20/04/2012

LA FARNIENTE CLASSIC 2012

dsds.jpg

Ce mardi 17 avril 2012 s'est déroulé la Farniente Classic, un brevet à dénivelé organisé par l' Association des cyclos d' Andenne.

Cette épreuve de 145 km reprend les 100 derniers kilomètres de la course professionnelle " la Flêche Wallonne ". Il est dommage d'apprendre que cette année, ils nous sera impossible de gravir le " Mur de Huy " à cause de la télévision française.

Mais il est remplacé par une côte adjaçante, qui  ne  pas de tout repos.

Le rendez vous est fixé à Escauspont à 6.00. Philippe, Michel, Marcel, Bertrand, Francis et Daniel sont de la partie. Nous arrivons à 8h00 au Complexe sportif Arena de Seilles. Les installations sont bien.Nous pourrons en profter à notre retour.

Nous décidons Michel, Francis et moi de partir sur le 145, alors que Bertrand, Marcel et Daniel effectuerons le 100 km. Déjà au départ on remarque la présence du vent, il sera jusqu' au bout notre principal ennemi.

Après 5 km, nous sommes au pied de la première côte répertoriée, la côte de Landenne. Pas le temps de chômer, 5 km plus loin la deuxième, la côte de Vezin. Nous laissons partir Francis, beaucoup plus en forme que nous.

Nous redescendons vers la Meuse pour la longer, un petit bout de temps. Nous roulons aux pieds des rochers, les paysages sont beaux malgré le temps  grisâtre. Nous empruntons quand même des routes forts fréquentés. Il est temps de quitter cet axe routier et de regagner les routes de campagnes. Cela sera fait dans les environs de Lives s/Meuse. Nous arrivons au km 33, et nous montons la côte de Thon. Arrivés là haut, on pourra admirer un superbe petit village, avec des belles chaumières en moellons calcaires. Et aussi le premier château d'une longue série, le château ferme datant du 16 ème siècle et sa tour carrée.

Puis quelques kilomètres plus loin, la ville de Bonneville, avec son château datant du 17 ème siècle et son église Saint Firmin du 11 ème siècle.

La vue est superbe sur les crêtes.

Nous redescendons vers Andenne, pour y trouver a 100 m du départ le premier ravito, nous venons de faire une petite boucle de 50 km. Nous reprendrons ensuite à peu près le même circuit des 100 km.

Le ravito est bien fourni, avec en plus du sucré, fromage et charcuterie. Le soleil est revenu, mais la température ne monte pas. Et bien qu'  à cela ne tienne, nous gravirons la côte des Aguesses et la côte de Peu d' Eau. Bon exercice, cela réchauffe très vite. Je commence à avoir mal aux jambes, cela sera pénible tout le parcours.

Nous arrivons à Haltinne, où là encore nous découvrons un très beau château, le château d' Haltinne bien sûr. Construit en 1635 sur l'emplacement d'une ancienne ferme. Pas le temps de s'arrêter, il nous faut gravir la côte de Haut Bois. Plus loin, nous passerons devant le superbe château de Faulx les tombes. Nous ne verrons pas grand chose de la route, mais je crois qu'il vaut la peine qu'on s'y arrête. C 'est un château de style néo-gothique datant du 13 ème siècle, il sera modifié ensuite en 1563 et 1872. Magnifique.

Nous ferons ensuite un peu de plat, cela nous dégourdira les jambes . Il faudra ensuite monter la côte de Goyet mais surtout la suivante. Arrivés à Andenelle, nous passons au pied de l'église Saint Pierre, avec sa tour romane du 12 ème siècle.

Elle annonçe la montée vers le Col de la Filme. Dur dur, surtout qu'une fois montée il faudra dans la foulée monter celle de Bousalle. Ouf, nous arrivons en plein bois au deuxième ravito. Le temps de s'alimenter et nous reprenons la route, le ravito se trouve en plein courant d'air, ça caille. La descente vers Huy, sera froide, très froide. Nous entrons ensuite à Huy, le Pont, la citadelle, les bus des professionnels. Peut être la chance d'en apercevoir quelques uns. Nous passerons sur le côté du mur, nous montons la nationale et bifurquons vers le chemin de la Sauvenière, un petit raidillon.

Les jambes sont de plus en plus lourdes, le rallye de la trappiste a laissé des traces. Nous nous dirigeons vers les deux dernières côtes repertorièes, celles d' Amay et de Villers. Cette dernière est terrible, on descend le long d'une belle nationale et hop, on tourne à droite et crack, le raidillon. Je crois qu'elle laissera des bons ou mauvais souvenirs à nombreux d'entre nous.

Sur le parcours, à la fin de la côte, on peut lire " arrivée 15 km ". Plus tard nous nous apercevons que la traceur n'avait pas la compas dans l'oeil. C'est plus de 25 km qu'il nous faudra parcourir.

Nous finirons cette ballade par une très grande ligne droite, avec le vent bien sûr, qui nous aura jamais quitté. Nous arrivons à Andenne, cité des Oursons. L'animal emblématique de la ville. Chaque année au 4 ème dimanche de Carême, à lieu le Carnaval des Ours.

C' est fini, 148 kms au compteur. Content d'en avoir terminé, nous finirons par le verre de l'amitié et un quartier de Lasagnes Farniente.

 

philippe,michel,bertrand,marcel,danie,côteur,côte,bad,randonnée,château

 

 DSC02102.JPG

Le complexe Arena

DSC02103.JPG

DSC02107.JPG

eee.jpg

DSC02113.JPG

Le long de la Meuse

DSC02112.JPG

Non loin du Centre d' Entrainnement des Commandos

DSC02114.JPG

DSC02116.JPG

La Meuse

DSC02117.JPG

Lives sur Meuse

bonneville--eglise--bis-2007-01-2-010.jpg

Thon

DSC02118.JPG

Thon

DSC02120.JPG

Ravito Andenne

DSC02122.JPG

Le chateau d' Haltinne

DSC02128.JPG

Le chateau de Faulx ls tombes

DSC02130.JPG

La tour romane d' Andenelle

 qqq.jpg

Le col de Flimes

DSC02132.JPG

nnn.jpg

uyu.jpg

Huy

DSC02135.JPG

La citadelle

DSC02136.JPG

ggg.jpg

Andenne, la cité des ours

DSC02143.JPG

DSC02144.JPG

 

 

 

 

 

 

 

19/04/2012

RALLYE DE LA TRAPPISTE 2012

dsds.jpg

 Ce samedi 14 avril 2012 s'est déroulé le 22 ème rallye de la Trappiste, un brevet à dénivelé organisé par le Cylo Club de Bomerée (B).

