21/07/2010

LA MEDIEVALE 2010

 

Ce samedi 10 juillet s'est déroulé la « Médievale », une randonnée organisée par le Speedy Club de Namur.

Le départ est donné à Godinne, une commune située entre Namur et Dinant.

 Plusieurs parcours sont proposés dont un brevet BCCB de 199 kms et un Brevet BAD de 146 kms. Un troisième parcours de 85 kms pour les moins audacieux.

 Philippe, Michel et Boul se sont donc donnés rendez-vous 5h00 du matin, direction Godinne, pour aller prendre le départ de 7h00.

On peut déjà remarquer qu'il fait très chaud et que la journée s'annonce torride.

 Nous choisirons le brevet BAD de 146 kms pour 1620 m de dénivelé. A noter qu'il faudra escalader 17 côtes et 2 cols.

 7H30, c'est l'heure du départ et direction les Ardennes Belges et leurs somptueux décors. Nous roulons à deux pas de la Meuse, les collines à notre gauche et le fleuve à notre droite.

 Nous quittons cette ville pour entrer dans Annevois Rouilon, et là les ennuis commencent avec l'escalade du Col du Marly ( 2000 m, 5,6 % de moy, et 10 % au plus haut ). Au train, nous franchissons cette première difficulté. Nous sommes bien dans la vallée de la Lesse, il faudra encore monter les côtes de Bioul.

 Dinant commence a pointer son nez, et nous apercevons la citadelle, perchée à 100 m de haut. Elle fut construite en 1820, mais certaines fortifications extérieures remontent à 1051.

Et puis c'est le tour de la Collégiale Notre Dame, et son énorme bulbe. Les premières origines remontent en 834. Endommagée, détruite, reconstruite en 1666 et restaurée en 1855. Elle se dresse face au pont qui permet de traverser la Meuse.

 Plus loin, c'est le rocher Bayard qui nous attend. Cette aiguille rocheuse de 40 m de haut qui se détache de la falaise. Selon la légende, elle aurait été fendue par le cheval Bayard d'un coup de sabot pour échapper à Charlemagne.

 Encore plus loin, nous passons sous le viaduc Charlemagne, et ses 80 m de haut. C'est le viaduc le plus haut de belgique, c'est magnifique. En quelques mètres nous venons de regarder 4 petites merveilles. Dinant n'est pas grand mais cela vaut le coup d'oeil.

 Nous quittons Dinant et entrons dans Ansereme, et c'est la côte située a la fin de la ville que nous gravirons ( 2300 m, 5 % moy, 6 % au plus haut ).

 Entre le départ et le premier ravitaillmement, c'est pas mois de 10 côtes que l'on aura gravis, et la côte de Sart-Custinne ( 3400 m, 4,4 % moy, et 6 % au plus haut ).

 Le premier ravitaillement a lieu à Gedinne. Il est bien achalandé, de quoi nourrir son homme. Nous sommes aux environs du cinquantième kilomètres. Nous repartons par l'escalade d'une nouvelle montée, pas le temps de digérer. Les côtes de Louette-st-Pierre, ( 1200 m et 600 m ).

 Et puis arrive le Col aux Haies, un col qui traverse la forêt domaniale de la Scaille et la route forestière des Hauts Buttes ( 5000 m, 412 m d'altitude ). Nous sommes dans la commune de Linchamps. Il fait très chaud, la montée s'avère épuisante.

 Nous sommes sans cesse à la recherche de la fraicheur, heureusement qu'il y a de grosses zones d'ombre, a travers la forêt française. Puisque nous venons de faire une petite excursion dans notre pays.

Les bidons ne suffisent plus, nous commençons a être à court d'eau.

 Et quand on crois que c'est fini, on recommence avec le Col de la Croix Gillet ( 3100 m, 412 m d'altitude ).

 Exit la France et retour en Belgique,

 Entre le premier ravitaillement et le deuxième, c'est 9 montées que l'on effectuera, avec la montée de Felenne, sur la route des Ardennes ( 3200 m, 5,3 % moy et 8 % au plus haut ).

 Nous ferons une petite halte dans un bistrot local, histoire de refaire le plein des bidon, avant d'arriver à Givet, pour le deuxième ravitaillement, en France SVP.

Nous faisons le plein de nourriture, il nous reste une bonne trentaine de kilomètres a effectuer.

 A la sortie de la ville, nous passons devant la douane, nous sommes dans la vallée de la Meuse. Les paysages sont toujours aussi magnifiques, il nous reste une dernière grosse difficulté, la côte d'Onhaye ( 3400 m).

 Voilà, le plus dur est derrière nous. Un peu de plat, cela fait du bien, mais les crampes font leurs apparitions, dur, dur,

 Nous entrons dans Hastière, puis Anhéé , et comme dirais Michel, ça sent la mousse. Nous finirons cette randonnée, un peu fatigué quand même, mais surtout accablés par la chaleur qui a pu y régner.

 Nous entrons dans le collège Saint Paul de Godinne, nous dégusterons une bonne bière rafraichissante et prendrons une bonne douche. Cela ne suffira pas a nous refroidir, la chaleur est étouffante. Nous finirons ce petit voyage dans les Ardennes Belges en visitant les bords de la Meuse à Dinant, attablés en buvant une bonne boisson pour certains et une bonne glace pour d'autre.

