23/09/2012

RANDONNEE DES ASCENSEURS 2012

    BRAVO

à

BERTRAND et YVES

Pour leur participation à la ICE WATCH CRAZY TOUR de TOURNAI

Le 15 septembre 2012

Après plusieurs randonnées Tournai - Bruxelles - Tournai

Le Crazy Wheels de Tournai s'est donc tourné vers un nouvel horizon

avec cette fois, un Tournai - Binche - Tournai.

Une randonnée de 200 km à une allure moyenne de 28km/h, encadrée comme d'habitude.

Un parcours roulant, qui sera exécuté en 7h10.

Mention spéciale pour le parcours et les ravitaillements

Bravo aux organisateurs.

 

recto_affiche_IWCT-001.jpg

randonnee, brevet, yves, bertrand, boul, daniel, marcel, col, streppy thieu, ascenseurs

randonnee, brevet, yves, bertrand, boul, daniel, marcel, col, streppy thieu, ascenseurs

23MichelGhysenHoudaing.jpg

photos A.TIGNON

randonnee,brevet,yves,bertrand,boul,daniel,marcel,col,streppy thieu,ascenseurs

randonnee,brevet,yves,bertrand,boul,daniel,marcel,col,streppy thieu,ascenseurs

randonnee,brevet,yves,bertrand,boul,daniel,marcel,col,streppy thieu,ascenseurs

randonnee,brevet,yves,bertrand,boul,daniel,marcel,col,streppy thieu,ascenseurs

 BRAVO

à

YVES, BERTRAND, JEAN FRANCOIS, MARCEL et DANIEL

Pour leur participation à la randonnée des ascenseurs

à Antoing.

 

C'est ce samedi 15 septembre que c'est  déroulé le brevet randonneur belge, une randonnée de 200 km, au départ du stade des ports d' Antoing.

Ils se sont  donc donnés rendez-vous à 7h00 au complexe sportif  pour un départ groupé à 8h45. Un petit groupe composé de Bertrand, Yves, Jean Francois , Marcel et Daniel. Arrivés sur les lieux, Le temps est au beau fixe malgré la fraîcheur matinale.

 Il s' inscriront sur le 200 km, et à 7h45, ils prennent le départ tous en même temps. Un bon gros paquet de cyclos, direction les Ascenseurs. Un peloton  de plus de 50  personnes, encadrés par des jalonneurs à vélo. A peine partis et déjà la première crevaison. A ce tarif là ils ne seront pas arrivés.Vers 9h30, le soleil fait son apparition, ils commencent à se rechauffer.

Km 38 , premier ravitaillement à la ferme, à quelques mètres du "Col del Saux".

 Km 71, il est 11 heures. ils arrivent à l'ascenseur funiculaire de Strépy-Thieu, toujours aussi impressionnant, que se soit de la rive gauche ou droite, dès qu'on le voit, on est toujours aussi ébahis. Il nous manque Bertrand, il répare sa crevaison quelques kilomètres en amont. ils prennent le temps de faire  tamponner leurs cartes, avant de monter la côte, première difficulté de la journée. Arrivés en haut, ils roulent vers le canal pont "du Sart " et de la porte de garde" Blanc Pain ".

Toujours pas de nouvelles de Bertrand, cela fait 15 minutes que les autres ont quittés le ravito. Nous le retrouverons plus tard, le long du canal.

Ils quittent le canal pour les routes de campagne, et direction Braine-le-Comte, et le plan incliné de Ronquières. Arrivés dans les environs on peut apercevoir sa flèche, reconnaissable de loin, Ils approchent et  regardent la " bête ", 70 m de dénivelé sur 1500 m, avec ses deux bacs sur rails, il fut mis en service en 1968, dommage qu'on nous ne soyons pas arrêtés pour le regarder de plus près.

KM 100, arrêt à la supérette de la commune de Ronquières, pour un contrôle, et faire tamponner leurs cartes de nouveau avant d'entammer la montée sur le "col de la Houssière " 144 m de haut.

Arrivés en haut, Ils  rouleront  à bon rythme jusqu'au prochain ravitaillement de Strépy-Thieu. Bertrand recolle et n'a plus que 10 minutes de retard sur le groupe. Le peloton arrive à Streppy et Bertrand n'est plus qu'à quelques mètres derrière.  Une petite collation, ravito léger oblige et c'est reparti par la montée de l'autre rive, toujours sur les routes de campagne, Il leurs restera qu'à gravir encore  le terrible  "Col del Saux" à Herchies au km 155. Une dernière pause jusqu'au dernier ravitaillement de Bonsecours . Les organismes commençent à souffrir.

La fin fut dure, roulant bon train et guidé par Zaric. Ils finiront ce brevet avec 203 kms au total, en 8h00 et 25km/h de moyenne pour 1200 m de dénivilé.

Ce brevet aura rassemblé 400 participants environ dont 101 cyclos sur le parcours des 200km. Cette randonnée est très bien organisée par les cyclos d'Antoing ( attention quand même aux ravitaillement ). Ils ont passés une bonne journée. Ils se posteront à table pour déguster une bonne bière et terminer cet après-midi.

  ascenseurs.jpg 

parcoursascenseur.jpg

DSC_0001.JPG

DSC02656.JPG

DSC02658.JPG

DSC_0006.JPG

DSC_0002.JPG

DSC_0003.JPG

DSC_0011-001.JPG

randonnee,brevet,yves,bertrand,boul,daniel,marcel,col,streppy thieu,ascenseurs

photo G.COLIN

randonnee,brevet,yves,bertrand,boul,daniel,marcel,col,streppy thieu,ascenseurs

photo G.COLIN

randonnee,brevet,yves,bertrand,boul,daniel,marcel,col,streppy thieu,ascenseurs

photo G.COLIN

randonnee,brevet,yves,bertrand,boul,daniel,marcel,col,streppy thieu,ascenseurs

photo G.COLIN

 

DSC_0015.JPG

DSC_0014.JPG

DSC_0013.JPG

DSC_0016.JPG

DSC_0019.JPG

DSC_0020.JPG

randonnee,brevet,yves,bertrand,boul,daniel,marcel,col,streppy thieu,ascenseurs

photo G.COLIN

DSC_0021.JPG

DSC_0023.JPG

DSC_0024.JPG

DSC_0025.JPG

DSC_0027.JPG

DSC_0030.JPG

DSC_0031-003.JPG

DSC_0032.JPG

DSC_0035.JPG

DSC_0037.JPG

DSC_0038.JPG

DSC_0039.JPG

a10

DSC_0040.JPG

 

DSC_0044-001.JPG

DSC_0052.JPG

DSC_0053.JPG

DSC02571.JPG

DSC_0058.JPG

DSC_0068-001.JPG

DSC_0073-001.JPG

DSC_0077.JPG

DSC_0084-001.JPG

DSC_0085.JPG

DSC_0095-001.JPG

DSC_0097.JPG

DSC_0098.JPG

DSC_0099-001.JPG

DSC_0102.JPG

DSC_0103.JPG

DSC_0104.JPG

DSC_0105.JPG

DSC_0114-001.JPG

DSC_0126-001.JPG

DSC_0139.JPG

DSC02661.JPG

DSC02662.JPG

 

19/04/2012

REPAS DU CLUB " PORCHETTA 2012 "

Comme l'an dernier, nous avons associés notre randonnée avec le repas du club.

Ce qui nous permet de tout réunir sur une seule journée. Moins de travail et sûrement la chance de réunir un maximum de personnes.

Le menu cette annéé est " le cochon grillé à la broche " un beau spécimen de 57 kgs, accompagné de crudités, et assiettes froides, fromage, dessert, café.

Avec bien sur apéritifs et boissons sur la table.

Les spécialistes de la " Porchetta " sont arrivés très tôt ce matin, déjà en place  vers 7h00. Celui-ci cuira jusqu'a 13h30. Tout le monde se félicitera d' avoir mangé un très bon cochon.

Nous avons aussi un peu étendu notre repas à quelques amis, et famille. Ce qui permettra d'avoir 62 adultes et 14 enfants à ce festin.

Nos amis de Quiévrain se sont déplacés à 10, et resterons jusqu'à la fin du repas, agréablement étonnés de ce repas, de cette organisation, et du prix.

Nous disposions d'une Sono, tenue par Yannick. Qui après fait dansé la foule a tenu à nous présenter ses talents de traiteur en nous préparant une superbe présentation de fromage.

L'accordéoniste Jean Pierre dont certains resterons encore stupéfaits de sa prestation.

Bref, nous avons passés le reste de l'après midi en bonne compagnie, celle ci se terminera vers 20h00.

Un dernier coup de ménage et nous rentrons chez nous, un peu fatigués.

 

DSC_0008.JPG

  DSC_0011.JPGDSC_0118.JPG

 DSC_0249.JPGDSC_0253.JPG

DSC_0254.JPG

DSC_0260.JPG

DSC_0250.JPGDSC_0251.JPGDSC_0252.JPGDSC_0264.JPGDSC_0266.JPGDSC_0274.JPG

DSC_0275.JPG

 DSC_0276.JPG

DSC_0277.JPG

DSC_0280.JPG

DSC_0282.JPG

DSC_0283.JPG

DSC_0285.JPG

DSC_0287.JPG

DSC_0288.JPG

DSC_0296.JPG

DSC_0305.JPG

DSC_0306.JPG

DSC_0308.JPG

DSC_0313.JPG

DSC_0317.JPG

DSC_0294.JPG

DSC_0320.JPG

DSC_0322.JPG

DSC_0329.JPG

DSC_0333.JPG

DSC_0337-001.JPG

DSC_0339.JPG

DSC_0341.JPG

michel,randonee,andre,joel,jean luc,marcel,francois,bertrand,jean francois,richard,cyclos,cyclo,boul,l yannick,jean louis,henri,conde sur escaut,robert,yves,daniel,regis,brevet,randonnee,philippe,jean pierre,vincent,anthony

michel,randonee,andre,joel,jean luc,marcel,francois,bertrand,jean francois,richard,cyclos,cyclo,boul,l yannick,jean louis,henri,conde sur escaut,robert,yves,daniel,regis,brevet,randonnee,philippe,jean pierre,vincent,anthony

DSC_0344.JPG

DSC_0345.JPG

DSC_0346.JPG

DSC_0351.JPG

DSC_0357.JPG

michel,randonee,andre,joel,jean luc,marcel,francois,bertrand,jean francois,richard,cyclos,cyclo,boul,l yannick,jean louis,henri,conde sur escaut,robert,yves,daniel,regis,brevet,randonnee,philippe,jean pierre,vincent,anthony

 

 

16/04/2012

RANDONNEE ANNUELLE DU CLUB 2012

 

PRC.jpg 

Ce dimanche 15 avril 2012 avait lieu notre randonnée annuelle. Randonnée placée sous le signe du Challenge Val' Hainaut cyclo.

Un nouveau pari pour les organisateurs de la Petite Reine de Condé, qui ont fait le necessaire pour intégrer ce challenge.

C'était l'heure de montrer tout le travail accompli durant cette annéé.

Nous avons fait promotion de notre randonnée, tourné autour de chez nous et Outre-Quievrain, pour faire connaître ce nouveau défi.

Nous avons mis les moyens, matériels et humains.

Encore merci aux organisateurs pour le bon fonctionnement de cette journée. Merci aux membres pour leur disponibilité et leur bonne humeur tout au long de ces préparatifs.

  

Si en 2011, nous avons frolés les 300 participants, nous avions la ferme intention de réediter ce score et au delà. Avec l'apport du Challenge, nous allions voir si cela valait vraiment le coup de bouger tout ce petit monde.

Nous avons revus nos tracés, installés un ravitaillement, reparties la charge de travail entre nous. Et pour le bonheur de nos cyclos, organisés un repas à la fin de notre rando.

Chacun a mis les pieds dans le plat pour apporter sa pierre à l'édifice. Sorties extérieures, promo pour certains. Logistique et amélioration des conditions de travail pour d'autres.

 Merci à Régis Duthileul et Robert Popiol pour l'organisation de cette journée. Merci aussi à Joel Bois pour toute l'aide que l'OMS et la Mairie de Condé nous ont  apportés.

Merci à Eric Bobowski pour son aide et notre gros lot lors de notre tombola.

Cette année nous avons proposés 4 circuits, un 26, 40, 66 et 80 km.

Beaucoup d'entre vous nous ont félicités pour les parcours, traçés cette année a l'envers. Nous avons pris note des améliorations et des remarques que vous nous  avez apportés lors de votre ballade. Nous essayerons de vous satisfaire l'an prochain.

Cette année nous devons féliciter nos amis belges, avec de nouveaux arrivants ( Antoing, Taintignies, Wiers, Peruwelz, Basècles, Elouges ), nos habitués ( Quievrain, Hainin, Hensies ) . Félicitons aussi les grosses délégations ( Marly, Saint Saulve, Valenciennes, Quarouble, Aulnoy les Valenciennes, Wallers, Lecelles, Valenciennes triathlon ), les petits nouveaux ( La Sentinelle ) et merci à tout les clubs cyclos qui ont fait que cette journée un peu grisatre, soit réussie.

Merci à tous de vous être déplacé. En espérant vous rendre la pareille.

NOUS AVONS PRIS UN CERTAIN NOMBRE DE PHOTOS.

QUE VOUS TROUVEREZ DANS LA RUBRIQUE RAJOUT PHOTOS

A DROITE

Cette année nous avons eu 380 participants

Je tiens à remercier notre Président Régis Duthilleul pour la journée agréable qu'il nous a fait passé. Celle-ci continua jusqu'a 20h00, avec la " Porchetta "

Nous avons passés un bon moment, avec de franches rigolades.

 

 

DSC_0002-001.JPG

  DSC_0004.JPG

DSC_0005.JPG

DSC_0012.JPG

DSC_0014.JPG

DSC_0015.JPG

DSC_0016.JPG

DSC_0017.JPG

DSC_0018.JPG

DSC_0019.JPG

DSC_0020.JPG

DSC_0024.JPG

DSC_0025.JPG

DSC_0029.JPG

DSC_0034.JPG

DSC_0035.JPG

1.jpg

DSC_0037.JPG

DSC_0039.JPG

DSC_0040.JPG

DSC_0042.JPG

DSC_0043.JPG

DSC_0044.JPG

DSC_0046.JPG

DSC_0013.JPG

DSC_0047.JPG

DSC_0051.JPG

DSC_0022.JPG

DSC_0054.JPG

DSC_0055.JPG

DSC_0058-001.JPG

DSC_0061.JPG

DSC_0063.JPG

DSC_0064.JPG

DSC_0065.JPG

DSC_0068.JPG

DSC_0070.JPG

DSC_0071.JPG

DSC_0073.JPG

DSC_0086.JPG

DSC_0082.JPG

DSC_0085.JPG

DSC_0089.JPG

DSC_0091.JPG

DSC_0093.JPG

DSC_0115.JPG

DSC_0116.JPG

DSC_0119.JPG

DSC_0122.JPG

DSC_0123.JPG

DSC_0132.JPG

DSC_0137.JPG

DSC_0141.JPG

DSC_0144.JPG

DSC_0156.JPG

DSC_0158.JPG

DSC_0160.JPG

DSC_0161.JPG

DSC02087.JPG

DSC02089.JPG

DSC02090.JPG

DSC02093.JPG

DSC02096.JPG

DSC02095.JPG

DSC02099.JPG

DSC02101.JPG

DSC_0164.JPG

DSC_0167.JPG

DSC_0170.JPG

DSC_0185.JPG

DSC_0192.JPG

DSC_0195.JPG

DSC_0202.JPG

DSC_0203.JPG

DSC_0213.JPG

DSC_0220.JPG

DSC_0217.JPG

DSC_0222.JPG

DSC_0229.JPG

DSC_0235.JPG

DSC_0238.JPG

DSC_0240.JPG

DSC_0243.JPG

DSC_0246.JPG

DSC_0248.JPG

19/09/2011

TOURNAI - BRUXELLES - TOURNAI 2011

 fg.jpg

Ce dimanche 18 septembre 2011, avait lieu le 3 ème Brevet Randonneur Belge, Tournai - Bruxelles - Tournai. Une randonnée organisée par les Crazy Wheels de Tournai.

Nous avions déjà effectués ce brevet en 2010, et c'est avec plaisir que cette année nous enmenions Michel et Marcel. Peut être aussi que certains cyclos de Quievrain seront de la partie, nous formerions alors un bon petit groupe.

Philippe, Yves, Bertrand, Michel et Marcel se sont donc donnés rendez-vous à Tournai. Arrivés sur les lieux nous constatons que le départ n'est plus au même endroit. Après quelques tours pour trouver un emplacement pour les voitures, nous nous établissons à deux pas, de l'école du château.

Nous nous dirigeons vers ce lieu, pour les inscriptions. Nous remarquons qu'il y a beaucoup de cyclos à l'appel. Une fois les inscriptions effectuées, direction le petit déjeuner. Une table dréssée, avec café, pain chocolat, et tout le reste.

Le temps d'examiner le parcours, et de se poser la question, " dans quel groupe partir ".

Nous rencontrons Sergio Campagnolo, le seul cyclo de Quiévrain à avoir fait le déplacement. Le programme de cette année est :

Une randonnée à allure libre, accompagnée et guidée par les membres du Crazy.

Plusieurs groupes à allures différentes

Un BRB de 200 km avec un dénivelé de 1400 m environ.

La chance de pouvoir circuler dans Bruxelles sans voitures, ou presque.

22 km/hr - départ à 7h50,

26 km/hr - départ à 7h40,

30 km/hr - départ à 7h30.

Nous avons fait les choix:

Philippe, Yves et Sergio partirons avec le groupe 26 km/h

Marcel, Bertrand et Michel dans celui des 22 km/h.

Et c'est parti, pour 200 km, l'avantage de notre groupe, c'est qu'il est composé au moins de 80 individus. l'allure est bonne et les membres du Crazy y tiennent un tempo adéquat.

Nous quittons Tournai et ses environs pour se rendre au premier ravitaillement, vers Lessines. Arrivés à Ollignies, le premier ravito, nous sommes dans les temps. Malgré une erreur qui nous fera parcourir au moins 6 km de plus. Nous frôlons les 27,6 km de moyenne à cet endroit.

Les ravitaillements sont très très bien achalandés, il y en a pour tout le monde, et quel table. Un vrai festin. On ne sait pas si on va repartir, avec tout ça.

Nous reprenons la route, direction Bruxelles. Pas grand chose à raconter. A part cet situation rocambolesque à Kester. En quittant la ville, en pleine montée. Nous croisons un cheval d'attelage effrayé, et descendant au galop en contre sens. Tous serrent le côté droit de la route en espérant que le cheval ne va pas changer de direction et nous foncer dessus. Ce qui aurait pu avoir des conséquences graves. Bref, ce cheval, arrivant toujours au galop, finira sa course en percutant un bus à l'arrêt dans un carrefour. Plus de peur que de mal, celui ci aprés s'être retrouvé à terre se relévera et repartira plus lentement qu'il n'a descendu. Nous espérons que tout cela soit rentré dans l'ordre et qu'il va bien.