Plusieurs parcours sont proposés , 200, 160, 130 km. Bertrand, Michel, Philippe et Yves  obteront pour le 130 km. Une enieme ballade qui les enménera sur le circuit touristique de la Botte du Hainaut et les routes de la vallée de l' Oise.

Un des plus beaux parcours que nous connaissons. Le départ est donné à 6h30 , à Vieux-Condé, et direction Clermont à 80 km de là. Arrivés sur les lieux, le temps n'est pas au rendez-vous, il y a du brouillard et la température ne dépasse pas les 3°.

Nous prenons le départ sans voir à 20 m. Nous sommes un peu frigorifiés.

Nous arrivons à Feronval et les lacs de Plate Taille. Nous longeons le Ravel, dommage que nous ne pouvions rien voir, avec le brouillard.

Les 5 grands lacs que nous avons du mal à distinguer. Cet endroit est magnifique d' habitude avec les lacs de Plate Taille, Eau d'Heure, Falemprise, Féronval, et Ry jaune. Des endroits pour pratiquer énormément d'activités tels que la plage, le pédalo, le golf, le tennis, le vélo, etc....).

Le soleil fait son apparition à Bourlers, il était temps. On peut enfin admirer les paysages de cette belle région. On peut aussi voir l'endroit où passe le 50eme parallèle de latitude nord. C'est aussi la ligne de partage des eaux Manche-Mer du Nord. Nous voyons l' endroit où l' Oise prend sa source.

L'Oise s'écoule sur plus de 300 kilomètres jusqu'à Conflans-Sainte-Honorine, où elle rejoint alors la Seine. Le long de son parcours, l'Oise traverse des paysages de bocages, de collines et de forêts.

Plus loin, nous passons devant l' Auberge du Poteaupré, un lieu d'authenticité où le visiteur est accueilli dans un cadre agréable. Il peut alors déguster les spécialités Chimaciennes ( bières trappistes et fromages locaux )

Km 44, la bifurcation des grands parcours. Nous prenons la direction des 130. Et après deux cents mètres, nous pouvons admirer l' Abbaye Notre Dame de Scourmont. Le lieux où est produit la Chimay, une des 6 bières trappiste au monde. 160 000 hectolitres par an de ce fabuleux breuvage, connu dans le monde entier, viennent de là.

L' Abbaye ne se visite pas, dommage. Quelques kilomètres plus loin, à Forge-Philippe, le ravito nous acueille. Bien achalandé.

Le soleil est encore de la partie, nous suivons le parcours des petites routes pittoresques de la région de Chimay et d' Hirson. Nous sommes en Thiérache, une entité qui couvre deux pays, la France et la Belgique. Avec leurs paysages bocageux, herbeux et vallonés.

Le parcours nous emmene vers Macquenoise, le nom originel de Courquain. Rappelez vous, de ce célèbre poste frontalier où Dany Boon et Benoît Poelvoorde nous ont fait revivre les tribulations des douaniers dans les années 1990, lors de la fermeture des frontières.

Nous longeons la frontière et nous nous dirigeons vers Anor, puis nous regagnons la forêt de Macon. Nous pouvons aussi voir le chateau de Moustier en Fagne.  Excursion en France pour rouler une dizaine de kilomètre en Avesnois, vers le Val Joly, en passant par Eppe Sauvage et le Touvent que nous connaissons bien.

Petit arrêt à Beaurieux, au ravito. Dernier plein de victuailles avant les 30 derniers kilomètres à effectuer. Nous roulerons vers la vallée de la Thure, endroit magique, un petit bol d'air, la vue est sublime.

Nous finirons le parcours avec le vent. La fin du parcours est dure mais content d'en avoir fini. Une dernière tartine au fromage et une kriek. Nous reprendrons la route pour un arrêt repas à Beaumont.

 

La Trappiste 130

Clermont 0,0
Mertenne 3,9
Castillon 6,1
Boussu-lez-Walcourt 9,2
Feronval 11,3
La Plate Taille 17,3
Froidchapelle 25,8
Virelles 36,3
Bourlers 40,8
Sources de l'Oise 44,4
Abbaye de Scourmont 46,4
Forge-Philippe 54,6
Contrôle   
France  
Cendron 56,1
Macquegnoise 60,4
Douane de Courquain 61,3
La Masure 64,1
Les Anorelles 68,9
Belgique
Beauwelz 71,4
Momignies 73,3
Macon 77,5
France
Baives 79,4
Moustier-en-Fagne 83,3
Eppe-Sauvage 86,7
Grand Rieux  88,1
Touvent 90,7
Willies 94,3
La Garde de Willies 96,3
Clairfayts 100,1
Epinoy 102,3
Beaurieux 105,0
Contrôle
Hestrud 107,5
Cousolre 113,6
Bousignies-sur-Roc 117,7
Belgique
Thirimont 122,7
La Gravelinne  126,2
Le Pachy 127,2
Clermont 130,5
Arrivée


jqaphajnrhhbsmyu_map.png

 DSC02083.JPG

DSC02042.JPG

DSC02043.JPG

DSC02044.JPG

DSC02045.JPG

4.jpg

Un fléchage de qualité

DSC02046.JPG

DSC02047.JPG

Le Ravel de Fonrenval

14289457.jpg

14289895.jpg

Forges-lez-Chimay,_Source_de_l'Oise.jpg

La source de l' Oise

DSC02048.JPG

Bifurcation des grands parcours

des.jpg

L' Abbaye de Scourmont

DSC02057.JPG

1.jpg

2 photos 025.JPG

2 photos 027.JPG

DSC02058.JPG

DSC02062.JPG

2.jpg

3.jpg

DSC02066.JPG

DSC02068.JPG

 DSC02071.JPG

DSC02072.JPG

Momignies

DSC02073.JPG

DSC02074.JPG

Le chateau de Moustier en Fagnes

DSC02077.JPG

DSC02078.JPG

Le Val Joly

DSC02080.JPG

Le Touvent

  DSC02081.JPG

Le ravito a Beaurieux

DSC02082.JPG

 Coulsore

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

06/09/2009

LES BELLES ETOILES NAMUROISES 2009

Ce samedi 5 septembre 2009, s'est déroulée la randonnée " Les Belles Etoiles Namuroises" . Le départ fût donné au complexe sportif de Jemeppe-sur-Sambre.

Nous nous sommes donc donnés rendez-vous 6h00, à Onnaing, pour un départ groupé, Jean-Francois et moi, et direction ce Brevet à dénivellation de 125 kms pour 1600 m de dénivelé.

Arrivés sur les lieux une heure plus tard, nous nous inscrivons et regardons avec soin, notre feuille de route. 11 côtes au menu, on nous dit même que dans le coin, elles sont longues, très longues.

