23/09/2012

RANDONNEE DES ASCENSEURS 2012

    BRAVO

à

BERTRAND et YVES

Pour leur participation à la ICE WATCH CRAZY TOUR de TOURNAI

Le 15 septembre 2012

Après plusieurs randonnées Tournai - Bruxelles - Tournai

Le Crazy Wheels de Tournai s'est donc tourné vers un nouvel horizon

avec cette fois, un Tournai - Binche - Tournai.

Une randonnée de 200 km à une allure moyenne de 28km/h, encadrée comme d'habitude.

Un parcours roulant, qui sera exécuté en 7h10.

Mention spéciale pour le parcours et les ravitaillements

Bravo aux organisateurs.

 

recto_affiche_IWCT-001.jpg

randonnee, brevet, yves, bertrand, boul, daniel, marcel, col, streppy thieu, ascenseurs

randonnee, brevet, yves, bertrand, boul, daniel, marcel, col, streppy thieu, ascenseurs

23MichelGhysenHoudaing.jpg

photos A.TIGNON

randonnee,brevet,yves,bertrand,boul,daniel,marcel,col,streppy thieu,ascenseurs

randonnee,brevet,yves,bertrand,boul,daniel,marcel,col,streppy thieu,ascenseurs

randonnee,brevet,yves,bertrand,boul,daniel,marcel,col,streppy thieu,ascenseurs

randonnee,brevet,yves,bertrand,boul,daniel,marcel,col,streppy thieu,ascenseurs

 BRAVO

à

YVES, BERTRAND, JEAN FRANCOIS, MARCEL et DANIEL

Pour leur participation à la randonnée des ascenseurs

à Antoing.

 

C'est ce samedi 15 septembre que c'est  déroulé le brevet randonneur belge, une randonnée de 200 km, au départ du stade des ports d' Antoing.

Ils se sont  donc donnés rendez-vous à 7h00 au complexe sportif  pour un départ groupé à 8h45. Un petit groupe composé de Bertrand, Yves, Jean Francois , Marcel et Daniel. Arrivés sur les lieux, Le temps est au beau fixe malgré la fraîcheur matinale.

 Il s' inscriront sur le 200 km, et à 7h45, ils prennent le départ tous en même temps. Un bon gros paquet de cyclos, direction les Ascenseurs. Un peloton  de plus de 50  personnes, encadrés par des jalonneurs à vélo. A peine partis et déjà la première crevaison. A ce tarif là ils ne seront pas arrivés.Vers 9h30, le soleil fait son apparition, ils commencent à se rechauffer.

Km 38 , premier ravitaillement à la ferme, à quelques mètres du "Col del Saux".

 Km 71, il est 11 heures. ils arrivent à l'ascenseur funiculaire de Strépy-Thieu, toujours aussi impressionnant, que se soit de la rive gauche ou droite, dès qu'on le voit, on est toujours aussi ébahis. Il nous manque Bertrand, il répare sa crevaison quelques kilomètres en amont. ils prennent le temps de faire  tamponner leurs cartes, avant de monter la côte, première difficulté de la journée. Arrivés en haut, ils roulent vers le canal pont "du Sart " et de la porte de garde" Blanc Pain ".

Toujours pas de nouvelles de Bertrand, cela fait 15 minutes que les autres ont quittés le ravito. Nous le retrouverons plus tard, le long du canal.

Ils quittent le canal pour les routes de campagne, et direction Braine-le-Comte, et le plan incliné de Ronquières. Arrivés dans les environs on peut apercevoir sa flèche, reconnaissable de loin, Ils approchent et  regardent la " bête ", 70 m de dénivelé sur 1500 m, avec ses deux bacs sur rails, il fut mis en service en 1968, dommage qu'on nous ne soyons pas arrêtés pour le regarder de plus près.

KM 100, arrêt à la supérette de la commune de Ronquières, pour un contrôle, et faire tamponner leurs cartes de nouveau avant d'entammer la montée sur le "col de la Houssière " 144 m de haut.

Arrivés en haut, Ils  rouleront  à bon rythme jusqu'au prochain ravitaillement de Strépy-Thieu. Bertrand recolle et n'a plus que 10 minutes de retard sur le groupe. Le peloton arrive à Streppy et Bertrand n'est plus qu'à quelques mètres derrière.  Une petite collation, ravito léger oblige et c'est reparti par la montée de l'autre rive, toujours sur les routes de campagne, Il leurs restera qu'à gravir encore  le terrible  "Col del Saux" à Herchies au km 155. Une dernière pause jusqu'au dernier ravitaillement de Bonsecours . Les organismes commençent à souffrir.

La fin fut dure, roulant bon train et guidé par Zaric. Ils finiront ce brevet avec 203 kms au total, en 8h00 et 25km/h de moyenne pour 1200 m de dénivilé.

Ce brevet aura rassemblé 400 participants environ dont 101 cyclos sur le parcours des 200km. Cette randonnée est très bien organisée par les cyclos d'Antoing ( attention quand même aux ravitaillement ). Ils ont passés une bonne journée. Ils se posteront à table pour déguster une bonne bière et terminer cet après-midi.

  ascenseurs.jpg 

parcoursascenseur.jpg

DSC_0001.JPG

DSC02656.JPG

DSC02658.JPG

DSC_0006.JPG

DSC_0002.JPG

DSC_0003.JPG

DSC_0011-001.JPG

randonnee,brevet,yves,bertrand,boul,daniel,marcel,col,streppy thieu,ascenseurs

photo G.COLIN

randonnee,brevet,yves,bertrand,boul,daniel,marcel,col,streppy thieu,ascenseurs

photo G.COLIN

randonnee,brevet,yves,bertrand,boul,daniel,marcel,col,streppy thieu,ascenseurs

photo G.COLIN

randonnee,brevet,yves,bertrand,boul,daniel,marcel,col,streppy thieu,ascenseurs

photo G.COLIN

 

DSC_0015.JPG

DSC_0014.JPG

DSC_0013.JPG

DSC_0016.JPG

DSC_0019.JPG

DSC_0020.JPG

randonnee,brevet,yves,bertrand,boul,daniel,marcel,col,streppy thieu,ascenseurs

photo G.COLIN

DSC_0021.JPG

DSC_0023.JPG

DSC_0024.JPG

DSC_0025.JPG

DSC_0027.JPG

DSC_0030.JPG

DSC_0031-003.JPG

DSC_0032.JPG

DSC_0035.JPG

DSC_0037.JPG

DSC_0038.JPG

DSC_0039.JPG

a10

DSC_0040.JPG

 

DSC_0044-001.JPG

DSC_0052.JPG

DSC_0053.JPG

DSC02571.JPG

DSC_0058.JPG

DSC_0068-001.JPG

DSC_0073-001.JPG

DSC_0077.JPG

DSC_0084-001.JPG

DSC_0085.JPG

DSC_0095-001.JPG

DSC_0097.JPG

DSC_0098.JPG

DSC_0099-001.JPG

DSC_0102.JPG

DSC_0103.JPG

DSC_0104.JPG

DSC_0105.JPG

DSC_0114-001.JPG

DSC_0126-001.JPG

DSC_0139.JPG

DSC02661.JPG

DSC02662.JPG

 

20/05/2012

MONT VENTOUX 2012 séjour 1

bandeau1.jpg

 

 SAINT ROMAIN EN VIENNOIS : DIMANCHE 13 MAI 2012 

La semaine du 13 mai au 19 mai 2012, les membres de la Petite Reine de Condé se sont offerts un deuxième séjour en pays Voconce.

Et plus particulièrement au Mont Ventoux, puisque l'an dernier, nous avions fait des émules et que certains voulaient y aller.

 Rendez vous fut donc pris, pour Philippe, Bertrand et Yves. Dommage pour d'autres qui n'ont pas pu se libérer pour les dates prévues.

 Nous n'avions pas eu la possibilité de séjourner aux résidences et villages de vacances ESCAPADE. A cause d' une réservation tardive, et des élections présidentielles qui tombent dans ce créneau.

 Une formule en pension complète, à deux pas du «  Géant de Provence », à Vaison la Romaine. Ce séjour nous avez grandement plus.

 Dominée par le Ventoux, c'est le rendez vous des cyclistes et des promeneurs, Vaison la Romaine nous accueille au cœur d'une nature généreuse et verdoyante.

Nous avons donc recherchés aux alentours une location qui pouvait nous convenir . Cette année, nos conjointes vont nous accompagner.

Nous louerons une villa à Saint Romain en Viennois, un petit village à  côté de Vaison.

 Aux alentours, de magnifiques villages perchés, Entrechaux, Buis les baronnies,  Puymeras, Séguret,  Le Crestet et bien d'autres.

 A proximité, nous avons la possibilité de visiter Avignon, Carpentras, Orange, le Pont du Gard, Sisteron, etc...

Voici ce qui nous attends, mais ce qui nous interresse en premier lieu, c'est le Mont Ventoux. Pour certains, ce sera la première fois, pour d'autres l'occasion de fignoler les ballades qu'on ne n'avions pu faire l'an dernier.

 

Après une bonne dizaines d' heures de voiture, nous arrivons à Saint Romain en Viennois. Un  trajet  pas  trop usant pour les organismes. Nous attendons notre logeur à Vaison, près d'un au lieu de notre région natale (friterie). Pour l'instant nous ne perdons pas nos repères.

Il nous emmènent donc à la villa des Cigales.

Nous faisons  connaissance avec notre logeur. Il nous donnera tous les recommandations pour y passer un bon séjour. Jusque là, tout est parfait.

Nous prenons possession des lieux. Le temps de débarquer les bagages et nous profitons de suite de la piscine. Le temps est magnifique.

 Cette villa est magnifique, bien située. A 15 km du " Géant "

   Nous apprécions le calme qui y règne, la fonctionnalité de la bâtisse, la propreté des locaux et le vis à vis inexistant.

Nous attendons le restant de la troupe, en barbottant dans l'eau.

Il est 17h00, tout le monde est arrivé, logé.

Nous dînerons à la villa ce soir.

 Une dernière visite au garage à vélos, histoire de vérifier le matériel pour demain et de n'avoir rien oublié pour le départ.

Le temps est magnifique pour demain, nous monterons “Le Géant de Provence”

haut de ses 1912 m .

 Avant de regagner nos chambres,  une ultime visite du propriétaire. Cette villa est vraiment bien conçue. Je crois que nous allons y passer un bon séjour.

 

DSC02213.JPG

Pas de dépaysement pour les "chetemis".

 A nous les fricadelles de Provence.

DSC_0277.JPG

Le gîte de Saint Romain.

DSC_0305.JPG

Avec ses 4000 m2 très arborés.

DSC_0301.JPG

Endroit idéal pour se ressourcer au calme.

DSC_0303.JPG

DSC_0278.JPG

A l' abri des regards.

DSC00117.jpg

Les vignes avoisinantes juste derrière la villa.

DSC00112.jpg

DSC00111.jpg

DSC00108.jpg

DSC00116.jpg

La pataugeoire sécurisée, pour le " Petit "

DSC_0282.JPG

 

DSC00149.jpg

Le " Petit " prend la mesure.

DSC02218.JPG

Heureusement qu'il y avait le " maitre nageur "

 

1.jpg

Le village

A 2 km de Puyméras,  5 km de Vaison la Romaine, 15 km du Mont Ventoux.

DSC00147.jpg

Saint-Romain-en-Viennois est un délicieux petit village provençal fortifié, accroché au flanc d'une colline

DSC00145.jpg

Altitude : 268 m
Nombre d'habitants : 800 environs.

 

DSC00138.jpg

 

Visitez le village bordé de platanes et de noisetiers, et en entrant tranquillement dans la grand rue.

 

DSC00144.jpg

Vous découvrirez les vestiges de ses remparts et de son église.

DSC00135.jpg

DSC00136.jpg

DSC00139.jpg

DSC_0313.JPG

Le soir sur Saint Romain en Viennois.

DSC_0310.JPG

DSC_0308.JPG

 

 

21/08/2011

ETANGS ET COLLINES 2011

Ce samedi 20 août 2011 s'est déroulée la 26 éme randonnée " Étangs et Collines ", organisée par l' Audax de Tournai. Un BAD de 115 km à travers les Frasnes. Avec 16 côtes au compteur.

Philippe, Michel, Bertrand, Yves et Marcel se sont donc donnés rendez-vous pour un départ groupés à Warchin (B). Le départ est fixé au Comité de quartier Warchin à 12 h.

Plusieurs parcours sont proposés , 40, 70, et 115 km. La température est excellente mais on nous annonce des pics de chaleur dans l'aprés-midi.

La première partie de la randonnée s'annonce très calme avec trois petites côtes. mais déjà nous remarquons l'état des routes ou plutôt des chemins, pas très roulants tout ça. Le fléchage aussi est à déploré, pas qu'il soit mal fléché mais il y avait trop de marque au sol de couleur jaune. Trop de fléchage tue le fléchage. Mais il y a une chose qui gomme toutes ces imperfections, c'est le paysage que nous offre ce parcours. Nous sentons que nous allons découvrir de belles choses. Et on ne s'était pas trompé.

La première côte sérieuse se trouve à Croisette, à quelques lieux du premier ravitaillement. Ravito digne de ce nom, nous avions même droit au cervelas. Ravito bien achalandé et tout ça pour 1€50. Petite pause avant d'entamer la seconde partie, qui comporte les côtes les plus dures du coin. A commencer par St Sauveur et les côtes de Hoguene, Les hauts et Arabie.

Les vues sur les crêtes sont magnifiques, vraiment nous aimons ce genre de ballades. Nous arrivons à Ellezelles, haut lieu de la sorcellerie folklorique. Ou on y organise chaque année un terrible Sabbat des sorcières. Mais nous, nous préférons monter les Monts, encore une côte sérieuse.

Nous prenons maintenant la direction de Markedal et de son Muziek Boss, et nous filons vers Ronse et son Moulin de Hotond ou Molenhotond. Point culminant de la province de Flandre Orientale. Datant de 1648, seule la coquille reste visible. Il est aujourd'hui devenu une table d'orientation, perchée à 150 m d'altitude.

La deuxième partie du parcours se termine, mais avant çà, il nous faudra gravir la plus haute côte de la randonnée, Klipet. Puis reprendre la direction du Mont de l'Enclus a Amougies en passant par la côte d'Horlitain.

L'avantage de ce parcours est que nous empruntons des chemins ou routes qui mênent à des endroits que nous ne connaissions pas. La montée du Mont de l' Enclus par ce côté était inédite pour moi. Et pourtant ce n'est pas la première fois que je le monte.

Nous arrivons au deuxième ravitaillement, à Escanaffles. Toujours aussi copieux. Quelques minutes d'arrêt supplémentaires pour soulager les pauvres pieds de Marcel. Nous reprenons la route, il nous reste une quarantaine de kilomètres à effectuer. Il nous reste aussi quelques bosses sans grande difficultées.

Nous nous approchons du Mont de l'Enclus, et de son Col de la Croix Jubaru. Quelques minutes de répit en attendant Bertrand, victime d'un saut de chaîne. Il nous reste maintenant à rejoindre Warchin pour y déguster une bonne bière.

Arrivés sur les lieux, nous viderons quelques chopes avant de reprendre la route du retour. Une très belle randonnée malgré les routes et le fléchage. Mais comme je l'ai dit plus haut, il est impossible de voir de tels paysages si l'on reste sur de grandes routes. Alors "chapeau" à ceux et celles qui tracent cette ballade. Cette randonnée aura recueillie pas loin de 300 participants tous tracés confondus.

Un très bon accueil et des gens bien sympathiques ces Audax de Tournai.

Alors peut être à l'année prochaine.

CLIC SUR CE LIEN POUR DECOUVRIR LE PARCOURS.

DSC01608.JPG

Le comité de quartier de Warchin.

DSC01574.JPG

DSC01575.JPG

Paysages des Frasnes.

DSC01576.JPG

La côte de Croisette.

DSC01577.JPG

DSC01578.JPG

DSC01579.JPG

DSC01580.JPG

DSC01581.JPG

DSC01582.JPG

DSC01583.JPG

Le ravitaillement du Petit Rieu.

DSC01584.JPG

DSC01586.JPG

Sur les hauteurs de Hoguene.

DSC01588.JPG

DSC01589.JPG

DSC01590.JPG

Le sommet d'Arabie.

DSC01591.JPG

DSC01592.JPG

Ellezelles et son Chabbat des sorcières.

DSC01594.JPG

La montée de Muziek boss.

