ai hâte d'avoir fini tout cela pour en prendre cinq.

M1

A18A19

A17

  

MONTEES DISTANCE ALTITUDE % MOYEN DE LA MONTEE % MAXIMAL DE LA MONTEE
FIERTELMEERS 500M 57M 11,4% 20,0%
SHAPENBERG 1200 M 102 M 8,5% 21,0%
KRAAIBERG 1300 M 71 M 5,5% 12,0%
LE HORLITIN 950 M 72 M 7,6% 15,0%
KLUISBERG 2100M 116 M 5,5% 18,0%
OUDE KWAREMONT 1000 M 64 M 6,4% 12,0%
PATERBERG 350 M 46 M 13,1% 20,0%
WAAIENBERG 750 M 50 M 6,7% 12,0%
KOPPENBERG 700 M 66 M 9,4% 19,0%
KORTEBERG 1000 M 64 M 6,4% 17,0%
TAAIENBERG 800 M 49 M 6,1% 16,0%
EIKENBERG 1000 M 62 M 6,2% 10,0%
KAPELLEBERG 800 M 54 M 6,7% 14,0%
WOLVENBERG 650 M 46 M 7,1% 17,0%
BRAAMBRUGSTRAAT 800 M 47 M 5,9% 14,0%
ABEELSTRAAT 500M 41 M 8,2% 18,0%
MOLENBERG 450 M 33 M 7,3% 14,0%
ARMEKLEIE 550 M 45 M 8,2% 10,0%
BERENDRIES 900 M 65 M 7,2% 12,0%
ELVERENBERG 1400 M 51 M 3,6% 9,0%
TOEPKAPEL 400 M 28 M 7,0% 12,0%
TENBOSSETRAAT 450 M 29 M 6,4% 9,0%
VALKENBERG 550 M 45 M 8,2% 13,0%
STEENBEEK 300 M   7,2% 17,0%
STEENBERG 800 M 60 M 7,5% 13,0%
VARENT 800 M 59 M 7,4% 13,0%
BERGTEN HOUTE 1100 M 66 M 6,0% 21,0%
FORTUINBERG 1200 M 88 M 7,3% 21,0%
MUZIEKBERG 700 M 60 M 8,5% 14,0%
TENBERGE 1250 M 60 M 4,8% 9,0%

  

A1

A2

A4

Le départ, sur la place de Renaix.

A3

Michel et son assistance.

A5

Michel et Alain dans l'ascension du Horlitin.

A6

Michel dans le Kluisberg.

A7

La carricature de Nico Mattan, dans l'Oude Kwaremont.

A8

Une maison peinte aux couleurs de Boonen, Van Petegem, Merckx, Van Impe, etc...

A10

Michel, pied à terre, dans le Patterberg, " j'aurais su, ch'rai pas venu"

A11

Les gars du Nord dans le Reuzen.

S2

A9

Le premier ravitaillement dans les alentours de Nukerke.

A12

Les deux trainards, toujours en train de discuter.

A2

Philippe dans Bergten houte

A1A3

Philippe et Michel dans Bergten houte

A4

Michel dans Bergten houte

A13

Les moulins des Flandres.

33

 Paysage des Flandres ( Photo cycling.be )

35

 Paysage des Flandres ( Photo cycling.be )

62

 Paysage des Flandres ( Photo cycling.be )

A15

Beaux paysages des Flandres Orientales.

A14

Le fléchage, toujours là pour nous dire que ça va monter.

S3

A16

Le repos des guerriers, Leffes à la main, sur la place de Renaix

S1

 

 

 

 

 

 

 

 

20:22 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee, brevet, philippe, michel, bad, alain, monts | Digg! Digg |  Facebook | |

12/04/2009

RALLYE DE LA TRAPPISTE 2009

Pour fêter les 20 ans  du C.C.BOMEREE  (belgique), le club a organisé le samedi 11 avril 2009, son 20 ème rallye de la trappiste.