Aprés cette petite animation, nous suivons notre tempo. Les Crazy mênent bon train. Nous arrivons dans les environs d' Oudenaken, et pouvons admirer la Tour VRT, de Saint Pieters Leeuw. Une tour de retransmission radio et télévision de 300 m de haut.

Nous arrivons dans les faubourg de Ruisbroek, ou nous attends au km 83, notre deuxième ravito. Toujours parfait, rien à dire. Quelques minutes de repos avant de reprendre la route. Nous entrons dans Bruxelles, avec le soleil. Il est vrai que pour l'instant, la météo est de notre côté. Pas de pluie, un peu de vent mais il a était clément à l'aller, puisque nous l'avons eu dans le dos.

Nous roulons paisiblement car certes, il n'y pas de circulation, mais nous croisons quand même tram, bus, taxi et autres véhicules. Attention aussi aux rails de tramways. Nous avons faillis avoir des chutes. Bruxelles est livré au piétons, cyclistes, rollers, chevaux et autres. C'est plaisant de voir autant de monde, un dimanche matin se levé pour redécouvrir leur ville. Petits et grands, unis pour rouler, marcher sur ces longues avenues et routes. Des nombreuses animations jalonent notre parcours. Bruits, musiques, tintamarre, une vrai fête foraine.

Il faut faire très attention, en peloton, nous ne voyons pas toujours tout au bon moment. Et nos amis Bruxellois ne regardent pas toujours aussi autour d'eux.  Nous passons au pied du Berlaymont ( le siège de la commission  Européenne, qui abrite le Président et ses commissaires ), le bâtiment du Conseil Européen ( appelé aussi le conseil des ministres ). La Bourse, la place De Broucker ( si fier à Jacques Brel ), la porte de Tervueren, le Parc du Cinquantenaire, la porte de Hal, etc...

Nous quittons Bruxelles par les chemins de halage, plus calme. Nous arrivons au troisième ravito, toujours dans les environs de Ruisbroek. Nous remarquons que le temps commence à s'assombrir et que le vent a changé de direction.  

Et c'est reparti, les redémarrages sont durs, tous veulent être devant, pous se mettre à l'abri. L'allure est plus rapide, mais le vent nous fait mal.

Dans les environs d'Herne, la pluie commence à faire son apparition. belle averse qui ne durera pas. La chaussée est mouillée et il faut redoubler de prudence. Nous arriverons dans une bourgade ou nous roulerons sur une route pavé. Et se sera la chute collective, au moins une dizaine de personnes se retrouverons au sol ou entreméles.

KM 162, dernier ravito à Ollignies, dernier repas avant l'arrivée. Nous essuierons encore une averse, en quittant les lieux. Mais celle là plus sérieuse.

KM 174, Nous mettons un frein, le vent et la fatigue auront raison de nous. Nous finirons les 25 derniers kilomètres moins rapidement.

Nous rentrerons avec 25,7 km de moyenne. Nous finirons cette journée en attendant le tirage de la loterie. Michel et Marcel se ferons un plaisir d'y rencontrer leurs amis sportifs d'antant.

Cette randonnée aura rassemblée 270 participants environs.

 

DSC01689.JPG

DSC01686.JPG

DSC01687.JPG

DSC01688.JPG

DSC01690.JPG

DSC01693.JPG

Le moulin blan d'Ostiches

DSC01697.JPG

Le 1 er ravito a Ollignies

DSC01695.JPG

 DSC01696.JPG

philippe,bertrand,michel,marcel,yves,randonnee,brevet

PHOTO : ANDRE TIGNON

philippe,bertrand,michel,marcel,yves,randonnee,brevet

PHOTO : ANDRE TIGNON

 

DSC01698.JPG

DSC01699.JPG

le 2 eme à Ruibroek

DSC01700.JPG

DSC01701.JPG

DSC09687.JPG

DSC01702.JPG

DSC01703.JPG

DSC01704.JPG

DSC01705.JPG

DSC01706.JPG

DSC01707.JPG

DSC01708.JPG

DSC01709.JPG

DSC09697.JPG

Le Berlaymont

DSC01713.JPG

DSC01714.JPG

Les nombreuses animations qui se déroulent en ville.

DSC01715.JPG

La porte de Hal.

DSC01716.JPG

La bourse.

DSC01717.JPG

La place De Broucker

DSC01718.JPG

Les chemins de halage, en quittant Bruxelles.

DSC01719.JPG

Sergio, Philippe et Yves.

DSC01720.JPG

Michel et ses amis d'atletisme.

DSC01724.JPG


Marcel, Bertrand et Michel 

 

 

 

21:27 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : philippe, bertrand, michel, marcel, yves, randonnee, brevet | Digg! Digg |  Facebook | |

28/09/2010

MONTS ET MOULINS 2010

Ce dimanche 26 septembre 2010, s'est déroulée la 37 ème Monts et Moulins, organisée par le Cyclo Club de Roubaix.

Plusieurs parcours sont proposés : 35,55,85,120 km pour la route et 45 km pour le VTT.

Crée en 1973, ce brevet a pour objectif de nous emmener à la découverte des moulins typiques par des routes campagnardes et vallonées. Le parcours propose de sillonner les abords des Frasnes jusqu'aux environs de Courtrai, Ronse et Tournai.

Le parcours reprend quelques côtes célèbbres empruntées par les Flandriennes, dont le Mont de l'Enclus, le vieux Kwaremont, le Paterberg, le Kortekeer, Berg ten Houte et autre col de la Croix Jubaru.

Pour faire plaisir aux cyclos, certains pourront emprunter la piste du vélodromme à leur arrrivée.

Notre rendez vous est fixé a 7h30, dérrière le siège du Vélo Club de Roubaix. Philippe et Alain ( Chartres ) sont les seuls à risquer le parcours. La météo n'est pas clémente, mais vraiment pas. Nous quittons Onnaing avec la pluie et nous prendrons le départ à Roubaix avec la pluie. Il faut être " maboul " pour prendre le départ. Peu de gens se sont risquer, mais comme dit le vieux dicton d'Alain " la pluie du matin, n'arrête pas le pèlerin ".

Bref, au bout de 100 m, le cuissard est déjà trempé.

Arrivés a Leers, nous croisons notre premier moulin, le " moulin de Leers " . Il s'agit d'un moulin de briques blanches, construit en 1852. réstauré et inauguré en 1971. Il sera restauré plusieurs fois et les travaux finiront en 1992.

Nous arrivons au premier ravitaillement. Pas le temps  de prendre froid, il faut repartir assez vite et direction le premier mont : le Mont de l' Enclus.

Nous l'avons grimpé par un côté que je ne connaissais pas encore. Il faut dire que c'était sympa.

Les vues sont magnifiques. Les campagnes, les bois, et les villages sont variés. Malgré la pluie, c'est vraiment très beau. Nous nous dirigeons vers le Vieux Kwaremont et le Paterberg. Les montées en pavés. Pour ma part, je coincerai dans le Paterberg. Les pavés glissants et un 39 a l'avant aurons raison de moi.

Nous sommes dans des coins magnifiques, une belle ballade dans les Flandres. Nous croiserons plus tard, le moulin Bossenremolen d'Etikhove. Connu d'antan sous le nom de Tukmolen.Il est construit en 1452, reconstruit en 1763. En 1959, il cessera le broyage, et sera déplacé en 1996 et 1998.

Nous roulons aussi sur le circuit " Franco Belge ". Circuit qui fête ses 70 ans. 4 étapes au programme sur 690 km environ. Il débutera le 30 septembre et se terminera le 03 octobre 2010. La course verra des professionnels s'affronter . Nous roulons sur des routes qu'emprunterons les coureurs dans les étapes :

Templeuve-Mouscron et Lessinnes-Poperinge.

Vu les conditions atmosphériques et le fléchage de couleur rouge, pas du tout adapté sous la pluie. Nous raterons le deuxième ravitaillement a Saint Sauveur. Nous arrivons a Ellezelles, ou nous pouvons admirer le moulin de Cat Sauvage. Il est dressé sur une crête de 116 m de haut. Situé le long de la route de Lessines à Renaix. Construit en 1750 pour une comtesse, il sera racheté en 1958 par la fédération de la province du Hainaut. Il sera restauré en 1960.

Nous prenons maintenant la direction du Col de la Croix de Jubaru. Un arrêt, quelques photos. Pauvre appareil, trempé et remplir de buée. La catastrophe. Nous redescendons ce col, pour arriver à Tournai. A ce moment là, nous prenons l'orage sur la tête. Un vrai déluge. Nous sommes en colère,impossible de retrouver le fléchage. Nous quittons le circuit pour suivre les panneaux. Et là, a la sortie de Tournai et les faubourgs de Froyenne, nous ratons une fois de plus le ravitaillement. Pas de bol, nous continuons. Il nous reste peu à faire.

Nous finirons le parcours aussi trempé qu'au départ. Nous serons les derniers arrivés avec deux vététistes. Cette randonnée aura rassemblée 99 cyclos dont 4 valeureux cyclos sur le parcours des 120 km.

Dommage, car en 2009, ce brevet à compter 585 engagés. C'est vraiment une très belle randonnée, n'hésitez pas à venir découvrir les paysages du Nord. Nous finirons cette ballade sans pouvoir se laver dans les mythiques douches du Paris-Roubaix. Nous prendrons quelque photos souvenirs en compagnie de Bernard Alain, le Président des Amis du Paris-Roubaix

DSC09749.JPG

moulin de Leers.

DSC09751.JPG

La tenue du matin.

DSC09752.JPG

DSC09753.JPG

la montée du Vieux Kwaremont.

7.jpg

moulin de Bossenremolen a Etikhove.

DSC09756.JPG

moulin du Cat Sauvage a Ellezelles.

DSC09757.JPG

DSC09760.JPG

DSC09762.JPG

Le col de la Croix Jubaru.

Sans titre.jpg

photo a l 'arrivée avec les organisateurs et vététistes.

6jpg.jpg

http://www.vc-roubaix-cyclo.fr/

.

00:08 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : philippe, alain, cyclos, brevet, randonnée, monts, col, côtes | Digg! Digg |  Facebook | |

20/09/2010

BRUXELLES CRAZY TOUR 2010

Ce dimanche 19 septembre 2010, s'est déroulé le 2 ème Bruxelles Crazy Tour. Une randonnée de 200 kms organisée par les Crazy Wheels de Tournai.

Un brevet partant de Tournai via Bruxelles et retour Tournai. Un seul parcours pour 4 allures diffèrentes :

Un groupe roulant à 30 km/h de moyenne, un autre à 26 km/h et le dernier à22 km/h. Venant s'ajouter pour ceux qui le désiraient une allure libre avec un départ à 7h00.

Les groupes prendront le départ à horaire décalé, ce qui permettra ne ne pas 'encombrer les ravitaillements.

Philippe, Bertrand et Yves se sont donc donnés rendez-vous pour cette nouvelle balade. Arrivés sur les lieux, nous fûmes bien accueuillis, avec un petit déjeuner. Déjà, on peut remarquer le professionnalisme des Crazy, qui n'ont rien laissés au hasard. Une très belle organisation.

Nous croisons Joseph et Sergio, du club de Quievrain. Nous décidons donc de rouler ensemble.

8h00, départ du groupe, et direction Maulde, pour commencer. Le circuit est plutôt plat, assez monotone. Nous approchons du premier contrôle, quand les premiers problèmes mécaniques font leur apparition. ( désserrage de patins, sur-chauffe du pneu et crevaison ) Et à peine réparé, le pneu explose. Heureusement que Bertrand en a un de rechange, le temps de réparer dans le camion balai, que déjà le groupe à quitté le ravitaillement d' Olignies. Un peu de mécanique, un gâteau et en selle, pour une partie de manivelles pour récupérer les autres.

Nous roulons tranquillement, la moyenne ne sera pas dépassée. Les guides veillent au grain. Ils sont ponctuels et arrivent aux ravitos dans les temps impartis.

Deuxième ravitaillement à Lot, dans la péripherie de Bruxelles. Nous sommes pas loin des 100 kms. Nous avons de la chance, les points de contrôle sont bien achalandés. Nous quittons Lot, pour faire notre entrée dans Bruxelles.

Bruxelles qui accueillait la journée sans voiture. Une possibilité de découvrir la capitale, sans les bouchons et autre tracas de la vie quotidienne.

Nous croisons cavaliers, promeneurs, skateurs, cyclistes et autres moyens de locomotion. Nous profitons de cette journée pour prendre quelques clichés et autres vidéos.

Nous passons au pied du Berlaymont ( le siège de la commission  Européenne, qui abrite le Président et ses commissaires ), le bâtiment du Conseil Européen ( appelé aussi le conseil des ministres ). La Bourse, la place De Broucker ( si fier à Jacques Brel ), la porte de Tervueren, le Parc du Cinquantenaire, etc...

Nous rencontrons de nombreuses animations. Nombreux aussi les Bruxellois qui ont répondus à cette invitation. Vraiment sympa cette traversée de la capitale. Voilà, les bonnes choses ont une fin. Nous quittons Bruxelles par les quais et les chemins de halâge. Nous repartons vers Lot pour le quatrième ravitaillement. On en profite pour agrandir le peloton d'une quinzaine de membres, puisque nous avons ratttrappés certains cyclos partis en allure libre.

Le peloton d'une cinquantaine de cyclos reprend le chemin du retour, il nous reste encore 90 kms a effectuer. Nous roulons un peu plus vite, mais pas de quoi affoler les compteurs. Ollignies nous accueille avec un invité de marque. Les organisateurs nous l'avaient promis. Johan MUSEEUW, roulera avec nous les quarante derniers kilomètres.

Il est là, en train de se préparer. Toujours aussi svelte et aussi accessible. Nous avons pu prendre quelques clichés avec lui. Nous repartons vers Tournai en sa compagnies.

Le retour s'avère plus corsé qu'à l'aller. il y aura les Monts de Frasnes. Johan roule au milieu des cyclos, qui n'hésitent pas à lui poser des questions sur son emploi du temps quotidien. Il s'efforce de répondre en Français, vraiment un  grand champion.

Cela devient de plus en plus dur pour Joseph, je dois le pousser  régulièrement, mais il fait un point d'honneur a terminer avec nous, en groupe.

Voilà, Tournai est proche. Nous apercevons le beffroi. Arrivés sur les lieux, direction la douche et la salle pour y retirer les enveloppes et boire une bonne bière.

Cette randonnée à rassemblée 350 cyclos environ :

111 participants sur le 30 km/h

113   "      "       "      le 26 km/h

58      "     "       "      le 22 km/h

66 sur l'allure libre.

C'est plus de 150 cyclos qu'en 2009. Bravo

Malgré un parcours un peu monotone, les Crazy ont su démontrer qu'ils avaient le potentiel, les bénévoles, le matériel pour organiser un grand événement. Ils n'auront pas de mal a créer le " 200 ", le plus rassembleur de Belgique.

" On se croirait dans une épreuve du Cycling Tour "

CLIC SUR CE LIEN POUR DECOUVRIR LE PARCOURS

FOLDER.jpg

 

DSC09673.JPG

DSC09674.JPG

DSC09675.JPG

DSC09676.JPG

DSC09677.JPG

philippe,bertrand,yves,randonnée,brevet,cyclos

philippe,bertrand,yves,randonnée,brevet,cyclos

DSC09679.JPG

 DSC09687.JPG

DSC09680.JPG

DSC09683.JPG

DSC09685.JPG

DSC09686.JPG

DSC09688.JPG

DSC09689.JPG

DSC09690.JPG

DSC09691.JPG

DSC09692.JPG

DSC09693.JPG

DSC09696.JPG

DSC09697.JPG

DSC09700.JPG

DSC09703.JPG

DSC09706.JPG

DSC09708.JPG

DSC09712.JPG

DSC09713.JPG

philippe,bertrand,yves,randonnée,brevet,cyclos

DSC09714.JPG

DSC09715.JPG

DSC09716.JPG

DSC09717.JPG

DSC09719.JPG

philippe,bertrand,yves,randonnée,brevet,cyclos

philippe,bertrand,yves,randonnée,brevet,cyclos

philippe,bertrand,yves,randonnée,brevet,cyclos

philippe,bertrand,yves,randonnée,brevet,cyclos

philippe,bertrand,yves,randonnée,brevet,cyclos

 

 

19:26 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : philippe, bertrand, yves, randonnée, brevet, cyclos | Digg! Digg |  Facebook | |

23/08/2010

RALLYE CARROSERIE GRUSELLE

Après avoir roulé sur les " Routes de l'Avesnois ", le 8 aout dernier. Les cylos de la Petite Reine de Condé ont parcouru 115 kms. Parcours qui les a emmenés sur les routes belges et françaises. Ce brevet était organisé par l' Amicale  Cyclotouriste Hornutoise. Randonnée qui compte pour le 22 ème challenge des " Picardes ".

Philippe, Michel, Yves, ont accompagné Daniel et Marcel, du club de Quiévrain et Raismes, sur le  circuit.

Un brevet qui ressemble à nos routes d'entrainement, avec de beaux paysages et quelques belles côtes. Dont celles d' Obrechies et de Dimechaux. Un parcours vallonné, qui necessitte pas mal de relances.

Un brevet que connait bien Philippe, pour l'avoir emprunté auparavant, et qui offre la possibilité de se ravitailler deux fois.

Cette randonnée s'est terminée par le verre de l'amitié et ceux-ci se sont donc donnés rendez vous pour un futur brevet.

Ce dimanche 22 août s'est déroulé la randonnée " Rallye Carrosserie Gruselle " , un brevet organisé par  le V.C. Guidon Montagnard  Hainaut, le rendez-vous fut donné au café l'Omnisport de Montignies-sur-Sambre. Un parcours de 120 kms, sur les terres wallonnes, dans la province de Namur.

Après s'être pris pris un petit café, et s'être s'insrire, nous fûmes surpris de ne pas avoir eu de feuille de route. Toutes furent données la veille, et c'était a nous de nous débrouiller sur le parcours, en ne suivant que le fléchage. Espérons que le travail a été bien fait, parce que nous aurions pu nous perdre dans cette contrée.

Après avoir quitté la région de Gerpinnes, nous nous dirigeons vers le col du Marly, à Annevoie. Le col, c'est 2 km pour 5,60 % de moyenne. L'ascension est une très bonne mise en jambe pour le Mont Godinne. Le mont, c'est 4,4 km pour 4,30 % de moyenne.  Cette région, nous commençons a la connaitre, puisque nous avons déjà roulés sur les " Belles étoiles Namuroises " et la " Médiévale ".