DSC01595.JPG

DSC01596.JPG

DSC01597.JPG

Le moulin de la Cruche à Ronse.

DSC01598.JPG

DSC01599.JPG

La montée sur Hotond.

DSC01495.JPG

Le molonhotond.

DSC01497.JPG

DSC01602.JPG

La montée de Klipet.

DSC01603.JPG

DSC01604.JPG

Le Kluisbergen.

DSC01605.JPG

Le deuxième ravito à Escanaffles.

 

tournai200811_275.jpg

http://www.cyclos59.com/pages/tournai200811.php

tournai200811_276.jpg

http://www.cyclos59.com/pages/tournai200811.php

tournai200811_277.jpg

http://www.cyclos59.com/pages/tournai200811.php

tournai200811_278.jpg

http://www.cyclos59.com/pages/tournai200811.php

tournai200811_279.jpg

http://www.cyclos59.com/pages/tournai200811.php

tournai200811_280.jpg

http://www.cyclos59.com/pages/tournai200811.php

tournai200811_281.jpg

http://www.cyclos59.com/pages/tournai200811.php

tournai200811_285.jpg

http://www.cyclos59.com/pages/tournai200811.php

tournai200811_286.jpg

http://www.cyclos59.com/pages/tournai200811.php

 

DSC01606.JPG

Le célèbre Col de la Croix Jubaru.

DSC01607.JPG

 

 

 

 

 

20:32 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee, bad, cote, col, cyclos, philippe, yves, michel, marcel, bertrand | Digg! Digg |  Facebook | |

07/08/2011

EIFEL TROPHY 2011

Ce samedi 6 août avait lieu la 33éme édition de l' Eifel Trophy, un BAD organisé par le club cyclotouriste du C.C Dolhain ( LIMBOURG, Belgique ). Un club que nous connaissons pour avoir participés, en avril 2011, à l' Euregio Tour. Une randonnée au pays de Hervé et aux abords des frontières néerlandaise et allemande.

Nous leur avions promis de revenir pour un autre circuit, et nous avons choisis l'Eifel pour notre retour. Philippe et Yves se sont donc donnés rendez vous  pour une belle ballade sur le plateau des Hautes Fagnes. Arrivés vers 7.15 et prêts dispo pour 7h30, nous quittons Limbourg pour un brevet à dénivelation de 150 km et 2200 m de dénivelé.

Plusieurs parcours nous été proposés, 150, 85 et 43 km, dans une contrée d'une chaine de montagnes de hauteur moyenne.

L'Eifel comprend une belle partie de l'Allemagne et une petite partie à l' est de la Belgique. Les villes qui la composent sont St Vith, Bullange, Amblève et Malmedy. Les organisateurs ont repris cette dénomination pour en dessiner un parcours. L'Eifel est l'ancien Dolhain - St Vith - Dolhain qui datait de 1978.

Nous quittons Limbourg pour prendre la direction du Barrage de la Gileppe. Le temps est au rendez vous, il ne pleut pas et la température est agréable. Cinq kilomètres plus loin, nous arrivons aux abords du barrage, mais avant cela il nous faudra monter la côte. Pas le temps de s'échauffer, mais la vue là haut est magnifique. Arrivés sur le barrage, nous contemplons le lac et l'ouvrage qui date de 1878. En plein milieu de celui-ci, une statue d'un lion monumental orne les lieux. Il mesure 13.5 m de haut pour 16 m de large et pèse 130 tonnes. Il se dresse fièrement vers la frontière allemande toute proche.

Au bout du barrage, une tour de 78 m de haut sert de belvédère. Une vue imprenable sur le lac et ses environs. Au sommet un restaurant pour le plus grand plaisir des visiteurs.

Nous pensions en avoir finis avec la côte du barrage et non, elle continue dans cette belle forêt de Hertogenwald. Une fois  terminée, nous voyons un plus clair, sur la tâche qui nous reste à accomplir.

Nous traversons de jolis villages, aux maisons typiques. Nous remarquons aussi qu'il n'y a pas beaucoup de terrain plat dans le coin. Un vrai toboggan. Nous arrivons au bas de la côte de Hockai, au km 22, puis viendra la côte d'Ovifat, au km 31. Nous en finissons avec nos premiers quarante kilomètres, nous nous approchons du premier ravitaillement à  Faymonville.

Un peu de victuaille et nous continuons notre route, nous montons les côtes du " Camping " et " d' Andler " et pour finir celle du Petit Ours  à Alfersterg. Une petite statuette d'un ours debout, nous annonce le départ de la montée. Notre deuxième ravito nous attends au sommet de la côte. Une fois le plein fait, nous finissons de monter la côte ( car ellle n'était finie ! ). Les jambes deviennent lourdes. Nous arrivons à St Vith, et nous avons déjà amorçé le retour. Cette partie du parcours est un peu plus facile que le reste. Malgré les nombreuses traversées de villes, nous nous reposons un peu.

kM 110, nous arrivons au troisième et dernier ravito du tracé, à Steinbach. Les organisateurs nous signalent qu'ils nous restent une vingtaine de kilomètres pour arriver au Signal de Botrange. Nous reprenons la route, et 4 bornes plus loin c'est la côte de Lobomont qui se dresse devant nous. Au train nous montons, mais en realité nous avons toujours montés, pas de place à la récupération sur cette dernière partie. Le temps est toujours de la partie, nous arrivons à passer au travers des gouttes. Les vues sont toujours grandioses, villages, vallées, et tout le reste.

Km 129, nous nous approchons du Signal de Botrange, sans peine car depuis Robertville, le dévivelé n'arrête pas de monter. Il faut dire que  le Signal est le point le plus haut de Belgique avec ses 694 m d'altitude. mais avant d'y arriver, il faudra monter au train cet impressionnant faux plat. Nous y sommes, nous arrivons au Signal, cette ancienne station météorologique située sur le plateau des Hautes Fagnes. Une tour de 18 m de haut domine le lieu, un peu plus loin un belvédère offre aux visiteurs la vue tant désirée.

Nous savions que les vingts derniers kilomètres se faisait en descente, jusqu' a l'arrivée. Nous en profitons pour rouler à plus de 45 km/h, pour une fois. Trois bornes plus loin nous arrivons à la Baraque Michel. Une auberge, point de départ de nombreuses randonnées. C'est l'auberge la plus connue de Belgique et à l'étranger. On y mange et dort, et ont a même la possibilité de skier ( ski de fonds ).

Une fois la baraque passée il nous reste 13 kilomètres à parcourir. Et ce qui deva arriver arriva. la pluie , plutôt l'averse fait son apparition. Nous finirons les derniers kilomètres trempés jusqu'aux os.  Nous rentrons sur Limbourg où une bonne douche et une bonne bière nous attends. Nous finissons ce très beau parcours avec 24 km/h de moyenne, et la sensation d'avoir bien roulés. Un parcours selectif de toute beauté.

Bravo aux cyclos de Dolhain pour l'organisation de ce brevet. Un bon parcours bien fléché.

Plus de 250 inscrits.

l1jpg.jpg

graph_eifel150.jpg

carte_eifel175.jpg

PARCOURS

DOLHAIN - Goé - Béthane - Barrage de la Gileppe - Jalhay - Solwaster - Hockai - Mont - Longfays - Ovifat - Champagne - Weywertz - FAYMONVILLE (RAVITO 1) -Schoppen - Heppenbach - Honsfeld - Holzhein - Hasenvenn - Andler - Schönberg - Setz - Alfersteg (RAVITO 2) - Schlierbach - SAINT-VITH - Neundorf - Rodt - Ober-Emmels - Nieder-Emmels - Born - Montenau - Iveldingen - Am Kreutz - Ondenval (RAVITO 3) - Steinbach - WAIMES - Libomont - Boussire - Gdoumont - Walk - Robertville - Signal de Botrange (alt. 694 m) - Mont Rigi - Baraque Michel - Belle-Croix - Eupen - DOLHAIN

DSC01528.JPG

Le clocher de l'église de Limbourg, que nous apercevons du local des cyclos.

DSC01529.JPG

Le barrage de la Gileppe, capable de retenir 25 millions de m3 d'eau.

DSC01530.JPG

Une des deux tours de prise d'eau, située en plein lac, pour la captage d'eau pure.

DSC01531.JPG

Le lion sculpté par Antoine-Félix Bouré, en gré tendre de la vallée de la Sûre.

DSC01533.JPG

La tour panoramique, haute de 78 mètres, abrite un centre d’informations et un restaurant-brasserie de qualité.

DSC01534.JPG

Le clocher tors de Jalhay.

DSC01535.JPG

Un des nombreux passage en forêt d' Hertogenwald. 

DSC01538.JPG

Nombreuses sont les chapelles et croix que nous avons pu croiser le long du parcours.

DSC01540.JPG

DSC01541.JPG

1.jpg

De drôle de vaches belges, mais au lait équitable.

DSC01543.JPG

Le petit ours d'Afersteg.

DSC01544.JPG

Juste au pied de la côte.

DSC01545.JPG

Le ravito n°2.

  

1107 061.jpg

1107 066.jpg

 DSC01546.JPG

IMG_1055.JPG

 DSC01549.JPG

Le point culminant de Belgique.

DSC01550.JPG

DSC01552.JPG

Ancienne station, avec sa tour de 18 m.

DSC01553.JPG

La barraque Michel.

DSC01554.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20:24 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : randonnee, bad, cote, col, cyclos, philippe, yves | Digg! Digg |  Facebook | |

14/07/2011

LA RANDO A MARCEL 2011

Philippe, Bertrand et Marcel avait rendez-vous ce mercredi 29 juin, pour découvrir et repérer le circuit que Marcel avait préparé.

Puisque le samedi 23 juillet, c'est sa randonnée. Une ballade concoctée pour ses amis vacanciers, et qui les emmènera jusqu'au Mur de Grammont, le Bois de la Houppe à Flobecq, le moulin de Hotond. Et pour certains la montée du Vieux Kwaremont, du Paterberg et du Koppenberg.

Rendez-vous fût pris à 8h15, à la Basilique de Peruwelz. Direction les canaux du Ravel 4. Un itinéraire tranquille et sans circulation pendant une cinquantaine de kilomètres. Nous arrivons donc à Bernissart, premier tronçon de notre ballade et direction les localités de Blaton, Beloeil, Tongre Notre-dame et Ath. Puis plus tard Lessines, Oveboelaire et Geraardsbergen.

Le long des chemins de halage, nous contemplons les vieilles écluses, ponts-levi et autres vestiges de la batellerie. Sans oublié les espèces d'oiseaux qui vivent au bord de l'eau, tel les hérons.

Nous arrivons à Ath, la cité des géants. Nous quittons les bords des canaux pour rouler un peu en ville. Nous les reprendrons plus tard, pour cette fois-ci, suivre la Dendre. Les petites routes sont de très bonne qualités, et nous enmènent à Lessines et plus tard Gerardsbergen, haut lieu du sport cycliste.

Après une cinquantaine de kilomètres, nous nous approchons du Mur Kapelmuur. La pente commence aux bords de la Dendre et escalade le Oudenberg.

Passage en ville obligé, nous roulons sur des pavés corrects, avant d'arrivés aux pavés plus disjoints à l'entrée du bois. Une dernière montée à 20% et nous pourrons nous arrêtés à la chapelle, au sommet à 110 m.

La pause terminée, nous quittons définitivement les canaux et autre Dendre pour circuler en campagne.

Direction Zarlardinge, Everbeek, et le Bois de la Houppe à Flobecq. Après quelques hésitations et kilomètres supplémentaires, nous escaladons la montée du Bois de la Houppe, pour arriver au chalet Gerard.

Nous décidons d'aller déjeuner à la brasserie d'Hoppe, lieu très accueillant et authentique. La cuisine y est familiale et de bon goût.

Une bonne bière dégustée, place au plat du jour, sous le soleil de la terrasse. Après le café nous poursuivons la route . Direction le Moulin de Hotond ou Molenhotond. Point culminant de la province de Flandre Orientale. Datant de 1648, seule la coquille reste visible. Il est aujourd'hui devenu une table d'orientation, perchée à 150 m d'altitude.

Nous quittons le moulin pour suivre le fléchage de la " Bush Classic ". Un petit tour vers le Mont de l'Enclus à  Amougies. Puis nous rentrons par Anseroeul, Cordes, Forest, Maulde, Barry, Brasmenil et Péruwelz. Après un périple de 138 km, nous nous séparons, et nous donnons rendez-vous au 23 juillet.

Ce jeudi 14 juillet, Philippe, Yves et Fabrice se sont donc donnés rendez-vous pour certifier le parcours concocté par Marcel. Au programme le Mur de Grammont et le Bois de la Houppe et retour par la route des collines. Entre 120 et 130 km.

Le seul hic, la pluie qui commence à faire son apparition dès le début de la randonnée. Pas de chance, nous effectuerons la totalité du parcours sous la pluie puisque celle ci ne s'est jamais arrêtée. Nous avons dus monter le Mur de Grammont avec des pavés trempés. Ce qui entrainera une chute sans dommage à l'entrée du secteur à 20 %.

Pas de bobos, ni de casse, nous arrivons au sommet avec difficulté. Photos prises, nous quittons Geraarsbergen pour rallier le Bois de la Houppe. Nous montons le Bois de la Houppe, le paysage n'est plus le même quand il est effectués sous la pluie. Mais le lieu est toujours aussi sympa. Nous arrivons à la Brasserie d'Hoppe, trempés jusqu'au os. On nous laissera entrer quand même. Une bonne bière belge et un bon repas chaud, cela fait du bien à l'organisme. Certain auront même droit à la soupe locale. 

Après avoir dégusté, raviolis aux épinard, spaghettis aux coquilles saint jacques et autre plat du jour, nous continuons la route. La pluie ne s'est pas arrêtée. Nous suivons la route des collines tracée par Marcel. Nous traversons les villages de Flobecq, Oudeghien, Ligne, Blicqy, Basècles et Bernissart. La route est plus directe mais plus difficile à emprunter. Succession de faux plats oblige.

Nous finirons ce parcours de 120 km, trempés et usés. Mais heureux de l'avoir fait, par un vrai temps de

" Flahutes ".

 

DSC01480.JPG

Le mur de Grammont

DSC01481.JPG

DSC01491.JPG

L'antenne du bois de la Houppe

DSC01487.JPG

DSC01484.JPG

DSC01483.JPGDSC01482.JPGDSC01486.JPG

DSC01485.JPG

DSC01492.JPG

DSC01497.JPG

DSC01495.JPG

Le moulin Hotond

DSC01500.JPG

DSC01522.JPG

DSC01523.JPG

De vrais " Flahutes "

 

21:53 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee, bad, cote, col, cyclos, philippe, yves, marcel, bertrand | Digg! Digg |  Facebook | |

09/07/2011

MONTAGNES DE REIMS 2011

Bravo 

 Bertrand et Marcel

 pour votre participation au

54 eme Brevet   Cyclotouriste de la  Montagne de Reims

BCMR1.jpg

_00022.jpg

_00075.jpg

10:51 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee, cote, col, cyclos, marcel, bertrand | Digg! Digg |  Facebook | |

30/05/2011

ESCAPADE AU VENTOUX 5

 

VAISON LA ROMAINE : jeudi 19 mai 2011

 

Un dernier petit déjeuner tous ensemble, le temps de voir partir Alain et Claude. Ils ont décidés d'aller monter l' Isoard. Alors nous prenons congés d'eux, ils ont encore de la route pour se rendre là-bas.

 

Après avoir chargé nos véhicules, nous décidons d'aller voir les Dentelles de Montmirail. Direction Suzette, pour un panorama de choix. Juste le temps de s'apercevoir qu'il y a beaucoup de chose a faire dans le coin, mais que le temps nous a manqué.

 

Nous ferons tout de même l'ascension en voiture des cols de Chaine et de Suzette. Les paysages sont magnifiques, le soleil ne nous a pas abandonné pour cette dernière journée.

 

Arrivés a Suzette, nous laissons notre véhicule au parking, a l'entrée du village. Calme oblige.

Nous irons visiter ce petit village, certains irons même a faire des boutures de fleurs pour emmener chez eux. Et puis à la sortie de la ville, le panorama superbe des Dentelles. Ces pics rocheux sont majestueux, quelques photos souvenir. Nous quittons ces vues pour un dernier repas à la résidence.