N'oublions pas que le C.C.BOMEREE est aussi le club organisateur de la randonnée "brasier et goelands", rando que nous avions fait l'an dernier et que nous avions appréciée.

5 parcours étaient au menu: 200, 165, 121, 70 et 40 km. Nous obterons pour le 165 km pour 1720m d'altitude.

Nous voici donc partis à quatre, Bernard, Philippe et Eric du club d'AULNOY-LES- VALENCIENNES et moi-même, pour un départ en voiture dès 7h00, place de VICQ.

La météo fut clémente, avec une température digne du printemps. Après 45 minutes de déplacement, nous arrivons à LANDELIES, pour y prendre le départ. Le   ton fut donné, puisque d'entrée nous devons grimper le col de LANDELIES et ses 177 mètres.

Alors allons-y, pour un dépaysement total dans la botte du hainaut, par de petites routes pittoresques et tranquilles.

D'entrée nous remarquons que le parcours fut bien tracé, avec les merveilleux paysages de la vallée de la Sambre et en outre, le Ravel du barrage de l'Eau d'Heure.

Nous tenons une bonne cadence, après avoir effectué 40 km, nous arrivons à FROICHAPPELLE, et là, au hazard d'une rencontre, je croise Eddy, un belge avec qui j'ai séjourné à RICCIONNE en Italie. Mais nous n'avions pas trop le temps de bavarder, le fléchage bifurque sur le 165 Km, aussi nous laissons Eric et Philippe emprunter le 120 Km et, Bernard et moi, tentons le 165km, pour la vallée de l'OISE.

 Au Km 68 : ravitaillement en pleine forêt à FORGE-PHILIPPE, cela fait du bien, nous reprenons la route, en direction de la France, vers la passe d'ANOR.

Au Km 97, deuxième ravitaillement à BAIVES, nous ne attardons pas, direction la France de nouveau, vers EPPE-SAUVAGE, le VAL-JOLY et COULSORE. Que de beaux paysages!

Km 130, dernier ravitaillement avant l' arrivée, et nous reprenons la route vers la vallée de la THURE, avec forêts et rivières, pour arriver aux abords de l'abbaye de l' AULNE, magnifique site visité par des milliers de promeneurs.

Nous finirons cette belle journée ensoleillée, sur les bords des canaux. Nombreux sont les promeneurs que nous croisons, tout le monde profite de cette journée magnifique.

Arrivés dans la salle Laloyaux, nous avons droit à notre tartine et une bonne Pils, juste à peine assis qu'il commence à pleuvoir. Nous regardons nos compteurs, 169 km au total, 1737 m de dénivellé, presque 27 km/h de moyenne, et  tout ça en 6h20.

Remercions ce club qui sait nous concocter de belles ballades, nous ne sommes jamais surpris du résultat.

M3M4

M1

 

M2

 M6

Philippe, Eric, Bernard et Moi.

X3

Bernard et Philippe.

M5

Le col de LANDELIES, au départ de la randonnée.

M8

Landelies.

M9

Le Ravel du barrage de l'Eau d'Heure.

hpim2216

hpim2217

p1030898

p1030916

S1

Durs, durs les pieds.

S2
 

Au dernier ravitaillement, avec les personnels du C.C.BOMEREE.

34

L'Abbaye de l'Aulne.

 

 

21:10 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee, brevet, bernard, philippe, bad, bomeree, coteur, riccione | Digg! Digg |  Facebook | |

22/03/2009

LES COTACOLS DU CENTRE MANAGE 2009

Ce samedi 21 mars 2009, avait lieu une nouvelle édition des Cotacols du Centre, organisée par le cyclo club Manageois.

Ce Cotacol fait parti des brevets à dénivellation.