Nous prenons donc la direction de la province de Namur, où il ne faut pas attendre très longtemps pour grimper. La première au programme est la côte de Moustier ( 1700 m, 14 % max et 5,6 % moy ). Déjà on peut remarquer quelle est longue, on ne nous a pas menti.

Et c'est reparti pour les dix restantes. Nous arrivons à Floreffe, où culmine une abbaye norbertine de l'an 1121, elle domine la vallée de la Sambre. On se dit qu'il va falloir y monter et c'est  la côte de la ferme " Robionoy" qui nous attend ( 1800 m, 13 % max, 5,6 moy ).

Dur, dur, elle vaut le detour. Puis au fur et à mesure des kms, nous rencontrons de merveilleux paysages et surtout la ville de Profondeville, petit lieu de villégiature. Nous roulons sur le bord de la Meuse, c'est d'une tranquilité... Nous croisons même le complexe sportif " de la hulle", impressionnant, qui doit offrir de nombreuses possibilités d'activités. Nous approchons du " Mont Godinne " , une petite montée (1700 m, ) et celle de Maillen ( 650 m, 15 %, 8,9 % moy ) . Une fois ces deux difficultés passées, on peut souffler, et c'est justement à Assesse,que nous nous arrêtons pour le ravitaillement.

Les petites collations avalées, nous prendrons la route direction le pays du Condroz, nous changeons de région. C'est à Spontin , petite ville établie dans la vallée du Bocq, que nous allons rencontrer de magnifiques choses, le château de Spontin, un château fort de plaine du 12ème siècle, merveilleux.

Cette ville est jolie, en plus le soleil est de la partie, il s'était caché tout au long de la matinée. A la sortie de Spontin, nous empruntons une petite route, où des carrières taillées dans les flancs de la vallée sont sur notre gauche et une petite rivière coule en contrebas sur notre droite, c'est enchanteur.

Des jeunes font de l'escalade, quel beau spectacle! Petite acalmie avant la montée sur Durnal ( 2200 m, 11% max, 5,4 % moy ) et puis en redescendant nous apercevont notre deuxième château, celui de Crupet, plus connu sous le nom de château des Carondelet, du 13ème siècle. Une petite halte, quelques photos.

Le paysage condrusien est une succession de vallées et  de crêtes dans un paysage arboré, parsemé de châteaux. Nous approchons d'Yvoir, ville traversée par la meuse et bordée de carrière de schistes.

Nous roulons sur les bords de la Meuse, encore une fois, c'est d'un calme! Nous quittons le Condroz pour revenir dans la région de Namur. Le calme avant la tempête, avant la montée vers Salet  ( 2200 m, 17 % max, 5,3 % moy ). La fin est terrible avec ses 17 %. Mais nous n'avions pas tout vu, avec la traversée du village d'Arbre, avec ses côteaux escarpés, ses maisons de pierres et surtout sa côte ( 2200m, 12 % max, 5 % moy )  Une fois ce périple fini, nous arrivons au deuxième et dernier ravitaillement, à Lesves.

Petit plein de nourriture , surtout de "congolais ", et c'est reparti pour les 25 derniers kms.

On nous assure qu'il reste qu'une seule grosse montée, à la sortie de Fosse la ville ( 3200m, 9 % max, 3,6 % moy ). Nous nous égarons à la sortie de Fosse, quelques kms supplémentaires, et c'est la montée qui nous tend les bras, elle est belle, longue, mais ne nous affaibliera pas.

Il nous reste une bonne quinzaine de kms à parcourir, nous les feront paisiblement. Nous arrivons à Jemeppe-sur-Sambre avec au compteur, 132 kms, en 5h45, 23 de moyenne et 1691 m de dénivelé.

Remercions ce club de nous avoir tracé un très beau parcours avec un paysage forestier magnifique, le fléchage a bien etait tracé, l'organisation  est  sympathique.

Cette randonnée est à conseillée, elle offre l'avantage d'associer difficultés du parcours et beauté des paysages.

A2O

A1

Le paysage Namurois.

A2

L' Abbaye de Floreffe.

A3 

A14

La montée de la ferme Robionoy.

A4

Profondeville.

A5

Profondeville.

A6

Mont Godinne.

A7

Spontin

A19

Le château de Spontin.

A8

A9

A10

A11

Escalape dans la péripherie de Spontin.

A15

Jean-Francois.

A12

Le château de Crupet.

A13

A16

Yvoir.

A17

Les hauteurs d'Arbre.

A18

 

 

 

 

 

11:02 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cote, randonnee, philippe, boul, brevet, condroz, namur, bad, coteur | Digg! Digg |  Facebook | |

30/08/2009

LA ROUTE DES PANORAMAS 2009

Après " Brasiers et Goelands ", le " Rallye de la Trappiste ", c'est la troisième fois que nous rendons visite aux cyclos de Bomerée. Cette fois c'est pour la " Route des Panoramas " , ex ( Flêche Carolorégienne ), un brevet cyclo-côteur de 188 kms pour 2460 m de dénivelé.

Alors rendez-vous 6h, à Vicq, pour récupérer les deux autres comparses, Michel et Bernard. Direction Montigny le Tilleul, où est donné le départ de cette randonnée.

Arrivés sur les lieux, nous remarquons qu'il fait frisquet, à peine 12°, alors nous sortons les gilets et nos manchettes, et en route vers le pays du Condroz.

Et déjà, comme dans le Rallye de la Trappiste, avec le col de Landelies, nous nous attaquons au km 5, à la première grande difficultée, la côte de la Pétria ( 1500m, avec 9%  max ). Dure, pas le temps de s'échauffer, nous sommes pris à froid. Nous les "diéselistes", ils nous faut un peu de temps pour démarrer.

Arrivés en haut, elle laissera des traces, mais déjà nous pouvons nous dire qu'elle est derrière nous. Place aux 16 autres.

Nous roulons dans le pays de Condroz, sur de petites routes pittoresques et tranquilles. Nous passons aux pieds des éoliennes à Tarciennes, croisons un rallye de voitures anciennes, que des Porsches, 356, 911 et autres. Nous ne sommes pas déçus des paysages. Et puis Maredret, petit village authentique, avec ses maisons construites en pierre du pays. Plus connu comme village artisanal, où plusieurs corps de métiers y sont représentés. Maredret, à quelques kms de Maredsous, avec sa bière et son fromage. C'est vraiment un endroit à découvrir, nous le traverserons sans arrêter, mais surtout pour gravir sa côte.