 

Nous prendrons un repas de qualité, comme toute la semaine. Nous irons saluer notre hôte, avant de partir. Histoire de le remercier pour cette excellente semaine que nous avions passés. Lui rappelant que le rapport qualité-prix du séjour est excellent. Qu'il gère un petit établissement, bien utile aux cyclos et marcheurs.

Que cet endroit n'est qu'a 10 kilomètre du Géant de Provence, et qu'il est magnifique de pouvoir ouvrir ses fenêtres le matin en pouvant le contempler.

 

Bravo à tous pour ces trois ascensions.

Bertrand particulièrement car il avait effectué le « Querci Tour » la semaine auparavant. Un périple a travers les terres ardennaises de + de 600 km.

Bravo a Alain et Claude, toujours la forme les anciens.

Merci a Brigitte, pour nous avoir suivie sur les ascensions de Sault et Bédouin.

 

DSC06902.JPG

L'arrivée vers Suzette, mais avant il gravir les cols de Suzette et de la Chaine.

DSC06905.JPG

DSC06901.JPG

DSC01089.JPG

DSC06898.JPG

Les Dentelles de Montmirail sont une chaîne de montagnes.

 DSC06899.JPG

Leur point culminant est la crête de Saint-Amand, haute de 730 mètres. La chaîne, qui fait environ huit kilomètres de long, est réputée pour l'escalade .

DSC06900.JPG

DSC06907.JPG

 les dentelles ont un caractère alpestre plus marqué que leur voisin, le mont Ventoux, haut de 1 912 m d'altitude.

 

Des nouvelles de nos deux compagnons.

bonjour philippe

Apres notre départ, direction l'Izoard en traversant la drome provencale, l'Ubaye, et le Queyras.

Quelques petits soucis dûs a la rénovation de la route, on a quelque peu modifié notre approche pour la montée de l Izoard.

Preparatifs au sommet,  descente du col sur 17km,  il fait frais, très peu d échauffement pour démarrer ,mais le moral est bon. On débute la montée depuis la route de la combe de Queyras.

Les premiers kilomètres nous permettent malgré tout une mise en jambes correcte, tout va bien jusqu' à Arvieux.

 Les 7% sont là mais le village de Brunissard annonce vraiment le début des hostilités avec des pourcentages de 8% à 11% jusqu au bout. Tout cela pendant 8km .

Petit arrêt à la casse deserte.


Claude malgré une petite fatigue a formidablement monté l' Izoard et a même piqué un sprint pour le maillot du meilleur grimpeur.


Tout s est bien passé , Claude et moi vous remercient pour l'agréable séjour que nous avons eu ,et la disponibilite de Brigitte.


ALAIN ET CLAUDE

NUMRIS~1.JPG

NUMRIS~3.JPG

Pose devant les plaques de Louison Bobet et Fausto Coppi, les plaques sont adosseés sur une roche monolithique.

NUMRIS~2.JPG

Le mémorial du Col de l' Izoard.

2361 m.

 NUMRIS~6.JPG

La Casse déserte, zone rocailleuse.

 Bravo a vous deux.

 

Bonjour
Je viens de voir tes 4 ''reportages'' sur le Ventoux qui me rappelle de bons souvenirs: La montée du ''Géant'' et les moments passés tous les 6 ensemble. J' en profite également pour te remercier d' avoir organisé cette ''Escapade''. Cela restera un souvenir inoubliable.
Souhaite bien le bonjour à Jean-François, Bertrand et....Brigitte
à +


Claude

 

07:27 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee, col, cyclos, philippe, bertrand, boul, alain | Digg! Digg |  Facebook | |

29/05/2011

ESCAPADE AU VENTOUX 4

 

BEDOUIN : le mercredi 18 mai 2011

 

6H00, réveil au saut du lit. Un regard par la fenêtre, le temps est clair, et surtout pas de vent.

Nous allons pouvoir monter le plus haut sommet du Vaucluse.

 

7H30, petit déjeuner copieu avant la dernière ascension de notre séjour, la montée par Bédouin ( 300 m ).

La montée la plus difficile du Mont chauve. La veille, nous avons pu jauger de la dénivellation, puisque nous avons effectués la descente par ce côté. Ce qui nous a permis, de bien visualiser les pourcentages de la montée.

 

9H00, arrivée sur Bédouin. Le temps de se changer et en selle. Nous préférerons partir des portes de la ville.

 

Nous emprunterons le versant méridional, dite route de l'observatoire, le versant qui même au chalet Reynard ( 1415 m ). 

A peine le premier kilomètre effectué, crevaison. Une envie soudaine de mettre mon vélo dans le fossé. Nous regardons ce pneu et cette jante pour rechercher le problème. Et c'est Bertrand, qui trouvera, un fond de jante défectueux.

Repartis de plus belle, nous roulons vers Sainte Colombe et Saint Estève. Nous arrivons au pied de la montée en compagnie de Marseillais. Nous laissons Alain et Claude partir, et nous restons à trois pour grimper cette ascension.

 

Tout de suite les pourcentages sont élevés, la montée sera pénible car il fait déjà très chaud, et le manque d'air se fait ressentir. La montée par Bédouin, se fait dans une forêt, les paysages sont masqués, il n'y a pas de place pour le cyclotourisme. Seul la montée et le vélo, il faut gérer son effort, le chalet est à 15 kilomètre de là.

 

Heureusement, comme Bédouin représente la montée la plus dure et la plus emblématique ( c'est l' itinéraire le plus emprunté par le Tour De France ). Nous croisons ou plutôt nous nous faisons doubler par plusieurs cyclos. Cela nous motive pour le reste et les encouragements des autres nous font lever du vélo. La montée c'est 21 km d'ascension, 1612 m de dénivelé, le pourcentage moyen est de 7,5 % et le pourcentage maximum de 11 %.

 

La végétation environnante, sapins, cèdres, chênes verts, cailloux, rochers. Cela sent bon, la route est en parfaite état.

Arrivés au chalet Reynard, les autres ne nous ont pas attendus, alors nous décidons nous aussi de monter.

Le temps a changé, le soleil a disparu, le vent a fait son apparition. Nous passons devant la Fontaine de la Grave, une des sources du Mont Ventoux.

Il fait de plus en plus froid, les maillots trempés par l'ascension deviennent des glaçons sur la peau.

Une dernière photos de la stèle de Ton Simpson et des autres avoisinantes. Il nous reste un kilomètre, la pause pour les photos souvenirs, et c'est l'arrivée.

 

Voilà qui est fait, nous n'avions pas l'intention de faire les trois faces en trois jours, c'est fini. Heureux d' avoir pu gravir ce Mont Chauve.

Une ultime pose devant les panneaux indicateurs, ( Mont Ventoux 1912 m ) et c'est la descente vers le chalet où nous attendent les autres.

Arrivés au Chalet, impossible de pique-niquer dehors, tellement le vent est fort. Nous décidons de redescendre sur Bédouin, pour manger au chaud.

 

La descente de Bédouin est toujours aussi belle et dangereuse. Un peu plus protégé du froid grâce à la végétation.

Nous arrivons à Bédouin, nous irons déguster nos paniers repas, avec une Leffe Ruby. Excusez du peu, c'est tellement rare de trouver un bar, qui sert des bières que nous aimons.

 

La fin de l'après midi servira à continuer à acheter des produits locaux ( huile d'olives, nougats, vins du Vaucluse, poterie,etc.....)

 

Après le souper, direction la chambre pour une dernière nuit dans cette belle région. Demain, nous devons libérés les chambres, faire les valises, et rendre nos clés.

DSC01061.JPG

DSC01063.JPG

Vous avez dit montée !

DSC01064.JPG

La sortie de Sainte Colombe.

DSC01067.JPG

La roche de couleur rouge.

DSC01068.JPG

Le début de la montée à la sortie de Saint Estève.

DSC01069.JPG

Le % est de plus en plus important.

DSC01070.JPG

La montée vers le chalet Reynard se fait exclusivement en zone boisée.

DSC01071.JPG

Tête nue pour certain, vu la chaleur.

DSC01074.JPG

DSC01075.JPG

 DSC01073.JPG

DSC01051.JPG

 Le chalet Reynard.

DSC01076.JPG

La fontaine de la Grave ( 1515 m ).

ventoux.jpg

randonnee,col,cyclos,philippe,bertrand,boul,alain

 

DSC01077.JPG

La stèle de Tom Simpson, décédé en 1967.

DSC01078.JPG

DSC01081.JPG

Une des autres stèles.

DSC01082.JPG

La montée et la descente vu autrement.

DSC01083.JPG

La descente vers le chalet.

DSC01084.JPG

La tour hertzienne.

DSC01086.JPG

Pour la postérité.

DSC01085.JPG

3 ascensions en 3 jours, nous sommes heureux d'avoir pu monter les trois faces.

 

randonnee,col,cyclos,philippe,bertrand,boul,alain

randonnee,col,cyclos,philippe,bertrand,boul,alain

 

13:03 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : randonnee, col, cyclos, philippe, bertrand, boul, alain | Digg! Digg |  Facebook | |

27/05/2011

ESCAPADE AU VENTOUX 3

 

SAULT : le mardi 17 mai 2011

 

Levé de bonne heure, j'ai le temps de sortir pour regarder la météo, le temps est magnifique. Après avoir pris le petit déjeuner, nous validons le parcours étudié la veille.

 

Départ de Bédoin, direction Sault, la montée par la route du Ventouret et la descente par Bédoin.

La montée par Sault c'est 26 km d'ascension, 1147 m de dénivelé, le pourcentage moyen est de 4,7 % et le maximum de 9 %.

 

Arrivés à 9h00 à Bédoin, nous nous préparons à prendre la route, aprés avoir pris quelques renseignements supplémentaires auprès de la population. Nous nous apercevons que la route qui mêne à Sault sera plus longue que prévue, mais surtout avec la montée du Col des Abeilles.

 

Nous décidons à un moment de prendre la route la plus directe et non le passage par les gorges de la Nesques.

 

La montée du Col des Abeilles ( 997 m ) laissera des traces dans les organismes. La chaleur est présente, la route est longue ( 40 km pour rallier Sault ).

 

Nous arrivons à Sault  ( 760 m ) après une belle descente et de belles surprises sur la route ( la traversée d'une vipère sur la route, qui ne voulait pas qu'on la dérange ).

 

Nous ferons connaissances de cyclos suisses, venus eux aussi montés Malaucène la veille.

 

Une fois rafraichis à la fontaine de la ville, nous empruntons la combe de la font de Margot et la combe de Brune.

Le terrain nous offre aussi des paysages magnifiques, tels que champs de lavande, forets, pierres, etc...

La montée est paisible, vrai moment de dilettante. Rien à voir avec la montée la veille. Sault est le circuit le plus facile pour le moment.

 

Nous arrivons au Chalet Reynard ( 1415 m ), Brigitte nous y attends avec les paniers repas, préparés par la résidence.

Un vrai festin de roi, le problème est qu'il nous restera la montée des 6 km restants vers le sommet.

 

Et c'est parti pour le reste de l'ascension. Pas le temps d'enfourcher mon vélo et c'est déjà la crevaison. La réparation s'impose et une fois terminée, il ne me faudra pas 500 m avant que je crève de nouveau.

 

Pas de chance, je laisse les autres terminer leur ascension et j'attends ma voiture suiveuse. Deuxième réparation et hop en selle, la rapidité de la réparation et la fougue pour rattraper le retard auront raison de moi. J'ai du mal à terminer, heureusement Jean François et Claude m'ont attendu à la stèle de Tom Simpson. Il nous reste un petit kilomètre a effectuer, pour encore une fois touché le sommet.

 

Encore une fois la température au sommet n'atteint pas les 10 °, il faut vite redescendre pour se réchauffer. Arrivés dans les hameaux de Bédoin, on commence sentir la chaleur revenir.

Nous finirons cette après midi, en se baladant dans les environs. Nous avons quelques emplettes à faire avant notre retour dans le Nord.

DSC01031.JPG

Monument à l'entrée de la ville.

DSC01032.JPG

Sur la route qui mêne à Villes sur Auzon

DSC01033.JPG

Le col des abeilles.

DSC01034.JPG

La descente vers Sault.

DSC01036.JPG

Sault.

1.jpg

DSC01039.JPG

Avec des cyclos suisses, équipée BMC.

DSC01040.JPG

DSC01042.JPG

 

DSC01043.JPG

Un des rares champs de lavande en fleur.

DSC01044.JPG

La traversée du domaine du Ventouret.

DSC01045.JPG

DSC01046.JPG

DSC01047.JPG

DSC01048.JPG

Le sprint pour l'arrivée au chalet Reynard.

DSC01049.JPG

La montée face au chalet.

DSC01051.JPG

Le chalet Reynard.

DSC01052.JPG

Pique-nique improvisé.

DSC01058.JPG

Encore 6 km d'ascension.

DSC01059.JPG

La couleur blanche, de nature calcaire.

 DSC01060.JPG

La stèle de Tom Simpson.

19:24 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee, col, cyclos, philippe, bertrand, boul, alain | Digg! Digg |  Facebook | |

26/05/2011

ESCAPADE AU VENTOUX 2

 

MALAUCENE : le lundi 16 mai 2011

 

6H00, et déjà réveillé. Je me lève pour regarder le temps. Le vent a disparu, la température est bonne. La prière et les connaissances de Claude ont portés leurs fruits. Les visages sont radieux, c'est sûr, nous partons pour le Géant.

 

7h30, l'heure du petit déjeuner, digne d'un hôtel **. Nous profitons de ce moment de quiétude, pour se remettre en tête, la montée par Malaucène.

 

8h15, c'est le départ, nous allons roulés une dizaine de kilomètres avant de nous attaquer à la montagne.

Les paysages sont magnifiques, villages en hauteur, vignes, champs d'oliviers, collines. Nous en avons plein les yeux.

 

Nous arrivons à Malaucène ( 330 m ), l'accès du sommet se fait par le versant septentrional, la route du Mont Serain. Nous pouvons déjà apercevoir les panneaux indicateurs du Mont Ventoux. Nous entamons la montée, calmement. Sauf pour Alain et Claude, qui grimpent plus vite. Nous les laissons partir, nous profitons encore et encore des vues que nous offre la montée.

 

La montée par Malaucène, c'est 21 km d'ascension, 1535 m de dénivelé, le pourcentage moyen est de 7,3 et le pourcentage maxi de 10 %. Heureusement pour nous, nous rencontrons quelques paliers à 5 et 6 %.

 

Arrivés au km 9, nous arrivons au Belvédère ( 984 m ), c'est spectaculaire. Nous avons la vue dégagée sur les montagnes avoisinantes. Nous observons les villages en contrebas, la végétation, sapins, chênes verts, cèdres, oliviers, etc....

Après le Belvédère, la section de la route monte de plus en plus.

 

 La chaleur a fait son apparition, nous montons à 10 km/h environ. Après 15 km de grimpette, nous arrivons à la station de ski du Mont Serain ( 1500 m d'altitude ). Le chalet Liotard attend les visiteurs pour un moment de repos ou de restauration. Le reste de l'ascension va être plus dur en %, mais le paysage lunaire va commencé à faire son apparition. Longtemps, nous avons attendus pour admirer ce spectacle.

 

Les bornes kilométriques nous indiquent encore 6 km. La forêt se termine, le calcaire blanc arrive.

Nous regardons la station hertzienne dominée le Mont chauve. La température a baissée, la haut on annonce 7 °au lieu des 25 ° dans l'ascension.

 

Nous arrivons au pied de la station, il y fait un froid de canard. Quelques photos souvenirs et nous redescendons rapidement, pour ne pas geler sur place.

 

Nous finirons cette petite ballade sur des routes pittoresques. Le temps de déjeuner, de se rafraichir.

Nous irons visiter la cité médiévale de Vaison, son château, son Pont gallo-romain, etc.....

Balade en pays Voconce.

Le terme Voconce vient du nom de la tribu celtique qui occupait le territoire au Vème siècle av JC et  dont Vaison-la-Romaine, l’antique « Vasio » devint leur capitale. Durant la conquête romaine, les Voconces s’allièrent à Rome et durant 3 siècles, Vasio, citée fédérée, se trouva parmi les plus belles villes de la « Provincia » Romaine

DSC00960.JPG

DSC00961.JPG

DSC00962.JPG

1.jpg

DSC00963.JPG

DSC00969.JPG

DSC00970.JPG

DSC01029.JPG

Une des nombreuses sources de la montagne.

DSC01030.JPG

DSC00971.JPG

Les bornes nous aident a nous repérer lors de l'ascension.