Nous nous sommes donnés rendez-vous à 7h00, place de VICQ, pour un départ groupé en voiture en direction de MANAGE (B). Et c'est toujours les inconditionnels des brevets extérieurs qu'on pouvait trouver: une collaboration des cyclos d'AULNOY-LES- VALENCIENNES, CONDE-SUR-L'ESCAUT, RAISMES, QUAROUBLE et ST-SAULVE ( Bertrand, Michel, Gérard, Marcel, Frédéric, Bernard et Philippe ).

Nous voilà partis vers MANAGE, petite ville située au milieu du trajet MONS-LA LOUVIERE.

Les Cotacols du centre, c'est un circuit de 105 km, 16 côtes, pour 1050 m de dénivelé, il y aura d'autres parcours dont  35, 57 et 80 km.

CLIC SUR CE LIEN POUR DECOUVRIR LA FEUILLE DE ROUTE

CLIC SUR CE LIEN POUR DECOUVRIR LA CARTE

CLIC SUR CE LIEN POUR DECOUVRIR LE TABLEAU DES COTES

Nous obterons pour le 105 km, le départ avait lieu au buffet de la gare, place de la gare, à MANAGE. Déjà, dès notre arrivée, nous avons pu remarquer un bon nombre de participants sur le parking, ce qui laisse présager une nouvelle réussite pour cette édition 2009.

Un accueil sympa, un ravitaillement au départ, pour prendre quelques forces pour affronter le parcours ( un ravito, au départ, c'est rare ! )

Le départ est donné, direction les petites routes de campagne et à 5 km du départ, la première côte, la côte n° 1 " le rossignol ", première mise en jambe. Nous sommes vite mis à contribution, cela laisse présager le reste à venir.

Bonne organisation du club, qui au pied de chaque côte, nous avait planté des panneaux qui indiquent les difficultées de la journée. (n° de la côte, longueur, dénivelé ).

Ouf, la première est passée, au tour de la deuxième et ainsi de suite.

Direction la ville de MORLANWELZ, le parcours enchaîne routes de campagne et traversées de villes.

Km 39, la côte n° 8 " les trieux ", 1100 m de longueur, avant d'arriver sur BINCHE, que l'on traversera, jusqu'au pied des remparts du 13ème et 14ème siècle.

Une petite pause, en attendant Bernard " la scoumoune ", le roi de la crevaison, en effet le mauvais sort s'acharne sur lui.

Nous reprendrons la route en attaquant la côte n° 9, celle de la " fontaine de la jouvence " : 2400 m, je crois qu'à ce moment là, nous avons fait le plus gros du parcours, avec l'ascension de ces deux montées.

Km 52, ravitaillement, à la porte de l'abbaye de " bonne espérence ", une abbaye Norbertine fondée en 1130 par ODON, avec sa tour gothique en grès de Bray.

Magnifique site, quelques photos souvenirs et de nouveau en selle pour le reste du parcours, c'est à dire la deuxième moitié.

Nous passons devant le parc d'éoliennes en construction aux abords d'ESTINNES, puis nous continuerons vers THIEU, où se situe l'ascenseur n° 4.

Km 77, la traversée de ST-DENIS, où nous pourrons, avant d'attaquer la côte n° 13 , " la hautte folle ", apercevoir la vigne à flanc de côteaux, magnifique paysage.

Km 92, l'arrivée à STREPY, avec une bonne descente, vers le niveau le plus bas de l'ascenseur funiculaire, 73 m de dénivelé, ouvert à la circulation en 2002, impressionnant de technique, j'ai pu le visiter cette année, c'est à voir, très pédagogique.

Nous remontons vers la côte n° 16, " la ravin madelon ", 1300 m , pour emprunter le chemin de halage qui nous mènera quelques centaines de mètres plus loin, vers un autre ouvrage gigantesque, le canal-pont du SART, à HOUDENG, long de 500 m.

Pont que l'on empruntera et que nous passerons en dessous pour mieux apprécier l'oeuvre.