Cette randonnée a conquis 450 cyclos environs.

g2.jpg
g1.jpg
g3.jpg
g4.jpg
DSC08941.JPG
DSC08942.JPG
DSC08943.JPG
DSC08944.JPG
LES FAUBOURGS DE DINANT
DSC08948.JPG
LE VIADUC CHARLEMAGNE
DSC08949.JPG
LE ROCHER BAYART
DSC08955.JPG
DSC08959.JPG
LE PREMIER RAVITAILLEMENT DE GEDINNE
DSC08962.JPG
DSC08963.JPG
LE COL AUX HAIES, EN PLEINE FORET
DSC08964.JPG
DSC08965.JPG
DSC08966.JPG
HASTIR~1.JPG
DSC08901.JPG
DINANT
DSC08900.JPG
DINANT

 

19:35 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : philippe, michel, boul, randonnée, bad, cylos, côtes | Digg! Digg |  Facebook | |

18/04/2010

AVS VAN PETEGEM 2010


Ce samedi 18 avril s'est déroulé l' AVS VAN PETEGEM, une randonnée organisée par la banque de la poste, qui fait partie intégrante du cycling tour.

Une randonnée de 141 km, avec pas moins de 15 côtes au programme. Philippe, Bertrand et Bernard, se donnent donc rendez-vous pour cette ennième ballade en Belgique. Direction Oudenaarde, où se situe le départ et déjà on peut remarquer qu'il y a beaucoup plus de cyclos qu'en 2009. 4400 fans des Flandres s'étaient donnés rendez-vous en 2009, pour cette édition.

En 2010, le record va tomber, on peut en être sur. Après s'être inscrits à la salle "de qubus", nous équipons nos vélos de plaques d'identification. Et c'est parti pour une partie de manivelle le long de l'Escaut, tout ça pendant une quinzaine de kms.

Le temps est frais, mais il laisse présumer l'arrivée du soleil, on peut en être sur. Nous visitons la région du Zalm, très belle contrée avec ses routes pittoresques et ses maisons typiques. Tout ça avant d'affronter la première difficulté de la journée, le Makegen, au km 20.

Les côtes s'enchaînent, puis arrive Berendries, une autre gros morceau, les jambes sont lourdes, mais nous montons. Nous sommes au km 36, et déjà le premier ravitaillement à Brakel, dans la cour d'expédition, remplie de casiers. Il y a queue, il faut attendre son tour, mais les ravitos sont copieux ( merci Meli ).

Nous reprenons la route du sud, et déjà après moins d'un km, la montée de Toepkapel. Nous nous dirigeons vers les montées les plus dures, dans la région des Frasnes, avec au programme Petit Hameau et surtout Les Hauts ( alias Beau Site ). Une côte en pavé très dure a négocier.

En haut du Beau Site, nous arrivons au deuxième ravito, il est le bienvenu, surtout pour la récupération. Après s'être alimentés, nous reprenons la route en direction du bois de la Houppe, une petite montée , avec de nombreux lacets, et dans la forêt. Arrivés sur les hauteurs, nous redescendons vers Brakel, pour un deuxième passage. Sur le parcours, impossible de rater les panneaux à la gloire d'Adriean Brouwer et de la biere qui porte son nom. Les paysages sont toujours aussi magnifiques, le temps est ensoleillé.

Km 88, le troisième contrôle montre son nez, toujours a Brakel, nous sommes de plus en plus nombreux, Brakel est le carrefour de plusieurs parcours. Alors il y a "embouteillage".

Km 111, une autre grosse difficultée, le Taienberg, et sa montée en pavé, toujours aussi dure. Il faudra de l'habileté pour rester sur le vélo, tellement c'est éprouvant. Il nous reste une trentaine de kms, et 3 côtes a passer, dont Varent et le Molenberg.

Varent, parlons en , longue et interminable, les chaînes  craquent, le bruit du dérailleur se fait entendre, les montées à pied se font plus fréquentes. Mais nous savons qu'après au km 123, le dernier ravitaillement nous attends. A l'intérieur de la brasserie Roman à Mater. On pourra déguster les fameuses bieres d'Oudenaarde, la Ename et la Adriean Brouwer.

Le temps aussi de croiser, notre ami André Tignon, accessible, comme à son habitude. Il nous tirera le portrait, et "hop" c'est reparti pour le dernier " Berg" de la journée, le Molenberg, court mais en pavé déformé.

Arrivés sur les lieux, cette montée reste fidèle à elle même, les pavés sont toujours aussi déformés, nous avons même droit aux travaux, la totale. Ouf, c'est fini, ils nous restent une quinzaine de kms, du plat rien que du plat.

Après 5h55 de selle, et 24,5 de moyenne, nous rentrons sur Oudenaarde, fatigués, mais heureux de notre journée. Nous rendons nos plaques et direction la salle ou nous attend l'Ename, la bière locale. Nous la dégusterons en compagnie d'André Tignon venu nous rejoindre pour discuter avec Bernard. Ils se referont la randonnée, et déjà nous prenons rendez-vous pour la prochaine rando, "la Farniante Classic", le 20 avril.

Une randonnée de 145 kms et le " mur de Huy " pour cerise sur le gâteau. Cela sera un autre défi, il est 16 h, il est temps de rentrer, nous avons passés une bonne journée, soleil et beauté des paysages étaient présents.

La Van Petegem est toujours bien organisée, le Cycling Tour est vraiment un grosse machine bien huilée.

 16

010  011

1

Au départ d'Oudenaarde.

2

3

Le long de l'Escaut.

4

5

Le ravitaillement de Brakel.

6

7

Le ravitaillement sur les hauteurs de Beau Site.

8

Les moulins flamands.

9

10


11

12

Le ravitaimmenent de la brasserie Roman à Mater.

13

Merci André pour cette photo.

013.

012.

15








 

 

16:46 Écrit par haudegand - | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bertrand, cylos, cote, bernard, philippe, randonee | Digg! Digg |  Facebook | |