Nous y sommes, nous montons calmement, une petite halte sera nécéssaire à Daniel pour reprendre son souffle. Nous repartons vers la vallée de la Molignée. Nous arrivons à Crupet, petit village pittoresque. Nous contemplons le donjon Carondelet, qui date du 12 ème siècle. Un chateau entouré de douves et aux murs épais de plus d'un mètre. Ce donjon était à vendre pour 3.5 millions d'euros, mais c'est trop tard. Des heureux propriétaires hollandais en ont fait l'acquisition.

Ce monument médiéval est magnifique. Nous ferons une petite halte, un km plus loin. Au Moulin des Ramiers, un hôtel-restaurant, 4 étoiles, qui date du 18 ème siècle. Ce moulin accueille la fête locale des diaboliques, je crois. Ce qui nous permettra de boire un verre dans le jardin traversé par le Crupet, la petite rivière du coin.

Il faut savoir que nous n'avons pas eu le feuille de route, et qu'il n'y a pas de ravito. Dur, dur, mais le paysage vaut le détour. Nous remontons sur nos vélos en direction de Montaigle, ou les ruines du chateau surplombent le paysage. Ce chateau date du 14 ème siècle, et il est perché sur un pic rocheux. Ces fortifications dateraient elles, depuis le bas-empire romain. Plus loin, nous pouvons admirer le chateau de Boel, dans la commune de Falaen et qui date lui du 17 ème siècle.

C'est encore une fois, une belle région, le pays de Namur est à visiter. Les itinéraires sont variés, nous trouvons de la campagne bosselée, de la raversée de forestière et des beaux villages aux maisons de pierre. Nous effectuons une dernière grosse montée, la côte de Falaen, un gros faux-plat d'au moins 5 kms.

Il faut savoir que nous empruntons la Route Charlemagne et la route de la Bière, ce qui fait les affaires de Michel. Après cette montée, nous roulons paisiblement vers l' arrivée. Aux abords de Mettet, nous passons sous l'arche du départ du circuit Jules Tacheny. Un circuit moto et auto, grand de 14 hectares et long de 2280 m. On y pratique aussi les 24 h de vélo de Mettet.

Dans  ce coin, les routes sont longues et dangereuses, puisque bien fréquentées sur la fin du parcours ( Hanzinelle, Tarcienne, Nalinnes, Couillet et enfin Montignies).

Arrivés à 13h30, nous nous changeons et direction le café l'Omnisport. Tout le monde est parti, un café fantome. Nous prendrons le temps de déguster une bonne bière et de noter les rendez vous pour le mois de septembre. Je crois que nous étions les seuls a avoir effectué le grand parcours, ce dimanche.

Bizarre cette organisation, mais un très beau parcours et très bien fleché.

LES PREMIERES PHOTOS SONT PRISES SUR LES ROUTES DE L'AVESNOIS :

 
DSC09007.JPG
Michel
DSC09008.JPG
 Yves
DSC09009.JPG
Daniel 
DSC09010.JPG
Marcel
DSC09011.JPG
LES PHOTOS QUI SUIVENT ONT ETE PRISES SUR LE RALLYE DE MONTIGNIES 
DSC09505.JPG
Boul, Daniel et Michel
DSC09506.JPG
DSC09507.JPG
Godinne 
DSC08942.JPG
Godinne
DSC09509.JPG
La route du Mont
DSC09510.JPG
La route du Mont
DSC09511.JPG
La halte au calvaire
DSC09512.JPG
Le donjon de Crupet
DSC09513.JPG
DSC09515.JPG
Le moulin des Ramiers
DSC09516.JPG
DSC09521.JPG
Les ruines du chateau de Montaigle
DSC09522.JPG
Le chateau Boel
DSC09525.JPG
DSC09526.JPG
DSC08943.JPG
La Meuse
DSC09517.JPG
Yvoir
DSC09527.JPG
DSC09528.JPG
Le circuit de Mettet
DSC09529.JPG
DSC09530.JPG

16:42 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : philippe, michel, boul, marcel, yves, randonnée, cyclo, brevet, côte | Digg! Digg |  Facebook | |

28/06/2010

MONTAGNES DE REIMS 2010

 Ce dimanche 27 juin 2010 s'est déroulé le 53 ème Brevet Cyclo des Montagnes de Reims, organisé par le Cyclo Club Remois.

  La Petite Reine de Condé s'est fait le plaisir d'y participer une seconde fois, puisqu'elle était présente en 2009. Philippe, Bertrand et Michel ont appréciés cette randonnée et voulaient surtout y  revenir.

 4 parcours sont programmés, 48, 88, 115, et 154 kms. Nous obterons pour le plus grand, vous l'imaginez.

 Cette année, ils seront accompagnés de Bernard, Marcel et Alain, le cyclo de Chartres. Rendez-vous fut donc donné à 7h30, a Reims, pour le départ. Puisque certains étaient partis la veille, d'autre venait d'autre horizon.

 Arrivés sur les lieux, le parking fut pris d'assaut. Ce qui laisse présager un nombre important de randonneurs, normal vu les conditions atmosphériques annoncées.

 7H45, nous nous rassemblons pour effectuer nos 154 kms. Il ne faut longtemps pour quitter la ville et  nous nous retrouvons à longer les vignes, puisque nous sommes au km 5.

 Km 6, Villedommange et sa première montée, le ton est donné, il fait déjà chaud, à cette heure de la matinée. Dur, dur, pour cet après-midi.

 Km 29, Chatillon sur Marne, et son premier ravitaillement. Et la encore, il faut monter pour gagner sa croute. Arrivés sur les hauteurs, le pape Urbain 2 domine la plaine, c'est un point de vue magnifique.

 Quelques photos avant de nous séparer, Bertrand accompagnera Marcel pour le reste du parcours. A 68 ans, il faut un peu plus de temps pour récuperer.

 Nous filons bon train, nous traversons de grands domaines, les versants sont recouverts de vignes. C'est vraiment magnifique, un autre paysage que notre Nord adoré.

 Km 48, une flèche nous indique à gauche toute , direction Hautvillers. Et la première surprise, une côte, qui laissera des traces sur l' organisme. Celle-ci n'était pas au programme l'an dernier. Nous nous rapprochons de Champillon, nous savons que pour y arriver , il faudra monter. Alors on se calme, et nous comtemplons la nature.

 Km 53, la route des vignes de Champillon, la vallée des champagnes Mercier. Des pieds de vignes, rien que des pieds, à perte de vue.

 On monte, le deuxième ravitaillement nous accueille, il faut bien se rafraichir, il fait très chaud. Je n'arrête pas de mouiller ma tête, la moindre montée, effectuée sans air, et c'est la tête qui bouillonne.

 Nous descendons vers Dizy, l'air frais, est agréable, nous arrivons dans la commune de " Ay ", elle porte bien son nom, puisqu'à la sortie, nous bifurquons vers Mutigny.

 Ca va faire mal, tout en sachant que la côte présente des parties à 20 %.

 La chaleur nous accable, je monte au train, impossible  d'accélerer, la tête chauffe, les muscles sont durs. Ouf, c'est fini, tout le monde est passé, et c'est la descente qui va nous refroidir un peu.

 Nous arrivons à Antonnay, le 3 ème ravitaillement, une halte qui sera la bienvenue. Nous en profiterons quelques instants pour enlever nos chaussures. Quel délassement.

 On reprend la route vers Trepail, et nous croisons un rallye de voitures anciennes, des Renault, surtout des A310 et Berlinette. Spectable de vitesse et de beauté.

 Plus tard, nous rentrerons dans un village et là c'est un rassemblement de vieilles Tractions Citrôen, qu'on aperçoit. Et encore plus tard, c'est une horde d' Harley que nous croisons. Vraiment un spectacle de belles mécaniques.

 Km 97, Mailly le camps, le 4 ème ravito, et son arrêt repas. Nous sommes toujours à la recherche de la fraicheur. De l'eau pour certains, de l'air pour d'autres, et de l'ombre s'il vous plait.

 Allez, il est temps de repartir, surtout que dans moins de 3 km, c'est la côte de Ludes, qui nous tend ses bras. Dur, dur, petit à petit nous avalons le macadam. Arrivés enfin là haut, il faudra en garder sous le pied pour monter la " Germaine ".

 Km 128, la côte de Cuchery, en bas on peut déjà voir les cyclos passés devant nous là haut. On voudrait déjà être à leur place. Pareil, petit plateau, grande couronne, et on monte, on monte. Une grande arche nous accueille à La Neuville aux Larris. Un autre et dernier ravito nous attend. Toujours la recherche de la fraicheur, de l'eau et de l'air.

 Il nous reste encore 25 kms à effectuer et une dernière montée. Les organismes en prennent un coups, et auront raison de Bernard, qui nous fera un coup de chaleur.

 Nous roulons bon train et commençons à voir Reims au loin, cela fait du bien. Nous finirons le parcours avec 164 km au compteur, avec une petite erreur de parcours à cause de notre " manque de  vigilance ".

 La douche est chaude, nous ressortons aussi transpirant qu'a l'arrivée.

 Un dernier cachet sur le carnet. histoire de boucler la boucle. et direction la table, un dernier morceau de gâteau et une boisson rafraichissante. C'est fini, nous avons appréciés le parcours dans son ensemble, avec un très bon fléchâge, pas comme en 2009.

 Le seul bémol de ce brevet, est le prix . 12 €, c'est un peu cher, il manquait quand même une autre collation a l'arrivée. Ce n'est pas un petit morceau de gâteau qui nourrit son homme. A revoir, sinon, le reste est irreprochable, venez nombreux, c'est vraiment la rando la plus dure au Nord de Paris, comme dirais Bernard. Un grand bravo à tous ces bénévoles, venus nombreux et surtout de tous  ages. Que cela fait plaisir de se faire servir un Coca, par un gosse. Peut être la relève, celle qu'on a du mal à voir venir.

 Bravo, et encore bravo. Peut être a une prochaine fois. Nous finirons l'après midi, en passant en ville. Il ne fallait pas partir sans voir la cathédrale. Malgré l'énormité des chantiers en ville, nous avons su nous garer, et profiter du point de vue, à la térrasse d'un café, en " sirotant " une bonne Saint Thomas.

 Une dernière visite à l'intérieur de la cathédrale, et nous quittons Reims. Nous arriverons à Condé 2h15 plus tard, un dernier coup de fil aux amis, restés en retrait. Il est temps de prendre du repos, avec un dernier plat de pâtes et une bonne nuit.

 CLIC SUR CELIEN POUR DECROUVRIR LE PARCOURS DETAILLE

 

r1   r50
 

 

r5

 

6

 

  r6r7

 Au départ de Reims.

 r9r10

 Les premiers pieds de vignes, a Villedommange.

 r11r12

 L'arrivée à Chatillon sur Marne, ravitaillement n° 2.

  r15r17

 La statue du pape Urbain 2, surplombe la vallée.

 r14

 La table d'orientation.

 r1610.jpg

 r18r19

 Marcel et Bertrand.

 r20r21

 Nous sommes bien sur la route touristique du champagne.

 r23r22

 La montée de la côte de Hautvillers.

 r24r25

 r26r27

 Le ravitaillement de Champillon.

 r31r30

 Une halte repose pieds.

 r32r33

 La côte de Mutigny.

 r34DSC08845.JPG

La halte à Antonnay.

 r36r37

 L'arrivée a Mailly.

 r38r39

 Le coin repas.

 r40r41

 r42r43

 Fini la côte de Ludes, ca se voit.

 r44r45

 La fin de la côte de Cuchery.

 BCMR

 r46r47

 La cathédrale.

 r48

 r49r51

 15.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

03/05/2010

MONS CHIMAY MONS 2010

 

 

Ce samedi 1 er mai, fête du travail, s'est déroulé le 39 ème Brevet Cyclo côteur Belge, Mons-Chimay-Mons.

Au programme, 5 parcours sont proposés, 205,155,115,80 et 55 kms. Je choisirai le BAD de 155 kms pour 1750 m de dénivelé.

J'ai donc rendez-vous avec Alain, ce cyclo de Chartres, venu dans le nord, pour effectuer ce brevet, et reconnaitre quelques secteurs pavés du Paris-Roubaix le lendemain.

6h30, regroupement général sur la place de Quievrain, avec les cyclos locaux. Nous sommes une bonne dizaine et direction le complexe scolaire des Ursulines, à Mons.

7h30, c'est parti pour 155 kms, la météo nous promet de la pluie, mais le temps a l'air clément. Nous roulons en peloton, vers la vallée de la Thure.

Km 30, premier ravitaillement, à Bersillies, au café " La bonne humeur ". Quelques friandises avant d'affronter la côte du Camping. Un petit raidillon avec photos souvenir en prime.

Km 46, c'est la séparation avec les cyclos de Quievrain. moi et Alain obtons pour le 155 kms.

Km 70, deuxième ravitaillement, au collège épiscopal Saint Joseph  de Chimay. Nous nous arrêtons quelques minutes, nous sommes à la moitié du parcours.

Nous reprenons la route, en empruntant le Ravel et direction la France. En faisant une petite excursion du côté de Moustier en Fagnes et plus tard Montbliard.

Beau terrain de jeu que celui des Fagnes, magnifiques paysages.

Km 100, troisième ravitaillement au café " La pierre qui tourne ", à Sivry. Nous sommes dans la botte du Hainaut.

10 minutes de pause, et c'est reparti de plus belle, il nous reste une cinquantaine de kilometres à effectuer.

Retour vers la France, avec les communes de Hestrud, Quevelon, Marpent et Jeumont. En bref, la région de Maubeuge. Finis les petites côtes, bonjour les grandes lignes droites qui montent, avec le vent de face en prime.

Ca devient dur, le retour est plus rapide, avec des groupes qui roulent à plus de 30 km/h.

Arrivés à Harveng, nous sommes heureux de rencontrer le stand Aquarius, les bidons sont vides.

Nous finirons cette randonnée avec des cyclos venus de Dieppe. Encore une fois ce brevet me laissera un sentiment mitigé. Heureux d'avoir fini, il reste un brevet exigeant.

Le parcours est terminé à 14h30, le temps de se changer et d'aller retrouver nos amis de Quievrain.  ( à une bonne table )

Après quelques Chimay, Grisette et autres, nous reprenons la route vers Valenciennes pour se reposer un peu. Demain, c'est un autre jour, avec la reconnaissance des pavés du Paris-Roubaix.

7 au total, de la tranchée d'Arenberg au Chemin des Abattoirs à Orchies.

Cette randonnée aura regroupé 2600 participants.

CLIC SUR CE LIEN POUR DECOUVRIR LA CARTE DU 155 KM

fg

 mcm

 12

Alain, Fred et pascal Brisson ( président de l'A.C QUIEVRAIN )

34

Les cyclos de Quievrain

56

Le ravitaillement de Bersillies.

715

Le ravitaillement de Chimay et l'arrivée a Mons.

kk 001

Philippe

 

 

 

 

 

12:13 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : philippe, alain, brevet, cote, cyclos, randonnee, bad | Digg! Digg |  Facebook | |

18/10/2009

TUBIZE 2009

Ce dimanche 18 octobre 2009 s'est déroulée la fête de clôture des Montagnardes, à Tubize (B). Organisée par le Vélo club les Tilleuls Oisquercquois, club de nos amis belges, les Vandenborre.

Nous avons donc pris la route,Michel, Bertrand et moi, direction Tubize, où nous allons rouler sur notre dernier brevet belge de l'année. Un petit parcours de 75 km, nous tend les bras, histoire de terminer en dilétente.

Ce qu'on n'avez pas prévu, c'était le temps. Nous rentrons dans la période hivernale, 0° , en arrivant, et du brouillard en prime. Les premiers tours de roues sont pénibles, heureusement que nous avons roulé sur le haut du col de la Houssière, parce que s'il aurait fallu le grimper, dur dur.

Les paysages sont plaisants, routes campagnardes, forestières, et passage en ville.

KM 15, nous entrons dans Ecaussines-Lalaing, où nous passons au pied du château fort, érigé au 12ème siècle, une petite montée de pavés pour finir à la porte de la ferme fortifiée. Nous roulons avec parfois quelques rayons de soleil, pour nous réchauffer; sinon le brouillard fait partie intégrante du parcours, il nous refroidi les extrémités, surtout dans la descente vers le Roeulx.

Il est tellemnent épais que l'on aperçoit même pas l'ascenseur funiculaire de Streppy-Thieu, heureusement qu'on le connait bien.

Km 32, nous empruntons les chemins de hâlage, direction les vieux canaux du centre. On aperçoit les ascenseurs n°3 et n°2, les ascenseurs hydrauliques construits entre 1882 et 1917 qui font partie du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Nous passons devant la Cantine des italiens de Houdeng-Goegnies, construite en 1946, par les usines Boel pour ses propes travailleurs immigrés. Cantine où nous avons mangé, lors de nos randonnées Quaroubaines. On y mange bien et le cadre est acceuillant, même si pour le moment on y mange sous la tente, suite a l'incendie de la cantine.

A la sortie du canal n°1, nous roulons vers Familleureux, où nous attend notre ravitaillement, petites collations, et c'est reparti, le temps est plus clément, le soleil est parmi nous, il était temps.

Km 52, nous faisons notre entrée dans Feluy, nous nous arrêtons au château, pour prendre quelques photos. Un château datant du 14ème siècle, avec son pont-levis.

Km 57, le pont incliné de Ronquières, l'écluse à sas mobiles, qui voyagent sur des rails pour élever des bâteaux sur une différence de niveau de 70 m. Nous quittons les routes, pour emprunter de nouveau les bords de canaux, c'est très agréable. 

Km 63, nous prenons la direction de l'écluse de Samme et de son petit port de plaisance.

Km 75, l'arrivée à Tubize, où nous dégustons une bonne Floreffe brune. Nous rencontrons même le cyclo de Liège, avec qui nous avons roulé sur la route des panoramas, et il est 12h00, quand nous prenons la route du retour.

Voilà, nous en avons terminé avec les randonnées belges, vivement l'an prochain que l'on remette ça.

14 1

Photo au départ de Tubize.

2 12

Le château fort d'Ecaussinnes-Lalaing

3 5

La ferme fortifiée, et comme d'habitude, lors de chaque randonnée, il y a toujours de l'insolite.

13 6

 Le château de Feluy.

Capturer

8 9

Michel et Bertrand.

7 11

Le plan incliné de Ronquières.

10

 

 

06/09/2009

LES BELLES ETOILES NAMUROISES 2009

Ce samedi 5 septembre 2009, s'est déroulée la randonnée " Les Belles Etoiles Namuroises" . Le départ fût donné au complexe sportif de Jemeppe-sur-Sambre.

Nous nous sommes donc donnés rendez-vous 6h00, à Onnaing, pour un départ groupé, Jean-Francois et moi, et direction ce Brevet à dénivellation de 125 kms pour 1600 m de dénivelé.