DSC00972.JPG

Aprés le rocher de portail Saint jean, le pourcentage grimpe jusqu'a 10 % .

DSC00973.JPG

DSC00974.JPG

DSC00977.JPG

DSC00980.JPG

DSC00982.JPG

DSC00983.JPG

DSC00986.JPG

Panorama vu du Belvédère.

DSC00988.JPG

DSC00989.JPG

Beaucoup sont ceux qui s'arrêtent, pour admirer cette vue.

DSC00991.JPG

DSC00992.JPG

DSC00997.JPG

DSC01001.JPG

La station du Mont Serain ( 1430 m ).

Un domaine skiable en hiver. 12 kms de piste de ski alpin et 7 kms de ski nordique.

DSC01003.JPG

L'arrivée au chalet Liotard.

DSC01005.JPG

Le point de rencontre des amoureux de la nature.

On y déguste de bonnes tartiflettes, reblochonades, etc...

DSC01006.JPG

La station a du diversifiée ses activités ( équitation, vtt, accrobranche )

DSC01009.JPG

La rencontre avec le paysage lunaire.

DSC01010.JPG

Mais avant la rocaille.

DSC01012.JPG

L'observatoire.

DSC01014.JPG

Les conditions météos changent, le vent et le froid entre en jeu.

On découvrira encore des amas de neige.

DSC01015.JPG

La dernière ligne droite.

DSC01019.JPG

La station hertzienne, qui appartient à l' Armée de l' Air.

DSC01025.JPG

DSC01026.JPG

DSC01027.JPG

2.jpg

 1912 m , première ascension réussie sur trois.

Demain, la montée par Sault.

Mais avant cela une balade en pays Voconce.

 

 DSC06848.JPG

Visite en Haute Ville, le Beffroi.

La rivière de l'Ouvèze passe dans le village et sépare la Haute Ville de la ville moderne. Sur la rive gauche, adossée à un éperon rocheux, s'étend la Haute-Ville, dont les origines remontent au XIIIème siècle. Le château des Comtes de Toulouse domine la cité.  .

DSC06850.JPG

Vieilles ruelles.

DSC06860.JPG

Les restes du château Comtal, le château des comtes de Toulouse.

DSC06861.JPG

Vue du château, panorama de Vaison la Romaine.

DSC06868.JPG

Vue du château, mas et vignes.

DSC06874.JPG

DSC06879.JPG

Sur la rive droite de l'Ouvèze se trouvent deux quartiers : le site de l'ancienne colonie romaine et la partie contemporaine de Vaison. Les fouilles archéologiques ont révélé d'immenses et luxueuses demeures gallo-romaines à l'agencement intérieur très élaboré

DSC06886.JPG

Commerce de poteries colorées.

Présents aussi dans la ville,

Fruits, plantes, fleurs, vins, senteurs, colorées aussi.

DSC06887.JPG

Soleil et couleurs, deux bonnes raisons pour visiter cette ville.

 DSC06890.JPG

La place.

DSC06888.JPG

 

 

20:52 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee, col, cyclos, philippe, bertrand, boul, alain | Digg! Digg |  Facebook | |

25/05/2011

ESCAPADE AU VENTOUX 1

 VAISON LA ROMAINE : lundi 15 mai 2011

 

La semaine du 15 mai au 19 mai 2011, les membres de la Petite Reine de Condé se sont offerts un séjour dans le Vaucluse.

Et plus particulièrement au Mont Ventoux, histoire de le franchir, au moins une fois dans sa vie.

 

Rendez vous fut donc pris, pour Philippe, Bertrand et Jean François.

 

Nous avions réservés notre séjour aux résidences et villages de vacances ESCAPADE.

Une formule en pension complète, à deux pas du «  Géant de Provence », à Vaison la Romaine.

 

Dominée par le Ventoux, c'est le rendez vous des cyclistes et des promeneurs, Vaison la Romaine nous accueille au cœur d'une nature généreuse et verdoyante.

 Au beau milieu d'un parc, la résidence de vacance «  Le Moulin de César » est situé à deux pas du centre ville historique. On peut aussi y découvrir son riche patrimoine archéologique, avec ses sites romains ( Théâtre antique, Pont gallo-romain, cité médiévale ).

 

Aux alentours, de magnifiques villages perchés, Sablet, Séguret, Suzette, Le Crestet et bien d'autres.

 

A proximité, nous avons la possibilité de visiter Avignon, Carpentras, Orange, le Pont du Gard,etc...

 

Voici ce qui nous attends, mais ce qui nous interresse en premier lieu, c'est le Mont Ventoux.

 

Pour cela nous sommes accompagnés d' Alain et de Claude, des cyclos tout droit venus de l'Eure et Loire et de Brigitte, qui nous sera d'un grand secours lors des ascensions.

 

Après une bonne douzaine d'heures de voiture, nous arrivons groupés à Vaison la Romaine. Le trajet n'a pas été trop usant pour les organismes. Le temps de débarquer les bagages et nous faisons donc connaissance avec notre logeur.

 

Il nous donnera tous les recommandations pour y passer un bon séjour, jusque là, tout est parfait.

Le seul hic, le vent, le mistral souffle  dehors. On nous annoncera qu'il souffle à 100 km/h en plaine et 140 km/h sur le sommet du Géant.

 

Et qu'il est trop risqué d'y monter. Pour cela les services ont bloqués les routes y conduisant. On se demande si demain, nous allons pouvoir le gravir.

 

Ici le mistral c'est, soit 1, 3, 6 ou 9 jours.

 

Prions pour que demain, cela s'arrête. Nous prenons possession de nos chambres. Cela semble convenable. Quelques minutes pour s'y installer et direction le centre de Vaison, pour y déguster une bonne bière et pour se dégourdir les jambes.

 

Après avoir effectué un petit tour dans la ville, nous rentrons pour souper. Les repas y sont servis à heure fixe. La restauration est de type «  familiale », et de bonne qualité. Nous apprécions le calme qui y règne, la propreté des locaux.

 

Une dernière visite au garage à vélos, histoire de vérifier le matériel pour demain et de n'avoir rien oublié pour le départ.

 

Avant de regagners nos chambres,  une ultime visite du propriétaire. Cette résidence est vraiment bien conçue. Je crois que nous allons passer un bon séjour.

 

CLIC SUR CE LIEN POUR DECOUVRIR LES SEJOURS ESCAPADE

CLIC SUR CE LIEN POUR DECOUVRIR LE CARNET DE ROUTE

 

DSC06819.JPG

DSC06820.JPG

DSC06821.JPG

La résidence possède une quarantaine de chambres et peut

loger 120 personnes.

DSC06822.JPG

Sur le mur de la résidence, les plaques indiquent la hauteur de la crue de 1992.

DSC06838.JPG

 

DSC06835.JPG

Grand parc ombragé.

DSC06834.JPG

DSC06837.JPG

DSC06836.JPG

De nombreux bâtiments pour organiser des séminaires, fêtes de familles, baptème, apéritifs, etc....

DSC06840.JPG

DSC06841.JPG

escapade_vaison.jpg

DSC06842.JPG

DSC06844.JPG

DSC06823.JPG

La haute ville.

DSC06824.JPG

Le Beffroi de la haute ville.

DSC06825.JPG

DSC06826.JPG

Le Pont Gallo-Romain.

qui enjambe l'Ouvèze. Il a résisté à un bombardement allemand et à la crue du 22 septembre 1992.

DSC06827.JPG

Le piton rocheux.

DSC06846.JPG

L'Ouvèze.

DSC06884.JPG

Le monument aux morts.

DSC06830.JPG

Une des fontaines de la ville contemporaine.

20:14 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee, col, cyclos, philippe, bertrand, boul, alain | Digg! Digg |  Facebook | |

11/05/2011

ASCENSEURS A BATEAUX 2011

Ce mercredi 11 mai 2011, la Petite Reine de Condé a réunie une dizaine de cyclos pour effectuer la randonnée des ascenseurs à bâteaux.

Rendez vous  fut donc donné, 7h00, à la base de Chabaud Latour, pour prendre la direction de Streppy Bracquegnies.

Après quelques kilomètres, un bouchon du aux travaux nous retardera plus de 45 minutes, et c'est a 9h00, que nous prendrons le départ.

Direction l'ascenseur funiculaire de Streppy, le Canal pont du Sart, la porte de Blanpain, le château d'Ecaussines, le Plan incliné de Ronquière, le col de la Houssiere, les ascenseurs 1, 2, 3, 4 du Canal du Centre.

A peine parti, c'est déjà la première crevaison au bout de 2 km. Jean Luc, la scoumoune à encore frappé. Le temps de réparer, et c'est quelques minutes de retard qui s'ajoute.

Arrivés au pied du château, c'est sa chaîne qui manque de se faire la malle. Encore quelques minutes de perdues et heureusement que Robert avait un dérive chaîne.

Sinon, le reste du parcours est satisfaisant, le tracé plaît bien aux invités. Les conditions atmosphériques sont excellentes.

Nous roulons en profitant des paysages, et c'est aux alentours de l'ascenseur n° 3 que Jean Louis crève aussi.

Quelques clichés et direction le dernier ascenseur, et le parking. Nous nous changerons et prendrons nos véhicules pour rejoindre la Cantine des Italiens de Houdeng.

Après un bon repas, nous quitterons les lieux pour rejoindre Condé.

DSC00898.JPG

Jean Luc, la malchance

DSC00900.JPG

Jean Luc, la hargne

DSC00901.JPG

Daniel

DSC00902.JPG

Traversée du Canal Pont du Sart

DSC00903.JPG

Regis et Jean Luc

DSC00904.JPG

DSC00905.JPG

Une fois au dessus et une fois en dessous

DSC00906.JPG

DSC00907.JPG

DSC00908.JPG

Vincent et Robert

DSC00909.JPG

Fabrice et Jean Pierre

DSC00910.JPG

DSC00911.JPG

Jean Louis

DSC00913.JPG

Eric et Regis

DSC00915.JPG

Le château d' Ecaussinnes

DSC00916.JPG

DSC00917.JPG

Le paon du château

DSC00919.JPG

DSC00920.JPG

Le château

DSC00923.JPG

La ferme du château

DSC00925.JPG

Le col de la Houssiere

800PX-~1.JPG

Le Plan incliné de Ronquieres

DSC09585.JPG

DSC00926.JPG

Belle péniche attendant son franchissement

DSC00927.JPG

L' ascenseur n° 3

DSC00928.JPG

Vincent

DSC00929.JPG

Fabrice

DSC00930.JPG

Eric

DSC00931.JPG

Daniel

DSC00932.JPG

La cantine des italiens

 

 

 

 

 

 

29/10/2010

ASCENSEURS DU DOG 2010


YVES et BERTRAND se sont donnés rendez vous à 7H devant l'église de Bléharies,
pour participer aux 200kms de l'ascenseur du Dog.
le jour se lève,et le ciel est assez clair...
croisons les doigts pour que cela dure ! après s'etre inscrits,nous allons au départ,
ou nous retrouvons ce cher Andrè (Tignon) qui est déjà au travail,
il prend des photos avant le départ groupé,qui est prèvu à 7h45.
on compte une trentaine de cyclo, contre plus de 70 en 2009.(de mémoire)
nous voilà partis pour le 200...!
toujours très bien encadrés,nous sommes protégés à chaque carrefour par des cyclos,
qui doivent remonter le peloton rapidement pour recommencer...! et ça sur 200 kms...
chapeau Messieurs !.
1er ravito km 44 au pied d'une ferme,pas loin du col del saux. (col de 1er catégorie)!!!!
ravitaillement de qualité !
nous repartons, et il manque déjà quelques cyclos..?
ponctuellement il tombe de petites averses froides, rien de bien méchant.
km 77 nous voilà au 2em ravito en bas de l'ascenseur de strèpy. on vois toujours le soleil,
mais il commence à y avoir pas mal de nuages???
nous partons maintenant vers Ronquières et son plan incliné.
nous y serons à midi,avec 100kms au compteur. nous passons au controle, avant de s'attaquer au col de la houssière, 144m
à peine démarrè...une douche froide (encore!) de courte durèe heureusement,et nous continuons l'ascension de ce col !
arrivés en haut,et tous regroupés,nous prenons quelques photos avant de repartir pour strèpy,en traversant une foret sur quelques kilomètres
à 20kms  de strèpy,il se met à pleuvoir ? puis il tombe des cordes,et elle n'est vraiment pas chaude!!!
arrivé à strèpy il pleut toujours...le ravitaillement est dans la voiture,on s'abritent,surtout du vent car on est trempés et on commence à grelotter.
la pluie cesse enfin, nous pouvons repartir vers herchies,ou nous sommes passés le matin.(1er ravito)
et nous aurons des averses,règulièrement jusqu'a l'arrivée .nous avons 205kms avec un peu plus de 24 de moyenne
Yves a eu deux crevaisons à cinq kms de l'arrivée,et moi une en rentrant chez moi...
j'ai bien dormi !

 

Bertrand.

 

dog13.jpg

Photos cyclos Antoing (http://www.ctantoing.com/default.aspx)

circuit200.jpg

profildog.jpg

Photos cyclos Antoing (http://www.ctantoing.com/default.aspx)

1.jpg

Photos André Tignon (www.tignon.be )

2.jpg

Photos André Tignon (www.tignon.be )

GroteFoto-6JVMIGMQ.jpg

Photos cyclos Antoing (http://www.ctantoing.com/default.aspx)

GroteFoto-83VKC3VU.jpg

Photos cyclos Antoing (http://www.ctantoing.com/default.aspx)

GroteFoto-FHQBB6N6.jpg

Photos cyclos Antoing (http://www.ctantoing.com/default.aspx)

GroteFoto-IY7JR4V8.jpg

Photos cyclos Antoing (http://www.ctantoing.com/default.aspx)

GroteFoto-L7BH3NLN.jpg

Photos cyclos Antoing (http://www.ctantoing.com/default.aspx)

3.jpg

Photos André Tignon (www.tignon.be )

GroteFoto-VPX6SRQY.jpg

Photos cyclos Antoing (http://www.ctantoing.com/default.aspx)

GroteFoto-LZ38COJT.jpg

Photos cyclos Antoing (http://www.ctantoing.com/default.aspx)

GroteFoto-N6UENRYQ.jpg

Photos cyclos Antoing (http://www.ctantoing.com/default.aspx)

GroteFoto-PEX68CHO.jpg

Photos cyclos Antoing (http://www.ctantoing.com/default.aspx)

 

 

11:20 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cyclos, ascenseur, bertrand, yves, col, randonee | Digg! Digg |  Facebook | |

28/09/2010

MONTS ET MOULINS 2010

Ce dimanche 26 septembre 2010, s'est déroulée la 37 ème Monts et Moulins, organisée par le Cyclo Club de Roubaix.

Plusieurs parcours sont proposés : 35,55,85,120 km pour la route et 45 km pour le VTT.

Crée en 1973, ce brevet a pour objectif de nous emmener à la découverte des moulins typiques par des routes campagnardes et vallonées. Le parcours propose de sillonner les abords des Frasnes jusqu'aux environs de Courtrai, Ronse et Tournai.

Le parcours reprend quelques côtes célèbbres empruntées par les Flandriennes, dont le Mont de l'Enclus, le vieux Kwaremont, le Paterberg, le Kortekeer, Berg ten Houte et autre col de la Croix Jubaru.

Pour faire plaisir aux cyclos, certains pourront emprunter la piste du vélodromme à leur arrrivée.

Notre rendez vous est fixé a 7h30, dérrière le siège du Vélo Club de Roubaix. Philippe et Alain ( Chartres ) sont les seuls à risquer le parcours. La météo n'est pas clémente, mais vraiment pas. Nous quittons Onnaing avec la pluie et nous prendrons le départ à Roubaix avec la pluie. Il faut être " maboul " pour prendre le départ. Peu de gens se sont risquer, mais comme dit le vieux dicton d'Alain " la pluie du matin, n'arrête pas le pèlerin ".

Bref, au bout de 100 m, le cuissard est déjà trempé.

Arrivés a Leers, nous croisons notre premier moulin, le " moulin de Leers " . Il s'agit d'un moulin de briques blanches, construit en 1852. réstauré et inauguré en 1971. Il sera restauré plusieurs fois et les travaux finiront en 1992.

Nous arrivons au premier ravitaillement. Pas le temps  de prendre froid, il faut repartir assez vite et direction le premier mont : le Mont de l' Enclus.