Km 105, MANAGE, nous voilà revenus au buffet de la gare, où nous sommes pressés de manger notre pistolet au jambon, et de vider quelques Leffes, au milieu d'autres cyclos.

Ce fut une merveilleuse journée, un peu frisquet au matin, mais après quelques kms et quelques côtes, la chaleur fut revenue. Un superbe parcours, malgré quelques portions de routes défoncées... on ne peut tout avoir.

Une très bonne organisation, préparée au millimètre, des gens sympas. Nous repartirons sans avoir oublié de saluer le Président Michel GAILLY.

Nous avons hate de visionner les photos du parcours, prises dans les côtes.

207 participants sont venus pour ce Cotacol, il restera encore dimanche 22 mars à cette organisation pour battre le record de la précédente édition.

Aux dernières nouvelles, 683 participants ont pris le départ sur les deux jours, bravo, Messieurs.

14h00 , nous quittons les lieux, en direction d'une bonne collation. 

Remercions encore cette organisation pour mettre à disposition tous ces documents, qui agrémentent cet article.

E1E2 

R11

MIMI 001

Le buffet de la gare ( photo site du cyclo club manageois )

A1

Photo de groupe, au départ, de la gare de MANAGE.

MIMI 066

La cote n° 2 " Sart des Roquettes "  ( photo site du cyclo club manageois )

MIMI 096

Philippe  ( photo site du cyclo club manageois )

MIMI 097

MIMI 100

MIMI 101

Bernard  ( photo site du cyclo club manageois )

MIMI 102

Michel et Bernard ( photo site du cyclo club manageois )

MIMI 104

Bertrand  ( photo site du cyclo club manageois )

MIMI 105

MIMI 108

Marcel  ( photo site du cyclo club manageois )

1

Peloton dans la côte n° 7 " des faulx " ( photo site du cyclo club manageois )

2

 ( photo site du cyclo club manageois )

3

Philippe  ( photo site du cyclo club manageois )

4

 ( photo site du cyclo club manageois )

5

Gerard  ( photo site du cyclo club manageois )

6

Bernard  ( photo site du cyclo club manageois )

7

 ( photo site du cyclo club manageois )

8

Frederic  ( photo site du cyclo club manageois )

9

Michel  ( photo site du cyclo club manageois )

10

Bertrand  ( photo site du cyclo club manageois )

11

 ( photo site du cyclo club manageois )

13

Marcel  ( photo site du cyclo club manageois )

 12

 ( photo site du cyclo club manageois )


A3

Bernard, " la scoumoune ", repare une nouvelle crevaison au pied  des remparts de BINCHE.

14

En attendant Bernard, au pied du rempart de BINCHE.

R1

Michel.

 

IMG_4330

La pause  ( photo site du cyclo club manageois )

IMG_4370

Bernard  ( photo site du cyclo club manageois )

IMG_4371

Pris la main dans le sac  ( photo site du cyclo club manageois )

IMG_4372

 ( photo site du cyclo club manageois )

IMG_4376

 ( photo site du cyclo club manageois )

IMG_4377

 ( photo site du cyclo club manageois )

R2

Sainte-Marie, priez pour eux.

A5

Philippe, Gérard, Bernard, Marcel, Michel.

A6

l'Abbaye de " bonne espérence "

R3

R4

A7

Bernard.

B1

Le docteur Frédéric Dupond.

R10

Gérard.

 R6

Marcel.

R7

Michel et Bertrand.

R8

Michel.

 R9 

Bertrand.

S7300749

La cote n° 16 "Ravin Madelon ",( photo site du cyclo club manageois )

MIMI 173

La cote n° 16 "Ravin Madelon ", ou l' on peut observer la vue sur l' ascenseur de STREPPY.

A8

Buffet de la gare.

A9

A10

B2

Frédéric et Philippe.