Arrivés sur les lieux une heure plus tard, nous nous inscrivons et regardons avec soin, notre feuille de route. 11 côtes au menu, on nous dit même que dans le coin, elles sont longues, très longues.

Nous prenons donc la direction de la province de Namur, où il ne faut pas attendre très longtemps pour grimper. La première au programme est la côte de Moustier ( 1700 m, 14 % max et 5,6 % moy ). Déjà on peut remarquer quelle est longue, on ne nous a pas menti.

Et c'est reparti pour les dix restantes. Nous arrivons à Floreffe, où culmine une abbaye norbertine de l'an 1121, elle domine la vallée de la Sambre. On se dit qu'il va falloir y monter et c'est  la côte de la ferme " Robionoy" qui nous attend ( 1800 m, 13 % max, 5,6 moy ).

Dur, dur, elle vaut le detour. Puis au fur et à mesure des kms, nous rencontrons de merveilleux paysages et surtout la ville de Profondeville, petit lieu de villégiature. Nous roulons sur le bord de la Meuse, c'est d'une tranquilité... Nous croisons même le complexe sportif " de la hulle", impressionnant, qui doit offrir de nombreuses possibilités d'activités. Nous approchons du " Mont Godinne " , une petite montée (1700 m, ) et celle de Maillen ( 650 m, 15 %, 8,9 % moy ) . Une fois ces deux difficultés passées, on peut souffler, et c'est justement à Assesse,que nous nous arrêtons pour le ravitaillement.

Les petites collations avalées, nous prendrons la route direction le pays du Condroz, nous changeons de région. C'est à Spontin , petite ville établie dans la vallée du Bocq, que nous allons rencontrer de magnifiques choses, le château de Spontin, un château fort de plaine du 12ème siècle, merveilleux.

Cette ville est jolie, en plus le soleil est de la partie, il s'était caché tout au long de la matinée. A la sortie de Spontin, nous empruntons une petite route, où des carrières taillées dans les flancs de la vallée sont sur notre gauche et une petite rivière coule en contrebas sur notre droite, c'est enchanteur.

Des jeunes font de l'escalade, quel beau spectacle! Petite acalmie avant la montée sur Durnal ( 2200 m, 11% max, 5,4 % moy ) et puis en redescendant nous apercevont notre deuxième château, celui de Crupet, plus connu sous le nom de château des Carondelet, du 13ème siècle. Une petite halte, quelques photos.

Le paysage condrusien est une succession de vallées et  de crêtes dans un paysage arboré, parsemé de châteaux. Nous approchons d'Yvoir, ville traversée par la meuse et bordée de carrière de schistes.

Nous roulons sur les bords de la Meuse, encore une fois, c'est d'un calme! Nous quittons le Condroz pour revenir dans la région de Namur. Le calme avant la tempête, avant la montée vers Salet  ( 2200 m, 17 % max, 5,3 % moy ). La fin est terrible avec ses 17 %. Mais nous n'avions pas tout vu, avec la traversée du village d'Arbre, avec ses côteaux escarpés, ses maisons de pierres et surtout sa côte ( 2200m, 12 % max, 5 % moy )  Une fois ce périple fini, nous arrivons au deuxième et dernier ravitaillement, à Lesves.

Petit plein de nourriture , surtout de "congolais ", et c'est reparti pour les 25 derniers kms.

On nous assure qu'il reste qu'une seule grosse montée, à la sortie de Fosse la ville ( 3200m, 9 % max, 3,6 % moy ). Nous nous égarons à la sortie de Fosse, quelques kms supplémentaires, et c'est la montée qui nous tend les bras, elle est belle, longue, mais ne nous affaibliera pas.

Il nous reste une bonne quinzaine de kms à parcourir, nous les feront paisiblement. Nous arrivons à Jemeppe-sur-Sambre avec au compteur, 132 kms, en 5h45, 23 de moyenne et 1691 m de dénivelé.

Remercions ce club de nous avoir tracé un très beau parcours avec un paysage forestier magnifique, le fléchage a bien etait tracé, l'organisation  est  sympathique.

Cette randonnée est à conseillée, elle offre l'avantage d'associer difficultés du parcours et beauté des paysages.

A2O

A1

Le paysage Namurois.

A2

L' Abbaye de Floreffe.

A3 

A14

La montée de la ferme Robionoy.

A4

Profondeville.

A5

Profondeville.

A6

Mont Godinne.

A7

Spontin

A19

Le château de Spontin.

A8

A9

A10

A11

Escalape dans la péripherie de Spontin.

A15

Jean-Francois.

A12

Le château de Crupet.

A13

A16

Yvoir.

A17

Les hauteurs d'Arbre.

A18

 

 

 

 

 

11:02 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cote, randonnee, philippe, boul, brevet, condroz, namur, bad, coteur | Digg! Digg |  Facebook | |

30/08/2009

LA ROUTE DES PANORAMAS 2009

Après " Brasiers et Goelands ", le " Rallye de la Trappiste ", c'est la troisième fois que nous rendons visite aux cyclos de Bomerée. Cette fois c'est pour la " Route des Panoramas " , ex ( Flêche Carolorégienne ), un brevet cyclo-côteur de 188 kms pour 2460 m de dénivelé.

Alors rendez-vous 6h, à Vicq, pour récupérer les deux autres comparses, Michel et Bernard. Direction Montigny le Tilleul, où est donné le départ de cette randonnée.

Arrivés sur les lieux, nous remarquons qu'il fait frisquet, à peine 12°, alors nous sortons les gilets et nos manchettes, et en route vers le pays du Condroz.

Et déjà, comme dans le Rallye de la Trappiste, avec le col de Landelies, nous nous attaquons au km 5, à la première grande difficultée, la côte de la Pétria ( 1500m, avec 9%  max ). Dure, pas le temps de s'échauffer, nous sommes pris à froid. Nous les "diéselistes", ils nous faut un peu de temps pour démarrer.

Arrivés en haut, elle laissera des traces, mais déjà nous pouvons nous dire qu'elle est derrière nous. Place aux 16 autres.

Nous roulons dans le pays de Condroz, sur de petites routes pittoresques et tranquilles. Nous passons aux pieds des éoliennes à Tarciennes, croisons un rallye de voitures anciennes, que des Porsches, 356, 911 et autres. Nous ne sommes pas déçus des paysages. Et puis Maredret, petit village authentique, avec ses maisons construites en pierre du pays. Plus connu comme village artisanal, où plusieurs corps de métiers y sont représentés. Maredret, à quelques kms de Maredsous, avec sa bière et son fromage. C'est vraiment un endroit à découvrir, nous le traverserons sans arrêter, mais surtout pour gravir sa côte.

Enfin, km 50, Falaen et son premier ravitaillement, faire le plein de nourriture et surtout de merveilleux cakes, faits maison. Nous sommes gâtés. Nous continuons notre route et comme d'habitude, c'est par une côte, celle de Weillen.

Nom de dieu ! qui a dit qu'il fallait placer des côtes juste après les ravitos ?

Et puis km 60, la deuxième grande difficultée de la journée, la côte d' Inzemont (3200 m , 9% max ). Nous montons au train, longue mais elle nous offrira de magnifiques points de vues. En gros le Condroz est une vraie montagne russe, nous montons sur les crêtes et descendons dans les creux. Et sans cesse ce schéma se répétera.

Nous quitterons le Condroz pour entrer dans les Fagnes pendant quelques kilomètres.

Et puis nous ferons notre entrée dans les Ardennes Belges, et par la grande porte, celle de la montée de la côte du Ry de Wel ( 4600 m, 8% max ).

J'ai suivi un belge pendant toute l'ascension, qui ne fera qu'au fur et à mesure, qu'accélérer à chaque virage. Cette montée ne s'effectue que dans la forêt, c'est grandiose. Arrivé en haut, il aura eu raison de moi, me laissant à plus de 50 m derrière.

Km 98, deuxième ravitaillement à Le Mesnil, et toujours ces merveilleux cakes. Nous reprenons la route et fait rare, une descente d'au moins 7 kms, magnifique, pas de pédalage, mais comme dit le vieux dicton " tout ce qui se descend, se remonte " . Alors gare!

Km 107, bien sûr la côte d'Olloy sur Viroin, prise au ralenti, vu la configuration de terrain. Nous retournons vers les Fagnes, à Dourbes, direction le Ravel n° 2, à Matagne la grande. Surpris de rencontrer le ravel dans un tel endroit, mais un peu de plat dans ce pays de collines fait du bien.

Km 140, dernier ravitaillement avant la fin, le plus dur est passé. Nous reprenons des forces à Vodecée, ont retirent les chaussures , ça chauffe. Et puis le retour dans le pays du Condroz. Ca commence à tirer dans le cou, puis dans les jambes. Il y a vraiment une différence entre un BAD et un brevet cyclo-côteur.

Les paysages sont toujours le mêmes, zones boisées et agricoles, traversées par de jolis petits villages. Nous commençons à voir la fin du tunnel, à Ham sur Heure, où nous pouvons admirer son château communal, majestueux.

Une dernière partie de manivelles dans les faubourgs de Montigny et c'est l'arrivée avec au compteur, 192 kms, en 7h38, 25,07Km/h de moyenne, et 2620 m de dénivelé.

Le parcours fut admirablement flêché, remerçions encore les cyclos de Bomerée, pour leur parcours, il porte bien son nom de " Route des Panoramas ".

Dommage que ce genre de rencontre ne remporte pas plus de succès. ils ne totaliseront que 120 participants.

Croyez-moi, Messieurs, avec ce club, c'est l'assurance d'avoir un superbe parcours, bien flêché, avec de bons ravitaillements. Alors, il faut venir, et en plus ils sont sympas et serviables.

J'espère qu'un jour ils reprendrons à leur compte " Brasiers et Goelands " que nous puissions en profiter un peu plus longtemps.

clic sur ce lien pour découvrir le parcours

p21

 p4  p5

Les éoliennes de Tarciennes.

p1020494

p6

p7

p8

p2

p10  p11

Maredret, village pittoresque.

p12

Photos cyclos sur Route des Panoramas 018

Photos cyclos sur Route des Panoramas 019

p13

Ravitaillement à Falaen.

p16

p14

p9

p17

p18

P1040501

p19

p20

p21

Deuxieme ravitaillement à Le Mesnil.

P1040522

P1040528

p1

Le château de Ham sur Heure.

p3

Après l' effort, le réconfort.

P1040644

 

 

03/08/2009

SEMAINE FEDERALE ST OMER 2009

Ce dimanche 2 août s'est déroulée l'ouverture de la 71ème semaine férérale internationale de cyclotourisme de Saint-Omer. Une journée à ne pas manquer, c'est la première fois que nous allions y participer. Dommage que nous travaillons le reste de la semaine, mais nous y étions pour la première randonnée.

Cela fait 4 ans que les gens du Pas-de-Calais préparent cet événement, faire mieux que Saumur en 2008, ne va pas être du gâteau (14000 participants en 2008 )

Les Audomarois espèrent faire venir le reste de la la France, après l'engoument rencontré suite au film de Danny Boone, mais aussi des Belges, Hollandais, Anglais etc...

Cela est possible, le Nord reste le carrefour de l'Europe, alors pourquoi pas? Sur le papier, ils étaient prêts, reste à ce que le reste de la semaine se déroule sans accros.

Pour avoir vu l'organisation en plein travail à Saint-Omer, ces bénévoles et organisateurs sont vraiment formidables.

Cela va être le rendez-vous des mordus du vélo. Camping-cars et caravanes sont partout. Tous les hôtels à 30 km à la ronde de St-Omer sont complets. Maillots distinctifs et drapeaux régionaux vont arpenter les routes de la  region. 

 

                                                                                                                                                                  

                                                                                                                                

                                                        parcours01D40

                                                        D41

                                                         D42
                                                                                                                                              

lien pour découvrir le programme et les parcours de la semaine

Mais revenons à nous, le départ était prevu 4h30 chez Michel, et ensuite récupérer Jean-François dans la foulée, et c'est vers 5h00 que nous quittons Valenciennes, direction Saint-Omer. Le temps ne laisse rien présager de beau, il pleut, nous éspérons que le jour va se lever, et la pluie cesser.

Mais nous approchons du but et il pleut encore, on se demande si nous allons prendre le départ, seules les commentaires météo de la veille laisse prévoir une amélioration et du beau temps dans l'après midi. Nous sommes septiques

Mais quelques minutes plus tard, après notre arrivée dans St-Omer, la pluie a fini de tomber, place aux éclaircies, nous sommes déjà plus gais.

Le temps de s'inscrire, de faire un petit tour dans le village et on s'apperçoit qu'il n'y a pas de quoi boire un café, si vous n'êtes pas inscrit pour la semaine, pas de petit déjeuner, alors, nous quittons les lieux et direction le premier estaminet du coin. Nous prenons un café dans un joli petit bar-hôtel, et le patron nous fait découvrir un peu les joies de la semaine, ainsi que les activités qui tournent autour.

Il n'y a pas à dire, la semaine fédérale va faire vivre beaucoup de personnes dans les alentours, il y aura des retombées  pour tout le monde.

Nous repartons vers le fourgon pour s'habiller et prendre le départ, et c'est parti pour 158 km, le circuit va nous faire découvrir le pays de l'Artois, en passant par Aire-sur-la-Lys, Béthune, le parc l'Ohlain, Arras, le Mont St-Eloi, Bours et retour St- Omer.

Nous voyons quelques marais, mais surtout des cultures de choux- fleurs, les paysages ressemblent aux nôtres, il n'y a pas grand dépaysemement.

Nous traversons une petite ville du nom de Ebblinghem, où les habitants pour fêter notre entrée dans va ville, avaient installé des vélos et hommes de paille un peu partout, une des rares villes à nous acceuillir de la sorte.

D1

Personnages dans le village de Ebblingem

Et puis l'arrivée dans Aire-sur-la-Lys, site " BCN- BPF ". Le départ de nombreux cyclos, cela commence à ressembler à un " rassemblement " de cyclos, ils arrivent et sortent de partout. Nous posons nos vélos et direction la place de la mairie, magnifique place avec un bel hôtel de ville mais surtout le "baillage", la maison à pilastres, ancien corps de garde, il abrite aujourd'hui l'office du tourisme. Nous avons aussi droit aux géants locaux, Lydéric et Chrymilde, bel instant de repos, mais si nous n'avons fait que quelques kilomètres. Nous prenons une bière en terrasse, le temps d'apercevoir un drôle d'engin, un vélo couché, carréné et de couleur jaune, après quelques photos et renseignements auprès du propriétaire, nous enfourchons nos montures, nous avons encore beaucoup de kilomètres à parcourir.

NB: BCN = Brevet de cyclotourisme national

      BPF = Brevet des provinces française

lien vers les sites BPN-BPF de la FFCT

D2

D3

L'Hotel de ville.

D4     D5

Lyderic et Chrymilde.

lien vers les géants d'Aire sur la Lys

D6     D7

Le bailliage.

D8     D9

D10

Bruno Marouz et son Vélo couché, 29 kg, le confort. Un prix de 6000 €  et une fabrication hollandaise. ( www.velokad.com )

D11

On se croirait au départ d'une course automobile.

Après avoir quitté Aire, les ennuis commençent, le "fléchage" catastrophique pour une telle organisation, tout le monde cherche et recherche, certains font demi-tour, d'autres vont à gauche, bref le bordel, encore heureux d'avoir la carte, mais nous prendrons d'autres directions qui à la fin du parcours, vous le verrez, nous ferons rajouter de nombreux kilomètres à notre compteur.

Bref, on s'en fout, on était venu là pour pédaler, alors pédalons. Nous arrivons en groupe à Bethune, où nous pouvons admirer le Beffroi ( le campanile de 37 cloches ), le studio théatre de Vauban du 17 ème siècle.

D14

D15     D16

Le Beffroi de Béthune.

Cloches que nous entendrons jouer lors de notre passage en ville, et c'est reparti, direction le Parc d'Olhain, la base de loisirs, mais surtout deuxième ravitaillement de la journée. Nous tirons une bourre avec quelques cyclos dans les faubourgs de la ville, avant d'arriver au pied de la colline, C'est qu'il faut le mériter ce ravito.

Une fois, les vélos posés, direction, le stand " Ch'ti ", une bonne bière nous tends les bras, ainsi qu'un bon sandwich poulet tomate. Pour l'instant nous sommes dans une très bonne condition physique, nous roulons bien ,et le fait de voir des cylos devant nous sans cesse, nous invite à chasser.

D17

Les terrils.

D18

Le parc d'Ohlain.

Nous redescendons la colline à travers les bois, c'est très agréable et rafraîchissant, Nous croisons de nombreux terrils, les routes sont belles, pas de problèmes de recouvrement. Nous nous dirigeons maintenant vers Notre-Dame de Lorette, mémorial de la guerre 14-18.

lien vers Notre Dame de Lorette

Mais avant d'y arriver, nous passons vers le bas de la ville ou nous pouvons voir les vestiges de la "veille église", point de départ de la montée ( 165 m ) qui va nous enmener vers ces monuments historiques.

D19

La vieille église.

Arrivés sur les hauteurs du site , le calme règne, malgré les nombreux cyclos. Il y a un devoir de mémoire quand vous apercez ces édifices. Le cimetière est impressionant, j'avais eu l'occasion jadis de visiter ce site, quand j'étais militaire, et déjà " mes respects " . Nous stoppons devant l'entrée de la Basilique, des gardes bénévoles, protègent ce lieu. Nous entrons pour admirer la Tour Lanterne ( Ossuaire ) et la Basilique. Quelques clichés et nous sortons pour admirer le Panorama sur le bassin minier, le Mémorial de Vimy, le village d'Ablain-St-Nazaire, et au loin le Mont St-Eloi et ses tours. 

D20

Vu d'ensemble du site.

D21

La basilique.

D22

D23     D24

La tour lanterne.

D25

Une fois montés, il va falloir redescendre tout cela pour prendre la direction du Mémorial de Vimy, ce mémorial canadien est le plus prestigieux des monuments canadiens d’ Europe. Il a été élevé à la mémoire des 75000 jeunes canadiens ayant laissé leur vie ici et commémore la bataille du 9 avril 1917.

lien vers le Mémorial de Vimy

D26

Le pays de l' Artois.

D27

Le mémorial de Vimy.

Nous roulons et de chaque côté de la route les champs de bataille, interdit au public, térrains déformés par les obus. Les tranchées y sont accessibles, de jeunes guides vous expliquent les dures conditions de vie des occupants des lieux, j'ai eu l'occasion de les visiter aussi ainsi que le Mémorial du temps de ma jeunesse.

D28

Les champs de bataille.

D29

Déformation due aux obus.

Des photos en roulant, des vues plein les yeux. Les ennuis continus, avec la cassure de ma calle de vélo, je ferai les 130 km restant sans pouvoir appuyer ou tirer sur le vélo. Cela ajouté, au mauvais fléchage, où nous stoppons souvent pour regarder la carte et se concerter entre cyclos, ça commence à en agaçer plus d'un.