Enfin, km 50, Falaen et son premier ravitaillement, faire le plein de nourriture et surtout de merveilleux cakes, faits maison. Nous sommes gâtés. Nous continuons notre route et comme d'habitude, c'est par une côte, celle de Weillen.

Nom de dieu ! qui a dit qu'il fallait placer des côtes juste après les ravitos ?

Et puis km 60, la deuxième grande difficultée de la journée, la côte d' Inzemont (3200 m , 9% max ). Nous montons au train, longue mais elle nous offrira de magnifiques points de vues. En gros le Condroz est une vraie montagne russe, nous montons sur les crêtes et descendons dans les creux. Et sans cesse ce schéma se répétera.

Nous quitterons le Condroz pour entrer dans les Fagnes pendant quelques kilomètres.

Et puis nous ferons notre entrée dans les Ardennes Belges, et par la grande porte, celle de la montée de la côte du Ry de Wel ( 4600 m, 8% max ).

J'ai suivi un belge pendant toute l'ascension, qui ne fera qu'au fur et à mesure, qu'accélérer à chaque virage. Cette montée ne s'effectue que dans la forêt, c'est grandiose. Arrivé en haut, il aura eu raison de moi, me laissant à plus de 50 m derrière.

Km 98, deuxième ravitaillement à Le Mesnil, et toujours ces merveilleux cakes. Nous reprenons la route et fait rare, une descente d'au moins 7 kms, magnifique, pas de pédalage, mais comme dit le vieux dicton " tout ce qui se descend, se remonte " . Alors gare!

Km 107, bien sûr la côte d'Olloy sur Viroin, prise au ralenti, vu la configuration de terrain. Nous retournons vers les Fagnes, à Dourbes, direction le Ravel n° 2, à Matagne la grande. Surpris de rencontrer le ravel dans un tel endroit, mais un peu de plat dans ce pays de collines fait du bien.

Km 140, dernier ravitaillement avant la fin, le plus dur est passé. Nous reprenons des forces à Vodecée, ont retirent les chaussures , ça chauffe. Et puis le retour dans le pays du Condroz. Ca commence à tirer dans le cou, puis dans les jambes. Il y a vraiment une différence entre un BAD et un brevet cyclo-côteur.

Les paysages sont toujours le mêmes, zones boisées et agricoles, traversées par de jolis petits villages. Nous commençons à voir la fin du tunnel, à Ham sur Heure, où nous pouvons admirer son château communal, majestueux.

Une dernière partie de manivelles dans les faubourgs de Montigny et c'est l'arrivée avec au compteur, 192 kms, en 7h38, 25,07Km/h de moyenne, et 2620 m de dénivelé.

Le parcours fut admirablement flêché, remerçions encore les cyclos de Bomerée, pour leur parcours, il porte bien son nom de " Route des Panoramas ".

Dommage que ce genre de rencontre ne remporte pas plus de succès. ils ne totaliseront que 120 participants.

Croyez-moi, Messieurs, avec ce club, c'est l'assurance d'avoir un superbe parcours, bien flêché, avec de bons ravitaillements. Alors, il faut venir, et en plus ils sont sympas et serviables.

J'espère qu'un jour ils reprendrons à leur compte " Brasiers et Goelands " que nous puissions en profiter un peu plus longtemps.

clic sur ce lien pour découvrir le parcours

p21

 p4  p5

Les éoliennes de Tarciennes.

p1020494

p6

p7

p8

p2

p10  p11

Maredret, village pittoresque.

p12

Photos cyclos sur Route des Panoramas 018

Photos cyclos sur Route des Panoramas 019

p13

Ravitaillement à Falaen.

p16

p14

p9

p17

p18

P1040501

p19

p20

p21

Deuxieme ravitaillement à Le Mesnil.

P1040522

P1040528

p1

Le château de Ham sur Heure.

p3

Après l' effort, le réconfort.

P1040644

 

 

19/07/2009

AYWAILLE. LIEGE. BASTOGNE. LIEGE 2009

Ce samedi 18 juillet 2009, s'est déroulé le 13ème Liège-Bastogne-Liège. Organisé par le vélo club de la Redoute, situé à Aywaille.

Nous nous sommes donc donnés rendez-vous, Philippe, Bernard et Eric, à Vicq pour 4h30. Direction la Province de Liège, à 180 kms de chez nous.

Arrivés sur les lieux, on peut déjà remarquer les collines qui nous entourent. Nous sommes bien dans les Ardennes Belges, ça va chauffer. Après s'être préparés sur le parking du centre sportif, nous prenons le départ à 7h00.

Direction Bastogne, 15 côtes au menu, dont les côtes d'Awan, le col du Pas Bayard, la côte de Sart, et de la Vecquée.

Le vélo club de la Redoute avait programmé 5 parcours, dont un 200, 160, 115, 75, et 45 kilomètres.

Un 200 km avec 2950 m de dénivellé et un 160 km avec 2200 m de dénivelé.

N'oublions pas non plus, il n'y a pas si longtemps que ça, que le championnat de Belgique s'y est couru. C'est donc un parcours de rêve pour les organisateurs.

C'est parti et déjà à 5 km, se dresse la côte d'Awan, bonne mise en jambes pour le reste du parcours. Eric mène le train, nous suivons bien sagement, nous nous préservons pour le reste du parcours.

Il ne faudra pas trop de temps pour quitter la province de Liège et faire notre entrée dans celle du Luxembourg.

Les vues sont magnifiques, paysages vallonnés et boisés, nous ne sommes pas les seuls à apprécier les lieux, nombreux sont les camps de scouts qui jalonnent les routes, c'est impressionnant, tentes sur tentes, et jeunes gens dans tous les coins.

Cela donne de l'animation.

Km 55, premier ravitaillement, à Berismenil, sur le bord de la route, pas le temps de chômer, nous repartons de plus belle.

Nous seront accompagnés par un Belge, qui vit dans le coin, c'est son 5ème Liège-Bastogne-Liège, chapeau!

Il nous donnera quelques conseils, puis la côte de Bonnereux, pas mal dans son genre, arrivés en haut, nous nous séparons, Eric suivra le belge sur le 200, et nous, nous bifurquons sur le 160. Ce sera suffisant pour nous.

Nous sommes dans les faubourgs d'Houffalize, et nous allons rouler longtemps, tout autour, sans jamais rentrer dans la ville, dommage, ce sera mon seul regret.

Après quelques côtes avalées, nous arrivons à Tavigny, pour le deuxième ravitaillement, nous sommes au km 80. Nous prenons des forces, car derrière il y a la montée sur Cetturu.

Passés cette montée, nous ferons un bout de chemin avec des Flamands, qui mettrons un point d'honneur, à ne pas nous laisser sucer leurs roues, alors adieu.