Nous l'avons grimpé par un côté que je ne connaissais pas encore. Il faut dire que c'était sympa.

Les vues sont magnifiques. Les campagnes, les bois, et les villages sont variés. Malgré la pluie, c'est vraiment très beau. Nous nous dirigeons vers le Vieux Kwaremont et le Paterberg. Les montées en pavés. Pour ma part, je coincerai dans le Paterberg. Les pavés glissants et un 39 a l'avant aurons raison de moi.

Nous sommes dans des coins magnifiques, une belle ballade dans les Flandres. Nous croiserons plus tard, le moulin Bossenremolen d'Etikhove. Connu d'antan sous le nom de Tukmolen.Il est construit en 1452, reconstruit en 1763. En 1959, il cessera le broyage, et sera déplacé en 1996 et 1998.

Nous roulons aussi sur le circuit " Franco Belge ". Circuit qui fête ses 70 ans. 4 étapes au programme sur 690 km environ. Il débutera le 30 septembre et se terminera le 03 octobre 2010. La course verra des professionnels s'affronter . Nous roulons sur des routes qu'emprunterons les coureurs dans les étapes :

Templeuve-Mouscron et Lessinnes-Poperinge.

Vu les conditions atmosphériques et le fléchage de couleur rouge, pas du tout adapté sous la pluie. Nous raterons le deuxième ravitaillement a Saint Sauveur. Nous arrivons a Ellezelles, ou nous pouvons admirer le moulin de Cat Sauvage. Il est dressé sur une crête de 116 m de haut. Situé le long de la route de Lessines à Renaix. Construit en 1750 pour une comtesse, il sera racheté en 1958 par la fédération de la province du Hainaut. Il sera restauré en 1960.

Nous prenons maintenant la direction du Col de la Croix de Jubaru. Un arrêt, quelques photos. Pauvre appareil, trempé et remplir de buée. La catastrophe. Nous redescendons ce col, pour arriver à Tournai. A ce moment là, nous prenons l'orage sur la tête. Un vrai déluge. Nous sommes en colère,impossible de retrouver le fléchage. Nous quittons le circuit pour suivre les panneaux. Et là, a la sortie de Tournai et les faubourgs de Froyenne, nous ratons une fois de plus le ravitaillement. Pas de bol, nous continuons. Il nous reste peu à faire.

Nous finirons le parcours aussi trempé qu'au départ. Nous serons les derniers arrivés avec deux vététistes. Cette randonnée aura rassemblée 99 cyclos dont 4 valeureux cyclos sur le parcours des 120 km.

Dommage, car en 2009, ce brevet à compter 585 engagés. C'est vraiment une très belle randonnée, n'hésitez pas à venir découvrir les paysages du Nord. Nous finirons cette ballade sans pouvoir se laver dans les mythiques douches du Paris-Roubaix. Nous prendrons quelque photos souvenirs en compagnie de Bernard Alain, le Président des Amis du Paris-Roubaix

DSC09749.JPG

moulin de Leers.

DSC09751.JPG

La tenue du matin.

DSC09752.JPG

DSC09753.JPG

la montée du Vieux Kwaremont.

7.jpg

moulin de Bossenremolen a Etikhove.

DSC09756.JPG

moulin du Cat Sauvage a Ellezelles.

DSC09757.JPG

DSC09760.JPG

DSC09762.JPG

Le col de la Croix Jubaru.

Sans titre.jpg

photo a l 'arrivée avec les organisateurs et vététistes.

6jpg.jpg

http://www.vc-roubaix-cyclo.fr/

.

00:08 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : philippe, alain, cyclos, brevet, randonnée, monts, col, côtes | Digg! Digg |  Facebook | |

18/04/2010

RALLYE DE LA TRAPPISTE 2010

Le rallye de la trappiste s'est déroulé le samedi 10 avril 2010, à Montigny le tilleul (B). Ce rallye est organisé par le club cyclo de Bomerée, qui rappelons le, à l' habitude de nous concocter de belles ballades ( Route des panoramas, ex-flèche caroloregienne, ex-brasiers et gôelands ).

Plusieurs parcours sont proposés aux cyclos, un 200, 160, 125,70 et 40 km.

Bertrand, Bernard, Eric, Philippe et Raymond  obteront pour le 160 km. Une enieme ballade qui les enménera sur de petites routes pittoresques, au barrage de l'Eau d'Heure, la région de Chimay, d'Hirson et la vallée de la Thudinie.

Un des plus beaux parcours que nous ayons efffectués en 2009. Le départ est donné à 6h30 , à Vicq, et direction Montigny. Arrivés sur les lieux, le temps n'est pas au rendez-vous, il y a du brouillard et la température ne dépasse pas les 3°.

Le soleil ne fera son apparition que vers 10h, juste le temps de se rechauffer un peu. Nous arrivons au barrage de l' Eau d'Heure et ses 5 grands lacs, nous avons du mal à les distinguer. Cet endroit est magnifique avec les lacs de Plate Taille, Eau d'Heure, Falemprise, Féronval, et Ry jaune. Des endroits pour pratiquer énormément d'activités tels que la plage, le pédalo, le golf, le tennis, le vélo, etc....).

Arrivés au ravitaillement, c'est le plein de vivres. Direction le sud et la région de Chimay, avant de remonter plus loin, vers la France et la région du Val Joly, que nous connaissons bien. Endroit aussi magnifique qui acceuille aujourd'hui, comme le barrage de l'Eau d'Heure, de nombreuses activités.

Au ravitaillement, Bertrand a le plaisir de rencontrer une ancienne relation de Riccionne, Christian, du club de Oisquercq. De bonnes retrouvailles, ils finirons le parcours ensemble. Les paysages sont toujours aussi majestueux, malgré le temps. Nous remontons vers le Nord,vers le Val d Sambre et la Thudinie  avec Cousolre et plus tard Thuin. Toujours au programme, le passage au pied de l'abbaye de l'Aulne, abbaye cistercienne de 657. Le parcours se terminera avec la montée du col de Landelies, toujours aussi dure.

Arrivés à Montigny, le compteur affiche 174 km, un peu plus que la carte, mais heureux d'en avoir fini.

Cela fait un très bon entrainement pour le tour de Quercy, puisque tous les participants de cette randonnée sont inscrits, à cette belle épreuve qui débutera le 2 mai 2010, et qui verra son apogée au Mont Saint Michel.

Heureux veinards, une semaine de vacances pour une bonne vingtaine de cyclos du valenciennois.

CLIC SUR CE LIEN POUR DECOUVRIR LE PARCOURS

12

Le brouillard du matin.

100_3640

Toujours le brouillard.

3

Les panneaux du ravito.

Photos controle 1 002

Ravito. (photos cyclos bomerée)

100_3647

100_3648

P1010097

(photos cyclos bomerée)

P1050512

(photos cyclos bomerée)

P1050533

Christian (photos cyclos bomerée)

P1050485

 Les Quercy mans (photos cyclos bomerée)

P1050486

(photos cyclos bomerée)

100_3656

Les bords de la sambre.

100_3657

Idem.

DSC05324

L' Abbaye de l' Aulne.

2

 1

100_3666

L'arrivée a Montigny. Bernard et Eric.

100_3668

Raymond et Philippe.

100_3669

Bertrand et Christian.

 

 

 

 

 

 

14:18 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee, bad, cote, bernard, bertrand, bomeree, col, cyclos | Digg! Digg |  Facebook | |

28/09/2009

ASCENSEUR DU DOG 2009

C'est ce samedi 26 septembre que c'est  déroulé le brevet randonneur belge, l'Ascenseur du Dog, une randonnée de 200 kms, au départ de Bléharies.

Nous nous sommes donc donnés rendez-vous, 6h30 à Vicq, pour un départ groupé. Un petit groupe composé de Philippe, Bertrand, Bernard et Eric. Arrivés sur les lieux, on se rend compte qu'il fait frisquet, 8°, nous n'avions plus l'habitude, avec toutes ces belles journées de juillet et août.

Quelques mouvements pour se réchauffer, nous quittons nos véhicules pour le local des cyclos. Nous nous inscrivons sur le 200 km, et à 7h45, nous prenons le départ tous en même temps. Un bon gros paquet de cyclos, dans la brume, nous avons du mal à nous rechauffer, par contre c'est super de rouler groupés, vers les ascenseurs. Un peloton de 70 personnes, encadrés par des jalonneurs à vélo (un grand bravo à ces cyclos, qui n'arrêtaient pas de faire des allez-retour sur la route, pour nous permettre de rouler sans stopper.

Il n'y a pas grand chose à voir dans la brume, sauf qu'a chaque fois qu'on roule en Belgique, on rencontre toujours des petites choses insolites. Et là, c'etait des vaches qui broutaient le long du canal, sur les chemins de halage, on se demande encore comment elles ont fait pour se retrouver là. Vers 9h30, le soleil fait son apparition, on commence à se rechauffer.

Km 44 , premier ravitaillement à la ferme, à quelques mètres du "Col del Saux".Nous reprenons la route tous groupés,

Km 77, nous arrivons à l'ascenseur funiculaire de Strépy-Thieu, toujours aussi impressionant, que se soit de la rive gauche ou droite, dès qu'on le voit, on est toujours aussi ébahis. Nous prenons le temps de faire  tamponner nos cartes, avant de monter la côte, première difficulté de la journée. Arrivés en haut, nous roulons vers le canal pont "du Sart " et de la porte de garde"Blanc Pain "

Nous quittons le canal pour les routes de campagne, et direction Braine-le-Comte, et le plan incliné de Ronquières. Arrivés dans les environs on peut apercevoir sa flèche, reconnaissable de loin, nous approchons et déjà on regarde la " bête ", 70 m de dénivelé sur 1500 m, avec ses deux bacs sur rails, il fut mis en service en 1968, dommage qu'on nous ne soyons pas arrêtés pour le regarder de plus près.

KM 103, arrêt au café du moulin, pour un contrôle, et faire tamponner nos cartes de nouveau avant d'entammer la montée sur le "col de la Houssière " 144 m de haut.

Arrivés en haut, chacun fera une petite chasse personnelle, roulant à bon rythme jusqu'au prochain ravitaillement de Strépy-Thieu. Une petite collation, et c'est reparti par la montée de l'autre rive, toujours sur les routes de campagne, en roulant nous croisons les sculptures dan la commune de Casteau et nous gravirons encore une fois le "Col del Saux" à Herchies. Une dernière pause au dernier ravitaillement de Bonsecours où  Henri m'offrira une St Martin, blonde et fraiche.

La fin fut dure, roulant à plus de 30 km/h, on finira ce brevet avec 203 kms au total, en 7h50 et 26km/h de moyenne.

Ce brevet aura rassemblé 418 participants dont 123 cyclos sur le parcours des 200km, cette randonnée est très bien organisée par les cyclos d'Antoing et du VTT des pâtures, nous avons passé une bonne journée. Nous nous posterons à table pour déguster une St Martin pour terminer cet après-midi.

clic sur ce lien pour decouvrir le parcours        dog_chien
 

profil_ascenseur

a1

Au départ de Bléharies.

GroteFoto-TZPZEJQY

photos site web " ascenseur du dog "

a2

Bernard, Bertrand, Philippe et Eric.

a3

Le premier ravitaillement à la ferme.

GroteFoto-TJXZQJAZ

photos site web " ascenseur du dog "

a4

Un de nos jalonneurs et son fidèle Jack Terrier.

GroteFoto-I86XJK8D

photos site web " ascenseur du dog "

GroteFoto-FQRLK67J

photos site web " ascenseur du dog "

GroteFoto-AIRI6WVS

photos site web " ascenseur du dog "

GroteFoto-KVTNGUUA

photos site web " ascenseur du dog "

GroteFoto-TTBMOXD6

photos site web " ascenseur du dog "

GroteFoto-LPEQTTG6

photos site web " ascenseur du dog "

GroteFoto-U3Z7B6GJ

photos site web " ascenseur du dog "

a5

La montée vers l'ascenseur de Strépy.

a6

L'Ascenseur finiculaire.

a7

GroteFoto-6GHFMBN6

photos site web " ascenseur du dog "

GroteFoto-JISKN7IX

photos site web " ascenseur du dog "

GroteFoto-NWGIPSJI

photos site web " ascenseur du dog "

a8

Passage sous le pont canal du Sart.

a9

La porte de garde de " Blanc Pain "

GroteFoto-WVYIGWHH

photos site web " ascenseur du dog "

a10

La flèche du plan incliné.

a11

800PX-~1

Le plan incliné de Ronquières.

GroteFoto-A7U7UWYV

photos site web " ascenseur du dog "

022Chris[1]

Le col " Del Saux "

a12

Bernard et Eric.

a13

Bertrand.

a14

Philippe.


a15

Dégustation de St Martin.




 

19/07/2009

AYWAILLE. LIEGE. BASTOGNE. LIEGE 2009

Ce samedi 18 juillet 2009, s'est déroulé le 13ème Liège-Bastogne-Liège. Organisé par le vélo club de la Redoute, situé à Aywaille.

Nous nous sommes donc donnés rendez-vous, Philippe, Bernard et Eric, à Vicq pour 4h30. Direction la Province de Liège, à 180 kms de chez nous.

Arrivés sur les lieux, on peut déjà remarquer les collines qui nous entourent. Nous sommes bien dans les Ardennes Belges, ça va chauffer. Après s'être préparés sur le parking du centre sportif, nous prenons le départ à 7h00.

Direction Bastogne, 15 côtes au menu, dont les côtes d'Awan, le col du Pas Bayard, la côte de Sart, et de la Vecquée.

Le vélo club de la Redoute avait programmé 5 parcours, dont un 200, 160, 115, 75, et 45 kilomètres.

Un 200 km avec 2950 m de dénivellé et un 160 km avec 2200 m de dénivelé.

N'oublions pas non plus, il n'y a pas si longtemps que ça, que le championnat de Belgique s'y est couru. C'est donc un parcours de rêve pour les organisateurs.

C'est parti et déjà à 5 km, se dresse la côte d'Awan, bonne mise en jambes pour le reste du parcours. Eric mène le train, nous suivons bien sagement, nous nous préservons pour le reste du parcours.

Il ne faudra pas trop de temps pour quitter la province de Liège et faire notre entrée dans celle du Luxembourg.

Les vues sont magnifiques, paysages vallonnés et boisés, nous ne sommes pas les seuls à apprécier les lieux, nombreux sont les camps de scouts qui jalonnent les routes, c'est impressionnant, tentes sur tentes, et jeunes gens dans tous les coins.

Cela donne de l'animation.

Km 55, premier ravitaillement, à Berismenil, sur le bord de la route, pas le temps de chômer, nous repartons de plus belle.

Nous seront accompagnés par un Belge, qui vit dans le coin, c'est son 5ème Liège-Bastogne-Liège, chapeau!

Il nous donnera quelques conseils, puis la côte de Bonnereux, pas mal dans son genre, arrivés en haut, nous nous séparons, Eric suivra le belge sur le 200, et nous, nous bifurquons sur le 160. Ce sera suffisant pour nous.

Nous sommes dans les faubourgs d'Houffalize, et nous allons rouler longtemps, tout autour, sans jamais rentrer dans la ville, dommage, ce sera mon seul regret.

Après quelques côtes avalées, nous arrivons à Tavigny, pour le deuxième ravitaillement, nous sommes au km 80. Nous prenons des forces, car derrière il y a la montée sur Cetturu.

Passés cette montée, nous ferons un bout de chemin avec des Flamands, qui mettrons un point d'honneur, à ne pas nous laisser sucer leurs roues, alors adieu.

Nous rencontrons beaucoup d'exploitations forestières, c'est vraiment un réservoir d'espaces verts. Nous suivons des cours d'eau, il n'y a personne sur les routes, c'est d'un calme. Tranquillement nous faisons notre bout de chemin, km après km, montées après montées.

Km 110, après avoir gravis la côte de Sart, nous arrivons au contrôle n° 3, un petit moment de répit, et hop en selle, pour les derniers cinquante kilomètres qui nous séparent de l'arrivée.

Nous traversons Vielsam, un beau petit bled, c'est normal que Sunparks y est ouvert un centre, nous sommes dans les Hautes Fagnes, c'est beau. Nous, nous apprécierons Vielsam pour autre chose, puisque c'est la seule fois, que nous traversons la vallée, un bon tronçon de plat, cela fait du bien.