Le Mont St-Eloi, nous attend, deuxième site BPN-BPF de la journée, il va falloir le gravir, une belle petite montée, avant d'apercevoir l'Abbaye du 17 ème siècle, du moins ce qu'il en reste. De l'abbaye elle-même, il ne reste aujourd'hui que les deux tours de la façade ouest. Ces tours comptaient à l'origine cinq étages, atteignant une hauteur de 53 mètres.
L'abbaye ayant servi de point d'observation durant la Grande Guerre, elle subit des bombardements qui détruisirent le dernier étage, ramenant la hauteur de l'édifice à 44 mètres. Quelques clichés , avant de filer tout droit vers Arras.

lien vers le site du Mont St Eloi 

D37     D39

L' Abbaye du Mont St-Eloi.

D38

Dure, dure la montée.

D40

Vu d'ensemble du mont.

Nous traversons des paysages pittoresques, et Arras est en vue, direction le centre de la ville où nous attend le troisième ravitaillement, sur la place des Héros, avec son Hôtel de ville et son Beffroi classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

Arras est le chef-lieu du département du Pas-de-Calais, le second pôle administratif de la région Nord-Pas-de-Calais, et le centre urbain concentrant le plus d'emplois métropolitains supérieurs dans le Nord-Pas-de-Calais . Historiquement, Arras était sous l'Ancien Régime la capitale de la province d'Artois, un grand centre religieux et une cité prospère connue pour ses fabrications drapières.

L'accueil est une fois de plus chaleureux, nombreux sont les bénévoles qui s'intérressent à vous. Nous contemplons les façades des maisons qui entourent cette place de pavés, verre de "ch'ti " à la main, c'est rafraîchissant.

Nous discutons avec les bénévoles, sur le tracé et le mauvais fléchage, certains sont étonnés du nombre de kilomètres parcourus depuis le départ. Pour le fléchage, ils sont convaincus que la pluie a causé de nombreux dégats sur les fléches de papier.

Nous quittons les lieux sans un petit détour vers la Grand-Place d'Arras, à quelques pas de l'autre, c'est la même mais en plus grand elle porte bien son nom.

D30     D31

Le Beffroi et son Hôtel de ville sont en vue.

D32

Les façades de la place des Héros.

D33

Idem.

D34

D36

La grande place d'Arras.

Nous sommes arrivés à la moitié de notre périple, nous avons rencontré et roulé avec de nombreux cyclos, de tous les coins de France, de la Bretagne à Marseille, et d'autres villes, nous avons toujours étaient acceuillis de fort belle manière, ils ont tous appréciés notre compagnie.

Nous remontons vers Bours, où nous attend le quatrième ravitaillement, mais comme toujours, il va falloir passer les collines de l'Artois. C'est que ça monte dans le coin. Après avoir passé les villes de Maroeuil et de Dieval, nous arrivons à destination, après 170 km au compteur, une petite pause est nécessaire et comme toujours c'est vers notre stand favori que nous nous dirigeons, c'est festif , les gens du vélo club de Maroeuil nous attendent et nous acceuillent avec gentillesse , une petite collation et une petite bière nous remonte le moral.

D41

Pillier de comptoir.

Nous faisons le plein d'eau et un petit détour vers les " pipiroom " et c'est avec stupéfaction qu'en discutant avec un photographe de l'organisation, nous apprenons qu'Aire-sur-la-Lys est encore à 35 km, et celui-ci nous montre que le circuit de 158 km, iniatialement prévu, part bien d'Aire-sur-la-Lys et retour à Aire-sur-la-Lys. Manque de chance, nous sommes partis de St-Omer et retour à StOmer, il va falloir rajouter à ce parcours de 158 km les 45 km manquants, et plus les km où nous nous sommes égarés.

Aie, aie, aie, les visages se ferment, nous allons dépasser les 200 km sur ce parcours, pour certains c'est faisable mais Jean-François fait la grimace. Pour un retour au vélo, c'est un retour. Premier grand rendez-vous, et il dépasse les 200 bornes!

Mais le temps est de la partie, il fait beau, et comme dit Michel " pas de crevaison, pas d'accident pour l'instant, alors nous reprennons notre courage à deux mains, pour rejoindre Aire-sur-la-Lys. Comme toujours, nous cherchons notre chemin, la grande force de cette randonnée, c'est qu'avec le nombre de cyclos, ils y en a toujours devant nous qui se trompent, donc nous profitons parfois de leurs erreurs pour prendre les bonnes directions.

En quittant Bours, nous apercevons le donjon, du 12 ème siècle, rectangulaire, flanqué de six tourelles.

D43

Le donjon de Bours.

D44

Petite fête locale devant le chateau.

Ca monte toujours, collines après collines, et nous finissons par apercevoir la Collégiale, belle édifice, Eglise paroissiale de la ville d’Aire-sur-la-Lys depuis 1802. Nous cherchons la place de l'Hôtel de ville, mais certains nous disent que l'on est en train de tout démonter, alors pas de temps mort, direction St-Omer, par la voie la plus rapide, il nous reste encore un bonne vingtaine de km à parcourir.

Nous pédalons encore à plus de 30 km/h, après plus de 200 km effectués, nous sommes quatre, avec un cyclo égaré, en file indienne, nous remontons vers la ville organisatrice et sa permanence où nous attends notre véhicule.

Nous allons dépasser les 19 h, cela fait tard, mais nous n'avons pas chômé. Nous arrivons dans les faubourgs de Longuenesse , nous apercevons les pancartes  " permanence ". Nous croisons des cyclos qui remontent vers leurs lieux d'habitats, de grandes files de vélos, les uns derrière les autres, une dernière photo d'un tandem tirant une remonque avec deux teckels, les gens sont contents, tout comme nous qui voyons la fin du tunnel.

D45

On se la coule douce dans la remorque.

Nous arrivons vers 19h10 à St-Omer, heureux d'avoir pu accomplir ces 200 km et plus. Vite, nous nous changeons et direction une baraque à frites, nous avons faim, nous reprendrons la route au plus vite vers le Nord.

Ce fut une belle journée, ensoleillée, l'organisation tiend la route, les seuls bémols sont l'inscription trop chère à la journée, 7 euros, sans collation ni boisson à l' arrivée. On aurait su ça avant, nous aurions pris la route sans payer.

L'autre bémol est comme vous l'avez compris le fléchage, indigne d'une telle organisation. Je crois que le papier coûte cher dans le Pas-de-Calais, parce qu'il n'y en avait pas assez, nombreux sont les croisements où il n'y en avait pas. Le fléchage de papier ne devrait plus avoir cours chez les cyclos, si comme le jour de la randonnée il pleut, cela devient ingérable. Alors faites comme nous, la peinture reste le seul fléchage digne de ce nom. Cela évitera aux cyclos d'effectuer des kilomètres supplémentaires.

Sinon le reste était parfait, nous avons passé une agréable journée, et nous rentrons chez nous fatigués mais heureux. Le retour se fera vers 23h00, cela restera une grande journée de vélo.

Au point de vu chiffres, nous avons effectué 225 km, en 9h15, à près de 25 km/h de moyenne, et 1634 m de dénivelé. 

Cette semaine s'annonce sous les bons hospices, déjà 13000 inscrits, les 2000 bénévoles qui encadrent cette manifestation vont être heureux. Sans compter le reste, vu le nombre d'activités proposées, c'est vraiment 7 jours d'animation.

 

 

 

 

13:12 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : philippe, michel, jean francois, brevet, randonnee | Digg! Digg |  Facebook | |

22/07/2009

LA CAMPAGNARDE TAINTIGNIES 2009

Ce mardi  21 juillet 2009, jour de fête nationale en Belgique, s'est déroulée la Campagnarde.

Un brevet organisé par les randonneurs du dimanche de Taintignies (B). Quatre parcours étaient au programme 30,45,75,et 120 km.

Après avoir effectué Liège-Bastogne-Liège, et le brevet du Val cyclo de Valenciennes, soit 250 km en deux jours, ils nous fallaient bien 120 kms pour boucler la boucle.

Alors avec Bernard, Michel et Daniel, nous nous sommes donnés rendez-vous à Condé pour un départ groupé. Direction Taintignies  et sa maison du peuple. Arrivés sur les lieux vers 8h15, nous sommes les derniers à nous élancer.

Après 15 km de plaine, nous passons la frontière, vers Mortagne et direction des villes que nous connaissons bien, Flines, Rouillon, Wiers, Brasmenil. Nous commençons à rattrapper des cyclos et le rythme s'accélère, nous roulons largement au dessus des 30 km/h, la moyenne frôle avec les 29 km/h.

Km 43, nous arrivons à la séparation du parcours, la plupart des cyclos, voire la grosse majorité bifurque sur le trajet des 75. Nous laissons Daniel partir avec eux, la fatigue l'aidant.

Nous nous retrouvons Michel, Bernard et moi, sur le circuit des 120 km, via les Monts de Frasnes. Déjà le panorama n'est plus le même, nous empruntons des cheminements serpentés, de vastes étendues de bocage, de prairies et de bosquets.

Mais surtout ça monte et ça descend, nous sommes bien dans le pays des collines.

Km 65, nous arrivons au ravitaillement d'Ellezelles, nous prenons quelques forces, et repartons de plus belle vers de petites routes de campagne, pas toujours en bon état. Puis la descente du Beau site, nous nous dirigeons vers Saint Sauveur et sa montée.

Une fois fini, ils nous restaient à escalader le Trou Robin, voilà le plus difficile était fait, avec ces deux montées. Nous arrivons au km 88, au deuxième ravitaillement, à Herquergies. Quelques friandises et boissons, et nous voilà repartis pour les derniers quarante kilomètres qui nous restent.

Nous rencontrons de superbes panoramas sur de petites fermes isolées, magnifiques points de vue!

Après 4h45 de vélo, nous finnissons par rentrer sur Taintignies, avec 122 km au compteur, 25,50 km/h de moyenne, et 1080 m de dénivelé.

Nous terminerons cette belle journée par le verre de l'amitié, au café du peuple, cette randonnée aura recueillie 225 cyclos, dont 4 français ravis de s'être déplacés.

aé

C2

Au départ de Taintignies.

C1

Avec Daniel, un nouveau venu.

C9

Et c'est parti.

C6

Les beaux paysages des Monts de Frasnes.

C7

C8

C4

Michel.

C5

Bernard.

C16

La célèbre route des collines.

C3

C10

C15

La traversée et montée sur Saint-Sauveur.

C11

Ouf! c'est fini.

C14

C12

Le pot de l'amitié, au café du peuple.

 

18:23 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bernard, michel, philippe, monts, randonnee, brevet, cote | Digg! Digg |  Facebook | |

19/07/2009

AYWAILLE. LIEGE. BASTOGNE. LIEGE 2009

Ce samedi 18 juillet 2009, s'est déroulé le 13ème Liège-Bastogne-Liège. Organisé par le vélo club de la Redoute, situé à Aywaille.

Nous nous sommes donc donnés rendez-vous, Philippe, Bernard et Eric, à Vicq pour 4h30. Direction la Province de Liège, à 180 kms de chez nous.

Arrivés sur les lieux, on peut déjà remarquer les collines qui nous entourent. Nous sommes bien dans les Ardennes Belges, ça va chauffer. Après s'être préparés sur le parking du centre sportif, nous prenons le départ à 7h00.

Direction Bastogne, 15 côtes au menu, dont les côtes d'Awan, le col du Pas Bayard, la côte de Sart, et de la Vecquée.

Le vélo club de la Redoute avait programmé 5 parcours, dont un 200, 160, 115, 75, et 45 kilomètres.

Un 200 km avec 2950 m de dénivellé et un 160 km avec 2200 m de dénivelé.

N'oublions pas non plus, il n'y a pas si longtemps que ça, que le championnat de Belgique s'y est couru. C'est donc un parcours de rêve pour les organisateurs.

C'est parti et déjà à 5 km, se dresse la côte d'Awan, bonne mise en jambes pour le reste du parcours. Eric mène le train, nous suivons bien sagement, nous nous préservons pour le reste du parcours.

Il ne faudra pas trop de temps pour quitter la province de Liège et faire notre entrée dans celle du Luxembourg.

Les vues sont magnifiques, paysages vallonnés et boisés, nous ne sommes pas les seuls à apprécier les lieux, nombreux sont les camps de scouts qui jalonnent les routes, c'est impressionnant, tentes sur tentes, et jeunes gens dans tous les coins.

Cela donne de l'animation.

Km 55, premier ravitaillement, à Berismenil, sur le bord de la route, pas le temps de chômer, nous repartons de plus belle.

Nous seront accompagnés par un Belge, qui vit dans le coin, c'est son 5ème Liège-Bastogne-Liège, chapeau!

Il nous donnera quelques conseils, puis la côte de Bonnereux, pas mal dans son genre, arrivés en haut, nous nous séparons, Eric suivra le belge sur le 200, et nous, nous bifurquons sur le 160. Ce sera suffisant pour nous.

Nous sommes dans les faubourgs d'Houffalize, et nous allons rouler longtemps, tout autour, sans jamais rentrer dans la ville, dommage, ce sera mon seul regret.

Après quelques côtes avalées, nous arrivons à Tavigny, pour le deuxième ravitaillement, nous sommes au km 80. Nous prenons des forces, car derrière il y a la montée sur Cetturu.

Passés cette montée, nous ferons un bout de chemin avec des Flamands, qui mettrons un point d'honneur, à ne pas nous laisser sucer leurs roues, alors adieu.

Nous rencontrons beaucoup d'exploitations forestières, c'est vraiment un réservoir d'espaces verts. Nous suivons des cours d'eau, il n'y a personne sur les routes, c'est d'un calme. Tranquillement nous faisons notre bout de chemin, km après km, montées après montées.

Km 110, après avoir gravis la côte de Sart, nous arrivons au contrôle n° 3, un petit moment de répit, et hop en selle, pour les derniers cinquante kilomètres qui nous séparent de l'arrivée.

Nous traversons Vielsam, un beau petit bled, c'est normal que Sunparks y est ouvert un centre, nous sommes dans les Hautes Fagnes, c'est beau. Nous, nous apprécierons Vielsam pour autre chose, puisque c'est la seule fois, que nous traversons la vallée, un bon tronçon de plat, cela fait du bien.

Nous roulons entre 34 et 38 km/h, nous rattrapons quelques cyclos, que nous laissons pour une fois sur le bord de la route. Nous arrivons à Trois Ponts, une autre belle petite bourgade, avant de monter la côte de Gleize. Le contrôle n°4 nous tend les bras, auarius a volonté, c'est raffraichissant. Seul le temps n'est pas de la partie, il pleut, il fait froid, et pour nous remonter le moral, on nous annonce , encore une seule côte, celle de la Vecquée.

Alors, en piste, une petite montée avant de redescendre sur Stoumont, une ville magnifique, nous rencontrons beaucoup de monde, il doit y avoir pas mal d'activités dans le coin, et de choses à découvrir, comme le château de Froidcourt.

Stoumont est vraiment à redécouvrir, mais en famille et surtout en voiture.

Nous arrivons à la Vecquée, nous montons doucement, c'est long, très long, il faudra tirer sur les bras pour la mériter. Nous savons que c'est la dernière, alors nous jetons toutes nos forces dans la bataille, ça y est , ouf! c'est fini.

Comptant d'être venus, nous ne ferons pas la Redoute, mais celle-ci n'est pas mal non plus.

Nous descendons vers Aywaille, pour les vingt derniers kilomètres qui nous restent.

Après 6 h de vélo, nous arrivons au centre sportif, avec 159 km au compteur, 26 km/h de moyenne, et 2126 m de dénivelé. Après la douche, le réconfort, nous viderons une bonne Leffe, même deux, en attendant Eric.

14H35, il arrive, heureux d'avoir effectué le parcours du 200 et surtout d'avoir gravit la Redoute. Cela nous a mis l'eau à la bouche , pour une prochaine fois , c'est sûr.

Nous prendrons quelques forces, pain saucisse, et c'est le retour vers Vicq qui s'annonçe. Ce fut une belle randonnée, seul le temps n'était pas de la partie, mais les paysages sont grandioses, il ne faut pas aller bien loin, pour être dépaysé, à 1h30 de chez nous, cela change radicalement.

18h00, nous arrivons à Vicq, une belle journée à raconter.

RE

PAR

AY1

Le bureau de police d'Aywaille

AY7

A la sortie d'Aywaille, direction Bastogne.

AY3

Beau paysage des Ardennes belges.

AY4

Les nombreux camps de scouts.

AY8

Beau réservoir de nature.

AY9

AY10

La magnifique région d'Houffalize et de La Roche-en-Ardenne, dommage que nous ne traversons pas ces villes.

AY11

AY12

Bernard.

AY13

Le contrôle n° 3, après la côte du Sart.

AY14

L'entrée dans Trois Ponts.

AY15

Le contrôle n° 4, La Gleize, le temps n'est pas au rendez-vous.

AY2

Le château de Froidcourt, à Stoumont.

CTE_DE~1

AY16

Dans les faubourgs d'Aywaille.

AY17

AY18

Un bon aquarius, à l'arrivée.

AY19

Bernard et Eric.











 

 

16:41 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : philippe, bernard, randonnee, brevet, bad, coteur, col, ardennes, cote | Digg! Digg |  Facebook | |

29/06/2009

BREVET CYCLO MONTAGNE de REIMS 2009

Ce dimanche 28 juin 2009, s'est déroulé le 52ème brevet cyclo de la Montagne de Reims, organisé par le cyclo club Rémois.

 

4 parcours étaient au programme, 48, 88, 115, et 154 kms.

Nous nous sommes donc donnés rendez-vous à 4h00 du matin, pour un départ collectif à Onnaing.

Philippe, Bertrand, Michel et Marcel étaient de la partie pour ce premier Brevet de Reims.

Après deux heures de route, nous arrivons à Reims, le fléchage jusqu'au point de ralliement est bien fait. Nous faisons notre entrée sur le parking, et déjà quelques cyclos sont là, fin prêts à en découdre avec les montagnes.

7h00, c'est le départ et direction les vignes, où il ne faut pas longtemps pour les aperçevoir.

Km 8, déjà la première montée dans Villedomange, et on comprend que ça ne va pas être du gâteau.

Km 29, premier ravitaillement ou contrôle à Chatillon sur Marne, où pour apprécier sa collation, il faudra escalader un très belle côte. En haut le panorama est magnifique, la statue du pape Urbain 2, domine ces magnifiques paysages, quelle splendeur !

A première vue les ravitaillements sont prévus tous les 30 kms, fait rare et appréciable. Nous reprenons la route de la montagne de Reims et du parc naturel régional. Nous croisons de grandes maisons de champagne et de petits récoltants indépendants qui perpétuent leur exploitation familiale.

