28/09/2010

MONTS ET MOULINS 2010

Ce dimanche 26 septembre 2010, s'est déroulée la 37 ème Monts et Moulins, organisée par le Cyclo Club de Roubaix.

Plusieurs parcours sont proposés : 35,55,85,120 km pour la route et 45 km pour le VTT.

Crée en 1973, ce brevet a pour objectif de nous emmener à la découverte des moulins typiques par des routes campagnardes et vallonées. Le parcours propose de sillonner les abords des Frasnes jusqu'aux environs de Courtrai, Ronse et Tournai.

Le parcours reprend quelques côtes célèbbres empruntées par les Flandriennes, dont le Mont de l'Enclus, le vieux Kwaremont, le Paterberg, le Kortekeer, Berg ten Houte et autre col de la Croix Jubaru.

Pour faire plaisir aux cyclos, certains pourront emprunter la piste du vélodromme à leur arrrivée.

Notre rendez vous est fixé a 7h30, dérrière le siège du Vélo Club de Roubaix. Philippe et Alain ( Chartres ) sont les seuls à risquer le parcours. La météo n'est pas clémente, mais vraiment pas. Nous quittons Onnaing avec la pluie et nous prendrons le départ à Roubaix avec la pluie. Il faut être " maboul " pour prendre le départ. Peu de gens se sont risquer, mais comme dit le vieux dicton d'Alain " la pluie du matin, n'arrête pas le pèlerin ".

Bref, au bout de 100 m, le cuissard est déjà trempé.

Arrivés a Leers, nous croisons notre premier moulin, le " moulin de Leers " . Il s'agit d'un moulin de briques blanches, construit en 1852. réstauré et inauguré en 1971. Il sera restauré plusieurs fois et les travaux finiront en 1992.

Nous arrivons au premier ravitaillement. Pas le temps  de prendre froid, il faut repartir assez vite et direction le premier mont : le Mont de l' Enclus.

Nous l'avons grimpé par un côté que je ne connaissais pas encore. Il faut dire que c'était sympa.

Les vues sont magnifiques. Les campagnes, les bois, et les villages sont variés. Malgré la pluie, c'est vraiment très beau. Nous nous dirigeons vers le Vieux Kwaremont et le Paterberg. Les montées en pavés. Pour ma part, je coincerai dans le Paterberg. Les pavés glissants et un 39 a l'avant aurons raison de moi.

Nous sommes dans des coins magnifiques, une belle ballade dans les Flandres. Nous croiserons plus tard, le moulin Bossenremolen d'Etikhove. Connu d'antan sous le nom de Tukmolen.Il est construit en 1452, reconstruit en 1763. En 1959, il cessera le broyage, et sera déplacé en 1996 et 1998.

Nous roulons aussi sur le circuit " Franco Belge ". Circuit qui fête ses 70 ans. 4 étapes au programme sur 690 km environ. Il débutera le 30 septembre et se terminera le 03 octobre 2010. La course verra des professionnels s'affronter . Nous roulons sur des routes qu'emprunterons les coureurs dans les étapes :

Templeuve-Mouscron et Lessinnes-Poperinge.

Vu les conditions atmosphériques et le fléchage de couleur rouge, pas du tout adapté sous la pluie. Nous raterons le deuxième ravitaillement a Saint Sauveur. Nous arrivons a Ellezelles, ou nous pouvons admirer le moulin de Cat Sauvage. Il est dressé sur une crête de 116 m de haut. Situé le long de la route de Lessines à Renaix. Construit en 1750 pour une comtesse, il sera racheté en 1958 par la fédération de la province du Hainaut. Il sera restauré en 1960.

Nous prenons maintenant la direction du Col de la Croix de Jubaru. Un arrêt, quelques photos. Pauvre appareil, trempé et remplir de buée. La catastrophe. Nous redescendons ce col, pour arriver à Tournai. A ce moment là, nous prenons l'orage sur la tête. Un vrai déluge. Nous sommes en colère,impossible de retrouver le fléchage. Nous quittons le circuit pour suivre les panneaux. Et là, a la sortie de Tournai et les faubourgs de Froyenne, nous ratons une fois de plus le ravitaillement. Pas de bol, nous continuons. Il nous reste peu à faire.