Nous roulons entre 34 et 38 km/h, nous rattrapons quelques cyclos, que nous laissons pour une fois sur le bord de la route. Nous arrivons à Trois Ponts, une autre belle petite bourgade, avant de monter la côte de Gleize. Le contrôle n°4 nous tend les bras, auarius a volonté, c'est raffraichissant. Seul le temps n'est pas de la partie, il pleut, il fait froid, et pour nous remonter le moral, on nous annonce , encore une seule côte, celle de la Vecquée.

Alors, en piste, une petite montée avant de redescendre sur Stoumont, une ville magnifique, nous rencontrons beaucoup de monde, il doit y avoir pas mal d'activités dans le coin, et de choses à découvrir, comme le château de Froidcourt.

Stoumont est vraiment à redécouvrir, mais en famille et surtout en voiture.

Nous arrivons à la Vecquée, nous montons doucement, c'est long, très long, il faudra tirer sur les bras pour la mériter. Nous savons que c'est la dernière, alors nous jetons toutes nos forces dans la bataille, ça y est , ouf! c'est fini.

Comptant d'être venus, nous ne ferons pas la Redoute, mais celle-ci n'est pas mal non plus.

Nous descendons vers Aywaille, pour les vingt derniers kilomètres qui nous restent.

Après 6 h de vélo, nous arrivons au centre sportif, avec 159 km au compteur, 26 km/h de moyenne, et 2126 m de dénivelé. Après la douche, le réconfort, nous viderons une bonne Leffe, même deux, en attendant Eric.

14H35, il arrive, heureux d'avoir effectué le parcours du 200 et surtout d'avoir gravit la Redoute. Cela nous a mis l'eau à la bouche , pour une prochaine fois , c'est sûr.

Nous prendrons quelques forces, pain saucisse, et c'est le retour vers Vicq qui s'annonçe. Ce fut une belle randonnée, seul le temps n'était pas de la partie, mais les paysages sont grandioses, il ne faut pas aller bien loin, pour être dépaysé, à 1h30 de chez nous, cela change radicalement.

18h00, nous arrivons à Vicq, une belle journée à raconter.

RE

PAR

AY1

Le bureau de police d'Aywaille

AY7

A la sortie d'Aywaille, direction Bastogne.

AY3

Beau paysage des Ardennes belges.

AY4

Les nombreux camps de scouts.

AY8

Beau réservoir de nature.

AY9

AY10

La magnifique région d'Houffalize et de La Roche-en-Ardenne, dommage que nous ne traversons pas ces villes.

AY11

AY12

Bernard.

AY13

Le contrôle n° 3, après la côte du Sart.

AY14

L'entrée dans Trois Ponts.

AY15

Le contrôle n° 4, La Gleize, le temps n'est pas au rendez-vous.

AY2

Le château de Froidcourt, à Stoumont.

CTE_DE~1

AY16

Dans les faubourgs d'Aywaille.

AY17

AY18

Un bon aquarius, à l'arrivée.

AY19

Bernard et Eric.











 

 

16:41 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : philippe, bernard, randonnee, brevet, bad, coteur, col, ardennes, cote | Digg! Digg |  Facebook | |

29/06/2009

BREVET CYCLO MONTAGNE de REIMS 2009

Ce dimanche 28 juin 2009, s'est déroulé le 52ème brevet cyclo de la Montagne de Reims, organisé par le cyclo club Rémois.

 

4 parcours étaient au programme, 48, 88, 115, et 154 kms.

Nous nous sommes donc donnés rendez-vous à 4h00 du matin, pour un départ collectif à Onnaing.

Philippe, Bertrand, Michel et Marcel étaient de la partie pour ce premier Brevet de Reims.

Après deux heures de route, nous arrivons à Reims, le fléchage jusqu'au point de ralliement est bien fait. Nous faisons notre entrée sur le parking, et déjà quelques cyclos sont là, fin prêts à en découdre avec les montagnes.

7h00, c'est le départ et direction les vignes, où il ne faut pas longtemps pour les aperçevoir.

Km 8, déjà la première montée dans Villedomange, et on comprend que ça ne va pas être du gâteau.

Km 29, premier ravitaillement ou contrôle à Chatillon sur Marne, où pour apprécier sa collation, il faudra escalader un très belle côte. En haut le panorama est magnifique, la statue du pape Urbain 2, domine ces magnifiques paysages, quelle splendeur !

A première vue les ravitaillements sont prévus tous les 30 kms, fait rare et appréciable. Nous reprenons la route de la montagne de Reims et du parc naturel régional. Nous croisons de grandes maisons de champagne et de petits récoltants indépendants qui perpétuent leur exploitation familiale.

Km 55, nous faisons notre entrée sur Champillon, où pour se désaltérer, il faudra, vous l'avez compris, escalader encore une belle montée ( ça se mérite ).

Arrivés à Bellevue ( contrôle n° 2 ) nous remarquons encore un superbe panorama sur les vignes des alentours. Nous avons la bonne surprise d'y rencontrer Jérome et Gérard, du club de Quarouble. Le temps de manger, de boire, de prendre quelques clichés et c'est reparti.

Nous redescendons sur Dizy, les cyclos descendent à + de 70 km/h, c'est très agréable, quand il fait chaud, comme aujourd'hui ( + de 26 ° ). Et puis arrive la célèbre côte de Mutigny, absente depuis quelques années et qui faisait sa réapparition pour cette édition. On en à déja entendu parler au premier contrôle, il parait quelle est terrible !

Km 70, arrivés en bas de la côte , on peut déjà s'imaginer l'ampleur de la tâche. Alors tout à gauche, et on monte du mieux que l'on peut . Arrivés en haut, on à le souffle coupé, elle est à la hauteur de sa réputation. Même Marcel, fort courageux, mettra pied à terre, à 68 ans, il y a des limites!

Nous continuons la route direction Bouzy, où on y recolte un grand vin rouge, très recherché. C'est toujours aussi calme.

Km 97, nous arrivons à Mailly Champagne, où pour certains il y a les plateaux repas, c'est vraiment très bien organisé. On peut remarquer que les ravitaillements sont très rapprochés, surtout bien achalandés. Beaucoup de personnels pour nous servir. Bravo, encore.

Et c'est reparti, vers Ludes, nous arrivons en "grande montagne", le royaume du Pinot Noir. Nous pouvons dire que ça monte, surtout à la sortie de Ludes, où en croyant que cela ne montait que dans le village, je me suis mis en danseuse, et j'ai accéléré pour pouvoir en finir très vite. Manque de pot, à la sortie, ça continuait, et il a fallu y mettre tout ce que j'avais pour y arriver.

Au sommet une petite halte pipi, en attendant Marcel, et nous accélérons la cadence pour rattrapper Michel et Bertrand. Il y a une autre chose très agréable, c'est qu'à chaque fois que l'on monte une côte, il fait très chaud et juste après c'est soit une descente ou une portion de route très raffraichissante qu'y nous attend, heureusement.

Nous abordons toujours les versants recouvert de vignes, nous regardons de splendides points de vue. Nous avançons, en croisant ces grands domaines que sont Moët et Chandon, Canard Duchêne, Mumm et bien d'autres.

Km 130, Laneuville, et sa célèbre montée juste avant le ravitaillement, et là comme à Mutigny, on peut y remarquer l'ascension. Alors encore une fois tout à gauche, et on grimpe. Michel n'est pas bien loin de moi, le compteur monte de mètre en mètre.

Ouf, c'est fini, quand on se retourne, on peut apercevoir des cyclos dans le bas et là on se dit , merci d'être en haut. Au contrôle, le personnel est toujours aussi accueillant. On nous dit qu'il reste encore 25 kms et une belle montée.

En avant, direction de Chaumuzy, toujours les beaux paysages de la vallée de la Marne.

Km 155, Bezannes, ça sent la "mousse" ou plutôt les "bulles". Nous faisons plus tard notre entrée sur le parking, vers 15h30, avec au compteur 164 kms, tout ça en 7h20, 23 km/h de moyenne, 2400 m de dénivelé.

Nous sommes contents d'en finir, mais heureux de l'avoir fait. Direction la salle où nous attends notre collation et notre verre de champagne, nous y croisons Eric et un autre cyclo d'Aulnoy-les-Valenciennes.

Nous prendrons un bonne douche, avant d'aller boire un verre en ville. Ce fut un beau parcours, une très belle organisation, un seul bémol, le fléchage, un peu "olé-olé", surtout dans les villes que nous traversons. Nous sonmes arrivés, et c'est là l'essentiel.

Nous finirons cette belle journée par une petite sieste dans la voiture de Marcel, avant d'apercevoir la Patrouille de France, en pleine démonstration aérienne, pour le meeting de Reims.

Notons au passage que ce brevet a mobilisé 1207 cyclos dont 581 sur le grand parcours.

                                                     E1

R4

                  R6

CLIQUE SUR CE LIEN POUR DECOUVRIR LE PARCOURS DETAILLE

R30

R31

R6

En route sur la route touristique.

R15

Les nombreux cépages.

R5

 

R1

La montée vers Chatillon-sur-Marne.

R3

R4

La statue du pape Urbain 2

R25

Le panorama de Chatillon.

R2

Michel, Marcel, Philippe, Bertrand.

R14

R7

La montée de Champillon.

R8

R16

_00028

Le poste de contrôle n°2 C hampillon. ( photo cyclo rémois )

R11

Entourés de Jérome et Gérard.

R12

R13

Belle vue de Bellevue.

R17

R19

Ca va se gâter.

R20

Ne pas regarder en haut.

R10

C'est la fin pour Bertrand.

R21

_00085

Gérard et Jérome. ( photo cyclo rémois )

R27

L'arrivée sur Mailly.

R26

Le contrôle n° 5, où seront servis les plateaux repas.

R23

R24

R28

Petite pause avant Ludes.

R34

Dernier regard sur les montagnes avant l'arrivée.

_00132

Le récapitulatif ( photo cyclo remois )

 

 

 





















                        

19:01 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cyclos, marcel, bertrand, brevet, philippe, michel, randonnee, col, cote | Digg! Digg |  Facebook | |

14/06/2009

RANDONNEE DES PENTES ET DES COTES 2009

Ce dimanche 14 juin s'est déroulée, la traditionnelle "randonnée des pentes et des côtes", organisée par la Roue Libre des Montliaux, à Givry (B).

Ce brevet comporte plusieurs parcours dont un 45,70,80 kms, et un brevet a dénivellation de 130 kms.

Le départ est donné au café " la bascule" à Givry. A 6h30 pour les plus matinaux, nous prendrons le départ bien après eux, vers 7h50.

Et c'est parti pour une belle ballade chez nos voisins belges, et déjà au km 9, nous passons devant "l' Abbaye de Bonne Espérance", que nous connaissons bien, pour l'avoir regardée sur le parcours des cotacols de Manage. Sympa!

Et puis dans les faubourgs de Bienne-les-Happart, nous sommes stoppés net par un petit animal, bien effronté. Un superbe écureuil, sans peur, qui après nous avoir regardé, nous fonçe dessus, ne voulant pas l'écraser, il nous a presque fait mettre pied à terre.

Belle interlude que voilà, nous circulons sur de belles routes de campagne, ne croisant personne, jusqu'a Thuin.

Km 25, Thuin, et son célèbre mur, une côte en pavé, assez raide, que nous passons assez facilement. Le panorama est magnifique, vraiment une belle région.

Nous finirons par rejoindre Thirimont et son premier ravitaillement, collations à volonté, un peu de repos, et c'est reparti, direction la France et Coulsore.

Un petit passage devant le café " la bonne humeur" de Bersillies l'abbaye, un petit air de Mons-Chimay-Mons, avant d'attaquer de futures côtes.

Nous ferons jusqu'à l'arrivée, un passage obligé par la France, en empruntant les villages de Recquignies, Colleret, Dimechaux et d'autres encore.

kM 90, arrive Beaufort, le deuxième ravitaillement, une petite discution avec les organisateurs sur la beauté des paysages.

Nous repartons pour les derniers 40 kms, en compagnie de deux belges, du C.H.A.P.E. de Mons. Nous nous tirons "la bourre", normal mais bon enfant.

Km 100, La Longueville, un air de déjà vu, puisque c'est un de nos circuits d'entraînement. Un dernier regard sur le 'd'Artagnan", notre pause sur ce circuit, et direction Malplaquet.

Nous sommes toujours en compagnie de nos deux belges, ça roule. Les premières gouttes font leur apparition, il est temps d'arriver.

Il est 13h28, nous avons effectué 134 kms pour 1280 m de dénivelé, tout ça en 5h09 et 26 km/h de moyenne.

Z22

Le parcours.

Z17

Le départ, au café " la bascule"

Z13

L'Abbaye de "Bonne Espérance"

Z14

Z18

Un petit morceau le long des canaux, calmes et paisibles.

Z19

En bas du mur de Thuin.

Z20

Bertrand dans le "mur"

Z16

Philippe.

Z21

Le temps est clément.

 

 

19:30 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee, brevet, philippe, bertrand, bad, coteur, col | Digg! Digg |  Facebook | |

10/06/2009

LES HAUTS PAYS ET BOSSES BORAINES 2009

Ce samedi 6 juin s'est deroulé le brevet à dénivellation des hauts pays et bosses boraines, organisé par l' Amicale cyclotouriste d'Hornu.

3 parcours sont au programme, 50, 85 et 110 km ( BAD ) pour 1100 m de dénivelés.

Nous nous donnons donc rendez-vous à 7h00, place de Vicq. Toujours les mêmes protagonistes, Philippe, Michel, Bertrand, Bernard  et les frêres Dehon.

Notre rendez-vous est fixé au café du "Mouton d'or" à Hornu, ou nous attendent Stréphane ( cyclo de Riccione) et un de ses collègue.

D'entrée nous sommes confrontés aux petites montées de la ville de Wasmes, bonne mise en jambes, ça monte.

Ensuite nous prennons la direction de la France, nous nous sommes chez nous, avec les montées de Sebourg, Jenlain, et Wargnies le grand.

Nous arrivons à Roisin, pour l' unique ravitaillement de cette randonnée, juste le temps de poser avec Joseph, de Quievrain. Quelques collations et nous voici repartis .

Direction la Belgique, avec les célèbres montées d' Autreppe, la côte du baron, et la côte du mayeur à Bellignies.

Nous finirons cette belle petite randonnée par un retour dans la ville de Wasmes, avec la montée du "tienne du dragon", une côte reputée dans le coin, en pavé de surcroit.

Arrivés à Hornu, nous dégustons une bonne Leffe, et nous nous donnons rendez vous pour de futurs brevets.

DSC06651

Philippe, Joseph, Stephane, Bertrand.

DSC066522

Michel et Bertrand dans le dernier "tienne" de Wasmes.

W2

W1

 

22:05 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : michel, riccione, philippe, bernard, bertrand, bad, col, coteur, randonnee, brevet | Digg! Digg |  Facebook | |

22/03/2009

LES COTACOLS DU CENTRE MANAGE 2009

Ce samedi 21 mars 2009, avait lieu une nouvelle édition des Cotacols du Centre, organisée par le cyclo club Manageois.

Ce Cotacol fait parti des brevets à dénivellation.

Nous nous sommes donnés rendez-vous à 7h00, place de VICQ, pour un départ groupé en voiture en direction de MANAGE (B). Et c'est toujours les inconditionnels des brevets extérieurs qu'on pouvait trouver: une collaboration des cyclos d'AULNOY-LES- VALENCIENNES, CONDE-SUR-L'ESCAUT, RAISMES, QUAROUBLE et ST-SAULVE ( Bertrand, Michel, Gérard, Marcel, Frédéric, Bernard et Philippe ).

Nous voilà partis vers MANAGE, petite ville située au milieu du trajet MONS-LA LOUVIERE.

Les Cotacols du centre, c'est un circuit de 105 km, 16 côtes, pour 1050 m de dénivelé, il y aura d'autres parcours dont  35, 57 et 80 km.

CLIC SUR CE LIEN POUR DECOUVRIR LA FEUILLE DE ROUTE

CLIC SUR CE LIEN POUR DECOUVRIR LA CARTE

CLIC SUR CE LIEN POUR DECOUVRIR LE TABLEAU DES COTES

Nous obterons pour le 105 km, le départ avait lieu au buffet de la gare, place de la gare, à MANAGE. Déjà, dès notre arrivée, nous avons pu remarquer un bon nombre de participants sur le parking, ce qui laisse présager une nouvelle réussite pour cette édition 2009.