Km 55, nous faisons notre entrée sur Champillon, où pour se désaltérer, il faudra, vous l'avez compris, escalader encore une belle montée ( ça se mérite ).

Arrivés à Bellevue ( contrôle n° 2 ) nous remarquons encore un superbe panorama sur les vignes des alentours. Nous avons la bonne surprise d'y rencontrer Jérome et Gérard, du club de Quarouble. Le temps de manger, de boire, de prendre quelques clichés et c'est reparti.

Nous redescendons sur Dizy, les cyclos descendent à + de 70 km/h, c'est très agréable, quand il fait chaud, comme aujourd'hui ( + de 26 ° ). Et puis arrive la célèbre côte de Mutigny, absente depuis quelques années et qui faisait sa réapparition pour cette édition. On en à déja entendu parler au premier contrôle, il parait quelle est terrible !

Km 70, arrivés en bas de la côte , on peut déjà s'imaginer l'ampleur de la tâche. Alors tout à gauche, et on monte du mieux que l'on peut . Arrivés en haut, on à le souffle coupé, elle est à la hauteur de sa réputation. Même Marcel, fort courageux, mettra pied à terre, à 68 ans, il y a des limites!

Nous continuons la route direction Bouzy, où on y recolte un grand vin rouge, très recherché. C'est toujours aussi calme.

Km 97, nous arrivons à Mailly Champagne, où pour certains il y a les plateaux repas, c'est vraiment très bien organisé. On peut remarquer que les ravitaillements sont très rapprochés, surtout bien achalandés. Beaucoup de personnels pour nous servir. Bravo, encore.

Et c'est reparti, vers Ludes, nous arrivons en "grande montagne", le royaume du Pinot Noir. Nous pouvons dire que ça monte, surtout à la sortie de Ludes, où en croyant que cela ne montait que dans le village, je me suis mis en danseuse, et j'ai accéléré pour pouvoir en finir très vite. Manque de pot, à la sortie, ça continuait, et il a fallu y mettre tout ce que j'avais pour y arriver.

Au sommet une petite halte pipi, en attendant Marcel, et nous accélérons la cadence pour rattrapper Michel et Bertrand. Il y a une autre chose très agréable, c'est qu'à chaque fois que l'on monte une côte, il fait très chaud et juste après c'est soit une descente ou une portion de route très raffraichissante qu'y nous attend, heureusement.

Nous abordons toujours les versants recouvert de vignes, nous regardons de splendides points de vue. Nous avançons, en croisant ces grands domaines que sont Moët et Chandon, Canard Duchêne, Mumm et bien d'autres.

Km 130, Laneuville, et sa célèbre montée juste avant le ravitaillement, et là comme à Mutigny, on peut y remarquer l'ascension. Alors encore une fois tout à gauche, et on grimpe. Michel n'est pas bien loin de moi, le compteur monte de mètre en mètre.

Ouf, c'est fini, quand on se retourne, on peut apercevoir des cyclos dans le bas et là on se dit , merci d'être en haut. Au contrôle, le personnel est toujours aussi accueillant. On nous dit qu'il reste encore 25 kms et une belle montée.

En avant, direction de Chaumuzy, toujours les beaux paysages de la vallée de la Marne.

Km 155, Bezannes, ça sent la "mousse" ou plutôt les "bulles". Nous faisons plus tard notre entrée sur le parking, vers 15h30, avec au compteur 164 kms, tout ça en 7h20, 23 km/h de moyenne, 2400 m de dénivelé.

Nous sommes contents d'en finir, mais heureux de l'avoir fait. Direction la salle où nous attends notre collation et notre verre de champagne, nous y croisons Eric et un autre cyclo d'Aulnoy-les-Valenciennes.

Nous prendrons un bonne douche, avant d'aller boire un verre en ville. Ce fut un beau parcours, une très belle organisation, un seul bémol, le fléchage, un peu "olé-olé", surtout dans les villes que nous traversons. Nous sonmes arrivés, et c'est là l'essentiel.

Nous finirons cette belle journée par une petite sieste dans la voiture de Marcel, avant d'apercevoir la Patrouille de France, en pleine démonstration aérienne, pour le meeting de Reims.

Notons au passage que ce brevet a mobilisé 1207 cyclos dont 581 sur le grand parcours.

                                                     E1

R4

                  R6

CLIQUE SUR CE LIEN POUR DECOUVRIR LE PARCOURS DETAILLE

R30

R31

R6

En route sur la route touristique.

R15

Les nombreux cépages.

R5

 

R1

La montée vers Chatillon-sur-Marne.

R3

R4

La statue du pape Urbain 2

R25

Le panorama de Chatillon.

R2

Michel, Marcel, Philippe, Bertrand.

R14

R7

La montée de Champillon.

R8

R16

_00028

Le poste de contrôle n°2 C hampillon. ( photo cyclo rémois )

R11

Entourés de Jérome et Gérard.

R12

R13

Belle vue de Bellevue.

R17

R19

Ca va se gâter.

R20

Ne pas regarder en haut.

R10

C'est la fin pour Bertrand.

R21

_00085

Gérard et Jérome. ( photo cyclo rémois )

R27

L'arrivée sur Mailly.

R26

Le contrôle n° 5, où seront servis les plateaux repas.

R23

R24

R28

Petite pause avant Ludes.

R34

Dernier regard sur les montagnes avant l'arrivée.

_00132

Le récapitulatif ( photo cyclo remois )

 

 

 





















                        

19:01 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cyclos, marcel, bertrand, brevet, philippe, michel, randonnee, col, cote | Digg! Digg |  Facebook | |

27/06/2009

TRANSFRONTALIERE QUIEVRAIN 2009

C'est ce dimanche 21 juin que s'est déroulé la 8eme édition de la randonnée du club cyclo de Quievrain, la "tranfrontaliere".

4 circuits sont au programme, 30, 60, 90 et 120 kms, avec cerise sur le gateau un passage au mythique "Mur de Gramont"

C'était aussi l'occasion de voir et revoir, la plus grosse partie  des cyclos qui ont participés en octobre 2008, au séjour de Riccione. Donc de cotoyer Enio, Joseph, Franco, et tous les autres. Cela fut avec grand plaisir.

l'ACTT de Quievrain avait mis les moyens d'acceuillir ses invités, en proposant un bon repas, au retour de la randonnée, une tombola, et toujours leur sens de l' hospitalité.

Si le plus gros du groupe de Condé  a choisi de faire le parcours de 60 kms (fête des pères, oblige) Bertrand lui s'est lançé sur le 120 kms. Parcours qu'il avait effectué a moitié, en reconnaissance quelques jours plus tôt. C'était un parcours très roulant, avec deux bons ravitaillements.

Parcours que nous nous empresseront d'effectuer plus tard pour ceux qui n'était pas de la partie.

Les parcours sont fléchés correctement, impossible de se tromper. A copier!

Q1

Q7

Le groupe des "60"

Q1

Q6Q5

Dans la montée dela basilique de Peruweltz.

Q2

On ne sait plus comment s'habiller.

Q3

Tel le voleur, emportant tous ses lots a la fin de la tombola.

 

 

09:38 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : philippe, michel, robert, jean marc, randonnee, brevet, jean pierre | Digg! Digg |  Facebook | |

14/06/2009

RANDONNEE DES PENTES ET DES COTES 2009

Ce dimanche 14 juin s'est déroulée, la traditionnelle "randonnée des pentes et des côtes", organisée par la Roue Libre des Montliaux, à Givry (B).

Ce brevet comporte plusieurs parcours dont un 45,70,80 kms, et un brevet a dénivellation de 130 kms.

Le départ est donné au café " la bascule" à Givry. A 6h30 pour les plus matinaux, nous prendrons le départ bien après eux, vers 7h50.

Et c'est parti pour une belle ballade chez nos voisins belges, et déjà au km 9, nous passons devant "l' Abbaye de Bonne Espérance", que nous connaissons bien, pour l'avoir regardée sur le parcours des cotacols de Manage. Sympa!

Et puis dans les faubourgs de Bienne-les-Happart, nous sommes stoppés net par un petit animal, bien effronté. Un superbe écureuil, sans peur, qui après nous avoir regardé, nous fonçe dessus, ne voulant pas l'écraser, il nous a presque fait mettre pied à terre.

Belle interlude que voilà, nous circulons sur de belles routes de campagne, ne croisant personne, jusqu'a Thuin.

Km 25, Thuin, et son célèbre mur, une côte en pavé, assez raide, que nous passons assez facilement. Le panorama est magnifique, vraiment une belle région.

Nous finirons par rejoindre Thirimont et son premier ravitaillement, collations à volonté, un peu de repos, et c'est reparti, direction la France et Coulsore.

Un petit passage devant le café " la bonne humeur" de Bersillies l'abbaye, un petit air de Mons-Chimay-Mons, avant d'attaquer de futures côtes.

Nous ferons jusqu'à l'arrivée, un passage obligé par la France, en empruntant les villages de Recquignies, Colleret, Dimechaux et d'autres encore.

kM 90, arrive Beaufort, le deuxième ravitaillement, une petite discution avec les organisateurs sur la beauté des paysages.

Nous repartons pour les derniers 40 kms, en compagnie de deux belges, du C.H.A.P.E. de Mons. Nous nous tirons "la bourre", normal mais bon enfant.

Km 100, La Longueville, un air de déjà vu, puisque c'est un de nos circuits d'entraînement. Un dernier regard sur le 'd'Artagnan", notre pause sur ce circuit, et direction Malplaquet.

Nous sommes toujours en compagnie de nos deux belges, ça roule. Les premières gouttes font leur apparition, il est temps d'arriver.

Il est 13h28, nous avons effectué 134 kms pour 1280 m de dénivelé, tout ça en 5h09 et 26 km/h de moyenne.

Z22

Le parcours.

Z17

Le départ, au café " la bascule"

Z13

L'Abbaye de "Bonne Espérance"

Z14

Z18

Un petit morceau le long des canaux, calmes et paisibles.

Z19

En bas du mur de Thuin.

Z20

Bertrand dans le "mur"

Z16

Philippe.

Z21

Le temps est clément.

 

 

19:30 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee, brevet, philippe, bertrand, bad, coteur, col | Digg! Digg |  Facebook | |

10/06/2009

LES HAUTS PAYS ET BOSSES BORAINES 2009

Ce samedi 6 juin s'est deroulé le brevet à dénivellation des hauts pays et bosses boraines, organisé par l' Amicale cyclotouriste d'Hornu.

3 parcours sont au programme, 50, 85 et 110 km ( BAD ) pour 1100 m de dénivelés.

Nous nous donnons donc rendez-vous à 7h00, place de Vicq. Toujours les mêmes protagonistes, Philippe, Michel, Bertrand, Bernard  et les frêres Dehon.

Notre rendez-vous est fixé au café du "Mouton d'or" à Hornu, ou nous attendent Stréphane ( cyclo de Riccione) et un de ses collègue.

D'entrée nous sommes confrontés aux petites montées de la ville de Wasmes, bonne mise en jambes, ça monte.

Ensuite nous prennons la direction de la France, nous nous sommes chez nous, avec les montées de Sebourg, Jenlain, et Wargnies le grand.

Nous arrivons à Roisin, pour l' unique ravitaillement de cette randonnée, juste le temps de poser avec Joseph, de Quievrain. Quelques collations et nous voici repartis .

Direction la Belgique, avec les célèbres montées d' Autreppe, la côte du baron, et la côte du mayeur à Bellignies.

Nous finirons cette belle petite randonnée par un retour dans la ville de Wasmes, avec la montée du "tienne du dragon", une côte reputée dans le coin, en pavé de surcroit.

Arrivés à Hornu, nous dégustons une bonne Leffe, et nous nous donnons rendez vous pour de futurs brevets.

DSC06651

Philippe, Joseph, Stephane, Bertrand.

DSC066522

Michel et Bertrand dans le dernier "tienne" de Wasmes.

W2

W1

 

22:05 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : michel, riccione, philippe, bernard, bertrand, bad, col, coteur, randonnee, brevet | Digg! Digg |  Facebook | |

31/05/2009

BUSH CLASSIC 2009

Ce samedi 30 mai s'est déroulée la Bush Classic, à Pipaix (B). Cette randonnée était organisée par le Star Club de Pipaix. Elle regroupait cyclos, vététistes et marcheurs.

Plusieurs parcours au choix, cela permettra de découvrir les charmants paysages touristiques, reliant la Wallonie à la Flandre, via les monts de Frasnes, le pays des collines et les Ardennes flamandes.

clique sur ce lien pour découvrir le parcours de la "Jowan"

Et c'est à 7h30, que Philippe, Michel, Bertrand, Bernard et Marcel, se sont donnés rendez-vous pour un départ groupé. Les inscriptions se sont déroulées à la brasserie Dubuisson, sous un chapiteau, qui acceuillait de nombreux participants.

N'oublions pas que c'est seulement la deuxième édition, en 2008, celle-ci souffrait de petits défauts, mais je crois que les organisateurs se sont arrangés pour ne pas rater la seconde, et de faire de la Bush Classic, une randonnée de premier choix. (1776 participants en 2008)

Après avoir récupéré tout notre attirail (parcours, tickets pour le pack, et autres ) nous nous plaçons à l'entrée , et nous eûmes la bonne surprise de rencontrer Enio Bulfone, de Quiévrain, avec qui Bertrand et moi étions partis à Riccione.

Nous allons faire peut être un bout de chemin ensemble, nous avons choisi la Jowan (150 km) et Enio prendra le parcours du 100 km, tant pis, cela nous aura fait plaisir de le revoir.

La "Jowan" est un parcours vallonné pour les cyclos entraînés.

Placé à l'entrée, André Tignon, nous tirera le portrait, et nous placera dans son article, merci à lui.

Il est l'heure de partir, nous prendrons la direction des monts de Frasnes, attention aux 24 côtes répertoriées dans le parcours. Cela commencera par le Trou Robin, et quelques kilomètres plus loin, l'ascension des "hauts" de St-Sauveur.

Déjà quelques signes de fatigue de la part de Marcel qui a du mal à respirer, cela promet pour le reste, mais il est courageux, il s'acharnera à continuer. Nous rencontrons encore une fois de magnifiques paysages, les Frasnes sont belles. La Belgique est un beau pays, qui vaut le coup d'être vu. L'occasion de prendre de beaux clichés.

Tout au long des premiers cinquante kilomètres, ça monte et ça descend, et puis se profile le Mont de l'Enclus (Kluisberg), premier juge, car cela a était un peu facile, nous le montons, nous sommes motivés puisque dans la descente, c'est le premier ravitaillement. Nous sommes acceuilis au seuil du magasin Jowan, vélociste réputé.

Après quelques collations et sirops, nous reprenons la route direction Roubaix, et son célèbre vélodrome. Mais avant il y aura la côte du Moulin et celle de Comminne.

Arrivés aux abords de Leers, ce sont les canaux qui nous ouvrent la route, c'est d'un calme, quelques pêcheurs, promeneurs nous regardent. Nous roulons à l'ombre des arbres, c'est ça le cyclotourisme.

Et puis nous rentrons dans Roubaix, certains attendent ça avec impatience. Faire leur entrée sur le vélodrome, comme les pros. Encore quelques mètres, et puis c'est le moment magique, nous faisons un tour de piste, nous resterons en bas, c'est vivement conseillé.

Les photos affluent, aux quatres coins du vélodrome, dans n'importe quelles positions. Nous prendrons des photos à l'entrée, là où est errigé un énorme pavé, installé pour les 100 ans de la course. Nous en profiterons pour nous désaltérer, puisque c'était le deuxième ravitaillement, et là peut être la seule fausse note de cette randonnée, c'est qu'il n'y avait plus rien à se mettre sous la dent. Mais bon, on ne leur en tiendra pas rigueur tant le reste fut de toute beauté.

Il nous reste encore un cinquantaine de kilomètres à parcourir, Marcel souffre. Le rythme s'accélère, il a du mal à suivre. Il lui reste encore à gravir le col de la Jubaru et peut être le Mont-Saint-Aubert, alors on ralentit la cadence et je reste avec lui.

Le temps d'une bonne descente et c'est une suberbe blonde qui nous acceuille chez Clément, en nous tendant une boisson Aquaruis au deuxième ravitaillement. Le temps de nous désaltérer, de se déchausser pour certains, pour laisser vivre nos petits pieds.

J'ai la bonne surprise d'être reconnu par nos amis du club Oisquecquois, le père et le frère de Christian, un ami de Riccione.Nous ferons un petit bout de route ensemble, avant de se donner rendez-vous à l'arrivée, pour déguster une bonne Bush.

Marcel et moi laissons partir le groupe, nous rentrons en dilletante. Marcel appréciera ce moment d'accalmie. Les pancartes nous signalent que l'on se rapproche de Pipaix, comme dirait Michel , "ça sent la mousse" .

Nous finirons le parcours de la Jowan, en 6h 19, avec 152 km au compteur, 24, 20 de moyenne, et 1300 de dénivelé. on se change, et direction le stand, où nous attendent nos récompenses.

Nous vidons nos gallopins de Bush, en quelques secondes en guise d'aperitif. On me tire par le maillot, nos amis nous disent que Christian nous attend à une table, on se dirige vers eux et c'est pas un mais deux amis de Riccione que nous retrouvons.

Christian est accompagné de Stéphane, lui ausi était à Riccione. On se vide quelques Trolls, le temps de prendre quelques clichés, de serrer quelques mains, dont celles du politique Delmotte, venu en représentation.

Nous passons un excellent après midi, nous échangeons nos adresses et n° de téléphone, pour de futurs rendez-vous dans les contrées belges.

Vers 16 h00, nous quitterons les lieux , heureux d'avoir pu participer à cette randonnée. Je viens de voir sur le site d'André, qu'il y avait près de 2130 participants, toutes épreuves confondues, dont près de 1200 cyclos. Je crois que le Star Club de Pipaix a réussi son pari, de faire de cette épreuve, un rendez-vous incontournable.

Bravo, messieurs, et sûrement à l'année prochaine.

 

                                   logo1

                         STAR

         150km_profil_600x224
 

 P1    P2

Au départ de Pipaix, à la brasserie Dubuisson.

Z24

P3

Michel et Enio.

Z23

Au départ de Pipaix.

P4

 Photo de groupe avant le départ.

X5

La même, avec notre chef de file.

P5

Suivre la direction.

pipaix300509_125

( photo Y.VERBEKE )

pipaix300509_126

( photo Y.VERBEKE )

P8

P9

Les beaux paysages de Belgique.

P10

Les "hauts" de St-Sauveur, les ennuis commençent.

P11

Bernard.

P12

Michel.

P13

 Bertrand qui connait bien les "hauts" de St-Sauveur.

P14

A ne pas suivre.

P15

Les monts, rien que les monts.

P16   P17

P18   P19

Michel et Papa qui souffre.

P20

P21

Philippe.

P23

Premier ravitaillement, chez Jowan, le vélociste.