Nous rencontrons beaucoup d'exploitations forestières, c'est vraiment un réservoir d'espaces verts. Nous suivons des cours d'eau, il n'y a personne sur les routes, c'est d'un calme. Tranquillement nous faisons notre bout de chemin, km après km, montées après montées.

Km 110, après avoir gravis la côte de Sart, nous arrivons au contrôle n° 3, un petit moment de répit, et hop en selle, pour les derniers cinquante kilomètres qui nous séparent de l'arrivée.

Nous traversons Vielsam, un beau petit bled, c'est normal que Sunparks y est ouvert un centre, nous sommes dans les Hautes Fagnes, c'est beau. Nous, nous apprécierons Vielsam pour autre chose, puisque c'est la seule fois, que nous traversons la vallée, un bon tronçon de plat, cela fait du bien.

Nous roulons entre 34 et 38 km/h, nous rattrapons quelques cyclos, que nous laissons pour une fois sur le bord de la route. Nous arrivons à Trois Ponts, une autre belle petite bourgade, avant de monter la côte de Gleize. Le contrôle n°4 nous tend les bras, auarius a volonté, c'est raffraichissant. Seul le temps n'est pas de la partie, il pleut, il fait froid, et pour nous remonter le moral, on nous annonce , encore une seule côte, celle de la Vecquée.

Alors, en piste, une petite montée avant de redescendre sur Stoumont, une ville magnifique, nous rencontrons beaucoup de monde, il doit y avoir pas mal d'activités dans le coin, et de choses à découvrir, comme le château de Froidcourt.

Stoumont est vraiment à redécouvrir, mais en famille et surtout en voiture.

Nous arrivons à la Vecquée, nous montons doucement, c'est long, très long, il faudra tirer sur les bras pour la mériter. Nous savons que c'est la dernière, alors nous jetons toutes nos forces dans la bataille, ça y est , ouf! c'est fini.

Comptant d'être venus, nous ne ferons pas la Redoute, mais celle-ci n'est pas mal non plus.

Nous descendons vers Aywaille, pour les vingt derniers kilomètres qui nous restent.

Après 6 h de vélo, nous arrivons au centre sportif, avec 159 km au compteur, 26 km/h de moyenne, et 2126 m de dénivelé. Après la douche, le réconfort, nous viderons une bonne Leffe, même deux, en attendant Eric.

14H35, il arrive, heureux d'avoir effectué le parcours du 200 et surtout d'avoir gravit la Redoute. Cela nous a mis l'eau à la bouche , pour une prochaine fois , c'est sûr.

Nous prendrons quelques forces, pain saucisse, et c'est le retour vers Vicq qui s'annonçe. Ce fut une belle randonnée, seul le temps n'était pas de la partie, mais les paysages sont grandioses, il ne faut pas aller bien loin, pour être dépaysé, à 1h30 de chez nous, cela change radicalement.

18h00, nous arrivons à Vicq, une belle journée à raconter.

RE

PAR

AY1

Le bureau de police d'Aywaille

AY7

A la sortie d'Aywaille, direction Bastogne.

AY3

Beau paysage des Ardennes belges.

AY4

Les nombreux camps de scouts.

AY8

Beau réservoir de nature.

AY9

AY10

La magnifique région d'Houffalize et de La Roche-en-Ardenne, dommage que nous ne traversons pas ces villes.

AY11

AY12

Bernard.

AY13

Le contrôle n° 3, après la côte du Sart.

AY14

L'entrée dans Trois Ponts.

AY15

Le contrôle n° 4, La Gleize, le temps n'est pas au rendez-vous.

AY2

Le château de Froidcourt, à Stoumont.

CTE_DE~1

AY16

Dans les faubourgs d'Aywaille.

AY17

AY18

Un bon aquarius, à l'arrivée.

AY19

Bernard et Eric.











 

 

16:41 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : philippe, bernard, randonnee, brevet, bad, coteur, col, ardennes, cote | Digg! Digg |  Facebook | |

14/06/2009

RANDONNEE DES PENTES ET DES COTES 2009

Ce dimanche 14 juin s'est déroulée, la traditionnelle "randonnée des pentes et des côtes", organisée par la Roue Libre des Montliaux, à Givry (B).

Ce brevet comporte plusieurs parcours dont un 45,70,80 kms, et un brevet a dénivellation de 130 kms.

Le départ est donné au café " la bascule" à Givry. A 6h30 pour les plus matinaux, nous prendrons le départ bien après eux, vers 7h50.

Et c'est parti pour une belle ballade chez nos voisins belges, et déjà au km 9, nous passons devant "l' Abbaye de Bonne Espérance", que nous connaissons bien, pour l'avoir regardée sur le parcours des cotacols de Manage. Sympa!

Et puis dans les faubourgs de Bienne-les-Happart, nous sommes stoppés net par un petit animal, bien effronté. Un superbe écureuil, sans peur, qui après nous avoir regardé, nous fonçe dessus, ne voulant pas l'écraser, il nous a presque fait mettre pied à terre.

Belle interlude que voilà, nous circulons sur de belles routes de campagne, ne croisant personne, jusqu'a Thuin.

Km 25, Thuin, et son célèbre mur, une côte en pavé, assez raide, que nous passons assez facilement. Le panorama est magnifique, vraiment une belle région.

Nous finirons par rejoindre Thirimont et son premier ravitaillement, collations à volonté, un peu de repos, et c'est reparti, direction la France et Coulsore.

Un petit passage devant le café " la bonne humeur" de Bersillies l'abbaye, un petit air de Mons-Chimay-Mons, avant d'attaquer de futures côtes.

Nous ferons jusqu'à l'arrivée, un passage obligé par la France, en empruntant les villages de Recquignies, Colleret, Dimechaux et d'autres encore.

kM 90, arrive Beaufort, le deuxième ravitaillement, une petite discution avec les organisateurs sur la beauté des paysages.

Nous repartons pour les derniers 40 kms, en compagnie de deux belges, du C.H.A.P.E. de Mons. Nous nous tirons "la bourre", normal mais bon enfant.

Km 100, La Longueville, un air de déjà vu, puisque c'est un de nos circuits d'entraînement. Un dernier regard sur le 'd'Artagnan", notre pause sur ce circuit, et direction Malplaquet.

Nous sommes toujours en compagnie de nos deux belges, ça roule. Les premières gouttes font leur apparition, il est temps d'arriver.

Il est 13h28, nous avons effectué 134 kms pour 1280 m de dénivelé, tout ça en 5h09 et 26 km/h de moyenne.

Z22

Le parcours.

Z17

Le départ, au café " la bascule"

Z13

L'Abbaye de "Bonne Espérance"

Z14

Z18

Un petit morceau le long des canaux, calmes et paisibles.