Un accueil sympa, un ravitaillement au départ, pour prendre quelques forces pour affronter le parcours ( un ravito, au départ, c'est rare ! )

Le départ est donné, direction les petites routes de campagne et à 5 km du départ, la première côte, la côte n° 1 " le rossignol ", première mise en jambe. Nous sommes vite mis à contribution, cela laisse présager le reste à venir.

Bonne organisation du club, qui au pied de chaque côte, nous avait planté des panneaux qui indiquent les difficultées de la journée. (n° de la côte, longueur, dénivelé ).

Ouf, la première est passée, au tour de la deuxième et ainsi de suite.

Direction la ville de MORLANWELZ, le parcours enchaîne routes de campagne et traversées de villes.

Km 39, la côte n° 8 " les trieux ", 1100 m de longueur, avant d'arriver sur BINCHE, que l'on traversera, jusqu'au pied des remparts du 13ème et 14ème siècle.

Une petite pause, en attendant Bernard " la scoumoune ", le roi de la crevaison, en effet le mauvais sort s'acharne sur lui.

Nous reprendrons la route en attaquant la côte n° 9, celle de la " fontaine de la jouvence " : 2400 m, je crois qu'à ce moment là, nous avons fait le plus gros du parcours, avec l'ascension de ces deux montées.

Km 52, ravitaillement, à la porte de l'abbaye de " bonne espérence ", une abbaye Norbertine fondée en 1130 par ODON, avec sa tour gothique en grès de Bray.

Magnifique site, quelques photos souvenirs et de nouveau en selle pour le reste du parcours, c'est à dire la deuxième moitié.

Nous passons devant le parc d'éoliennes en construction aux abords d'ESTINNES, puis nous continuerons vers THIEU, où se situe l'ascenseur n° 4.

Km 77, la traversée de ST-DENIS, où nous pourrons, avant d'attaquer la côte n° 13 , " la hautte folle ", apercevoir la vigne à flanc de côteaux, magnifique paysage.

Km 92, l'arrivée à STREPY, avec une bonne descente, vers le niveau le plus bas de l'ascenseur funiculaire, 73 m de dénivelé, ouvert à la circulation en 2002, impressionnant de technique, j'ai pu le visiter cette année, c'est à voir, très pédagogique.

Nous remontons vers la côte n° 16, " la ravin madelon ", 1300 m , pour emprunter le chemin de halage qui nous mènera quelques centaines de mètres plus loin, vers un autre ouvrage gigantesque, le canal-pont du SART, à HOUDENG, long de 500 m.

Pont que l'on empruntera et que nous passerons en dessous pour mieux apprécier l'oeuvre.

Km 105, MANAGE, nous voilà revenus au buffet de la gare, où nous sommes pressés de manger notre pistolet au jambon, et de vider quelques Leffes, au milieu d'autres cyclos.

Ce fut une merveilleuse journée, un peu frisquet au matin, mais après quelques kms et quelques côtes, la chaleur fut revenue. Un superbe parcours, malgré quelques portions de routes défoncées... on ne peut tout avoir.

Une très bonne organisation, préparée au millimètre, des gens sympas. Nous repartirons sans avoir oublié de saluer le Président Michel GAILLY.

Nous avons hate de visionner les photos du parcours, prises dans les côtes.

207 participants sont venus pour ce Cotacol, il restera encore dimanche 22 mars à cette organisation pour battre le record de la précédente édition.

Aux dernières nouvelles, 683 participants ont pris le départ sur les deux jours, bravo, Messieurs.

14h00 , nous quittons les lieux, en direction d'une bonne collation. 

Remercions encore cette organisation pour mettre à disposition tous ces documents, qui agrémentent cet article.

E1E2 

R11

MIMI 001

Le buffet de la gare ( photo site du cyclo club manageois )

A1

Photo de groupe, au départ, de la gare de MANAGE.

MIMI 066

La cote n° 2 " Sart des Roquettes "  ( photo site du cyclo club manageois )

MIMI 096

Philippe  ( photo site du cyclo club manageois )

MIMI 097

MIMI 100

MIMI 101

Bernard  ( photo site du cyclo club manageois )

MIMI 102

Michel et Bernard ( photo site du cyclo club manageois )

MIMI 104

Bertrand  ( photo site du cyclo club manageois )

MIMI 105

MIMI 108

Marcel  ( photo site du cyclo club manageois )

1

Peloton dans la côte n° 7 " des faulx " ( photo site du cyclo club manageois )

2

 ( photo site du cyclo club manageois )

3

Philippe  ( photo site du cyclo club manageois )

4

 ( photo site du cyclo club manageois )

5

Gerard  ( photo site du cyclo club manageois )

6

Bernard  ( photo site du cyclo club manageois )

7

 ( photo site du cyclo club manageois )

8

Frederic  ( photo site du cyclo club manageois )

9

Michel  ( photo site du cyclo club manageois )

10

Bertrand  ( photo site du cyclo club manageois )

11

 ( photo site du cyclo club manageois )

13

Marcel  ( photo site du cyclo club manageois )

 12

 ( photo site du cyclo club manageois )


A3

Bernard, " la scoumoune ", repare une nouvelle crevaison au pied  des remparts de BINCHE.

14

En attendant Bernard, au pied du rempart de BINCHE.

R1

Michel.

 

IMG_4330

La pause  ( photo site du cyclo club manageois )

IMG_4370

Bernard  ( photo site du cyclo club manageois )

IMG_4371

Pris la main dans le sac  ( photo site du cyclo club manageois )

IMG_4372

 ( photo site du cyclo club manageois )

IMG_4376

 ( photo site du cyclo club manageois )

IMG_4377

 ( photo site du cyclo club manageois )

R2

Sainte-Marie, priez pour eux.

A5

Philippe, Gérard, Bernard, Marcel, Michel.

A6

l'Abbaye de " bonne espérence "

R3

R4

A7

Bernard.

B1

Le docteur Frédéric Dupond.

R10

Gérard.

 R6

Marcel.

R7

Michel et Bertrand.

R8

Michel.

 R9 

Bertrand.

S7300749

La cote n° 16 "Ravin Madelon ",( photo site du cyclo club manageois )

MIMI 173

La cote n° 16 "Ravin Madelon ", ou l' on peut observer la vue sur l' ascenseur de STREPPY.

A8

Buffet de la gare.

A9

A10

B2

Frédéric et Philippe.

 

01/11/2008

RICCIONE 2008 PAR PHILIPPE

Chaque année, depuis onze ans, l'hôtel Dory remercie les nombreux cyclistes qui passent leurs vacances dans leur établissement.

L'ambiance est idéale pour ceux qui désirent conjuguer moments de détente et de bien-être.

Nous sommes donc invités dans un véritable hôtel pour cyclistes, dans la région du "pirate", celle de Marco Pantani, véritable idole de la région, puisque originaire de Césenatico.

Les clients de l'hôtel découvriront de merveilleux parcours à travers les régions de la Romagne, des Marches et de la Toscane. La richesse de l'arrière pays permet chaque année de varier les parcours, en plus des magnifiques parcours déjà connus, de merveilleux paysages, des douces collines et de belles montées loin de la circulation. 

 

m1      m2

 UNE BANDEROLLE VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE                                           L'HOTEL DORY

m3    m4

L'HOTEL DORY

Vendredi 17 octobre 2008

Le départ est fixé à 14h00, sur la place communale d'Elouges (B).

Après avoir récupéré Bertrand, nous sommes donc rassemblés 30 minutes plus tôt pour charger nos sacs dans le car et nos vélos dans la remorque prévue à cet effet.

m6

PHOTO DE GROUPE A ELOUGES

m5

EMBARQUEMENT IMMEDIAT

Après les "au revoir", nous prenons la route vers Spy (B), où nous attend le reste de la délégation Belge.

Dans le bus , nous voyons déjà des petits groupes se former, dont le nôtre, et c'est avec un grand bonheur, que nous nous retrouvons avec Ennio, Franco, Didier, Joseph et Daniel, personnes que nous côtoyons régulièrement tout au long des brevets et ballades d'entrainement.

Arrivés à Spy à 15h00, nous prenons possession du reste de l'équipe, 49 personnes au total pour ce merveilleux voyage vers l'Italie.

Montés à bord, nous faisons connaisssance de notre guide et responsable, un certain Carlo.

m7   l2

EN ROUTE

Vers 18h00, nous quittons enfin la Belgique, pour rentrer de nouveau en France, en direction de Thionville, et c'est vers 19h30 que nous faisons notre premier arrêt pour souper à Saint-Avold.

Et, déjà, un avant goût d'Italie avec des pâtes à la carbonara, pour se mettre dans l'ambiance bien sûr.

m8

SOUPER A SAINT AVOLD

Rentrés dans le car, nous visionnons un "bienvenue chez les ch'tis", une bonne partie de rigolade. Rien de tel pour mettre de l'ambiance.

23h00 sonnent et déjà la Suisse, avec l'entrée dans la ville de Bâle. Nous remarquons tout de suite la différence avec la France : immeubles grand standing, éclairage hors norme, bref, magnifique à regarder de nuit.

La Suisse, le pays des tunnels et des montagnes.

Après un petit sommeil bien mérité, nous nous reveillons à la porte de l'Italie, à Chiasso et déjà le thermomètre annonce la couleur : 16° à 2h40.

Nous descendons pour une pause pipi, le temps de se désaltérer et les premiers mots d'Italien font leur apparition. Nous goûtons cet expresso si attaché à ces habitants; il faut aimer. Fort heureusement la tasse n'est pas remplie... plus tard, nous comprendrons qu'il nous faut des expresso américano.

1 2 

CHIASSO, 5 MINUTES D'ARRET

Nous reprenons la route, pour le reste des kilomètres qui nous séparent de Milan, et, direction le pays du vélo. 

Samedi 18 octobre 2008

7h00 : arrêt petit déjeuner à Forli : cappucino, pains au chocolat, produits régionaux, tout y est.

Nous sommes bien en Italie, à moins d'une heure de Riccione, à 65 km du bord de mer.

Nous regagnons nos emplacements dans le bus avec enthousiasme. Nous sommes pressés d'arriver, de décharger nos bagages et nos vélos, et de prendre possession de nos chambres.

8h15 : ça y est, nous y sommes, nous passons sous la bannière "RICCIONE". Enfin, après 18h00 de voyage, Bernard nous fait déjà le tour du propriétaire... une vraie encyclopédie ce chauffeur, toujours prêt à vous renseigner et à vous aiguiller, il connait la région comme sa poche.

Après avoir déposé nos bagages et déballé nos vélos, nous devons attendre avant de prendre possession des clés des chambres et c'est avec entrain que nous partons pour un petit tour dans la ville, visiter le bord de mer et le port de plaisance.

f1

MOMENT DE DETENTE AU SALON DE L'HOTEL

m10   m9

LE PORT DE PLAISANCE

13h00 : le repas nous est servi dans ce magnifique restaurant, une touche de couleur et des matériaux recherchés. C'est décoré avec goût.

14h30 : départ pour la randonnée de 45 km afin de déterminer à quel groupe nous désirons appartenir. La topographie est tout à fait indiquée pour la pratique du vélo. Les guides, tous nantis d'une grande expérience, connaissent les plus belles routes et recoins de la région. Il suffit de pédaler peu pour découvrir de merveilleux panoramas qui resterons gravés dans nos coeurs.

Le premier guide à nous faire découvrir ces richesses est Eddy Laubsher, un Suisse, qui prendra par la suite le 4ème groupe "Borghi e Castelli"

m11

EDDY, MOI, DANIEL, DIDIER.

F3

GUISEPPE, MOI.

18h00 : Drink de bienvenue avec la présentation des guides, des circuits et du programme du séjour, animé par le directeur Stéfano Guiliodori, du responsable des guides Riccardo Steiner,et du Mécanicien Drelli.

Le programme nous est détaillé en allemand, anglais et français.

m12

RICCARDO, DRELLI, STEFANO, JEAN.

Le responsable des guides , Riccardo Steiner, ancien cycliste professionnel des années Merckx, a été le directeur technique de l'équipe suisse de cyclisme au dernier jeux olympiques de Pékin. Sous ses ordres un certain Fabian Cancellarra; des médailles , ils en ont récoltées, il y a de quoi être fier.

Avec lui c'est ponctualité et rigueur, on part à l' heure et on rentre à l' heure.

Chaque parcours est affiché en début de soirée dans le salon de l'hôtel par Riccardo lui-même.

m13

LE PARCOURS.

4 groupes :

Borghi e Castelli : vitesse moyenne 17/19 km/h

Cappuccino : vitesse moyenne 20/22 km/h

Cappuccino super : vitesse moyenne 23/25 km/h

Limoncino : vitesse moyenne 26/28 km/h

Je choisirai le groupe limoncino puisque préparé depuis longtemps et fin prêt pour en découdre avec les meilleurs.

Bertrand, quant à lui, prendra le deuxième groupe, le cappuccino super.

19h00 : repas pour tous au restaurant de l'hôtel, un repas copieux, de grande qualité et à volonté.

m14

A TABLE

Et puis pour finir, une petite ballade de nuit pour découvrir Riccione de nuit.

Dimanche 19 octobre 2008.

7h30 : petit déjeuner riche en charcuteries, fromages, produits locaux, pains régionaux, croissants, petits pains, omelettes, yaourts, j'en passe, de quoi tenir un siège.

9h30 : départ de la randonnée de 108 km ( Santarcangelo, Roncofreddo, Sogliano ).

m15   m16     

LIMONCINO                                                                                                                      BARTOLO

Le climat est chaud et légèrement humide, la végétation est luxuriante, les oliviers en fruits, la tempèrature tourne autour des 13°, et déjà la première crevaison due au très mauvais revêtement des routes italiennes. Les groupes passent devant nous , il va falloir cravacher pour rattraper notre retard. Avec des vitesses approchant les 35 km/h, nous arrivons à combler notre retard dans les faubourgs de Santarcangelo di Romagna.

  m17     m18      

BERTRAND ET MOI, LIMONCINO                                                                                                 

Une petite pause, quelques photos et c'est reparti pour la première montée de la journée, Ronccofreddo, que je monte à l'aise. Arrivés au sommet, nous comtemplons le paysage, puis nous enfourchons nos vélos pour Sogliano, la deuxième montée , 3 km, 18 virages et à l'arrivée une bonne Birra pour nous désaltérer.

m19    m20

ROCCONFREDDO.

m21

SOGLIANO.

Puis nous amorçons notre retour vers Riccione, et là, à dix kilomètres de l'arrivée, une fringale en montant le San Paolo, terrible, impossible de suivre le rythme, roulez à 30 km/h oui, poussez jusqu'à 34 km/h non.

Décidant de les laisser finir à leur rythme, je finis bien tant que mal, j'ai fini par être rejoint par le cappuccino super qui nous suivait, là, ils m'ont alimenté, de gâteaux et de barres de céréale.

Arrivé à l' hôtel, je crois avoir mangé trois plats de pâtes, tellement j'étais limite.

15h30 : départ pour l'excursion vers Gradara : une forteresse réalisée entre le 11ème et 15ème siècle, qui fût le théatre de la lutte des Malatesta et les Montéfeltro. Pourtant ce qui adonné célébrité à la forteresse n'ont pas été les luttes entre les seigneurs, mais l'amour tragique entre Paolo et Francesca: une tradition ancienne veut que leur drame se déroula dans ce magnifique château, d'ailleurs, la chambre des amants évoque encore l'atmosphère d'une passionnante et tragique évolution des sentiments.

m25    m23  

 GRADARA


      m24         m27

LA FORTERESSE                                                                                          GUISEPPE ET SES KAKIS

m28    m30

                                                                                                                      PAUSE CAFE.

19h00 : repas à l'hôtel pour tous.

 

Lundi 20 octobre 2008.

9h30 : départ pour la randonnée de 85 km ( Veciano )

m31

LE PARCOURS.

On y découvre comme toujours un arrière pays splendide, riche en collines et en côteaux.

Aujourd'hui, il faut serrer les dents, après la fringale de la journée précédente, il faudra gravir deux montées dont une à 600 m environ.

Après un départ prudent, bien niché dans le peloton, j'en profite pour m'extraire dès la première ascension, la forme est revenue, les poches pleines de victuailles, au cas où.

Arrivé dans de très bonnes conditions, au point de rassemblement, j'en profite pour faire le plein.

m34

LIMONCINO A VERRUCHIO.

m32m33

VERRUCHIO.