Nous finirons le parcours aussi trempé qu'au départ. Nous serons les derniers arrivés avec deux vététistes. Cette randonnée aura rassemblée 99 cyclos dont 4 valeureux cyclos sur le parcours des 120 km.

Dommage, car en 2009, ce brevet à compter 585 engagés. C'est vraiment une très belle randonnée, n'hésitez pas à venir découvrir les paysages du Nord. Nous finirons cette ballade sans pouvoir se laver dans les mythiques douches du Paris-Roubaix. Nous prendrons quelque photos souvenirs en compagnie de Bernard Alain, le Président des Amis du Paris-Roubaix

DSC09749.JPG

moulin de Leers.

DSC09751.JPG

La tenue du matin.

DSC09752.JPG

DSC09753.JPG

la montée du Vieux Kwaremont.

7.jpg

moulin de Bossenremolen a Etikhove.

DSC09756.JPG

moulin du Cat Sauvage a Ellezelles.

DSC09757.JPG

DSC09760.JPG

DSC09762.JPG

Le col de la Croix Jubaru.

Sans titre.jpg

photo a l 'arrivée avec les organisateurs et vététistes.

6jpg.jpg

http://www.vc-roubaix-cyclo.fr/

.

00:08 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : philippe, alain, cyclos, brevet, randonnée, monts, col, côtes | Digg! Digg |  Facebook | |

21/07/2010

LA MEDIEVALE 2010

 

Ce samedi 10 juillet s'est déroulé la « Médievale », une randonnée organisée par le Speedy Club de Namur.

Le départ est donné à Godinne, une commune située entre Namur et Dinant.

 Plusieurs parcours sont proposés dont un brevet BCCB de 199 kms et un Brevet BAD de 146 kms. Un troisième parcours de 85 kms pour les moins audacieux.

 Philippe, Michel et Boul se sont donc donnés rendez-vous 5h00 du matin, direction Godinne, pour aller prendre le départ de 7h00.

On peut déjà remarquer qu'il fait très chaud et que la journée s'annonce torride.

 Nous choisirons le brevet BAD de 146 kms pour 1620 m de dénivelé. A noter qu'il faudra escalader 17 côtes et 2 cols.

 7H30, c'est l'heure du départ et direction les Ardennes Belges et leurs somptueux décors. Nous roulons à deux pas de la Meuse, les collines à notre gauche et le fleuve à notre droite.

 Nous quittons cette ville pour entrer dans Annevois Rouilon, et là les ennuis commencent avec l'escalade du Col du Marly ( 2000 m, 5,6 % de moy, et 10 % au plus haut ). Au train, nous franchissons cette première difficulté. Nous sommes bien dans la vallée de la Lesse, il faudra encore monter les côtes de Bioul.

 Dinant commence a pointer son nez, et nous apercevons la citadelle, perchée à 100 m de haut. Elle fut construite en 1820, mais certaines fortifications extérieures remontent à 1051.

Et puis c'est le tour de la Collégiale Notre Dame, et son énorme bulbe. Les premières origines remontent en 834. Endommagée, détruite, reconstruite en 1666 et restaurée en 1855. Elle se dresse face au pont qui permet de traverser la Meuse.

 Plus loin, c'est le rocher Bayard qui nous attend. Cette aiguille rocheuse de 40 m de haut qui se détache de la falaise. Selon la légende, elle aurait été fendue par le cheval Bayard d'un coup de sabot pour échapper à Charlemagne.

 Encore plus loin, nous passons sous le viaduc Charlemagne, et ses 80 m de haut. C'est le viaduc le plus haut de belgique, c'est magnifique. En quelques mètres nous venons de regarder 4 petites merveilles. Dinant n'est pas grand mais cela vaut le coup d'oeil.