Z19

En bas du mur de Thuin.

Z20

Bertrand dans le "mur"

Z16

Philippe.

Z21

Le temps est clément.

 

 

19:30 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee, brevet, philippe, bertrand, bad, coteur, col | Digg! Digg |  Facebook | |

10/06/2009

LES HAUTS PAYS ET BOSSES BORAINES 2009

Ce samedi 6 juin s'est deroulé le brevet à dénivellation des hauts pays et bosses boraines, organisé par l' Amicale cyclotouriste d'Hornu.

3 parcours sont au programme, 50, 85 et 110 km ( BAD ) pour 1100 m de dénivelés.

Nous nous donnons donc rendez-vous à 7h00, place de Vicq. Toujours les mêmes protagonistes, Philippe, Michel, Bertrand, Bernard  et les frêres Dehon.

Notre rendez-vous est fixé au café du "Mouton d'or" à Hornu, ou nous attendent Stréphane ( cyclo de Riccione) et un de ses collègue.

D'entrée nous sommes confrontés aux petites montées de la ville de Wasmes, bonne mise en jambes, ça monte.

Ensuite nous prennons la direction de la France, nous nous sommes chez nous, avec les montées de Sebourg, Jenlain, et Wargnies le grand.

Nous arrivons à Roisin, pour l' unique ravitaillement de cette randonnée, juste le temps de poser avec Joseph, de Quievrain. Quelques collations et nous voici repartis .

Direction la Belgique, avec les célèbres montées d' Autreppe, la côte du baron, et la côte du mayeur à Bellignies.

Nous finirons cette belle petite randonnée par un retour dans la ville de Wasmes, avec la montée du "tienne du dragon", une côte reputée dans le coin, en pavé de surcroit.

Arrivés à Hornu, nous dégustons une bonne Leffe, et nous nous donnons rendez vous pour de futurs brevets.

DSC06651

Philippe, Joseph, Stephane, Bertrand.

DSC066522

Michel et Bertrand dans le dernier "tienne" de Wasmes.

W2

W1

 

22:05 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : michel, riccione, philippe, bernard, bertrand, bad, col, coteur, randonnee, brevet | Digg! Digg |  Facebook | |

11/05/2009

LES CRETES THUDINIENNES 2009

 

Ce dimanche 10 mai 2009 s'est déroulée la 20ème édition des Crêtes Thudinniennes, organisée par le club cyclo d'Estinnes-au-Mont (B).

C'est un brevet à dénivellation. Plusieurs parcours sont au programme, 35, 80, 109, 124, 147 km.

Après la Lotto Reuzen Van Vlaanderen de la veille cela promet. Après avoir donné rendez-vous à Bernard la veille, nous avons pris le départ à 7h00, direction la ferme Houdard, à Estinnes-au-Mont.

Arrivés sur les lieux, nous prenons la direction  des routes de campagne, le temps est ensoleillé, cela fait plaisir.

Nous arrivons à Thuin, où nous devons escalader le mur en pavés, rien à voir avec la randonnée d'hier, mais elle s'avère être dure. Puis la descente, vers l'abbaye de l'Aulne, déjà vue lors du Rallye de la Trappiste. Joli coin, près du canal, pour de belles ballades. Nous arrivons à Landelies où nous attend son col de 177 m, que nous montons sans peine.

A peine le col terminé , nous prenons la direction du "M" de Bomeree, une montée en zig zag, super sympa, on s'y croirait.

km 45, premier ravitaillement à Thuillies, petites collations à volonté, on ne s'attarde pas, nous reprenons la route vers le barrrage de l'Eau d'Heure, en passant par le lac de de Feron, de Falemprise et de Plate Taille.

C'est magnifique, les mêmes paysages que le rallye de la trappiste que j'ai adoré. Nous finirons les 50 derniers kms dans le site touristique de la Botte du Hainaut.

En haut des crêtes, nous surplombons toute cette region, verdure, forêt, culture, etc...

Vraiment, en effectuant les Cotacols de Manage, le Rallye de la Trappiste et aujourd'hui les Crêtes Thudiniennes, nous avons tiré le gros lot, conçernant la beauté des paysages, rien à voir avec le plat pays qui est le nôtre.

Nous finirons à Estinnes-au-Mont, en bouclant les 146 km en 5h32, 26 km/h de moyenne, et 1850 m de dénivelé.

Pas mal pour deux cyclos, dont l'un venait de boucler un tour du Quercy, avec 750 km en moins d'une semaine, et l'autre, avec 150 km de la Lotto Reuzen Van Vlaanderen effectuée la veille.

Après la randonnée, nous prendrons une bonne bière, histoire de se désaltérer, et j'ai eu la bonne surprise de rencontrer un cyclo venu l'an dernier avec moi, lors d'un séjour à Riccionne. Nous avons échangé nos histoires, le temps de prendre une photo souvenir, et c'est déjà l'heure du départ.

Nous garderons un excellent souvenir de cette randonnée. Bravos, messieurs, pour l'organisation, le fléchage et le reste, ( surtout la bonne humeur ).

Je crois que les 594 cyclos seront du même avis.

                                      Z10

estinnes1

estinnes

Merci à Michel pour les coordonnées ( carte et profil )

http://randonneescyclotouristes.dhblogs.be/tag/estinnes

Z1

Philippe et Bernard.

P5100111

Le depart du mur de Thuin.

P5100112

Belle vue du mur.

IMG_4542

cret0931

Philippe et Bernard dans le mur de Thuin.

IMG_4667

Belle vue de la haut

Z2

L'Abbaye de l'Aulne.

Z3

Les abords de Landelies.

Z4

Belle guingette.

Z5

Z6

Les italiens de Riccionne à Estinnes-au-Mont. Et encore bonjour à Christian Vandenborre, et sa famille

 

 

 

19:50 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : randonnee, brevet, bernard, philippe, bad, bomeree, cyclos, coteur, riccione | Digg! Digg |  Facebook | |

12/04/2009

RALLYE DE LA TRAPPISTE 2009

Pour fêter les 20 ans  du C.C.BOMEREE  (belgique), le club a organisé le samedi 11 avril 2009, son 20 ème rallye de la trappiste.

N'oublions pas que le C.C.BOMEREE est aussi le club organisateur de la randonnée "brasier et goelands", rando que nous avions fait l'an dernier et que nous avions appréciée.

5 parcours étaient au menu: 200, 165, 121, 70 et 40 km. Nous obterons pour le 165 km pour 1720m d'altitude.

Nous voici donc partis à quatre, Bernard, Philippe et Eric du club d'AULNOY-LES- VALENCIENNES et moi-même, pour un départ en voiture dès 7h00, place de VICQ.