Et c'est reparti pour la deuxième montée, qu'on franchi encore plus vite, nous savons que nous ne sommes plus très loin de la maison de campagne de la famille Guiliodori, où Stéfano le directeur nous offrira pâtes et buffet froid à volonté dans un câdre champêtre.

m35     m36

APPERO                                                                                                      BARTOLO ET ENNIO


m37    m39

FRANCO                                                                                    MOI


m38

DANIEL, ENNIO, FRANCO, DIDIER, MOI, BERTRAND, GUISEPPE.

Après un repas consistant, de franches rigolades, nous reprenons la route, avec dans le ventre Limoncello et Grappa, pour effectuer les derniers 25 km qui nous séparent de Riccione.

Comme d'habitude le groupe limoncino roule à 35 km/h pour pouvoir profiter des jacuzzis et autres hammams.

17h30 : c'est le moment très attendu des cyclistes, le mini marché au salon de l'hôtel pour l'achat des tenues de vélo au couleur de l'hôtel Dory. C'est la cohue, il n'y en aura pas pour tout le monde, enfin, nous avons trouvé le fameux sésame, le maillot de Michel, taille M. Nous espérons qu'il sera heureux.

m43

ENNIO, DRELLI, MOI,GUISEPPE, FRANCO.

19h30 : repas à l' hôtel pour tous.

20h30 : ballade nocturne sur la baie de Riccione, nous contemplons les belles fontaines et jets d'eau tout au long de la plage.

m42    m41

RICCIONE DE NUIT.

m40

LES FONTAINES.

Mardi 21 octobre 2008.

7h30 : petit déjeuner.

8h00 : massages et remassages, les jambes sont lourdes, le mot courbatures entre dans le vocabulaire du cycliste.

9h30 : départ pour la randonnée de 100 km ( Urbino ).

m44

LE PARCOURS.

Et là, quelques dissensions font leurs apparitions, il faut rentrer vite pour pouvoir visiter San Marin à 15h30.

Il n'y aura pas de temps morts, le parcours reste le parcours, il faudra le faire, mais les temps de repos seront plus courts pour nous permettre de rentrer tôt.

Dès les premiers kilomètres, c'est déjà les côtes, pas le temps de chômer, avec la montée de Sainte Clémente et ses 180m. Bonne petite mise en jambe avant le Tavoleta.

m45    m46

TAVOLETO                                                                                        BERTRAND, RICCARDO, MOI

m47

LIMONCINO.

Après une halte pipi, photos et panoramas, c'est la descente vers Urbino, des descentes à vous couper le souffle, plus de 60 km/h dans les parties les plus rapides, puis freiner fort pour pouvoir prendre les virages en épingles à cheveux. Il y a de quoi se faire peur.

Après un moment d'accalmie, c'est la montée vers Urbino. Je passe cet obstacle assez facilement, la forme revient, les sensations aussi, mais le spectre de la fringale est toujours présent, alors on pense à l'arrivée. On se calme.

Nous faisons notre entrée dans Urbino, magnifique ville fortifiée dans la région des Marches au sud-ouest de Pésaro. Une ville nichée sur une colline en pente forte, et qui conserve son aspect médiéval.

Nous nous rendons directement à la place Duca Fréderico, où se dresse devant nous le Duomo, une église fordée en 1021, détruite en 1789 par un tremblement de terre et reconstruite par Valadier, dans un style néo-classique jusqu'en 1801.

m48   m49

LE DUOMO                                                                                    LA PLACE DUCALE

m50  m51

                                                                                                                LE DUOMO.

Des merveilles, dommage que nous n'avons pas le temps de visiter l'intérieur.

Urbino est une ville universitaire, c'est pour cela que nous avons rencontré énormément de personnes jeunes, dans les rues étroites qui nous conduisent vers la sortie. Dévaller cette ville par des petites rues en pavés est sensationnel.

Arrivés en contrefort de la ville, nous pouvons admirer le Palais Ducale qui se dresse devant nous, majestueux.

m52

LE PALAIS DUCALE.

Tous les cyclistes ont été conquis par cette ville. Voilà, la visite est terminée, retour vers Riccione, deux montées nous attendent encore , le Colbordolo et le San Rocco, le premier s'avère très difficile, une montée à plus de 10 %, la vitesse ne dépasse pas 10 km/h.

Mais nos efforts seront récompensés en passant dans la petite ville de Tavullia où a vu naître le célèbre champion moto, Valentino Rossi. Toute la ville arbore le numéro fétiche du doctor, le 46.

armance_045   armance_044

VALENTINO VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE.

On n'a pu faire des photos de sa villa, c'est déjà la rentrée vers Riccione, en roue libre pour une fois.

Arrivés à l'hôtel, pâtes et douches, pour être prêts pour le voyage vers San Marin.

15h30 : départ en car vers San Marin, ville accrochée sur le Monté Titano, à la frontière avec l'Emilia Romagna et les Marches, une superficie de 60 km2, pour 30 000 habitants.

m51

SAN MARIN.

Après un cours d'histoire de notre ami Bernard, le chauffeur, nous nous donnons rendez-vous dans une boutique de vente d'alcools, où nous dégusterons plus tard de merveilleux produits.

Nous n'avons qu'1h30 pour visiter la ville, alors d'un pas gai et joyeux nous montons vers le sommet où se dresse devant nous de merveilleux paysages et monuments.

L'appareil photo est amorti, les visites de boutiques s'enchaînent. Notons que les prix sont dutty free, nous en profitons pour faire nos emplettes (monnaies, alcools, bijoux, parfums,etc...)

Nous montons jusqu'à l'hôtel de ville, au palais du gouverneur avec sa place publique avant de redescendre vers le car, où nous avons rendez-vous pour une dégustation d'alcool italien, le limoncello, grappa, amaretto tout y passe, le vendeur s'est y faire, nous repartirons tous avec un carton d'alcools sous les bras, pour le plaisir de nos familles et amis.

m52    m53

LE PALAIS DU GOUVERNEUR                                                              LA PLACE PUBLIQUE

m55  m54  

LE FONDATEUR DE SAN MARIN                                                        LE FINUVIA


m56

Et voilà, nous quittons San Marin, au couché du soleil, le temps de descendre nous pouvons apercevoir le chateau illuminé.

19h30 : repas pour tous au restaurant.

Mercredi 22 octobre 2008.

7h30 : petit déjeuner, attention il faudra prendre des forces, car c'est la journée la plus longue avec la grande randonnée et pour ceux que cela dit, la visite en car de Santarcangelo.

9h30 : départ pour la randonnée reine de 115 km (Sanssocorvaro).

1530m de dénivelé, avec les montées de 8 cols, allant de 144 m à 625m pour le plus haut.

m57

LE PARCOURS.

m58

m59

LIMONCINO.

Là encore au bout de 10km, nous commençons à monter avec le premier col, le Trebbio à 235m pour une bonne mise en condition, puis le Mercantino Conca et cerise sur le gâteau la Faggiola et ses 625m d'altitude.

Je monte à l'aise ce col, arrivé en troisième position, je me sens pousser des ailes, la descente s'avère dangereuse, attention aux chutes.

Nous nous retrouvons tous pour une pause café à Sassocorvaro , le temps de se désaltérer et prendre quelques clichés.

m82

LE FAGGIOLA.

m61

LIMONCINO.

m60

PAUSE BIRRA A SASSOCORVARO

 Déjà le départ, et pour commencer l'ascension vers San Donato, nous découvrirons des merveilleux points de vue. Tous les cyclos restent ébahis de ce qu'ils peuvent apercevoir : les vallons de l'Emilie Romagne, les contreforts des Apennins, les abords de la Toscane.

Du beau, rien que du beau, tout le charme des routes romagnoles.

m63    m64

LES HAUTEURS DE SAN DONATO.

 


m62 

 Puis, la dernière montée se dessine, l'ascension jusque  Mondaino, 420m au dessus du niveau de la mer, c'est le rempart des Malatesta, 5 km d'ascension avec au bout la porte qui vous laisse entrer sur une place en forme de demi-cercle, la place Maggiore.

 

Une pause pipi et Birra; Drelli nous ravitaille avec son camion assistance de bananes et sandwichs.

m81

LA MONTEE VERS MONDAINO.

m65   m66

LES PORTES DE MONDAINO.

m77   m79


LA PLACE MAGGIORE.

  m80   m78                  LE CAMION ASSISTANCE DE DRELLI                                                                          MOI, EDDY, DIDIER ET DIDIER. 

Il est temps de repartir vers Riccione, où nous attend une autre excursion à Santarcangelo en car.

15h30 : départ vers Santarcangelo, nous mettrons 45 minutes pour apercevoir l'Arc de triomphe. Entre-temps nous avons encore droit à un cours d'histoire de notre ami Bernard, qui nous indiquera encore une bonne adresse à ne pas manquer.


Planté sur la place principale, l'arc de triomphe, qui est en réalité l'arche du pape Clément XIV, achevé en 1777, se dresse devant nous. Nous avons eu la possibilité de le prendre en photo lors d'une randonnée auparavant. Mais ce qui nous interresse, c'est le clocher tout là haut, il faudra grimper, mais nous sommes habitués.

m83   m85

L'ARCHE DU PAPE                                                                             GUISEPPE ET SON LAVOIR A L'ANCIENNE.


m84   m89

                                                                                                          LA PLACE PUBLIQUE
m87
  m90
LE CAMPENONE                                                                                CAPPUCCINO GIACOMINI

Lors de cette ascension à pied, nous visiterons le musée du bouton, intéressant, puis nous arrivons près de l'église qui s'avère être le Campanone, une tour de 25m de haut au coeur du village médiéval.

C'est le plus identificateur monument de la ville, dommage qu'il n'est pas ouvert, cela doit être formidable là haut.

Nous redescendons, pour admirer l'église collégiale sur notre parcours et nous finirons par prendre un cappuccino chez Giacomini, servi avec ses mignardises. Vous savez l'adresse que nous avait indiqué un certain Bernard Giacomini, y aurait-il un lien de parenté?

1h30 plus tard nous quitterons Santarcangelo pour Riccione où nous attend un bon repas au restaurant, de type romagnole

21h00 : rendez-vous au salon de l'hôtel pour le visionnage du DVD.

5 6

APRES LA VISITE, LA DETENTE

4 3

Jeudi 23 octobre 2008.

7h30 : petit déjeuner.

9h30 : départ pour la randonnée de 65km ( Panoramica )

avec un nouveau guide, Mr Ennio Bulfonne.

m91
MOI, BERNARD, ENNIO, BERTRAND
.

Nous mettrons 30 minutes pour joindre Pésaro, la route que nous avons prise est plus courte mais plus dangereuse.

Mais nous y sommes, les paysages de la Panoramica peuvent commencer.

Sur les hauteurs de Pésaro, les paysages sont magnifiques, enfin la mer, nous n'avons pas eu beaucoup de temps pour l'admirer, mais elle est là et bien là, en dessous de nous, en plus le soleil est au rendez-vous.

m92

LES HAUTEURS DE PESARO.

m93

LIMONCINO

Bien sûr et cela ne change pas, il va falloir monter et monter, les vues sont exemplaires, nous arrivons à Fiorenzuola di Focara, nous prendrons le temps de nous désaltérer, avant de monter cette petite ascension en pavés qui mène sur les hauteurs de la ville, quelques clichés.

m97  m95

PANORAMICA.
m94   m96

PANORAMICA.

m98  m99
FIORENZOLA DI FOCCARRA.

m100  m101

LIMONCINO.

Nous repartons vers Gabbice Monté où nous pouvons admirer Gabbice Marré en contrebas.

Et puis Cattolica, Riccione, l'hôtel Dory où il faut prendre une douche en catimini, pour céder la place au nouveau séjour.

12h30 : départ pour le dernier repas à Riccione, nous choisirons une pizzéria, mais faute de restaurant ouvert en cette saison, nous atterrirons dans un restaurant du port de plaisance, le Cavalluccio Marino.

m102
A TABLE POUR LES PATES.

m103

m104

LE CAVALLUCCIO MARINO.

Après un petit temps d'attente et sans pouvoir commander de pizzas, nous obterons pour des pâtes, pour changer.

J'ai mangé ce jour là de formidables gnocchis.

16h00 : remontage des vélos et emballage.

16h30 : embarquement dans la remorque.

17h30 : embarquement des bagages.

18h00 : nous quittons Riccione pour la France.

19h00 : visiste chez Bogghetta, un vélociste de Béllaria.

m105

BOGHETTA.

Vendredi 24 octobre 2008.

11h00 : arrivée à Spy où nous débarquons nos collègues, par un temps de ch'tis, puisqu'il pleut, pas de chance.

Des adresses e-mail échangées, quelques numéros de téléphone distribués, et nous reprenons place dans le car.

12h15 : arrivée à Elouges, nous chargons nos vélos et nos bagages.

Après les "au revoir" nous prenons la route pour la France.

Conclusion.

Je crois que nous avons passé un excellent moment, les condititions météo étaient présentent, pas de pluie ni de mauvais temps.

Les paysages sont magnifiques, j'ai pu, à plusieurs reprises lors des commentaires, vous faire vivre cette joie de regarder l'Italie. C'est autre chose que nos corons et terrils...bienque l'image clichée du Nord ne soit plus celle des terrils et des corons...heureusement!

L'hôtel Dory est à la hauteur de sa réputation, malgré quelques petites fausses notes, mais dans l'ensemble ils ont assuré.

C'est vraiment un point de rencontre pour les passionnés de vélo, il faut se surpasser, serrer les dents, sentir la tension des muscles et le goût de la sueur. Mais la satisfaction du devoir accompli nous remplit de joie, chaque soir, nous refaisons le match.

Nous n'avons pas pu satisfaire toutes nos envies. Il faudrait quelques jours en plus, dont un de repos, pour profiter des piscines avec hydromassage, sauna, bain turc, et service de massage.

Ce n'est que partie remise.

L'hôtel Dory peut se vanter d'avoir une très bonne cuisine. Si pendant le séjour j'ai effectué plus de 500 km, j'ai pris 1,5 kg de surcharge pondérale.

Les pâtes, la cuisine locale basée sur les typiques et ingrédients naturels, la tradition romagnole, les fomages, la charcuterie, les desserts maison, bref, on ne savait plus où donner de la tête.

La cuisine est vraiment le point fort de l'hôtel.

Les chambres étaient confortables et le service bien réglé : douche, télé, juste le néccessaire à notre confort, mais de belle façon.

Le garage à vélo, parfait pour le stockage et les réparations de premières urgences. En outre, merci à Drelli, le mécanicien, pour sa disponibilité et sa maitrise du français.

L'hôtel Dory peut se vanter aussi d'avoir une belle brochette de guides, Bartolo, Riccardo, Eddy,et j'en passe.

Ils ont su décomposés la colonie en 4 groupes homogènes, les niveaux étaient respectés.

Les parcours proposés sont de toute beauté, à première vue, cela parait dur, mais une fois accompli, tous sont heureux de l'avoir fait.

Merci à Bartolo, notre guide, pour la conduite du groupe limoncino, disponible, il nous a fait découvrir de très belles routes romagnoles.

ber

BARTOLO.

Une attention particulière à l'ABSL Riccione Bike et à son président Jean Ghierche, pour le déroulement du séjour.

Une bonne programmation et la satisfaction d'avoir fait toutes ces choses.

m86

JEAN.

Un grand merci à Carlo, notre accompagnateur, monté à Spy, qui pendant le séjour nous a démontré combien il était précieux. Ce personnage posssède deux grandes qualités, l'écoute et la disponibilité au service des autres.

Chapeau Carlo et encore merci.

m83

CARLO.

Merci aussi à Franco Silvani de m'avoir fait connaître ce séjour, de m'avoir renseigné, lui et sa femme tout au long de l'année.

Franco a été notre mécanicien, traducteur, porteur,etc.. mais quel gentillesse ce Monsieur, et tout ça avec le sourire, toujours prêt à rendre service.

Une bise de la part d'Anna, pour le fromage forme et le torrone.

fr

FRANCO.

Merci aussi à Ennio Bulfonne, pour avoir été présent tout au long du séjour, il a était mon compagnon de route, à + de 60 ans , il a encore de beaux restes, nombreux sont ceux qui lui ont fait remarquer, nombreux sont ceux aussi qui voudraient lui ressembler.

m84

ENNIO.

A la saison prochaine.

 

 

 


 

12:59 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : italie, philippe, col, daniel, bertrand, cote, monts, cyclos, riccione, san marin | Digg! Digg |  Facebook | |