P24

En vitrine, le vélo de Tom, lors du "Paris-Roubaix"

P25   P26

La côte du "Moulin"

P27   P28

Le moulin de la côte, et les deux en autre en promenade.

Z31

Le vélodrome.

Z25

Z28

Z26

Philippe.

Z27

Michel.

Z30

Michel et Marcel.

Z27

Bernard.

P30 P31

 

L'entrée au vélodrome, et Bernard.

P32   P33

Un petit air de Tom Boonen!

P34   P35

P38

La stèle pour la 100ème édition.

P36

P37

Photo devant la stèle.

P39   P40

Bernard au ravitaillement, Michel et son assistance.

P41   P42

Encore un superbe moulin des Flandres et Papa dans l'ascension du Col de la Jubaru, c'est dur.

P44   P43

L'hôtesse des boissons Aquaruis et le ravitaillement chez Clément, le vélociste.

P45  P46

Nos amis de Mons avec qui nous fairons un petit bout de chemin, et le canal d'Antoing.

X1

X2

Seuls les buveurs de Trolls ont eu cet honneur.

X7

Bertrand, toujours les mains pleines.

X4

Mr Delmotte en campagne, il nous offrira un verre, ce n'est pas en France que l'on  verra cela.

P50

Nos amis Oisquercquois.

P51

P52

Riccione recomposé, Philippe, Stéphane, Christian, Bertrand.

P53

Après l'effort, le réconfort.









 

11:34 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : philippe, michel, bernard, marcel, randonnee, brevet, monts, riccione, buch | Digg! Digg |  Facebook | |

25/05/2009

HENSIES 2009

Ce dimanche 24 mai 2009, avait lieu la randonnée cyclotouriste d'Hensies, plusieurs parcours au programme, 10, 25, 50, 75 km.

Le départ était donné de l'école de la cité à Hensies, c'était l'occasion de revoir certaines têtes que nous connaissont, Jacques, Serge et les autres, cyclos que nous croisont lors de nos randonnées, le mardi et jeudi à Quarouble.

Une petite dizaine du club s'étaient déplacés ( mais pour nos amis d'Hensies, nous avons tenu à régler 13 participations : le nombre de nos adhérents). Pour cette ballade, nous choisirons un circuit hybride de 40 km, avec l'aller et le retour, certains feront leurs 90 km.

Comme d'habitude nous finirons par une bonne bière et un sandwich, certains se donneront rendez-vous pour le samedi 30 mai, à Pipaix, pour la Bush Classic.

Bravo aux organisateurs pour leur acceuil et leur fléchage. Leur satisfaction était avérée lors du décompte des participants au nombre de 356 : il a fait beau temps, cela aide!

A14

A18

 

 

A5

A6

A7

A19

A8

A4



 

22/05/2009

L'ASCENSION BIKE 2009

En ce jour d"Ascencion", finalement, seul un petit nombre de cyclos de La Petite Reine de Condé ont tenté de "s"élever"  sur les côtes de la Région des Monts de Frasnes, de la Jubaru et du Saint-Aubert bien aimé.

Jean-Louis, fait rare, a mené tout le long du parcours : 86km au retour à Condé. Merci à lui d'avoir bien voulu m'attendre. Finalement nous sommes partis sur le 35km. On nous proposait au niveau des petits parcours : un 80km, un 60km et un 35km.

Comme mercredi, j'ai beaucoup souffert et j'ai tout fait au courage. Mon dos allait mieux de même qu'au niveau respiratoire, j'avais supprimé anti-inflammatoires et myorelaxant.. Mais je suis parti avec une contracture au mollet gauche et avec une jambe droite très endolorie? ... j'ai des difficultés pour me déplacer!

Le parcours était très bien, exigeant, inconnu pour moi en grande partie. hormis peut-être la côte de THIMOUGIES ( 6%, 7% durant 500m) que j'ai réussie à franchir tranquillement (130 pulsations/minute) ... à bonne distance de Jean-Louis et de deux femmes que nous venions de dépasser? c'est dire de mon état de fatigue. Au final notre moyenne fut 23km/h sur les 86km???

Nous avons rencontré Marcel CUVELIER du club de RAISMES pas très en forme non plus. Puis aussi Raymond Sizaire de Vieux-Condé; un ancien du club de Condé.

Merci aux organisateurs pour ce beau parcours très bien flêché.

Sur les photos, nous avons échangé avec deux cyclos chevronnés de TAINTIGNIES. 

Sans titre

A1

Jean Louis lors de l' arrivée.

A2

Avec des cyclos de Taintignies.

PHILIPPE

Ce jeudi 20 mai, s'est déroulée à Bruyelle (B), l'Ascension Bike, une randonnée organisée par les cyclotouristes d'Antoing (B).

Nous nous sommes donnés rendez-vous pour le départ, place de Vicq, à 6h45.

Après avoir récuperé les deux autres comparses, Michel et Bertrand, nous voici donc en route pour l'Ascension. En compagnie de Bernard et des frères Dehon, Philippe et Eric, du club cyclo d'Aulnoy-lez-Valenciennes.

Arrivés sur place, au terrain de foot-ball, nous nous dirigeons vers le local, où nous attendent les inscriptions. Plusieurs parcours aux choix, 35, 60, 80, 105, 130, 150.

Nous choisirons le BAD de 150 km.

Comme à son habitude, Bernard démarre sur les chapeaux de roues, on ne le changera pas, la seule façon de le ralentir est la crevaison, mais la scoumoune l'a abandonné, dommage pour nous.

Nous prennons la direction des Monts de Frasnes, ça se voit, ça monte et cela descend, avec les montées de Montreuil-au-bois, Chapelle-Notre-Dame des Champs, Grandrieu-bois d'Antoing, Miclette et la Folie d'Oeudeghien.

Km 60, premier ravitaillement à Buissenal, chez l'habitant, dans une cour, friandises à volonté, ça creuse. Quelques photos et nous voilà repartis direction du Saule pendu et surtout le Mont-st-Aubert, en passant par le col de la croix Jubaru.

Km 100 , les meilleurs partent devant dans l'ascension du Mont, quand à moi je suis resté avec Michel et Bertrand pour l'ascension, qu'ils montent à leur rythme.

Dans la descente, voulant combler notre retard, nous avons acceleré, manque de pot, nous avons raté un virage et nous voilà en bas, forçés de refaire demi-tour. Nous avons fait perdre quelques minutes aux Aulnaysiens.

Km 115, au détour des routes, nous croisons l'antenne de Froidmont, une antenne de 160 m de haut, pour la réception hertzienne. Ce sera notre dernier mont puisqu'elle culmine à 80 m .

Km 117, dernier ravitaillement, quelques provisions, bourrage de poches pour entammer les 30 derniers km. Nous finirons comme nous avons commençé, à fond, Bernard à la commande, roulant à des pointes de 34 km/h.

Nous pourrons dire un grand merci à Philippe ( Dehon) qui passera son temps à nous pousser dans le dos pour nous donner l'impulsion.

Nous commençons à respirer, quand nous apercevons la pancarte Rouillon, et Wiers, nous sommes chez nous, ça sent la mousse comme dirait "Zanini". Nous rentrons sur les bords des canaux. Il aura fait un temps magnifique, pas de gros problèmes, à part la fatigue.

Arrivés à Bruyelle, direction le bar, pour estampiller notre carnet à denivellation, avant de prendre une Leffe, cela fera du bien.

Nous apprendrons qu'il y a eu 620 participants à cette randonnée, tous circuits confondus. Nous avons parcourus 158 km, en 5h51 , à peu près à 27 km/h de moyenne.

Merci aux organisateurs pour leur gentillesse, et pour la beauté des parcours.

Z

 

A18                                                    A1

Le départ de Bruyelle et la photo de groupe devant la friterie Totof.

A8A9

Bertrand et Michel.

A4A5

Philippe et Bernard.

A13A7

La Française des jeux recomposée et Eric.

A10A11

Bernard et Michel.

A12A14

Eric, Philippe et Michel dit "Plume et Plume"

A15

A16DSC06545

Michel et Bertrand dans la fin du Mont-Saint-Aubert.

dyn005_original_554_738_jpeg_2646897_31526719417ab1b04b1e92cd83ce95b5A26A2

Les beaux paysages de Belgique.

DSC06547

Après l'effort, le réconfort.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11/05/2009

LES CRETES THUDINIENNES 2009

 

Ce dimanche 10 mai 2009 s'est déroulée la 20ème édition des Crêtes Thudinniennes, organisée par le club cyclo d'Estinnes-au-Mont (B).

C'est un brevet à dénivellation. Plusieurs parcours sont au programme, 35, 80, 109, 124, 147 km.

Après la Lotto Reuzen Van Vlaanderen de la veille cela promet. Après avoir donné rendez-vous à Bernard la veille, nous avons pris le départ à 7h00, direction la ferme Houdard, à Estinnes-au-Mont.

Arrivés sur les lieux, nous prenons la direction  des routes de campagne, le temps est ensoleillé, cela fait plaisir.

Nous arrivons à Thuin, où nous devons escalader le mur en pavés, rien à voir avec la randonnée d'hier, mais elle s'avère être dure. Puis la descente, vers l'abbaye de l'Aulne, déjà vue lors du Rallye de la Trappiste. Joli coin, près du canal, pour de belles ballades. Nous arrivons à Landelies où nous attend son col de 177 m, que nous montons sans peine.

A peine le col terminé , nous prenons la direction du "M" de Bomeree, une montée en zig zag, super sympa, on s'y croirait.

km 45, premier ravitaillement à Thuillies, petites collations à volonté, on ne s'attarde pas, nous reprenons la route vers le barrrage de l'Eau d'Heure, en passant par le lac de de Feron, de Falemprise et de Plate Taille.

C'est magnifique, les mêmes paysages que le rallye de la trappiste que j'ai adoré. Nous finirons les 50 derniers kms dans le site touristique de la Botte du Hainaut.

En haut des crêtes, nous surplombons toute cette region, verdure, forêt, culture, etc...

Vraiment, en effectuant les Cotacols de Manage, le Rallye de la Trappiste et aujourd'hui les Crêtes Thudiniennes, nous avons tiré le gros lot, conçernant la beauté des paysages, rien à voir avec le plat pays qui est le nôtre.

Nous finirons à Estinnes-au-Mont, en bouclant les 146 km en 5h32, 26 km/h de moyenne, et 1850 m de dénivelé.

Pas mal pour deux cyclos, dont l'un venait de boucler un tour du Quercy, avec 750 km en moins d'une semaine, et l'autre, avec 150 km de la Lotto Reuzen Van Vlaanderen effectuée la veille.

Après la randonnée, nous prendrons une bonne bière, histoire de se désaltérer, et j'ai eu la bonne surprise de rencontrer un cyclo venu l'an dernier avec moi, lors d'un séjour à Riccionne. Nous avons échangé nos histoires, le temps de prendre une photo souvenir, et c'est déjà l'heure du départ.

Nous garderons un excellent souvenir de cette randonnée. Bravos, messieurs, pour l'organisation, le fléchage et le reste, ( surtout la bonne humeur ).

Je crois que les 594 cyclos seront du même avis.

                                      Z10

estinnes1

estinnes

Merci à Michel pour les coordonnées ( carte et profil )

http://randonneescyclotouristes.dhblogs.be/tag/estinnes

Z1

Philippe et Bernard.

P5100111

Le depart du mur de Thuin.

P5100112

Belle vue du mur.

IMG_4542

cret0931

Philippe et Bernard dans le mur de Thuin.

IMG_4667

Belle vue de la haut

Z2

L'Abbaye de l'Aulne.

Z3

Les abords de Landelies.

Z4

Belle guingette.

Z5

Z6

Les italiens de Riccionne à Estinnes-au-Mont. Et encore bonjour à Christian Vandenborre, et sa famille

 

 

 

19:50 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : randonnee, brevet, bernard, philippe, bad, bomeree, cyclos, coteur, riccione | Digg! Digg |  Facebook | |

10/05/2009

LOTTO REUZEN VAN VLAANDEREN 2009

Ce samedi 9 mai 2009, avait lieu la "Lotto Reuzen Van Vlaanderen" ou "Lotto géant des Flandres" en français. 2000 participants se sont frottés à cette aventure.

Le départ fut donné à partir de 7h00, place de Renaix (B).

Arrivés à 6h30, nous sommes en quête d'un endroit pour déguster un café. Nous entrons donc dans le seul café resté ouvert sur la place, et là, comme un fou rire, nous sommes tombés sur un café "boîte de nuit", d'un genre spécial. Cela commence fort !

Après s'être fait mettre à la porte gentiment, en s'excusant de ne pas pouvoir nous servir un café, nous décidons de faire l'impasse et d'attendre Alain, ce cyclo de Chartres, rencontré sur la Van Petegem, venu spécialement, pour cette partie de grimpettes dans les Flandres Orientales.

Il faut dire qu'il y en avait au programme : 30 montées avec 2700 m de dénivelé sur 140 km. De quoi mettre de l'ambiance, avec des ascensions telles que le Kluisberg, Le Paterberg, Le Koppenberg, Le Molenberg, Le Varent, Le Berendries, Le Berg Ten Houte et le Fortuinberg pour ne citer que les plus durs.

Nous nous inscrivons dès 7h00, 20 euros, c'est pas donné. Nous prenons le départ à 7h30, et là, pas le temps de s'échauffer puisque c'est déjà l'ascension du Fiertelmeers. Elle laissera des traces, ça fait mal!

Petit à petit, nous prenons la température du terrain, jusqu'au Kluisberg ( Mont de l'Enclus ) que nous connaissons un peu pour l'avoir gravi à l'entraînement avec les copains de La Petite Reine.

Nous le montons par une voie inconnue. Une fois effectué, nous nous égarons dans la descente. Après plusieurs renseignements à la population locale, nous décidons de refaire l'ascension par le côté que nous connaissons.

Par rapport aux autres, nous pourrons nous vanter d'avoir 31 monts à notre actif. Dans les alentours de Oude Kwaremont, nous commençons à aperçevoir les carricatures des champions cyclistes, l'ambiance du Tour des Flandres.

C'est l'ascension du Vieux Kwaremont, la première en pavés, dure, surtout avant le Paterberg, une côte mythique de 13 % en moyenne et 20 % dans le pourcentage maximun avec des pavés pour corser le tout.

Il faudra poser le pied à terre : manque de force, et pas possible de faire autrement pendant quelques mètres.

Arrivés en haut, nous faisons la connaissance de quelques gars du nord ( St-Amand, Bousies, etc... ) venus eux aussi se frotter à cette randonnée. Pas le temps de discuter, nous préférons ne pas nous attarder avant l'ascension de l'autre difficultée du jour, le Koppenberg.

Là aussi , nous mettrons pied à terre, mais c'est promis, c'est la dernière fois.

Ouf! le premier ravitaillement, après 40 km, il était temps, bourrage de poches à volonté, de célèbres gauffres Mêli au miel. Et c'est reparti, nous montons mieux, mais l'enchaînement fait mal, et puis  c'est le Taienberg, puis le Molenberg avec ses pavés disloqués.

Nous passons cet obstacle, pour arriver au deuxième ravitaillement avec 80 km effectués. Là idem, bonne collation avant l'ascension de Berendries, que j'ai trouvé très dure lors de la Van Petegem.

Nous repartons rejoindre Alain, parti en éclaireur, nous serons surpris, nous l'avons gravis sans encombre, nous devenons bons? Mais c'est illusoire car l'Elverenberg Vossenhol nous rappelle qu'il faut compter avec tous les monts.

Troisième ravitaillement au km 106, avant l'ascension du Varent et bis répétita, comme à la Van Petegem. C'était l'une des plus dure, cependant pas de problème, comme dit "Alain", quand on connaît les cols, on les passe mieux. Mais deux autres cols nous ferons mal aux jambes : le Berg Ten Houte et le Fortuinberg avec leurs 21 % dans la partie la plus dure.

Nous souffrons, mais nous comptons à reculons :  il n'en reste plus que deux, ça sent la mousse comme dit "Michel"!

Il est 15h15, nous passons sous l'arche gonflable, tout ça pour nour dire que c'est terminé.

Ce fut dur, nous avons voulu voir, nous avons était servis toutefois contents de l'avoir fait, mais pas prêts de la refaire de si tôt!

150 km au compteur, environ 3000 m de dénivelé, j'ai mené tout au long du parcours, entre les cols, ça va laisser des traces.

Demain, je dois aller à la 20ème édition des Crêtes Thudiniennes, à Estinnes-au-Mont, en Belgique, pour un brevet à denivelé de 150 km, ça va faire mal!

Mais quand on aime, on ne compte pas, en plus, je suis accompagné de Bernard, il ne chôme pas sur les parcours, j'ai hâte d'avoir fini tout cela pour en prendre cinq.

M1

A18A19

A17

  

MONTEES DISTANCE ALTITUDE % MOYEN DE LA MONTEE % MAXIMAL DE LA MONTEE
FIERTELMEERS 500M 57M 11,4% 20,0%
SHAPENBERG 1200 M 102 M 8,5% 21,0%
KRAAIBERG 1300 M 71 M 5,5% 12,0%
LE HORLITIN 950 M 72 M 7,6% 15,0%
KLUISBERG 2100M 116 M 5,5% 18,0%
OUDE KWAREMONT 1000 M 64 M 6,4% 12,0%
PATERBERG 350 M 46 M 13,1% 20,0%
WAAIENBERG 750 M 50 M 6,7% 12,0%
KOPPENBERG 700 M 66 M 9,4% 19,0%
KORTEBERG 1000 M 64 M 6,4% 17,0%
TAAIENBERG 800 M 49 M 6,1% 16,0%
EIKENBERG 1000 M 62 M 6,2% 10,0%
KAPELLEBERG 800 M 54 M 6,7% 14,0%
WOLVENBERG 650 M 46 M 7,1% 17,0%
BRAAMBRUGSTRAAT 800 M 47 M 5,9% 14,0%
ABEELSTRAAT 500M 41 M 8,2% 18,0%
MOLENBERG 450 M 33 M 7,3% 14,0%
ARMEKLEIE 550 M 45 M 8,2% 10,0%
BERENDRIES 900 M 65 M 7,2% 12,0%
ELVERENBERG 1400 M 51 M 3,6% 9,0%
TOEPKAPEL 400 M 28 M 7,0% 12,0%
TENBOSSETRAAT 450 M 29 M 6,4% 9,0%
VALKENBERG 550 M 45 M 8,2% 13,0%
STEENBEEK 300 M   7,2% 17,0%
STEENBERG 800 M 60 M 7,5% 13,0%
VARENT 800 M 59 M 7,4% 13,0%
BERGTEN HOUTE 1100 M 66 M 6,0% 21,0%
FORTUINBERG 1200 M 88 M 7,3% 21,0%
MUZIEKBERG 700 M 60 M 8,5% 14,0%
TENBERGE 1250 M 60 M 4,8% 9,0%

  

A1

A2

A4

Le départ, sur la place de Renaix.