 

27/09/2008

BRASIER ET GOELANDS 2008

Nous avions rendez-vous ce samedi 27 septembre 2008 pour un brevet à dénivellation à Erquelinnes (B), ville voisine de Jeumont (F).

Ce brevet était organisé par la structure "Brasier et Goélands" avec l' aide des cyclos de Bomerée (B).

"Brasier et Goélands" est une structure qui héberge des enfants atteints de déficience mentale, 4 randonnées au menu, un 28,40,65km et le brevet à dénivellation de 132 km (1400 m de dénivelé au total)

58 cyclos se sont attaqués à ce parcours. où on traversait des routes tranquilles et forestières.

Nous avons démarré à 8.30 h, en direction du premier contrôle, à Pesche, où nous avons été accueillis dans une structure "Goélands", acceuil bien chaleureux, entouré de malades, une table était dréssée, avec bon nombre de collations.

Puis le retour, avec la traversée de la région de Aublain et Lompret, dur dur, les côtes s'enchaînent et n'en terminent pas.

30 km plus loin, un deuxième ravitaillement nous attend, et là, à notre grand étonnement, nous sommes accueillis chez l'habitant, une maison d'hôte, assis dans la salle à manger, nous profitons du cadre et de la table.

Après une franche rigolade, nous reprenons la route, pour les 30 derniers kilomètres, à une bonne moyenne, pour finir ce parcours en 5h.

Comme dit Michel, ce fut une bonne journée, pas de crevaison, pas d'accident, pas de pluie.

Dommage qu'il n'y ait pas plus de participants, cela vaut le détour, surtout pour ceux qui aiment les côtes. Et n'oublions pas, la bonne organisation et le bon accueil de ces gens.

 

m1

 

m2

 

 

m4

m3

Le village médiéval de Barbençon.

m5

La structure "les goélands",premier ravitaillement.

m6

Michel, Bernard, Philippe

m8

Deuxième ravitaillement, chez l'habitant, avec cette vue du jardin.

m7

Bien sympa, ce propriétaire, il s 'est occupé de tout, nous n'avions plus qu'à mettre nos pieds sous la table.

m9

La pause, avec des cyclos des "relax de Grand Reng" avec qui nous avons fait la totalité du parcours.

 

 

20:45 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : randonnee, brevet, bernard, philippe, michel, bad, bomeree, cote, cyclos, coteur | Digg! Digg |  Facebook | |

04/09/2008

MONS CHIMAY MONS 2008

Mons-Chimay-Mons, c'est la "primavera" des classiques du cyclotourisme.

C'est la 37 ème édition, les parcours oscillent entre 20 et 200 kms pour les plus costauds, le BCCB de 200 km permet d'atteindre Couvin et la Botte du Hainaut.

Les amateurs du brevet à dénivellation (150 km) se rendront jusqu'à Chimay.

Une belle participation, une bonne ambiance, plus de 1800 participants ont pris le départ, et cela malgré les conditions météo peu favorables des jours précédents.

Partis sous un pâle soleil, nous sommes rentrés léssivés par les averses de l'après-midi.

Le parcours fut très dur, mais nous sommes enchantés de notre ballade, nous avons eu le plaisir de découvrir la grande place de Mons et de nouveaux coins verdoyants dans la région de Chimay.

C'est bien valloné, et les successions des difficultées sont un bon test à la résistance physique.

Les frites et la bière étaient au rendez-vous, comme on peut en juger.


cliquez sur ce lien pour découvrir les parcours du mons chimay mons


cliquez sur ce lien pour découvrir le dénivélltion du parcours 150 kms

 

mons

 

v1

Michel

v2

Philippe

v3

Dans un des murs qui se présentait lors du parcours.

DSC0466

Dans la salle, en fin de parcours, où une bonne frite accompagnée d'une Chimay nous tendait les bras.

 

16:09 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee, philippe, michel, bad, cote | Digg! Digg |  Facebook | |