La météo fut clémente, avec une température digne du printemps. Après 45 minutes de déplacement, nous arrivons à LANDELIES, pour y prendre le départ. Le   ton fut donné, puisque d'entrée nous devons grimper le col de LANDELIES et ses 177 mètres.

Alors allons-y, pour un dépaysement total dans la botte du hainaut, par de petites routes pittoresques et tranquilles.

D'entrée nous remarquons que le parcours fut bien tracé, avec les merveilleux paysages de la vallée de la Sambre et en outre, le Ravel du barrage de l'Eau d'Heure.

Nous tenons une bonne cadence, après avoir effectué 40 km, nous arrivons à FROICHAPPELLE, et là, au hazard d'une rencontre, je croise Eddy, un belge avec qui j'ai séjourné à RICCIONNE en Italie. Mais nous n'avions pas trop le temps de bavarder, le fléchage bifurque sur le 165 Km, aussi nous laissons Eric et Philippe emprunter le 120 Km et, Bernard et moi, tentons le 165km, pour la vallée de l'OISE.

 Au Km 68 : ravitaillement en pleine forêt à FORGE-PHILIPPE, cela fait du bien, nous reprenons la route, en direction de la France, vers la passe d'ANOR.

Au Km 97, deuxième ravitaillement à BAIVES, nous ne attardons pas, direction la France de nouveau, vers EPPE-SAUVAGE, le VAL-JOLY et COULSORE. Que de beaux paysages!

Km 130, dernier ravitaillement avant l' arrivée, et nous reprenons la route vers la vallée de la THURE, avec forêts et rivières, pour arriver aux abords de l'abbaye de l' AULNE, magnifique site visité par des milliers de promeneurs.

Nous finirons cette belle journée ensoleillée, sur les bords des canaux. Nombreux sont les promeneurs que nous croisons, tout le monde profite de cette journée magnifique.

Arrivés dans la salle Laloyaux, nous avons droit à notre tartine et une bonne Pils, juste à peine assis qu'il commence à pleuvoir. Nous regardons nos compteurs, 169 km au total, 1737 m de dénivellé, presque 27 km/h de moyenne, et  tout ça en 6h20.

Remercions ce club qui sait nous concocter de belles ballades, nous ne sommes jamais surpris du résultat.

M3M4

M1

 

M2

 M6

Philippe, Eric, Bernard et Moi.

X3

Bernard et Philippe.

M5

Le col de LANDELIES, au départ de la randonnée.

M8

Landelies.

M9

Le Ravel du barrage de l'Eau d'Heure.

hpim2216

hpim2217

p1030898

p1030916

S1

Durs, durs les pieds.

S2
 

Au dernier ravitaillement, avec les personnels du C.C.BOMEREE.

34

L'Abbaye de l'Aulne.

 

 

21:10 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee, brevet, bernard, philippe, bad, bomeree, coteur, riccione | Digg! Digg |  Facebook | |

22/03/2009

LES COTACOLS DU CENTRE MANAGE 2009

Ce samedi 21 mars 2009, avait lieu une nouvelle édition des Cotacols du Centre, organisée par le cyclo club Manageois.

Ce Cotacol fait parti des brevets à dénivellation.

Nous nous sommes donnés rendez-vous à 7h00, place de VICQ, pour un départ groupé en voiture en direction de MANAGE (B). Et c'est toujours les inconditionnels des brevets extérieurs qu'on pouvait trouver: une collaboration des cyclos d'AULNOY-LES- VALENCIENNES, CONDE-SUR-L'ESCAUT, RAISMES, QUAROUBLE et ST-SAULVE ( Bertrand, Michel, Gérard, Marcel, Frédéric, Bernard et Philippe ).

Nous voilà partis vers MANAGE, petite ville située au milieu du trajet MONS-LA LOUVIERE.

Les Cotacols du centre, c'est un circuit de 105 km, 16 côtes, pour 1050 m de dénivelé, il y aura d'autres parcours dont  35, 57 et 80 km.

CLIC SUR CE LIEN POUR DECOUVRIR LA FEUILLE DE ROUTE

CLIC SUR CE LIEN POUR DECOUVRIR LA CARTE

CLIC SUR CE LIEN POUR DECOUVRIR LE TABLEAU DES COTES

Nous obterons pour le 105 km, le départ avait lieu au buffet de la gare, place de la gare, à MANAGE. Déjà, dès notre arrivée, nous avons pu remarquer un bon nombre de participants sur le parking, ce qui laisse présager une nouvelle réussite pour cette édition 2009.

Un accueil sympa, un ravitaillement au départ, pour prendre quelques forces pour affronter le parcours ( un ravito, au départ, c'est rare ! )

Le départ est donné, direction les petites routes de campagne et à 5 km du départ, la première côte, la côte n° 1 " le rossignol ", première mise en jambe. Nous sommes vite mis à contribution, cela laisse présager le reste à venir.

Bonne organisation du club, qui au pied de chaque côte, nous avait planté des panneaux qui indiquent les difficultées de la journée. (n° de la côte, longueur, dénivelé ).

Ouf, la première est passée, au tour de la deuxième et ainsi de suite.

Direction la ville de MORLANWELZ, le parcours enchaîne routes de campagne et traversées de villes.

Km 39, la côte n° 8 " les trieux ", 1100 m de longueur, avant d'arriver sur BINCHE, que l'on traversera, jusqu'au pied des remparts du 13ème et 14ème siècle.

Une petite pause, en attendant Bernard " la scoumoune ", le roi de la crevaison, en effet le mauvais sort s'acharne sur lui.

Nous reprendrons la route en attaquant la côte n° 9, celle de la " fontaine de la jouvence " : 2400 m, je crois qu'à ce moment là, nous avons fait le plus gros du parcours, avec l'ascension de ces deux montées.

Km 52, ravitaillement, à la porte de l'abbaye de " bonne espérence ", une abbaye Norbertine fondée en 1130 par ODON, avec sa tour gothique en grès de Bray.

Magnifique site, quelques photos souvenirs et de nouveau en selle pour le reste du parcours, c'est à dire la deuxième moitié.

Nous passons devant le parc d'éoliennes en construction aux abords d'ESTINNES, puis nous continuerons vers THIEU, où se situe l'ascenseur n° 4.

Km 77, la traversée de ST-DENIS, où nous pourrons, avant d'attaquer la côte n° 13 , " la hautte folle ", apercevoir la vigne à flanc de côteaux, magnifique paysage.

Km 92, l'arrivée à STREPY, avec une bonne descente, vers le niveau le plus bas de l'ascenseur funiculaire, 73 m de dénivelé, ouvert à la circulation en 2002, impressionnant de technique, j'ai pu le visiter cette année, c'est à voir, très pédagogique.