 Nous quittons Dinant et entrons dans Ansereme, et c'est la côte située a la fin de la ville que nous gravirons ( 2300 m, 5 % moy, 6 % au plus haut ).

 Entre le départ et le premier ravitaillmement, c'est pas mois de 10 côtes que l'on aura gravis, et la côte de Sart-Custinne ( 3400 m, 4,4 % moy, et 6 % au plus haut ).

 Le premier ravitaillement a lieu à Gedinne. Il est bien achalandé, de quoi nourrir son homme. Nous sommes aux environs du cinquantième kilomètres. Nous repartons par l'escalade d'une nouvelle montée, pas le temps de digérer. Les côtes de Louette-st-Pierre, ( 1200 m et 600 m ).

 Et puis arrive le Col aux Haies, un col qui traverse la forêt domaniale de la Scaille et la route forestière des Hauts Buttes ( 5000 m, 412 m d'altitude ). Nous sommes dans la commune de Linchamps. Il fait très chaud, la montée s'avère épuisante.

 Nous sommes sans cesse à la recherche de la fraicheur, heureusement qu'il y a de grosses zones d'ombre, a travers la forêt française. Puisque nous venons de faire une petite excursion dans notre pays.

Les bidons ne suffisent plus, nous commençons a être à court d'eau.

 Et quand on crois que c'est fini, on recommence avec le Col de la Croix Gillet ( 3100 m, 412 m d'altitude ).

 Exit la France et retour en Belgique,

 Entre le premier ravitaillement et le deuxième, c'est 9 montées que l'on effectuera, avec la montée de Felenne, sur la route des Ardennes ( 3200 m, 5,3 % moy et 8 % au plus haut ).

 Nous ferons une petite halte dans un bistrot local, histoire de refaire le plein des bidon, avant d'arriver à Givet, pour le deuxième ravitaillement, en France SVP.

Nous faisons le plein de nourriture, il nous reste une bonne trentaine de kilomètres a effectuer.

 A la sortie de la ville, nous passons devant la douane, nous sommes dans la vallée de la Meuse. Les paysages sont toujours aussi magnifiques, il nous reste une dernière grosse difficulté, la côte d'Onhaye ( 3400 m).

 Voilà, le plus dur est derrière nous. Un peu de plat, cela fait du bien, mais les crampes font leurs apparitions, dur, dur,

 Nous entrons dans Hastière, puis Anhéé , et comme dirais Michel, ça sent la mousse. Nous finirons cette randonnée, un peu fatigué quand même, mais surtout accablés par la chaleur qui a pu y régner.

 Nous entrons dans le collège Saint Paul de Godinne, nous dégusterons une bonne bière rafraichissante et prendrons une bonne douche. Cela ne suffira pas a nous refroidir, la chaleur est étouffante. Nous finirons ce petit voyage dans les Ardennes Belges en visitant les bords de la Meuse à Dinant, attablés en buvant une bonne boisson pour certains et une bonne glace pour d'autre.

Cette randonnée a conquis 450 cyclos environs.

g2.jpg
g1.jpg
g3.jpg
g4.jpg
DSC08941.JPG
DSC08942.JPG
DSC08943.JPG
DSC08944.JPG
LES FAUBOURGS DE DINANT
DSC08948.JPG
LE VIADUC CHARLEMAGNE
DSC08949.JPG
LE ROCHER BAYART
DSC08955.JPG
DSC08959.JPG
LE PREMIER RAVITAILLEMENT DE GEDINNE
DSC08962.JPG
DSC08963.JPG
LE COL AUX HAIES, EN PLEINE FORET
DSC08964.JPG
DSC08965.JPG
DSC08966.JPG
HASTIR~1.JPG
DSC08901.JPG
DINANT
DSC08900.JPG
DINANT

 

19:35 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : philippe, michel, boul, randonnée, bad, cylos, côtes | Digg! Digg |  Facebook | |