A3

Michel et son assistance.

A5

Michel et Alain dans l'ascension du Horlitin.

A6

Michel dans le Kluisberg.

A7

La carricature de Nico Mattan, dans l'Oude Kwaremont.

A8

Une maison peinte aux couleurs de Boonen, Van Petegem, Merckx, Van Impe, etc...

A10

Michel, pied à terre, dans le Patterberg, " j'aurais su, ch'rai pas venu"

A11

Les gars du Nord dans le Reuzen.

S2

A9

Le premier ravitaillement dans les alentours de Nukerke.

A12

Les deux trainards, toujours en train de discuter.

A2

Philippe dans Bergten houte

A1A3

Philippe et Michel dans Bergten houte

A4

Michel dans Bergten houte

A13

Les moulins des Flandres.

33

 Paysage des Flandres ( Photo cycling.be )

35

 Paysage des Flandres ( Photo cycling.be )

62

 Paysage des Flandres ( Photo cycling.be )

A15

Beaux paysages des Flandres Orientales.

A14

Le fléchage, toujours là pour nous dire que ça va monter.

S3

A16

Le repos des guerriers, Leffes à la main, sur la place de Renaix

S1

 

 

 

 

 

 

 

 

20:22 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee, brevet, philippe, michel, bad, alain, monts | Digg! Digg |  Facebook | |

04/05/2009

LA THERMALE 2009

Ce dimanche 3 mai 2009 s'est déroulée la randonnée de la Porte du Hainaut : la Thermale.

SA

 

sa1

Bertrand, Jean-Marc, Michel, Jean-Pierre, Régis ( photo A.TIGNON)

SA2

Bertrand, Michel, Jean-Pierre, Jean-Louis ( photo A.TIGNON)

 

19/04/2009

CONDE 2009

 

La Petite Reine de Condé remercie les 270 participants venus d'une trentaine de clubs qui ont bien voulu honorer de leur présence sa randonnée annuelle du dimanche 19 avril 2009 dont le rendez-vous se situait salle Henri BOIS - complexe Jean MONNET .

Le beau temps était de la partie, cependant peut-être en raison des vacances scolaires, la fréquentation resta largement en deçà des prévisions.

La concentration de Neuville-Saint-Rémy et celle d'Orchies le même jour peuvent-elles aussi expliquer cette faible fréquentation? 

Une dizaine de membres actifs ou non, se sont portés volontaires pour aider à la bonne marche de ce brevet.

La préparation et l'organisation se sont déroulées dans un bon état d'esprit.

4 parcours leurs sont proposés (20,26,40,et 66 kilomètres)

Notons aussi la présence de nos aînés, qui comme d'habitude sont venus nombreux.

voici le classement :

Saint-Amand : 21

Marly : 20

Aulnoy : 18

Hensies : 17

Lecelles-Rosult : 15

Quiévrain :13

Curgies, Denain Gare du Nord :12

Saint-Saulve, Valenciennes Val Cyclo : 12

etc... 

Heureusement les organisateurs ont reçu des félicitations pour la qualité du fléchage. 

Philippe remercie les cyclos de s'être pretés aux jeux des photos.

img0322

A4

 A5

 A1

Maurice (à droite) et Jean-Marc se sont rappelés leurs souvenirs d'enfance à l'époque de la compagnie où la C.R.S. n°14 de Condé résidait à la caserne Nesle et dont les familles logées au Quartier Lecompte.

                         A2

                         A6

                          Michel et les Représentants d'Escautpont: Robert et Odette HUET.

                         A7

                                Le nouveau : Régis Duthilleul et l'ancien : Daniel Matelski (président de La Petite Reine)

A8

Ca rigole bien au stand des sandwichs! n'est-ce pas Robert, Jean-François et le beau frère?

A9

Philippe et Joël, le geste en plus.

A3

Jean-Francois.

Z51

Quiévrain.

                      Z50

                                  Mon ami joseph, le pirate de Riccione.

Z53

Z54

Z55

Z56

Z15

Curgies.

Z16

Z23

Marly.

Z24

 

A14

A15

Z27

Z28

Z60

Lecelles-Rosult.

A10

A11

A12

A13

A16

La SMAN.

A17

Z17

Valenciennes Cyclo Santé.

A22

A20

A21

Z1

Aulnoy-lez-Valenciennes.

A30

A31

Bernard Défontaine, cyclo performant et journaliste de La Voix du Nord et aussi adepte des brevets d'outre Quiévrain.

A32

A33

A34

Z3

Z5

A40

Quarouble.

A44

Saint-Saulve.

A41

Val cyclo.

A42

A43

Vieux-Condé La Solitude l'Hermitage.

A45

Z31

Hensies.

                         Z32

                                                                     Serge.

A60

A61

A63

A64

Z47

 Z46

Michel et Jacques.

A70

Saint-Amand.

A71

Un cyclo croisé la veille, sur la VAN PETEGEM.

A73

A74

A75

A76

A87

A80

André, Michel, Jean-Pierre, Philippe.

                         A81

                                              Wadek, Bertrand, Henri.

A82

Les anciens.

A83

A85

A86

Denain Berthelot.

A90

A91

  A88

Le père et le fils de la famille Douliez.

A89

 

 

 

 

 

 

 

 

18/04/2009

VAN PETEGEM CLASSIC 2009

C'est ce samedi 18 avril qu'avait lieu la troisième plus grosse randonnée de ce Lotto Cycling Tour, la Van Petegem Classic.

Cette randonnée reprend quelques belles montées du Tour des Flandres, dont les plus connues, Le Pottenberg, Berendries, Taaienberg, Varent, et Molenberg. Sans compter les douze autres, mélange de pavés et de macadam, qui mis bout à bout, font mal aux jambes.

La Van Petegem, c'est 145 km, 17 côtes, et à peu près 1600 m de dénivelé.

C'est à 6h00, que nous nous donnons rendez-vous, pour un départ vers Oudenaarde. Ce sera sans Michel, forfait, à cause du crachin du matin, qui laisse présager de la pluie au matin, selon la météo.

Alors en route Bertrand et Philippe, la randonnée n'attend pas.

Arrivés sur Oudennarde, 45 minutes après, nous faisons connaissance  sur le parking, avec Alain, un cyclo de Chartres. Avec qui nous fairons, toute la randonnée.

Départ vers le lieu des inscriptions, la salle "de qubus", pour y retirer nos plaques de cadre, le temps semble clément, avec un peu de brouillard et la température avoisine les 10°.

Mais pas de pluie, c'est déjà ça de pris. Nous roulons sur les bords de l'Escaut, un peu de plat avant le début des hostilités. Bonne mise en jambes, avant d'attaquer Rotse et ses 350 m.

Le circuit emprunte de petites routes de campagne, avec des virages serrés. C'est magnifique, nous attaquons le Pottenberg, et surtout Berendries, qui une fois monté, donne le ton. Encore une que nous laissons derrière nous, avant de plonger vers le premier ravitaillement, à Brakel.

Les ravitaillements sont bien gérés, avec une entrée et une sortie, et des collations à volonté. Notons aussi la bonne organisation qui avait placée aux carrefours et intersections dangereuses grands nombres de jalonneurs. Ce qui nous a facilité le travail.

Nous reprennons la route, en faisant une boucle, direction Fayte, et surtout Saint- Sauveur et la montée des Hauts, ça commence à coinçer, les cyclos n'y arrivent plus, j'ai dû mettre pieds à terre, à cause de l'arrêt d'un cyclo, impossible de remonter et de relançer la mécanique, tellement c'est glissant et fort en pourcentage, il faudra un petit bout de temps avant de remonter en selle et finir cette grimpette.

Le plus dur est fait, puisque nous en sommes à la moitié du parcours, Bertrand semble aller, pas trop de signes de fatigue.

Après le Taaienberg, nous traversons le bois de la Houppe, c'est encore une fois de magnifiques paysages que nous traversons, et direction le deuxième ravitaillement, toujours à Brakel, pour la deuxième fois, nous ne traînons pas, pour ne pas avoir froid.

Puis à l'attaque du Varent, dur, dur, il laissera des traces, surtout avant la montée du Molenberg avec ses terribles pavés. Encore une fois, avec une très grosse fréquentation, nous serrons obligés de mettre pieds à terre, mais très peu de temps, nous savons que c'est la dernière, alors nous y jetons toutes nos forces.

Voilà, les 17 montées sont franchies, nous filons pour les 15 derniers km, vers Oudenaarde, nous roulerons à 30/35, histoire de faire remonter la moyenne.

Enfin Oudenaarde, nous nous changeons en vitesse, nous devons récupérer nos cadeaux. Les 145 km sont effectués, un peu fatigués, mais comptants de l'avoir fait (sous le soleil, en fin de parcours, en plus)

Nous avons fait 147 km, en 5h45, notre moyenne est de 25,70, et le denivelé aura été de 1680 m.

4400  cyclos ont pris le départ, le record est battu.

Pour une première sortie au delà de 100 km, Bertrand aura bien tenu le coup, remercions Alain, pour nous avoir attendu, au sommet des côtes.

Nous finirons, sur la place d'Oudenaarde, avec une bonne frite et une bonne Leffe. Il fait beau, la place de la ville grouille de monde, un petit crochet vers le chocolatier local, Léonidas.

M1

M5

M4

 

MONTEES ALTITUDE % MOYEN DE LA MONTEE % MAXIMALE DE LA MONTEE
ROTSE 350 M 7,2% 18,0%
MAKKEGEM 800 M 2,5% 4,1%
POTTENBERG 1200 M 3,4% 8,7%
DORREBEEKSTRAAT 1200 M 4,0% 9,5%
BERENDRIES 900 M 7,2% 12,0%
ELVERENBERG 1400 M 3,6% 9,0%
TOEPKAPPELLESTRAAT 800 M 4,6% 6,6%
FAYTE 1400 M 5,0% 8,0%
PETIT HAMEAU 1000 M 4,9% 6,4%
LES HAUTS 2200 M 3,0% 12,0%
LA HOUPPE 1500 M 3,0% 10,0%
VELDEMAN 1000 M 4,7% 13,0%
TAAIENBERG 800 M 6,1% 16,0%
HEIRWEGSTRAAT 1400 M 4,5% 11,0%
VERANT 800 M 7,4% 13,0%
MOLENBERG 450 M 7,3% 14,0%
STEENBEEKDRIES 700 M 5,3% 6,70%


Q10

Q11

Q1

Bertrand dans la montée du Makkegem.

Q2

Alain dans la montée du Pottenberg.

Q3

Idem pour Bertrand.

hjchsdjc

Q4

Le ravitaillement de Brakel, une fois.

Q6

Bertrand, Philippe et Alain.

1

2

Q7

Les magnifiques paysages des Flandres.

Q5

Brakel, bis répétita.

Q8

Nous sommes bien sur le parcours du Tour des Flandres.

Q9

3ème ravitaillment à la brasserie Roman, à Mater.

Q12

La mairie d'Oudenaarde.

Q13

De Carillon, où nous dégusterons notre Leffe et notre cornet de frites.

Q14

Les très belles façades flamandes.











 

 

 

 

 

23:22 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : randonnee, brevet, philippe, bertrand, alain, cote, monts, cyclos | Digg! Digg |  Facebook | |

12/04/2009

RALLYE DE LA TRAPPISTE 2009

Pour fêter les 20 ans  du C.C.BOMEREE  (belgique), le club a organisé le samedi 11 avril 2009, son 20 ème rallye de la trappiste.

N'oublions pas que le C.C.BOMEREE est aussi le club organisateur de la randonnée "brasier et goelands", rando que nous avions fait l'an dernier et que nous avions appréciée.

5 parcours étaient au menu: 200, 165, 121, 70 et 40 km. Nous obterons pour le 165 km pour 1720m d'altitude.

Nous voici donc partis à quatre, Bernard, Philippe et Eric du club d'AULNOY-LES- VALENCIENNES et moi-même, pour un départ en voiture dès 7h00, place de VICQ.

La météo fut clémente, avec une température digne du printemps. Après 45 minutes de déplacement, nous arrivons à LANDELIES, pour y prendre le départ. Le   ton fut donné, puisque d'entrée nous devons grimper le col de LANDELIES et ses 177 mètres.

Alors allons-y, pour un dépaysement total dans la botte du hainaut, par de petites routes pittoresques et tranquilles.

D'entrée nous remarquons que le parcours fut bien tracé, avec les merveilleux paysages de la vallée de la Sambre et en outre, le Ravel du barrage de l'Eau d'Heure.

Nous tenons une bonne cadence, après avoir effectué 40 km, nous arrivons à FROICHAPPELLE, et là, au hazard d'une rencontre, je croise Eddy, un belge avec qui j'ai séjourné à RICCIONNE en Italie. Mais nous n'avions pas trop le temps de bavarder, le fléchage bifurque sur le 165 Km, aussi nous laissons Eric et Philippe emprunter le 120 Km et, Bernard et moi, tentons le 165km, pour la vallée de l'OISE.

 Au Km 68 : ravitaillement en pleine forêt à FORGE-PHILIPPE, cela fait du bien, nous reprenons la route, en direction de la France, vers la passe d'ANOR.

Au Km 97, deuxième ravitaillement à BAIVES, nous ne attardons pas, direction la France de nouveau, vers EPPE-SAUVAGE, le VAL-JOLY et COULSORE. Que de beaux paysages!

Km 130, dernier ravitaillement avant l' arrivée, et nous reprenons la route vers la vallée de la THURE, avec forêts et rivières, pour arriver aux abords de l'abbaye de l' AULNE, magnifique site visité par des milliers de promeneurs.

Nous finirons cette belle journée ensoleillée, sur les bords des canaux. Nombreux sont les promeneurs que nous croisons, tout le monde profite de cette journée magnifique.

Arrivés dans la salle Laloyaux, nous avons droit à notre tartine et une bonne Pils, juste à peine assis qu'il commence à pleuvoir. Nous regardons nos compteurs, 169 km au total, 1737 m de dénivellé, presque 27 km/h de moyenne, et  tout ça en 6h20.

Remercions ce club qui sait nous concocter de belles ballades, nous ne sommes jamais surpris du résultat.

M3M4

M1

 

M2

 M6

Philippe, Eric, Bernard et Moi.

X3

Bernard et Philippe.

M5

Le col de LANDELIES, au départ de la randonnée.

M8

Landelies.

M9

Le Ravel du barrage de l'Eau d'Heure.

hpim2216

hpim2217

p1030898

p1030916

S1

Durs, durs les pieds.

S2
 

Au dernier ravitaillement, avec les personnels du C.C.BOMEREE.

34

L'Abbaye de l'Aulne.

 

 

21:10 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee, brevet, bernard, philippe, bad, bomeree, coteur, riccione | Digg! Digg |  Facebook | |

15/03/2009

ESCAUDAIN 2009

Rendez-vous ce dimanche 15 mars 2009, salle Delaune (stade municipal) pour la randonnée cyclotouriste de printemps organisée par le club cyclo vtt d'ESCAUDAIN.

Et c'est à 8h00, que nous avons pris le départ à la base de Loisirs de CONDE , en direction d'ESCAUDAIN. Le peloton est formé d'une bonne dizaine de cyclos ( 11 membres), fait assez rare, mais tous heureux de nous retrouver.

Sur la route, nous croisons de nombreux cyclos, ce qui laisse prévoir un grand nombre de participants au départ de la randonnée. Ce club avait inscrit en 2007, 657 cyclos, alors, avec le temps ensoleillé de ce jour, le record peut être battu.

On nous propose 6 parcours différents, alllant de 17 kms à 77 kms, nous n'en ferons aucun, nous décidons de repartir en direction de CONDE , pour une petite sortie de 80 kms( près de 90km pour certains), en faisant une boucle vers MAULDE.

Arrivés à la base de Loisirs, un petit repos mérité, et une boisson rafraîchissante, et nous nous mettons d'accord pour une sortie mardi vers MAROILLES, une centaine de km aller-retour.

 

C9

C4

La petite reine

A8

Notre petit peloton sur le pont d'autoroute d'Hasnon avec, en tête, Nounours à la manoeuvre.

C3

Pas mal non plus vue de l'arrière!

A3

Robert.

A4

Jean-Pierre.

A5

Jean-François et Richard dit "Nounours".

A6

Jean-Marc.

A7

Jean-Louis.

C5

Bertrand.

C6

Joëll et Régis.

C7

Régis.

C8

Zanini.

C1

La Petite Reine.

C2

B3

B4

B5

B6

B7

B8

B1

B2












 

02/03/2009

TRANSFRONTALIERE TAINTIGNIES 2009

Le challenge des transfrontalières fête aujourd'hui sa 19ème édition. Rappelons que le parc naturel transfrontalier du hainaut comprend le parc régional Scarpe Escaut (F) et le parc naturel des Plaines de l'Escaut (B).

Le challenge comprend 7 randonnées françaises et 7 randonnées belges.

Cliquez sur ce lien pour découvrir Le challenge

Rendez-vous donc ce dimanche 1er mars 2009, dans le tournaisis, pour une première randonnée transfrontalière , Taintignies-Mons-en-Pévêle-Taintignies.

Et c'est une petite bande de mercenaires du Valenciennois qui s'est réunie, à 7 heures, place de Vicq, en direction de la Maison du Peuple de Taintignies.

Les clubs de Condé-sur-l'Escaut, Aulnoye-les-Valenciennes, Raismes et Quarouble seront représentés.

Des circuits de 20, 65, 80 km nous sont proposés, et c'est parti pour le plus long.

Notons que nous serons 407 participants à prendre le départ par cette belle journée de printemps.                              

Nous roulons sous l'impulsion d'un ancien coureur de 1ère catégorie qui nous traînera jusqu'à l'arrivée. A part quelques crevaisons, ce fût une belle journée qu'on terminera à 28 km/h de moyenne, pas si mal pour certains d'entre nous qui dépassons les soixantes ans.

Nous avons même à un moment,  eu la présence d'un élément supplémentaire dans notre peloton, la poursuite d'un pigeon voyageur, qui volera plus de 600 mètres à nos côtes, à notre hauteur, certains d'entre nous ont pu, même croire qu'il se serait posé sur leur main. Tous le monde fût étonné de cette situation. Fait rare.

Cette belle randonnée se terminera dans le café de la liberté de Taintignies, et tous se sont donnés rendez-vous pour le 21 mars 2009, pour les Cotacols de Manage (B).

M1img013
                                                                                                                                                         

                                                                                                    

                                                  M1

 

M2 M3      

Causette au bord de la route, en attendant notre ami Bernard qui a crevé.

Bertrand.

M4    M5

Ravitaillement à Mons-en-Pévêle.

M3  M4

Les crevaisons, deux au total, merci aux lançeurs de clous! 

                                       M6

                                           Après l'effort, le réconfort, autour d'une bonne Leffe.