Nous remontons vers la côte n° 16, " la ravin madelon ", 1300 m , pour emprunter le chemin de halage qui nous mènera quelques centaines de mètres plus loin, vers un autre ouvrage gigantesque, le canal-pont du SART, à HOUDENG, long de 500 m.

Pont que l'on empruntera et que nous passerons en dessous pour mieux apprécier l'oeuvre.

Km 105, MANAGE, nous voilà revenus au buffet de la gare, où nous sommes pressés de manger notre pistolet au jambon, et de vider quelques Leffes, au milieu d'autres cyclos.

Ce fut une merveilleuse journée, un peu frisquet au matin, mais après quelques kms et quelques côtes, la chaleur fut revenue. Un superbe parcours, malgré quelques portions de routes défoncées... on ne peut tout avoir.

Une très bonne organisation, préparée au millimètre, des gens sympas. Nous repartirons sans avoir oublié de saluer le Président Michel GAILLY.

Nous avons hate de visionner les photos du parcours, prises dans les côtes.

207 participants sont venus pour ce Cotacol, il restera encore dimanche 22 mars à cette organisation pour battre le record de la précédente édition.

Aux dernières nouvelles, 683 participants ont pris le départ sur les deux jours, bravo, Messieurs.

14h00 , nous quittons les lieux, en direction d'une bonne collation. 

Remercions encore cette organisation pour mettre à disposition tous ces documents, qui agrémentent cet article.

E1E2 

R11

MIMI 001

Le buffet de la gare ( photo site du cyclo club manageois )

A1

Photo de groupe, au départ, de la gare de MANAGE.

MIMI 066

La cote n° 2 " Sart des Roquettes "  ( photo site du cyclo club manageois )

MIMI 096

Philippe  ( photo site du cyclo club manageois )

MIMI 097

MIMI 100

MIMI 101

Bernard  ( photo site du cyclo club manageois )

MIMI 102

Michel et Bernard ( photo site du cyclo club manageois )

MIMI 104

Bertrand  ( photo site du cyclo club manageois )

MIMI 105

MIMI 108

Marcel  ( photo site du cyclo club manageois )

1

Peloton dans la côte n° 7 " des faulx " ( photo site du cyclo club manageois )

2

 ( photo site du cyclo club manageois )

3

Philippe  ( photo site du cyclo club manageois )

4

 ( photo site du cyclo club manageois )

5

Gerard  ( photo site du cyclo club manageois )

6

Bernard  ( photo site du cyclo club manageois )

7

 ( photo site du cyclo club manageois )

8

Frederic  ( photo site du cyclo club manageois )

9

Michel  ( photo site du cyclo club manageois )

10

Bertrand  ( photo site du cyclo club manageois )

11

 ( photo site du cyclo club manageois )

13

Marcel  ( photo site du cyclo club manageois )

 12

 ( photo site du cyclo club manageois )


A3

Bernard, " la scoumoune ", repare une nouvelle crevaison au pied  des remparts de BINCHE.

14

En attendant Bernard, au pied du rempart de BINCHE.

R1

Michel.

 

IMG_4330

La pause  ( photo site du cyclo club manageois )

IMG_4370

Bernard  ( photo site du cyclo club manageois )

IMG_4371

Pris la main dans le sac  ( photo site du cyclo club manageois )

IMG_4372

 ( photo site du cyclo club manageois )

IMG_4376

 ( photo site du cyclo club manageois )

IMG_4377

 ( photo site du cyclo club manageois )

R2

Sainte-Marie, priez pour eux.

A5

Philippe, Gérard, Bernard, Marcel, Michel.

A6

l'Abbaye de " bonne espérence "

R3

R4

A7

Bernard.

B1

Le docteur Frédéric Dupond.

R10

Gérard.

 R6

Marcel.

R7

Michel et Bertrand.

R8

Michel.

 R9 

Bertrand.

S7300749

La cote n° 16 "Ravin Madelon ",( photo site du cyclo club manageois )

MIMI 173

La cote n° 16 "Ravin Madelon ", ou l' on peut observer la vue sur l' ascenseur de STREPPY.

A8

Buffet de la gare.

A9

A10

B2

Frédéric et Philippe.

 

27/09/2008

BRASIER ET GOELANDS 2008

Nous avions rendez-vous ce samedi 27 septembre 2008 pour un brevet à dénivellation à Erquelinnes (B), ville voisine de Jeumont (F).

Ce brevet était organisé par la structure "Brasier et Goélands" avec l' aide des cyclos de Bomerée (B).

"Brasier et Goélands" est une structure qui héberge des enfants atteints de déficience mentale, 4 randonnées au menu, un 28,40,65km et le brevet à dénivellation de 132 km (1400 m de dénivelé au total)

58 cyclos se sont attaqués à ce parcours. où on traversait des routes tranquilles et forestières.

Nous avons démarré à 8.30 h, en direction du premier contrôle, à Pesche, où nous avons été accueillis dans une structure "Goélands", acceuil bien chaleureux, entouré de malades, une table était dréssée, avec bon nombre de collations.

Puis le retour, avec la traversée de la région de Aublain et Lompret, dur dur, les côtes s'enchaînent et n'en terminent pas.

30 km plus loin, un deuxième ravitaillement nous attend, et là, à notre grand étonnement, nous sommes accueillis chez l'habitant, une maison d'hôte, assis dans la salle à manger, nous profitons du cadre et de la table.

Après une franche rigolade, nous reprenons la route, pour les 30 derniers kilomètres, à une bonne moyenne, pour finir ce parcours en 5h.

Comme dit Michel, ce fut une bonne journée, pas de crevaison, pas d'accident, pas de pluie.

Dommage qu'il n'y ait pas plus de participants, cela vaut le détour, surtout pour ceux qui aiment les côtes. Et n'oublions pas, la bonne organisation et le bon accueil de ces gens.

 

m1

 

m2

 

 

m4

m3

Le village médiéval de Barbençon.

m5

La structure "les goélands",premier ravitaillement.

m6

Michel, Bernard, Philippe

m8

Deuxième ravitaillement, chez l'habitant, avec cette vue du jardin.

m7

Bien sympa, ce propriétaire, il s 'est occupé de tout, nous n'avions plus qu'à mettre nos pieds sous la table.

m9

La pause, avec des cyclos des "relax de Grand Reng" avec qui nous avons fait la totalité du parcours.

 

 

20:45 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : randonnee, brevet, bernard, philippe, michel, bad, bomeree, cote, cyclos, coteur | Digg! Digg |  Facebook | |